Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
#3466751
On3 a écrit :
02 mai 2022, 16:06
Bravo Loulou, des photos du magnifique (:elephant:) maillot par hasard ? :elephant:
Je te trouve bien dur avec le maillot que je trouve bien sympa de mon côté. Et c'est du Gobik :love:

En voilà une prise avec mes collègues après l'arrivée.

Image
#3468251
fred30 a écrit :
05 juin 2021, 11:20
gradouble a écrit :
03 juin 2021, 19:30
Non blague à part;
je n'ai plus envie d'accrocher un dossard.

Par chez moi quelques courses ont été organisées; très peu. Mais c'est minable; pas plus de 50, machins sanitaires au départ, à l'arrivée, podiums au rabais.

Plusieurs raisons à cette perte d'envie :

1/ L'investissement
Je courrais en Ufolep, 1ère caté; et c'était dur, pour moi. Disons que pour suivre ou faire l'équipier, il faut déjà "marcher".
Et je n'ai plus le temps, ni l'envie de faire des entraînements durs, intensifs, et avec plein de spécifique dedans (ce que j'exècre). Moi j'aime rouler sans cardio, sans capteur de puissance tout pourri; juste à l'instinct, aux sensations et regarder les paysages et sentir l'air du temps.

2/La peur
La peur de la chute oui, de me viander. Ce qui me causait un trac terrible avant chaque départ, compensé en général au bout de quelques secondes par l'amusement de la course. Mais ce trac, cette peur deviennent trop prégnant. Je me trouve trop vieux (40 ans en octobre) pour aller faire le con sur ces petits circuits et risquer mon intégrité physique et ma santé mentale. Le jeu n'en vaut pas la chandelle. J'ai, chaque année qui passe, un peu pus de boulot et de responsabilité; et je pense que je ne peux me permettre ces risques.

3/ Ma famille
Mes enfant grandissent; et deviennent, de fait, de plus en plus intéressants. Mon fils, et ma fille dans une moindre mesure, adorent les randos en montagne et partager des activités avec moi le week-end; ma femme m'a avoué qu'elle était parfois aux bords des larmes quand je la laissais, parfois tout une journée avec les gosses, pour aller tourner sur un circuit (parfois éloigné).
Il me coûte de plus en plus de me gâcher un week-end (psychologiquement surtout) pour la course du dimanche après-midi (si encore c'était le samedi matin, bordel).

Bref, j'en ai marre. J'en ai fait 7 saisons; et je sais que je n'atteindrai plus mon meilleur niveau (mai-juin 2018; exceptionnels pour moi). Je vieilli, je faiblis, j'ai moins le temps.
Je ne veux pas perdre du temps éloigné de ma famille, risquer la chute, pour gagner (de plus extrêmement peu probable) une coupe en plastique et des fleurs en papier.

Une ou deux cyclos, par an, par contre, avec des copains, en mode "entraide", pourraient encore m'intéresser.
Mais comme vous l'avez remarqué, cette année, en raison des meuzurs sanitères, elles sont annulées les unes après les autres.

Alors les courses et cyclos, cette année pour moi, y'en aura pas.

À voir pour les cyclocross;
c'est plus court, plus rigolo, plus ludique et moins dangereux. J'hésite encore, un peu, pour cette activité.
Je ne suis :
- pas compétiteur à vélo
- pas papa
- pas garant de grandes responsabilités au boulot
- pas encore âgé de 40 ans

mais je suis :
- 100% d'accord avec tout ce que tu dis !

Ah non ! Pas tout !
Le cyclo-cross, moins dangereux ? Vraiment ? Tu dois avoir un sacré niveau technique alors.
Perso quand je fais un parcours VTT, je vais au tapis au moins une fois dans la sortie :elephant:
(je sais bien que ce ne sont pas les même disciplines, mais quand même, ça reste du pilotage)
J'ai commencé le vélo en compet il y a 2 ans (j'ai 37 ans) et avec le covid + le fait que je sois dans un coin où y a pas des masses de course, j'ai dû participer à peine à une douzaine de courses mais je comprends très bien la lassitude de gradouble, avec quelques différences de ressenti cependant.

J'ai fait quelques courses FSGT, Ufolep 3, je roule avec quelques petits papys et pas mal de poilus des jambes, je trouve que l'ambiance n'est pas si mal par rapport à ce que j'imaginais de ce milieu là. Et les petits pelotons moi je préfère, je n'aime pas du tout frotter et 20 ans de pratique cycliste solitaire me rendent assez rétif au fait de rouler en groupe (et malheureusement je ne suis pas assez fort pour la jouer solo en course !). J'évite dans la mesure du possible les circuits vire-vire à la con car je suis un très mauvais pilote, et c'est globalement l'aspect sécurité qui me laisse penser que je ferai pas de la compétition très longtemps, parce que ça me fait souvent peur.
Pourtant je peux pas dire avoir souvent affaire à des comportements dangereux à ce niveau là, et si je suis tombé déjà deux fois, c'est uniquement par ma faute.
Je vous fais le récit de la première car elle est savoureuse : sur une de mes premières courses dans un tout petit peloton d'une vingtaine, je sens assez vite que je suis dans les plus forts, après plusieurs attaques j'arrive enfin à sortir avec un cadet, trop heureux, première fois de ma vie que je suis échappé dans une course de vélo, je m'en suis tellement raconté des échappées imaginaires dans ma tête !
2km après l'attaque je me retourne pour mesurer l'écart, je touche la roue du cadet devant moi, je tombe dans le fossé. Fin de l'escapade :genance:

La deuxième est pas mal non plus: pas plus tard que dimanche dernier, sur la course organisée par mon club que j'avais gagnée l'an passé, à 2 tours de la fin je vais voir mon jeune coéquipier aux dents longues pour lui dire qu'il faut être placé dans la prochaine descente parce que ça va sortir à la relance d'après (qui précède 2km de montée) , j'en fais de même avec mon vieux coéquipier complexé qui a 60 piges, n'a commencé le vélo en compet qu'il y a 3 ans et que je me suis promis d'aider à faire un podium depuis le jour où il m'a dit avec un peu de tristesse "toutes façons je suis trop vieux pour faire un podium un jour...", du coup j'essaie de le replacer avant que ça se corse, je me retrouve en 5e position dans la descente derrière les 4 mecs qui y faisaient le forcing depuis le début (enfin moi je trouve que 70km/h sur une petite route qui descend avec un virage salace à la fin, c'est faire le forcing), et dans le virage en question, je sais pas trop ce que je fous, je bloque ma roue arrière, je file tout droit dans l'herbe, je tombe, pas vite, pas de bobo, mais finito.
Bref, globalement je m'amuse bien en course, pas seulement de mes conneries (qui n'ont jamais mis d'autres coureurs au sol, là ça serait plus difficile d'en rire), mais parce que c'est rigolo de faire la course quoi ! Mais comme dit gradouble, pas sûr que le jeu n'en vaille la chandelle...

Un truc qui me botterait bien, c'est le longue distance, mais les questions de transport, de coût, et le côté fun et branché me rebutent un peu. Même si c'est quand même pas tout à fait la même délire sur un Paris-Brest-Paris que sur la Race Across France, sans doute.
#3481750
Bonjour à tous
Le samedi 28 mai, j’ai fait ma première cyclo, la ring of Beara, du nom de la péninsule du même nom dans l’ouest de l’Irlande. Je vis en Irlande depuis plus de 10 ans et je pratique le vélo depuis 2015, mais je n’avais encore jamais fait de cyclo. Depuis l’automne 2020 avec un groupe de collègues et amis ont a commencé à faire des sorties tout les samedi, entre 50 et 80km et ils m’ont convaincu de m’inscrire. On sera donc 3 de notre petit groupe à participer. Deux distances possibles, 140km ou 110km, je ferai la 140km tandis que mes 2 compères se contenteront de 110km. Pas beaucoup de difficultés, la plus longue étant le Caha Pass situé à 18km du finish, mais pour une longueur de 7km et une pente moyenne de 3.7%. La route de 140km offre également 2 montées courte mais pentu aux alentours du km 50.
Image
Petit point touristique, la péninsule de Beara est l’un de mes endroits préférés en Irlande, et reste peu exploré par les touristes, qui préfèrent le ring of Kerry ou la péninsule de Dingle.

4000 participants pour cette cyclo, où le départ et l’arrivée est donné dans le village de Kenmare. La météo est fantastique, beau soleil et 20°C, sans vent. Bref un temps super inhabituel pour l’Irlande, même en cette période de l’année. Le départ est donné à 8h mais on laisse partir le gros du peloton et on part une bonne quinzaine de minute après. Aucun souci pour trouver un groupe. Le rythme est un peu lent pour nous, mais on décide de commencer doucement (take it easy). Du 25km/h de moyenne sur les 18 premiers km tout plat sans vent, c’est quand même lent pour nous, donc on décide de quitter ce groupe et on se relaie avec 4 personnes d’un club local. Une belle augmentation du rythme à 33km/h de moyenne, quasiment jusqu’à Eyeries, où je laisse mes compères prendre la route du 110km tandis que je continue vers les montées courtes mais pentues vers le village d’Allihies.

Bizarrement je me retrouve seul peu après Eyeries, personne devant ni derrière. Je m’arrête alors faire quelques photos et attendre un petit groupe.

Image

Les petites montées arrivent vite, celle juste avant Allihies est très pentu mais très courte, je prends pas mal de plaisir à la faire. La vue est superbe autour de ce village. Une autre montée pentue à la sortie du village et on va vers Casletownbere, où il y a un food stop.
Après une courte pause au bord de l’eau, je repars dans un groupe d’une trentaine et on se relaie bien jusqu’au Caha Pass, où ensuite ça devient chacun pour soi. Malgré la distance, je me sens très bien, donc je peux profiter pleinement de la vue. Au sommet du Caha Pass, la descente commence par une série de court tunnel taillé à même la rocher. Les 18 derniers km sont en descente ou faux plat descendant. Je trouve les 10 derniers km très longs, pas à cause de la fatigue mais plus parce que j’avais envie d’en terminer. Finalement j’arrive avec une moyenne de 26km/h, ce qui est pas mal pour moi ; 1600m de dénivelé d’après mon Strava (lien ci dessous ). Après l’arrivé, direction le pub car je ne suis heureusement pas le chauffeur.

https://www.strava.com/activities/7216445353

J’ai vraiment bien aimé cette première expérience, même si pour être honnête j’aurais aimé un peu plus de difficulté. Après, le même parcours mais avec un temps vraiment irlandais, crachin et vent, je pense que j’aurais pensé différemment.
Je me suis inscrit pour faire la Ring of Kerry le 2 juillet, 170km cette fois ci, sur un parcours relativement semblable.

Quelques photos supplémentaires du Ring of Beara prises lors d'un autre road trip (je ne me suis arrêté qu'une fois sur le vélo pour faire des photos).
La route avant la montée vers Allihies
Image

Vue sur Allihies depuis une ancienne mine de cuivre
Image

Pas sur la route de la cyclo mais un peu à l'intérieur des terres le superbe lac Inchiquin
Image
#3483018
On3 a écrit :
08 juin 2022, 10:37
Merci pour le "reportage", superbes paysages, ça donnerait presque envie si j'avais la conviction de rouler sur routes sèches. :elephant:
Il pleut rarement toute la journée, mais comme je dis à ma famille, la route est rarement sèche :elephant:

Je vous dirai comment s'est passé le ring of Kerry que je ferai en juillet, j'espère avoir les même sensations que lors de la ring of Beara. 170km, ce sera ma plus longue sortie à vélo (158km mon max pour le moment).

Sinon en Irlande, comme cyclo très populaire, outre la ring of Kerry, il y a aussi la Wicklow 200, 200km dans les Wicklow mountains au sud de Dublin ("mountains") mais le plus haut col doit être à 450m).
Image

Pas une cyclo mais un défi que nombreux cyclistes se lancent, c'est de faire Mizen Head to Malin Head, 600km pour rejoindre les 2 extrémités de l'Irlande. Peut être que je le ferai un jour si je trouve quelqu'un pour m'accompagner.
Image
#3487080
ben5450 a écrit :
10 juin 2022, 17:29

Il pleut rarement toute la journée, mais comme je dis à ma famille, la route est rarement sèche :elephant:

Je vous dirai comment s'est passé le ring of Kerry que je ferai en juillet, j'espère avoir les même sensations que lors de la ring of Beara. 170km, ce sera ma plus longue sortie à vélo (158km mon max pour le moment).

Sinon en Irlande, comme cyclo très populaire, outre la ring of Kerry, il y a aussi la Wicklow 200, 200km dans les Wicklow mountains au sud de Dublin ("mountains") mais le plus haut col doit être à 450m).
Image

Pas une cyclo mais un défi que nombreux cyclistes se lancent, c'est de faire Mizen Head to Malin Head, 600km pour rejoindre les 2 extrémités de l'Irlande. Peut être que je le ferai un jour si je trouve quelqu'un pour m'accompagner.
Image
Ca me rappelle de très beaux souvenirs, l'Irlande ! J'étais pas à vélo mais c'était aussi magnifique.
Pour Mizen Head to Malin Head, est-ce que chacun est libre de prendre l'itinéraire qu'il veut ? Est-ce que c'est le même principe que les "Diagonales" cyclotouristes en France ?
#3487316
Bon alors bilan un peu contrasté mais globalement positif pour ma première course :

- je me suis beaucoup amusé
- je suis pas tombé

MAIS

- j'ai pas réussi à bien me placer
- j'ai pété comme un gros cul dans la bosse alors que je suis pas gros
- je me suis fait décrocher en descente
- j'ai souffert ma race pour terminer
- je termine à une place vraiment po terrible 52 sur 60 qui terminent, je sais pas combien on était au départ.

J'ai décidé de courir avec mon compteur pour m'afficher le parcours, mais de ne pas avoir les watts sur les yeux et de faire avec les sensations. Et bon, je vois que par rapport à ce que je fais lors de certaines sorties, c'était vraiment moins bien, alors que le départ était pas particulièrement sélectif.

De mon point de vue, le principal, c'est que je me suis vraiment bien amusé, et que j'ai vraiment envie de recommencer :metalhead:
#3487339
Je vous raconterai mon Ardéchoise qui elle aussi est contrastée. J'ai souffert comme un damné (saloperie de canicule), j'ai tenu les cadors sur le premier col (belle erreur de gestion d'ailleurs, mais c'était grisant), je suis toujours aussi nul en descente, mais au final je fais une très belle place !

Je spoile pas, le récit viendra sûrement demain, mais vous probablement déjà vu sur Strava... :elephant:
#3487432
Teteoo a écrit :
19 juin 2022, 18:30
Bon alors bilan un peu contrasté mais globalement positif pour ma première course :

- je me suis beaucoup amusé
- je suis pas tombé

MAIS

- j'ai pas réussi à bien me placer
- j'ai pété comme un gros cul dans la bosse alors que je suis pas gros
- je me suis fait décrocher en descente
- j'ai souffert ma race pour terminer
- je termine à une place vraiment po terrible 52 sur 60 qui terminent, je sais pas combien on était au départ.

J'ai décidé de courir avec mon compteur pour m'afficher le parcours, mais de ne pas avoir les watts sur les yeux et de faire avec les sensations. Et bon, je vois que par rapport à ce que je fais lors de certaines sorties, c'était vraiment moins bien, alors que le départ était pas particulièrement sélectif.

De mon point de vue, le principal, c'est que je me suis vraiment bien amusé, et que j'ai vraiment envie de recommencer :metalhead:
:applaud: :applaud:
Je vois que t'as fait une course que je connais bien sur des routes que je connais bien aussi. Une super course, car en ligne déjà ce qui devient rare, mais une course bien difficile. La montée du Climont est très dure, j'y ai pété comme toi la dernière fois que je l'ai faite (y a pas loin de 20 ans je dirais... :gafauvel: ), car elle intervient après un difficile faux plat sur la plaque, et la transition est difficile en arrivant sur la petite route.
Bref bravo à toi si tu as pris du plaisir,c'est pas forcément évident à la première course, le stress l'emportant le plus souvent.
#3487900
Nan mais on fait pas des courses pour s'amuser Teteoo, on fait des courses pour les gagner :stereoking:

:elephant:

Bravo pour cette première, c'est pas évident, mais je suis sûr que tu sauras en faire une bonne expérience :super:

Pour le placement je sais pas si tu roules en groupe des fois, et encore faut un bon groupe pour en retirer du positif à ce niveau là. Mais un truc qui m'a aidé niveau frottage (j'étais vraiment nul et timoré au début), c'est des sorties à 2 à rouler côte-cote et à s'entraîner à se toucher, d'abord les coudes, puis tête contre épaule, épaule épaule, on peut même faire guidon-guidon après avec la confiance. Y'a aussi en club possibilité de faire des exos à remonter entre les 2 files, mais bon faut un club à l'écoute, y'a plein de clubs où les mecs veulent pas faire d'exo, en partie parce que les mecs savent pas faire et veulent pas l'admettre :rieur:

Rouler en lâchant le guidon aussi, ça permet de prendre confiance.

Essayer de monter sur les accotements, faut mieux le tester en sortie solo sur route dégagée, après tu seras confiant pour le faire en course au besoin.

Pour les descentes j'ai la recette mais je suis toujours nul quand ça descend longtemps , la solution j'ai déménagé dans une région où les descentes prendront jamais plus de 2 minutes. :tonton:

rappel de quelques horaires ( et ajouter dans le […]

Pour découvrir le meilleur top10 des joueur[…]

Coureurs choisis lors des drafts préc&eacut[…]

Pendant ce temps là en 2022

Ila toute la saison 2023 pour se décid[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site