Pour suivre l'actu cyclisme d'un pays en particulier, rendez-vous sur cette partie du forum des fans de la petite reine (Russie, Italie, France, USA, Mongolie,etc...)

Modérateur : Modos VCN

  • Page 6 sur 19
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 19
#2896061
marcella a écrit :
27 août 2018, 18:37
L'équatorien deviendrait-il à la mode après les performances de R. Carapaz sur le Giro?
À priori oui pour lui suiveurs. En tout cas moi. :elephant:

Sinon sportivement, il peut y avoir une petite amélioration. En Equateur, à part le football, le reste c'est zéro. Il n'y a même pas de Fédération de cyclisme. Il y a juste un comité national du sport équatorien, un truc dans le genre. Aucune aide. Carapaz, Narvaez ou Caicedo n'arrêtent pas de le dire.
Toutefois depuis la victoire de Carapaz et sa 4e place sur le Giro, j'ai l'impression qu'ils se sont un peu rendu compte qu'il y avait moyen de faire quelque chose pour le vélo.

Richard Carapaz a fait les titres dans les journaux, tout comme Caicedo mais peut-être un peu moins. Le retour du Tour national est une bonne chose mais ça doit durer. Les équatoriens sur le Tour de l'Avenir ou sur les championnats du monde idem.
Il y a du potentiel mais pour l'instant on est très loin de la Colombie. Byron Guama doit regreter de ne pas être né plus tard, il aurait eu une chance à un bon niveau européen avec son niveau d'il y a quelques années. Il était chez Burgos mais je n'appelle pas ça "bon niveau".
Tu regardes Carapaz, Narvaez et Caicedo voir même Guama, qu'est-ce qu'ils ont fait pour réussir ? Colombie ou étranger. C'est le seul vrai moyen pour l'instant. En Espagne chez les juniors ou même espoirs/elites, il y a quelques équatoriens qui sont venus. C'est un petit début.
Il y a aussi la Fundacion Richard Carapaz qui aide quelques coureurs de 8 à 18/19 ans mais surtout des cousins de Carapaz. :elephant:

N'oublions pas aussi que le cyclisme équatorien = principalement la Province de Carchi et où il y a pas mal de clubs où sont tous les aficionados équatoriens.

Un peu à part mais j'aurais aimé voir Joel Fuertes (E1) sur le Tour de l'Avenir. Il est dans la Team Ecuador et a tout remporté chez les juniors l'année dernière. Prendre de la caisse lui aurait fait du bien.
#2900235
Il y avait la Vuelta a Nariño en Colombie mais avec pas mal de coureurs équatoriens. Ils doivent commencer à préparer le Tour d'Equateur.
Les équatoriens font 2-3-4-7-11-13-15-18-19-20 dans le top 20. Ils ne sont pas tous dans la même équipe évidemment (Team Ecuador, Aguila-Prefectura del Carchi, Tims Eagle Bike ou encore l'équipe Pedro Moncayo). C'est le moins connu des deux Jefferson Cepeda qui termine 2°. Il est de 1998 donc c'est plutôt interessant. Derrière il y a Clever Cuasquer (1990) qui a déjà remporté des étapes sur le Tour d'Equateur et qui a été très bien classé au GC de 2012 à 2014.
Le 4ème c'est Pablo Caicedo (1986) qui a remporté la 3ème étape.

Bon résultat de Joel Fuertes (1999) qui termine 7ème.

Il y avait quand même Hernan Aguirre, Darwin Atapuma, Robinson Chalapud ou encore Oscar Quiroz qui a remporté la course.
#2911169
https://www.lederailleur.fr/cycliste-co ... aux-21770/

Je n'avais pas encore vu une traduction française des communiqués d'Andrey Amador sur son abscence au mondial. Ce qu'il dit est extrêment intéressant et présente ce qu'il se passe avec une très grande majorité des fédérations en Amérique du Sud / Latine.

"Bonjour à tous,

Je vous écris ce message pour vous raconter une situation déplorable. Comme vous avez pu le lire dans les médias, le 30 septembre prochain aura lieu l’épreuve sur route des Championnats du Monde à Innsbruck (Autriche). Ce jour est le seul dans l’année où les coureurs costariciens ont l’opportunité de porter les couleur du Costa Rica aux yeux du monde entier. Toutefois, ce que devrait être une fête est loin de l’être car nous (les 3 coureurs sélectionnés) qui devons représenter le Costa Rica sur cette épreuve ne disposons d’aucun soutien.

Il y a quelque jours, j’ai discuté avec le sélectionneur et il m’a expliqué qu’il n’y a pas d’argent et que les deux coureurs qui vont venir avec moi vont devoir payer eux-même. En tout sincérité, cela me paraît dommage. Et le plus triste dans tout ça c’est qu’il y a des personnes qui vont devoir rester à la maison sans connaître cette opportunité unique de courir un événement de ce type par manque de moyens. Est-ce la situation que nous méritons ?

Personnellement, je pense que tous les cyclistes et sportifs méritent du soutien. Durant toute la saison, je me suis efforcé à porter notre drapeau du mieux que je pouvais et cela m’attriste de me retrouver face à cette situation de passivité causée par la Federación Costarricense de Ciclismo, l’ ICODER et bien-sûr, El Comité Olímpico.

Comme vous pouvez le comprendre, ce ne sont pas des conditions pour représenter le pays dans un Mondial. Par conséquent, si les choses ne changent pas, je ne disputerais pas les prochains Mondiaux. Je considère qu’il n’est pas normal que nous devions payer. Ce n’est pas la première fois que nous (les coureurs costariciens) nous retrouvons dans cette situation et je crois qu’il y a une limite à ne pas franchir.

Je ne suis pas là pour faire des économies. Je le fais pour dénoncer les institutions qui nous entourent. L’an dernier, je me suis chargé moi-même de prêter les tenues à la selección mais je pense qu’on ne peut plus continuer de la sorte.

Je pense sincèrement que c’est une honte. Parce que nous sommes peu de sportifs à exposer le pays au monde et nous ne recevons aucune forme de soutien.

Je pense, très honnêtement, que nous devrions nous demander à quoi sert l’argent et pourquoi il n’y en a pas. Le sport devrait être très important dans notre société mais nous ne donnons pas l’exemple pour les générations futures. A quoi vont rêver les jeunes d’aujourd’hui face à ce manque de soutien ? Quel exemple sommes-nous en train de leur donner ?

J’espère que ce message nous invitera à réfléchir et je souhaite que l’on nous donne un soutien suffisant afin de représenter le pays à Innsbruck.

Merci à tous,

Andrey Amador
"




Cher Juan Manuel González, président de la FEOCOCI

Vous me demandez d’être solidaire. La solidarité signifie que je dois couvrir les dépenses années après années pour courir un Mondial ? Et ne pas les payer signifie ne pas aimer le pays ni le sport, en êtes-vous sûr ? Donc oui je suis solidaire mais pas avec vous. Je renonce à la selección pour le Mondial, je suis solidaire avec tous ces enfants qui rêvent d’être épaulés afin d’accomplir leurs rêves. Si personne ne proteste ici, rien ne changera.

Chers amis, en 2009, lors du Mondial de Mendrisio, j’ai dû voir avec une autre fédération, ici la fédération espagnole, pour couvrir mes dépense pour pouvoir représenter mon pays pendant que les autres (les membres de la fédération costaricienne) restaient les bras croisés. Et ils me demandent d’être solidaire.

En 2014, en Espagne (à Ponferrada), j’ai payé quasiment l’intégralité des dépenses de ce Mondial. J’ai même dû amener mon propre masseur qui dut masser mes coéquipiers de sélection. Vous croyez que l’on peut courir un championnat du monde dans ces conditions ? Et le plus grave, c’est quand les frères Rojas ont fait le voyage du Costa Rica à Ponferrada, ils se sont retrouvés sans aucune chambre d’hôtel reservée. Par chance, le gérant de l’hôtel dans lequel j’étais a pu leur trouver une chambre qui était libre.

Et pour ne pas parler du président de l’époque…celui qui partait à 8 heures du matin et qui ne revenait pas avant 22 heures nous montrait une forte préoccupation. Et vous, président, après tout ça, vous me demandez d’être solidaire. Je crois que c’est un manque de respect que de dire que je ne suis pas solidaire pour le pays alors que je l’ai toujours soutenu et que j’ai essayé de l’amener au sommet. J’ai même fourni les tenues à toute la délégation afin qu’elle puisse concourir. Ce sont plutôt vous (les membres de la fédération) qui devraient être gênés de ne pas soutenir le pays dans ses progrès.

Cette fédération est un désastre et j’espère que nous pourrons changer beaucoup de choses parce que chaque jour qui passe, le cyclisme costaricien est plus proche de disparaître et c’est dommage. Si je fais tout ça, ce n’est pas pour en tirer un quelconque bénéfice personnel. Il me reste encore peu d’années dans le cyclisme et par chance, j’ai une vie assez stable. Si je le fais c’est pour les prochaines générations. De toutes les aides qu’il y a de l’ICODER, du Comité Olímpico, s’il vous plaît, essayez de chercher de nouveaux visages. Je n’en demande pas beaucoup mais ça me fatigue de voir des coureurs continuer à percevoir des bourses alors qu’ils n’ont plus aucune marge de progression.

Et c’est incroyable de voir combien de personnes représentent chaque institution : comment est-il possible de soutenir tout ce personnel si vous ne pouvez pas soutenir les athlètes ? Je ressens une immense tristesse lorsque je reçois chaque jour des centaines de messages sur les réseaux sociaux me demandant des vêtements et de l’aide. De tous ceux qui me le demandent, je suis sûr que s’ils étaient soutenus, un champion en sortirait. Mais ce n’est pas ce qui compte vraiment. De toutes ces personnes qui m’écrivent que grâce au sport elles seraient meilleures. C’est la chose la plus importante.

Monsieur le Président Carlos Alvarado, ministre des sports, ICODER, Comité Olímpico : un pays qui soutien le sport est un pays avec moins de délinquance.

Andrey Amador




Concernant la sélection équatorienne, Caicedo est retenu par son équipe pour le RCN. Du coup, alors qu'ils pouvaient être 3 sur la course en ligne elite, il n'y aura que Carapaz et Narvaez.
#2912456
Petit hommage à un coureur américain qui défie les plus grand aujourd'hui à Innsbruck :metalhead:
Lumière sur : Darel Christopher Junior !
Image
Il tourne à l'eau, on peut lui faire confiance :super:

Le coureur de 28 ans à fait quelques apparitions pour son pays, représentant les îles Vierges, qui sont deux îles anglophones (l’une Britannique, l’autre Etats-unienne) au large de Porto Rico. Equivalente à une ville comme Le Mans niveau population, elles auront un représentant au niveau mondial aujourd’hui, et c’est une grande première !

Après un premier essai aux championnats Panamércains en 2011, il avait déjà terminé dernier avant une bonne marge ! Malheureusement, sa performance ne lui permis pas d’aller aux jeux du Commonwealth et d’aller en Europe chez les espoirs. Aidé par son père, président de la fédération de cyclisme des îles Vierges, il s’exile aux Etats-Unis en 2015 pour tenter de progresser et de représenter son pays au niveau mondial. Il fait une pige pour la Prima Tappa p/b Mansfield Oil. En Géorgie du nord, il signe sa première victoire. Il atteint rapidement un niveau semi-pro en se donnant les moyens avec un gros entraînement (catégorie 2 du circuit Etats-unien) mais est peu aidé dans sa démarche, isolé en course n’ayant pas d’équipes digne de ce nom pour l’épauler ...

Image
Une victoire sur le circuit amateur US

L’an passé, il a connu sa première compétition chez les pros, le Tour de la république Domicaine, avec l’équipe Etatsunienne Southern Crescent Cycling. Il terminera dans le pot 10. Cette année, on le retrouve aux championnats panaméricains en ligne et il réussi à finir 65ème sur 80, prenant une petite cassure.

Au final, on a là un coureur passionné, qui s'est dévoué au cyclisme en émigrant, n'a pas réussi à percer mais à l'opportunité de faire des championnats du monde, ça doit être une sacrée expérience pour lui, et se mesurer à des Dumoulin ou des Küng, il faut le faire, perso j'aurais trop peur du ridicule. Bravo à lui pour son baroud d'honneur :applaud:

Sources :bviolympics.org/?p=1534
https://fr.wikipedia.org/wiki/Îles_Vierges
http://www.islandsun.com/cyclist-darel- ... o-circuit/
#2912576
:super: Je l'ai rajouté à la liste avec les autres coureurs.

Il termine à 28min aujourd'hui. Première fois que je vois un écart comme ça sur un CLM mais au moins il pourra dire qu'il a été présent sur un championnat du monde.

Pour ce qui est des juniors :

- Julian Espinoza (Costa Rica) 54°
- Luis Esteban Murillo (Costa Rica) 65°
- Jeffrey Díaz (Porto Rico) 66°. Double champion du Porto Rico (sans concurrence) mais ce n'est pas le meilleur junior du Porto Rico vu qu'il y a Abner Gonzalez qui a fait deux excellentes saisons en Espagne. Ce dernier sera sur la course en ligne d'ailleurs. On l'a aidé financièrement pour venir. S'il y a bien un coureur à suivre dans ce pays c'est Gonzalez.
- Marcel Rodrigo Teneb (Chili) 67°
- John Britton (Guyana) 70°
- Ben Katerberg (Canada) DNF

U23 :

- Adam Roberge (Canada) 40°
- Diego Ferreyra (Chili) 43°
- Cole Tyler (Trinité & Tobago) 70°
#2913277
Abner Gonzalez (juniors) a eu un gros problème pendant la nuit qui précédait la course et a du aller dans une clinique. Puis il est revenu à l'hôtel quelques heures avant de le départ. Abandon au 2ème tour, sans force.
Dommage, il est très déçu. Un top 25 aurait été bien possible.

Au passage Joxean Matxin le suit aussi.
#2916177
La Vuelta al Ecuador commence ce samedi 6 jusqu'au 13 octobre. Elle sera UCI en 2019 mais étant donné que ce n'est pas le cas cette année, il n'y aura que 3 équipes étrangères (Nice Ethiopia si l'équipe sera là :genance: , une sélection chilienne et Deportivo Táchira avec Carlos Galviz, Nelson Camargo, Yorman Fuentes ou encore Carlos Torres).

Caicedo sera bien là mais dans la sélection équatorienne où il y aura aussi Joel Fuertes qui a tout remporté chez les juniors l'année dernière et qui vient de finir le championnat du monde espoirs (50°) pour une première participation à une course de ce niveau.
6 équipes de la province de Pichincha, 4 de Imbabura, 2 de Carchi, 1 de Cotopaxi et 1 du département colombien de Nariño. Ce dernier n'est pas considéré comme "étranger" parce qu'il est à la frontière avec l'Equateur. On rajoute une équipe de Cayambe et une de Tabacundo, deux villes en Equateur.

+ Best PC Team (avec Carlos Quishpe mais surtout le colombien Ever Rivera) / Team Ecuador (Guama, Haro, Paredes)


Ensuite il y avait la deuxième édition Vuelta Ciclística al Ecuador “Juventudes 2018” fin septembre. Course qui mélangent les juniors et ceux de 16 ans. Et c'est Bryan Obando d'une équipe de Carchi qui a remporté la course.

Puis il y avait aussi la Vuelta Juventud Guatemala qui a été remporté par le vainqueur du Tour de Colombie espoirs, Luis Fernando Jimenez qui a un peu "explosé" la concurrence. Seul le guatémaltèque Melvin Boron (1998) termine sous la minute. Le reste à +4min.
À noter les deux victoires d'étapes pour le hondurien Luis Lopez (1997) qui est le meilleur coureur de son pays. Il a terminé 3° des championnats panaméricains ITT U23 cette année et a aussi remporté une course d'un jour aux Etats-Unis. Il court au Guatemala, c'est pour ça qu'il était présent.
#2917488
Oscar Sevilla vient de remporter la 1ère étape du Tour d'Equateur. Finalement il est là et court avec la Team Eagles. Byron Guama (Team Ecuador) termine dans le même temps. Jorge Montenegro (Coraje Carchense) termine à 20", derrière à +2'.

#2918006
2ème étape : J'ai perdu le profil que j'avais vu mais ça ne montait pas très haut aujourd'hui malgré une bonne petite côte de 3km avec des passages à +10%. Mais elle n'était pas proche de l'arrivée.

C'est le colombien George Tibaquira (Saitel) qui s'est imposé en solitaire devant les deux coureurs de la Safut : le chilien Elias Tello, qui a couru en Espagne cette année et le péruvien Alonso Gamero qui a fait des très bons résultats au Pérou cette saison.
#2918914
Hier, le péruvien Alonso Gamero a remporté au sprint la 3ème étape devant l'équatorien Esteban David Villarreal. RAS au GC.
Aujourd'hui, victoire de Jonathan Caicedo qui bat au sprint Robinson Chalapud. Segundo Navarette prend la 3ème place. Sevilla toujours leader. Caicedo meilleur grimpeur. Gamera classement des sprints.
#2920334
5° étape : L'équatorien Esteban Villarreal (Eagles) remporte l'étape devant le chilien Elias Tello (Safut) et Oscar Sevilla. Abandon de Jonathan Caicedo sur chute.
6° étape : L'équatorien Jonathan David Villavicencio remporte cette étape. Byron Guama est 3ème.
7° étape : Robinson Chalapud remporte l'étape devant Oscar Sevilla et Jefferson Alexander Cepeda. Etape plutôt difficile.
8° étape aujourd'hui : On est à +3000m d'altitude avec des ascensions pas très difficiles au niveau des %. Pablo Caicedo gagne l'étape en battant au sprint Byron Guama. Bon c'est surtout le virage à 50m de la ligne qui a du jouer. Groupe d'une quinzaine de coureurs qui arrivent ensemble. Sevilla toujours leader.
#2921147
Dernière étape et victoire de Byron Guama (enfin !) à la photo finish. Il règle un petit groupe de coureurs. Esteban David Villareal est 2ème et le vénézuélien Isaac Yaguaro est 3ème.
Oscar Sevilla remporte le GC devant Robinson Chalapud et Byron Guama.

Metas volantes : (Esteban) David Villareal
GP de la montagne : Francisco Colorado
U23 : Santiago Montenegro

La Vuelta a Guatemala commence le 23 octobre (jusqu'au 1er novembre), course de l' America Tour.

Etapas.
1. Guatemala-El Rancho- Guastatoya, El progreso, 87.4 km.
2. Jalapa-Monjas-Chaparron-Agua Blanca-El Progreso, Jutiapa, 98.3 km.
3. Asunción Mita-Jutiapa-Barberena-San José Pínula, 133.5 km.
4. Amatitlán-Santa Lucía -Cocales-San José El Ídolo, Suchitepéquez, 121 km
5. Contrarreloj Individual, Aldea El Rosario, Champerico-San Sebastián, Retalhuleu, 33.5 km. (bon et bien victoire de Rodas à venir :elephant: )
6. San Cristóbal-Salcajá-San Cristóbal (10 vueltas) meta en Totonicapán, 143.5 km.
7. San Pedro-Circuito (7 Vueltas) Esquipulas Palo Gordo, San Pedro, 116 km.
8. Cronoescalada, Mirador de Chichicastenango-Piedra María Tecun, Totonicapán, 18 km. À voir ce que ça donne.
9. Pamezabal-Los Encuentros-Tecpán-Chimaltenango-El Camán, Patzicía 117 km
10. Circuito, Anillo Periférico (8 vueltas) 140 km.
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 19

Dernière étape, victoire de Lê[…]

Une piste intéressante, mais est ce la seul[…]

Dopage 2020

https://www.uci.org/fr/inside-uci/press-releases[…]

DECEUNINCK QUICK STEP 2020

https://www.instagram.com/p/CBGuOqxnlJM/?igshid=1k[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site