Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
  • Page 95 sur 97
  • 1
  • 93
  • 94
  • 95
  • 96
  • 97
#3538578
Iguane a écrit :
03 déc. 2022, 21:25
jimmy39 a écrit :
03 déc. 2022, 21:23
Il y a dans Velo Mag un reportage sur un cyclo qui est en route pour faire 70000km cette année. Il aurait un compte Strava sous le nom de Max R . Seulement il n’existe pas ce compte :spamafote: Il y a certes quelques Max R mais aucun ne correspond. En faisant une recherche Google il y a un article sur lui et un tas de références sur jeux vidéo.com , mais en mode trollage.
Est-ce que vous savez s’il existe vraiment ou bien VeloMag c’est fait troller / trolle ses lecteurs?
Le lamantin a déjà fait des trucs mythiques mais là je crois que c'est pas lui :scratch:
Bizarre, il y est aujourd’hui. Avec une légende : "accidenté le 18 novembre, en convalescence” :ouch:
#3538648
jimmy39 a écrit :
03 déc. 2022, 21:23
Il y a dans Velo Mag un reportage sur un cyclo qui est en route pour faire 70000km cette année. Il aurait un compte Strava sous le nom de Max R . Seulement il n’existe pas ce compte :spamafote: Il y a certes quelques Max R mais aucun ne correspond. En faisant une recherche Google il y a un article sur lui et un tas de références sur jeux vidéo.com , mais en mode trollage.
Est-ce que vous savez s’il existe vraiment ou bien VeloMag c’est fait troller / trolle ses lecteurs?
Peut-on trouver tous les comptes utilisateurs via la recherche Strava où les comptes privés sont-ils masqués de cette recherche ?
#3538655
On3 a écrit :
04 déc. 2022, 12:23
jimmy39 a écrit :
03 déc. 2022, 21:23
Il y a dans Velo Mag un reportage sur un cyclo qui est en route pour faire 70000km cette année. Il aurait un compte Strava sous le nom de Max R . Seulement il n’existe pas ce compte :spamafote: Il y a certes quelques Max R mais aucun ne correspond. En faisant une recherche Google il y a un article sur lui et un tas de références sur jeux vidéo.com , mais en mode trollage.
Est-ce que vous savez s’il existe vraiment ou bien VeloMag c’est fait troller / trolle ses lecteurs?
Peut-on trouver tous les comptes utilisateurs via la recherche Strava où les comptes privés sont-ils masqués de cette recherche ?
En tout cas je viens de rechercher deux comptes dont le tien et ils apparaissent :wink:
#3540693
jimmy39 a écrit :
04 déc. 2022, 08:13
Iguane a écrit :
03 déc. 2022, 21:25


Le lamantin a déjà fait des trucs mythiques mais là je crois que c'est pas lui :scratch:
Bizarre, il y est aujourd’hui. Avec une légende : "accidenté le 18 novembre, en convalescence” :ouch:
Ah, il s'est effectivement fait renverser par une voiture en novembre et il a repris ses activités depuis 3 jours à coup de sortie d'au moins 160km par jour (il faisait autour de -5 ces jours :wink: )
#3635568
Je déterre ce sujet pour quelques résumés de mes sorties de l'année. J'ai voyagé dans le nord de l'Europe et j'ai quelques découvertes forts sympathiques à partager.

Prenez bonne note pour dans quinze ans, quand vous mettrez le velo au clou de mai à octobre sous nos latitudes :elephant:

On va démarrer avec ce circuit que j'avais fait à la fraiche dans l'ouest de l'Ecosse, non loin de l'ile de Skye, dans les Highlands. Le circuit fait le tour de la péninsule d'Applecross, un coin relativement paumé puisque les trois villages qui constituent sa partie urbanisée (Shieldaig, Applecross et Torridon) totalisent à eux trois dans les 500 à 600 habitants. Il y a un peu plus de touristes par contre et l'idéal est quand même d'éviter la période juillet-août pour profiter du côté sauvage des lieux.

Donc sur la carte c'est par là :

Image

Et ma boucle au départ de Torridon c'est ça :

Image

On part de Torridon sur une route à deux voies pendant une dizaine de kilomètres. Ça longe le Loch Torridon, la route reste assez abritée du vent avec la présence de quelques bois. Au départ de Torridon sur la droite il y a un élevage de vaches écossaises, et en retrait plus loin de la route le musée du cerf, avec un élevage.
Une fois passé dans le village de Shieldaig, on passe sur une petite route étroite avec passing places, on entre dans la lande, avec quelques lacs. Tôt le matin j'ai croisé énormément de cerfs, dans la montée vers le Glen Shieldaig. Cette montée douce permet un bon échauffement avant le gros morceau de la sortie, l'ascension du Bealach Na Ba.

Sous ce nom barbare se cache le col le plus redoutable d'Ecosse, bon c'est pas l'Alpe d'Huez mais c'est pas trop mal quand même, on y passe un petit moment. Moi j'ai mis quasiment quarante minutes pour faire les 9km et quelques à un peu plus de 7%. Le final surtout est raide.

Image

Au pied il y a un panneau qui dit que la route est dangereuse.

Image

Ensuite comme dit c'est une petite route étroite dans la caillasse, avec un enchaînement d'épingles pour finir qui fait style grand col.

Image

Si vous aimez la randonnée, voici ce que l'on voit en grimpant à pied depuis le sommet du col routier :

Image

Après il y a la descente vers le village d'Applecross, la route est parfois abîmée mais c'est assez facile à descendre sur ce versant.

On longe ensuite le bras de mer qui sépare la péninsule d'Applecross de l'île de Skye. Le coin est réputé pour ses animaux marins, et effectivement j'ai aperçu un banc de dauphins au loin. On peut voir des baleines et des orques certains jours. Pour le reste la route est vraiment magnifique, comme toutes les petites routes écossaises elle tourne pas mal et est plutôt mal plate, avec pas mal de coup de culs, les écossais adorent visiblement mettre 10% sur 100%, puis une descente, puis une remontée du même genre, alors qu'en suivant le terrain un faux plat à 3% sur 400 m permettait de passer le relief.

Image

A la fin de la route faut tourner à droite pour revenir au point de départ.

Au final c'est un circuit bien dynamique où on peut se faire plaisir en tapant dedans, la route côtière est idéale pour un petit fartlek. Niveau météo je l'ai faite de bon matin début juin et j'etais en court, avec l'imper et les manchettes pour pas prendre froid au début. Niveau dénivelé ça tourne autour des 1500m, strava trop généreux me donne 1900 et cronoescalada 1300.

Image

En bonus depuis Torridon vous pouvez faire aussi l'aller-retour vers Diabaig. Il y en a pour 25 kilomètres supplémentaires et une belle vacherie en prime, le Bealach Na Gaoithe (Col du vent), où là c'est court mais brutal avec des pentes à plus de 20%. Strava m'annonce deuw segments d'un km à 11% de moyenne sur chaque versant. La route est magnifique, avec des vues sur le loch, les collines parsemées de rhododendrons (pas compris ce que ça foutait en Ecosse mais il y en a énormément dans certains coins)

Image
Image
#3636158
Merci pour vos retours sympathiques.

Toujours en Écosse et de l'autre côté du petit bras de mer dont je parlais, voici un deuxième circuit, vallonné, sur l'île de Skye. Alors le mot île est exact géographiquement mais en pratique Skye est reliée par un pont qui fait 500 mètres à la partie principale de l'Ecosse, donc ça relativise le côté insulaire.

Image

Image

Comme vous voyez le circuit fait le tour d'une des deux péninsules au nord de l'île de Skye, la péninsule de Trotternish, très réputée pour ses reliefs, issus d'un volcanisme ancien. Le circuit part de Portree, la ville principale de Skye. Il est assez touristique donc à faire plutôt le matin tôt, ou bien en fin de journée, les britanniques avec leur tea time sont chez eux assez tôt. Pour moi c'était tôt le matin, à peu près à l'heure où Ancelin rentre de troisième mi-temps :elephant:, ce qui permet d'avoir de belles lumières quand le soleil pointe le bout du nez.

De Portree on remonte donc la côte côté est jusqu'à Staffin. Au passage on passe non loin d'un roc réputé, le old man of storr, objectif de randonnée pour de nombreux touristes.

Image

À Staffin on s'était arrêté avec les enfants, il y a des empreintes de dinosaures sur la plage, ils étaient content. Moi aussi ça me rend heureux ce genre de truc alors qu'en vrai c'est quatre pauvres trous dans le rocher, mais les pattes sont bien dessinés quand même. Bon bref à Staffin on quitte la côte et on attaque le morceau du circuit, l'ascension du Quiraing, mode Tibopino activated gogogo :metalhead: La montée se fait en deux temps et si la première partie est assez facile (genre 8% et faut slalomer entre les moutons), après le replat qui donne des ailes on arrive dans une portion bien plus difficile, où la pente est à deux chiffres de moyenne sur un petit kilométre. Au moment où on s'approche du sommet, la route slalome alors entre les arêtes rocheuses, on tire même un petit bout droit à 15/20% qui fait mal aux pattes sur le 39 dents.

Image

Ensuite on descend en faux-plat tout droit pour rejoindre l'autre côté de la péninsule et on fait une petite boucle tout au nord de la péninsule sur une route magnifique, étroite, sinueuse, bossée, vent de dos un régal, vent de face j'imagine qu'on prend le temps de profiter du paysage de bout du monde, ouvert à tous les vents.

Remontée du Quiraing, pas d'erreur ce coup ci on attaque plus prudemment la première partie pour pas arriver essoufflé dans le dur, puis retour à Portree par l'autre côté sur une route à deux voies, quelconque mais qui a l'avantage de ne pas présenter de pente au dessus des 3%.

Image

Sur ce circuit la principale difficulté c'est le vent, on est sur des routes très exposées, j'ai eu la chance de rouler dans le secteur sur deux jours calmes mais même là on sentait la brise côtière.
Y'a deux croisement dans la sortie mais j'ai réussi à me planter de direction le premier jour où j'étais là :tonton:

J'aime bien le côté un peu austère des lieux, en plus sur des routes désertes tôt le matin c'est assez exaltant. C'est pas le coin le plus sauvage de Skye mais ça permet de faire une boucle. J'ai fait d'autres belles sorties mais en empruntant des culs de sac sur l'île. Le réseau routier est très correct pour un coin paumé et y'a même une cyclo de presque 200 km qui se déroule sur l'île certaines année d'après ce que j'ai vu sur strava.

Image
Image
#3636220
Pour rouler à gauche non, l'habitude se prend rapidement. C'est surprenant quand on lâche le guidon la première fois car sur les petites routes qui présentent un léger dévers on sent que l'équilibre ne se fait pas comme d'habitude, pareil quand on tourne la tête pour voir si une voiture vient derrière, l'équilibre change par rapport à d'habitude, mais tout cela se fait naturellement. Enfin dans mon cas mais je pense être dans la moyenne des cyclistes réguliers, ni moins habile ni plus.

Alors en Écosse ce coin est très réputé pour le vélo, les deux montées principales dont ja'i parlé, le Bealach na Ba et le Quiraing sont repérés dans le club "100 climbs" qui répertorie les cents plus dures montées de Grande-Bretagne et font l'objet de challenge entre cyclo sportifs. Le KOM du Bealach na Ba c'est d'ailleurs un truc de fou à plus de 6 watts/kg par Andrew Feather, le gars qui est champion national de course de côte et qui intervient sur GCN anglais.

Mais bien entendu il y a peu de vrais locaux, ce sont surtout des anglais ou des écossais de la région de Glasgow, Edimbourgh ou Inverness qui viennent rouler pendant leurs vacances, car ce coin au nord des Highlands est très peu peuplé. Il y a également des cyclotouristes qui font des trip velo sur tout le nord des Highlands, la route est magnifique.

Par contre perso je roulais en gros entre 5 et 8 heures du matin donc j'ai jamais croisé personne en fait :spamafote:
#3636239
Iguane a écrit :
27 nov. 2023, 12:55

Par contre perso je roulais en gros entre 5 et 8 heures du matin donc j'ai jamais croisé personne en fait :spamafote:
Ah oui tout de même.... moi qui pensais qu'un iguane cela avait besoin de se dorer longuement au Soleil avant de pouvoir faire un effort :elephant:

Blague à part bravo. Perso quand je pars avant 10h j'ai toujours de grosse difficulté à faire monter le coeur, une bonne excuse pour ne pas sortir trop tôt du lit.
#3636470
De mon côté, j'ai pris gout d'entamer les ascensions dès l'aube, du moins lorsqu'il s'agit de cols assez fréquentés. Ca permet de rouler tranquille et puis assister au lever du soleil au cours de l'ascension c'est juste :love:

J'ai même poussé l'idée un peu plus loin cet automne en partant carrément de nuit pour gravir la Grosse Scheidegg sous un ciel étoilé (la ceinture d'Orion et les Pléiades étincellentes, malgré la plein lune).

Phares évidemment nécessaires en dépit de la douce lueur lunaire.
Image

Arrivé au sommet un peu moins d'une heure plus tard avec un ciel déjà plus claire (mais Vénus encore bien visible).
Image

Encore un petit bout de route pour rejoindre un point de vue et admirer le soleil rosir la pointe des monts avant de recevoir ses premiers rayons.
Image

Image

Une expérience fantastique.
#3637855
Je poste une dernière sortie écossaise sur cette côte ouest des Highlands. On remonte un peu au nord, au dessus de Lochinver, 651 habitants au dernier recensement de 2011, port de pêche sympathique.

Image

Je mets le lien strava qui fait mieux ressortir lq difficulté du parcours dans sa première partie

Image

On est vraiment sur une route magnifique, petit chemin, pas plus de 3 ou 4 mètres de large. Ca suit la côte et on alterne les passages en forêt et le bord de mer.

Image

Image

La route est à la fois dure, avec de bons taquets présentant des pourcentages à deux chiffres, et technique, c'est très sinueux mais globalement la visibilité est bonne, on se fait plaisir dans les tournants même si parfois il faut privilégier les freins dans certains virages sans visibilité... Y'a des moutons qui dorment sur la route.

Image

A la fin de la route côtière, on rejoint la route principale qui est à deux voies et là c'est parti pour une montée plus longue (4 km) mais sans pourcentages vicieux, qui se grimpe facilement. En haut on arrive dans un paysage assez désolé même si l'altitude n'est que de 25 mètres. La descente est belle est très rapide avec vent favorable. Ensuite on rentre à Lochinver par une route bien plus abordable qu'à l'aller.

J'ai fait le tour sous la grisaille et c'est un peu dommage niveau couleurs, car sous le soleil cette côte nord et nord ouest de l'Ecosse est juste magnifique, avec son alternat de Landes, rocailles et plages de sable fin... Quelques photos prises un peu plus haut, vers Durness mais il n'y avait pas de boucle possible à moins de faire 400 bornes.

Image

Image

Image

Pas retouché. Le contraste est assez fou entre le bleu de l'eau et les couleurs plus terreuses de la lande. Les touches de couleur jaune des ajoncs donnent aussi une note très joyeuse aux paysages.
Seul inconvénient de ce coin magnifique, je m'y suis fait bouffer par les midges, des saloperies de moucherons qui adorent les jambes des cyclistes français de passage.

Voilà pour un petit aperçu des Highlands. Je vais passer à l'Irlande ensuite, qui est plus une terre de cyclisme et a l'avantage d'un réseau routier plus développé. La géographie y est moins abrupte aussi. :hello:
#3639265
Donc je vais mettre quelques itinéraires irlandais. C'est là bas que j'avais commencé mon voyage vers le mois d'avril dernier, je tournais plutôt sur des tours de 60 kilomètres vu que je roulais pendant la sieste des enfants. Mais pour partager des itinéraires plus intéressants je vais essayer de broder un peu autour des tracés que j'ai fait.

On a fait toute la côte ouest, de Cork au sud à Derry à la frontière avec l'Irlande du Nord. Bon le concept de frontière là bas est intéressant mais c'est pour situer.

J'étais assez impatient de rouler là bas, l'Irlande c'est quand même une belle terre de vélo avec les récents cadors comme Bennett ou Martin ou la hype Healy, y'avait Nicolas Roche aussi, sans parler des gloires du passé Stephen Roche et Sean Kelly, et Pat McQuaid qui a beaucoup fait pour la beauté de ce sport :elephant: Ca évoquait aussi une course assez mythique, l'An Post Ras, qui fût récemment en uci.2, je ne sais pas si c'est toujours d'actualité, mais bon la team Armée de Terre y allait fut un temps, et globalement ils rigolaient pas face aux teams locales. J'ai également le souvenir d'un forumeur de là-bas qui avait posté des comptes-rendus de cyclo, car il y a régulièrement des cyclosportives là bas, qui m'avait donné très envie d'aller voir là bas (je le salue et le remercie si il passe par là) .

Je vais commencer par un petit tour autour de Dingle, au sud de l'Irlande, il s'agit d'un port de pêche plutôt touristique. Détail géographique, la pointe de la péninsule de Dingle est le point le plus à l'ouest de l'Irlande, devant y'a que de l'eau jusque New York.

Image

Image

L'itinéraire que j'ai tracé fait le tour de la péninsule à l'ouest de Dingle, en suivant majoritairement la route côtière. Et pour finir une petite ascension sur les hauteurs de la Connor Pass, le col qui surplombe la ville.

J'ai eu la chance de faire cette boucle par beau temps. L'Irlande est très verte et les environs de Dingle ne contredisent pas ce fait, pour le vélo c'est un peu embêtant mais j'ai passé six semaines dans le pays et j'ai eu la chance de voir le soleil, plusieurs fois même. J'ai eu la double chance de rouler un jour sans trop de vent, le coin se prenant habituellement toutes les tempêtes de l'Atlantique. Cette action du climat et de la mer explique sans doute le relief très découpé du littoral, avec ses falaises qui plongent dans l'océan, et donc parfois on peut en profiter à vélo sans craindre de s'envoler.

Donc pendant 20 kilomètres, une fois sorti de Dingle c'est le pied avec cette route qui serpente sur la crête des falaises du bord de mer :love:

Image

Image

La deuxième image a été prise en randonnée en s'éloignant un peu de la route. Il s'agit de l'extrême pointe de la péninsule et les îles que l'on aperçoit, les Blasket, ont été le décor du tournage de certaines scènes d'un des star wars de la deuxième trilogie. (je veux dire la trilogie tournée en deuxième)

Sur le vélo la route est belle, quoique un peu granuleuse, mais globalement ça va. Un passage à gué rappelle qu'on est en Irlande et qu'un ingénieur de la DDE se taillerait les veines à chaque carrefour en constatant la robustesse toute relative du réseau routier. Une des particularités au sud de l'Irlande c'est que la majorité du réseau secondaire (c'est à dire la majorité du réseau tout court) est construit sur d'anciens chemins creux. Les règles de base de l'assainissement d'une chaussée telle qu'on les connaît en France se font scrupuleusement taillées en pièce, au point que cet ouvrage bien connu des cyclistes hexagonaux et de Remco Evenepoel, le fossé, est ici une rareté excentrique. Je vous laisse imaginer ce que ça donne sous la flotte. Par contre ils adorent les petits murets de pierre, de façon générale l'irlandais adore faire des petits murets de pierre pour délimiter son champ, même si celui-ci fait un dixième d'are il faut le délimiter à coup de muret de pierres et donc il y a des putains de muret tout partout. Ça ne facilite peut-être pas l'exploitation mais à vélo c'est très pittoresque.

Image

Image

Je pense très sincèrement cette route sur le bord de mer c'est dans le top 5 de tout ce que j'ai pu faire à vélo (et bon j'ai quand même fait quelques coins en France, Belgique et en Allemagne avant ce voyage).

A un moment on quitte cette portion à flanc de falaise et on rentre dans une étendue plus typique de la campagne irlandaise, avec de grandes prairies et des moutons partout.

Image

On passe par le petit village de Baile an Fheirtearaigh, oui c'est ça le gaélique, très sympa sous le soleil avec ses façades de maisons de couleurs vives. Je suis passé en plein mariage, l'église nickel, là bas le pognon qu'ils mettent pas dans les routes il va dans les églises ça rigole pas. Ensuite on retourne sur Dingle et on est prêt à attaquer le morceau de la journée, un vrai petit col, 6,5 km à 6%. Ça démarre mollo à 4 ou 5% et ça finit les trois derniers kilomètres à 7 ou 8, rien de bien compliqué mais ça grimpe vraiment. Moi qui n'ai pas l'habitude de grimper et sans grand entraînement je me suis fait plaisir.

Au sommet c'est vraiment une chouette vue.

Image

A descendre c'est rapide, que des longues courbes, pas besoin de freiner, et pleine vue sur la mer c'est un col très agréable dans ce sens là aussi.

Au total avec la redescente ça fait un 75 kilomètres.

Image

Il y avait une cyclo, qui s'est faite le lendemain de mon passage et emprunte une partie de ces routes, plus un deuxième petit col dans le même ordre d'idée que la Connor Pass. Sur 150 kilomètres et sous la flotte par contre. Peut-être un jour...
#3640837
jimmy39 a écrit :
05 janv. 2024, 13:03
Je viens de remarquer que depuis le début de l'année, Strava n'affichait plus les données météeos lors des sorties. Est-ce que vous en savez plus ?
Elles étaients certes très imprécises lorsque le temps évoluait, mais ça donnait quand mêne un petit aperçu du temps.
Tu viens de changer de montre / GPS ?
Je pensais que c'était une donnée récoltée par seulement certains appareils. A vérifier.
#3640838
stcyrr a écrit :
05 janv. 2024, 14:22
jimmy39 a écrit :
05 janv. 2024, 13:03
Je viens de remarquer que depuis le début de l'année, Strava n'affichait plus les données météeos lors des sorties. Est-ce que vous en savez plus ?
Elles étaients certes très imprécises lorsque le temps évoluait, mais ça donnait quand mêne un petit aperçu du temps.
Tu viens de changer de montre / GPS ?
Je pensais que c'était une donnée récoltée par seulement certains appareils. A vérifier.
Non non, rien changé de mon côté. Je viens de voir que le 3 janvier j'ai encore la météo mais depuis hier je ne l'ai plus.
  • 1
  • 93
  • 94
  • 95
  • 96
  • 97

C'est quoi cette balle en l'air là ? […]

Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2024

Thijssen aussi est tombé, sur la photo il[…]

C'est toi qui l'avait pronostiqué dan[…]

DECATHLON AG2R LA MONDIALE TEAM 2024

Perdre UAE Tour pour deux secondes , la déc[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site