Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 1 sur 23
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 23
Par shackshack
#3278238
Image



L'équipe Israël Start-Up Nation portée par son milliardaire canadien Sylvan Adams entame sa deuxième saison au plus haut niveau du cyclisme mondial. Au cours de sa première saison WT, largement amputée par les annulations de courses liées au Covid, elle remporte deux succès majeurs sur des Grands Tours par l'intermédiaire d'Alex Dowsett sur le Giro et de Dan Martin sur la Vuelta, ce dernier terminant à une honorable 4ème place au classement général de cette course remportée par Primoz Roglic. La saison 2020 marquera également l'aboutissement de la raison première liée à l'existence de l'équipe, à savoir faire courir un israélien sur la course la plus prestigieuse du monde, le Tour de France et terminer l'épreuve par l'intermédiaire de Guy Niv. Afin d'assurer ce standing WT et davantage peser sur tous les types de courses au calendrier en 2021, l'équipe a recruté entre autre Chris Froome, Sep Vanmarcke et Alessandro De Marchi avec pour ambition affichée d'aller sur le Tour pour jouer le podium final et d'emmener une équipe totalement dédiée à cet objectif. Avec la moyenne d'âge la plus élevée du peloton WT (28,9 ans), l'équipe mise sur des coureurs d'expérience et pour certains déjà proche de leur fin de carrière. Cela n'empêche pas l'équipe de parier sur des jeunes coureurs tels que Taj Jones, Sebastian Berwick ou encore Alexis Renard qui a réalisé une saison 2020 assez satisfaisante et qui devrait franchir un palier en 2021. Les 32 coureurs composant l'effectif sont présentés ci-dessous.



Effectif 2021:


Image
Image
Chris Froome

L'ancien adepte des marginal gains s'est engagé l'été dernier et ce jusqu'à la fin de sa carrière avec ISN. Exit donc les gains marginaux, le nouvel exilé de Californie apparaît beaucoup plus apaisé et donne régulièrement de ses nouvelles au sujet de sa rééducation en vidéos avec toujours le même objectif en tête: gagner un 5ème TDF. La question est donc de savoir si un ancien Sky formaté aux programmes d'entraînement millimétrés pendant plusieurs années pourra retrouver en ISN une rigueur qui lui aura permis de se retrouver sur la plus haute marche du podium à 7 reprises sur un GT.


Image
Dan Martin
L'Irlandais a porté l'équipe aux sommets lors de la saison 2020 (bien qu’il ait connu un Tour de France difficile disputé à cours de forme). Une victoire sur la Vuelta devant Roglic et Carapaz qu'il finit à la 4ème place au CG, 5ème à la Flèche Wallonne il vit une seconde jeunesse depuis qu'il a quitté la Team UAE. En 2021, il jouira d'un leadership partagé avec Chris Froome sur le Tour, Kjell Carlstrom ayant fait savoir qu'en fonction des performances affichées en début de Tour détermineront le leader de l'équipe. Dan Martin aura également pour objectif les classiques ardennnaises où il a déjà remporté LBL en 2013 et obtenu de solides résultats sur ce type de courses.


Image
Michael Woods
Il arrive chez ISN pour 3 ans dans le but d'épauler Froome et Martin. Véritable lieutenant sur les GT bien que pouvant bénéficier de bons de sortie, il devrait pouvoir jouer sa carte sur des courses d'une semaine ainsi que sur les classiques ardennnaises. Arrivé très tard en WT (il commence à 29 ans), il démontre une capacité d'adaptation très rapide en finissant 7ème de la Vuelta pour sa seconde année avec Cannondale. Il a à son palmarès deux victoires d'étape sur la Vuelta et un podium aux championnats du monde.


Image
Carl Fredrik Hagen
Le norvégien de 29 ans a connu une saison 2020 difficile où il a eu du mal à confirmer les performances obtenues lors de sa saison 2019 (8ème de la Vuelta pour son premier GT). Il arrive chez ISN dans un rôle d'équipier afin de renforcer le pôle montagne et d'accompagner ses leaders le plus loin possible. Il devra batailler pour gagner sa place dans les 8 pour le TDF et faire ses preuves dès la première partie de saison pour montrer que l'équipe peut compter sur lui.


Image
Ben Hermans
Arrivé chez ISN en 2018 et s'imposant comme leader important de l'équipe, il connait une saison 2020 compliquée avec une prestation au Tour de France transparente. Son rôle au sein de l'équipe devrait être redéfini en 2021, où il sera davantage attendu comme équipier que leader et devra montrer que ses leaders peuvent compter sur lui pour gagner sa place au TDF.


Image
James Piccoli
Attendu comme leader sur certaines courses en 2020, il s'est montré inconsistant sur l'enchaînement des étapes et en manque d'expérience dans un peloton WT. Présent sur la Vuelta, il aura acquis de l'expérience aussi bien pour protéger son leader que gérer ses efforts au cours des étapes montagneuses. Il faudra qu'il franchisse un nouveau pallié en 2021 pour prouver qu'il mérite sa place en WT et que l'équipe puisse compter sur lui. Il devrait participer de nouveau à un GT (soit Giro, soit Vuelta) en ayant un rôle d'équipier et pouvant avoir carte blanche sur des étapes vallonnées.


Image
Krists Neilands
Le letton entame sa cinquième saison avec ISN. En vue lors du dernier TDF lors de l'étape arrivant à Orcières, le coureur de 26 ans montre que les dirigeants peuvent compter sur lui sur les grandes courses aussi bien pour jouer sa carte personnelle qu'être un équipier de luxe. Aussi bien capable de bons résultats sur des courses types flandriennes que sir des parcours vallonnés, il sera assurément sur la shortlist pour le TDF 2021.


Image
Daryl Impey
Le Sud-Africain a dû être déçu de l’annulation des courses australiennes de début de saison mais il s’en remettra à coup sûr en cochant d’autres objectifs dans la saison. Coureur polyvalent, il sera leader sur certaines courses d’une semaine et pourra parfois tenter sa chance au sprint. Dans les grands évènements son expérience servira pour guider l’équipe vers le haut.


Image
Alessandro De Marchi
L’un des meilleurs baroudeurs du peloton a donc rejoint l’équipe à qui il manquait de coureurs capable de la mettre au fond en échappée. Il pourra également jouer sa carte sur des courses moins huppées et sera également un soutien de taille pour ses leaders.

Image
Alex Cataford
Le discret canadien démarre sa troisième saison au sein d'ISN. Il affiche des progrès constants de saison en saison lui permettant d'être un équipier utile et apprécié que ce soit à la préparation des sprints ou aux côtés de ses leaders en moyenne montagne. Il a participé à son premier grand tour au cours du Giro en 2020 qu'il abandonne des suites de ses blessures à la 12ème étape. Sa présence à un GT en 2021 sera compliquée étant donné que des coureurs plus expérimentés devraient se partager les compos des GTs.


Image
Sebastian Berwick
ISN a pris le pari de recruter le jeune australien pour trois saisons sur la base de ses performances réalisées sur l'Herald Sun Tour où il finit second au CG juste derrière un certain Jay Hindley qui a passé plusieurs jours en rose sur le dernier Giro. Le grimpeur devra donc faire sa place au sein d'un groupe très expérimenté et montrer une adaptation aux courses européennes.


Image
Sep Vanmarcke
Le flahute belge vient en remplacement de Pollitt à la tête de l’équipe pour les flandriennes. On espérera qu’avec ISN il sera moins poissard et pourra ainsi enfin décrocher une victoire sur l’une des deux plus belles flandriennes. Le reste de l’année aura sûrement un rôle d’équipier tout en jouant sa carte sur quelques courses.


Image
Tom Van Asbroeck
Barré par le trop grand nombre de sprinteurs Tom n’a pas eu le temps de vraiment s’exprimer la saison dernière mais il a moins participé aux plus grandes courses du calendrier. Il s’avère notamment être un équipier précieux notamment pour les flandriennes.


Image
Reto Hollenstein
Reto s’est imposé au fil de ces dernières saisons comme un équipier modèle. Apprécié des autres et ravi de son travail l’équipe a décidé de le prolonger 2 ans. Il finira sans doute sa carrière en beauté en continuant d’épauler ses coéquipiers.


Image
André Greipel
Désormais conscient qu’il n’a plus ces jambes d’autant, le gorille de Rostock s’est contenté de sprinter un minimum et ça devrait être encore le cas cette saison laissant sa place aux sprinteurs plus vaillants. Durant sûrement ces deux dernières saisons de sa carrière il se contentera d’être le capitaine de route.


Image
Jenthe Biermans
Le jeune belge a du mal à confirmer ses espoirs vu en lui en Juniors et en Espoirs, cependant il est un soutien précieux lors des flandriennes et pourra jouer sa carte comme c’était le cas la saison dernière sur quelque courses d’une semaine à sa portée en attendant de se révéler dans les courses qu’il affectionne.


Image
Rick Zabel
Le sprinteur allemand devra je pense encore se contenter d’un rôle de PP en 2021 tant l’horizon semble boucher, pour se consoler il devrait avoir quelques occasions à saisir.


Image
Mads Wurtz Schmid
Le jeune danois a eu une fin de saison galère tant l’équipe semble l’avoir mis au placard et il n’avait pas l’air de trop l’avoir apprécié. En espérant que tout soit rentré dans l’ordre pour qu’il puisse à nouveau s’exprimer en 2021 sur les flandriennes et sur quelques courses d’un jour où il fera parler sa pointe de vitesse.


Image
Hugo Hofstetter center]

Le français a été à la hauteur des attentes placées en lui à son arrivée. Il remporte le Samyn et fait 6 sur KBK ce qui le place en confiance dès le début de la saison. Sélectionné pour participer au Tour, il profite de la chute de Greipel qui handicape ce dernier une bonne partie de l'épreuve et dispute quasiment tous les sprints qu'il finit dans le top 10 battu par plus fort que lui. Il dispute les classiques flandriennes en fin de saison qu'il finit plus en retrait.


Image
Rudy Barbier
Le Beauvaisien a franchi un palier en 2020 où il remporte 2 victoires et collectionne pas mal de tops 10. Ayant gagné la confiance des managers, il prolonge pour 2 saisons avec ISN et devrait bénéficier d'un leadership plus important sur les sprints en 2021 ainsi que d'un véritable train. Cependant, ses difficultés à passer des petites côtes et le fait qu'il soit rapidement lâché en montagne font de Rudy Barbier un coureur n'offrant pas de réelle garantie sur un GT. A lui de travailler sur ses faiblesses pour avoir une sélection sur un des deux tours qu'il reste aux sprinters, Giro ou Vuelta (ISN visant le CG sur le Tour).


Image
Alexis Renard
Le jeune français de 21 ans a connu sa première année pro en courant déjà son premier GT. Malgré une année difficile pour un néo-pro pour cause de covid, il se montre aux côtés de ses leaders et assume un rôle d'équipier sur la Vuelta où il a également l'occasion de montrer sa point de vitesse au sprint (il abandonne cependant son premier GT en dernière semaine de course). Il devrait connaître une année 2021 dans un rôle d'équipier de sprinter en faisant partie d'un train. Il a assurément une marge de progression aussi bien sur le contre la montre que sur des parcours plus difficiles type coupe de France où sa pointe de vitesse pourrait l'aider à régler un petit groupe de coureurs.


Image
Norman Vahtra
Le jeune sprinteur estonien n’a pas joué une seule fois sa carte en 2020 et c’est bien dommage tant il a dominé le circuit d’Europe de l’Est/Centrale en 2019. On espère qu’il aura des libertés cette saison pour montrer de quoi il est vraiment capable.


Image
Alex Dowsett
Alex a empoché son contrat grâce à sa victoire sur le Giro, la première de l’équipe sur un GT. Cette saison il devait s’axer sur le record de l’heure qu’il devait tenter fin décembre, finalement à cause d’une contamination au Covid19 il a décidé de reporté l’évènement. Pendant la saison il devrait être encore le meilleur élément de l’équipe sur les CLM et le reste du temps il se comportera comme un équipier modèle.


Image
Matthias Brandle
L’autrichien est un atout très utile pour les CLM, s’y illustrant chaque année par des victoires dans des courses moins huppées. Il faut également parti des trains de sprinteurs et plus particulièrement de celui de Rudy Barbier où une amitié s’est créée entre les deux hommes.


Image
Patryck Bevin
A l’aise sur le circuit australien de début de saison, cette fois il ne pourra pas s’y illustrer mais Patryck a d’autres qualités il est rapide au sprint et est très bon en CLM. Cette année il fera partie du groupe autour de Chris Froome (si tout se passe bien) et pourra s’illustrer au sprint sur quelques courses si il arrive à s’imposer face à la flopée de sprinteurs de l’équipe.


Image
Davide Cimolai
L’italien a vécu une saison très compliqué, le passage en WT étant difficile à avaler. Malgré quelques top10 on ne l’as pas vu s’illustrer par des résultats marquants. Il devra se rattraper en début de saison s’il ne veut pas reculer dans la hiérarchie des nombreux sprinteurs de l’équipe.


Image
Taj Jones
Le jeune sprinteur australien qui rejoindra l’équipe WT à partir du 1er juillet fera d’abord ses galons dans l’équipe Conti pour voir à quel niveau il peut évoluer. En effet nous ne connaissons pas tant que ça ce coureur seulement auteur d’un bon Tour de Langkawi 2020


Image
Guy Sagiv


Il entame sa 7ème saison avec ISN. Le triple champion sur route et double champion du CLM d'Israël a terminé les deux Giro auxquels il a participé remplissant aussi bien son objectif personnel que celui de l'équipe, à savoir représenter le pays sur une course aussi prestigieuse. Ayant probablement atteint les limites de son potentiel, ses objectifs 2021 devraient être de se glisser dans les échappées pour montrer le maillot, les championnats sur route et CLM d'Israël, et de participer à un GT dans un rôle d'équipier.


Image
Guy Niv
Second israélien avec une expérience importante dans l'équipe, il a participé à 3 GTs avec ISN dont le premier Tour de France de l'équipe. Ses qualités de grimpeur comparées aux autres israéliens devraient lui permettre de participer de nouveau au Tour en 2021 où il devra encore progresser en montagne pour ne pas se faire dépasser par Omer Goldstein et avoir un rôle à part entière aux côtés de Chris Froome.


Image
Omer Goldstein
Il a couru son 1er GT la saison passée aux côtés de Dan Martin lors de la Vuelta qu'il a terminé. Sa présence au prochain TDF s'avère toute aussi légitime que celle de Sagiv ou Niv voir davantage car même s'il ne peut être considéré comme un lieutenant de premier plan, il a acquis une certaine expérience en étant équipier d'un coureur qui joue le CG. A 24 ans, il bénéficie encore d'une marge de progression qu'il devra développer en 2021 pour être un équipier solide de gros leaders.


Image
Itamar Einhorn
Le jeune sprinter israélien de 23 ans pointe le bout de son nez aussi bien au milieu de la panoplie de sprinters présents dans l'équipe que des israéliens. Il remporte sa première victoire sur une course .2 disputée en Pologne et obtient quelques tops 10 sur des courses plus ou moins relevées. Les managers devraient lui accorder davantage de responsabilités en 2021, cela d'autant plus qu'une victoire israélienne sur une course de haut niveau représenterait un accomplissement du projet ISN. Il devrait connaitre sa 1ère participation à un GT (Giro ou Vuelta) en 2021.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3278635
Etoile de Bessèges:
Rudy Barbier
Jenthe Biermans
Alex Dowsett
Omer Goldstein
Alexis Renard
Tom Van Asbroeck
Mads Wurtz

On a de bons rouleurs et le CG devrait se jouer sur le CLM, Barbier pour les sprints.
Si bordures il y a je ne me fais pas d'inquiétudes on a des flahutes alignés.

Bon sinon avec un effectif de 31 et au vu des diverses annulations certains coureurs ne vont pas courir avant longtemps.
En plus je ne comprends pas pourquoi certains coureurs alignés sur certaines courses seront présent sur d'autres courses en février (je pense à Barbier présent à Bessèges et annoncé sur l'UAE Tour) alors que justement il ferait mieux de faire courir un maximum de monde. :spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3278681
Quelques programmes de coureurs pour le début de saison ou la saison entière (sous réserve que les épreuves ai lieues)

Rudy Barbier:
Etoile de Bessèges
UAE Tour
Paris Nice

Davide Cimolai:
Trofeo Laigueglia
Tirreno Adriatico
Milan San Remo
Tour d'Italie
(devait participer aux courses espagnoles annulés)

Chris Froome:
UAE Tour
Tour de Catalogne
(Tour d'Italie ?)
Critérium du Dauphiné
Tour de France

Carl Fredrik Hagen:
Drôme Classic
Ardèche Classic
Tour de Catalogne
Tour des Alpes
(Tour d'Italie ?)
(Tour de France ?)
(Tour d'Espagne ?)

Hugo Hofstetter:
Tour du Haut Var
Kuurne Bruxelles Kuurne
GP Samyn
Tirreno Adriatico
Milan San Remo
flandriennes

Sep Vanmarcke:
WE d'ouverture
Paris Nice
flandriennes

Michael Woods:
Drôme Classic
Ardèche Classic
Tirreno Adriatico
Tour du Pays Basque
ardennaises
(Tour d'Italie ?)
Tour de France
JO

Dan Martin sera lui sur le Tour et pourrait également participer au Giro.
André Greipel débutera sa saison lors du WE d'ouverture (HN et KBK).

Pour les autres pas d'infos pour l'instant
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3279257
Merci pour cette belle présentation.
J’avais oublié l’arrivée de Berwick.
L’équipe s’est quand même bien renforcée.
A voir ce que cela va donner maintenant
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3279331
Bon en faite la compo publié par l'Insta de Bessèges puis ensuite relayé par des coureurs de l'équipe était du pipo, puisque voici la vrai compo de l'équipe.

Image

Je vois pas trop ce que viens faire Hermans ici mais bon vu le tas de courses annulés ont peut comprendre que l'équipe cherche à faire courir ses principaux coureurs même n'importe.
Pour le reste ça change pas grand chose, toujours Barbier pour les sprint et Wurtz et Biermans (voire Renard) pour le CG.

Par ailleurs l'équipe ne sera finalement pas à Laigueglia et a disparu des SL provisoire de la Clasica Almeria et du Tour de Provence, c'est ballot quand on a un effectif de 31 coureurs...
Par shackshack
#3279394
Pour une fois, l'équipe ne fais pas venir 4 sprinters. Preuve que Barbier a acquis une certaine confiance de la part des managers. Et les mecs de son train sont efficaces, à voir qui sera son PP entre Boivin et Renard, les automatismes ne doivent pas être encore présents. Hermans viendra pour tourner les jambes en effet sûrement en prévision des courses qui auront lieu en France sur des parcours plus vallonés.

Ackermann et Bouhanni seront durs à aller chercher pour Barbier.
Pourquoi pas une bonne surprise de Renard sur le chrono, à suivre. Le top 10 au CG sera difficile à atteindre.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3279960
Vraiment dommage le reclassement général hier à Bessèges: Wurtz, Vanmarcke et Biermans avaient terminé dans le premier groupe (beau pétage de caisson de Vanmarcke d'ailleurs :genance: )

Barbier fait 4 aujourd'hui sans avoir réellement sprinté, pas de ISN prit dans la grosse chute mais un est tombé dans la première chute mais est reparti directement (Boivin si on n'en suit le classement ?)
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3280072
shackshack a écrit :
04 févr. 2021, 21:30
J'ai revu l'arrivée Rudy Barbier se fait dépasser par son frère. En vitesse pure, Pierre Barbier est plus rapide.
Oula non ne pas se fier sur une course.
L'an passé Barbier a tapé au sprint certains des meilleur sprinteurs du monde, il est beaucoup plus rapide que Pierre.
Hier était un sprint particulier, il était très mal placé (sans la chute il aurait été loin à l'entame du sprint) et puis on l'a vu il n'a pas réellement sprinté car il ne s'est pas mis en danseuse, il a juste pris l'aspiration de Dupont pour finir dans sa roue.
On verra mieux sur un sprint "normal".
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3280518
Belle étape de Mads Wurtz hier qui est venu chercher la 3e après un beau final. :super:
Aujourd'hui il assure en terminant 10e de l'étape du jour.
C'est désormais le seul ISN à la lutte pour le CG mais avec ses qualités de chrono il terminera je pense surement dans le top10 (voire mieux).
Par shackshack
#3280705
Wurtz a de bonnes chances de finir sur le podium avec ce chrono final. Son principal concurrent est Kwiatkowski, sur ce type de parcours Gilbert et Politt ne devraient pas être de vrais dangers.

Sur le championnat national australien sur route, Berwick finit 11ème.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3282637
Changement de programme pour Davide Cimolai, avec l'annulation des courses espagnoles il débutera sa saison sur les Boucles Drôme Ardèche avant de rebondir sur son calendrier initial: Tirreno Adriatico et Milan San Remo (avant il fera une pige sur le GP Larciano avec la sélection italienne).

Par ailleurs Dan Martin et Michael Woods débuteront au Tour du Haut Var.

Vraiment dommage que l'équipe ne soit ni en Provence ni à Almeria, ça fait un vraiment un calendrier faible pour 31 coureurs...
Par shackshack
#3282853
Ce qui a été embêtant ce sont les annulations de courses de début de saison. Les organisateurs ne peuvent accepter des équipes supplémentaires une fois que les invitations ont été données.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3284522
Grosse équipe sur le papier avec le duo Martin-Woods pour le général, il y a de quoi viser un très bon résultat au CG voire une victoire d'étape.
Neilandts sera à surveiller pour la deuxième étape.
Je pense que les étapes sont trop difficiles pour Impey et Bevin qui seront équipiers, Hofstetter et Vanmarcke sont là pour faire des efforts en vu des classiques.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3284526
UAE Tour:
Première course de Froome avec l'équipe, on verra si il a retrouvé son niveau pour viser un top10 final, mais je ne me fais aucune illusion pour sa première course. Je pense que Hermans sera plus en mesure de faire un résultat final.

Pas de Barbier pour les sprints finalement (il sera sur les classiques belges) mais le duo allemand Greipel/Zabel. J'espère là aussi que Zabel aura sa chance pour sprinter, je pense que Greipel est trop cramé pour faire un résultat.

Première course avec le maillot de champion national pour Goldstein également. :super:
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3284840
Bon comme on le sait l'équipe possède un large effectif (31 coureurs) et un calendrier un peu léger pour le mois de février.
Voici la liste des coureurs qui n'ont pas encore couru et leur course de reprise si ils sont annoncés quelque part:

Sebastian Berwick: ?
Alexander Cataford: ?
Davide Cimolai: Fera sa rentrée sur les Boucles Drôme Ardèche
Alessandro De Marchi: Reprise sur les courses italiennes ?
Itamar Einhorn: Annoncé sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne
Carl Fredrik Hagen: Fera sa rentrée sur les Boucles Drôme Ardèche
Reto Hollenstein: Annoncé sur le Het Nieuwslab
Guy Niv: ?
James Piccoli: ?
Guy Sagiv: ?
Norman Vahtra: Annoncé sur le Het Nieuwslab.
Tom Van Asbroeck: Annoncé sur le Het Nieuwslab

On peut imaginer que ceux qui n'ont encore course d'annoncé débuteront leur saison soit sur les Boucles Drôme Ardèche, soit sur les semis-classiques belges ou soit sur les courses italiennes qui se profilent.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3284958
Première victoire de la saison pour l'équipe grâce à Woods. :applaud:
Il endosse également le maillot de leader.

Martin comme hier termine avec les favoris mais sans éclats, mais pas inquiétant puisqu'il revient d'une grippe.
Neilandts a lui perdu son maillot de la montagne.

Ca sera dur demain de garder le maillot de leader face aux meilleurs grimpeurs, un podium/top5 final serait déjà un très bon résultat pour Woods.
Au vu de sa forme Martin peut aussi ramener un top10 final à l'équipe.
Par shackshack
#3285076
Cette victoire lance la saison de l'équipe et permet de mettre en confiance le groupe.

Woods est en forme assez tôt dans la saison. Pour le maillot, tout dépendra comment la course se déroulera demain et si une équipe durci dès le début ou pas. Si ISN contrôle la course sans que les autres équipes ne changent de rythme, Impey et Neilands peuvent rester aux côtés de Woods et Martin jusqu'au col de Braus voir un peu plus. Sur le col de la Madone, même tout juste remis de sa grippe Martin devrait rester aux côtés de Woods une bonne partie de la montée si aucun leader n'attaque dès le pied. Et au final, Woods aura vraiment pour objectif de s'accrocher jusqu'au sommet de la Madone car derrière il restera 24km qui favoriseront des regroupements avec notamment 15km de descente après la Madone.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3285538
Rageuse seconde place au classement final pour Woods.
Il y a pleins de moments au cour de l'étape où on peut se dire que les 5" sont perdus à tel ou tel endroit.

Confirmation que Martin est un peu en dessous en ce début de saison il a passer un court relai.
Par contre quel relai de Neilandts. :w00t:
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 23
Pendant ce temps là en 2021

De quels articles parles tu pour CN? :scratch[…]

Dopage 2021

Je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer de ta[…]

Les 3 GT et les Monuments

sauf que pour Merckx, comme tu le dis, il est im[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site