Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 1 sur 12
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 12
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3420135
Quelques infos sur les programmes.

Mads Wurtz ne disputera pas les flandriennes cette année et découvrira les ardennaises.
Sauf imprévu il disputera le Tour de France.

Nizzolo commencera sa saison par 2 manches du Challenge Majorque avant d'enchainer sur le Tour de la Communauté de Valence puis quelques flandriennes (dont le Tour des Flandres) avant son grand objectif le Giro.
A voir si il y aura d'autres courses par étapes (Tirreno ?) car le programme me parait léger jusqu'au Giro.

Chris Froome qui devait participer au Tour de San Juan est annoncé au Tour du Rwanda.

Rudy Barbier disputera Paris Nice et Milan San Remo.

Jakob Fuglsang vise les Strade Bianche comme objectif, il partagera le rôle de leader avec Woods sur les ardennaise et espère participer au Tour des Flandres.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3420137
La liste pour les 5 manches du Challenge Majorque :

Rudy Barbier
Sebastian Berwick
Patrick Bevin
Jenthe Biermans
Alexander Cataford
Omer Goldstein
Carl Fredrik Hagen
Reto Hollenstein
Taj Jones
Guy Niv
Giaccomo Nizzolo
James Piccoli.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3420942
La réserve a disputé la Classique de Valence.

Un coureur a été pris dans la grosse chute du final mais je ne sais pas qui (Ben Mosche qui a abandonné ?)
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3421197
Trofeo Calvia
Simon Clarke et Ben Hermans leaders pour cette première manche.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3421586
Simon Clarke 5e du Trofeo Calvia, l'équipe commence bien et Clarke est bien une bonne pioche.
Piccoli a été offensif en étant dans l'échappée et Cataford a chute, plaie au niveau du genou qui nécessite des points de sutures, il sera surement absent pour les prochaines manches.

Trofeo Alcudia :

Image

Nizzolo leader, il y a un seul col sur le parcours normalement il devrait passer et jouer le sprint.
Dernière édition par Ancelin le 28 janv. 2022, 17:16, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3421684
Ancelin a écrit :
27 janv. 2022, 06:34

Nizzolo leader, il y a un seul col sur le parcours normalement il devrait passer et jouer le sprint.
Mais c'est presque 9 km à 5% quand même, et à 37 km de l'arrivée.
Si ça visse fort, pas sûr que des sprinters comme lui ou Kristoff puissent basculer au contact des meilleurs :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3421707
AlbatorConterdo a écrit :
27 janv. 2022, 13:16
Ancelin a écrit :
27 janv. 2022, 06:34

Nizzolo leader, il y a un seul col sur le parcours normalement il devrait passer et jouer le sprint.
Mais c'est presque 9 km à 5% quand même, et à 37 km de l'arrivée.
Si ça visse fort, pas sûr que des sprinters comme lui ou Kristoff puissent basculer au contact des meilleurs :reflexion:
En tout cas l'équipe a pas emmené de grimpeurs pour cette manche. :rieur:
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3421954
Nizzolo 3e du Trofeo Alcudia, je crois que même ici il va collectionner les places d'honneurs et ne jamais gagner. :genance:

Trofeo Serra de Tramuntana :

Image

Hermans et Clarke en leader.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3422164
Encore un résultat pour Simon Clarke qui termine 3e du Trofeo Serra de Tramuntana.

Même si il est arrivée il y a très peu de temps il à l'air très en forme. Il a du bien bosser cet hiver pour trouver une équipe.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3422695
Clarke continue les bons résultats sur le Challenge Majorque avec une 6e place sur le Trofeo Pollença la manche la plus dur.
Hermans en revanche n'a pas fait de résultats concrets, il sera surement en forme un peu plus tard

Trofeo Palma :

Image

Je serai pas étonné que Nizzolo et Barbier sprint chacun de leur côté.
Après avoir été classé sur les 4 manches il faudrait bien remporter celle là.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3422696
GP la Marseillaise :

Image

Trop dur pour Einhorn qui sera plus à son aise à Bessèges.
Impey en leader, pas de grimpeurs alignés l'équipe va donc tout miser sur un sprint en petit comité.

A noté que déjà 2 coureurs de la réserve courts avec l'équipe première à savoir Edo Goldstein et Darek Gee canadien de 24 ans sans résultats notables ces dernière années.
Par shackshack
#3422965
Image



L’équipe israélienne entame sa troisième saison au niveau World Tour, cette année marquant un nouveau partenariat avec le groupe canadien Premier Tech qui apportera un soutien financier et s’appellera dorénavant Israel-Premier Tech (IPT). En 2022, 31 coureurs constituent l’équipe, le Canada étant la nation la mieux représentée avec cinq coureurs contre quatre israéliens. L’équipe aura pour objectif de se maintenir au niveau WT à l’issue de la saison et de davantage peser sur les courses qu’au cours des deux dernières années. Pour cela, l’équipe a su s’attacher les services de Nizzolo et Fuglsang à l’intersaison qui devront faire briller l’équipe sur les sprints et sur les classements généraux. A l’inverse, elle voit le départ de Dan Martin qui aura apporté deux belles victoires à l’équipe sur la Vuelta et le Giro. Enfin, avec une politique de recrutement axée sur l’expérience, IPT a la moyenne d’âge la plus élevée du peloton (elle passe cette année à 30 ans), n’hésitant pas à s’attacher les services de coureurs venus signer leur dernier contrat de leur carrière au détriment d’une jeune génération qui pourrait davantage façonner l’effectif dans la durée.

Effectif 2022:

Image
Jakob Fuglsang
A 36 ans il signe pour 3 saisons avec IPT pour un dernier contrat avec pour objectif d'aller sur le Tour et de jouer le top 10 au CG. Il aura connu une saison 2021 compliquée avec pour seul résultat majeur une 3ème place au CG du Tour de Suisse. Bon en chrono et arrivant très bien à suivre en montagne, il tentera dans un premier temps de se relancer sur les courses d'une semaine pour se donner confiance en vue du Tour où il devrait être le leader unique, Chris Froome ou Woods n'offrant plus de garantie tangible sur ce type de course. L’ancien vainqueur de LBL et du Tour de Lombardie aura la lourde tâche de remplacer Dan Martin qui aura offert de nombreuses émotions à cette toute jeune équipe lors de ses deux années en son sein. Il aura également à son programme le Tour des Flandres qu'il avait terminé 25ème en 2015.


Image
Michael Woods
Sans gagner de course majeur en 2021, il aura réalisé de tres bons accessit pour ISN au niveau WT permettant de montrer que l'équipe pouvait être présente dans les fins de course avec les meilleurs. Froome ne pouvant assurer le leadership sur le Tour, ISN compte sur lui pour assurer une visibilité à l'équipe avec un objectif trop présomptueux: faire top 10 au général. Rapidement largué au CG, il se fixe le maillot à pois pour objectif et perd la bataille avec Poels et Pogacar pour le remporter avant d'abandonner la course. Avec l'arrivée de Fuglslang, il participera au Tour avec moins de pression et dans un rôle différent et ira sur la Vuelta et/ou le Giro avec des objectifs plus réalistes.


Image
Chris Froome
Le quadruple vainqueur du Tour aura connu une  année blanche en 2021, faisant parti des premiers lâchés dans la plupart des courses à chaque fois que le rythme accélérait et sans montrer d'amélioration au fil des courses. On aura retenu de lui en 2021 sa présence quasi systématique dans le grupetto et sa balade de cyclo au cours d'un reportage sur france tv. Au delà de ses aptitudes physiques, se pose également la question de sa motivation depuis qu'il a quitté Ineos, sa présence chez ISN faisant davantage penser à une pré-retraite sans réel objectif sportif. Il explique ses performances en 2021 liées à la bilharziose qu'il aurait contracté au cours de la saison, quand à 2022 la saison commence déjà mal après une blessure à l'entraînement jugée "trop intense et nécessitant du repos".


Image
Ben Hermans
Il réalise une très bonne saison 2021, remportant une étape sur l'Artic Race et s'adjugeant le général. Il s'améliore également en chrono, en s'illustrant notamment sur le chrono du Tour du Poitou-Charentes qu'il remporte et obtenant des résultats honorables sur les autres CLM auxquels il participe. Affichant une très bonne forme tout au long de la saison, il s'impose également sur le Tour des Apennins et collectionne les top 10, sa plus belle performance de la saison restant sa 8ème place au championnat d'Europe face à un plateau très relevé tout en ayant pour leader Evenepoel. Au cours de la saison passé, ill aura laissé de côté les GTs pour se focaliser sur les courses d'un jour et d'une semaine lui permettant de beaucoup mieux s'exprimer que durant trois semaines.


Image
Guy Niv
Il participe au Giro et à la Vuelta en 2021, courses qu'il terminera respectivement à la 74ème et à la 93ème place. Ces classements sont assez anecdotiques, mais sont l'occasion de montrer une amélioration au fil des années de ses performances au plus haut niveau. Il devient dorénavant un coéquipier solide auprès de ses leaders et démontre une certaine régularité tout au long de la saison.  Parmis les quatre israéliens présents au sein de l'équipe, son développement est certainement le plus accompli à ce jour.


Image
Itamar Einhorn
LE coureur israélien à suivre en 2022. A 24 ans, il est certainement le coureur le plus prometteur d'Israël qui sera capable de faire briller son équipe et son pays au plus haut niveau. Coureur rapide au sprint, il connait un début de saison 2021 difficile, pas épargné par les blessures. Il remporte tout de même 2 victoires en 2021 dont une marquante sur le Tour de Slovaquie devant Peter Sagan et collectionne quelques top 10. Avec le départ de nombreux sprinters cet hiver, il aura davantage de liberté en 2022, Nizzolo et Barbier étant les deux autres sprinters de l'équipe.


Image
Guy Sagiv
A contrario de Guy Niv, Guy Sagiv est de plus en plus effacé sur les courses qu'il dispute et semble quelque peu régresser au fil des années. Preuve en est qu'il n'a pas couru de GT en 2021. Pas épargné par les blessures non plus, il faudra qu'il retrouve un niveau et une motivation corrects en 2022 pour ce coureur de 27 ans s'il ne veut pas être "poussé" vers une retraite forcée par la nouvelle génération de coureurs israéliens.


Image
Omer Goldstein
Il participe en 2021 à son premier tour de France. Goldstein est assez actif sur les courses où il est sélectionné, n'hésitant pas à prendre les échappées où tenter d'attaquer proche de l'arrivée. Il assure également un bon travail d'équipier auprès de ses leaders que ce soit pour la préparation des sprints ou le replacement au pied des difficultés. A 25 ans, il bénéficie encore d'une marge de progression qui pourrait lui permettre de lever les bras sur des courses revenant à des échappées par exemple.


Image
Alessandro De Marchi
Pour sa première saison chez IPT, il vit une seconde jeunesse à 35 ans. A la suite de sa seconde place à Sestola sur le Giro, il porte le maillot rose pour la première fois de sa carrière, qui sera également le premier maillot de leader sur un GT pour l'équipe israélienne. Il remporte la Tre Valle Varesine en battant Formolo, et collectionne quelques top 10 tout au long de la saison, finissant 4ème au CG sur le Tour du Poitou Charente après avoir réalisé un bon chrono.



Image
Carl Fredrik Hagen
Sa saison 2021 aura été marqué par une grosse blessure qui l'aura tenu à l'écart de la compétition pendant 6 mois. En manque de rythme après cet important arrêt, il reprend sa saison sur le Tour d'Allemagne et court quelque courses sans performance notable, finissant tout de même la CRO Race à la 11ème pnace au CG. Arrivée chez IPT comme potentiel lieutenant de Froome sur le Tour, il devra retrouver des sensations et prouver qu'il a encore le niveau pour gagner sa place sur un GT, lui qui a fini la Vuelta à la 8ème place en 2019.



Image
Krists Neilands
Le letton aura connu une saison 2021 compliquée. Blessée lors du prologue du Giro, il manque une sélection sur le TDF. Servant d'appui à Woods sur les Ardennaises, il ne peut jouer sa propre carte sur les grosses classiques. Coureur intéressant, pouvant évoluer sur plusieurs types de terrains (moyenne montagne, flandriennes, ardennaises), il devrait bénéficier de plus de liberté en 2022 et enfin remporter une étape d'un GT ou une belle course d'un jour.


Image
Giacomo Nizzolo
Il arrive chez IPT avec le rôle clair de leader de l'équipe sur les sprints. Après plusieurs saisons avec des sprinters n'arrivant pas à scorer sur des courses d'envergure, l'équipe porte énormément d'espoir sur cette nouvelle recrue qui devrait leur permettre de franchir un nouveau pallier dans ce secteur. Son programme du début de saison vient d'être dévoilé: MSR, les flandriennes, le Giro. L'ancien champion européen aura à ses côtés beaucoup de coureurs d'experience qui lui seront dévoués afin de constituer son train: Zabel, Dowsett, Brandle, Van Asbroeck, Boivin, Bevin, Hollenstein et dans une moindre mesure Cataford, Wurtz et Vanmarcke.


Image
Sebastian Berwick
Recruté l'an dernier comme coureur prometteur, il finit sa première saison sans performance remarquable, se contentant de surtout finir les courses auxquelles il participait (dont la Vuelta). Les attentes de résultats seront plus importantes en 2022, en lui offrant des responsabilités sur des courses de seconde zone.


Image
James Piccoli
Il réalise une seconde saison assez moyenne sans réelle progression au sein de l'équipe pour un coureur WT, l'équipe lui offrant le leadership sur la Vuelta qu'il finit 86ème. Second au tour du Rwanda et 8ème au tour d'Andalousie en 2021, il devrait connaître un programme assez proche en 2022 avec un rôle de leader sur certaines petites courses et équipier au niveau WT.


Image
Patrick Bevin
Il réalise une première saison correcte avec ISN, avec des performances intéressantes au sprint jusqu'au Giro ayant axé sa préparation pour les JO qu'il finira à la 10ème place sur le CLM et abandonne la course en ligne. Il connaît une fin de saison compliquée post-JO finissant sa saison sur la Bretagne Classic fin août.


Image
Mads Wurtz Schmidt
Il fait partie des satisfactions de l'équipe en 2021. Une victoire lors du Tirreno, le maillot de champion du Danemark et un top 10 au CG à Besseges. Il connait quelques échecs avec l'abandon rapide sur la Vuelta et les flandriennes où il est totalement transparent. Il commencera 2022 avec de nouveaux objectifs: être leader de l'équipe pour jouer le CG sur des courses vallonnées avec un CLM, et aura à son programme les ardennaises à la place des flandriennes pour épauler Woods et Fuglsang.


Image
Rudy Barbier
Après une très bonne saison 2020 ponctuée de 2 victoires, Rudy a vécu une saison 2021 très compliquée, où il a très peu couru et où son meilleur résultat est une 3e place sur une étape de la Semaine Cycliste Italienne. Sur les courses d’un jour il a également peu briller avec comme meilleurs résultats une 6e place sur Gooikse Pijl et une 10e sur Nokere Koerse.
La conséquence pour le désormais seul français de l’équipe et qu’il a reculé dans la hiérarchie des sprinteurs se trouvant derrière Nizzolo et dépassé par le prometteur Einhorn.


Image
Jenthe Biermans
Constant d’année en année sur les courses de secondes zones il semble se diriger vers un profil de coureurs pouvant scorer sur des courses vallonnées moins huppées, 5e de Kuurne Bruxelles Kuurne et 13e du Tour de Wallonie l’an passé. Il a également eu une très bonne attitude sur les flandriennes mais pas assez pour faire quelque chose, il sera donc un précieux soutiens pour ses leaders dans ce domaine.


Image
Guillaume Boivin
Saison 2020 assez classique pour le valeureux canadien c’est à dire comme équipier modèle. Puis à partir de septembre il a passé la vitesse supérieure et fait une fin de saison de folie ! Vainqueur de son championnat national puis très résistant sur le mondial où il est venu accroché un top20 et enfin épatant sur Paris Roubaix conclut à la 9e place et où il était dans le groupe de tête avant une chute !
On attend donc désormais beaucoup de lui sur les flandriennes et espérons que cela n’était pas un one shot.


Image
Matthias Brandle
Saison quelconque pour l’autrichien désormais équipier et faisant parti du dispositif sprinteur de l’équipe. Il est toujours là sur les CLM mais seulement en second rideau (9e du chrono inaugural du Giro) et est toujours aussi efficace sur son championnat national où tout les ans il ravit le titre en CLM.


Image
Alexander Cataford
Ultra malchanceux chaque année puisque cette année il a encore du abandonner son GT disputé, la Vuelta à cause d’une grosse gamelle dès la 2e étape. Sinon rien à dire hormis que c’est un coureur de l’ombre équipier sur les terrains vallonnées et en montagne où il me semble d’ailleurs qu’il a perdu un peu de niveau par rapport à ces années américaines.


Image
Simon Clarke
L’arrivée de dernière minute et encore un vieux ! Il fut l’un des fers de lance chez Qhubeka au sein d’une équipe qui cherchait des coureurs pour exister. Malgré son âge il est encore très solide comme le prouve son top10 sur les Strade Bianche cette année (courses où l’équipe n’a jamais eu personne pour y faire un résultat), il a également sorti des top5 comme sur la Royal Bernard Drôme Classic et la Primus Classic. Coureur très offensif n’hésitant pas à aller dans les échappées. Espérons qu’il ne manque pas de rythme après son arrivée tardive.


Image
Alex Dowsett
A accès sa saison sur le record de l’heure qu’il n’a finalement pas battu. Sinon il semble avoir un programme de courses assez redondant d’année en année l’amenant sur le Giro où à priori il sera encore aligné cette année. L’un des éléments principaux du train de Greipel l’an passé, à voir si cette fois ci il intégrera celui de Nizzolo.


Image
Reto Hollenstein
Inusable équipier, le géant suisse a encore prolonger son bail pour un service qu’il n’hésite pas à effectuer. Travailleur de l’ombre, protégeant ses équipiers du vent ou allant chercher des bidons le suisse est un maillon essentiel de l’équipe, la « nounou » des leaders de l’équipe en quelque sorte.


Image
Hugo Houle
Le très sympathique caribou est venu dans les valises de Fuglsang et de Premier Tech faisant gonfler encore plus l’identité canadienne de l’équipe. Là encore un équipier modèle et valeureux à l’aise sur tout les terrains capable de sortir quelques résultats comme sa 13e place finale sur Tirreno Adriatico cette saison. Il est également champion du Canada du chrono.


Image
Daryl Impey
Saison très compliquée pour le sud-africain qui victime d’une violente chute lors du final de la dernière étape du Tour d’Andalousie a été convalescent un bon moment et ainsi manqué le Tour de France et la Vuelta avant de revenir in extremis pour disputer quelques courses italiennes en fin d saison. Il avait sinon terminé 2e de la Royal Bernard Drôme Classic et d’une étape du Tour de Catalogne en début de saison. Il aura un désir de revanche cette saison (la dernière ?)


Image
Taj Jones
Il intègre vraiment l’équipe pro cette saison avec qui il a disputé quelques courses en fin de saison dernière. Courses qu’il a d’ailleurs terminé dans les derniers à chaque fois, ayant beaucoup de mal dans les bosses. Ca semble donc être un sprinteur pur ne passant pas un pont. A voir cette saison sur des courses mineures où il apprendra sûrement.


Image
Corbin Strong
Vainqueur de la New Zealand Cycle Classic et 5e du Gravel and Tar l’an passé, il semble avoir un certain talent, enfin ça vaut le coup d’essayer. J’ai du mal à discerner son profil. Il me semble être un coureur de classiques rapide comme le démontre son top20 sur les Mondiaux espoir et ses placettes sur des semis-classiques du Benelux mais cependant il s’entraînait avec le groupe grimpeur dernièrement. A voir.


Image
Tom Van Asbroeck
Saison très solide pour le belge sur les classiques et semi classiques italiennes. 4e de la Bredene Koksijde Classic, 5e de Nokere Koerse, 19e du Tour des Flandres en début de saison puis 5e du GP de Denain, 7e de la Gooikse Pijl et 8e du GP de Wallonie en fin de saison. Sans oublier son magnifique Paris Roubaix où échappée matinale il a résisté et terminé 8e.
Pas de GT ni de grandes coures à étapes l’an passé en revanche. On verra cette année l’évolution de son calendrier après une grosse saison 2021.


Image
Sep Vanmarcke
Saison qu’on pourrait qualifier de moyenne pour l’expérimenté belge où il a vécu des flandriennes en dent de scies. D’abord 3e du Het Nieuwslab et 4e du Samyn il a été en dedans sur le GPE3 puis était malade pendant Gent Wevelgem. On pourrait craindre le pire sur le Tour de Flandres mais il y a finalement terminé 5e. Enfin sur Paris Roubaix en fin de saison il semblait en dedans.
Hormis ça il a terminé 2e de la Semaine Cycliste Italienne puis a été offensif sur la Vuelta avant d’abandonner suite à plusieurs chutes. Cette saison il disposera d’une équipe solide sur les flandriennes, à lui de conclure.


Image
Rick Zabel
Le fils de Erick qui a été successivement poisson pilote de Alexander Kristoff, Marcel Kittel puis André Greipel va t-il enfin avoir sa chance avec le départ de plusieurs sprinteurs, ou alors sera t-il le poisson pilote de Nizzolo qui se débrouillait plutôt seul chez Qhubeka ? En tout cas dans sa carrière les rares fois où il a été sprinteur désigné il s’est plutôt bien débrouillé.
Dernière édition par shackshack le 04 févr. 2022, 13:33, édité 13 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3423135
Nizzolo 7e du Trofeo Palma, c'est un décevant surtout quand on voit le nom de certains coureurs terminant devant.
Jones également 12e, Barbier n'a semble t-il pas sprinter.

Sur la Marseillaise seul Houle termine dans le premier groupe, il se classe 13e.
Impey n'est pas passé.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3423675
Etoiles de Bessèges :

Image

Einhorn pour les sprints, Impey pour les étapes accidentées et personne pour le CG.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3423677
Tour de la Commaunauté de Valence :

Image

Nizzolo pour les sprints.

Première course pour Fuglsang qui jouera le CG sinon Hermans, Piccoli voire Neilands en carte bis si le danois n'est pas en forme.
Avatar de l’utilisateur
Par Quef
#3423679
Ancelin a écrit :
01 févr. 2022, 20:27
Ah oui si un modo pouvait fusionner mon premier post avec la présentation de shack :genance:
Nous avons mis un lien dans le premier post pour se rendre vers celui de Shack. Cela ne suffit pas ?
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 12
Paris sportifs saison 2022

Et à combien de kms de l'arrivée ?[…]

NOUVEAU JEU : BANK RACE 2022

STATISTIQUES CLASSEMENT DU NOMBRE DE VI[…]

:rieur:

c'est probablement pour un échappé d[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site