Pour suivre l'actu cyclisme d'un pays en particulier, rendez-vous sur cette partie du forum des fans de la petite reine (Russie, Italie, France, USA, Mongolie,etc...)

Modérateur : Modos VCN

  • Page 5 sur 19
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 19
#2884733
Bravo Orodreth. J'ai pris connaissance aujourd'hui seulement de tes différentes fiches sur les jeunes prometteurs d'Amérique du sud/centrale, et c'est une vraie mine d'or. :jap:
#2884914
Merci ! :super:

Prochainement je ferais un post sur les coureurs qui sont en Espagne chez les amateurs (elite à juniors).
Il y a de nombreux coureurs sud américains et vu que je suis les résultats en Espagne, j'aimerais présenter le tout sans en faire des fiches qui seront bien trop courtes.

On ne verra jamais la majorité des coureurs chez les professionnels mais ce n'est pas grave. :elephant:
#2885954
J'ai changé d'avis pour ce que j'ai dit dans mon précédent post. :elephant: Je vais voir qui je vais faire.

Pendant ce temps là Villalobos m'a bien surpris à Utah, très bon niveau ! Espérons qu'il fasse un top 10 au GC et qu'il se fasse remarquer, il avait l'air vraiment fort.
Caicedo commence bien son Tour de Colombie.
Enfin, se déroule en ce moment (1° étape) la Vuelta Juvenil de Costa Rica. Et je regarde un live en direct, c'est du beau entre la route toute défoncée et la circulation sur la route. Savio doit y être. :elephant:
#2887367
Mauricio Moreira


Savez-vous placer l'Uruguay sur une carte ? Ce petit pays d'Amérique du Sud, coincé entre le sud du Brésil, l'est de l'Argentine et l'Océan Atantique, est principalement connu pour son football et sa sélection, n'est pas très friand de cyclisme. Malgré ses deux principales courses, la Rutas de América et le Tour d'Uruguay, ce pays ne possèdait qu'un seul coureur professionnel en 2017, Fabricio Ferrari de la Caja Rural. En 2018, son compatriote, Mauricio Moreira, le rejoint dans l'équipe professionnelle.

Fils de la légende du cyclisme uruguayen et président de la Fédération cycliste de l'Uruguay, Federico Moreira, Mauricio est né le 18 juillet 1995 à Salto à la frontière avec l'Argentine. Cette ville a notamment vu la naissance des deux joueurs de football, Edinson Cavani et Luis Suarez.


Il commence à monter sur un vélo à l'âge de 6 ans et acquiert, avec l'aide de son père, son premier vélo à l'âge de 8 ans. Sa première course se termine par un abandon après avoir cassé sa chaîne.
Enfant, il accompagne toujours son père en vélo qui part travailler. Peu à peu, Mauricio commence à augmenter les distances lorsqu'il pratique le cyclisme. Il s'entraîne aussi avec son frère Agustín, plusieurs fois champion d'Uruguay dans différentes catégories.

En 2012, Mauricio n'est âgé que de 17 ans et termine 2e de la Vuelta Ciclista de la Juventud, course uruguayenne réservée aux coureurs de moins de 20 ans. Le vainqueur ? Son frère Agustín.
La même année, il est champion national du contre-la-monte juniors et, membre de l'équipe Avaí de Brasil, il remporte le Doble Young après avoir gagné la première étape.

Mauricio Moreira (à gauche) pendant la Vuelta de la Juventud en 2012


En 2013, avec la même équipe brésilienne, Avaí de Brasil, il remporte deux courses au Brésil. La première à Joinville dans l' l'État de Santa Catarina et la deuxième à l'Alto de las Sierra.
En Uruguay, il s'illustre une nouvelle fois face à des coureurs plus expérimentés ainsi que dans sa catégorie en remportant le titre national sur route et en terminant 2e de l'épreuve chronométrée.

Pour sa première année chez les espoirs, il est membre de l'équipe Estudiantes El Colla. En janvier, il remporte la Clásica del Norte devant Matías Presa. Par la suite, il termine 2e du Doble Rio Branco et 5e de la Compétition du Club Ciclista Belo Horizonte à Melilla. Il participe ensuite à la Rutas de América et le Tour d'Uruguay. Après avoir abandonné lors de la quatrième étape de la Rutas de América, il termine à une bonne 11e place sur le Tour d'Uruguay et remporte largement le classement des moins de 23 ans. En fin d'année, il est 4° de la Compétition du Club Ciclista Alas Rojas à Santa Lucia et de la course organisée par la Fédération cycliste de Montevideo Ciclista de Montevideo à Canelón Chico

En 2015, il est toujours membre de la même équipe et court uniquement en Uruguay. Il réalise de moins bons résultats que l'année précédente malgré une 2e place de la course en ligne espoir des championnats de l'Uruguay, une 3e place à Melilla ou encore une 6e place sur l'étape contre-la-montre de la Rutas de America. Par ailleurs, il est 22e de la Rutas de America et 39e du Tour d'Uruguay. Il ne remporte pas le classement des jeunes sur ces deux courses.
En début d'année 2016, il est présent dans le Club Ciclista Fénix et participe à la grande course qu'organise son club, la Rutas de America. Il va remporter deux étapes. Lors de la troisième étape, il s'échappe et remporte l'étape main dans la main avec son coéquipier Luis Martínez. Le lendemain, il remporte une autre étape mais, cette fois-ci ,en solitaire. Il termine à la 28e place au général. Peu après, il est 4e des championnats du CLM national ce qui lui permet de remporter le titre chez les espoirs. En mars, il participe au Tour d'Uruguay sans résultat significatif.


Mauricio Moreira lors de la Rutas de America 2016

Depuis plusieurs années la Fédération uruguayenne de cyclisme, via Federico Moreira, aide les coureurs du pays à progresser en Espagne.
Au cours de la saison 2016, Mauricio part en Espagne, avec de nombreux coureurs uruguayens, et est recruté par la formation amateur de la Caja Rural - Seguros RGA pour quelques mois. En mai, il dispute ses premières courses et termine 2e de la San Isidro Sari Nagusia-Natxitua. Par la suite, il s'impose au Pays Basque, sur le Torneo Lehendakari, lors du Mémorial José María Anza. En juin, il remporte la première étape du Tour de Ségovie. Au cours de ces mois, il remporte 2 contre-la-montre par équipes avec la Caja Rural.
Ses bons résultats lui permettent de rester avec la Caja Rural au cours de l'année 2017.
Avant cela, il est quelques mois en Uruguay où il termine 8° du Doble 33-Rio Branco puis prend une nouvelle 4° du CLM lors des championnats nationaux d'Uruguay qui lui permet de remporter pour la deuxième fois le titre chez les espoirs.

En Espagne, il court principalement au Pays Basque et sa saison s'avère excellente pour l'uruguayen : Vainqueur du Tour de Ségovie et du Tour de Zamora, 2° de l' Ereñoko Udala-Ereño, de la San Roman Saria, 3° du Mémorial José María Anza, 4° de la Antzuola Saria et du classement final du Torneo Lehendakari, 5° de la Subida a Gorla, 6° du Mémorial Cirilo Zunzarren et de la San Gregorio Saria.

Il démontre qu'il est un coureur complet qui répond présent sur tous les parcours.
En fin d'année il est sélectionné pour participer aux championnats du monde U23. Très discret sur le contre-la-montre, il réalise une très bonne course en ligne. Présent dans le dernier tour dans le groupe Benoit Cosnefroy / Lennard Kämna, il termine finalement dans le peloton derrière les deux coureurs.


Vainqueur du Tour de Zamora 2017



33e des championnats du monde de cyclisme à Bergen en 2017

Fin 2017, il signe deux années dans la formation "reine" de la Caja Rural et se décrit comme un coureur aimant les courses longues et très vallonnées.

------------------------------------
Sources :

- “Me voy a seguir dedicando al ciclismo hasta el día que pueda” / http://www.diarioelpueblo.com.uy/especi ... ueda”.html
- Los hermanos Moreira mandaron en la Doble Young / https://diariocambio.com.uy/2012/07/31/ ... 012-07-31/
- Dos triunfos de Mauricio Moreira con Avaí en Brasil – Deportes / https://diariocambio.com.uy/2013/08/27/ ... -deportes/
- Mauricio Moreira ganó su segunda etapa al hilo en Rutas de América / https://www.teledoce.com/telemundo/depo ... e-america/
- Mauricio Moreira, la nueva perla para el Caja Rural / https://www.vavel.com/es/ciclismo/2017/ ... rural.html
- Uruguayos por el sueño de ser profesional / https://www.referi.uy/uruguayos-el-suen ... al-n906537
- Mauricio Moreira / http://ciclistauruguayo.blogspot.com/20 ... reira.html
#2888573
Championnats panaméricains juniors :

CLM --> Juan Antonio Salazar (Argentine) s'impose devant German Dario Gomez (Colombie) et Lenin Javier Montenegro (Equateur). Salazar a mis 28" (35'52") à Gomez qui prend la médaille d'argent pour seulement une seule petite seconde.

Route --> Grosse domination mexicaine mais le titre revient à un autre argentin, Agustin Del Negro. Il bat au sprint les deux mexicains Ricardo Peña et Paul Perez. On retrouve deux autres mexicains à la 6° place et 11° place dans le même groupe.
2 autres argentins aussi (4° et 10° avec Salazar)

Déception avec les équatoriens qui arrivent soit très loin, soit ils ont abandonné.

Pas de vénézuéliens au départ.


Championnats des Caraïbes :

Route --> Matthews Oliveira (Bermudes) s'impose au sprint face à Abner Gonzalez (Porto Rico), que vous connaissez maintenant si vous avez lu ce que je mets sur le topic du cyclisme espagnol. :wink: Kaden Hopkins (Bermudes) prend la 3° place. Il y avait un coureur des Îles Caimans...qui a pris 4 tours. :genance:

Chez les cadets, nouvelle domination des Bermudes et Porto Rico (1/3 et 2/4).

Podium chez les juniors :

#2888760
Moreira c'est un peu une petite déception sa première année pro. J'attendais un peu mieux, pour le moment il est anonyme.
Enfin, le DS de Caja Rural le voyait en équipier modèle en début d'année, rien de plus, alors ...
#2889023
Moreira c'était le plus facile à faire parce que je me suis rendu compte qu'il avait une bonne fiche wikipédia. Bon j'ai quand même cherché ailleurs pour certaines années. :green:

Il est assez décevant oui mais c'est l'ensemble de la Caja Rural qui est décevante. Il a un rôle d'équipier à part sur l'Alentejo où il était protégé après la grosse bordure sur la première étape.

L'année dernière, j'avais été vraiment surpris de le voir avec Cosnefroy et Kämna dans le final. Je ne sais plus s'il a été lâché à la pédale ou juste que le reste du groupe s'est enterré derrière. :reflexion:
#2892054
Et le fils de José Rujano, Jeison, est déjà en juniors ! Il vient de finir 2° de la 1ère édition du Tour du Venezuela juniors. Il a remporté la première étape, un cronoescalada de 10 km environ.
Tout juste 17 ans. Il a déjà quelques très bons résultats cette année. À suivre les prochaines années si son papa arrive à le pistonner.
#2895706
JONATHAN CAICEDO


Le Giro de Richard Carapaz, Jhonatan Narvaez en World Tour, la victoire de Jonathan Caicedo sur le Tour de Colombie, les équatoriens sur le Tour de l'Avenir et, probablement, aux championnats du monde ainsi que le retour du Tour de l'Équateur permettent à ce petit pays de commencer à penser à de grandes choses dans le futur pour ce sport.

Jonathan Kléver Caicedo Cepeda, de son nom complet, est né le 28 avril 1993 à Santa Martha de Cuba. Tout comme son compatriote Richard Carapaz ainsi que de nombreux coureurs équatoriens, il est natif de la province de Carchi à la frontière avec la Colombie. Il est issu d'une famille à moitié colombienne puisque sa mère est colombienne.
Pratiquant des disciplines différentes jusqu'à l'âge de 15 ans, il décide alors de se consacrer au cyclisme.

Après avoir terminé 4e de la Vuelta al Futuro 2011 en Colombie, dans la catégorie préjuvenil, il court, en 2012, en Colombie et termine 3e de la Vuelta Porvenir. Ses deux années, il est membre des équipes colombiennes Multirepuestos et Canapro où Richard Carapaz avait été présent quelques saisons précédentes.
En Équateur, il est vainqueur de la Clasica de la Policia Nacional, de la Clasica de Montufar, de la Vuelta el Porvenir, du classement junior de la Clasica, 2e de la Clasica La Dunamis, 3e de la Clasica Panavial ou encore 4e de la Vuelta Nacional del Futuro après avoir remporté la deuxième étape.

En 2013, il est membre de l'équipe Somos Carchi et court en Équateur. Il participe au même courses que l'année précédente mais ses résultats sont un ton en dessous dû à une fracture de la clavicule au cours de la Vuelta a la Juventud équatorienne.

L'année suivante il signe dans l'équipe équatorienne Team Ecuador qui a pris la licence continentale. Avec cette dernière, il peut participer à des courses en Europe. Toutefois la saison de l'équipe équatorienne s'avère catastrophique entre des résultats inexistants et les coureurs non payés. Individuellement, Caicedo ne réalise aucun résultat significatif.


Fin 2014, en raison de problèmes administratifs et financiers, la Team Ecuador ne continue pas et Jonathan retourne en Equateur sans avoir été payé. Il étudie alors l'ingénierie agronomique et, avec de bons résultats, reçoit une bourse.
Avec le manque d'aide pour le cyclisme équatorien, il hésite en même temps à renoncer au cyclisme mais continue finalement dans l'équipe Strongman – Campagnolo et rejoint son compatriote Richard Carapaz qui l'avait conseillé à Luis Alfonso Cely, directeur sportif de l'équipe.
Auparavant, Caicedo avait aussi été conseillé à Cely par Juan Carlos Rosero, ancienne grande figure du cyclisme équatorien, décédé fin janvier 2013.


Jonathan Caicedo sous les couleurs de la Team Ecuador en 2014


Bien que membre d'une formation colombienne, il court aussi dans son pays. Il remporte la Clasica de la Policía et devient champion national du contre-la-montre tout en prenant la 3e place sur route.
Par ailleurs, il remporte la première étape de la Vuelta de la Juventud en Colombie et participe à la victoire de son coéquipier Richard Carapaz.
Il gagne aussi la Clásica Ciudad de Soacha ainsi qu'une étape, deux étapes de la Vuelta Ciclística Binacional al Putumayo et termine 4e de la Clásica Ramón Emilio Arcila.

En 2016, l'équipe Strongman devient une équipe continentale et l'équatorien peut participer à de plus nombreuses courses, notamment le Tour de San Luis, le Tour de Colombie, le Clásico RCN ou encore le Tour du Costa Rica. Sa plus grande victoire a lieu lors de la course en ligne des championnats panaméricains, au Venezuela, qu'il remporte en réglant au sprint le colombien Brayan Ramirez.
Par ailleurs, il remporte en Colombie la Clásica Ciudad de Soacha (deuxième et quatrième étape), au Pérou le Tour La Libertad (première et deuxième étape), la Clásica Hector Chiles en Équateur ou encore la douzième et dernière étape du Tour du Costa Rica.
Il confirme ses quelques aptitudes au contre-la-montre en terminant deuxième de son championnat national, en remportant le chrono inaugural du Tour La Libertad ou en prenant la 6e place du premier chrono du Tour de Colombie.


Jonathan Caicedo vainqueur des championnats panaméricains 2015

En 2017, à 24 ans, il continue de nouveau dans la même équipe qui participe de nouveau à des courses européennes.
Cela permet à Caicedo de prendre la 22e place du Tour de Croatie ou la 29e place du Tour des Apennins. De retour en mai en Amérique du Sud et après avoir pris part aux championnats panaméricains, il remporte la Vuelta Binacional a Ecuador devant le colombien Mauricio Ortega. Par la suite, il est 8e de la Vuelta de Boyacá et remporte une étape de la Vuelta a Nariño.
Prenant part au Tour de Colombie en août, il se montre très régulier pendant les étapes de montagne ainsi que sur les CLMs ce qui lui permet de terminer 6e au classement général.

Pour sa dernière course, en septembre, il démontre qu'il est une figure importante du cyclisme sud-américain en prenant la 4e place du Clásico RCN après avoir remporté la quatrième étape et avoir pris le leadership pendant quelques jours.



L'équatorien, vainqueur de la quatrième étape du Clásico RCN

En 2018, il signe dans l'équipe Medellín-Éxito. Dirigée par José Julián Velásquez, l'équipe souhaite se renforcer autour de Oscar Sevilla et d'Omar Mendoza.
Caicedo peut aussi courir hors Colombie et même en Europe.
Quelques semaines après le Colombia Oro y Paz, Caicedo termine de la Vuelta al Valle de Cauca dominée par Rodrigo Contreras et remporte la cinquième étape en réglant un petit groupe au sprint.

En avril-mai, l'équipe Medellín entame un tryptique en Espagne avec le Tour de Castille-et-Léon, le Tour des Asturies et le Tour de Madrid.
2e du Tour des Asturies derrière Richard Carapaz, il s'illustre principalement en levant les bras trop tôt sur la ligne lors de la première étape. Il prend ensuite la troisième place du Tour de Madrid. Fin mai, il est 6e de la Winston Cycling Classic.

Préparant le Tour de Colombie, il dispute la Vuelta a Antioquia dont il prend la 9e place derrière ses coéquipiers Oscar Sevilla et Omar Mendoza.
Il prend donc part au Tour de Colombie dans une équipe favorite et possédant plusieurs coureurs pouvant jouer la victoire finale : Oscar Sevilla, Jonathan Caicedo, Omar Mendoza ou encore Robinson Chalapud.
Il se montre rapidement le plus fort de son équipe avec Oscar Sevilla en prenant le maillot de leader à l'issue de la quatrième étape. Il remporte le Tour de Colombie plusieurs jours plus tard sans avoir été réellement inquiété.
À la suite de son Tour de Colombie, l'équatorien est annoncé dans une équipe World Tour. Laquelle ? Nous verrons bien.

------------------------------------
Sources :
- Pedalista carchense se baña de oro en panamericanos / https://gobiernoabierto.carchi.gob.ec/e ... americanos
- Vuelta a la Juventud 2013 / https://vueltaalajuventud2013.wordpress.com
- Escarabajo Carchense, Talento a bordo de una "bici" / https://carchialdia.com/2017/06/20/esca ... -una-bici/
- Caicedo, el campeón que estuvo a punto del retiro por falta de apoyo / https://www.eltelegrafo.com.ec/noticias ... ta-ecuador
- Jonathan Caicedo "El Cubanito" Es el campeon de la 68va Vuelta a Colombia / https://carchialdia.com/2018/08/19/jona ... -colombia/
- Ecuatoriano Jonathan Caicedo se une al Medellín-Éxito para temporada 2018 / http://www.revistamundociclistico.com/r ... -2018.html
- Vuelta a Colombia 2018. “Tenemos varios corredores que pueden estar en la disputa de la carrera”: José Julián Velásquez / http://revistamundociclistico.com/ruta/ ... squez.html
Dernière édition par Orodreth le 27 août 2018, 20:35, édité 1 fois.
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 19
Sports mécaniques 2020

Victoire de Scott Dixon (Chip Ganassi) pour cette […]

Dernière étape, victoire de Lê[…]

Une piste intéressante, mais est ce la seul[…]

Dopage 2020

https://www.uci.org/fr/inside-uci/press-releases[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site