Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par chris1705.
#3205724
À peine deux ans après sa nomination comme responsable de la performance, De Weert est en route vers la sortie de Lotto-Soudal.

Maxime Monfort sera son successeur.
Avatar de l’utilisateur
Par stephwabo
#3207686
DanielH a écrit :
29 juin 2020, 07:57
Selon HNB, les troubles internes se multiplient au sein de Lotto-Soudal. Les coureurs dont le contrat arrive à expiration sont toujours confrontés à un embargo pour négocier jusqu'au 1er août. Et le personnel proteste aussi de plus en plus contre le statut imposé du chômage technique.

Après que l'ancienne chef Carol De Dobbelaere ait décidé de rendre sa toque, le personnel du Lotto-Soudal compte déjà trois départs. Le mécanicien Frederik Moons et les soigneurs Kurt Wouters et Hans Van Hout quittent l'équipe - qu'ils en aient été forcés ou non. M. Moons souhaite avant tout la sécurité de l'emploi et la stabilité financière et a donc mis fin à son contrat avec effet immédiat après huit ans. Wouters a trouvé un nouveau défi en dehors du cyclisme, mais il servira toujours sa passion. Le départ forcé de Van Hout fait sourciller. Il n'a pas souhaité réagir. Wouters et Van Hout étaient tous deux des anciens de l'équipe, avec plus de quinze ans de service.

La rotation du personnel au sein des équipes est normale, mais pas au cours de la saison et certainement pas avec des travailleurs expérimentés. Au début de la crise de la couronne, Lotto-Soudal a placé le personnel au chômage technique et cette approche semble provoquer un mécontentement croissant au sein du groupe. De plus, l'équipe a déjà perdu des éléments précieux l'hiver dernier, comme le DS Bart Leysen (maintenant à Alpecin-Fenix) et le médecin-chef Servaas Bingé. Un soigneur a récemment pris sa retraite avec Marc Van Gyseghem (60 ans). Il va travailler temporairement à... Deceuninck - Quick-Step. Le tandem Sergeant-Frison a également été contraint de prendre du recul.

Dans le même temps, les coureurs dont le contrat arrive à expiration commencent également à s'inquiéter. Stan Dewulf (AG2R) est le premier à chercher d'autres cieux. Les contrats de Thomas De Gendt, Tosh Van der Sande et Jelle Wallays prendront également fin prochainement.

Des news par rapport à cela dans HNB :
- Lelangue a décidé de se séparer de De Weert, ce qu'il souhaitait depuis quelques temps, car celui-ci a pourri l'ambiance dans l'équipe a tout niveau, déjà avec un égo surdimensionné: le record de l'heure de Victor Campenaerts c'est lui, oubliant presque que c'est le coureur qui a pédalé .
Lors du contre-la-montre du Championnat du monde 2019, il a commis une erreur en ne changeant pas de vélo lors de la chute de Victor Campenaerts. Cela coûtera probablement à Campenaerts les Jeux de Tokyo.
Son départ espéré par quasi tout le monde (coureurs comme encadrants)
Divers mécaniciens et soignants qui avaient quitter l'équipe les derniers mois reviennent maintenant que De Weert est parti.

Lelangue était mis sous pression par le C.A. de l'équipe, le départ de De Weert et le retour d'une meilleur ambiance sont des points en sa faveur, le C.A entend quand même que l'équipe obtienne des bons résultats d'ici la fin de saison.
Lelangue doit aussi trouver des sponsors ; Ridley réduit fortement son implication budgétaire et l'équipe aura 2 millions de budget de moins en 2021 (soit environ 15%) : Pas mal de coureurs en fin de contrat ne seront pas renouvelé a cause de cela et il n'y a pratiquement pas d'argent pour apporter des remplaçants solides, l'équipe devra compter sur la progression de ces jeunes coureurs avant tout.
Avatar de l’utilisateur
Par Gambrinus
#3227020
Aucun fan ici pour saluer l'incroyable performance en cours de l'équipe sur le Tour ??? :reflexion:
Un tel désinterêt est incompréhensible..... :scratch:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3227027
Gambrinus a écrit :
15 sept. 2020, 23:02
Aucun fan ici pour saluer l'incroyable performance en cours de l'équipe sur le Tour ??? :reflexion:
Un tel désinterêt est incompréhensible..... :scratch:
En tant que fan de la Bardiani, je ne peux que reconnaitre que c'est de la fine ouvrage.
Une telle noitanimod frise l'indécence, j'espère que les gens ne vont pas finir par se lasser
Avatar de l’utilisateur
Par DanielH
#3233231
Gambrinus a écrit :
15 sept. 2020, 23:02
Aucun fan ici pour saluer l'incroyable performance en cours de l'équipe sur le Tour ??? :reflexion:
Un tel désinterêt est incompréhensible..... :scratch:
Deux étapes...
Avatar de l’utilisateur
Par chris1705.
#3235903
Cinq coureurs belges de Lotto-Soudal ont reçu vendredi dernier un courrier électronique et une lettre recommandée: leur contrat ne sera pas prolongé jusqu'à nouvel ordre. Lotto-Soudal veut se ressourcer et c'est pourquoi - pour le moment - il n'y a plus de place pour les «valeurs fixes» Tosh Van der Sande, Jelle Wallays, Nikolas Maes, Sander Armée et Rémy Mertz. «Pas une question de budget», déclare le PDG John Lelangue. "C'est notre philosophie."
Ce sont cinq coureurs qui appartiennent certainement au `` milieu de terrain '' et aussi au mobilier du Lotto-Soudal: Jelle Wallays (cinq ans avec l'équipe), Nikolas Maes (quatre ans), Rémy Mertz (quatre ans), Tosh van der Sande (neuf ans) et Sander Armée (sept ans) ont tous reçu une «lettre de démission» enregistrée vendredi dernier. Selon Het Laatste Nieuws , Adam Hansen, Brian Van Goethem, Tomasz Marczynski, Rasmus Iversen et Jonathan Dibben seraient également visés.

Dans la lecture la plus clémente des faits, il s'agit d'une «formalité administrative»: les équipes travaillent avec des contrats à durée déterminée, qui sont automatiquement renouvelés si les équipes n'envoient pas de lettre de démission avant le 1er octobre. Cela ne signifie certainement pas que les dix coureurs mentionnés ne rouleront pas pour Lotto-Soudal l'année prochaine. L'équipe a «gagné» du temps pour décider d'une éventuelle extension. Mais comme par exemple Tosh Van der Sande dit: «Il n'est pas nécessaire d'être un génie pour comprendre que cette lettre n'est pas une bonne nouvelle. C'est la première fois de ma carrière que je l'obtiens.

Il y a débat sur la manière dont Lotto-Soudal a communiqué. Le PDG John Lelangue indique qu'il avait informé les coureurs - ou leur agent - à l'avance de l'imminente «lettre de démission», mais Jelle Wallays est tombée à l'improviste vendredi: «J'étais au BK trois jours plus tôt, où tout le monde charrue. Personne ne m'a rien dit. En tant que personne, je trouve cela difficile: dites-le simplement en face.

Wallays a renoncé à l'espoir d'une prolongation avec Lotto-Soudal. Il était auparavant associé à l'équipe Cofidis, "mais cela ne sert à rien". Beaucoup d'autres coureurs qui ont reçu la lettre - outre les Belges aussi certainement Tomasz Marczynski - espèrent toujours une prolongation de contrat. En tant que coureur wallon, Rémy Mertz a quand même de bons papiers et Sander Armée a eu des entretiens constructifs avec la direction le mois dernier. Dans le même temps, ils voient tous que l'équipe a déjà effectué de nombreux transferts entrants. Lotto-Soudal a déjà attiré sept nouveaux coureurs pour l'année prochaine, tous néo-pros.

Selon les agents, il s'agit d'une intervention forcée: Lotto-Soudal est sous pression budgétaire - «certainement un million et demi de moins», et c'est pourquoi les Belges expérimentés et plus chers doivent céder la place aux néo-professionnels avec un contrat minimum.

Le PDG Lelangue n'est pas d'accord avec cette présentation des faits. «Ce n'est pas une question de budget, mais de philosophie. Quand j'ai été nommé, j'ai dit que nous choisirions de jeunes coureurs. Pourquoi avons-nous une équipe d'entraînement si nous laissons simplement partir ces coureurs? Ensuite, nous aurions juste cette critique. Toutes les équipes recrutent de plus en plus jeunes, et nous aussi maintenant. Nous opérons un changement de génération. »

Lelangue souligne que le recrutement a été très délibéré et qu'il ne s'agit certainement pas uniquement de contrats bas. «Tous les coureurs que nous avons recrutés avaient des offres d'autres équipes du World Tour. Quelqu'un comme Andreas Kron a déjà prouvé quelque chose. Il ne s'agit pas d'un contrat minimum. »

Outre l'aspect financier, il y a bien sûr le fait que les nouveaux venus n'ont aucune expérience. Et qu'ils partent de zéro avec les leaders de l'équipe socialement et sportivement. Tim Wellens et Thomas De Gendt auraient insisté pour une prolongation de Tosh Van der Sande, coureur très apprécié du peloton.

La crainte est que Lotto-Soudal n'ait pas de «milieu de terrain» l'année prochaine, mais encore une fois Lelangue n'est pas d'accord. «Nous nous sommes concentrés sur l'extension de Roger Kluge et Jasper De Buyst dans le train de sprint de Caleb Ewan. Nous pouvons également y installer Harry Sweeny de notre équipe de formation. La génération précédente de promesses, avec Brent Van Moer, Gerben Thijssen et Florian Vermeersch, avait un profil plus classique. Les nouveaux gars ressemblent plus à des types d'escalade. De cette façon, tous nos dirigeants seront bien entourés l'année prochaine.
Parlons des anciens Tours...

Stage 12 » Saint-Etienne › Mend&[…]

Punto Verde en intense Glyfos Axia en modér[…]

Voile - Vendée Globe 2020

J'avance a un rythme toujours rapide, a plus d[…]

En fait les supermarchés sont les seuls ent[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site