Rendez-vous sur ce forum pour discuter d'autres sports que le cyclisme, comme le football, le tennis, le rugby, le basket, le biathlon, NBA, NFL, NHL, handball, volley, voile, athlétisme, golf, F1, jeux olympiques...

Modérateur : Modos VCN

  • Page 36 sur 39
  • 1
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2863617
Coeur-de-Lyon a écrit :
16 juil. 2018, 14:21
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 10:29
L'important, c'est la victoire, pas la qualité de jeu.
Je saigne du nez à chaque fois que je lis ou entends cette ineptie :sweat:

En jouant bien tu te donnes quand même plus de chances de gagner des titres. C’est incontestable, c’est dans l´Histoire du foot et du sport en général, ça se vérifie année après année.

Si seule la victoire comptait, il n’y aurait pas grand monde dans les stades. Le foot est un spectacle par essence !

Et je rejoins Booze : l’Argentine était à pleurer et on a montré du caractère au-dela d’être supérieurs à eux, alors qu’en finale les Croates nous ont bouffé quasiment tout le match excepté le temps fort entre les 3e et 4e buts... Amusez-vous à revoir le premier quart d’heure, même Diniz s’était retenu plus longtemps :mouchoir:
Je confirme que l'on s'est chié dessus !
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#2863627
Booze a écrit :
16 juil. 2018, 12:19
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 10:29
L'important, c'est la victoire, pas la qualité de jeu. La France du légendaire carré magique n'est jamais allée en finale, pas plus que le Brésil de Socratès et Zico. On peut ne pas avoir les meilleurs joueurs ni la meilleure équipe et remporter quand même de grands titres. L'exemple le plus flagrant, c'est le Danemark de l'Euro 1992. :spamafote:

L'Italie a été Championne du Monde 1982 malgré un jeu très restrictif, et l'Allemagne de 90 n'était pas géniale non plus. Une addition de supers joueurs ne fait pas forcément une équipe championne du monde. Les choses sont différentes pour les Championnats nationaux et les Coupes Européennes, si l'entraineur parvient à créer de l'osmose et du liant.
Le style choisi est celui qui convenait le mieux aux qualités et faiblesses de l'EDF. Deschamps est un pragmatique. Il a compris qu'il ne possédait pas de playmaker. Il a compris que Pogba n'était pas celui-là et que l'équipe était incapable de faire le jeu, d'autant plus que ces lateraux-joueurs etaient sur le flanc. Les absences de Mendy et Sidibé rendaient caduque un jeu offensif basé sur le debordement, la largeur et le redoublement de passe. D'où le choix d'un bloc défensif solide, renforcé par la presence de centraux sur les côtés. Puis la capacité d'explosion vers l'avant.
Pragmatisme.
Mais cela ne prejuge pas de ce que sera l'EDF dans 2 ans. Si des profils joueurs emergent et que les profils defensifs baissent pavillon, Deschamps est tout à fait capable de rééxaminer son choix de jeu.
:tonton: :tonton: :tonton:
Arrête même en club, où il pouvait choisir le profil de ses joueurs, ça bétonnait à mort avec toujours ses 3 milieux défs et son Brandao devant (équivalent de Giroud). :rieur:
Demande aux Marseillais du forum s'ils se régalaient vraiment des 1-0 en série qui les a menés vers le titre de champion de France.
Deschamps, il te fait croire que ça va être joga bonito au début du mondial pour faire taire les médias qui réclamaient à juste titre une attaque Griezmann/Dembele/Mbappe, il les a alignés contre l'Australie, ça ne marchait pas du tout évidemment parce que, c'était limite la pire formation contre laquelle aligner ce trident vu que ça fait 6 ans que Deschamps n'a pas réussi à développer un embryon de jeu en attaque placée, donc les combinaisons n'allaient pas apparaître du jour au lendemain quand cela n'a pas été travaillé en amont, ah oui, vanter le pragmatisme de Deschamps, c'est malhonnête parce que c'est lui qui a contribué à faire que le seul schéma de jeu qui marcherait, ce serait de jouer bas et de balancer sur Mbappé ou Giroud.
Tout content alors de prouver qu'il avait raison avec son Giroud qu'il n'a plus sorti de son 11 et il a continué à jouer hyper défensif avec Giroud en pointe (et Matuidi ailier gauche) qui ne servait plus qu'à empêcher les relances mais totalement inutile dans le jeu de contre pratiqué alors par la France. Je n'en veux pas à Giroud, on le sait très limité dans ce style de jeu et il était évident qu'il n'allait pas beaucoup scorer.
Deschamps, c'est surtout la solution de la facilité, c'est à la portée de n'importe quel sélectionneur désormais de créer une équipe solide défensivement (on l'a vu et revu lors de ce mondial avec des petites nations qui savent parfaitement bétonner). Deschamps est sauvé par son crack Mbappe et les fulgurances de Pogba.
Contre l'Argentine, même Griezmann freine une contre attaque et demande à tout le monde de redescendre au lieu d'aller chercher le 5e but alors que l'Argentine était complètement claquée et prenait l'eau à chaque offensive. :pt1cable: Résultat, toute l'équipe a serré les fesses dans les arrêts de jeu à 4-3.

J'ai aucun plaisir à voir jouer cette équipe de France depuis plusieurs années, c'est purge sur purge et pourtant il y a vraiment le matos pour tout écraser dans le jeu tout en ayant les résultats comme pendant la période 2000-2002.
La France n'a dominé qu'une seule équipe lors de cette Coupe du Monde : l'Uruguay !
J'aurais bien voulu voir Zidane prendre les reines de la sélection a présent mais je crains qu'il faille attendre 2026 maintenant pour revoir du beau jeu en équipe de France et d'ici là la génération dorée aura disparu.
Dernière édition par Bradounet_ le 16 juil. 2018, 15:33, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Gambrinus
#2863633
Fusagasuga2 a écrit :
16 juil. 2018, 09:10
Je n'ai pas aimé l'équipe de 98 non plus, rassure toi! Mais j'ai bien aimé l'équipe et le jeu de l'euro 2000. Peut être que cette équipe jouera plus libérée aussi dans les années à venir mais j'en doute. Quand on est supporter on ne retient que la victoire. Je ne le suis pas assez des bleus pour ça. Et même pour les équipes que je supporte je préfère 1000 fois quand elles gagnent en jouant offensivement.
L'équipe avait rediffusé la finale de l'Euro 2000 la veille..... Suivre la finale d'hier était un supplice esthétique et footballistique en comparaison. :sylvain84:
Un peu comme entendre Johnny massacrer la 7e.....
Avatar de l’utilisateur
Par Gambrinus
#2863643
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 10:29
L'important, c'est la victoire, pas la qualité de jeu.
:sleep:
Pour le supporter de base et pour générer du temps de cerveau disponible, c'est une évidence.
Avatar de l’utilisateur
Par Lotto-jumboy
#2863659
Bradounet_ a écrit :
16 juil. 2018, 14:52
pierrefromalsace a écrit :
16 juil. 2018, 10:42
C'est clair que j'ai eu de grosse frayeurs.

Le jour sans de Kanté explique la fébrilité des Bleus.
Ce n'était pas un jour-sans.
Bon, son carton jaune précoce n'a pas aidé, mais on a pu voir toutes ses limites face à un pressing haut.
Pogba a su s'en sortir grâce à sa technique balle au pied, mais pas Kante. Kante a besoin d'un peu plus d'espace et de confort, un peu comme Rabiot qui devient très mauvais quand il y a un gros pressing.
On a pu voir aussi que Pogba avait totalement abandonné lui le pressing sur Rakitic en première période, laissant Matuidi et Kante charbonner pour lui, c'est pourquoi le milieu s'est fait totalement transpercer.
Je me répète mais Kanté a joué en étant malade.
Avatar de l’utilisateur
Par metatron
#2863687
J'étais bien content que ceux qui voyaient Benzema indispensable soient bien obligés de reconnaitre qu'ils avaient tort. J'espère au passage que ce dernier est bien dégouté, mais pour moi il représente tout ce que je déteste dans le foot.
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#2863689
Booze a écrit :
16 juil. 2018, 12:06
Sinon, un des éléments qui me ravit dans cette victoire en CDM, c'est qu'elle remet Dugarry à sa place. Celui-ci se répandait dans la presse sur l'idée que la France ne pouvait pas être championne du monde avec Giroud comme avant-centre, oubliant qu'elle l'avait été avec lui. Dugarry, c'est quand même un attaquant qui a mis 104 buts en carrière. Pour comparaison, Laurent Blanc, c'est 152 buts. Stéphane Guivarc'h, le pestiféré, 193 dont déjà 81 entre 1995 et 1998. C'est dire l'expertise de Duga sur la qualité d'un avant-centre.

Mais en plus, il est nul tactiquement en ce qu'il ne comprend pas l'importance de Giroud dans la remontée du bloc équipe.
Christophe Dugarry. Comment dire que je ne l’appréciais déjà guère comme joueur alors le voir sur RMC donner des leçons de morale est insupportable. Il doit penser qu'il connait le foot bien mieux que n'importe qui. Il doit penser que son but contre l'afrique du sud en 98 est le plus important de l'histoire de l'équipe de France. Il devrait surtout apprendre l'humilité.
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#2863691
Sur le jeu de l'équipe de France, je reviens dessus. ça n'envoie pas forcément du rêve, ok. on voudrait mieux, sans doute.
Mais autant en club, parfois celui qui pratique le plus beau jeu l'emporte à la fin, autant en coupe du monde, ça n'est jamais arrivé!
Les Hongrois 54, les hollandais 74/78, les brésiliens 86, les plus belles équipes de l'histoire ne l'ont pas emporté.
Rami est champion du monde lui, pas Puskas, Curyff ou Socrates.
Une coupe du monde se gagne sur le pragmatisme, la réussite, quasiment jamais dans le jeu. Même l'espagne si chatoyante des années 2008-2012 nous a proposé 4 purges dans le tableau final pour aller chercher la coupe quand les équipes predecesseuses de Raul se casser toujours les dents.

Alors que choisir entre une équipe qui joue bien au ballon mais s'arrête injustement en demi ou en quart et une qui va au bout de la compétition sans prioriser le sepctacle...m'est quand même d'avis que malheureusement, Deschamps a eu raison de prioriser la seconde.
Par biquet
#2863714
Coeur-de-Lyon a écrit :
16 juil. 2018, 14:21
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 10:29
L'important, c'est la victoire, pas la qualité de jeu.
Je saigne du nez à chaque fois que je lis ou entends cette ineptie :sweat:

En jouant bien tu te donnes quand même plus de chances de gagner des titres. C’est incontestable, c’est dans l´Histoire du foot et du sport en général, ça se vérifie année après année.

Si seule la victoire comptait, il n’y aurait pas grand monde dans les stades. Le foot est un spectacle par essence !

Et je rejoins Booze : l’Argentine était à pleurer et on a montré du caractère au-dela d’être supérieurs à eux, alors qu’en finale les Croates nous ont bouffé quasiment tout le match excepté le temps fort entre les 3e et 4e buts... Amusez-vous à revoir le premier quart d’heure, même Diniz s’était retenu plus longtemps :mouchoir:
Pourquoi ineptie ? :scratch:

Moi je reconnais que je deviens Franchouillard lors des Coupe du Monde de Rugby et de Foot, et je fais partie de ceux qui espèrent voir la France gagner, même si ce doit être au détriment de la qualité du jeu. Gosse, j'ai tellement était traumatisé par les 2 échecs du carré magique ( des virtuoses, les mecs, à tel point qu'ils étaient surnommés les Brésiliens d'Europe) face aux "rigoureux" allemands (pour ne pas dire plus, notamment concernant Harald Schumacher) que j'ai kiffé ma race lors du titre de 1998 et celui d'hier. 2è titre de Champion du Monde, on a le droit d'être un petit peu content, en tout cas j'espère. :france:
Dernière édition par biquet le 16 juil. 2018, 18:36, édité 1 fois.
Par biquet
#2863716
manu74annecy a écrit :
16 juil. 2018, 16:45
Sur le jeu de l'équipe de France, je reviens dessus. ça n'envoie pas forcément du rêve, ok. on voudrait mieux, sans doute.
Mais autant en club, parfois celui qui pratique le plus beau jeu l'emporte à la fin, autant en coupe du monde, ça n'est jamais arrivé!
Les Hongrois 54, les hollandais 74/78, les brésiliens 86, les plus belles équipes de l'histoire ne l'ont pas emporté.
Rami est champion du monde lui, pas Puskas, Curyff ou Socrates.
Une coupe du monde se gagne sur le pragmatisme, la réussite, quasiment jamais dans le jeu. Même l'espagne si chatoyante des années 2008-2012 nous a proposé 4 purges dans le tableau final pour aller chercher la coupe quand les équipes predecesseuses de Raul se casser toujours les dents.

Alors que choisir entre une équipe qui joue bien au ballon mais s'arrête injustement en demi ou en quart et une qui va au bout de la compétition sans prioriser le sepctacle...m'est quand même d'avis que malheureusement, Deschamps a eu raison de prioriser la seconde.
Evidemment que Deschamps a eu raison. Maintenant, faudrait que la FIFA se demande pourquoi le beau jeu a tellement de mal à s'imposer en Coupe du Monde. Y a peut-être des choses à revoir du côté des calendriers, j'en sais rien, mais faut constater que la plupart des artistes de ce jeu n'ont plus grand chose dans la chaussette lorsqu'ils abordent ce rendez-vous. :spamafote: (Messi, c'était flagrant, les espagnols et allemands aussi, excepté Isco, mais même Griezmann était cramé )
Par biquet
#2863727
loloherrera a écrit :
16 juil. 2018, 17:27
L'Argentine de 1986...enfin surtout Diego Armando :love:
Maradona, c'est le seul joueur qui eut été capable de faire monter le FC Garazi en division 1. Ce gars était hors-norme, et je me rappelle encore ce qu'il était arrivé à faire d'une équipe moyenne comme Naples. Depuis, personne, même un Messi au sommet de son art, ne m'a jamais paru s'approcher du génie du Maradona 86-89. J'aurais bien aimé voir Pelé, pour comparer les 2 légendes. :reflexion:
Dernière édition par biquet le 16 juil. 2018, 18:07, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par kelmeur
#2863728
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 17:44
manu74annecy a écrit :
16 juil. 2018, 16:45
Sur le jeu de l'équipe de France, je reviens dessus. ça n'envoie pas forcément du rêve, ok. on voudrait mieux, sans doute.
Mais autant en club, parfois celui qui pratique le plus beau jeu l'emporte à la fin, autant en coupe du monde, ça n'est jamais arrivé!
Les Hongrois 54, les hollandais 74/78, les brésiliens 86, les plus belles équipes de l'histoire ne l'ont pas emporté.
Rami est champion du monde lui, pas Puskas, Curyff ou Socrates.
Une coupe du monde se gagne sur le pragmatisme, la réussite, quasiment jamais dans le jeu. Même l'espagne si chatoyante des années 2008-2012 nous a proposé 4 purges dans le tableau final pour aller chercher la coupe quand les équipes predecesseuses de Raul se casser toujours les dents.

Alors que choisir entre une équipe qui joue bien au ballon mais s'arrête injustement en demi ou en quart et une qui va au bout de la compétition sans prioriser le sepctacle...m'est quand même d'avis que malheureusement, Deschamps a eu raison de prioriser la seconde.
Evidemment que Deschamps a eu raison. Maintenant, faudrait que la FIFA se demande pourquoi le beau jeu a tellement de mal à s'imposer en Coupe du Monde. Y a peut-être des choses à revoir du côté des calendriers, j'en sais rien, mais faut constater que la plupart des artistes de ce jeu n'ont plus grand chose dans la chaussette lorsqu'ils abordent ce rendez-vous. :spamafote: (Messi, c'était flagrant, les espagnols et allemands aussi, excepté Isco, mais même Griezmann était cramé )

Peut-être aussi que vous n'avez pas le monopole de la vision de ce qu'est un "beau" jeu. La façon de jouer au football de l'équipe de France était vraiment merveilleuse.

Ca me rappelle un peu aux échecs ceux qui croient que le beau jeu ça consiste à sacrifier tout un tas de pièces sur le roi adverse pour tenter de faire échecs et mat :rieur:

En fait, c'est bien plus con que beau, et surtout perdant :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#2863734
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 17:58
loloherrera a écrit :
16 juil. 2018, 17:27
L'Argentine de 1986...enfin surtout Diego Armando :love:
Maradona, c'est le seul joueur qui eut été capable de faire monter le FC Garazi en division 1. Ce gars était hors-norme, et je me rappelle encore ce qu'il était arrivé à faire d'une équipe moyenne comme Naples. Depuis, personne, même un Messi au sommet de son art, ne m'a jamais paru s'approcher du génie du Maradona 86-89. J'aurais bien aimé voir Pelé, pour comparer les 2 légendes. :reflexion:
Complètement d'accord, Maradona reste pour moi le joueur le plus flamboyant que j'ai jamais vu avoir foulé une pelouse.
Pelé, c'est juste à travers des extraits sur youtube par exemple, et il avait du génie incontestablement :green:

Rien que l'action à 4 minutes 17, c'est juste pfffiou

Par biquet
#2863742
En Coupe du Monde, les équipes qui ont le plus marqué les "amoureux du beau jeu" sont sans doute le Brésil 70 et 82 et la Hollande de 74, la France de 82 et 86 figurant parmi les mieux placées. Je rappelle qu'on avait entamé la légendaire 1/2 de Séville avec quatre n°10 au milieu de terrain.. :pt1cable: Platini, Giresse, Tigana, Genghini , en terme de qualité technique, on reverra jamais ça chez nous, c'est sûr. :sweat:
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#2863746
Je rejoins le commentaire de Kelmeur et je trouve certains très durs avec le jeu de l'équipe de France durant ce mondial. Oui, on n'a pas vraiment joué en finale. Mais en 1/8 et en 1/4, on fait 2 matchs très solides. L'Argentine a eu la mauvaise idée de prendre l'avantage contre nous et elle a pris la foudre. Le match contre l'Uruguay a été parfaitement maitrisé. Contre la Belgique, on a choisi de fermer le jeu, estimant qu'on avait plus à perdre qu'à gagner en ouvrant le jeu. Et le résultat nous a donné raison. Et je pense qu'on est passé à coté de notre finale au moins pendant 1h.
Cette équipe est capable d'être solide défensivement. Elle se projette vite vers l'avant. Elle est capable de poser le pied sur le ballon. Elle peut jouer direct, peut jouer en passes courtes par séquence. Elle a la vitesse, la puissance, l'intelligence et surtout c'est une vraie équipe. Tous les joueurs ont été au service de celle-ci. Aucun n'a essayé de tirer la couverture à lui, du moins sur le rectangle vert. Bref cette équipe est championne du monde et je trouve qu'elle le mérite.
Et j'ai lu pas mal de commentaires sur d'autres sites de gens qui disent "qui aurait dit qu'on serait champion du monde il y a un mois ?", mais perso j'y croyais vraiment et j'étais loin d'être le seul.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#2863750
loloherrera a écrit :
16 juil. 2018, 18:20
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 17:58


Maradona, c'est le seul joueur qui eut été capable de faire monter le FC Garazi en division 1. Ce gars était hors-norme, et je me rappelle encore ce qu'il était arrivé à faire d'une équipe moyenne comme Naples. Depuis, personne, même un Messi au sommet de son art, ne m'a jamais paru s'approcher du génie du Maradona 86-89. J'aurais bien aimé voir Pelé, pour comparer les 2 légendes. :reflexion:
Complètement d'accord, Maradona reste pour moi le joueur le plus flamboyant que j'ai jamais vu avoir foulé une pelouse.
Pelé, c'est juste à travers des extraits sur youtube par exemple, et il avait du génie incontestablement :green:

Rien que l'action à 4 minutes 17, c'est juste pfffiou
J'ai quelques souvenirs de Maradona, mais j'étais sans doute un peu trop jeune. Pour moi, le joueur le plus flamboyant que j'ai vu sur un terrain, c'est Zidane.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#2863751
Maradona, c'est autre chose...rien à voir avec un Pelé ou un Zidane
Si les Napolitains l'ont autant vénéré, c'est parce qu'il faisait corps avec cette ville.
Avec lui, on passait de la commedia dell' arte à la tragédie grecque.
Zidane, Pelé, ils sont lisses, polis, propres sur eux...Maradona, lui, porte ses blessures et ses épreuves sur sa tronche et son corps.
Avatar de l’utilisateur
Par Racemousse
#2863754
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 17:58
loloherrera a écrit :
16 juil. 2018, 17:27
L'Argentine de 1986...enfin surtout Diego Armando :love:
Maradona, c'est le seul joueur qui eut été capable de faire monter le FC Garazi en division 1. Ce gars était hors-norme, et je me rappelle encore ce qu'il était arrivé à faire d'une équipe moyenne comme Naples. Depuis, personne, même un Messi au sommet de son art, ne m'a jamais paru s'approcher du génie du Maradona 86-89. J'aurais bien aimé voir Pelé, pour comparer les 2 légendes. :reflexion:
J'y connais rien en foot, mais j'ai pu constater que Maradona jouit d'une cote de popularité absolument démentielle en Argentine.
J'étais à Buenos Aires lorsque Nestor Kirchner (ancien président et mari de Christina, la présidente de l'époque) est décédé. Etonnament pour un politicien, il disposait d'une bonne cote de popularité, aussi, il y avait environ 8 heures d'attente pour aller rendre hommage à sa dépouille. La queue passait juste devant mon hotel. Tout le monde entamait les grands classiques des chants patriotiques argentins (autant dire que je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit), et là, à 2h du mat', soudain j'entends : "Olé olé, olé, olé, Diego, Diego !!!", et cette chanson j'en ai pris pour une bonne demi-heure :rieur: :
  • 1
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
Voile - Vendée Globe 2020

Plein sud également. Vu ma position, je pen[…]

Allez voici les nombres tirés au sort :hol[…]

Movistar Team 2020

Beau resume :super:

JEU DE L'OIE 2020: inscriptions

37 Tirreno-Adriatico Camaiore - Follonica 1 marce[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site