Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
  • Page 66 sur 67
  • 1
  • 63
  • 64
  • 65
  • 66
  • 67
#3671478
Xav_38 a écrit :
17 avr. 2024, 09:36
ComtéPoire a écrit :
17 avr. 2024, 09:21

L'ennui de cette montée (pour moi) est qu'elle est loin de Grenoble et surtout que la route pour aller au pied est super dangereuse (route de l'Oisan qui va à Séchilienne).
Pour éviter cela, depuis Grenoble tu pars plein Sud, tu montes par la route des Commiers et de Monteynard (là je peux te payer un café), tu continues par le vallon de Vaulx, et à Laffrey tu prends la petite route qui descend sur Séchilienne ce qui te permet d'être directement au pied du Luitel.

Tu t'es juste rajouté ~700m de dénivelé et ~30km en plus, mais tu évites la route pénible, ne me remercie pas :green: :green:

Bravo, c'est tout de même une belle "saloperie" cette route.
J'ai oublié de te dire que c'est noté :genance:
Je viens de voir que cette route est une alternative à la montée de Laffrey :super:

J'ai repensé à toi: tu me l'avais conseillé je crois dans une autre vie: j'ai fait une balade hier depuis Gre : Col de l'Arzelier, Saint Andéol, Col des Deux et redescente par des petites routes non éboulées :genance: sur St Guillaume.

Sympathique, on se croirait au bout du monde. J'étais solo et en fin de journée donc je n'ai pas poussé jusqu'à Chichilianne mais c'est vraiment sympa comme coin. :519463336:

#3673165
ComtéPoire a écrit :
05 mai 2024, 21:01

J'ai repensé à toi: tu me l'avais conseillé je crois dans une autre vie: j'ai fait une balade hier depuis Gre : Col de l'Arzelier, Saint Andéol, Col des Deux et redescente par des petites routes non éboulées :genance: sur St Guillaume.

Sympathique, on se croirait au bout du monde. J'étais solo et en fin de journée donc je n'ai pas poussé jusqu'à Chichilianne mais c'est vraiment sympa comme coin. :519463336:
Ces routes sont magnifiques, c'est un coin que j'adore pour rouler, c'est chouette que tu t'y soit fait plaisir.

Le Sud Isère, entre balcons du Vercors (où tu étais)-Trièves-Matheysine-Beaumont, il y a un grand nombre de chouette route. Rarement des grands cols, mais des successions de belles bosses entre 5-9 km de long. Et surtout de belles possibilités de faire de sorties en ne prenant que très peu de kilomètres de grandes routes.

Aller, pour le fun si jamais tu ne connais pas :

Depuis Grenoble, tu montes par St Georges de Commiers/Monteynard, tu continues sur la Mure et vas ensuite à Mens en passant par le pont de Ponsonnas (là où il y a du saut à l'élastique). Une fois à Mens tu files sur Monestier de Clermont par le col des Accarias et le pont de Brion (sur l' Ebron). Une fois à Monestier si tu as encore du jus, tu rentres par St Guillaume et Miribel-Lanchatre puis Vif. Si tu es cuit tu peux passer par Sinard (pour éviter le faux plat sur la nationale) et descendre directement sur Vif, il y a alors un peu de grand route, mais sommes c'est en descente ça passe vite.

Il y a plein d'autres routes du Trièves à explorer, mais en partant depuis Grenoble cela commence à fair long, mieux vaut faire un peu de voiture pour partir vers Monestier par exemple.

Pour l'été prochain je me suis prévu une sortie en deux jours, 100km chaque fois, 1500m D+ le premier jour et 2000m D+ le seconde. Premier jours je vais à Die en traversant les Trièves et puis le col de Menée. Second jour Die-Romans en Isère en traversant le Vercors (col du Rousset et de la Bataille notamment). J'espère que cela pourra se faire.
#3673524
Xav_38 a écrit :
10 mai 2024, 14:08
ComtéPoire a écrit :
05 mai 2024, 21:01

J'ai repensé à toi: tu me l'avais conseillé je crois dans une autre vie: j'ai fait une balade hier depuis Gre : Col de l'Arzelier, Saint Andéol, Col des Deux et redescente par des petites routes non éboulées :genance: sur St Guillaume.

Sympathique, on se croirait au bout du monde. J'étais solo et en fin de journée donc je n'ai pas poussé jusqu'à Chichilianne mais c'est vraiment sympa comme coin. :519463336:
Ces routes sont magnifiques, c'est un coin que j'adore pour rouler, c'est chouette que tu t'y soit fait plaisir.

Le Sud Isère, entre balcons du Vercors (où tu étais)-Trièves-Matheysine-Beaumont, il y a un grand nombre de chouette route. Rarement des grands cols, mais des successions de belles bosses entre 5-9 km de long. Et surtout de belles possibilités de faire de sorties en ne prenant que très peu de kilomètres de grandes routes.

Aller, pour le fun si jamais tu ne connais pas :

Depuis Grenoble, tu montes par St Georges de Commiers/Monteynard, tu continues sur la Mure et vas ensuite à Mens en passant par le pont de Ponsonnas (là où il y a du saut à l'élastique). Une fois à Mens tu files sur Monestier de Clermont par le col des Accarias et le pont de Brion (sur l' Ebron). Une fois à Monestier si tu as encore du jus, tu rentres par St Guillaume et Miribel-Lanchatre puis Vif. Si tu es cuit tu peux passer par Sinard (pour éviter le faux plat sur la nationale) et descendre directement sur Vif, il y a alors un peu de grand route, mais sommes c'est en descente ça passe vite.

Il y a plein d'autres routes du Trièves à explorer, mais en partant depuis Grenoble cela commence à fair long, mieux vaut faire un peu de voiture pour partir vers Monestier par exemple.

Pour l'été prochain je me suis prévu une sortie en deux jours, 100km chaque fois, 1500m D+ le premier jour et 2000m D+ le seconde. Premier jours je vais à Die en traversant les Trièves et puis le col de Menée. Second jour Die-Romans en Isère en traversant le Vercors (col du Rousset et de la Bataille notamment). J'espère que cela pourra se faire.
C'est marrant que tu en parles: on est partis hier avec des copains (et nos sacs à dos) de Beauvoir-en-Royans (près de St-Marcellin), montée dans le Vercors par le col de la Machine, traversée du Vercors vers le sud et descente sur Die depuis le col du Rousset.
Aujourd'hui, on a fait le col de Menée, puis Mens, pont de Ponsonnas, remontée sur La Mure, Nantes-en-Rattier, St-Honoré et arrivée à Pierre-Châtel.
Pour demain, on doit finir par Villard-St-Christophe, Laffrey, Séchilienne, montée sur Chamrousse par le Luitel (aïe!) puis descente sur Grenbole.
#3673544
AnatoleNovak a écrit :
10 mai 2024, 21:17

C'est marrant que tu en parles: on est partis hier avec des copains (et nos sacs à dos) de Beauvoir-en-Royans (près de St-Marcellin), montée dans le Vercors par le col de la Machine, traversée du Vercors vers le sud et descente sur Die depuis le col du Rousset.
Aujourd'hui, on a fait le col de Menée, puis Mens, pont de Ponsonnas, remontée sur La Mure, Nantes-en-Rattier, St-Honoré et arrivée à Pierre-Châtel.
Pour demain, on doit finir par Villard-St-Christophe, Laffrey, Séchilienne, montée sur Chamrousse par le Luitel (aïe!) puis descente sur Grenbole.
Ah sympa, c'est une belle virée ça voisin.

#3677413
Je rentre tout juste d'une semaine dans les Dolomites. :love:
J'avais prévu ce trip depuis un bout de temps, mais avait du le repousser l'an dernier pour des soucis personnels. Content de l'avoir fait !
L'avantage des Dolomites en mai c'est que les routes sont encore très calmes (ça ne sera plus la même dans quelques semaines), inconvénient c'est le risque de se choper une météo pourrie. On m'avait dit que c'est du 50/50, résultat je me suis pris trois jours et demi de mauvais et trois jours et demi de beau (pour schématiser).

Bon, pas le temps de rentrer dans les détails aujourd'hui, mais je tiens juste à vous partager mon gros coup de coeur de la semaine : la Sella Ronda, une boucle d'une cinquantaine de km passant par les cols du Gardena, Sella, Pordoi et Compolongo. Le tout dans un décor merveilleux... jugez plutôt :

Le Passo Gardena
Image

Le Sella
Image

Le Pordoi
Image

Et le Compolongo (plus précisément sa descente, avec le retour sur Corvara, lieu de départ).
Image

Sans conteste l'une de mes plus belles expériences en vélo.
#3678479
Incroyable ces photos Racemousse :love: :love: ça donne vraiment envie d'aller dans les Dolomites. (du moins plus que les images de la météo du Giro :green: :green: )

Sinon, après une cyclo en haute savoie à Thonon le w-e dernier, je tenais à souligner la qualité des routes Haute Savoyarde. Mazette y'a du pognon. :green:

J'ai du croiser ma première fente dans le béton au bout de 50 km. Les cols c'était des billards on se serait cru au Crucible. :rieur:

Je m'en vais ce w-e à Bedouin avec des potes pour le fun. Je n'ai pas prévu les 3 ascensions du Ventoux (> 4000 de D+ est trop pour moi pour le moment) mais 2 ça sera bien. Let's see!
#3678502
Bravo Racemousse! Le Passo Gardena, la route était comment? Il y a souvent des glissements de terrain, et pour la Sellaronda du 15juin, je voudrais pas devoir rouler sur la terre.
La descente du Campolongo et la vue sur Corvara, la plus belle vue des Dolomites pour moi, un arrêt obligé. J'ai jamais osé le faire pendant l'année à cause du traffic, tu étais à l'aise quand même?
#3678506
_Migou_ a écrit :
23 mai 2024, 16:22
Bravo Racemousse! Le Passo Gardena, la route était comment? Il y a souvent des glissements de terrain, et pour la Sellaronda du 15juin, je voudrais pas devoir rouler sur la terre.
La descente du Campolongo et la vue sur Corvara, la plus belle vue des Dolomites pour moi, un arrêt obligé. J'ai jamais osé le faire pendant l'année à cause du traffic, tu étais à l'aise quand même?
Grazie. :wink:

Route parfaite sur l'ensemble de la Sella Ronda (juste des rigoles dues à la fonte des neige, c'est tout).
Pour le trafic, c'était très faible sur le Gardena et le Sella. Quelques groupes de motards sur le Pordoi, mais rien de terrible.Compolongo très calme sur les deux versants, du coup, oui, j'étais très à l'aise. Après, l'affluence va aller crescendo ces prochaines semaines...
#3678507
Une autre ascension superbe : Le Passo di Giau (versant Cortina, où se trouvait mon hôtel).

C'était mon premier jour sur place.
La veille au soir, j'avais regardé les différents sites météo avec dépit, ça n'annonçait rien de bon. Et puis, à six heurs du mat', grosse surprise : je suis réveillé par un ciel azur. Pas le moindre nuage. Une trentaine de minutes plus tard, j'en aperçois qui apparaissent vers les sommets. Ni une ni deux, je me prépare précipitamment, sans attendre le petit déj'. Ce qui me vaudra une fin de montée plutôt pénible, d'autant que je n'avais pas mangé grand chose la veille (7 heures de voiture pour rejoindre Cortina). Cela dit, si mon ventre était vide, j'ai largement compensé en dévorant des yeux les paysages avant que les nuages les recouvrent. A coupé le souffle (pourtant, j'en avait besoin, de mon souffle, moi :hehe: ).

Première partie d'ascension tranquille. Superbe vue sur Cortina d'Ampezzo, sous le soleil du petit matin.
Image

Deuxième partie de montée bien plus pentue. Le ciel bleu résiste à l’assaut des nuages.
Image

Au sommet
Image

Image

Pas regretté d'être parti avant le petit déj', car une quinzaine de minutes plus tard...
Image
#3678612
ComtéPoire a écrit :
23 mai 2024, 17:18
loloherrera a écrit :
23 mai 2024, 16:11
Bon couraaage :green:
Du coup...par Bédoin et par Malaucène ?
Yup, dans cet ordre :wink:

Sinon Racemousse ça semblait pas trop froid pour la saison? (tout est relatif vu l 'altitude)
Je me fais peut être avoir par le ciel bleu :green:
Oui ça allait niveau température. Il y avait bien 5 degrés (à l'ombre) au sommet du Giau, malgré l'heure matinale.
Gardena et surtout Sella c'était plus frais, à peine au dessus du zéro, mais avec le soleil (et des bons habits pour les descentes ça passait tranquille).

Là où j'ai vraiment caillé c'était dans la descente du Grappa (température correcte mais épais brouillard ce jour-là, ça change beaucoup niveau sensation).

Sinon, bonne chance pour la double ascension du Ventoux !
#3679703
Je reviens du Monte Grappa. Il me semble que Racemousse l'a dit dans un autre topic, mais c'est vraiment dur!
La première partie est difficile, la deuxième a trois replats, et en dehors de ceux-là, on est jamais en dessous de 8% je crois, avec beaucoup de passages à 12/13%. ET pour ajouter à la difficulté, ces passages arrivent quand la végétation se fait rare, donc on voit le sommet, mais on voit aussi la pente des hectomètres suivants, et ça fait peur. Dire qu'ils ont monté ça deux fois hier...
Par contre la vue au sommet est fantastique, l'air était clair aujourd'hui, donc on voyait bien le Piave, les colli euganei, le berici, et de l'autre coté la Pale di San Martino. C'est en étant au sommet que l'on voit pourquoi c'était un point stratégique et donc pourquoi la guerre a été atroce dans la zone.
Maintenant, je dois me préparer pour l'étape ouverte au public de la Volta a Portugal, pour ensuite essayer de faire a Torre cet été.
#3679908
_Migou_ a écrit :
26 mai 2024, 19:52
Je reviens du Monte Grappa. Il me semble que Racemousse l'a dit dans un autre topic, mais c'est vraiment dur!
La première partie est difficile, la deuxième a trois replats, et en dehors de ceux-là, on est jamais en dessous de 8% je crois, avec beaucoup de passages à 12/13%. ET pour ajouter à la difficulté, ces passages arrivent quand la végétation se fait rare, donc on voit le sommet, mais on voit aussi la pente des hectomètres suivants, et ça fait peur. Dire qu'ils ont monté ça deux fois hier...
Par contre la vue au sommet est fantastique, l'air était clair aujourd'hui, donc on voyait bien le Piave, les colli euganei, le berici, et de l'autre coté la Pale di San Martino. C'est en étant au sommet que l'on voit pourquoi c'était un point stratégique et donc pourquoi la guerre a été atroce dans la zone.
Maintenant, je dois me préparer pour l'étape ouverte au public de la Volta a Portugal, pour ensuite essayer de faire a Torre cet été.
Ah super! Je connaissais une copine à Conegliano, j'ai de très bons souvenir du coin. Maintenant ça donne encore plus envie de le faire à vélo :love:

Bonne prépa pour le Portugal!
#3679915
Bon ben je suis un cinglé du Ventoux :green: Enfin disons que j'ai fait les 3 montées dans la même journée parce que j'ai oublié de faire les démarches pour les papiers. :genance:

Avec 2 potes, c'était sympa, on a croisé & recroisé plein de gens sur le week end, l'ambiance est bonne, les routes larges même si quelques frayeurs avec des motos :genance:

On a eu de la chance pour le temps: soleil, pas de vent (même si la descente à 10h du mat' sur la station du Mt Serein m'a juste coupé le souffle)

Bedoin, Malaucène (outch), Sault.
135km/4400D+/8H30 de selle.

La petite anecdote: c'est le restau sur la place de Sault ou je vois un groupe de MAMIL Hollandais, je m'insurge auprès de mes potes comme quoi la nana du groupe a des liserets de championne du monde... Et la je me rends compte que c'est Annemiek Van Vleuten :elephant: :elephant:
(ils sont 60 à faire de l'itinérance à travers la France)
Je suis allé lui parler (personne ne semblait l'avoir reconnu) et elle était super sympa, très ouverte et le coup des liserets l'a fait rire. Elle m'a dit que si j'avais fait 2 montées j'étais obligé de finir avec Sault. ça m'a motivé un peu plus :rieur:

Le lendemain on a fait le Tour du Ventoux (par le col de Madeleine, les gorges du Toulourenc couvertes de cerisiers ( :love: ) Brantes (col des Aires?), Aurel, Sault, les gorges de la Nesque ( :love: :love: ) et retour à la case départ. Je conseille, j'ai la trace si besoin demander en MP.

6000 de D+ & 250 bornes en 48h, j'ai quelques bières d'avance :metalhead: :metalhead:

  • 1
  • 63
  • 64
  • 65
  • 66
  • 67

Bonjour, Comme chaque année depuis 20[…]

Je dois dire que je comprends le coureur et trou[…]

Tu as de la chance, ce n'est pas toujours juste, p[…]

Saison 2024

Elle a du tempérament quand même cett[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site