Rendez-vous sur ce forum pour discuter d'autres sports que le cyclisme, comme le football, le tennis, le rugby, le basket, le biathlon, NBA, NFL, NHL, handball, volley, voile, athlétisme, golf, F1, jeux olympiques...

Modérateur : Modos VCN

  • Page 35 sur 39
  • 1
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 39
Avatar de l’utilisateur
Par Lotto-jumboy
#2863432
Fusagasuga2 a écrit :
16 juil. 2018, 08:45
Lotto-jumboy a écrit :
16 juil. 2018, 08:30
Un peu de bonheur c'est bien pour notre pays non? certains sont exaspérants.
Les fêtes dans les rues tout ça je trouve ça génial et que tant de gens en profitent et soient heureux c'est top.

Après qu'une équipe pareille, aussi peu spectaculaire et peu joueuse gagne je n'aime vraiment pas. L'Espagne 2010 et l'Allemagne 2014 c'était quand même autre chose et ça apportait beaucoup plus au jeu que cette France 2018.
C'est pas le jeu le plus flamboyant c'est sûr mais les matchs de poule ont été d'une telle médiocrité que l'on reste sur ça.
Pour supporter Marseille la saison du titre avec Deschamps c'était pareil mais on ne retiens que la victoire.
Et le jeu en 98 n'était pas forcément mieux pour ne pas dire pire.

Par contre à tous ceux qui ont saccagé ou pillé hier vous êtes vraiment une belle bande de conn... Je n'en dirai pas plus.
Par Fusagasuga2
#2863438
Je n'ai pas aimé l'équipe de 98 non plus, rassure toi! Mais j'ai bien aimé l'équipe et le jeu de l'euro 2000. Peut être que cette équipe jouera plus libérée aussi dans les années à venir mais j'en doute. Quand on est supporter on ne retient que la victoire. Je ne le suis pas assez des bleus pour ça. Et même pour les équipes que je supporte je préfère 1000 fois quand elles gagnent en jouant offensivement.
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#2863449
:france: :france:

Sur l'ensemble de la compétition, la France avait la tête du champion du monde. Le jeu n'est pas flamboyant, mais un collectif très fort et une envie de se battre sur tous les ballons comme on a rarement vu.
L'équipe a traversé la compétition très sereinement, si on excepte les minutes où ils ont été menés par l'albiceleste, si on excepte les moments où la Belgique et la Croatie ont semblé au-dessus dans le jeu.
Dans l'ensemble la France a maitrisé son sujet, sans aller une seule fois en prolongation et c'est le dénominateur commun de beaucoup de champions du monde.
Ce n'est malheureusement pas l'équipe qui joue le mieux au ballon qui l'emporte, mais la plus pragmatique, la plus sérieuse...la plus chian...
regardez plutôt :
l'Allemagne 2014 : pragmatisme contre l'algérie, la france, l'argentine...bof bof
l'espagne 2010 : des victoires à la pelle 1-0 avec un Casillas héroïque, beurk de chez beurk
l'Italie 2006 : un huitième horrible contre l'Australie, une victoire aux pénos en finale...
le brésil 2002 : celui qui a eu de la chance contre la belgique, l'angleterre. pas au dessus contre la turquie
la france 1998 : tout le monde connait le parcours final, si on omet la finale..
le brésil 1994 : cette finale nullissimme, ce parcours bien terne
l'allemagne 1990 : la pire coupe du monde de l'histoire, brehme et con coup france...les pénos ...pff

Bref, de tous, désolé de le dire, mais finalement, la France 2018 est loin d'avoir le jeu le plus infâme pour un champion du monde...
sur l'ensemble de la compétition seule la Belgique semblait vraiment à la hauteur


niveau ballon d'or, je suis d'accord, tout se décidera cet automne.
Actuellement, c'est difficile de dégager une tendance mais :

sur le palmarès :
Raphael Varane

sur palmarès et niveau individuel :
Luka Modric et Antoine Griezmann

sur niveau individuel :
Cristiano Ronaldon Eden Hazard et Edinson Cavani N'Glo Kanté et Killian M'Bappé

purée, je ne cite même pas Messi................
mon favori : Griezman
Par Booze
#2863454
kelmeur a écrit :
16 juil. 2018, 08:38
Booze a écrit :
16 juil. 2018, 08:20


Non.
La France a bien joué en demi-finale. Solide, organisée, cohérente. Prestation defensive aboutie.
Par contre, il faut avoir l'honnêteté, malgré la victoire, de reconnaitre que la Finale est loin d'être aboutie sur ce point là. Défensivement et au niveau de l'engagement, c'est le plus mauvais match de l'équipe de tout le tournoi. La victoire tient à un réalisme irréel devant le but et à une charnière centrale qui a écopé 90 minutes durant.

Du tout, l'essentiel n'est pas là, juger une fois la bataille passée n'a pas de sens. Pour moi ce qui compte c'est que même dans cette finale où certes on n'a pas joué le meilleur jeu qui soit, à aucun moment on a été en danger, pas une seule seconde il m'a effleuré l'esprit que l'équipe pourrait perdre, même au score on a jamais été derrière contrairement au match contre l'Argentine. Ce qu'il faut retenir c'est qu'une équipe qui est meilleure à plein de façons de finir par s'en sortir. Ce match tu peux le jouer 100 fois, ça fera pas 50-50, la France ne gagnera pas les 100 évidemment mais une très grosse proportion. Souvent on se dit que le perdant était pas si loin de gagner, c'est juste un ressentis, très souvent le perdant est très loin de gagner. Il y a plein de branches où il perd de suite, plein de branches où il résiste un peu, quelques unes où c'est serré et finalement presque pas où il gagne, dans l'univers des possibles.
Je comprends de moins en moins ce que tu écris......à un moment, faut sortir de ta méta-philosophie des probabilités et simplement regarder ce qui s'est passé. Le passage en gras, c'est du vent comme rarement il en souffle que ce soit dans la vallée du Rhône ou sur les côtes bretonnes.
Bref, je pense exactement le contraire. Contre l'Argentine, je n'avais que peu d'inquiétude, même mené au score. Ils étaient tellement nuls défensivement qu'il ne faisait aucun doute qu'ils prendraient des buts.
Par contre, face à la Croatie, l'inquiétude était fondée sur le fait que la France échouait dans sa filière traditionnellement forte, sa capacité à defendre et à récupérer le ballon, ce qui lui permet alors d'utiliser son autre force : sa capacité de projection rapide.

Et puis, ne juges-tu toi pas non plus un fois la bataille passée en nous expliquant l'inéluctabilité de la victoire ?
Par biquet
#2863466
L'important, c'est la victoire, pas la qualité de jeu. La France du légendaire carré magique n'est jamais allée en finale, pas plus que le Brésil de Socratès et Zico. On peut ne pas avoir les meilleurs joueurs ni la meilleure équipe et remporter quand même de grands titres. L'exemple le plus flagrant, c'est le Danemark de l'Euro 1992. :spamafote:

L'Italie a été Championne du Monde 1982 malgré un jeu très restrictif, et l'Allemagne de 90 n'était pas géniale non plus. Une addition de supers joueurs ne fait pas forcément une équipe championne du monde. Les choses sont différentes pour les Championnats nationaux et les Coupes Européennes, si l'entraineur parvient à créer de l'osmose et du liant.
Avatar de l’utilisateur
Par kelmeur
#2863467
Je voulais dire que c'est perso ce que j'ai ressenti tout le match. Peut-être que j'étais trop confiant en tout cas pas un instant il m'est venu à l'esprit que cette équipe allait faire autre chose que gagner, ça me semblait limpide. Même bien avant le début du match. Peut-être un excès de confiance comme je disais, en tout cas vérifié par la suite.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2863468
Booze a écrit :
16 juil. 2018, 10:09
kelmeur a écrit :
16 juil. 2018, 08:38



Du tout, l'essentiel n'est pas là, juger une fois la bataille passée n'a pas de sens. Pour moi ce qui compte c'est que même dans cette finale où certes on n'a pas joué le meilleur jeu qui soit, à aucun moment on a été en danger, pas une seule seconde il m'a effleuré l'esprit que l'équipe pourrait perdre, même au score on a jamais été derrière contrairement au match contre l'Argentine. Ce qu'il faut retenir c'est qu'une équipe qui est meilleure à plein de façons de finir par s'en sortir. Ce match tu peux le jouer 100 fois, ça fera pas 50-50, la France ne gagnera pas les 100 évidemment mais une très grosse proportion. Souvent on se dit que le perdant était pas si loin de gagner, c'est juste un ressentis, très souvent le perdant est très loin de gagner. Il y a plein de branches où il perd de suite, plein de branches où il résiste un peu, quelques unes où c'est serré et finalement presque pas où il gagne, dans l'univers des possibles.
Je comprends de moins en moins ce que tu écris......à un moment, faut sortir de ta méta-philosophie des probabilités et simplement regarder ce qui s'est passé. Le passage en gras, c'est du vent comme rarement il en souffle que ce soit dans la vallée du Rhône ou sur les côtes bretonnes.
Bref, je pense exactement le contraire. Contre l'Argentine, je n'avais que peu d'inquiétude, même mené au score. Ils étaient tellement nuls défensivement qu'il ne faisait aucun doute qu'ils prendraient des buts.
Par contre, face à la Croatie, l'inquiétude était fondée sur le fait que la France échouait dans sa filière traditionnellement forte, sa capacité à defendre et à récupérer le ballon, ce qui lui permet alors d'utiliser son autre force : sa capacité de projection rapide.

Et puis, ne juges-tu toi pas non plus un fois la bataille passée en nous expliquant l'inéluctabilité de la victoire ?
Gros +1
Avatar de l’utilisateur
Par judimi2
#2863475
Falco1997 a écrit :
15 juil. 2018, 18:02
Pareil, j'ai l'impression que la finale n'a pas démarré. Autant je n'étais pas d'accord avec les commentaires des joueurs belges sur le jeu produite par les Bleus depuis le début du tournoi. Autant là faut dire que notre équipe est moche à voir jouer dans ce match. Une finale ça se gagne, importe la manière, mais avec un hold-up pareil ! :rieur: :elephant:

C'est aussi moche que le "je m'en bats les couilles" de Kevin De Bruyne repris en coeur par toute la Grand-Place aujourd'hui. Grande classe les Belges ! :sarcastic:
T'occupe pas des Belges (surtout quand on ne connaît pas l'historique). Tu as déjà assez à faire avec la classe des Français vu les nombreux débordements d'hier et ceux du 14 juillet !
Par Booze
#2863526
Sinon, un des éléments qui me ravit dans cette victoire en CDM, c'est qu'elle remet Dugarry à sa place. Celui-ci se répandait dans la presse sur l'idée que la France ne pouvait pas être championne du monde avec Giroud comme avant-centre, oubliant qu'elle l'avait été avec lui. Dugarry, c'est quand même un attaquant qui a mis 104 buts en carrière. Pour comparaison, Laurent Blanc, c'est 152 buts. Stéphane Guivarc'h, le pestiféré, 193 dont déjà 81 entre 1995 et 1998. C'est dire l'expertise de Duga sur la qualité d'un avant-centre.

Mais en plus, il est nul tactiquement en ce qu'il ne comprend pas l'importance de Giroud dans la remontée du bloc équipe.
Dernière édition par Booze le 16 juil. 2018, 12:11, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2863530
kelmeur a écrit :
16 juil. 2018, 10:30
Je voulais dire que c'est perso ce que j'ai ressenti tout le match. Peut-être que j'étais trop confiant en tout cas pas un instant il m'est venu à l'esprit que cette équipe allait faire autre chose que gagner, ça me semblait limpide. Même bien avant le début du match. Peut-être un excès de confiance comme je disais, en tout cas vérifié par la suite.
T'es pas banni toi ? :elephant:
Par Booze
#2863534
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 10:29
L'important, c'est la victoire, pas la qualité de jeu. La France du légendaire carré magique n'est jamais allée en finale, pas plus que le Brésil de Socratès et Zico. On peut ne pas avoir les meilleurs joueurs ni la meilleure équipe et remporter quand même de grands titres. L'exemple le plus flagrant, c'est le Danemark de l'Euro 1992. :spamafote:

L'Italie a été Championne du Monde 1982 malgré un jeu très restrictif, et l'Allemagne de 90 n'était pas géniale non plus. Une addition de supers joueurs ne fait pas forcément une équipe championne du monde. Les choses sont différentes pour les Championnats nationaux et les Coupes Européennes, si l'entraineur parvient à créer de l'osmose et du liant.
Le style choisi est celui qui convenait le mieux aux qualités et faiblesses de l'EDF. Deschamps est un pragmatique. Il a compris qu'il ne possédait pas de playmaker. Il a compris que Pogba n'était pas celui-là et que l'équipe était incapable de faire le jeu, d'autant plus que ces lateraux-joueurs etaient sur le flanc. Les absences de Mendy et Sidibé rendaient caduque un jeu offensif basé sur le debordement, la largeur et le redoublement de passe. D'où le choix d'un bloc défensif solide, renforcé par la presence de centraux sur les côtés. Puis la capacité d'explosion vers l'avant.
Pragmatisme.
Mais cela ne prejuge pas de ce que sera l'EDF dans 2 ans. Si des profils joueurs emergent et que les profils defensifs baissent pavillon, Deschamps est tout à fait capable de rééxaminer son choix de jeu.
Par Coeur-de-Lyon
#2863589
biquet a écrit :
16 juil. 2018, 10:29
L'important, c'est la victoire, pas la qualité de jeu.
Je saigne du nez à chaque fois que je lis ou entends cette ineptie :sweat:

En jouant bien tu te donnes quand même plus de chances de gagner des titres. C’est incontestable, c’est dans l´Histoire du foot et du sport en général, ça se vérifie année après année.

Si seule la victoire comptait, il n’y aurait pas grand monde dans les stades. Le foot est un spectacle par essence !

Et je rejoins Booze : l’Argentine était à pleurer et on a montré du caractère au-dela d’être supérieurs à eux, alors qu’en finale les Croates nous ont bouffé quasiment tout le match excepté le temps fort entre les 3e et 4e buts... Amusez-vous à revoir le premier quart d’heure, même Diniz s’était retenu plus longtemps :mouchoir:
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#2863611
pierrefromalsace a écrit :
16 juil. 2018, 10:42
C'est clair que j'ai eu de grosse frayeurs.

Le jour sans de Kanté explique la fébrilité des Bleus.
Ce n'était pas un jour-sans.
Bon, son carton jaune précoce n'a pas aidé, mais on a pu voir toutes ses limites face à un pressing haut.
Pogba a su s'en sortir grâce à sa technique balle au pied, mais pas Kante. Kante a besoin d'un peu plus d'espace et de confort, un peu comme Rabiot qui devient très mauvais quand il y a un gros pressing.
On a pu voir aussi que Pogba avait totalement abandonné lui le pressing sur Rakitic en première période, laissant Matuidi et Kante charbonner pour lui, c'est pourquoi le milieu s'est fait totalement transpercer.
  • 1
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 39
Voile - Vendée Globe 2020

Plein sud également. Vu ma position, je pen[…]

Allez voici les nombres tirés au sort :hol[…]

Movistar Team 2020

Beau resume :super:

JEU DE L'OIE 2020: inscriptions

37 Tirreno-Adriatico Camaiore - Follonica 1 marce[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site