Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
  • Page 47 sur 50
  • 1
  • 45
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#2881886
loloherrera a écrit :
03 août 2018, 13:12
Granon fait ce matin en...58 min 45 secondes
Les jambes étaient meilleures que les jours précédents mais c'est un sacré morceau :pinch:
Félicitations, c'est un gros morceau. Tu es vraiment en très bonne forme :applaud:
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2882166
Après cette sympathique sortie avec deux illustres membres, je suis retourné dans les Alpes, en Maurienne pour être précis. J'avais une idée qui me trottait dans la tête depuis quelques temps...

Bref levé de bonne heure, me voici à La Chambre, au pied du col de la Madeleine où je me gare vers la gare (et oui, malin, facile à retrouver la voiture au moins !) où je découvre fontaine d'eau et WC. :super:

Je file en direction du premier col, le Glandon, je l'avais fait l'an passé et l'avait trouvé extrêmement dur, d'ailleurs Kelmeur m'a avoué avoir fait demi tour au bout de 500 m... :elephant:

Image

Image

Donc j'attaque l'ascension en me gérant, le but n'est pas de faire un temps, un menu copieux m'attend. la première partie est difficile mais pas insurmontable, je longe un ruisseau, enchaîne 2-3 épingles et rattrape deux cyclistes avec un triple plateau. Au replat, je met la plaque et j'apprend qu'une arrivée du Tour de l'Avenir aura lieu dans ce village à mi pente donc du col.
A la sortie, la route se rétrécit mais c'est magnifique, j'ai souvenir du train des Telekom en 2001 et de Vino qui s'écartait après avoir tout donné s'accrochant à une casquette tendue par son DS #nostalgie... Je dépasse une famille et félicite le gamin de 12 ans qui s'attaque à ce monstre :super: j'arrive au niveau d'un terrain de foot et de chalets et entre dans la partie la plus dure, les 3 derniers km. 10% de moyenne, tout va bien...
J'ai les jambes légères, donc oui ça va, malgré la difficulté de la pente, je passe sur le 36*28 que j'avais économisé jusque là. Enchaîne les lacets double des cyclistes, pfiou le col parait hyper haut à 2 km de la fin, je double un cycliste en galère et lui lance "Courage Allobroges !" Mais c'était pas lui :spamafote:

Image

Je relance et arrive au sommet, quand même bien entamé, ce col est une belle vacherie, c'est magnifique mais que c'est dur. Pour moi le plus dur de France clairement. Photo au sommet puis je vois une nana qui me regarde. Que me veut elle ? Elle s'approche et je la reconnais la copine d'une collègue de boulot avec son mari, sympa, totalement improbable comme rencontre !Image

Je pars direction la Croix de Fer où je constate l'efficacité de mon coup de pédale en déposant 4 cyclistes ! :tonton:
Au sommet déception, les Aiguilles d'Arves sont sous la brume...
Image

Descente sur St Jean de Maurienne, 5 km de vallées (les seuls du jour) et j'attaque les Lacets de Montvernier
Image

Il commence à faire très chaud, mais le spectacle est grandiose ! au sommet je dépose une fille en grosse galère, puis trouve une fontaine, je me baigne presque dedans pour me rafraîchir (au passage, dans les Alpes c'est rare de ne pas trouver d'eau, vraiment top) je continue de grimper via le col de Chaussy, ce col de 1ere catégorie ne parait pas dur sur le papier mais sur le terrains, c'est une autre paire de manches. Déjà la route ne rend pas et il est exposé plein sud.

Image
Magnifique et difficile passage à flan de falaise. Je m'arrose abondamment et n'ayant presque plus d'eau, je remplis à 1km du sommet dans un village.

Je redescend et attaque le dernier col du jour, La Madeleine, gravit l'an passé en 1h28 sur sa totalité, là je ne ferai que les 15 derniers km. Début d'ascension, les jambes sont dure, je me dis qu'il est l'heure de débrancher le cerveau et vogue la galère. Tout à gauche, je n'avance pas, pourquoi n'ais-je pas un triple ? :cry:

A 10 km du sommet le pire arrive, je sens la fringale arrivée ! Oui moi, El Pistolero, le dealer de Granny en train de faire une fringale, mais où va ce monde ? Je n'ai plus qu'un gel et sachant leur effet limité, je ne l'utilise pas mais vois un bar où je vais boire un coca en 2 temps 3 mouvements afin d'absorber le max de sucre. Première pause.
Un peu plus haut, je vois une fontaine, je remplis et m'arrose abondamment, deuxième pause. Je passe St François Lonchamp, il reste 4 km j'ai mal, envie de pleurer, je me demande si je vais arriver en haut (en vrai ça fait 7 km que je me pose la question) et je me motive en me disant qu'en haut une tarte aux myrtilles m'attend. je prend mon dernier gel, vois un coin d'ombre, me rappelant que c'est le dernier, je m'assois et m'allonge même dans l'herbe. Troisième pause.
Je repars à 2 km du sommet je vois la borne 1 km au loin, je vais mettre un temps fou pour y arriver :sarcastic: mais le dernier km est un bonheur m'y voilà enfin !

Image

Je me récompense en haut avec Tarte aux myrtilles et coca ! Et retourne à ma voiture fatigué mais heureux et fier un petit peu aussi.

https://www.strava.com/activities/1747291118

Image

119,34 km et 3867 D+, soit 32,4 m de D+ par kilomètre ! :w00t:
En tout cas ce genre de sortie, c'est une belle leçon de modestie, on peut s'entraîner autant qu'on veut, la montagne gagne toujours à la fin ! :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#2882320
El_Pistolero_07 a écrit :
04 août 2018, 09:07
Tout à gauche, je n'avance pas, pourquoi n'ais-je pas un triple ? :cry:

A 10 km du sommet le pire arrive, je sens la fringale arrivée ! Oui moi, El Pistolero, le dealer de Granny en train de faire une fringale, mais où va ce monde ? Je n'ai plus qu'un gel et sachant leur effet limité, je ne l'utilise pas mais vois un bar où je vais boire un coca en 2 temps 3 mouvements afin d'absorber le max de sucre. Première pause.

vois un coin d'ombre, me rappelant que c'est le dernier, je m'assois et m'allonge même dans l'herbe. Troisième pause.
Je repars à 2 km du sommet je vois la borne 1 km au loin, je vais mettre un temps fou pour y arriver :sarcastic: mais le dernier km est un bonheur m'y voilà enfin !
Ouhlà, je résume :
- envie d'un triple plateau
- une fringale dans la montée
- une sieste à 2km du sommet...

Ne serais-tu pas en train de subir une mauvaise influence de tes fréquentations de la semaine :rieur:

Blague à part, chapeau :jap: Presque 4000-m de dénivelé en à peine plus de 100km. C'est le même genre de dénivelé/km que lors de notre sortie de Mercredi, mais en doublant la distance. Tu m'étonnes que tu ait eu un coup de moins bien dans le dernier HC.

Sinon le Glandon, tu le trouves vraiment plus dur que le Galibier ?
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2882521
Merci les compères. On va dire qu'en effet le Galibier face nord est plus dur car l'effort est extrêmement long, 11 puis 17 km d'ascension c'est terrible, mais y'a pas les pourcentages qu'offre le final du Glandon, col qui fait 19 km, 7,5% de moyenne malgré un sacré replat et qui termine par 3 km à plus de 10%, pour moi oui, je galère plus dans le Glandon, sans rien enlever à la difficulté du Galibier.
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#2882829
El_Pistolero_07 a écrit :
02 août 2018, 21:33
737 sur 9671, je pense que j'aurais pu grappiller 2/3 minutes avec plus d'eau... Mais bon, ça donne une bonne excuse pour le refaire ! :green:

Super temps, vraiment fort. Je suis sûr maintenant que tu es plus fort que moi dans les cols.


Quand je suis en forme en général, je suis à 10% dans le classement : c'est à dire que si 1000 personnes sont passés, je suis 100ème et si c'est 10000, je suis 1000.


Par ailleurs, je n'avais pas fait gaffe à votre belle sortie à 4; ça donne vraiment envie.


Et encore bravo pour ta folie d'hier en plein cagnard, faut être un peu malade, mais c'est quand même beau.

Bon, si un jour tu viens dans les Pyrénées, n'hésites pas à t'annoncer. On est un un paquet à vouloir "se mesurer" à toi maintenant.
Avatar de l’utilisateur
Par angelsB
#2882840
El_Pistolero_07 a écrit :
04 août 2018, 17:12
Merci les compères. On va dire qu'en effet le Galibier face nord est plus dur car l'effort est extrêmement long, 11 puis 17 km d'ascension c'est terrible, mais y'a pas les pourcentages qu'offre le final du Glandon, col qui fait 19 km, 7,5% de moyenne malgré un sacré replat et qui termine par 3 km à plus de 10%, pour moi oui, je galère plus dans le Glandon, sans rien enlever à la difficulté du Galibier.
"Excuses-moi, partner…" de me mêler de ce passionnant échange d'adorateur de cols VCN... mais je partagerais plutôt ton avis sur les difficultés respectives du Glandon et du Galibier nord.
La Galibier nord est une ascension mythique qu'il faut absolument avoir faite si on aime monter des cols. Pour moi c'est LE COL le plus fabuleux de tous ceux que j'ai monté.
Mais ce qui lui donne ce statut c'est l'enchainement Télégraphe/Galibier du fait de la longueur totale, de la difficulté, de l'histoire qui y est associée et des paysages !
Si tu ne fais que le Galibier à partir de Valloire c'est un beau col difficile mais ça se fait "facile" quand tu es entrainé. Autrefois (de mon temps :rieur: ) il y avait une cyclo qui s'appelait "La Louison Bobet" qui partait et revenait à Valloire en 200km en passant par le Galibier nord, Briançon, Guillestre, vallée du Guil, Izoard, Briançon, Lautaret et Galibier sud : eh bien l'entrée en matière par le Galibier le matin aux aurores étaient très cool à faire (alors que le Lautaret, "facile", vent contraire l'après-midi était une "tuerie" ). Il est donc certain qu'on trouve le Glandon "plus dur" même si, au bout du compte, l'effort est plus important sur l'enchainement Télégraphe/Galibier ! :super:
Bon, à part ça, tu fais mon admiration Pistolero : incroyable le niveau que tu as atteins en trois ans ! :applaud: :applaud: :agenou: :agenou:
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2882859
Oulah, y'a une promo au rayon éloges ? :elephant:

Plus sérieusement, merci beaucoup, c'est gentil, je sus content en effet de ma progression, j'ai la facheuse tendance à regarder toujours ceux qui sont devant moi et pas ceux qui sont derrière, c'est ce qui me motive.

Mon cher Gradouble, tes mots me touchent car tu fais parti de ceux que je trouve très fort. Et en effet, les Pyrénées ne se feront pas sans une sortie VCN pour moi. :jap:

Angel, cher Angel, je te rejoins totalement sur la beauté de ce Galibier et, je pense que tu l'as bien vu, je ne sous-estime pas sa difficulté, loin de là, il a en plus pour lui une altitude assez extrême. Et si quelqu'un est bien apte à parler cols, c'est bien toi ! En tout cas, j'ai eu une bonne idée de faire le Glandon en 1er, je crois que si la fin de la Madeleine (très dure au demeurant) était du même acabit que celle du Glandon, je en serais jamais arrivé en haut !
Avatar de l’utilisateur
Par angelsB
#2882871
El_Pistolero_07 a écrit :
04 août 2018, 21:00
Oulah, y'a une promo au rayon éloges ? :elephant:

Plus sérieusement, merci beaucoup, c'est gentil, je sus content en effet de ma progression, j'ai la facheuse tendance à regarder toujours ceux qui sont devant moi et pas ceux qui sont derrière, c'est ce qui me motive.

Mon cher Gradouble, tes mots me touchent car tu fais parti de ceux que je trouve très fort. Et en effet, les Pyrénées ne se feront pas sans une sortie VCN pour moi. :jap:

Angel, cher Angel, je te rejoins totalement sur la beauté de ce Galibier et, je pense que tu l'as bien vu, je ne sous-estime pas sa difficulté, loin de là, il a en plus pour lui une altitude assez extrême. Et si quelqu'un est bien apte à parler cols, c'est bien toi ! En tout cas, j'ai eu une bonne idée de faire le Glandon en 1er, je crois que si la fin de la Madeleine (très dure au demeurant) était du même acabit que celle du Glandon, je en serais jamais arrivé en haut !
Tu en serais resté au Coca/sieste :tonton: ? Voyons, voyons, pas toi :contador: ! La prochaine fois n'oublie pas tes Granys :popcorn: !
Si tu veux une histoire drôle je te dirais que la première fois que j'avais fait les Portes du Soleil à Morzine j'avais dû complètement coincer au retour dans le Pas de Morgins… au point de m'arrêter pour m'allonger un moment… Sauf que j'avais dû m'assoupir et qu'en ouvrant les yeux j'avais trouvé un "Grany" à côté de moi, sans doute laissé par un concurrent inquiet qui s'était arrêté, :green:
Bon : ça ne m'avait pas empêché de reprendre ma route après… Mais ça fout un peu la honte quand même :sleep: :sorry:
:rieur:
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#2883018
angelsB a écrit :
04 août 2018, 20:31
El_Pistolero_07 a écrit :
04 août 2018, 17:12
Merci les compères. On va dire qu'en effet le Galibier face nord est plus dur car l'effort est extrêmement long, 11 puis 17 km d'ascension c'est terrible, mais y'a pas les pourcentages qu'offre le final du Glandon, col qui fait 19 km, 7,5% de moyenne malgré un sacré replat et qui termine par 3 km à plus de 10%, pour moi oui, je galère plus dans le Glandon, sans rien enlever à la difficulté du Galibier.
"Excuses-moi, partner…" de me mêler de ce passionnant échange d'adorateur de cols VCN... mais je partagerais plutôt ton avis sur les difficultés respectives du Glandon et du Galibier nord.
La Galibier nord est une ascension mythique qu'il faut absolument avoir faite si on aime monter des cols. Pour moi c'est LE COL le plus fabuleux de tous ceux que j'ai monté.
Mais ce qui lui donne ce statut c'est l'enchainement Télégraphe/Galibier du fait de la longueur totale, de la difficulté, de l'histoire qui y est associée et des paysages !
Si tu ne fais que le Galibier à partir de Valloire c'est un beau col difficile mais ça se fait "facile" quand tu es entrainé. Autrefois (de mon temps :rieur: ) il y avait une cyclo qui s'appelait "La Louison Bobet" qui partait et revenait à Valloire en 200km en passant par le Galibier nord, Briançon, Guillestre, vallée du Guil, Izoard, Briançon, Lautaret et Galibier sud : eh bien l'entrée en matière par le Galibier le matin aux aurores étaient très cool à faire (alors que le Lautaret, "facile", vent contraire l'après-midi était une "tuerie" ). Il est donc certain qu'on trouve le Glandon "plus dur" même si, au bout du compte, l'effort est plus important sur l'enchainement Télégraphe/Galibier ! :super:
Bon, à part ça, tu fais mon admiration Pistolero : incroyable le niveau que tu as atteins en trois ans ! :applaud: :applaud: :agenou: :agenou:
Depuis cette année, la "Louison Bobet" est remis au goût du jour il me semble. Le nom n'est pas le même, mais il y a bien une cyclo qui reprend ce parcours (elle fait partie d'une challenge qui englobe également des cyclo comme la Time et la Marmotte si je ne m'abuse).
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#2883028
Pour ce qui est de classer les cols par difficulté, c'est toujours compliqué à mon sens, dans la mesure où cela fait forcément intervenir une part de ressenti complètement subjectif.

Par exemple, la Colombière par le Reposoir après avoir fait Romme est une vraie saloperie. À chaque fois que j'y passe, peu importe la configuration ou mon état de forme, je suis planté. Quand c'est pas la fournaise c'est le vent de face, et bien souvent ce sont les deux avec 2,5km à 11% pour finir.
Pourtant voilà, souvent on ne la considère que seule, et si on la considère après Romme, on a tendance à sous-estimer le truc car il y a une descente entre les deux.

Idem, je déteste l'Alpe d'Huez (déjà parce que la station en soi est très moche) avec ces premiers kilomètres bien raides contre la roche où le soleil réverbère et où il n'y a pas le moindre pet de vent et d'ombre ... Pourtant quand j'en parle, on me rétorque souvent que c'est "plutôt facile".


A contrario, on me cite souvent le Ventoux parmi les cols les plus durs de France. Chez moi, ça se passe souvent bien. J'apprécie que le pied soit à l'ombre, et une fois que ça se dégage les pourcentages sont beaucoup moins durs. Evidemment, faut pas y aller un jour où le vent du nord est costaud, sinon c'est le chemin de croix.

Peut-être peut-on citer le Portet ? Je lisais ce matin que ce sont 16km à 9% ... Il suffit qu'il n'y ait pas d'ombre et/ou que le vent soit défavorable pour que ça soit une vraie grosse difficulté (pas vu l'étape en question cette année).

Pas passé souvent dans le Glandon par La Chambre (c'est bien ça le bled en bas ?), mais c'est clair que je n'en garde pas un souvenir impérissable. Les pieds en feu, pas de force ... Mais ce sont pour des raisons "extérieures", du coup faudra que je me le refasse. Idem, jamais fait son "alter ego" la Madeleine, mais sur le papier elle a tout d'une saloperie (fait le Chaussy par contre, on ne joue clairement pas dans la même catégorie, et sur le papier ça n'a rien de tonitruant mais c'est loin d'être un col facile en fait). :)
Le Galibier par le Télégraphe a clairement un côté lunaire, et l'altitude joue un rôle important (tu peux vite prendre un coup de bambou sans raison particulière à mon sens). A contrario, la fraîcheur est appréciable.
Avatar de l’utilisateur
Par angelsB
#2883066
On3 a écrit :
05 août 2018, 12:16
Pour ce qui est de classer les cols par difficulté, c'est toujours compliqué à mon sens, dans la mesure où cela fait forcément intervenir une part de ressenti complètement subjectif.
...
+1
Tout de suite on voit le pro ! :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par Angels
#2883671
On3 a écrit :
05 août 2018, 12:16
Pour ce qui est de classer les cols par difficulté, c'est toujours compliqué à mon sens, dans la mesure où cela fait forcément intervenir une part de ressenti complètement subjectif.

Par exemple, la Colombière par le Reposoir après avoir fait Romme est une vraie saloperie. À chaque fois que j'y passe, peu importe la configuration ou mon état de forme, je suis planté. Quand c'est pas la fournaise c'est le vent de face, et bien souvent ce sont les deux avec 2,5km à 11% pour finir.
Pourtant voilà, souvent on ne la considère que seule, et si on la considère après Romme, on a tendance à sous-estimer le truc car il y a une descente entre les deux.

Idem, je déteste l'Alpe d'Huez (déjà parce que la station en soi est très moche) avec ces premiers kilomètres bien raides contre la roche où le soleil réverbère et où il n'y a pas le moindre pet de vent et d'ombre ... Pourtant quand j'en parle, on me rétorque souvent que c'est "plutôt facile".


A contrario, on me cite souvent le Ventoux parmi les cols les plus durs de France. Chez moi, ça se passe souvent bien. J'apprécie que le pied soit à l'ombre, et une fois que ça se dégage les pourcentages sont beaucoup moins durs. Evidemment, faut pas y aller un jour où le vent du nord est costaud, sinon c'est le chemin de croix.

Peut-être peut-on citer le Portet ? Je lisais ce matin que ce sont 16km à 9% ... Il suffit qu'il n'y ait pas d'ombre et/ou que le vent soit défavorable pour que ça soit une vraie grosse difficulté (pas vu l'étape en question cette année).

Pas passé souvent dans le Glandon par La Chambre (c'est bien ça le bled en bas ?), mais c'est clair que je n'en garde pas un souvenir impérissable. Les pieds en feu, pas de force ... Mais ce sont pour des raisons "extérieures", du coup faudra que je me le refasse. Idem, jamais fait son "alter ego" la Madeleine, mais sur le papier elle a tout d'une saloperie (fait le Chaussy par contre, on ne joue clairement pas dans la même catégorie, et sur le papier ça n'a rien de tonitruant mais c'est loin d'être un col facile en fait). :)
Le Galibier par le Télégraphe a clairement un côté lunaire, et l'altitude joue un rôle important (tu peux vite prendre un coup de bambou sans raison particulière à mon sens). A contrario, la fraîcheur est appréciable.
----------------------------

Comme l'a dit angelsB, l'enchainement Télégraphe+Galibier est à faire absolument (33 km)....Je l'ai fait avec 2 potes et cela aide aussi parce que tout seul, c'est long...

@On3 : Tu l'oublies l'Izoard :wink: Pour ma part, j'ai vraiment souffert dans la partie Brunissart (longue ligne droite à 10 % pendant 1 km).

Idem. Pas aimé du tout l'Alpe d'Huez, trop de traffic et moche. Je ne retiens que le côté mythique du col et l'enchainement des lacets.

Le Mont Ventoux, pour ma part, la partie la plus difficile, surtout lorsqu'on a vent de face (la galère), c'est la partie à partir du Chalet Reynard.

Cette année, on sera une semaine à Innbruck avec les vélos pour les Mondiaux et on devrait faire le Stelvio...
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#2883682
Angels a écrit :
06 août 2018, 11:18

Comme l'a dit angelsB, l'enchainement Télégraphe+Galibier est à faire absolument (33 km)....Je l'ai fait avec 2 potes et cela aide aussi parce que tout seul, c'est long...
Je l'ai fait avec 12000 personnes lors du l'étape du tour 2011... Ben avec 12000 personnes c'est long aussi :elephant: Le ruban continue de cycliste était impressionnant à voir. Pour moi cette enchaînement est la montée la plus belle parmi celles que j'ai faite.

Très bon souvenir aussi de la Bonnette depuis Jausiers, un mois de Septembre avec très peu de voiture sur la route.

Pour l'Alpe d'Huez, l'impression qu'elle donne est très différente suivant les saisons. En été il faut la faire très tôt, sinon comme dit ici on cuit dans la fournaise des premiers lacets. Mais le mieux, pour ceux qui le peuvent, c'est de la faire au printemps ou vers début Octobre. Il fait plus frais, il y a beaucoup moins de voiture. Et d'un seul coup la montée paraît beaucoup moins dur. Et puis pour le fun, cela vaut vraiment le coup de continuer ensuite jusqu'au col de Sarenne (2-3 km de plus de montée) pour la beauté du paysage.
Avatar de l’utilisateur
Par Angels
#2883683
Xav_38 a écrit :
06 août 2018, 11:35
Angels a écrit :
06 août 2018, 11:18

Comme l'a dit angelsB, l'enchainement Télégraphe+Galibier est à faire absolument (33 km)....Je l'ai fait avec 2 potes et cela aide aussi parce que tout seul, c'est long...
Je l'ai fait avec 12000 personnes lors du l'étape du tour 2011... Ben avec 12000 personnes c'est long aussi :elephant: Le ruban continue de cycliste était impressionnant à voir. Pour moi cette enchaînement est la montée la plus belle parmi celles que j'ai faite.

Très bon souvenir aussi de la Bonnette depuis Jausiers, un mois de Septembre avec très peu de voiture sur la route.

Pour l'Alpe d'Huez, l'impression qu'elle donne est très différente suivant les saisons. En été il faut la faire très tôt, sinon comme dit ici on cuit dans la fournaise des premiers lacets. Mais le mieux, pour ceux qui le peuvent, c'est de la faire au printemps ou vers début Octobre. Il fait plus frais, il y a beaucoup moins de voiture. Et d'un seul coup la montée paraît beaucoup moins dur. Et puis pour le fun, cela vaut vraiment le coup de continuer ensuite jusqu'au col de Sarenne (2-3 km de plus de montée) pour la beauté du paysage.
------------
:super: C'est ce qu'on a fait également. Par contre, la descente du Col de Sarenne, les patins chauffent :green: (j'ai pas de frein à disque)
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#2883690
Angels a écrit :
06 août 2018, 11:44

------------
:super: C'est ce qu'on a fait également. Par contre, la descente du Col de Sarenne, les patins chauffent :green: (j'ai pas de frein à disque)
Voui la descente est sportive sur les premiers km de Sarenne. Après cela va mieux. C'est pour ça que maintenant je préfère monter par Sarenne et redescendre par l'Alpe. Surtout quand on est accompagné d'autres VCNistes :super:
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#2883694
Tu m'étonnes. :sylvain84:
  • 1
  • 45
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50
Vuelta par élimination 2019

Bravo au vainqueur Zabel21 :applaud: Et Merci […]

Pour le coup corendon fait peur et c'est de toutes[…]

Gazprom Rus Velo 2019

Ancelin tu le trouves pas bon? :genance: La[…]

Les chiffres du cyclisme

Seulement trois victoires pour Valverde? J'en comp[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site