Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 1 sur 42
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 42
Avatar de l’utilisateur
Par loulou30
#3272899
B&B Hotels
2021
Image

Les Men In Glaz sont de retour et ce n'est pas que pour vous jouer des mauvais tours! Après une saison 2020 assez moyenne bien que supérieure à 2019 et un beau Tour de France, les bretons préféré du forum rempilent pour une nouvelle saison avec un nouveau nom et de nouvelles ambitions nourries par les promesses d'un Tour de France encourageant, un retour en forme de Pierre Rolland et Bryan Coquard qui s'affirme enfin en leader avec un très bonne régularité lors des différents sprints massifs.

Seulement 4 bouquets ramenés cette saison: une étape de la route d'Occitanie, deux .2 et une course du fin fond de la Malaisie. Clairement insuffisant au bilan comptable, mais toujours plus que certain. C'est également à nuancer du fait de la situation que l'on connait tous qui a vu l'annulation de nombreuses course françaises et belges et une densité dans le calendrier et le niveau des plateaux engagés jamais vue.

MAILLOT:

Image

Encore une fois c'est particulièrement réussit! Franz-Renan Joly a fait une nouvelle fois du très bon travail avec un design plutôt osé et des nouveau motifs ''street art'' qui viennent parfaitement se marier avec le Glaz et apporter de la fraicheur dans le peloton.

LES NOUVEAUX MEN IN GLAZ :metalhead: :

Image

Jonathan Hivert:
Le puncheur de 35 ans sort de 2 ans galères chez Total Direct Energie. En effet sa saison 2020 est totalement blanche. Il était hors de forme et n'avait plus la motivation. S'il retrouve ces deux éléments, il sera redoutable sur les coupes de France grâce a de bonnes qualités de puncheurs et une bonne pointe de vitesse. Un pari qui semble perdant au départ mais qui sait...

Quentin Jauregui:
Après six années chez Ag2r, le nordiste pose ses valises en Bretagne pour 2 ans. Bon puncheur avec une bonne pointe de vitesse, l’équipe devrait souvent s’appuyer sur lui aussi bien en Europe Tour qu’en World Tour. Encore « jeune », 26 ans, il veut franchir un palier.

Eliot Lietaer :
Arrivé de Bingoal-Wallonie Bruxelles, le belge a signé pour une année chez les Men In Glaz. Coureur complet, le belge a un profil passe-partout qui lui a permis d’accrocher de nombreux top 10, notamment sur les courses à étapes avec du relief et/ou un contre la montre. S’il est épargné par les blessures, l’équipe comptera sur lui pour accrocher plusieurs bons classements généraux. Il devrait aussi découvrir certaines courses à étapes WT comme Paris-Nice ou le Dauphiné.

Franck Bonnamour :
Le breton pur souche reste dans sa région natale et passe d’Arkea-Samsic à BB Hôtels pour un contrat de 2 ans. Avec pour objectif de passer un cap dans une équipe qui lui laissera carte blanche sur de nombreuses courses, notamment sur les courses vallonnées du calendrier Europe Tour.

Nicola Bagioli :
La recrue surprise de ce mercato, qui a signé pour 2 années. A première vue, une bonne pioche de BB Hôtels pour ce puncheur surtout en vu sur des 1.Pro italiennes (2ème et 4 ème Trofeo Laigueglia, 7ème l’an passé du Gran Trittico Lombardo dans le même groupe que Kwiatkowski, Nibali et GVA). Son recrutement pourrait indiquer un calendrier un peu plus italien en 2021 pour l’équipe.

Cyril Lemoine :
Une recrue d’expérience pour l’équipe bretonne (37 ans), qui suit son ami de longue date Jonathan Hivert pour une année. Il intégrera le groupe Bryan Coquard et bien sur accompagnera Debusschere sur les Flandriennes. Un renfort qui fera du bien au groupe Flandrien (assez irrégulier ces dernières années) notamment par sa science du placement.

Thibaut Ferrasse :
Une belle promotion pour l’ancien coureur de Natura4ever Roubaix-Lille Métropole qui passe de la division Conti à Conti Pro, et cela pour une durée d’au moins 2 ans. Son caractère offensif avait tapé dans l’œil de Jérôme Pineau, qui le suivait depuis quelques années. Ancien vainqueur des Boucles de la Mayenne en 2019, il devrait alterner les rôles d’équipier et d’électron libre chez les Glaz.

Alan Boileau :
Promu du VC Loudéac, le jeune espoir signe cette saison chez les pros pour un contrat de deux années. Il peinait à confirmer les attentes placées en lui jusqu’à une belle Ronde de l’Isard avec deux podiums d’étape et une 4ème place finale. Il dispose d’un profil grimpeur/rouleur unique dans l’équipe, on suivra donc sa progression avec curiosité et attention cette saison.

LES EQUIPIERS:

Image

Cyril Gautier:
Après un premier exercice 2019 chez les Glaz intéressant avec plusieurs places d’honneur, le breton a semblé en-dedans sur cette saison 2020. Il s’est dévoué corps et âme pour ses leaders depuis la reprise du mois d’août, aussi bien chez BB Hotels Vital Concept qu’avec la sélection nationale pour les Championnats d’Europe, où il avait effectué un gros boulot pour Démare. Signe de son importance dans le collectif, il a été prolongé pour 2 saisons. Le puncheur de poche espère retrouver un meilleur niveau en 2021 et on peut attendre qu’il réalise quelques belles places, notamment sur des courses en circuit vallonnées qu’il affectionne particulièrement.

Jonas Van Genechten:
Une saison blanche pour le belge pourtant valeur sûre de l’équipe sur ses deux premières saisons. L’amputation du calendrier d’une grande partie des courses belges et françaises ne l’a pas arrangé. De plus les arrivées de Mozzato et Debusschere l’ont fait reculer dans la hiérarchie de l’équipe. On devrait d’ailleurs le voir au service de ces 2 sprinteurs cette saison.

Frederik Backaert :
Une saison 2020 décevante pour le belge qui n’a pas montré grand-chose avec pour meilleur résultat une 26ème place sur le Samyn. Comme Van Genechten, il a souffert des nombreuses courses annulées. Plutôt bon puncheur (4ème du Tour du Finistère 2019) et flandrien (15ème de l’E3 2018, 11ème de l’Omloop Het Nieuwsblad 2017), on espère le voir en meilleur posture cette saison.

Bert de Backer :
L’inépuisable belge (37 ans en 2021) rempile pour une saison avec pour objectif principal Paris-Roubaix, qu’il termine régulièrement aux alentours de la 15-20ème place.

Cyril Barthe :
Totalement intégré au train de sprint de Bryan Coquard depuis la reprise d’août, le béarnais a bien assuré son job d’avant dernier lanceur. On peut toutefois regretter qu’il n’ait pas pu jouer sa carte personnelle plus souvent. Ses qualités de puncheur et sa pointe de vitesse peuvent laisser augurer de bons résultats cette saison, si toutefois on lui laisse la possibilité de s’exprimer pleinement sur son vélo.

Sébastian Schönberger :
Le chouchou de Charlix ( :elephant: ). Un début de saison intéressant pour l’autrichien, qui figurait comme le grimpeur le plus fiable de l’équipe avec Quentin Pacher. Dommage qu’une chute sur l’étape reine de la Ruta Del Sol lui coute un top 15 final. Non-sélectionné sur le Tour, il se concentrera sur les divers championnats nationaux et internationaux avec des résultats corrects mais sans plus. Sur une saison complète, on peut attendre de lui qu’il décroche quelques accessits sur des courses d’une semaine ou des classiques avec un peu de relief.

Maxime Chevalier :
Passé pro plus vite que prévu avec l’arrêt de carrière de Jimmy Turgis, il fut lancé dans le grand bain très rapidement, avec des participations au Tour de France, au Dauphiné et à la Strade Bianche. Difficile pour autant de juger son potentiel, on le sait plutôt bon rouleur et sa saison 2019 laissait entrevoir de belles qualités puncheur/grimpeur notamment sur la Polynormande ou le Tour de Croatie. Il sera une des curiosités de l’équipe cette saison.

Jérémy Lecrocq :
Après une année 2019 marquée par les chutes et les blessures, il a retrouvé un bon niveau en 2020 qui lui a valu une prolongation d’un an au sein des Men in Glaz. Encore jeune (25 ans), sa pointe de vitesse lui permet de jouer sa carte personnelle sur certains sprints (4ème de Paris-Chauny 2020, 5ème de Scheldeprijs 2018). Il aura à cœur cette saison de progresser sur les courses Flandriennes.

Kevin Reza :
Pièce essentielle dans le train du Coq, il devrait avoir le même calendrier de course que son leader de (presque) toujours. Il peut aussi se mêler de l’emballage final en cas de défaillance des leaders (6ème sur la Classic Loire Atlantique 2019).

Julien Morice :
Le premier vainqueur de l’équipe (prologue du Sharjah Binks Tour 2018) aura essentiellement un rôle d’équipier en 2021, aussi bien dans le groupe flandrien que sur les épreuves de Coupe de France.

Maxime Cam:
Equipier la plupart de l’année, le natif de Landerneau devrait tenter de se glisser dans quelques échappées. On pourrait aussi le voir jouer les premiers rôles sur les classes .2 bretonnes, là où il a obtenu ses meilleurs résultats (3ème de la Kreiz Breizh Elites en 2019, 5ème du Tour de Bretagne 2017)

NOS LEADERS:

Image

Bryan Coquard :
Une saison en trompe-l’œil pour la tête d’affiche de l’équipe. En effet si son bilan parait maigre avec une seule victoire sur la Route d’Occitanie, le Coq ne s’est pas pour autant souvent loupé cette saison, en particulier depuis la reprise du mois d’août. Son début de saison, à l’image de l’équipe, fut compliqué avec notamment des ratés sur Almeria et Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Cependant le Coq fut performant à la reprise avec cette victoire en Occitanie dès sa course de reprise, une très jolie seconde place sur le championnat national derrière l’intouchable Arnaud Demare, une 3ème place sur le GP Escaut (la meilleure place de l’équipe depuis sa création sur une 1.Pro) et un Tour de France solide avec pas moins de 8 Top 10, dont deux jolis accessits (3ème à Lavaur et 4ème à Poitiers) et une 4ème place au classement final du maillot vert. Un regret sur ce Tour : une blessure intervenant à mi-parcours qui a coupé le Coq dans son élan et qui ne lui a pas permis de mettre à profit sa préparation « puncheur-sprinteur » pour cette seconde partie de Tour. Pour cette saison 2021, on espèrera qu’il fera mieux que son score de 2019 (8 victoires) et qu’il lève les bras sur une classique Pro Series (cela serait une première pour l’équipe sur cette catégorie). Et en cerise sur le gâteau, un premier succès personnel (et collectif) à l’échelon World Tour même si les quelques invitations obtenues par l’équipe en WT ne correspondent pas souvent à ses qualités.

Pierre Rolland :
Un début de saison 2020 à oublier avec un virus contracté en Malaisie. Puis à la reprise, on a retrouvé du bon Pierre Rolland : après engrangé des victoires et de la confiance sur le Tour Savoie Mont Blanc, l’homme qui attaque plus vite que son ombre a enchainé avec un joli Dauphiné (14ème à la pédale) et un Tour de France offensif ponctué par une belle 2ème place à Sarran. Seul bémol, il a mis la moitié du Tour a lâché du temps au général et par conséquent tirer un trait sur les premières échappées victorieuses en montagne (plus abordable que celle de la troisième semaine). Le tracé du Tour 2021, si toutefois l’équipe y est conviée, lui permettra d’avoir des bons de sorties plus rapidement. Etant le seul grimpeur fiable en haute montagne, l’équipe comptera sur lui pour aller chercher quelques bons classements généraux. A titre personnel, on sait qu’il souhaiterait faire parler ses qualités d’endurance pour lever les bras une première fois sur une classique. Et l’envie de s’essayer sur les pavés de Paris-Roubaix le titille aussi.

Quentin Pacher :
Valeur sûre de l’équipe depuis sa création, le puncheur libournais progresse régulièrement au fil des saisons. Son Tour de France 2020 en est l’illustration avec son caractère offensif et sa 4ème place à Sarran. Cependant, il n’a toujours pas remporté la moindre victoire en pro, et cela sera son principal objectif cette saison. Il espère aussi se montrer et progresser dans la hiérarchie des puncheurs WT sur des courses comme les ardennaises, Paris-Nice ou encore la Bretagne Classic. Enfin, avec la forte concurrence d’équipes WT qui s’annonce, il devrait être la meilleure carte de l’équipe sur ce début de saison pour les épreuves de février.

Jens Debusschere :
Une saison frustrante pour le belge : il s’est totalement dévoué à sa mission de poisson-pilote pour Bryan Coquard quasiment toute l’année et a joué de malchance sur les rares occasions qu’il a eu de briller sur les Flandriennes. Un calendrier plus complet avec l’intégralité des classiques et semi-classiques belges permettra de mieux juger ses résultats, notamment Gent-Wevelgem où il a déjà décroché 4 top 10 dont 2 top 5.

Luca Mozzato :
La grande satisfaction de la saison. Pourtant la recrue la moins clinquante sur le papier, le jeune sprinteur italien fut le plus efficace avec de nombreuses places d’honneur (4ème à Isbergues et à Monseré, 6ème sur Paris-Camembert). Encore très jeune (22 ans), il dispose d’une belle marge de progression. Passant bien les bosses et avec une équipe « bis » renforcée pour 2021, on devrait le voir scorer toute l’année.

La présentation des coureurs a été entièrement rédigé par FabioLulitto, un grand bravo et merci à lui :jap: :chimay:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3272907
Il manque un mot sur la mascotte la vraie star de l'équipe, mais merci à vous quand même. :jap: :super:
Par marcella
#3272911
La star était au dessus de chez moi aujourd'hui.

J'essayerai d'immortaliser le moment demain mais ce n'es pas évident car il est aussi rapide que le Coq lors d'un sprint.

Sympa la présentation, surtout le passage sur la star autrichienne de VCN. :super:
Par TchangPapado
#3273719
Bonjour à tous,

Lecteur dans l'ombre, éphémère contributeur du topic Israel Cycling Academy et voisin du centre de performance de la team, je vais me joindre à vous pour faire vivre ce topic cette saison.
Il me tarde de voir l'équipe à l'œuvre sur le calendrier UCI Europe Tour où elle dispose maintenant d'une belle densité au niveau de l'effectif !
Avatar de l’utilisateur
Par gaumeboss
#3273727
Belle présentation bravo !

Par contre pour Hivert, je suis d'accord que sa saison 2020 a été difficile, mais en 2019 il remporte 2 courses, et fait une dizaine de top 10. Il y a pire comme saison galère !
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3273799
TchangPapado a écrit :
06 janv. 2021, 13:25
Bonjour à tous,

Lecteur dans l'ombre, éphémère contributeur du topic Israel Cycling Academy et voisin du centre de performance de la team, je vais me joindre à vous pour faire vivre ce topic cette saison.
Il me tarde de voir l'équipe à l'œuvre sur le calendrier UCI Europe Tour où elle dispose maintenant d'une belle densité au niveau de l'effectif !
Idem, c'est vraiment sur ces courses-là que je les attends cette année. Les bons résultats glanés en WT seront du bonus (enfin à mes yeux, sans doute pas à ceux du sponsor principal^^)
Avatar de l’utilisateur
Par loulou30
#3273825
Et l'équipe participera à Paris Nice. Comme en 2019 de mémoire, ca devrait être après la course au soleil que les invitations au tour seront distribués.
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3274810
Maxime Chevalier s'est blessé au genou à l'entrainement et ne participe donc pas au stage en Espagne. La durée de son indisponibilité n'est pas encore connue.
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3275595
https://www.velo-club.net/post/focus-20 ... b-b-hotels

Je rejoins totalement l'article, les meilleurs cartes jusqu'à Paris-Nice seront Coquard/Pacher, voir Barthe/Hivert.

Pierre Rolland a rarement été performant sur le premier bloc de la saison. En attendant les compositions pour les courses de février, TDE en tout cas a envoyé la grosse artillerie dès Bessèges :duel:
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3276112
D'après le Télégramme, Bryan Coquard devrait enchainer l'Etoile de Bessèges, le Tour de la Provence et Paris-Nice qui sera son premier gros objectif de la saison.

Néanmoins il pourrait débuter sa saison sur le GP la Marseillaise mais sa participation est à confirmer.
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3276688
La première compo de l'année pour le GP la Marseillaise :

Hivert/Pacher/Bonnamour/Coquard/Barthe/Ferasse et Lietaer.

Il y a plusieurs cartes à jouer pour faire un joli résultat d'entrée. D'autant que la liste des engagés reste abordable en terme de niveau, ça ne sera sans doute pas la même histoire pour les courses françaises de février.

Voici le lien avec toutes les compos :

https://www.directvelo.com/actualite/86 ... es-engages
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3276702
Et voici la compo pour l'Eoile de Bessèges :

Coquard/Pacher/Barthe/Lemoine/Debusschere/Reza/Lecrocq.

Au contraire du GP la Marseillaise où l'équipe aura plusieurs cartes différentes, là les rôles seront bien définis avec Coquard pour les sprints et Pacher pour le CG. Barthe pourrait avoir un rôle similaire à Pacher en leader bis car Lecrocq devrait prendre sa place dans le train du Coq.

Petite surprise de ne pas voir Lietaer car il aurait pu pas trop mal figurer sur le clm d'Alès mais belle compo tout de même pour aller chercher au moins une étape.
Avatar de l’utilisateur
Par loulou30
#3276791
Ils seront a suivre sur la Marseillaise les glaz. Sur Besseges vu la densité monstrueuse pour une .1 française ça va être compliqué mais qui sait!
Par TchangPapado
#3276889
Désolé d'avance si je m'emballe mais y a une sacré compo pour la Marseillaise.

Du baroudeur pour animer l'étape, Bonnamour / Ferasse, de la main d'œuvre (Hivert, Pacher) pour durcir sur la Route des Crêtes, Barthe, Coquard si jamais ça arrive en petit comité ou groupé. Même Lietaer qu'on va découvrir, je ne sais pas quelle sera sa place dans l'équipe mais son profil a l'air de convenir pour ce genre de course.

Bref, si ça score pas le 31, ce sera une belle désillusion. Si la course est annulée aussi parce que ce line-up donne envie de voir ce petit monde à l'oeuvre !
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3276893
TchangPapado a écrit :
22 janv. 2021, 09:29
Désolé d'avance si je m'emballe mais y a une sacré compo pour la Marseillaise.

Du baroudeur pour animer l'étape, Bonnamour / Ferasse, de la main d'œuvre (Hivert, Pacher) pour durcir sur la Route des Crêtes, Barthe, Coquard si jamais ça arrive en petit comité ou groupé. Même Lietaer qu'on va découvrir, je ne sais pas quelle sera sa place dans l'équipe mais son profil a l'air de convenir pour ce genre de course.

Bref, si ça score pas le 31, ce sera une belle désillusion. Si la course est annulée aussi parce que ce line-up donne envie de voir ce petit monde à l'oeuvre !
Et ben dis donc, si tu mets la barre si haut, il risque d'y en avoir des désillusions cette année :spamafote: Parce que vu la concurrence, une victoire de BB serait quand même une grosse surprise...
Avatar de l’utilisateur
Par Noé
#3276896
Je suis d'accord avec Jimmy.
Surtout sur des courses de reprises, on ne sait jamais le niveau des coureurs. Difficile de demander tout de suite une très grosse performance, pour qui que ce soit.
Par TchangPapado
#3276901
Oh, quand je dis scorer, pour moi, c'est "juste" avoir 1 gars dans le top10, ce pour quoi toutes les équipes viennent vous me direz... Y a de beaux profils pour animer la course, les voir acteurs sera déjà une satisfaction. :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3276924
TchangPapado a écrit :
22 janv. 2021, 10:35
Oh, quand je dis scorer, pour moi, c'est "juste" avoir 1 gars dans le top10, ce pour quoi toutes les équipes viennent vous me direz... Y a de beaux profils pour animer la course, les voir acteurs sera déjà une satisfaction. :smile:
Oui pour le coup, ce sont des attentes réalistes :wink: Le seul à la limite qui aurait pu jouer la gagne, c'est notre grand grimpeur autrichien connu de tous :elephant:
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 42
Euskaltel Euskadi 2021

https://twitter.com/FundaCiclisEusk/status/144185[…]

Burgos - BH 2021

https://twitter.com/BurgosBH/status/1442764899046[…]

Je me demande quand même si Alonso Bistro […]

Tu vois le meme avec le bouton rouge et le gars qu[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site