Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3336053
Non blague à part;
je n'ai plus envie d'accrocher un dossard.

Par chez moi quelques courses ont été organisées; très peu. Mais c'est minable; pas plus de 50, machins sanitaires au départ, à l'arrivée, podiums au rabais.

Plusieurs raisons à cette perte d'envie :

1/ L'investissement
Je courrais en Ufolep, 1ère caté; et c'était dur, pour moi. Disons que pour suivre ou faire l'équipier, il faut déjà "marcher".
Et je n'ai plus le temps, ni l'envie de faire des entraînements durs, intensifs, et avec plein de spécifique dedans (ce que j'exècre). Moi j'aime rouler sans cardio, sans capteur de puissance tout pourri; juste à l'instinct, aux sensations et regarder les paysages et sentir l'air du temps.

2/La peur
La peur de la chute oui, de me viander. Ce qui me causait un trac terrible avant chaque départ, compensé en général au bout de quelques secondes par l'amusement de la course. Mais ce trac, cette peur deviennent trop prégnant. Je me trouve trop vieux (40 ans en octobre) pour aller faire le con sur ces petits circuits et risquer mon intégrité physique et ma santé mentale. Le jeu n'en vaut pas la chandelle. J'ai, chaque année qui passe, un peu pus de boulot et de responsabilité; et je pense que je ne peux me permettre ces risques.

3/ Ma famille
Mes enfant grandissent; et deviennent, de fait, de plus en plus intéressants. Mon fils, et ma fille dans une moindre mesure, adorent les randos en montagne et partager des activités avec moi le week-end; ma femme m'a avoué qu'elle était parfois aux bords des larmes quand je la laissais, parfois tout une journée avec les gosses, pour aller tourner sur un circuit (parfois éloigné).
Il me coûte de plus en plus de me gâcher un week-end (psychologiquement surtout) pour la course du dimanche après-midi (si encore c'était le samedi matin, bordel).

Bref, j'en ai marre. J'en ai fait 7 saisons; et je sais que je n'atteindrai plus mon meilleur niveau (mai-juin 2018; exceptionnels pour moi). Je vieilli, je faiblis, j'ai moins le temps.
Je ne veux pas perdre du temps éloigné de ma famille, risquer la chute, pour gagner (de plus extrêmement peu probable) une coupe en plastique et des fleurs en papier.

Une ou deux cyclos, par an, par contre, avec des copains, en mode "entraide", pourraient encore m'intéresser.
Mais comme vous l'avez remarqué, cette année, en raison des meuzurs sanitères, elles sont annulées les unes après les autres.

Alors les courses et cyclos, cette année pour moi, y'en aura pas.

À voir pour les cyclocross;
c'est plus court, plus rigolo, plus ludique et moins dangereux. J'hésite encore, un peu, pour cette activité.
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3336229
La peur :

Continue de faire comme tu faisais jusqu'à présent :
- En tête sur la ligne de départ
- Une minasse d'entrée de jeu
- Toute la course devant tel un Remco E.
- Pas besoin de frotter :jap:
(- Et tu te viandes comme une daube le jour où tu fais le Giro)


Je comprends pour la famille. C'est une des raisons pour lesquelles je ne fais que des courses (de fédération) à côté de la maison. Si je dois charger le vélo dans la voiture pour y aller, c'est non.


Je n'ai pas de solution miracle pour continuer de performer sans s'entrainer par contre. Ah quoique, tu travailles dans un hopital, non ? :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3336331
On peut quand même maintenir un petit niveau juste en s'entraînant.
Je n'ai pas besoin de grands objectifs pour toujours aller rouler car s'entraîner, en soi, est déjà un plaisir.

Juste faire de beaux circuits vallonnés à un bon rythme sans trop souffrir est déjà plaisant.

Je serai moins fort, c'est tout, car il est sûr et certain que faire quelques courses, fait franchir plusieurs paliers; l'entraînement , seul ne suffit pas.

Et puis il y a toujours l'objectif de se maintenir en forme physique et surtout de ne pas devenir gros.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3336406
gradouble a écrit :
03 juin 2021, 19:30

3/ Ma famille
Mes enfant grandissent; et deviennent, de fait, de plus en plus intéressants. Mon fils, et ma fille dans une moindre mesure, adorent les randos en montagne et partager des activités avec moi le week-end; ma femme m'a avoué qu'elle était parfois aux bords des larmes quand je la laissais, parfois tout une journée avec les gosses, pour aller tourner sur un circuit (parfois éloigné).
Oui, quand les enfants ont vers 8-15 ans il faut vraiment en profiter pour faire des trucs avec eux, surtout quand ils sont réceptifs. C'est génial et c'est aussi ce qui soude une famille pour des années.

J'ai fait plein de trucs avec eux. Et même maintenant que le grands à 19ans et n'emmène plus toujours son vieux père, toutes ces activités passées continuent à nous souder. Il faut pas rater ces moments, car ils ont vite 19 ans ces grands dadais...

Bref cela me parait une saine réaction.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3336413
Bon sinon, nous avons appris il y a 2 semaines l'annulation de l'étape du Tour de Nice... Ils ont tenté jusqu'au bout de la maintenir même s'il y aurait eu beaucoup moins d'inscrit que d'habitude.

Je l'aimais bien moi ce parcours en grand partie dans le Mercantour + corniche au dessus de Nice. J'avoue que depuis 15 jours j'ai bien baissé le pied sur le vélo :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3336427
Ils proposeront enfin un truc différent l'an prochain ? :green:


(Parce que moi j'avais pas renouvelé ma traditionnelle inscription annuelle juste pour le parcours et son emplacement pour le coup)
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3336433
On3 a écrit :
04 juin 2021, 15:52
Ils proposeront enfin un truc différent l'an prochain ? :green:


(Parce que moi j'avais pas renouvelé ma traditionnelle inscription annuelle juste pour le parcours et son emplacement pour le coup)
Oui je sais que nos positions divergeaient pas mal sur ce parcours.

Mais il faut dire que nous n'avons pas du tout la même pêche, et j'avoue ne plus du tout être à la recherche d'un parcours avec 3 cols HC :green: Un HC + un 1er et un 2nd caté, c'est plus dans mes cordes maintenant et bien assez difficile pour moi.

Et puis rouler sur la corniche avec vue sur la mer :love: Alors que les montagnes je les vois toute l'année (ouh, le blasé).
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3336435
Alors que descendre l'A7 et m'enquiller la météo de la côte d'Azur en plein juillet me faisait grave rêver comme tu le sais. :green:
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3336439
On3 a écrit :
04 juin 2021, 15:59
Alors que descendre l'A7 et m'enquiller la météo de la côte d'Azur en plein juillet me faisait grave rêver comme tu le sais. :green:
Ah oui, mais moi je me prends la route Napoléon tout le long, que c'est beau, seulement l'autoroute entre Gap et Sisteron.

La côte d'azur en Juillet c'est moins chaud que Grenoble ou Valence (pour te rappeler des souvenirs avant que tu ne partes dans le grand Ouest ) :green: , il y a un peu de fraicheur venant de la mer...
Par -Vélomen-
#3336753
C'est marrant, moi je n'ai jamais été très attiré par les courses de vélo.

J'en ai fait une année en UFOLEP 3 (donc tout petit niveau) et je n'y ai pas pris beaucoup de plaisir. Déjà je ne faisais qu'une course toutes les 3 semaines (très dur de prendre le rythme dans ces conditions) et je trouvais qu'il fallait s'infliger déjà pas mal de fractionné (ce que je déteste) pour finir dans le peloton.

Et le format circuit + petit peloton, je trouvais ça assez ennuyant.

+ ambiance pas forcément top. Si je compare avec un sport (le tennis) que je pratique souvent en compétition avec pas mal de tournois (avant COVID), je trouve que c'est le jour et la nuit entre l'ambiance course de vélo et l'ambiance tournoi de tennis. Vachement plus détendu, ludique et sympa au tennis. Et moins stressant.

Par contre, j'adore faire des cyclos. :smile: :smile:
Déjà, c'est un vrai peloton, il y a tous les niveaux et tu peux y arriver avec la forme que tu veux (pas besoin d'y être forcément au top ou de s'infliger des séances de fractionné etc...).
Ensuite, ce n'est pas tous les WE.
Pour finir, ce n'est pas un circuit et il y a un vrai parcours avec de la variété et des paysages différents.
Et puis, aller faire une cyclo à la montagne c'est juste top pour les yeux !! :love:
Par fred30
#3336764
gradouble a écrit :
03 juin 2021, 19:30
Non blague à part;
je n'ai plus envie d'accrocher un dossard.

Par chez moi quelques courses ont été organisées; très peu. Mais c'est minable; pas plus de 50, machins sanitaires au départ, à l'arrivée, podiums au rabais.

Plusieurs raisons à cette perte d'envie :

1/ L'investissement
Je courrais en Ufolep, 1ère caté; et c'était dur, pour moi. Disons que pour suivre ou faire l'équipier, il faut déjà "marcher".
Et je n'ai plus le temps, ni l'envie de faire des entraînements durs, intensifs, et avec plein de spécifique dedans (ce que j'exècre). Moi j'aime rouler sans cardio, sans capteur de puissance tout pourri; juste à l'instinct, aux sensations et regarder les paysages et sentir l'air du temps.

2/La peur
La peur de la chute oui, de me viander. Ce qui me causait un trac terrible avant chaque départ, compensé en général au bout de quelques secondes par l'amusement de la course. Mais ce trac, cette peur deviennent trop prégnant. Je me trouve trop vieux (40 ans en octobre) pour aller faire le con sur ces petits circuits et risquer mon intégrité physique et ma santé mentale. Le jeu n'en vaut pas la chandelle. J'ai, chaque année qui passe, un peu pus de boulot et de responsabilité; et je pense que je ne peux me permettre ces risques.

3/ Ma famille
Mes enfant grandissent; et deviennent, de fait, de plus en plus intéressants. Mon fils, et ma fille dans une moindre mesure, adorent les randos en montagne et partager des activités avec moi le week-end; ma femme m'a avoué qu'elle était parfois aux bords des larmes quand je la laissais, parfois tout une journée avec les gosses, pour aller tourner sur un circuit (parfois éloigné).
Il me coûte de plus en plus de me gâcher un week-end (psychologiquement surtout) pour la course du dimanche après-midi (si encore c'était le samedi matin, bordel).

Bref, j'en ai marre. J'en ai fait 7 saisons; et je sais que je n'atteindrai plus mon meilleur niveau (mai-juin 2018; exceptionnels pour moi). Je vieilli, je faiblis, j'ai moins le temps.
Je ne veux pas perdre du temps éloigné de ma famille, risquer la chute, pour gagner (de plus extrêmement peu probable) une coupe en plastique et des fleurs en papier.

Une ou deux cyclos, par an, par contre, avec des copains, en mode "entraide", pourraient encore m'intéresser.
Mais comme vous l'avez remarqué, cette année, en raison des meuzurs sanitères, elles sont annulées les unes après les autres.

Alors les courses et cyclos, cette année pour moi, y'en aura pas.

À voir pour les cyclocross;
c'est plus court, plus rigolo, plus ludique et moins dangereux. J'hésite encore, un peu, pour cette activité.
Je ne suis :
- pas compétiteur à vélo
- pas papa
- pas garant de grandes responsabilités au boulot
- pas encore âgé de 40 ans

mais je suis :
- 100% d'accord avec tout ce que tu dis !

Ah non ! Pas tout !
Le cyclo-cross, moins dangereux ? Vraiment ? Tu dois avoir un sacré niveau technique alors.
Perso quand je fais un parcours VTT, je vais au tapis au moins une fois dans la sortie :elephant:
(je sais bien que ce ne sont pas les même disciplines, mais quand même, ça reste du pilotage)
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3336788
Oui on tombe en cyclocross;
mais tomber à 15 km/h, seul, sur de l'herbe ou dans la boue;
n'est pas comme
tomber à 40-45 km/h, en paquet, sur le bitume ou sur un trottoir :euh:
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3336823
Je me suis lancé dans le VTT en investissant dans un "avion de chasse" et je sors avec une dizaine de potes tous les dimanches matin: je prends un plaisir monstre et ...je progresse encore pas mal (j'ai récemment fait une sortie route durant laquelle j'ai mis une claque à quelques RP sur mes p'tits cols locaux ...)
J'ai 1 ou 2 raids en objectif (autour de 100 bornes): c'est plus secure que la route et plus varié: en plus on découvre des endroits et de nombreux paysages inconnus et inaccessibles en bagnole à quelques km de chez soi , et l'état d'esprit est largement plus cool que lors des compet' sur route.

C'est de surcroit très complémentaire avec mon activité principale (trail) et me permet si besoin de m'aligner sur une cyclo route qui m'intéresserait.

Et enfin, c'est plutôt compatible avec une vie de famille trépidante...
#3466401
Allez j'y vais de mon petit ressenti quelques heures après la première édition du GF Provence Occitane.

C'était ma première cyclo et quel kiff absolue. 900 sur la ligne de départ c'est impressionnant et permet de toujours trouver quelqu'un a qui prendre la roue. L'organisation était aux petits oignons: des signaleurs à chaque intersections, voitures de dépannage neutres et motos suiveuses... M'enfin les organisateurs ont désormais de l'expérience dans le domaine avec leur GF Mont Ventoux qui réunit plusieurs milliers de personnes ainsi que le Mont Ventoux Dénivelé Challenge pour les pros.

De mon côté j'ai opté pour le petit parcours de 75 kilomètres et 1100 m de D+. Un autre parcours long de 155km était proposé mais on était sur du très très coastaud (mont bouquet+gorges de l'ardèche...). Le tracé donc avait comme principale difficulté (et c'est bien suffisant) le Mont Bouquet. La course s'élancait et arrivait au village de cornillon que voici:

Image

Le départ est donné à 9h dans la fraicheur matinale. Les premiers kilomètres, bien que banalisés, voient plusieurs centaines de concurrents (certainement attirés par le chrono) me dépasser. C'était prévu, je ne force pas le talent et j'essaye d'adopter un rythme de croisière d'un trentaine de kilomètres heures. Arrivé dans la première ascension de la journée je retrouve des amis à moi qui étaient partis en fond de grille au départ. A partir de la je me prend au jeu, j'ai la bonne patte et je le sens.

Dès lors nous accrochons un peloton d'une vingtaine d'unités au sein duquel on assure la majorité des relais. Il faut être efficace car il y a un gros vent de face! Petit passage au très joli village de Lussan:

Image

Ensuite on suit des petites routes qui montent et descendent sans cesse afin d'arriver au mont Bouquet dont le pied se situe après environ 35 kilomètres. Petite pause pipi pour ma part avant de monter, quand ça presse, ça presse! Je perd environ deux minutes sur mes collègues et entame l'ascension du Mont Bouquet décroché du petit peloton. Je met ici le profil pour vous rafraichir la mémoire:

Image

Sur les conseils de @Teteoo ( :agenou: ) j'attaque la montée sur le 32-34. Il faut dire que lundi dernier, en repérage, je me suis cramé dès le pied étant asphyxié le reste de la montée. Ainsi je fais de la patinette sur 2 kilomètres et me fait dépasser par plusieurs dizaines de coureurs. Arrivé sur la portion à presque 17% je me rend compte que je commence à remonter tout ce beau monde qui semble déjà cuit, de nombreuses personnes mettent pied à terre. Mieux encore je suis tout frais! Pas mal aux jambes, un cardio raisonnable et un bon souffle. Je passe sur un plus gros braquet et remonte 60 à 70 personnes sur les deux derniers kilomètres. Je suis même surpris de voir le sommet arriver si tôt, frustré de ne pas avoir appuyé un peu plus fort encore!

Je réalise un temps d'ascension de 20:34 pour 11 kmh sur les 3,75 kilomètres d'ascension au programme. Je bat mon précédent temps de près de 3:50! C'était mon objectif je suis ravi!

Je fais la descente à fond et retombe sur mes collègues (qui ont pourtant montés plus vite que moi) et on cherche alors à reformer un peloton pour affronter le retour qui se fait complètement vent de face. Au bout de quelques kilomètres se crée un petit groupe d'une dizaine de coureurs. On se passe des relais appuyés jusqu'à arriver un pied de la dernière ascension du jour: celle nous menant à l'arrivée. 1.5km à 5% c'est normalement presque anecdotique, mais alors aujourd'hui qu'est ce qu'ils m'ont paru long!

Au final c'est un 99e temps sur les 300 inscrits au petit parcours et un 7e de la catégorie moins de vingt ans. Très content de m'être donné à fond malgré moins de 500 kilomètres au compteur cette année.

J'ai bouclé les 75 kilomètres de course en 02:42:26 soit une moyenne de 27.7. Je n'avais jamais tenu pareille moyenne lors d'une sortie, alors de la à imaginer le faire sur un tel tracé c'est encourageant pour la suite!

La sortie Strava: https://www.strava.com/activities/70689 ... 8333586860
Dernière édition par loulou30 le 01 mai 2022, 19:33, édité 1 fois.

... Concernant les horaires, il faut retirer 6 h[…]

INSCRIPTIONS 2023

La BROOKLYN sera là :super:

C'est bien ce que je craignais pour lui : son &a[…]

ELIMINATION 2022

Giro dell'Emilia atchoum 210 Clement 207 guegoeth[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site