Forum dédié au jeux Top Vélo

Modérateur : Modos jeux

Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3545776
1ère édition - mardi 17 janvier

L’édition 2023 est bel et bien lancée avec le retour à son calendrier du Tour Down Under. Manche bien fournie en coureurs de qualité, dans de bonnes conditions climatiques et au parcours dénué de grand piège, la course australienne ne devrait pas causer trop de dégâts inattendus chez nos joueurs.

En-dehors de la sélection australienne, seuls 4 partants ne sont pas membres d’une des 28 équipes. D’ailleurs, seuls trois joueurs avaient dans leur effectif moins de trois coureurs figurant dans la startlist : ChaletReynard a dû trancher entre Caleb Ewan et Imanol Erviti ; Ray n’avait le choix qu’entre Sjoerd Bax et Robert Stannard ; tandis que Le_Gitan ne disposait que de Dorian Godon et Oscar Riesebeek. Les principaux cas de conscience ont probablement été ceux de Catmapei et Fabiolullito, dénués de coureurs pour le classement général, ou de Charlix qui a dû sortir de son chapeau son jeune Mathis Le Berre sans grande certitude.

À l’inverse, c’est Pagliaorba qui avait l’effectif le plus large au départ d’Adélaïde avec pas moins de 9 coureurs. Parmi les joueurs qui ont dû recourir à des problèmes de riche, Pasquin88 avait dans son jeu Ethan Hayter, Luke Plapp et Magnus Sheffield et CPTmatros pouvait tout simplement compter sur ses deux premiers choix de draft : Pello Bilbao et Michael Matthews, qu’il a néanmoins choisi de préserver.

Pour convoiter le premier maillot de leader TopVélo, une poignée de joueurs se détache : Aldafi pourra compter sur Jay Vine, Nopik sur Ben O’Connor, Pasquin88 sur Luke Plapp, Al_Edalep sur Chris Hamilton ou encore Judimi sur l’homonyme de ce dernier, Lucas. Au rayon des joueurs en danger, ChaletReynard, Charlix, Flandria et Olivwax se posent peut-être déjà la question du repêchage de leurs poulains, à savoir Imanol Erviti, Mathis Le Berre, Dries Devenyns et Milan Vader.

Dans le domaine des choix audacieux, citons en vrac Dany27 qui a préféré préserver Jai Hindley au profit du vieillissant Robert Gesink ; MickaelKael qui a privilégié le prometteur Sebastian Berwick au plus régulier Marc Hirschi ; ou encore CPTmatros qui a laissé de côté Pello Bilbao et Michael Matthews pour sortir de sa manche un Matthew Dinham sans grande référence. Soulignons enfin que Twisty a choisi de jouer un premier Tonus sur Luis Leon Sanchez, imité non sans une certaine vista par FabioLullito qui a joué son Tonus 8 obligatoire sur le jeune Samuel Gaze qui aura sans doute quelque chose à jouer à domicile. Un troisième concurrent a dégainé le tonus dès la reprise et cela pourrait bien lui offrir la première place du classement : il s’agit de Pasquin88 qui croit fortement en Luke Plapp.

Bonne chance à tous !
Dernière édition par CypBric le 17 janv. 2023, 18:16, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3545871
Merci pour vos retours positifs :flags:

Quelques stats en complément :
- 11 joueurs ont misé sur un de leurs 8 premiers choix de draft (1er quart) ; 9 joueurs ont misé sur un coureur du 2e quart ; 5 joueurs ont misé sur un coureur du 3e quart ; et seulement 3 joueurs ont misé sur un coureur sélectionné dans le dernier quart de la draft.
- En moyenne, les coureurs joués sur le CG du Tour Down Under ont été sélectionnés au 12e tour de draft.
- Le meilleur coureur joué est Ben O'Connor (Nopik) qui a été drafté en 40e position.
- Le moins bon coureur joué est Samuel Gaze (FabioLullito) qui a été drafté en 724e position.
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3546666
2e édition - samedi 21 janvier

LES COMPTEURS SONT OUVERTS

Les premiers points ont été distribués à l’issue de la première étape du Tour Down Under ce mercredi, et c’est Marollais qui restera comme le premier à avoir joué le vainqueur d’une course cette année avec la grosse côte Phil Bauhaus. Au général, il est toutefois devancé par Cyclopataca qui, grâce au Tonus joué sur Bryan Coquard, 12e sur la ligne et 6e des coureurs joués, est le premier maillot jaune. Derrière le duo, MickaelKael, ChaletReynard et Dany27 sont en bonne place grâce à leurs sprinteurs respectifs.

La situation est plus compliquée pour Pagliaorba, premier éliminé avec un Daryl Impey loin de ses meilleures années, mais aussi Allezlasse, Le_Gitan, Alexceli, Amady21, Charlix et Proba qui perdent tous un coureur. Pour l’heure, seul Amady21 a choisi de repêcher son perdant, à savoir Michael Hepburn. Un choix qui peut interroger car l’Australien n’a plus réalisé de performance notable depuis 2019, mais son détenteur a sans doute une idée derrière la tête. Alexceli, pour son compte, se console avec un pactole de 23 points qui vient compenser le malus de 30 points due à la perte de Martin Svrcek ; puisqu’il a bénéficié de 20 points pour avoir joué son Tonus8 sur le Slovaque, majorés de 3 points puisque ce dernier a terminé 25e des coureurs TopVélo.

À noter le beau coup de FabioLullito qui ne croyait sûrement pas lui-même dans une 15e place de son protégé Kim Heiduk. À l’inverse, Batman attendait probablement mieux de Kaden Groves, seulement 29e à Tanunda.

DEJA DES ECARTS A PREVOIR

Le classement général sera déjà bouleversé dimanche dès lors que le général du Tour Down Under aura livré son verdict. Après la 4e étape, c’est Aldafi qui est le mieux engagé grâce à un Jay Vine en grande condition. Plusieurs joueurs entrevoient déjà une agréable surprise : Matthmic a la 2e place dans le viseur avec Mauro Schmid, Catmapei joue le podium avec Sven Erik Bystrom et Olivwax se satisfait du Top 15 de Milan Vader. Plus décevants sont Luke Plapp, 32e du général alors que Pasquin88 avait joué un tonus sur l’Australien, Lucas et Chris Hamilton, propriétés de Judimi et Al_Edalep qui traînent autour de la 50e place ; et même Michael Storer, piégé dans les bordures, qui n’a plus de marge et n’est pas loin d’être éliminé, ce qui serait une grosse perte pour Cocoye.

Les coureurs de Cyclopataca (Patrick Bevin), Dany27 (Robert Gesink) et Pagliaorba (Chris Harper) ont quant à eux abandonné, ce qui les placera certainement dans les 7 éliminés de cette première course par étapes. Le premier cité devrait donc logiquement céder la tête de la course. Les mieux placés pour lui succéder semblent être Marollais et MickaelKael, ses dauphins, qui feront mieux que limiter la casse si Giovanni Aleotti et Sebastian Berwick poursuivent sur leur lancée.

Dans la situation actuelle, outre le détenteur de Jay Vine Aldafi qui s’apprête forcément à faire un bond au classement, c’est Amady21 qui ferait la plus belle remontée grâce à Gorka Izagirre, après le faux départ causé par Hepburn lors de la 1ère étape. Dans le sens inverse, c’est Dany27 et Ray qui connaîtraient les plus grandes chutes en termes de place, victimes respectivement de l’abandon de Robert Gesink et du manque d’ambition de Sjoerd Bax au général. Cyclopataca et CPTmatros pourraient aussi dégringoler, tandis que le peloton s’étire déjà par l’avant et par l’arrière, où Charlix tient le gouvernail après deux échecs de rang.

Ci-dessous, le classement général Top Vélo si le classement du Down Under ne change pas au Mount Lofty demain et si mes calculs sont bons, ce qui est une grosse condition au vu de la complexité du règlement.

Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3549305
3e édition - lundi 30 janvier

QUELQUES COUPS, BEAUCOUP DE REGRETS

La saison est bel et bien lancée. Après le Down Under en guise d’amuse-bouche, les courses commencent à se faire plus fréquentes et les joueurs sont contraints d’être attentifs aux changements de startlists de dernière minute. Deux manches avaient lieu ce dimanche 29 janvier : la Cadel Evans Great Ocean Road Race et le Grand Prix La Marseillaise, première épreuve du calendrier hexagonal. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que beaucoup ont dû se tirer les cheveux en observant le classement de ces deux épreuves.

En Australie, beaucoup des coureurs sélectionnés ont terminé derrière un autre coureur du même manager. C’est le cas par exemple de Dries Devenyns, qui a coûté un repêchage à Flandria alors que ce dernier disposait de Jordi Meeus dans ses rangs ; ou de Romain Combaud qui a aussi terminé dans les derniers alors que Matthmic avait dans son jeu Mauro Schmid et Natnael Tesfatsion, tous deux classés dans le Top 15. Au rayon des regrets, on peut aussi souligner la désillusion Chris Hamilton du côté d’Al_Edalep, dont le surprenant Dion Smith a pris la 7e place ; ou encore les éliminations pour CypBric et Pagliaorba d’Hugo Hofstetter et Derek Gee, tous deux moins performants que d’autres coureurs sélectionnables. Nopik, de son côté, n’a pas rentabilisé son Tonus8 sur Luke Mudgway, lequel a terminé 78e de l’épreuve et 25e des joueurs mis en jeu.

À Marseille, Nopik a en revanche pu compter sur Enzo Paleni, 9e, qu’il avait choisi comme remplaçant et qui, par chance, a été joué à la place d’Alex Martin Gutierrez dont l’équipe ne disputait pas l’épreuve française. Les autres coups remarquables sont à mettre à l’actif de Flandria, dont Brent van Moer a décroché une 3e place inespérée ; de Judimi et MickaelKael dont les 21e et 32e choix ont scoré ; et de CPTmatros qui, faute de partant, a sacrifié son Jérémy Lecroq pour préserver une excuse.

À l’inverse, beaucoup ont déchanté : Olivwax a joué Francisco Galvan, 62e, alors qu’il aurait pu compter sur Valentin Ferron, 2e sur la ligne ; FabioLullito et Amady21 ont perdu leurs Niçois Jean-Louis Le Ny et Andrea Mifsud alors même qu’ils avaient tous les deux des poulains dans le Top 15 final, à l’instar de Cocoye qui s’est vu retirer Nicolas Prodhomme. Dans le même style, Marollais, alors qu’il disposait de 7 solutions dans son groupe, a perdu Lawrence Naesen. Alexceli et Ray n’ont pas été sanctionnés mais regrettent sans doute d’avoir joué les précieux Arnaud de Lie et Clément Champoussin alors qu’ils auraient pu avoir plus de points en préservant ces coureurs choisis très tôt dans la draft. Allezlasse, Al_Edalep, Proba, Catmapei et Twisty avaient tous moyen de mieux faire eux aussi. Aldafi a quant à lui frôlé la correctionnelle avec Joel Suter, premier non-éliminé, qu’il a joué à la place… du vainqueur de la course, Neilson Powless.

DANY ET FABIOLULLITO SE CROISENT DANS L'ASCENSEUR

Alors que les écarts étaient encore faibles, ces deux nouvelles manches ont produit d’importants changements au classement. Marollais cède la première place à son dauphin MickaelKael qui n’a même pas eu besoin de jouer son Marius Mayrhofer en Australie, se contentant du 8e Mark Hirschi. Pasquin et Ray font un bond au classement ; tandis que les principales remontées sont l’œuvre de Dany et Allezlasse, qui gagnent tous deux 13 places. Dany se retrouve ainsi deuxième en ayant terminé 1er et 3e grâce à Hugo Page et Hugo Houle.

Dans l’autre sens, Aldafi paye deux mauvais choix par une dégringolade à la 9e place et Amady21 tombe à la 26e position avec une excuse et une élimination en deux courses. C’est néanmoins FabioLullito qui est la principale victime de ce weekend de course : il fait partie des 3 seuls joueurs à avoir perdu des points, la pas si mauvaise 45e place d’Alex Baudin à la Cadel Evans n’ayant pas suffi à compenser l’élimination de Le Ny ; il perd 11 places.

Deux nouvelles épreuves s’ouvrent ce mercredi avec le Tour de la Communauté de Valence et l’Étoile de Bessèges. Cocoye et Batman apparaissent comme les joueurs les plus certains d’engranger des points avec pour l’un David de la Cruz et Pierre-Luc Périchon, et pour l’autre Eddie Dunbar et Pierre Latour. CypBric a sorti les grands moyens avec un Rui Costa en bonne forme et un Pavel Sivakov « tonussé ». Avec Gonzalo Serrano et Michal Kwiatkowski, Nopik devrait quant à lui assurer sa présence sur le podium du général.

Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3550918
4e édition - mercredi 8 février

Les deux courses de la semaine dernière n’ont pas eu le même effet sur tous les joueurs : si certains s’en sont très bien sortis et ont pu opérer une belle remontée au général, d’autres n’ont pas beaucoup avancé et certains ont même connu une mauvaise passe en cumulant deux contre-performances.

CARTON PLEIN POUR CYPBRIC, DESILLUSION POUR CHARLIX

CypBric est celui qui a le mieux passé cette semaine avec 242 points inscrits et une logique remontée de 16 places au classement, conséquence de la victoire de Rui Costa à Valence et de la 5e place de Pavel Sivakov à Bessèges, valorisée par un Tonus. Judimi, avec Andres Camilo Ardila et surtout Kevin Vauquelin, remonte lui de 8 places. Comme eux, d’autres avaient choisi de jouer leurs meilleurs atouts : la team Chalavia avec un Wout Poels tonussé et un Thibaut Pinot visaient se satisferont tout juste des 134 points acquis cette semaine, mais se consoleront avec une montée sur la 3e marche du podium. Aldafi a adopté la même stratégie en jouant Thomas Gloag et Neilsson Powless, qu’elle n’espérait d’ailleurs peut-être pas si forts. Malgré un choix restreint, Olivwax maximise son potentiel avec Mikel Bizkarra et Benjamin Thomas ; tout comme Proba qui, en dépit de la perte de Riccardo Lucca, se met à l’abri grâce à Matthias Skjelmose vainqueur de l’Étoile de Bessèges. Nopik a un bilan plus mitigé à cause d’un Michal Kwiatkowski comme souvent trop dévoué à son rôle d'équipier pour scorer gros et moins performant que Maël Guégan, par exemple.

Plusieurs joueurs, moins chanceux que les derniers cités, disposaient de possibilités encore moindres et ont donc essayé de trouver « la moins pire » solution avec pour chacun des réussites et des échecs. Cyclopataca s’est manqué à Valence mais a obtenu une belle 24e place avec Lucas Eriksson à Bessèges ; Flandria l’a imité avec Brent van Moer, 25e, en compensation de la perte de Kemiel Bonneu en Espagne. Alexceli, lui, a perdu gros avec l’abandon de Lennard Kämna mais s’est consolé avec la 23e place de Jenno Berckmoes à Bessèges, sans avoir pu imaginer qu’Arnaud de Lie terminerait 7e du général. FabioLullito, enfin, s’en sort bien avec Dani Navarro 54e à Valence tandis que sa négligence dans son choix de Bessèges (il a inscrit un coureur qui était engagé sur une autre épreuve) n’aura que peu de conséquences puisque les deux coureurs éligibles pour Bessèges auraient de toute façon été éliminés. Pour Charlix, lui aussi limité dans ses choix, la série noire continue avec l’abandon de Weley Berhe et de Pierre Barbier. Sa seule chance de marquer des points lors de cette semaine aurait été de jouer Madis Mihkels à Valence pour terminer à la 18e place du classement de l’épreuve, ce qui était évidemment assez contre-intuitif. Charlix poursuit sa descente avec un score qui ne cesse de descendre et une lanterne rouge bien accrochée à son porte-bagages.

GOSPORT MET LA PRESSION

Entre ceux qui ont misé sur leurs meilleurs éléments et ceux qui ont fait comme ils pouvaient, beaucoup de joueurs ont joué plus finement, avec en toile de fond les risques qui planent sur la formation GoSport-Roubaix-Lille Métropole. Ainsi, Marollais (Jérémy Leveau), Al_Edalep (Valentin Tabellion), Twisty (Rait Ärm) et Lusa (Norman Vahtra) ont tous préféré jouer à Bessèges un coureur de l’équipe nordiste tant qu’ils le pouvaient, craignant qu’ils ne deviennent sous peu des poids morts dans leur effectif. Ils n’ont pas eu une grande réussite, il faut le dire, puisque ces quatre concurrents ont abandonné à l’exception de Jérémy Leveau, toutefois éliminé à cause d’une 103e place. La situation, on l’imagine, est frustrante pour ces joueurs qui auraient pu marquer des points par l’intermédiaire respectivement d’Alexandre Delettre (27e), Krists Neilands (12e) ou Franck Bonnamour (16e), Jordan Jegat (40e) ou encore Anthony Perez (9e) ou Julien Simon (32e).
D’autres choix stratégiques ressemblent aussi à une opportunité éphémère de jouer un coureur choisi en fin de draft, avec l’espoir que le début de saison puisse lui réussir avant qu’il ne rentre dans le rang. Dans cette catégorie, citons Allezlasse qui a privilégié Jon Barranetxea à Mikel Landa, Alex Aranburu et Sam Oomen ; ou bien Amady21 qui a réussi son coup avec un Pelayo Sanchez (50e) substitué à Damiano Caruso, et Fabio van den Bossche (43e) qui permet à son propriétaire de conserver Sep Vanmarcke pour des occasions plus appropriées à ses qualités. De même, Pagliaobra entrevoit enfin la lumière avec le 6e meilleur total de la semaine en termes de points dû à une utilisation habile de Jonas Gregaard et Rémy Mertz. Deux concurrents ont fait encore mieux en récoltant la mise maximale qui leur était permise sans utiliser leurs coureurs supposés les meilleurs : le leader MickaelKael avec Javier Romo et Louis Barré ; et le tenant du titre Catmapei bien inspiré de mettre en jeu José Manuel Diaz et Larry Warbasse alors qu’il avait dans son jeu Gino Mäder et Andrea Piccolo, notamment.

Du côté de Pasquin, une idée similaire était à l’ordre du jour : après avoir utilisé Ethan Hayter et Luke Plapp en début de saison, il a préféré jouer des seconds couteaux qui n’ont malheureusement pas payé ; il connaît la pire chute de la semaine au classement avec 8 places perdues. Dans le même esprit, Matthmic tombe de 4 places après avoir joué un Tonus sur Jake Stewart à Bessèges, le Britannique ayant abandonné. Batman, malgré la 3e place de Latour, regrettera l’abandon de d’Eddie Dunbar à Valence. Ray, qui ne pensait pouvoir compter que sur Ben Tulett pour la course gardoise, a vu son coureur faire moins bien que sa seule alternative et dernier choix de draft Luca van Boven. CPTmatros croyait quant à lui à Roger Adria qui a bâché alors que Pello Bilbao, 4e, et Anthon Charmig, 17e, auraient pu lui rapporter gros. Enfin, Cocoye se mordra certainement les doigts d’avoir privilégié Pierre-Luc Périchon à Axel Laurance et David de la Cruz à Diego Ulissi ou Jonathan Castroviejo puisque ces choix lui font perdre 21 points et un repêchage.

Au classement, c’est Dany qui prend les commandes grâce à Giulio Ciccone et Raul Garcia Pierna. Il devance CypBric et la Chalavia. Aldafi, MickaelKael, Nopik et Catmapei se battent pour garder la roue de ce groupe de tête qui précède un peloton fourni. En fond de tableau, Charlix et Cocoye semblent bel et bien décrochés.
Image
Dernière édition par CypBric le 08 févr. 2023, 18:47, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3550957
Effectivement je me suis trompé d'une ligne j'ai inversé avec Ray, qui comme toi avait deux choix possibles qui ont mieux fait. C'est corrigé ;)
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3552726
5e édition - vendredi 17 février

COCOYE BONDIT, LE DUO DE TÊTE CREUSE L'ÉCART

Le Tour d’Oman a mis fin a la période creuse qu’a connu le microcosme Top Vélo durant quelques jours. L’épreuve quelque peu exotique pouvant réserver quelques surprises, la plupart des joueurs ont préféré assurer le coup en misant sur leur meilleure carte. Le principal pari, et c’est une franche réussite, est l’œuvre de FabioLullito qui a privilégié Geoffrey Bouchard à Louis Meintjes. Quatre joueurs ont par ailleurs engagé un coureur de fin de draft dans l’espoir de le voir profiter d’un scénario ouvert : Aldafi a laissé au repos Axel Zingle ou Andrii Ponomar au profit du jeune Jordi Lopez qui a frôlé l’élimination ; Twisty n’a pas cru en Matteo Jorgenson et lui a préféré Magnus Kulset avec un certain succès. De leur côté, Olivwax et Al_Eladep ont eu moins de réussite puisque Ben Perry a offert la 26e place sur 28 au premier cité alors qu’Alexey Lutsenko lui aurait offert une place dans le ventre mou du peloton ; tout comme Louis Bendixen qui a joué un mauvais tour au second qui aurait été plus inspiré de jouer Ben Zwiehoff, 15e du général.

Les autres joueurs se divisent en deux catégories. Il y a d’abord ceux qui ont fait ce qu’ils pouvaient lorsqu’ils n’avaient qu’un choix limité voire un seul choix possible. Charlix a même dû utiliser une excuse car aucun des coureurs de sa sélection n’était au départ d’Al-Rustaq samedi. Et il y a ceux qui ont tenté de maximiser leurs gains, majoritaires dans le haut du classement. Parmi eux, Lusa, Amady et Cocoye ont utilisé un Tonus qui s’est avéré particulièrement payant pour ce dernier dont le poulain Diego Ulissi lui a offert la 4e place du classement. C’est moins le cas pour Lusa puisque Fausto Masnada, 37e du général, ne lui permet d’accrocher qu’une poussive 17e place, néanmoins réconfortante au vu du début de course de l’Italien.

Avec autant de joueurs ayant engagé leur meilleur élément, le niveau était particulièrement élevé. Comme l’a relevé Nopik sur le forum, il fallait être dans le Top 40 pour vivre un Tour d’Oman sans craindre l’élimination. Dans ces conditions, les bonnes opérations de Dany et CypBric permettent au duo de tête d’augmenter son avance au général. Pasquin, grâce à sa victoire, gagne cinq places et se replace dans le peloton. Cocoye, avant-dernier avant l’épreuve, fait un bond de 10 places et réalise grâce à son Tonus sur Diego Ulissi le meilleur total de la semaine, juste devant FabioLullito qui se donne lui aussi un peu d’air. En fin de tableau, Charlix poursuit sur sa lignée et compte désormais un important retard sur son premier prédécesseur, Pagliaorba, qui stagne quelque peu. La chute la plus impressionnante est celle de Matthmic qui, par l’élimination de Jenthe Biermans, dégringole à la 24e place du classement. Judimi, bien placé avant Oman, perd neuf positions à cause d’Alejandro Franco.

Mais tout pourrait être bouleversé ce weekend lorsque le Tour de l’Algarve et le Tour d’Andalousie auront livré leur verdict. Dany pourrait perdre son maillot de leader au profit de CypBric dont le leader portugais Rui Costa est en bonne place à domicile. Alexceli, grâce à Ilan van Wilder et Andreas Kron, pourrait quant à lui être le grand gagnant de cette nouvelle semaine de jeu.
Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3554448
6e édition - vendredi 24 février

LA PRISE DE RISQUE DE RIGUEUR EN EUROPE

Après un Tour d’Oman où les joueurs avaient majoritairement fait le choix d’assurer, le retour des épreuves européennes a fait place à davantage de prise de risques. Ainsi, seuls Cyclopataca, Proba, Marollais et Pagliaobra ont sélectionné la meilleure de leurs options à la fois en Algarve et en Andalousie, la plupart de leurs concurrents ayant souvent fait le choix de la sécurité sur au moins l’une des deux courses. Cette diversité de tactiques répond à plusieurs éléments qui n’étaient pas réunis au Tour d’Oman : le plus grand nombre de choix possibles (de 4 cumulés pour CPTmatros à 14 pour CypBric) ; la difficulté des parcours laissant supposer un plus grand nombre d’abandons et incitant donc à jouer des seconds couteaux, bien que la qualité des startlists aient pu avoir l’effet inverse ; ou encore le scénario incertain que le parcours de l’Algarve laissait présager avec notamment un poids difficilement prévisible de l’étape chronométrée. Ceux qui, sur l’une ou l’autre des courses, n’avaient qu’un choix possible, s’en sont plutôt bien sortis puisque tous ont passé l’obstacle sans encombre à l’exception de Mark Padun, dont l’élimination a fait perdre 30 points à Pasquin.

Au rayon des déçus, on retrouve OlivWax qui ne pensait probablement pas perdre Lorenzo Fortunato sur un Tour d’Andalousie particulièrement montagneux, de même que Cyclopataca ne s’attendait sans doute pas à l’abandon de Tobias Johannessen en Algarve. De belles surprises se retrouvent en revanche dans le Top 10 Top Vélo des deux courses ibériques : Jhonatan Narvaez (Cyclopataca), Kevin Vermaerke (Dany) ou encore Nicola Conci (Aldafi).

ALEXCELI ET BATMAN GRANDS GAGANTS, L'ÉLASTIQUE SE TEND EN QUEUE DE PELOTON

Les gros coups de la semaine passée sont ceux d’Alexceli, 4e en Andalousie et vainqueur en Algarve ; et de Batman, 6e et 4e. Le premier, en délicatesse jusqu’au Tour de la Communauté de Valence, connaît depuis une belle série qui lui permet de remonter dans le Top 10 au général. Le second, après deux éliminations consécutives à Marseille et à Valence, est bien meilleur depuis Bessèges et pointe à une trentaine de longueurs du podium. Proba, Ray et Amady ont également signé de belles remontées, tandis que l’élimination de Raul Garcia Pierna coûte à Dany son maillot jaune au profit de CypBric. Le duo de tête prend d’ailleurs ses aises sur le gros du peloton mais ses trois premiers poursuivants ont commencé à combler l’écart. Les lâchés en queue de groupe sont quand à eux de plus en plus nombreux. Même si la route est encore longue, ils sont désormais sept à avoir perdu le contact avec le groupe principal.

Le coup dur de la semaine dernière est subi par Matthmic qui a perdu une place mais surtout les deux coureurs sur qui il avait misé : Antonio Nibali et Gijs Leemreize. Olivwax, qui a stagné au niveau des points, chute de sept places tout comme Nopik qui est le grand perdant du haut de tableau bien qu’il puisse s’estimer heureux d’avoir sauvé de justesse Alex Martin Gutierrez en Andalousie.

REGROUPEMENT GÉNÉRAL AUX ÉMIRATS ?

Néanmoins, l’UAE Tour pourrait bien rebattre les cartes puisqu’à deux étapes du verdict émirati, sept des huit derniers joueurs au classement sont dans le Top 15 provisoire de l’épreuve. Lusa pourrait bien être le seul joueur de fond de tableau à connaître une nouvelle élimination avec Josef Cerny. À l’inverse, la course World Tour devrait faire des dégâts chez les six premiers. Dany est pressenti pour retrouver la tête mais les principaux bénéficiaires de cette nouvelle manche seront, si les choses en restent là, Catmapei, MickaelKael et Pasquin.

Le programme chargé des prochains jours modifiera à coup sûr le classement. Lusa avec un Tonus joué sur Matteo Trentin à l’Omloop, tente un mouvement intéressant. Tout le monde semble d’ailleurs plutôt bien équipé pour le weekend d’ouverture en Belgique à l’exception peut-être de Judimi, qui mise sur Jasha Sutterlin, ou de Charlix dont le Gleb Syritsa n’a aucune expérience sur les pavés. Batman, avec Sean Flynn préféré à Dries van Gestel ou Lewis Askey, peut s’attendre à ne pas scorer autant que ses concurrents directs CypBric (Christophe Laporte), Chalavia (Oliver Naesen) ou Alexceli (Arnaud de Lie).
Image
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3554455
C'est toujours un régal tes gazettes CypBric, merci. Changement de décor là avec le début des classiques belges, peut-être que certains réussiront à inverser la tendance. :metalhead:
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3556195
7e édition - jeudi 2 mars

LE CALENDRIER CHARGÉ FAIT DU GRABUGE

En l’espace de 96 heures, le classement Top Vélo a connu pas moins de cinq actualisations. Après le Circuit Het Nieuwsblad, l’UAE Tour, Kuurne-Bruxelles-Kuurne, Le Samyn et le Trophée Laigueglia, les joueurs ont droit à une courte respiration avant que les courses reprennent de plus belle avec déjà la perspective de cinq paris rapprochés entre les Strade et Tirreno-Adriatico. L’occasion d’observer d’un peu plus près ce qui s’est passé durant ces derniers jours surchargés, mais aussi plus globalement depuis le lancement de la saison mi-janvier.

Le grand gagnant de ce rush n’est autre que Flandria qui, s’il s’est un peu loupé à l’UAE Tour, a particulièrement réussi son weekend d’ouverture belge avec la 3e place de Tom Pidcock à l’Omloop et la victoire bonifiée d’un Tonus de Jordi Meeus à Kuurne. Alors qu’il pointait à la 16e place du général après l’Algarve, le voici remonté à la 6e place à une cinquantaine de points tout juste du podium. Comme lui, CypBric, Marollais et Amady ont bien négocié cette période cruciale de l’année. Le premier, grâce aux bonnes performances de Christophe Laporte et d’Hugo Hofstetter, a conforté sa première place au général après être passé proche de la correctionnelle avec Simone Petilli aux Emirats. Une première place qui reste fragile puisque CypBric, comme l’a détaillé Pagliaorba sur le forum, est avec Ray le joueur qui a le plus souvent joué des coureurs choisis en début de draft, à l’inverse par exemple de Charlix, Twisty ou Pagliaorba, qui attendent leur heure en queue de peloton pour sortir leurs pièces maîtresses.

Marollais, lui, s’est sorti de la zone rouge avec Nils Politt, Lawrence Naesen et Jefferson Cepeda, qui lui permettent un bond de 9 places au classement général dont il est désormais 11e. Amady21, enfin, a fait preuve d’une belle régularité avec Emanuel Buchmann, Sep Vanmarcke et Alberto Dainese, tous dans le Top 6 du jeu dans leurs épreuves respectives.

À l’inverse, le mois de février s’est terminé de manière plus morose pour Judimi, Lusa ou Nopik, qui ont tous vu leur total de points décroître depuis le Tour de l’Algarve, ou encore Cyclopataca qui n’en a gagnés que 7 en 5 courses. Pour Judimi, ce ne sont pas moins de 3 éliminations qui sont à comptabiliser puisque Jasha Sutterlin a abandonné à l’Omloop ; Arthur Kluckers a terminé à une 54e place éliminatrice pour 45’’ à l’UAE Tour ; Jason Tesson n’a pas rejoint l’arrivée à Kuurne. Le bilan aurait même pu être pire puisque Karl Patrick Lauk et Maxim van Gils ont tous deux bâché au Samyn et à Laigueglia, heureusement sans être éliminé. Lusa, lui, a gâché un Tonus sur Matteo Trentin, a dû repêcher Josef Cerny après l’UAE, et a subi le peu de choix à sa disposition cette semaine, pas aidé par les abandons de Sacha Weemaes et Alessio Martinelli. Nopik n’a pas été verni non plus avec les pertes de Juri Hollmann, Nils Eekhoff et Axel Mariault, et les contre-performances de Max Kanter et Jannik Steimle toutefois finishers des courses qu’ils disputaient. Du côté de Cyclopataca, enfin, la stagnation est due à l’inattendue élimination de Jan Tratnik à Ninove, aux anonymes places d’Harold Tejada et Alexander Kristoff dont il attendait plus, mais surtout à une situation difficile cette semaine : une excuse utilisée à Laigueglia et un choix forcé entre son 30e et son 32e choix de draft au Samyn.

Les effectifs sont déjà disparates après 14 épreuves puisque certains ont déjà perdu 3 coureurs, comme Al_Eladep, Cocoye, ou Charlix à qui il ne reste que 27 unités malgré l’utilisation de 3 repêchages. Plusieurs joueurs ont d’ailleurs bien entamé leur pécule de repêchages possibles : Judimi, Lusa, Matthmic, Nopik et Pagliaorba ont déjà brûlé un tiers de leurs cartouches. Soulignons, pour finir sur une note plus positive, deux beaux one-shots réalisés lors des récentes épreuves : celui d’Al_Eladep à l’UAE Tour où il avait placé un Tonus sur Ben Zwiehoff, surprenant 8e du général et 5e des coureurs joués ; et celui de Twisty avec l’inattendu Pavel Bittner, 12e du Samyn et 5e des coureurs joués.

Ci-dessous, le classement en relief après 14 épreuves mais aussi des courbes représentant l’évolution du score des joueurs répartis, pour une meilleure lisibilité, en 3 groupes (1-10 ; 11-20 ; 21-28) et l’évolution du classement général en termes de places au fil des courses.
Image

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3560868
8e édition - mercredi 15 mars

FLANDRIA SUR LE PODIUM, AMADY S'INVITE À LA FÊTE

Coincées entre les très nombreuses courses d’une journée qui rythment février et mars, Paris-Nice et Tirreno-Adriatico ont offert à nos 28 joueurs pas moins de 4 paris pas toujours faciles à réaliser, entre les incertitudes liées à la météo, l’habituelle multitude d’abandons en fin de semaine sur la Course au Soleil, la nécessité de choisir le meilleur compromis entre l’étape et le général lorsque l’on dispose de peu de coureurs au départ, ou au contraire la possibilité de prendre des risques lorsque, comme Flandria, on a un plus d’un tiers de sa draft sur la course italienne.

À l’issue des Strade Bianche et de cette semaine de course, c’est Amady21 qui a connu la meilleure progression puisqu’il a presque doublé son score au classement général, passant de la 12e à la 4e place à une trentaine de points seulement du podium. Grâce à un Tim Wellens tonussé en Toscane, à l’habile utilisation de Michael Hepburn sur le chrono de Lido di Camaiore et de Damiano Caruso pour le général et à la fiabilité de Simon Yates au général de Paris-Nice, le 28e de Top Vélo 2022 commence bien mieux cette nouvelle saison et fait désormais partie du groupe de tête. Juste derrière lui au classement des dernières échéances, Flandria trône lui bel et bien sur le podium. 6e après Laigueglia, il a eu le flair de miser sur Tom Pidcock aux Strade Bianche et a pu compter sur l’incontournable Filippo Ganna au CLM italien, ce qui lui a permis de gommer les performances moins flamboyantes de Stan Dewulf à Nice et d’Attila Valter au général de Tirreno. Sa grande progression récente est due en partie aux bonus liés à l’utilisation multiple de ses coureurs, et non seulement à ses résultats. Toutefois, il a relativement peu utilisé ses meilleurs coureurs, ce qui se retrouve dans les prévisions réalisées par Pagliaorba sur le forum, qui le donnent vainqueur en fin d’année… devant Amady21. Il faut dire que Flandria est le joueur qui a le plus souvent raflé la mise parmi les coureurs joués sur Top Vélo puisque Brent van Moer fut le meilleur à La Marseillaise, Jordi Meeus à Kuurne, Thomas Pidcock a écrasé les Strade et Filippo Ganna a dominé le chrono de Tirreno.

L’autre belle performance de la semaine est celle de Judimi, empêtré dans les dernières positions depuis quelques temps mais dont le Kevin Vauquelin tonussé lui a permis de raccrocher le gros du peloton avec 5 places gagnées au général. N’ayant qu’un coureur engagé à Tirreno, il a pourtant chiosi de sacrifier Jonas Rutsch plutôt que d’utiliser une excuse. CypBric et Dany27, qui se disputent la première place de ce général depuis Bessèges, se sont quant à eux accordé sur un statu quo puisque le leader n’a cédé que 18 points à son dauphin. Léger avantage toutefois à Dany qui a préservé Jai Hindley au profit d’un surprenant Simon Guglielmi, tandis que CypBric a gaspillé une utilisation de son premier choix de draft Daniel Martinez, très décevant sur les pentes de la Couillole. Son avance au général est d’ailleurs à mettre en perspective avec les statistiques publiées par Pagliaorba sur le forum puisqu’il est, avec Ray, celui qui a utilisé ses meilleurs choix de draft, et de loin. À l’inverse, c’est Charlix qui a utilisé le plus majoritairement ses seconds couteaux, ce qui permet de nuancer sa dernière place au classement et d’espérer une remontée prochaine, qui pourrait débuter avec Dylan Groenewegen dès ce mercredi à Turin.

ALLEZLASSE ET MICKAEL KAEL LAISSENT FILER LE GROUPE DE TÊTE

Du côté des déceptions, ce sont Allezlasse et MickaelKael qui ont perdu le plus gros. Au contact des meilleurs avant les Strade, ils ont tous deux perdu des places et concédé plusieurs dizaines, voire centaines de points, si bien qu’une cassure s’est produite après la Chalavia, 8e du classement avec 84 points de marge sur Allezlasse et 133 sur MickaelKael, qui se retrouvent de fait à rouler en tête du peloton principal. Le Stéphanois, qui n’avait pas encore eu à entamer son quota de repêchages cette année, a dû le faire à deux reprises pour sauver Lorenzo Rota Alex Kirsch, défaillants en Toscane et sur la Côte d’Azur. Il a heureusement évité le naufrage grâce à Mikel Landa et Alex Aranburu, ses deux premiers choix de draft à Tirreno. MickaelKael, lui, a perdu Steff Cras en Italie (avant de le repêcher lui aussi) et s’est contenté des places entre 15 et 20 sur les autres épreuves. Il a toutefois eu le mérite d’éviter d’utiliser ses meilleurs coureurs, ce qui pourrait lui permettre d’utiliser de précieuses cartouches plus tard dans la saison.

FabioLullito et Matthmic figurent aussi parmi les pires bilans de la semaine, de même que Marollais, Aldafi, Al_Eladep et Cyclopataca qui ont tous les quatre subi 3 éliminations lors des 5 dernières échéances. Alexceli, peu gâté dans ses choix à Paris-Nice, n’a pas eu d’autre possibilité que d’utiliser une excuse lors de la dernière étape comme il l’avait déjà fait lors de la Cadel Evans Great Ocean Road Race en janvier. Un sacrifice réalisé doublement par Nopik également puisqu’il n’a pas souhaité choisir ente Max Kanter, Nils Eekhoff et Filip Maciejuk ni pour le général, ni pour l’étape de l’épreuve française.

LES GROSSES CÔTES PRIVILÉGIÉES À TURIN ET DENAIN ?

Trois courses d’un jour sont programmées cette semaine avant le Tour de Catalogne : Milan-Turin, le GP de Denain et, bien-sûr, Milan-San Remo. Lors des deux premières, qui figurent parmi les courses secondaires de la sélection, il faut s’attendre à voir de nombreux joueurs tenter des coups, contraints ou choisis. Six d’entre eux n’auront pas ce luxe puisqu’ils comptent un choix possible ou moins à Turin. Pour les autres, les stratégies sont assez variées : ceux qui font partie de la première moitié du classement ont majoritairement misé sur leur meilleure carte pour tenter une remontée ; à l’exception de CypBric et Catmapei qui ont tous deux mis en jeu leur moins bon coureur éligible. Dans la deuxième partie de tableau, beaucoup les ont imités ou ont au moins laissé au repos certains des favoris de l’épreuve. CPTmatros, par exemple, a privilégié Matteo Malucelli à Fernando Gaviria, tout comme Olivwax a préféré Luca Colnaghi à Matteo Moschetti. Il faut dire que le parcours peu exigeant et la météo clémente laissent entrevoir une course relativement facile, qui pourrait permettre aux seconds couteaux italiens de rentabiliser leur présence dans l’équipe avant d’être mis au placard.

Notes aux joueurs : afin de m’éviter de faire trop de répétition et d’apporter un peu plus de personnalisation lorsque je vous mentionne dans la gazette, je vous invite à m’envoyer par MP 2-3 infos sur vous (âge, lieu de vie, petite anecdote…). Merci d’avance !

Le classement en relief après 19 manches :

Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3562355
9e édition - lundi 20 mars

CATMAPEI ACCELERE AVANT LA CATALOGNE, CELESTIN DE RETOUR

Milan-Turin, le GP de Denain et Milan-San Remo étaient au programme de la semaine passée. Trois courses d’une journée aux profils variés mais au poids équivalent dans le barème Top Vélo, ce qui n’est pas sans produire des conséquences étonnantes au classement. La première épreuve a vu la victoire surprise d’Arvid De Kleijn et un jackpot de 110 points attribué à Lusa, qui en avait bien besoin pour se donner un peu d’air ; tandis que Chalavia et CypBric stagnaient dans la première partie du classement. À Denain, c’est Aldafi qui a flairé le bon coup avec Edvald Boasson Hagen, 4e de l’épreuve nordiste. L’autre belle opération est celle de Catmapei, à l’initiative d’un pari gagnant sur Sam Watson, 6e du classement et 2e des coureurs en jeu ; tandis qu’Amady21 et Pasquin88, qui n’avaient que deux coureurs éligibles, faisaient partie des éliminés du jour. Sur la Primavera, enfin, c’est Charlix qui s’est imposé sans même le savoir grâce à Mathieu van der Poel. En effet, le joueur a décidé de quitter le jeu et c’est donc Amady qui a joué pour lui, avant que Célesin ne prenne la décision de réapparaître après avoir quitté Top Vélo en 2019, en reprenant en l'état l'équipe laissée par Charles. CPTmatros et Cocoye ont également réalisé de belles opérations au contraire de CypBric, éliminé et quasiment repris par Dany27. Batman est l’autre victime du haut de tableau, Diego Sevilla ayant rejoint la Via Roma en 99e place.

À l’addition de ces trois épreuves, le plus important gain de points est à l’actif du très régulier Dany, 4e, 5e et 16e. Catmapei remonte sur le podium grâce à un total quasi-équivalent à celui du 2e du classement grâce à ses 10e, 2e et 12e places. Allezlasse et Le Gitan augmentent eux-aussi leur pécule considérablement. La semaine a été catastrophique en revanche pour Cyclopataca qui a dû utiliser une excuse à Turin et qui a perdu Emilien Jeannière sur les pavés de Denain. Nopik a quant à lui subi les éliminations de Nicolo Parisini et Michal Kwiatkowski, ce qui le fait plonger à la 24e place du général, lui qui avait bien débuté en janvier. Comme lui, Pagliaorba a dû rayer de sa liste Szymon Sajnok et Geoffrey Soupe. Après un léger mieux, il retombe à la 25e place. Matthmic, enfin, est dans la même situation et descend à la dernière place, cédée par Charlix/Célestin grâce à la victoire de Mathieu van der Poel à San Remo. Le joueur a oublié de jouer pour Milan-Turin et a écopé d’une pénalité, avant qu’Olav Kooij déçoive à Denain et que Matis Louvel ne fasse partie des éliminés de la Classicissima. Dans le haut du classement, la semaine fut particulièrement mauvaise pour Amady21, auteur d’une belle constance lors des épreuves précédentes, mais dont les places de Cees Bol et Filippo Magli ne compensent pas l’élimination de Barnabas Peak. Le joueur stagne tandis que ses concurrents directs ont tous inscrit entre 50 et 180 points, ce qui crée une cassure après les deux duos qui occupent les premières places du classement.

LES LEADERS S'OBSERVENT, UN RESSERREMENT À PRÉVOIR ?

Le Tour de Catalogne, qui cumule deux occasions de parier avec le général et une étape, pourrait provoquer un resserrement des écarts en tête de course. C’est en tout cas ce que laissent penser les choix des 8 premiers qui pour la plupart n’ont pas mis en jeu leur meilleur poulain, à l’inverse de la Chalavia, qui fera confiance pour le général à Remco Evenepoel, de Twisty qui a misé sur Jack Haig, et de Cyclopataca qui, en mal de gros points, a joué la carte Primoz Roglic. La course de côte de Lo Port pourrait confirmer ou nuancer ces prévisions, et c’est d’ailleurs peut-être la Settimana Coppi e Bartali qui sera l’épreuve qui ressemblera le plus à une loterie. En effet, 10 joueurs n’ont toujours pas, à ce jour, de coureur engagé au départ en Italie. Parmi les 18 autres, seuls 3 disposent de 3 coureurs ou plus : Alexceli, CypBric et surtout Matthmic, qui a le luxe d’en compter 5.

Notes aux joueurs : afin de m’éviter de faire trop de répétition et d’apporter un peu plus de personnalisation lorsque je vous mentionne dans la gazette, je vous invite à m’envoyer par MP 2-3 infos sur vous (âge, lieu de vie, petite anecdote…). Merci d’avance !

Le classement en relief après 19 manches :
Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3565849
10e édition - vendredi 31 mars

CYPBRIC ET DANY SE PASSENT DES RELAIS, CELESTIN SE REPLACE, PAGLI ET ALDAFI EN FRINGALE

Qu’il fut dense, ce début de printemps cycliste. Nos 28 joueurs ont pour certains eu du mal à reprendre leur souffle dans le calendrier surchargé qui leur fut imposé ces derniers temps. La Gazette du jour vous propose de revenir sur les sept dernières épreuves une par une avant de tirer les conclusions de cette période entre classiques et courses par étapes qui a permis à certains de se relancer mais qui a coûté à d’autres des coureurs et des points très précieux.

Après s’être rapproché Milan-San Remo, Dany a repris la tête du classement lors de Bruges-La Panne, plus d’un mois après l’avoir cédée à CypBric. Mais ce jour-là, les regards étaient tournés vers Allezlasse, victorieux grâce à Jasper Philipsen, et vers OlivWax et Ray dont les Tonus sur Juan S. Molano et Edward Theuns ont porté leurs fruits. La belle 8e place de Stian Fredheim, 3e TopVélo, a permis à Celestin d’amorcer une remarquable remontada.

Deux jours plus tard, CypBric reprenait le lead au terme du GP E3 grâce à Christophe Laporte mais surtout grâce à la déconvenue connue par le maillot jaune, victime de l’abandon de Florian Sénéchal. Comme lui, Catmapei, Marollais et Pagliaorba ont payé le prix fort avec les pertes de Dylan van Baarle, Anthony Turgis et Greg van Avermaet. À l’avant, c’est Twisty qui remporte l’épreuve par l’intermédiaire de Wout van Aert, mais c’est bien CPTmatros qui inscrit le plus de points puisqu’il ajoutait à son pécule un bonus de 25 points pour la 3e utilisation de Soren Kragh Andersen.

Mais quelques minutes plus tard, une fois l’étape de Lo Port remportée par Primoz Roglic, le maillot jaune changeait à nouveau d’épaules au profit de Dany, dont le Giulio Ciccone « Tonussé » a remporté le jackpot. Comme lui, FabioLullito a accordé une grande confiance à son protégé, Lenny Martinez, et ainsi inscrit plus de 250 points en une seule journée. La victoire revient à Pasquin grâce à l’étonnante 4e place de Marc Soler au sommet du col catalan. Les déceptions sont à chercher du côté de Nopik, Judimi, Alexceli mais aussi et surtout Al_Eladep qui ne s’attendait sans doute pas à une telle contre-performance de Romain Bardet.

Le lendemain, la Semaine Internationale Coppi et Bartali rendait son verdict, pour le plus grand plaisir de Célestin, Batman et Matthmic, soulagés de voir que leurs poulains respectifs avaient passé le long contre-la-montre final sans encombre. Le premier, vainqueur de l’épreuve avec un Léo Hayter 5e du général, n’avais encore jamais marqué plus de 100 points en une manche cette saison. Le second, très inspiré, avait placé un Tonus8 sur Walter Calzoni et a ainsi raflé près de 200 points, signant là la 2e meilleure performance de l’année après le beau coup de Flandria à Kuurne. Pour lui, ce braquage est synonyme d’une énorme remontée de 5 places au classement, lui permettant d’intégrer le Top 5 pour la première fois de la saison. Quant au Viennois d’adoption Matthmic, c’est le Tonus joué sur Natnael Tesfatsion qui lui a permis de quitter la dernière place et de raccrocher le wagon des coureurs qui essayent de sortir de la zone rouge. Les deux grands perdants de l’épreuve italienne sont Aldafi et Marollais. Notre prof de bio croyait, à juste titre, dans les chances de Thomas Gloag qui a quitté la course au bout du 3e jour. Quant à notre papy ch’ti, il espérait certainement mieux de Giovanni Aleotti mais l’ayant déjà utilisé 4 fois, il ne l’a logiquement pas repêché.

Twisty et Lusa ont connu des sorts similaires au Tour de Catalogne, que Jack Haig et Antonio n’ont pas terminé alors qu’ils étaient des candidats légitimes à de bonnes places. L’épreuve ibérique n’a par ailleurs pas livré beaucoup de surprises et a sacré Cyclopataca et son protégé Primoz Roglic devant le Remco Evenepoel de la Chalavia. MickaelKael, après avoir perdu deux places la veille, en perd de nouveau autant et sort du Top 10, ce qui fait peut-être de lui le principal perdant de cet enchaînement de courses par étapes, lui qui avait déjà marqué peu de points à Paris-Nice et Tirreno.

Du côté de Wevelgem, notre Deux-Sévrien a heureusement redressé la barre grâce à Nathan van Hooydonck. Son voisin Saint-Maixentais CypBric, qui une fois n’est pas coutume avait misé sur Christophe Laporte, a repris les rênes du général au détriment de Dany. Amady21, avec Sep Vanmarcke ; et Proba, avec Mads Pedersen, gagnent tous deux quelques places au classement. À l’inverse, Nopik en perd quatre d’un seul coup à cause de l’élimination de Filip Maciejuk. Comme lui, Pagliaorba perd un nouveau coureur en la personne d’Alex Colman, qu’il aura tout de même bien exploité pour un dernier choix de draft. Allezlasse perd quant à lui Jasper Philipsen, ce qui lui fait perdre des places et des points précieux en haut de tableau, mais aussi un repêchage forcé au vu de la qualité du coureur.

Ce mercredi, enfin, c’est CypBric et Christophe Laporte qui ont dominé À Travers la Flandre. Mais c’est Marollais, avec un Tonus sur Nils Politt, 10e à l’arrivée, qui fait le plein de points et remonte dans le Top 15. Flandria, éliminé avec Tim van Dijke, est poussé hors du podium par Catmapei qui a utilisé à trois reprises Tom van Asbroeck en l’espace de seulement quatre épreuves. Pagliaorba, quant à lui assez malchanceux, perd Emils Liepins et perd le contact en fond de classement.

À l’addition de toutes ces courses, c’est CypBric qui a le plus scoré devant Célestin, ce qui permet au remplaçant de Charlix de remonter à la 21e place, ce qui était loin d’être gagné d’avance. Twisty est le 3e scoreur de la période, ce qui lui permet de recoller au principal groupe de poursuite. Le pire bilan est celui d’Aldafi qui n’a pas été vernie. Elle a subi les éliminations de Vegard Stake Laengen, Lukasz Owsian, Thomas Gloag et Tobias Lund Andresen, tandis que ni Axel Zingle, ni Nicola Conci, ni Edvald Boasson Hagen ne lui ont permis d’accrocher le moindre Top 10, si bien que l’Alsacienne a moins de points aujourd’hui qu’après Milan-San Remo. Un seul joueur est dans la même situation : Pagliaorba. Depuis l’île de Beauté, le maître du jeu a perdu Emils Liepins à deux reprises, Greg van Avermaet, Jonas Gregaard et Alex Colman, sans parvenir à faire mieux que des 14e places en Italie et en Catalogne.

LES RENFORTS ET LA FIN DES FLANDRIENNES PEUVENT-ILS CHANGER LA DONNE ?

Dès ce vendredi s’est ouverte la première période de recrutement de renforts. Parmi les coureurs éligibles, dont les 66 coureurs éliminés et non-repêchés à ce jour, des talents devraient attirer l’attention, mais pour ne pas influencer le jeu, nous n’en détaillerons pas les noms. La draft a débuté avec Pagliaorba dès minuit et se terminera au plus tard samedi à 10h.

Cette donnée pourrait permettre à certains, et notamment aux joueurs comme Cocoye, Celestin ou Al_Eladep qui ont déjà perdu plus d’un cinquième de leur équipe d’origine ; ou ceux qui comme Matthmic, Marollais ou Nopik ont perdu certains de leurs meilleurs éléments. Pas autant toutefois que le changement de profil des courses qui arrivent, puisqu’à l’exception du Ronde et de Paris-Roubaix, les purs spécialistes des flandriennes ne seront plus très utiles, tandis que les puncheurs-grimpeurs devraient s’avérer de plus en plus profitables. Qui tirera le plus avantage de cette nouvelle page ? Difficile de le dire car la plupart des équipes sont relativement équilibrées. Lusa, Flandria, CPTmatros ou encore MickaelKael sont peut-être ceux qui comptaient le plus de classicmen dans leurs premiers choix de draft et pourraient donc en pâtir, mais rien n’est moins sûr.

Le classement en relief après 29 épreuves :
Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3569214
11e édition - mardi 11 avril

FLANDRIA, TWISTY ET MICKAELKAEL EN GRANDE FORME, PASQUIN ET ALEXCELI DÉGRINGOLENT

Paris-Roubaix passé, voici la saison des flandriennes qui s’achève et déjà les ardennaises qui pointent à l’horizon. Depuis la première salve de renforts le 31 mars, pas moins de six épreuves comptant pour TopVélo se sont succédé, couronnant Flandria comme le meilleur scoreur de la période et Alexceli comme le grand perdant de la semaine.

Au Gran Premio Miguel Indurain, c’est pourtant bien le retraité belge qui avait inscrit le plus grand nombre de points grâce à la 4e place d’Andreas Kron. Comme lui, Matthmic et CPTmatros ont fait le plein grâce à Sergio Higuita et Roger Adria, tandis que CypBric gâchait son Tonus8 sur Joan Bou. Parmi les éliminés du jour, le mieux classé au général était Batman, qui de fait a vu se creuser entre sa 5e place et les 4 précédentes un écart qui n’a cessé de grandir depuis.

Le Tour des Flandres a quant à lui réservé son lot de mauvaises surprises. Amady21, CPTmatros et Al_Eladep se souviennent encore durement des éliminations de leurs poulains respectifs, Tim Wellens, Soren Kragh Andersen et Danny van Poppel, dont ils espéraient bien mieux. Dany, qui avait joué Valentin Madouas, a échappé de peu à une élimination qui lui aurait causé du tort dans sa lutte pour la 1ère place du général. Les 90 points de la victoire sont revenus à Célestin, dans la droite lignée de son opération remontada.

Mercredi, une double échéance mobilisait nos 28 joueurs : le Scheldeprijs d’un côté, et la 3e étape du Tour du Pays Basque de l’autre. La première a été le lieu de magnifiques performances de la part de Nopik, bien inspiré de jouer un Tonus sur Gerben Thijssen, et d’Aldafi, dont le pari sur August Jensen s’est avéré être le 2e meilleur Tonus8 de la saison en termes de points remportés. Matthmic, qui avait eu la même stratégie pour Emiel Vermeulen, n’a pas fait fructifier son option puisqu’il termina dernier non-éliminé. Lusa, enfin, dût utiliser une excuse, faute de coureurs au départ. Du côté du Pays Basque, c’est Alexceli qui n’a eu d’autre choix que de gâcher une excuse, comme il avait déjà dû le faire lors des mises pour le général de l’épreuve ibérique. Ce mercredi fut noir pour lui comme pour Célestin, Cocoye, Lusa et Cyclopataca qui ont tous les quatre ont cumulé deux résultats négatifs. Il causa d’autant plus de dégâts chez notre résident de Ploegstreet Alexceli que celui-ci avait déjà utilisé 3 excuses auparavant, et a donc été pénalisé de 40 points en plus des 30 points de chacune de ses éliminations, perdant ainsi la même journée pas moins de 110 points au général, soit plus que ce qu’il avait gagné en remportant le Tour de l’Algarve en février.

Quelques jours plus tard, l’épreuve basque rendait son verdict aux dépens de Ray, Marollais et Pasquin qui ont déploré les abandons de Clément Champoussin, Richard Carapaz et Marc Soler. La belle performance est pour Pagliaorba, qui a eu raison de faire confiance à Felix Gall. Batman, grâce à un Ion Izagirre jusqu’au-boutiste, a décroché un joli pactole.

Paris-Roubaix, enfin, a sacré une nouvelle fois Célestin, qui n’a pas tremblé au moment de jouer le premier choix de draft de Charlix. La grosse déception du jour nous vient de Catmapei, malheureux de voir Dylan van Baarle chuter dans la Trouée d’Arenberg, ce qui lui vaudra sa 3e place au général, ravie par Flandria par l’intermédiaire de Filippo Ganna.

Au cumul de ces six dernières courses, c’est donc lui qui signe le meilleur bilan avec 376 points acquis contre 361 pour Twisty et 355 pour MickaelKael. Le moins bon bilan du Top 10 est celui du leader, CypBric, qui voit son avance sur Dany réduite à moins d’une vingtaine de points. En fond de tableau, Pagliaorba, Matthmic et Nopik sont les plus vernis et se donnent d’ailleurs un peu d’air, à l’image du dernier cité qui a gagné pas moins de six places en six courses, réalisant ainsi la principale remontée de la semaine. Dans l’autre sens, c’est Pasquin88 qui subit la pire dégringolade, passant de la 6e place après À Travers la Flandre, à la 13e après Roubaix. Le Vosgien n’a fait progresser son pécule que de 13 unités mais n’est pas le moins bien loti puisqu’Alexceli, en plus des deux excuses qui lui ont coûté très cher, a perdu Jenno Berckmoes, Jarrad Drizners et Ceriel Desal, perdant pas moins de 180 points en cinq courses après en avoir inscrit 100 au GP Indurain. Seuls 6 joueurs sont parvenus à passer entre les gouttes et ne comptent aucun abandon récent : Dany27, Flandria, FabioLullito, Matthmic, MickaelKael et Proba.

Les prochains rendez-vous de nos pronostiqueurs auront lieu à l’occasion de la Flèche Brabançonne, des classiques ardennaises, du Tour des Alpes et du Tour de Romandie. S’il est encore tôt pour se risquer à des pronostics, certains joueurs semblent d’ores et déjà devoir se creuser la tête. Twisty et Cyclopataca, par exemple, ne disposent que d’un à deux choix pour chacun des courses d’un jour à venir ; tandis que Matthmic et Amady sont relativement dépourvus à l’exception de l’Amstel. Lusa, à cette heure, ne compte quant à lui aucun coureur dans la startlist de l’épreuve autrichienne.

Veuillez trouver ci-dessous l'habituel classement échelonné ainsi que des courbes représentant l'évolution du score au classement général des joueurs selon leur classement général actuel (Top 7, puis 8-18, puis 19-28), et enfin un graphique représentant visuellement l'évolution du classement général. Pour l'ensemble de ces graphiques à l'exception du classement échelonné, le score pris en compte est l'addition des scores inscrits par les résultats des courses, Tonus et Tonus8 compris. Ne sont donc pas comptabilisés les éventuelles pénalités, le coût des excuses ni les bonus d'utilisations multiples, ce qui peut expliquer quelques différences avec le classement général réel.

Image

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Par CypBric
#3573727
12e édition - jeudi 27 avril

PROBA SE RELANCE DANS LES ARDENNES, CYPBRIC ET DANY RÉSISTENT À LA PRESSION

D’une séquence de classiques à l’autre, le peloton Top Vélo a déjà la tête au Giro après avoir franchi avec plus ou moins de réussite le fameux triptyque. En tête de course, le duel entre CypBric et Dany27 se poursuit et ne cesse de nous surprendre puisque les deux joueurs s’échangent la première place régulièrement. Lors des 6 dernières épreuves, seuls 40 points ont séparé les deux rivaux, en faveur du premier cité, qui compte désormais 59 points d’avance au général sur son dauphin. Mais l’avance du leader est fragile puisque Rui Costa a d’ores et déjà abandonné le Tour de Romandie, tandis que Rein Taaramäe devrait logiquement assurer un Top 20 au général de l’épreuve helvète.

Derrière eux, l’écart sur les 3e et 4e du classement n’augmente plus puisque Flandria et Catmapei ont marqué, à un point près, le même score que Dany lors des dernières courses. Après avoir perdu Andrea Piccolo et Dylan van Baarle, le tenant du titre s’est bien rattrapé avec la victoire de Tadej Pogacar au Mur de Huy, sur les terres de Flandria. Ce dernier a de nouveau prouvé la valeur de son équipe pour les courses d’un jour et ne s’est loupé qu’au Tour des Alpes où jouer Valentin Paret-Peintre lui aurait permis de consolider son podium.

Juste derrière Catmapei, deux joueurs connaissent une période faste : MickaelKael et Proba, respectivement 3e et meilleur scoreur de la période. Mickaël a très bien débuté avec la 8e place tonussée d’Andrea Bagioli à la Flèche Brabançonne et la 6e place du coureur italien à l’Amstel. Il ne s’est en revanche pas montré à son avantage lors de la Doyenne où il a laissé Louis Barré sur le carreau alors que Marc Hirschi pouvait lui offrir près de 70 points. Proba, quant à lui, a frôlé le carton plein. Ben Healy 2e à Overijse et à l’Amstel, ainsi que Mattias Skjelmose 9e à Liège et Tobias Foss second du prologue suisse, lui ont permis d’inscrire pas moins de 517 points en 6 manches ! Il aurait même pu faire mieux en inversant ses puncheurs irlandais et danois lors de la Flèche Wallonne et LBL.

C’est après ce Top 6 qu’une première cassure semble s’accroître. Si Batman n’est pas encore complètement dépassé, le Drômois a connu un petit temps d’arrêt à cause notamment de l’Amstel Gold Race où aucun des cinq coureurs qu’il avait au départ n’a fini la course. Twisty, qui le suit au classement, accuse un retard de 175 points. Lui qui semble en plein questionnement sur la stratégie à adopter paye deux mauvais choix à l’Amstel et à Liège qui lui ont couté à deux reprises l’élimination de Martijn Tusveld. Cela le place 8e et premier coureur d’un groupe de sept joueurs en embuscade. Parmi eux, CPTmatros et Marollais sont dans une dynamique positive tandis qu’Amady21 a perdu 4 places au classement, en ne marquant que 100 points en 6 épreuves.

CÉLESTIN CALE, PAGLIAOBRA SE DONNE DE L'AIR

Rien n’est perdu pour les joueurs suivants qui sont toutefois séparés du peloton par des écarts plus importants. Ray, FabioLullito et Aldafi ont connu des trajectoires très similaires qui tendent vers le moyen plus que vers le bon, mais ont tout de même fait mieux qu’Olivwax. S’il a perdu Jetse Bol à la Flèche et Alexey Lutsenko au prologue du Tour de Romandie, le désormais 18e du classement a surtout enchaîné les choix trop prudents, ce qui lui coûte près de 200 points possiblement accessibles. Olivwax voit revenir sur lui deux joueurs en plein boom : Judimi et Al_Eladep, respectivement 2e et 6e scoreurs des six dernières manches. 24e après Roubaix, le Wallon a maximisé ses gains au moyen de très bons choix, à l’instar du pari Arthur Kluckers au prologue de Port-Valais. Sa seule possibilité d’être plus efficace aurait nécessité de gaspiller une utilisation de Geraint Thomas peu rentable au Tour des Alpes, à qui il a préféré Enekoitz Azparren, faisant un pas de plus vers le Super Bonus. On peut donc estimer à la lumière de ces explications qu'il a maximisé ses gains de la meilleure des manières. Al_Eladep a quant à lui signé la plus importante remontée en termes de places puisque, 26e avant la Flèche Brabançonne, il pointe désormais à la 20e position. Malgré des choix pas toujours évidents, il a bien navigué et a senti le bon coup en misant un Tonus sur Victor Lafay à la Flèche Wallonne.

Nopik et Matthmic, pas très loin, peinent à franchir le cap des 1000 points. Derrière eux, à la 23e place, Lusa a connu une bonne semaine et gagné 3 positions, tout comme Pagliaorba qui passe de la dernière à la 25e place. Le Gitan n’a perdu qu’un coureur, Anthony Perez, et s’est bien rattrapé ce mardi avec la victoire de Josef Cerny en Suisse, son premier gros coup depuis le succès d’Arvid de Kleijn à Milan-Turin. Pagliaobra, lui, a réussi à ne pas perdre de coureur depuis le Scheldeprijs, performance qu’il est le seul à réaliser avec Proba. La 9e place de Felix Gall à domicile, bonifiée d’un Tonus, a permis à Pagliaorba de sortir enfin de la zone rouge et de raccrocher à la queue de peloton.

Aux trois dernières places, on retrouve naturellement des joueurs qui ont accumulé les mauvaises nouvelles ces derniers jours. Célestin, qui avait entamé une belle remontée, a brusquement stoppé sa progression et est le seul qui compte moins de points aujourd’hui qu’après Paris-Roubaix. Il a perdu Nick Schultz à la Flèche Brabançonne, Dries de Pooter à l’Amstel, Clément Alleno à la Flèche Wallonne, James Oram au Tour des Alpes et Johannes Adamietz au prologue du Tour de Romandie, ne marquant donc des points qu’à Liège grâce à la 55e place de Quentin Pacher. Juste derrière lui, Cocoye s’est emmêlé les pinceaux ces derniers temps et a subi huit éliminations lors des onze dernières courses. Depuis la dernière gazette, elle a notamment perdu Dimitri Peyskens, Pierre-Luc Périchon, Sindre Kulset et David de la Cruz. La suite ne s’annonce pas bien meilleure puisque, par erreur sans doute, la joueuse a utilisé une excuse pour le chrono du Tour de Romandie au lieu de jouer Jonathan Castroviejo, et a joué Nikias Arndt pour le classement général.

La nouvelle lanterne rouge n’est autre que Cyclopataca, qui a perdu Mikaël Chérel, Ben Swift, Leon Heinschke sans compenser par ailleurs malgré l’utilisation de Tobias Johannessen et Gregor Mühlberger, coureurs de sa première partie de draft.

LE GIRO, PREMIER GROS TOURNANT DE LA SAISON ?

Le Tour d’Italie, qui se déroule du 6 au 28 mai, pourrait bien être un moment décisif dans la lutte pour la victoire finale. En effet, avec un classement général, une 8e étape difficile à lire qui peut aussi bien sourire aux puncheurs qu’aux échappés, un chrono pour spécialistes, une étape de montagne aussi dantesque que tardive et une 21e étape dans Rome qui peut démobiliser plus d’un coureur parmi les hommes toujours en course, il sera primordial d’être bien armé au départ de Fossacesia. Si toutes ces étapes, prises individuellement, ne pèsent pas lourd dans la balance, les joueurs qui se louperont sur l’ensemble du Giro peuvent le payer très cher.

À ce jeu-là, et même si la liste des partants n’est pas encore connue définitivement, pas plus que les renforts qui seront recrutés la veille du départ, certains paraissent d’ores et déjà plus avantagés que d’autres. Afin d’estimer au mieux les chances de chacun, et bien que cela reste une prévision mathématique loin de la réalité, j’ai réalisé ce graphique qui recense le nombre de coureurs annoncés au départ pour chaque joueur (barres bleues), ainsi que la qualité supposée de ces coureurs représentée par la moyenne du rang de choix de draft des trois meilleurs coureurs (courbe orange) et le rang de choix du meilleur coureur (courbe grise).

Image

Dany, Catmapei et Alexceli sont ainsi, à ce jour, les joueurs qui comptent le plus de cartes dans leur jeu avec sept coureurs éligibles, juste devant Cyclopataca, dernier du classement, qui pourrait bien doubler quelques concurrents au terme des trois semaines italiennes. À l’inverse, MickaelKael, Ray, Olivwax, Nopik et Célestin ne comptent pour le moment qu’un coureur, ce qui les place dans une situation délicate puisqu’on rappelle qu’il est interdit de mettre en jeu lors des étapes le coureur misé pour le classement général. En termes de qualité, FabioLullito, Chalavia et Proba semblent avoir une longueur d’avance. Le premier peut compter notamment sur Stefan Küng, Warren Barguil, Edoardo Affini ou encore Jonathan Milan. Le duo composé de Velavia et ChaletReynard dispose de Primoz Roglic, Thibaut Pinot et Domenico Pozzovivo, entre autres. Enfin, le très en forme Proba devra composer avec Mads Pedersen, Tobias Foss, Davide Formolo et Ben Healy notamment, ce qui devrait le placer confortablement. Parmi le Top 6 actuel du général, c’est MickaelKael qui est le moins bien loti puisqu’il n’a comme option que le jeune Alessandro Iacchi. Espérons pour lui que des coureurs comme Biniam Girmay, Kevin Colleoni et Sebastian Berwick viennent s’ajouter à la liste des partants.

Image
Dopage 2024

Arf, rien de nouveau sous les tropiques, on a bien[…]

Saison 2024

Vos est-elle éternelle ? :love:

Groupama-FDJ 2024

Romain Grégoire dit viser plutôt[…]

Team Total Energies 2024

Oui très bien Jordan Jegat!! Il va nous fa[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site