Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#2993991
Sujet toujours pas ouvert à la mi-avril, mince.


Alors pour l'instant pour moi-même , 3 courses ufolep et une belle flemme de faire les résumés, en gros c'est toujours pareil :

- plutôt content de ma forme, mais


- prendre la bonne c'est difficile

- ça roule de plus en plus vite

- je vais dans des contres et ça ne marche pas

- je finis dans le paquet sans sprinter, pas de risque.



A suivre.
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#2994139
J'en ai fait une le WE avant la Corima (donc il y a deux semaines).

Un mec un méchamment dominé. Il était dans tous les coups jusqu'à ce que ça sorte (et il était évidemment dans la bonne).

Perso, j'étais dans un coup JUSTE avant que la bonne sorte. Un peu "par hasard", puisque je relançais juste l'allure dans un groupe qui était sorti mais pour lequel ça rentrait de derrière.
Je me suis donc retrouvé avec ce gars (entre autres), qui m'a détruit dans chaque bosse.

Une fois repris par le peloton, j'ai ressenti le besoin de souffler un peu, et c'est là que c'est parti.


Pas un super plan pour l'équipe, puisqu'on n'a réussi à mettre personne devant. Pire, c'était la double peine puisque sur les 5 mecs qui sortent il y avait un troisième caté (ma caté).
Du coup, on a globalement fait le taf pour tenter de rentrer.
Dans l'avant dernière bosse, on lance un gars de l'équipe qui va finalement réussir à rentrer sur la bonne (avec un autre coureur). Manque de bol, "dominator" était ressorti devant.

Je tente une mine complètement téléphonée dans le dernier tour, et comme ça rentre, j'ai emmené pour le sprint (notamment pour mon collègue 3ème caté) sauf qu'il se fait bouffer et fait 3.

Satisfait de mes jambes malgré tout. Je dois apprendre à être plus tactique ceci dit.
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3000631
J'ai une certaine lassitude en cet instant des courses ufolep.

Bon les 4 premières courses, j'avais plutôt les jambes, mais la course d'équipe et une part de hasard on, fait qu'à chaque fois j'ai fini dans la paquet sans briller outre mesure.

Hier, 1er mai, la cours habituelle de Boulogne sur Gesse. Me sentais pas fringant, traînant à l'arrière du peloton.
Et première chute en course, en montée heureusement, tassé sur le trottoir par un type qui n'avait pas l'air franchement dans un état normal. Déjà je l'avais repéré faisant des zigzags et jouant des coudes. Un autre coéquipier, d'ailleurs, a eu un problème avec cette tête de con un peu plus tard dans la course.
Il gagne en 2ème catégorie, qui plus est, mouais... :sarcastic:
Que des égratignures pour moi et le vélo.
Puis ne pouvant revenir sur le peloton des 1ères et 2èmes cat, j'ai hésité à un moment à quitter le parcours pour aller faire un tour dans les environs que je connais bien et que j'aime.
Mais au final j'ai attendu le peloton des 3èmes cat, avec lesquels j'ai fini la course, sans me faire bien mal et où, je peux le dire, je me suis sacrément emmerdé.

Et à l'arrivée, légère altercation avec le trouduc et un coéquipier, sans que cela tourne mal.
Bon entre ça, mes résultats moyens, les bisbilles entre mes coéquipiers les plus forts (problème d'égo), les histoires de dope l'année dernière concernant 2 individus d'une équipe (qui a disparu de la circulation cette année d'ailleurs), les comportements de certains (attention qu'une poignée de connards pour une centaine de coureurs corrects et sympas); je commence à être un peu blasé.
Bon je vais continuer pour l'instant, mais on verra.
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3003396
C'est pas la joie sur ce topic! Pas de déprime gradouble, à mon avis t'as besoin de faire une bonne échappée-suicide en faisant le départ pendant que le reste du paquet clipse ses calles / termine son échauffement / attend qu'on passe vent de dos .

Pas beaucoup de courses pour moi cette année, pas beaucoup d'entrainement non plus... Mais je me suis fais plaisir en prenant le départ pour la toute première fois en Elite.

C'était essentiellement touristique hein, comme la prochaine participation d'Arkea Samsic au TDF. Bon en vrai j’espérais quand même rester dans le paquet pendant 1h30/2h00, c'est à dire la durée de mes actuelles sorties d'entrainement.

Il s'agissait des Boucles de la Loire, une course pas facile avec 3 tours d'un grand circuit, et 10 d'un petit. De belles bosses sur le grand circuit.

Je suis arrivé pour le briefing avec l'équipe, qui est cette année encore en DN. Grand luxe, ma chaise était prête, mon porte-vélo, le DS était allé récupéré les dossards, le mécano m'a fixé ma plaque de cadre et collé un papier sur la potence avec les km des grimpeurs et des sprints. Le DS a ensuite démarré son briefing, avec une explication du parcours et de la liste de départ ("bon, 119 engagés dont 100 premières caté quand même, on n'est pas sur la course du village" :sweat: ). Il y avait pas mal de vent donc petite discussion sur le sens du vent et les équipes qui sont capable de lancer une bordure. Puis tour de table, chacun explique ses ambitions au départ, le DS a un mot pour chacun, et rappel de la consigne générale : un bon échauffement car le départ se fait vent 3/4 dos, et ne pas tomber, l'objectif principal étant dans une semaine. (l'équipe avait le tour des Mauges et/ou la manche de DN3 au programme).

Ensuite on est allé signé et monter sur le podium pour la photo d'équipe. Il n'y avait personne dans le public, à part 2 photographes, et franchement c'était ouf ce décalage entre l'organisation générale, toutes les équipes avec 2 véhicules, un paquet d'assistant, des noms connus au départ, le matos, évidemment le temps et l'argent que tout ça peut représenter vu que tout ça est sponsorisé ou subventionné... et le fait que à part nous les coureurs et les encadrants, ben ça n'intéresse strictement personne! :green:

On est ensuite parti (après un échauffement où je me suis appliqué), fictif long et chiant (plein d'ilots / giratoires / obstacles) où je me suis forcé à rester le plus proche possible de la tête, puis passé le pont de la Loire départ pleine balle, en gros le compteur descendait en dessous de 50 km/h aux changements de direction. Première bosse je la passe au rupteur, deuxième je bouche un trou au pied et j'explose 500 m plus loin. 12 km au compteur, bye bye. :genance:

J'ai fini la grande boucle, en discutant avec un autre lâché, je me suis arrêté au camion, j'ai encouragé :manolo: les coéquipiers aux deuxième passage du peloton, en pièces et très étiré, puis je suis rentré à la maison. Voilà voilà.
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3003597
Excellent récit Iguane. On voit/sent un peu trop la ficelle scénaristique, mais ça n'en reste pas moins succulent. :genance:

Pour gradouble, c'est sa traditionnelle petite déprime annuelle de quand il a déjà fait 157 courses UFOLEP depuis début Février, et qu'il commence à faire +20°C sans pluie.
Avatar de l’utilisateur
Par SchleckRivals
#3030960
Dans ma découverte des courses, j'ai tenté de participer à la grimpée de l'épine organisé par mon club et je me suis fait déchiré :green:

Image

63 participants et un départ donné à 10h sous une bonne chaleur ( 30° ).
Ça grimpe direct par quelques centaines de mètre avec une pente avoisinant les 10%, et ça attaque direct très fort, je suis déjà dans le dur au milieu du peloton et arrive alors que survient une crevaison et un saut de chaine juste devant qui coupe le peloton en deux. Quelques mecs arrivent à s'arracher pour rester dans les roues. Sachant bien que j'ai pas le niveau des déglingos de devant, j'essaye de gérer et garder un rythme assez soutenu (pour moi bien sur ;) ) sans trop me cramer. Je me fait doubler par pas mal de monde et au replat des 2kms je vois très peu de monde derrière je ne doit être pas loin des dernier.

Sur le replat j’accélère et je rattrape assez rapidement un petit groupe de 2/3 coureurs que je distance dans la foulée et j'ai quelque coureur éparpillé en ligne de mire. Je vois que je suis plus rapide et j'en rattrape 2 avec a peine 50m d'intervalle dès que ça s'élève légèrement. J'ai de nouveau 2 coureurs en ligne de mire, une fille et un ancien à 300m d'intervalle chacun.

On est pas loin de la mi course, la pente recommence à s'élever et je me met à fond. Je met un peu de temps mais je rattrape la fille un peu après le 6eme km, elle prend alors ma roue et la tient bien. L'ancien et plus coriace, j'ai toujours la fille sur le porte bagage et on doit bien mettre quasiment 3kms avant de boucher le trou. On roule a 3 (enfin moi devant les 2 autres derrière ) et a moins de 2kms de l'arrivée dans un virage la fille met une accélération. J'arrive tout de même à suivre mais l'ancien lâche et prend un peu de distance. Je reste dans la roue pendant quelques seconde et la voyant quasiment à bout, je fait le petit effort qu'il faut pour prendre un peu de distance. A 500m de la ligne, je me retourne et l'ancien avait rattrapé la fille. Aux 200m c'est devenu une fusée il fond sur moi et lance un sprint qui me scotch sur place :sylvain84: et me devance de 4s. La fille ne finit pas très loin non plus à une dizaine de seconde.

Résultat je finis en 46min5s, 51ème/63 (à quasi 15min du 1er) et 10ème et bon dernier des 19-29ans :genance: . Je suis un peu déçu de mon résultat, je pensais pouvoir finir en dessous des 43min. J'avais de bonnes jambes pourtant mais je pense que c'est niveau cardio ça suit pas. A refaire j'aurai déjà du plus appuyer sur le replat j'y étais trop cool. Mais bon je me suis quand même bien donné et je fais avec mes moyens :super:
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3030980
Les montées CLM c'est dur à gérér. La différence entre la montée parfaitement gérée et celle où tu vas exploser à 2 km du sommet est vraiment infime... Bravo belle course, je pense que tu n'aurais pas du t'occuper des autres, mais rester concentré sur ton effort, le lisser et tout péter à 300 m. Mais bon, plus facile à dire....
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3030996
SchleckRivals a visiblement fait la connaissance de Valverde. :elephant:
Par albo
#3031004
El_Pistolero_07 a écrit :
02 juil. 2019, 07:59
Les montées CLM c'est dur à gérér. La différence entre la montée parfaitement gérée et celle où tu vas exploser à 2 km du sommet est vraiment infime... Bravo belle course, je pense que tu n'aurais pas du t'occuper des autres, mais rester concentré sur ton effort, le lisser et tout péter à 300 m. Mais bon, plus facile à dire....
Surtout quand la pente est irrégulière...
Combien de fois je suis venu mourir à deux km du sommet d’une côte alors que j’avais repassé la plaque trois km plus bas « en sentant que j’avais les jambes... »
(Typiquement le Ventoux quand tu es content apres le chalet et que tu te sens plus pisser... alors qu’il reste 5-6 bornes et que les dernières rampes sont bien dures...)
Par weeman6442
#3031029
Ouaip les montées sèches, c'est compliqué, faut vraiment se connaître. Puis en terme de violence d'effort, y'a pas plus dur !
Avatar de l’utilisateur
Par SchleckRivals
#3031270
El_Pistolero_07 a écrit :
02 juil. 2019, 07:59
Les montées CLM c'est dur à gérér. La différence entre la montée parfaitement gérée et celle où tu vas exploser à 2 km du sommet est vraiment infime... Bravo belle course, je pense que tu n'aurais pas du t'occuper des autres, mais rester concentré sur ton effort, le lisser et tout péter à 300 m. Mais bon, plus facile à dire....
Merci
C'était départ groupé.
Et justement, pour mon effort c'est le plus régulier possible, je ne tiens pas les a coups donc j'ai vraiment une cadence régulière tout le long. Mais le problème c'est que mon cœur est trop vite au max et je ne peux pas bien faire plus d'effort même si je pense que j'avais de quoi bien appuyer dans les jambes.
Vuelta par élimination 2019

Bravo au vainqueur Zabel21 :applaud: Et Merci […]

Pour le coup corendon fait peur et c'est de toutes[…]

Gazprom Rus Velo 2019

Ancelin tu le trouves pas bon? :genance: La[…]

Les chiffres du cyclisme

Seulement trois victoires pour Valverde? J'en comp[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site