Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3155768
Hop, hop, hop cher VCNistes, en ce lourd et long confinement pourquoi pas un peu de lecture et de nostalgie.
On va sur ce topic revenir sur l'histoire de l'équipe Katusha du début de l'aventure à la fin de l'épopée en passant par ces moment de gloires, revivez l'histoire de l'équipe années par années moment par moment.

Je vous donne rendez-vous demain pour le premier Chapitre de cette aventure: Les prémices de l'Equipe.

Sommaire:

Introduction: Les prémices de l'équipe, retour historique.

Chapitre 1: 2009-2011: Début de l'équipe et résultats en dents de scies.
Chapitre 2: 2012-2015 : Années de gloire et apogée
Chapitre 3: 2016-2019: Déclin et fin de l'épopée.
Chapitre 4: Anecdotes et coulisses de l'histoire.

Bonne aventure à tous. :super:
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3156209
Les prémices de l'équipe.

Avant d'en venir à la création de l'équipe, il faut connaitre le contexte et se replonger dans l'histoire.
L'histoire du cyclisme russe débute en 1989 à l'aube de la chute du Mur de Berlin, avant cette date les coureurs de l'Est n'étaient pas autorisé à disputer les courses majeures du calendrier cycliste et devait se contenter des courses d'Europe de l'Est.
En 1989 soit quelques mois avant la chute du Mur l'équipe italienne Alfa Lum se transforme et devient 100% soviétiques, les deux premier champion russe vont alors émerger: Dmitriy Konyshev et Andrei Tchmill, en 1989 il se montrent en faisant des résultats sur des courses italiennes.
En 1990 l'équipe participe au Tour de France, une première pour les coureurs soviétiques, Konyshev remporte d'ailleurs une étape et rentre dans l'histoire du Tour.
La décennie 1990 est marqué de coups d'éclats des coureurs russes (ils sont réellement devenus russes en décembre 1991 après la dissolution de l'URSS), les plus marquants sont les deux Giro remportés en 1994 par Yevgueny Berzin et en 1996 par Pavel Tonkov et la victoire au Tour de Lombardie de Vladislav Bobrik en 1994. Konyshev remportera trois autres étapes du Tour de France dans cette décennie.
Au début des années 2000 d'autres champions russes émergent, Viatcheslav Ekimov déjà professionnel dans les années 1990 remporte 5 Tour de France (de 2000 à 2004) avec Lance Armstrong. Serguei Ivanov s'illustre également dans les classiques, Denis Menchov remporte le Tour d'Espagne en 2007 et fait plusieurs place au général sur les 3 GT.
Vladimir Karpets remporté lui des courses d'une semaine prestigieuse (Tour de Suisse, Tour de Catalogne) et fait plusieurs top10 au général.
Cependant même si les coureurs russes font des merveilles ils sont vieillissants et les jeunes se font de moins en moins en pressant de devenir des cadors. En 2009 le gouvernent russe lance alors le Russian Global Cycling Project pour redonner de l'élan et de la jeunesse aux cyclismes russes, la première équipe à licence russe: la Team Katusha voit le jour (l'équipe Alfa Lum était sous licence Italienne), une réserve est également créer la Itera Katusha elle a pour but de repérer les futurs talents russes et de les lancer sur des courses espoirs ou d'Europe de l'Est avant de les faire monter dans l'équipe première.
L'équipe Katusha née.


Suite: 2009 construction de l'équipe et premiers coups d'éclats.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3156219
Petite question sur l'importance de la chute du Mur pour le développement du cyclisme russe hors de ces frontières (sur une période que je ne connais pas). Je crois qu'à l'époque il y avait un grand sprinteur Adjouparov. Lui aussi a dû attendre la chute du mur pour se révéler ?

Super cette mise en contexte, Ekimov et Karpets méritaient d'avoir un petit mot sur ce topic :super:
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3156228
Le sucre sportif a écrit :
18 avr. 2020, 11:02
Petite question sur l'importance de la chute du Mur pour le développement du cyclisme russe hors de ces frontières (sur une période que je ne connais pas). Je crois qu'à l'époque il y avait un grand sprinteur Adjouparov. Lui aussi a dû attendre la chute du mur pour se révéler ?

Super cette mise en contexte, Ekimov et Karpets méritaient d'avoir un petit mot sur ce topic :super:
Abdoujaparov est Ouzbek et non russe.
Avant 1990 il a brillé sur la Course de la Paix la plus grande course d'Europe de l'Est à l'époque, mais avant 1990 les coureurs de l'Est n'avaient pas le droit de disputer les plus grandes courses de l'Ouest.
Bien sur à partir de 1990 il a confirmé à l'Ouest.
Avatar de l’utilisateur
Par Lemon-Curry
#3156231
Très intéressant. :super: Je rajouterai juste que les coureurs soviétiques n'étaient pas strictement limités aux courses d'Europe de l'Est puisqu'en tant qu' "amateurs" on les retrouvait régulièrement sur le Tour de l'Avenir et le Baby Giro où ils en imposaient pas mal aux occidentaux (seul deux victoires finales non soviétiques sur le Baby Giro dans les années 80 !) Une sélection soviétique a même participé à la Vuelta 86 mais avec moins de réussite cette fois (une victoire d'étape tout de même)

Edit : d'ailleurs, pour te répondre le Sucre, Abdoujaparov a quelques victoires d'étapes sur le Tour de l'Avenir et le Baby Giro mais c'est bien la chute du mur qui lui a permis, comme tant d'autres, de devenir pro et de se révéler au grand public.
Avatar de l’utilisateur
Par Lemon-Curry
#3156237
Bon c'est pas trop le sujet ici ( désolé Ancelin :sorry: ), mais je serai plus curieux de connaître le contexte qui a fait que Lech Piasecki (qui était polonais et pas russe, donc vraiment déso Ancelin) ait pu passer pro bien avant tous les coureurs de l'est (en 1986). :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3156248
Oui en fait, l'intro d'Ancelin nous fait réfléchir sur tous les talents de l'Est qui ont pu percer avant l'effondrement du bloc soviétique. Je suis aller jeter un coup d'oeil sur l'histoire de la Coupe de la Paix du coup, il y avait aussi des cyclistes de l'ouest qui allait se frotter au peloton communiste. Mais on est un peu HS en effet :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par marcella
#3156567
Ancelin a écrit :
18 avr. 2020, 11:20
Le sucre sportif a écrit :
18 avr. 2020, 11:02
Petite question sur l'importance de la chute du Mur pour le développement du cyclisme russe hors de ces frontières (sur une période que je ne connais pas). Je crois qu'à l'époque il y avait un grand sprinteur Adjouparov. Lui aussi a dû attendre la chute du mur pour se révéler ?

Super cette mise en contexte, Ekimov et Karpets méritaient d'avoir un petit mot sur ce topic :super:
Abdoujaparov est Ouzbek et non russe.
Avant 1990 il a brillé sur la Course de la Paix la plus grande course d'Europe de l'Est à l'époque, mais avant 1990 les coureurs de l'Est n'avaient pas le droit de disputer les plus grandes courses de l'Ouest.
Bien sur à partir de 1990 il a confirmé à l'Ouest.
Il va falloir reviser ton histoire du cyclisme soviétique pendant le confinement.

Les premiers soviétiques, je mets à part ceux qui participaient au Tour de l'avenir, ou aux épreuves amateurs comme le Ruban Granitier Breton, où j'ai eu la chance de découvrir les polonais,soviétiques et allemands de l'est, a débarqué sur le circuit occidental l'on fait à la Vuelta lors des éditions 1985, 1986 et 1987.
Il y avait du beau monde dans ces équipes avec notamment Soukhoroutchenkov, le plus grand cycliste soviétique, Ivanov, Vedernikov, le premier soviétique à devenir champion du monde et Kashirin

Ensuite il y a eu la création en 1989 de l'Alfa-Lum, à la base l'équipe était :italia: qui regroupait la fine fleur du cyclisme soviétique de l'époque et était basé en :italia: . L'équipe cessa d'exister à la fin de la saison 1990.
Des coureurs comme Konyshev, Tchmil, Pulnikov, Abdoujaparov, Ugrumov y ont débuté leur carrière professionnelle.
C'était donc avant la chute du mur de Berlin et surtout bien avant la dissolution de l'URSS.
Avatar de l’utilisateur
Par marcella
#3156569
Lemon-Curry a écrit :
18 avr. 2020, 11:36
Bon c'est pas trop le sujet ici ( désolé Ancelin :sorry: ), mais je serai plus curieux de connaître le contexte qui a fait que Lech Piasecki (qui était polonais et pas russe, donc vraiment déso Ancelin) ait pu passer pro bien avant tous les coureurs de l'est (en 1986). :reflexion:
Les polonais étaient plus libéraux que le grand frère soviétique.
Le premier a passé pro a été Czesław Lang en 82.

Il me semble que c'était la même chose pour le foot.
Avatar de l’utilisateur
Par marcella
#3156619
C'est vraiment dommage de ne pas les avoir vu plus tôt sur le circuit professionnel.

C'est d'ailleurs la même chose pour les allemands comme O. Ludwig et F. Boden.
J'aurai bien aimé voir B. Drogan avoir sa chance chez les pros.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3156674
Adryy8 a écrit :
18 avr. 2020, 19:46
Ancelin tu as oublié l'existance de la Tinkoff Credit Systems qui a tout de même servi de structure initiale à la Katusha?
Ah oui j'avoue que j'ai zappé. :genance:
Mais l'équipe était sous licence italienne je crois.
J'en parlerais dans mon paragraphe d'intro de la saison 2009. :super:
Avatar de l’utilisateur
Par Adryy8
#3156699
Ancelin a écrit :
18 avr. 2020, 19:52
Adryy8 a écrit :
18 avr. 2020, 19:46
Ancelin tu as oublié l'existance de la Tinkoff Credit Systems qui a tout de même servi de structure initiale à la Katusha?
Ah oui j'avoue que j'ai zappé. :genance:
Mais l'équipe était sous licence italienne je crois.
J'en parlerais dans mon paragraphe d'intro de la saison 2009. :super:
Licence russe
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3156849
marcella a écrit :
18 avr. 2020, 21:10
Ancelin a écrit :
18 avr. 2020, 19:39
J'étais pas né Marcella. :elephant:
Ce n'est pas un argument recevable.
Sauf si tu ne t'intéresses pas à l'histoire.
Le titre c'est Katusha. C'est déjà très bien qu'Ancelin ait pris le temps de remettre en contexte en faisant un bref historique (même incomplet c'est pas grave) du cyclisme russe entre la chute de l'URSS et le début de la Katusha. Il n'était pas obligé de le faire, je te trouve très dur sur le coup :spamafote:
Voile - Vendée Globe 2020

J'ai repris Lemondcello et Antoine pour aller titi[…]

Ski de fond

- Par contre je ne savais absolument pas qu'il […]

Tout me monde au maximum de ses possibilité[…]

Présentation de l'équipe continental[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site