Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3417707
Encore un bilan moyen en 2021 pour la formation basque. Heureusement, elle a pu participer au Tour du Pays basque, à la Classique de Saint-Sébastien et au Tour d'Espagne ; ses principaux objectifs. Elle s'est aussi imposée grâce à Soto et Lobato sur le circuit ibérique. Pas de quoi effacer une saison trop moyenne même si on peut noter des progrès pour quelques uns de ses coureurs. Structurellement, on est toujours dans la continuité avec Euskaltel Euskadi. Orbea, Etxeondo toujours là en plus de DBA Bilbao Port, ou plutôt Grupo Hafesa, second sponsor de l'équipe sur le maillot. Maillot qui connait quelques changements surprenants pour "apporter de la modernité". Des carrés de couleurs apparaissent pour, sans doute, représenter la situation géographique du territoire basque. La seule incertitude est de savoir si Meinrad Spenger, PDG de Mas Movil qui a racheté Euskaltel, va soutenir directement la Fundación Euskadi où s'il laissera les mains libres à Xabier Iturbe, président d'Euskaltel. En tout cas, il a l'air de vouloir que le sponsor prolonge son contrat encore plusieurs années (sachant que l'actuel se termine fin 2023). Une vision à très long terme sans surprise.

Les nouveautés interviennent finalement à l'échelon inférieur avec la Fundación Euskadi qui a passé un accord avec la structure jeunes de Stefano Garzelli mais aussi la bien nommée Elgoibarko Lagun Taldea ainsi qu'avec le petit club amateur Electro Alavesa Zuia BSafe. Ne pas oublier qu'elle possède déjà une réserve espoir, Laboral Kutxa, et une équipe féminine UCI, Laboral Kutxa Fundación Euskadi. L'objectif est sans doute de s'implanter définitivement en Euskadi mais aussi de s'étendre en Espagne, comme l'entreprise de télécommunications.

Mercato 2021-2022

Jorga Azanza avait promis qu'il allait recruter plus de jeunes qu'en 2021 et ça a été le cas. En fait, les quatre recrues sont tous des jeunes. En réalité, c'est plus la direction qui a forcé à recruter des jeunes et ne pas se pencher sur des coureurs plus expérimentés (coucou Mikel Nieve). L'ossature de l'équipe n'a donc quasiment pas bougé. Par manque d'envie et de résultats, Mikel Alonso et Garikoitz Bravo ont décidé de prendre leur retraite, Jokin Aranburu et Dzmitry Zhyhunou ont été priés de quitter le navire n'ayant pas le niveau pour courir en Pro Team. Trois coureurs de la réserve sont donc montés : Asier Etxeberria, Unai Iribar et Xabier Isasa. La quatrième recrue est un coureur tout aussi jeune mais qui a déjà fait deux années dans sa carrière professionnelle : Carlos Canal en provenance de Burgos BH. En 2022, l'effectif alterne donc de nouveau entre coureurs expérimentés et quelques jeunes avec un bon potentiel.

Mikel ALONSOretraite
Jokin ARANBURUretraite
Garikoitz BRAVOretraite
Carlos CANALBurgos BH (PT)
Asier ETXEBERRIALaboral Kutxa (amateur)
Unai IRIBARLaboral Kutxa (amateur)
Xabier ISASALaboral Kutxa (amateur)
Dzmitry ZHYHUNOUretraite



Effectif 2022

🇪🇸 Mikel BIZKARRA - 21/08/1989 - Grimpeur / leader courses par étapes

Très bon Tour de Catalogne et bon Tour d'Andalousie. La Vuelta a été décevante. On pouvait espérer mieux comme, par exemple, un top 20 au général comme en 2018 chez Euskadi Murias. Mais quelle 20e étape de sa part ! Il rate de peu la victoire, vraiment dommage. Aussi grande déception et peine son abandon dès la première étape de l'Itzulia. Sa récompense serait quand-même de lever les bras avec le maillot Euskaltel, lui qui n'a qu'une victoire pro' dans sa carrière.

~~

🇪🇸 Gotzon MARTÍN - 15/02/1996 - Leader - grimpeur / puncheur

On attendait qu'il continue sa progression réalisée en 2020 et il n'a pas déçu. Une belle régularité et un nouveau pallier de franchi. Sa chute en Asturie gâche son premier pic de forme. Il aurait pu faire top 5 ou 10. Et incroyable fin de saison après la Vuelta. Ça lui a fait du bien d'y participer. Maintenant en 2022, pour ce qui sera peut-être sa dernière saison en orange, il se doit de ramener une victoire et de se rapprocher du niveau des coureurs WT.

~~

🇪🇸 Antonio Jésus SOTO - 24/12/1994 - Leader / polyvalent

L'explosion de la saison alors qu'il voulait arrêter le cyclisme après une saison 2020 catastrophique. Il a démarré tranquillement avant d'exploser un dimanche de mai en Murcie. Là, chez lui, sous la pluie, et après une longue échappée, il remporte sa première victoire en pro et surtout la première victoire de l'équipe depuis 2 ans et une victoire de Sergio Higuita au Portugal. On pouvait croire qu'il s'agissait seulement d'une performance d'un jour comme d'autres coureurs de l'équipe. Mais non, il va confirmer avec une très bonne Arctic Race où, sans sa chute, il rentre sans doute dans le top 10 du CG. Sélectionné sur la Vuelta, il va y chercher 3 solide tops 10 au sprint. Des performance qui lui permettent d'être sélectionné pour les championnats d'Europe et du Monde. Il manque malheureusement les mondiaux à cause d'une chute lors de la reconnaissance. Comme Martín, s'il continue sur sa lancée, 2022 risque d'être sa dernière chez Euskaltel-Euskadi.

~~

🇪🇸 Luis Ángel MATÉ - 23/03/1984 - Capitaine de route

J'étais très sceptique quant sa venue chez Euskaltel. À 37 ans, je le voyais finir tranquillement sa carrière ici. Finalement, il a encore le niveau et permet à Euskaltel de faire quelques résultats. Il faut surtout retenir sa 6e place sur le Tour de Valence (4e de l'étape reine) et sa Vuelta où il est le plus régulier des grimpeurs de l'équipe (30e au final). Il a aussi été recruté pour son expérience, il en faut dans une équipe qui en a que peu. Il est en plus apprécié des autres coureurs et semble vraiment aimer l'équipe et son histoire.

~~

🇪🇸 Antonio ANGULO - 18/08/1992 - Puncheur

Début de saison plutôt décevant. Puis il est monté en régime et était clairement l'un des hommes forts de l'équipe sur la fin de saison. Il aurait pu/du avoir sa place sur la Vuelta mais il a été préféré à Lobato.

~~

🇪🇸 Juan José LOBATO - 30/12/1988 - Sprinteur / capitaine de route

Un des deux seuls coureurs victorieux cette année. C'est donc une bonne saison pour lui ? Clairement pas non. Sa victoire en Alentejo (une 2.2.) ne permet pas de masquer sa mauvaise saison. Tous les autres sprints ont été ratés. L'équipe entière a parfois été tournée autour de lui pour qu'il ne fasse même pas top 10, 15 ou 20. Malgré tout, il est sélectionné sur la Vuelta où il réussit l'exploit, alors qu'il est le seul sprinteur, de ne même pas être le coureur le plus rapide de l'équipe. Il est seulement le 3e derrière un coureur complet et un grimpeur. Le pire étant qu'on risque de voir ce genre de performances encore longtemps. Il est sous contrat jusqu'en 2023 et il est très pote avec Jorge Azanza. Il ne va pas partir de si tôt.

~~

🇪🇸 Mikel ITURRIA - 16/03/1992 - Grimpeur / équipier

C'est sur le papier l'un des meilleurs coureurs et surtout celui qui a le meilleur palmarès avec sa victoire sur la Vuelta en 2019. On pouvait en espérer mieux. Un peu trop discret. Par exemple, hormis une échappée, il est invisible sur toute la Vuelta. Pour retenir du positif, on peut citer sa 3e place sur le Trofeo Andratx, sa 5e place sur l'Ordiziako et sa 15e place au sommet du Ventoux.

~~

🇪🇸 Xabier Mikel AZPARREN - 25/02/1999 - Rouleur-polyvalent / équipier

On pouvait peut-être s'attendre à mieux lorsque la route s'élève surtout qu'il dit qu'il viser les classements généraux des courses à étapes de quelques jours. Mais sinon au-delà de ça, quel travail d'équipier tout au long de l'année. On doit aussi évidemment évoquer ses chronos, puisque c'est avant tout un spécialiste des contre-la-montre. C'est vraiment très bon pour son gabarit et son âge. La grosse performance, c'est le dernier chrono de la Vuelta (preuve de sa résistance), la déception, c'est le chrono des championnats d'Espagne. Sans doute un peu juste sur des longues distances pour l'instant. Doit prendre encore de la caisse mais il est clairement à suivre de très près en 2022.

~~

🇪🇸 Joan BOU - 16/03/1997 - Équipier / grimpeur

Une des satisfactions de la saison. Un vrai pallier de passé. Une bonne première étape en Catalogne avant de tomber. Il tombe peut-être trop. C'est très régulier quand il ne tombe pas. Il faut noter une bonne Route d'Occitanie, un très bon GP Torres Vedras et une participation à la Vuelta (avec plusieurs échappées).

~~

🇪🇸 Mikel ARISTI - 28/06/1993 - Sprinteur

C'est le meilleur sprinteur de l'équipe sur le papier. Un podium dès la première course de la saison. Une autre peu après. Deux autres suivront, mais il y a surtout les chutes, les mauvais placements et une totale disparition en deuxième partie de saison. Frustrant. Se doit d'être plus régulier de février à septembre.

~~

🇪🇸 Carlos CANAL - 28/06/2001 - Polyvalent / classiques

Passé sur la route en 2020 avec Burgos-BH, Canal est encore un petit jeunot aussi bien par rapport à son âge que son expérience sur la route. Il a réalisé deux premières saisons correctes ponctuées par une participation sur la dernière Vuelta. Recruté pour que l'équipe (et Orbea) ait un coureur qui aille sur d'autres disciplines. En l'occurence, le VTT puisqu'il a été champion d'Espagne junior dans cette discipline ainsi qu'au CX. En plus de cela, il a une belle marge de progression sur route.

~~

🇪🇸 Unai CUADRADO - 26/07/1997 - Équipier / grimpeur

Si l'irrégularité devait avoir un visage, ça serait lui. Il a fait des performances vraiment bonnes : sur l'étape reine de la Ruta del Sol où il termine juste derrière Ethan Hayter, sur le Tour de Murcie où il me semble être clairement l'un des plus forts du groupe qui se jouera la 2e place et sur le Tour du Limousin où il est très offensif. Mais le reste du temps, c'est tellement pauvre. Espérons que son irrégularité se transforme en régularité.

~~

🇪🇸 Julen IRIZAR - 26/03/1995 - Équipier

Auteur de la performance la plus incroyable et surprenante de l'année pour un coureur de l'équipe. Lui qui n'est même pas un grimpeur, sur la Semaine Cycliste Italienne, il fait 11e de la première étape dans les temps de coureurs WT. Il passe pas loin de faire top 10 au classement général en plus. Un peu isolé dommage. Une comète en somme. Après comme les autres, le reste du temps, c'est très léger.

~~

🇪🇸 Txomin JUARISTI - 20/07/1995 - Équipier / grimpeur

Une grosse performance sur la dernière étape du Tour du Pays basque où il est le meilleur coureur de l'équipe et réalise un beau top 30. Le reste du temps, c'est triste. Il a 26 ans. Sans trop y croire, on croise les doigts pour qu'il gagne en régularité en 2022.

~~

🇪🇸 Ibai AZURMENDI - 11/06/1996 - Équipier / grimpeur

Il n'y a pas grand chose à dire sur sa saison 2021. Il n'a pas eu beaucoup de chance : chutes, malaise(s) à l'entrainement et Covid. Mais ça reste très léger à 25 ans.

~~

🇪🇸 Peio GOIKOETXEA - 14/07/1992 - Équipier / baroudeur

C'est un peu le Lachlan Morton version basque. Il court bien pour découvrir de nouvelles cultures que pour faire des résultats. Il est d'ailleurs assez apprécié dans l'équipe. En 2018, il a fait une longue coupure car il a du se faire enlever le rein gauche en raison d'une sténose. Heureusement, il a pu reprendre la compétition par la suite. Aucun résultat sinon. À 30 ans, il n'y a pas grand chose à espérer.

~~

🇪🇸 Iker BALLARIN - 04/05/1997 - Équipier / baroudeur

Pas grand chose à dire encore une fois. Il n'y a rien à se mettre sous la dent. Il est malgré tout prolongé car seulement deux saisons en pro. Il devra se montrer plusieurs fois en 2022 s'il espère prolonger l'aventure.

~~

🇪🇸 Unai IRIBAR - 12/06/1999 - Équipier / polyvalent

Un bel espoir du cyclisme basque et du cyclisme espagnol plus globalement. Un des meilleurs U23 en Espagne en 2021. Il avait un profil de sprinteur passant bien les bosses en arrivant chez les espoirs mais s'est peu à peu transformé en coureur très complet et même bon grimpeur. On a pu voir ça sur le Giro U23 où il termine dans le top 15 au général. On peut maintenant se demander le profil qu'il aura chez les professionnels. Je ne pense pas qu'il ait beaucoup de mal à s'adapter donc on aura sans doute la réponse à court terme.

~~

🇪🇸 Xabier ISASA - 12/06/1999 - Équipier / polyvalent

Encore un bel espoir du cyclisme basque/espagnol. Il ne sera resté qu'une petite saison dans la réserve avant qu'on le monte dans l'équipe A, préféré à d'autres coureurs. Que ce soit sur les courses d'une journée au Pays basque ou sur les courses à étapes en Espagne, il était on fire lors des deux derniers mois de la saison précédente. C'est un hybride à l'image de son coéquipier Unai Iribar. La différence est qu'il n'a quasiment jamais couru une seule course dans un peloton pro'. Grosse curiosité de la saison 2022.

~~

🇪🇸 Asier ETXEBERRIA - 19/08/1998 - Équipier / grimpeur

Pur grimpeur, plutôt limité ailleurs, qui a connu des hauts et des bas chez les amateurs. D'où ses cinq années chez AMPO/Laboral Kutxa. Après de bons débuts chez les espoirs, il s'est blessé à plusieurs reprises mais la structure a continué à lui faire confiance. À raison puisqu'après une bonne saison en tant qu'elite-amateur, il est devenu stagiaire pour la deuxième fois (après 2019) et passe enfin professionnel.


Organigramme

🇪🇸 Mikel LANDA → président officieux Fundación Euskadi
🇪🇸 Jésus EZKURDIA → président Fundación Euskadi
🇪🇸 Aitor GALDÓS → manager staff Euskaltel Euskadi
🇪🇸 Jorge AZANZA → directeur sportif Euskaltel Euskadi
🇪🇸 Pello OLABERRIA → directeur sportif Euskaltel Euskadi
🇪🇸 Iñaki ISASI → directeur sportif Euskaltel Euskadi


Effectif 2022 Laboral Kutxa


2000 → 🇪🇸 Xabier BERASATEGI, Ailetz LASA, Jon ARAKAMA et Iñaki MURUA
2001 → 🇪🇸 Unai HIERRO et Ibai RUIZ DE ARCAUTE
2002 → 🇪🇸 Enekoitz AZPARREN, Iker MINTEGI, Asier CASTILLA, Iván GÓMEZ et Ander LÓPEZ
2003 → 🇪🇸 Nicolás ALUSTIZA, Unai ZUBELDIA, Danel CASAIS, Xabier INTXAUSTI, Aitor AGIRRE, Iñigo GONZÁLEZ DE HEREDIA, Sergio LORENZO et 🇫🇷 Maxime RENOUX

Effectif 2022 ♀ Laboral Kutxa - Fundación Euskadi

🇪🇸 Mireia ARRIAZU (2003), Irantzu BELOKI (2000), Yurani BLANCO (1998), Tania CALVO (1992), Elena CUENCA (1999), Idoia ERASO (2002), Garazi ESTEBEZ (2002), Olatz GABILONDO (1999), Xubane GARAI (2002), Ariana GILABERT (2000), Sandra GUTIÉRREZ (2003), Amaia LARTITEGI (2001) et Usoa OSTOLOZA (1998).

Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3417709
Euskaltel et Laboral Kutxa (l'équipe féminine) viennent de finir le stage de pré saison à Altea. De ce que j'ai lu, j'ai l'impression qu'ils étaient plusieurs à avoir des symtômes du Covid. Si c'est le cas, ça commence bien. En tout cas, il y avait pas mal de coureurs en méforme. Deux coureurs de la réserve était aussi présent : Xabier Berasategi (qui devrait enfin être pro en 2023) et Ibai Ruiz de Arcaute.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3417816
Quef a écrit :
12 janv. 2022, 19:31
Ça c'est de la présentation complète :applaud:
Pas totalement, ils ont toujours pas ajouté les photos des coureurs à mon grand regret. :green:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3420086
Antonio Angulo, Xabier Mikel Azparren, Ibai Azurmendi, Joan Bou, Mikel Iturria, Julen Irizar, Juanjo Lobato et Antonio Soto pour la reprise dimanche sur la Classique de Valence.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3420727
Soto 5e et il commence bien la saison. Surtout qu'il a été gêné à deux reprises par les chutes. La première fois, il a du faire un gros effort pour revenir dans le peloton puis pour se replacer. Il semblait costaud. Je le sens bien cette année. Lobato est tombé dans une descente, sans conséquence même s'il était bien amoché à une cuisse. Azparren dans l'échappée mais un peu déçu qu'il n'ait pas pu suivre Adrià, Dujardin et Verre. RAS pour le reste.

Après Majorque, il ne restera plus qu'à Cuadrado, Canal et Aristi de débuter la saison.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3423670
- Trofeo Calvia : l'épreuve du Challenge de Majorque où l'équipe n'a pas existé. À 80km de l'arrivée, seul Martín était dans le peloton des favoris. Incapable de suivre dans le final : 35e.
- Trofeo Alcúdia : beau travail dans le final (+ Bizkarra dernier échappé) mais au sprint Soto et Martín restent assez limités face aux vrais sprinteurs. Top 15 quand-même.
- Trofeo Serra de Tramuntana : Martín et Bizkarra un peu juste mais ils termineront dans le groupe pour la 10e place. Idem pour un surprenant et bon Etxeberria.
- Trofeo Pollença : Bizkarra 13e derrière du très costaud mais on pourra regretter que son placement est catastrophique au pied de la côte finale. Ce qui ne change pas de d'habitude mais bon, c'est du Moncoutié dans le placement quoi. Martín pas mal non plus. Soto et Isasa ont tenté de loin.
- Trofeo Playa de Palma : Les Euskaltel à l'attaque dans le final avec Goikoetxea et Isasa. Finalement sprint et Soto 22e. Je ne sais pas s'il a été gêné par la chute dans le final car il termine légèrement détaché du premier groupe.

En gros, c'est un début de saison correcte mais on voit déjà la différence avec les équipes WT. Je pense que ça va être très compliqué d'exister dès qu'il y aura +5 équipes WT sur une course. Quelques coureurs un peu décevant : Azparren qui m'a pas l'air en grande forme tout comme Iribar par rapport à Etxeberria et Isasa qui font un beau début.



Volta a la Comunitat Valenciana : Azparren, Azurmendi, Bou, Soto, Juaristi, Iturria, Martín. À l base Bizkarra devait être présent donc un top 20 au général était possible mais là ça me semble mort. Bon de toute façon, top 20... voilà. :elephant: La deuxième étape pourrait convenir à un Soto ou Martín pour un top 10. Les deux dernières étapes c'est tout plat, le plateau des sprinteurs n'est pas non plus impressionnant mais comme sur le Challenge de Majorque, ils vont être un peu juste. Sinon : montrer le maillot dans l'échappée.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3426294
Un bon Tour de la Communauté valencienne : 6e au classement par équipe. Soto et Martín au niveau sur différentes étapes. Surtout Martín sur l'étape reine où c'est la première fois qu'il est proche du niveau de leaders WT sur une arrivée au sommet. Soto très surprenant sur l'étape que remporte Evenepoel. Martín avait suivi le groupe des favoris mais s'est fait péter le caisson rapidement. En tout cas, les deux fois, ce sont les meilleurs coureurs Pro Team. Azurmendi, Bou et Iturria ont aussi fait une belle impression en second plan. Azparren toujours à l'attaque même si j'aimerais que l'équipe le canalise un peu mieux. Bref, elle montre un niveau assez encourageant pour la suite. J'espère juste que 1 ou 2 autres coureurs autre que Soto, Martín et Bizkarra vont aller faire des résultats.

La réserve était sur les deux premières manches de l'Essor Basque et ça commence très bien avec du très bon Xabier Berasategi, Enekoitz Azparren et Unai Zubeldia, pour ses débuts chez les espoirs. D'ailleurs on m'a dit qu'en plus de Berasategi et Azparren, Zubeldia sera un coureur protégé cette année même s'il n'a pas encore 19 ans. Grande confiance en lui.
Dommage que l'équipe n'ait pas recruté Haimar Etxeberria, elle loupe un beau talent. Une nouvelle fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3430634
Belle étape de Xabier Isasa aujourd'hui en Andalousie. Manque de caisse dans le final mais il n'est que de 2001 et c'est seulement son sixième jour de course chez les professionnels. De bon augure pour la suite de la saison et de sa carrière. Je le trouvais déjà très intéressant sur ce début de saison. L'équipe va encore compter sur Martin et Soto et Maté, qui a terminé 18e de la Clásica de Jaén, sur le Tour d'Andalousie puisque Bizkarra est blessé suite à une chute à Murcie. Enfin je remarque qu'Azurmendi fait un bon résultat aujourd'hui, il sera temps de progresser un peu.

Azparren toujours à l'attaque, j'espère qu'il deviendra un bon gazier à l'avenir. Premier test de la saison sur le CLM en Algarve cette semaine. Première étape où ils sont quasiment tous tombés (il y a Azparren, Lobato, Cuadrado, Juaristi, Etxeberria, Iribar, qui revient après avoir eu la Covid, et Ballarin). Dommage car Azparren, qui avait l'air à l'aise dans les bordures, termine à environ 25/30s de Jakobsen après être tombé à moins de 10km de l'arrivée. Au moins il semble en forme. Pour le général, elle n'a personne donc toute placette ou maillot distinctif sera bon à prendre.

À Oman, très déçu de voir Bou se faire lâcher lors des bordures de l'étape de Green Mountain. Très déçu pour ne pas dire dégoûté car je voulais le voir jouer sa carte personnelle sur une arrivée en côte. Il était dans le top 15 au général. Goikoetxea remporte le prix de la combativité et ça a l'air de convenir à l'équipe. Bon pourquoi pas.

Enekoiz Azparren à un très bon niveau sur l'Essor Basque, il a donc terminé par un podium. Je pense qu'il va monter avec Berasategi en fin de saison.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3432981
Dommage Azurmendi qui a pris un tir sur la 4e étape du Tour d'Andalousie alors que sur la 3e il avait terminé dans le groupe des favoris.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3435868
Comme le fait remarquer @Ancelin, j'étais plutôt content de la performance d'Azurmendi sur le Tour d'Andalousie (après tous ses problèmes physiques et de santé) avant de me dire que c'était peut-être un résultat sans lendemain. Je ne dirais peut-être pas ça tout de suite mais vu son résultat sur O Gran Camiño, j'ai peur que ça en prenne le chemin. (edit : je viens de voir qu'il était tombé hier, la série se poursuit malheureusement). À part la 9e place de Canal sur le CLM, il n'y a pas grand chose à retenir de la course malheureusement. Assez surpris du niveau de Canal sur le chrono malgré, je ne pense pas qu'il a travaillé cette discipline chez Burgos, peut-être un peu plus chez Euskaltel mais j'en doute. Chrono assez court, peut-être un effet du CX qu'il a fait chez les juniors ? :elephant: Mais sinon l'équipe était très décevante sans le trio Martin, Soto et Bizkarra.

En Algave, Azparren vraiment solide avec quelques progrès en montée. En plus de son très bon contre-la-montre, je le voyais vraiment frotter dans les premières positions du peloton sur chaque étape. Le problème c'est qu'il est trop seul. Quand je le vois tenter d'aider Lobato qui n'arrive même pas à tenir sa roue dans les derniers kilomètres avant les sprints... Autant rouler pour soi.

Pour revenir sur le Tour d'Andalousie, on voit bien que Soto et Martin, même s'ils peuvent être très bons sur plusieurs étapes d'une course, ont du mal à reproduire les efforts sur la totalité de la course. Mais j'ai un peu de peine de voir qu'il n'y a que 3/4 coureurs qui tiennent à bout de bras l'équipe. Un coureur comme Irizar est méconnaissable par rapport à ses années chez Murias par exemple. Pourtant aucune blessure à noter, j'ai du mal à comprendre la raison.

À l'inverse, le début de saison est quasi-parfait dans la réserve. Victoire de Berasategi hier sur une course en Cantabrie avec un triplé et 6 Laboral Kutxa dans les 10 premiers. 2e place pour lui aujourd'hui toujours en Cantabrie. Dommage qu'elle refuse d'être sur toutes les manches de la Coupe d'Espagne.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3449451
Finalement Azparren deuxième de l'Alentejo. La première partie du chrono était en bosse et il aurait perdu 20s sur Aular avant de quasiment tout reprendre dans la descente et dans la partie finale selon son Strava. Au moins il repart avec un succès que Machado ne lui a même pas disputé. Il continue quand même sa progression mais pour progresser davantage il faudra sans doute quitter l'équipe. Peut-être pas dès la fin de l'année, car il veut faire au moins une saison avec son frère dans la même équipe, mais pourquoi pour fin 2023. Fin de saison pour Lobato qui est allé son petit succès sur la dernière étape. :elephant: C'était la reprise pour Aristi après plusieurs mois sans courir. J'ai regardé le résumé vidéo et le placement des deux est une catastrophe. Rien de surprenant quand on voit qu'ils sont pas capables de faire mieux qu'un top 20 sur des plus grosses courses.

Le Tour de Catalogne a une nouvelle fois montré que leur niveau été bien trop éloigné de celui des WT et des meilleures PT. J'ai cru que Bizkarra pouvait aller chercher le maillot de la montagne (ce qui est pas mal sur une épreuve WT) mais le numéro d'Higuita est venu tout ruiner hier. Une bonne mention pour Canal qui a réussi à s'accrocher au peloton des favoris sur cette étape. Mais comme Azparren, je pense qu'à moyen terme, s'il a une proposition ailleurs, il vaudra mieux l'accepter. Soto et Martin ont approché le top 10 mais c'était au sprint. Dès que la course se décantait, ils ont vite disparu. Grosse irrégularité pour les deux sur les épreuves WT. Ils ont du mal à confirmer ce qu'ils avaient montré l'année dernière.
Bon et le calendrier hors WT n'est pas bon du tout. La moitié de l'équipe manque de rythme et ne progresse absolument pas et certains semblent régresser. Quand je vois la différence entre le Julen Irizar de Murias et celui d'Euskaltel... J'espère qu'ils vont s'en rendre compte mais j'ai de moins en moins d'espoirs. Je pense qu'Azanza et co se contentent vraiment de montrer le maillot sur des échappées publicitaires et c'est tout. Je veux bien que l'équipe soit familiale mais il va peut-être falloir penser à faire un peu mieux avant de penser à qui fera la meilleure cueillette aux champignons le dimanche.

Du côté de la réserve, encore un doublé Berasategi-Azparren ce week-end. Malheureusement sur l'Aiztondo Klasika et la Subida a Gorla, les deux courses basques où il y a eu de la concurrence pour l'instant, l'équipe n'a pas été la hauteur. C'est très étonnant car encore hier ils étaient 4-5 à partir ensemble sur la principale ascension de la course. Mais le niveau des adversaires devait être vraiment faible.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3471507
Grosse chute de Gotzon Martin mercredi à l'entrainement. Il est out plusieurs mois. Je rappelle que Mikel Bizkarra s'est aussi blessé cette saison. Aristi, plus du tout au niveau pour courir chez les professionnels semble toujours avoir des problèmes aux genoux et que Soto a l'air aussi d'avoir un problème physique puisqu'il est absent depuis un bon mois maintenant. Et je ne pense pas que la naissance de son enfant soit la cause de son absence prolongée. Maté revient à la compétition demain après avoir lui aussi un problème (de quel ordre ?) en avril. Mauvaise dynamique en ce moment et c'est un peu la même chose dans la réserve où un coureur se blesse à chaque course j'ai l'impression.

Un peu de positif avec Unai Iribar qui a fait une belle impression sur les dernières courses (Route Adélie - Tour des Alpes et enfin, Tour des Asturies). Quand je vois qu'un néo pro montrer plus de choses que la moitié de l'effectif qui est présent depuis plusieurs années, je ne sais pas trop quoi en penser. Même Isasa et Etxeberria, sans avoir un niveau affolant, c'est bien mieux que les Lobato, Aristi, Irizar, Ballarin, Juaristi et consorts. Le niveau de Lobato et Aristi est assez honteux. Aucun niveau pour courir en PT et j'ai l'impression qu'ils ne sont absolument pas impliqués dans les courses. Qu'est-ce qu'ils font là sérieusement ? Sur le Tour de Bretagne, l'équipe s'est débrouillée avec Angulo, Canal et Isasa et c'est tout. Irizar était aussi complètement à la rue alors qu'il a pourtant fait un correct résultat en Turquie. Je les aime bien mais normalement c'est merci au revoir en fin de saison pour eux. Lobato qui a un contrat jusqu'en 2023, assez incroyable. Et il a l'excuse de la petit victoire par saison sur la Vuelta ao Alentejo, seule course où il fait quelque chose.
Je garde aussi du positif avec la 4e place de Bizkarra sur le Tour des Asturies. Si je ne me trompe pas, c'est son meilleur résultat sur une course à étapes après le Tour d'Aragon 2018 (2e). Meilleur en terme de places car sinon même si c'était un fond de top 10 sur le Tour d'Andalousie l'année dernière ou 16e sur un Tour de Valence, le niveau était bien supérieur.

La grosse déception c'est Azurmendi et ses collègues de l'échappée qui font absolument n'importe quoi sur la première étape du Pays basque, honteux de réduire à néant une occasion en or. Surtout pour des PT de leur niveau.

J'attends donc de voir Iribar davantage progresser. Azparren, évidemment. C'est sans doute le coureur de l'équipe qui est en mesure de faire les meilleurs résultats. Angulo arrive sur des courses où il est à l'aise. Canal pas mal mais j'en attends plus même s'il n'est que de 2001. L'équipe va devoir se passer de Martin, qui n'a pas progressé sur les courses WT, et Soto qui n'a pas couru depuis le Tour de Catalogne. Bref, la saison risque d'être longue encore une fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3471536
Orodreth a écrit :
13 mai 2022, 22:50
Sur le Tour de Bretagne, l'équipe s'est débrouillée avec Angulo, Canal et Isasa et c'est tout. Irizar était aussi complètement à la rue alors qu'il a pourtant fait un correct résultat en Turquie.
Entre une course sur autoroute où un mec sort des résultats les jours où ça bordure pas et de vraies routes piegeuses faites pour faire la course à tout moment, y'a un monde. :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3471543
Iguane a écrit :
14 mai 2022, 09:41
Orodreth a écrit :
13 mai 2022, 22:50
Sur le Tour de Bretagne, l'équipe s'est débrouillée avec Angulo, Canal et Isasa et c'est tout. Irizar était aussi complètement à la rue alors qu'il a pourtant fait un correct résultat en Turquie.
Entre une course sur autoroute où un mec sort des résultats les jours où ça bordure pas et de vraies routes piegeuses faites pour faire la course à tout moment, y'a un monde. :siffle:
Chez Murias, c'était sans doute le coureur qui se débrouillait le mieux lorsque ça bordurait ou sur des épreuves comme le Tour de Grande Bretagne. L'année dernière, il termine 11e de la première de la Semaine cycliste italienne. Quand on regarde le top 10, je ne comprends toujours pas comment il a pu faire un tel résultat à la pédale. C'est assez énervant de voir que plusieurs coureurs de l'équipe font une perf' dans l'année et c'est le désert ensuite.

42 Giro d'Italia Santarcangelo di Romagna - Reg[…]

https://www.zupimages.net/up/22/17/1t7g.png Il […]

... j'adore les GT et je regarde toujours les […]

BB HOTELS-KTM 2022

Ce samedi, AG2R, Alpecin, Arkéa, Bahrain, B[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site