Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par Akaion
#3116367
Image


Un petit peu d'histoire :
Ne serait ce pas la doyenne des équipes françaises? La réponse est oui puisqu'elle existe depuis 1994 (bon elle reste moins ancienne que Davide Rebellin dans le cyclisme professionnel :elephant: ). Une petite équipe, on les appelait d'ailleurs "les p'tits gars d'Auber" mais qui a réussi à se faire un petit palmarès. On se souviendra notamment de la victoire de Cyril Saugrain en 1996 sur le Tour de France, la veille de la légendaire étape des Arcs (et donc la veille de ma découverte du cyclisme). Il faut également parler des deux titres de champions de France de Christophe Capelle en 2000 et de Steven Tronet en 2015 (ce qui en fait deux de plus que la Cofidis).
Si un nom est forcément associé à l'équipe, c'est celui de Stéphane Javalet, présent depuis les débuts. Une équipe qui a vu quelques noms en son sein : Capelle et Tronet forcément, les champions de France, mais aussi Stéphane Heulot, Cyril Saugrain, Pascal Lino, Miguel Arroyo, Thierry Gouvenou (7ème de Paris Roubaix en 2002), Thierry Bourguignon, Jérémy Hunt (vainqueur du GP Plouay en 2002), Felix Garcia Casas (8ème de la Vuelta toujours en 2002), Aitor Kintana, Tony Gallopin ou encore Romain Feillu. Je ne vous cache pas que j'ai pris une certaine bouffée de bons souvenirs en regardant les différents coureurs de l'équipe, notamment la fin des années 90 et cette équipe de 2002 où j'ai adoré suivre Felix Garcia Casas sur la Vuelta...

Aujourd'hui, l'équipe n'a plus rien à voir avec celle de 2002, elle est en continentale mais même si elle a peu de coureurs, ces derniers peuvent tout de même avoir quelques jolis résultats.

Image
Bryan ALAPHILIPPE
Frère de... Mais pas seulement, sprinteur puncheur, il a remporté une étape du Tour du Portugal en 2017, il peut donc potentiellement vaincre n'importe qui.

Image
Baptiste BLEIER
Néo pro cette année, ce baroudeur a décidé de remporter le classement des échappés cher à lesucre, échappés sur le GP la Marseillaise et sur l'étoile de Bessèges; il a presque passé plus de temps devant le peloton qu'en son sein depuis qu'il est pro (et si on compte les moments où il fut laché je crois que c'est bien le cas).

Image
Baptiste CONSTANTIN
Néo pro également, solide routier qui a remporté les Boucles de la Marne et la Ronde Mayennaise l'an passé, il va falloir maintenant exister, on sait que son profil de solide rouleur peut avoir du mal à exister dans les courses plus contrôlées que sont les professionnelles, à lui de trouver l'ouverture!

Image
Adrien GUILLONNET
On le découvre véritablement l'an passé sur les pentes du Ventoux sur le Challenge du même nom. Longtemps à le lutte avec Bardet et Herrada, il va craquer sur la fin mais il aura marqué les téléspectateurs. Il termine 12ème au sommet avant de confirmer sur la Route d'Occitanie en prenant la 17ème et validant ainsi ses qualités de grimpeur. Il remporte de main de maitre le Tour de Guadeloupe en s'adjugeant, maillot jaune sur le dos, l'étape reine. Sa maitrise alors que son équipe était décimée fut remarquable. Coureur héritier de Moncoutié dans le fait de rouler à l'arrière du peloton, il sera le leader sur toutes les courses qui grimpent.
On l'a eu chez les commissaires de course cet hiver :


Image
Tony HUREL
Honnête puncheur, il rate la victoire sur Paris Troyes l'année passée. Il pourrait bien l'emporter sur l'une ou l'autre des épreuves .2 où l'équipe sera au départ. Peut être un peu juste pour la victoire sur une .1 il pourrait toutefois faire quelques top 10.

Image
Louis LOUVET
Belle recrue pour l'équipe, on aurait pu l'attendre plus haut. Solide rouleur, le jeune espoir (22 ans) sera attendu sur les courses par étape qui ne grimpent pas trop et dôtées d'un contre la montre. Il pourrait également être vu dans les échappées ou pourquoi pas pour amener Maldonado dans les derniers kilomètres. Membre de l'équipe de France espoirs, on attend de voir ce qu'il peut faire, il aura un calendrier -contrairement à certains de ses anciens coéquipiers- où il pourra faire des résultats.

Image
Anthony MALDONADO
Présent dans l'équipe depuis 2015, on peut le considérer comme un historique. C'est un coureur qui va vite et qui passe les bosses. Il devient dès lors un leader naturel pour son équipe tant que ce n'est pas trop trop dur. La preuve? Il termine 10ème sur le GP de la Marseillaise cette année. Le vainqueur de la Ronde de l'Oise 2019 peut tout à fait jouer le top 5, voire mieux, sur les Coupe de France où il trouvera un parcours à sa mesure.

Image
Flavien MAURELET
Passé pro en 2018 après une saison 2017 exceptionnelle (avec le titre de champion de France amateurs notamment), Maurelet a fait une saison 2018 en néo pro pas trop dégueux, mais qui n'a pas été confirmée en 2019... Conservé par l'équipe, il semble mieux en ce début d'année (et il était en forme lors du stage de pré saison), il termine 10ème de la première étape, si difficile, à Bessèges. Puncheur, il doit absolument passer un cap cette année.

Image
Yoann PAILLOT
Autre leader de l'équipe, l'ancien champion d'Europe espoir en Contre la montre est avant tout un rouleur. Ses qualités lui ont permis de faire plusieurs top 10 sur les courses françaises dôtées d'un contre la montre comme l'étoile de Bessèges ou le Tour Poitou-Charentes l'année passée. C'est tout simplement l'un des meilleurs rouleurs français, qui a terminé 2ème, 6ème et 4ème des trois derniers championnats de France de contre la montre. Peut être limité sur d'autres points, il a au moins ce point fort pour permettre à l'équipe d'exister.

Image
Morne VAN NIEKERK
Unique coureur étranger de la formation, c'est un pur baroudeur. Un "bourrin" comme on le qualifiait sur le circuit amateur en 2018. Cela lui a permis notamment de s'emparer du maillot de meilleur grimpeur sur le Tour du Limousin 2019. Encore à l'attaque en ce début de saison, cela pourrait finir par payer. Mais attention à compter ses efforts car les autres profiteront de sa générosité.
Avatar de l’utilisateur
Par art93
#3116376
L'effectif de cette année est très équilibré et compte de nombreux coureurs très intéressants. À mon avis, Auber dispose en 2020 de sa meilleure équipe depuis longtemps.

Merci pour la présentation de l'équipe :super:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3116749
Merci pour cette présentation Akaion d'une équipe sympathique mais je vous rejoins je suis inquiet car ils perdent de bons éléments et ils perdent leur côté formateur de grands coureurs français, j'ai l'impression que les meilleurs espoirs partent dans les réserves d'équipes pro et du coup St Michel signe des amateurs dont je ne doute pas qu'ils aient le niveau pour être pro, mais je les vois mal en claquer une au niveau .1 cette année :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par loulou30
#3116779
Merci pour la prez' :super:

Même si c'est une sympatique équipe je vois clairement Natura 4 jambes au dessus et avec un colectif bien plus complet et capable de brillé en .1. On en a eu la démonstration l'an dernier et cette année déjà sur la Tropicale et même sur Bessèges où certains sont encore en lice pour le Top 10.
Avatar de l’utilisateur
Par Psyonix76
#3207115
Je déterre ce topic pour vous parler d'Adrien Guillonnet. Je n'ai pas suivi particulièrement sa saison mais je constate néanmoins que ça n'a pas l'air d'aller du tout du tout. Des infos ? Charlix ? On ne peut pas dire que ce soit le fait d'être en CT puisqu'il y était déjà l'an passé et que j'ai envie de dire que l'encadrement de St Michel Auber 93 est plus compétent/pro qu'Interpro. Je suis intrigué par sa saison.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3207117
Psyonix76 a écrit :
20 août 2020, 21:02
Je déterre ce topic pour vous parler d'Adrien Guillonnet. Je n'ai pas suivi particulièrement sa saison mais je constate néanmoins que ça n'a pas l'air d'aller du tout du tout. Des infos ? Charlix ? On ne peut pas dire que ce soit le fait d'être en CT puisqu'il y était déjà l'an passé et que j'ai envie de dire que l'encadrement de St Michel Auber 93 est plus compétent/pro qu'Interpro. Je suis intrigué par sa saison.
Il a subit une grosse chute, non :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3207200
Saison décevante ? Il fait quand même 22e de la Route d'Occitanie. :spamafote:
Running

Tout à fait d'accord. En CAP le niveau es[…]

Je vote pour ce qu à dit le che... heu Cp[…]

Parlons des anciens Tours...

Stage 9 » Le Grand Bornand › L[…]

Africa Tour 2021

Attention à Will Be Annouced before 15.01.2[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site