Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3101281
LOTTO-SOUDAL 2020

Image

L'équipe sponsorisée par la loterie nationale belge sera encore dans les pelotons en 2020. Après une année 2019 mitigée, où l'équipe a vécu du très bon, du moins bon, et du tragique, l'équipe se tourne vers 2020 avec un effectif remanié. Le départ de plusieurs cadres est compensé par l'arrivée des deux stars, Gilbert et Degenkolb. Suffisant pour remporter une classique de renom ?

Pourquoi j'aime bien cette équipe et j'en fait la préz :

Parce qu'à l'instar de la Groupama-FDJ en France, l'équipe présente une structure complète, avec équipe pro world tour, structure de formation (lotto soudal U23) et équipe UCI dames. :super:
Parce qu'elle a une identité belge bien marquée, avec toutefois l'intégration souvent réussie de grands champions étrangers. :belgique:
Parce que la Lotto, c'est un sponsor que j'ai toujours vu dans les pelotons depuis que je suis le vélo :gafauvel:
Et parce que Gilbert, Wellens, Wallays, De Gendt et Kluge ! :love:

Rétro :

Si la structure Lotto-Soudal existe depuis 2011, avec le partenariat avec les cycles Ridley qui dure depuis neuf ans, le sponsor Lotto est comme je le disais présent depuis bien plus longtemps dans le cyclisme :
Image
On voit par exemple ici Andrei Tchmil, qui en l'an 2000 réalisait l'exploit de remporter le Ronde continuer à porter un casque à boudins. Mains en bas dans le virage vers la chapelle, capteur sur la fourche, roues alu 32 rayons, en un mot : la classe.

D'abord associée aux cycles Eddy Merckx, la loterie nationale belge a créée une première équipe au nom de Lotto-Merckx en 1985, dirigée par Walter Godefroot, puis Jean-Luc Vandenbroucke, le nom de l'équipe a évolué au fil des partenriats avec les co-sponsors. La société Omega Pharma est ensuite devenu sponsor principal au milieu des années 2000, avant de se retirer pour placer ses billes chez Lefèvère à la fin 2011. Le directeur sportif d'alors, Marc Sergeant, a lancé une nouvelle structure sous le nom de Lotto-Belisol, qui perdure depuis.

Au final, les différents équipes Lotto couvrent une plage assez large de l'histoire du cyclisme belge et mondial, et on note parmi les grands noms qui y sont passé ceux de Criquelion, Museeuw, Redant, Franck Vadenbroucke,Tchmil, Nelissen, Mattan, Verbrugghe, Aerts, Van Petegem, McEwen, Evans, Gilbert, Van Avermaet, Roelandts et Greipel notamment.

L'effectif

L'intersaison est marquée par 8 départs pour 7 arrivées. On retrouve 27 coureurs, dont 16 belges. La moyenne d'âge de l'effectif est de 27,5 ans, mais huit coureurs ont 23 ans ou moins, et sept ont 33 ans ou plus. Ce qui fait au final peu de coureurs « dans leurs meilleures années ».

Ceux qui partent : :mouchoir:

L'équipe perd 4 coureurs emblématiques et avec eux une bonne part de son potentiel comique :

Maxime Monfort
, le Zubeldia belge, sera directeur sportif en 2020
Tiesj Benoot, le prodige formé maison essaiera de montrer ses talents de serial-loser à la sunweb
Image
(bon c'est pas bien de se moquer et en plus sa victoire aux Strade Bianche en 2018, je pense qu'un grand nombre de coureurs échangent 10 victoires contre celle là, ce jour là, dans ces conditions là et avec cette manière là)

Jelle Vanendert, qui pourra encore courir la flèche et la doyenne mais avec la Continentale Pro Wallonie-Bruxelles.
Victor Campenaerts, le recordman du monde de l'heure sera le digne représentant de la Belgique dans la polyculturelle NTT Racing (ex Dimension Data)

On note aussi les départs de Jens Keukeleire, Adam Blythe, Enzo Wouters et Lawrence Naesen.

Je ne vais pas insister sur la disparition de Bjorg Lambrecht, le plus talentueux de sa génération en Belgique, qui a profondément choquée le monde du cyclisme.

Ceux qui arrivent : :hello:

Côté arrivés, deux très grands noms du cyclisme :

Image

Tout d'abord le mythe en activité du cyclisme belge, vainqueur de 4 des 5 monuments, l'ex plus grosse giclette du peloton mondial, devenu rouleur infatigable sous la houlette de Lefévère, Philippe Gilbert !A 37 ans Le wallon retrouve la structure de Marc Sergeant, au sein de laquelle il avait signé en 2011 une saison de folie avec le triplé des ardennaises notamment (mais aussi double champion de Belgique, top 10 sur les 4 monuments qu'il avait disputé, 18 victoires dont San Seb, Strade, Québec, étape du Tour et maillot jaune, top 10 de Tirreno, bref du délice rien qu'à l'énumérer). Dernier grand objectif : Milan-San Remo !

Image

L'autre grand nom, c'est John Degenkolb (30 ans), qui n'est plus tout à fait le même qu'avant sa chute à l'entrainement durant l'hiver 2015-2016, mais a quand même montré avec sa victoire sur le Tour à Roubaix en 2018 qu'il restait un client. Après une année 2019 sans victoire, l'allemand est certainement revanchard et se tournera vers Paris-Roubaix, la course de son cœur. Ensuite, ses objectifs dépendront de ceux Caleb Ewan, à qui il ne peut pas contester le rôle de sprinteur n°1 dans l'équipe.

Pour le reste des choses intéressantes, un coureur est promu de la réserve : il s'agit de Kobe Goosens, 23 ans, typé grimpeur, vainqueur l'a passé du tour du Jura et du 3ème du circuit des Ardennes. Rien de fou non plus.

Les autres arrivées sont :
Stef Cras (23 ans, Katusha), formé à la maison avant son passage chez les russes. Le point négatif est que, en dehors des managers de la Lotto, seuls Ilnur et Ancelin croient peut-être en lui ;
Jonathan Dibben (25 ans, Madison Genesis), champion du monde de la course aux points 2016 (et auteur d'une grosse saison chez les espoirs sur route cette année là) que la sky n'a pas réussi à transformer en vainqueur de Grand Tour ;
Stefano Oldani (21 ans, Kometa) , italien, qui a essayé sans succès de taper Aberasturi et Sanz sur les SSR espagnoles l'an passé ;
Matthew Holmes (25 ans, Madison Genesis), britannique mais ni pistard ni kenyan.

Tout ça ne fait pas trop rêver en fait, .

Il faut aussi noter que deux coureurs de la réserve ont signé pour juin 2020 et janvier 2021. Le premier est Florian Vermeersch (20 ans), champion de Belgique U23, crossman à la base, le second est Viktor Veschaeve (21 ans), second de Liège-Bastogne-Liège Espoirs, au profil de grimpeur.

Pour le reste on retrouvera :

Les très très bons : :metalhead:

Tim Wellens (28 ans), meilleur coureur du monde sous la pluie

Image

Caleb Ewan (25 ans), torpille australienne capable d'embrasser sa roue avant en plein sprint

Image

Thomas de Gendt (33 ans), le pire cauchemar du sucre étant qu'il se transforme en breakeway killer pour le compte de la torpille australienne

Image

Jelle Wallays (30 ans), certes c'est un peu mois la classe que les 3 précédents mais il est capable de choses magnifiques, et à l'occasion se tape des échappées juste pour faire chier Lefévère



Ceux dont pourquoi pas on attends quelque chose : :reflexion:

Karl Fredrik Hagen (28 ans), 8ème de la Vuelta, 15ème du Romandie, 3ème d'étape au Dauphiné l'an passé...Il a démarré tard le cyclisme et encore plus tard la route, la Lotto tient peut-être son Primoz Roglic norvégien.

Image

Jasper De Buyst (25 ans), à l'aise sur les parcours vallonnées, bonne pointe de vitesse, il avait été deux fois champion de Belgique en junior, donc forcément on l'attend. Mais il semble stagner depuis deux ans. Il fait aussi poisson-pilote pour Caleb quand ça arrive massif.

Tosh Van der Sande (29 ans), lui aussi poisson-pilote pour Caleb à l'occasion, sprinteur rojassien. On va dire qu'il peut en gagner une sur une course secondaire style tour des fjords.

Stan Dewulf (21 ans). Après une saison Espoir 2018 très réussie (vainqueur de Paris-Roubaix Espoir, 2ème du triptyque des monts et châteaux, 2ème du Tour de Bretagne), il a découvert le world tour en 2019. Une saison d'apprentissage, avec quelques échappés comme sur la Ride London, des top 10 au sprint et une 24ème place au général du BBTour qui montre qu'il a de la caisse. Cette année, j'espère le voir à son avantage sur les Flandriennes.

Image

Gerben Thijssen (21 ans), qui a aussi découvert le world tour l'an passé. Gros moteur, il était membre de l'équipe de Belgique de poursuite, sprinte un peu, un profil à suivre sur les classiques. Par contre il vient de se prendre une très grosse pelle aux six jours de Gand, j'espère qu'il se remettra vite.

Brent Van Moer (21 ans), gros rouleur, des références très intéressantes contre-la-montre (il est par exemple champion de Belgique espoirs en titre dans la spécialité)

Image

Harm Vanhoucke (22 ans), va démarrer sa troisième saison en world tour. Profil de coureur par étapes, il a bouclé sa première vuelta l'an passé et on va voir si cela lui est profitable pour 2020. Pas le talent du siècle, mais à voir.


les mecs au service des très très bons :banana:

Image

Nikolas Maes (33 ans), qui forcément signait des résultats à une époque, mais depuis qu'il n'a plus pour l'aider le génie tactique de tonton Pat'...
Roger Kluge (33 ans), pistard teuton qui dépasse le mètre 90 love :love: :love: et peut ainsi tel un U-Boot être un abri précieux pour la torpille australienne.
Adam Hansen (38 ans), australien rigolo, qui tape des ironmen pendant les vacances de novembre, et stoppe sa série de record de participations consécutives en grand tour pour prendre des vacances à faire plus de bornes qu'en course.
Frederik Frison (27 ans), 1,94m, gros bourrin qui aime les flandriennes.
Tomasz Marczynski (35 ans), chauve barbu polonais qui a bizarrement gagné deux étapes de la vuelta en 2017. Grimpe pas mal mais commence à avoir de la bouteille.
Brian van Goethem (28 ans), baroudeur hollandais qui a été recruté en 2018 pour une raison qui m'échappe, équipier modeste et facile à gérer je pense.
Rémy Mertz (25 ans), bon équipier
Rasmus Iversen (22 ans), danois donc rouleur à maturation précoce, en plus bradounet n'en a jamais parlé donc je le classe dans les équipiers
Sander Armée (33 ans), qui a eu son heure de gloire avec une victoire d'étape sur la vuelta (2017, et 19ème au général cette année là!)

Le staff pour finir : :manolo:

Manager général : John Lelangue, en charge des structures pro, dames et espoirs. Pas mal critiqué dans la presse, sur les transferts et la gestion du staff, il a par le passé gagné le Tour avec Evans et la BMC.

Responsable de l'équipe pro : Marc Sergeant, qui a commencé à bosser en tant que DS chez Mapei avec Lefévère. Une grosse expérience depuis plus de 20 ans.

Directeurs sportifs : Mario Aerts, Herman Frison, Maxime Monfort, Kurt Van de Wouwer, Marc Wauters et Frederik Willems.

Liens utiles :
:study:

https://lottosoudal.be/fr
https://www.facebook.com/LottoSoudalCyclingTeam/
https://twitter.com/lotto_soudal
Dernière édition par Iguane le 21 déc. 2019, 16:04, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3101286
AlbatorConterdo a écrit :
20 déc. 2019, 23:31
Belle présentation :super:
Merci il faut dire aussi que j'avais un modèle avec la présa qu'en a fait socrates en 2018 :agenou: , j'ai juste essayé d'être un poil plus sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#3101318
Merci pour la prés' :super:
J'aime beaucoup (et de façon générale) les petits résumés sur chaque coureur, ça permet de les cerner et d'en apprendre un peu plus.
Peut-être que Degenkolb va rebondir avec ce changement d'équipe...
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3101322
Super cette présentation, d'une équipe qui ose et que j'apprécie :super:

En effet, De Gendt s'est transformé avec l'arrivée de Caleb Ewan en roule-toujours pour son sprinteur, bien qu'il ait eu aussi sa chance avec un calendrier monstre l'an dernier !
J'apprécie beaucoup Ewan (avec son style particulier, et la fois où il perd MSR à cause de Trentin :evil: donc ça va :jap: )

Je vais suivre particulièrement le MSR de Gilbert #Strikeforfive qui n'aura plus à se mettre au service de Julian cette année (gros boulot de sa part l'an passé dans le Poggio avec Stybar, ça promet :niark:

Je ne sais pas si c'est dû au profil des coureurs (plus endurants et aimant les courses durs que puncheurs/sprinteurs) mais c'est une belle équipe à voir. Degenkolb, Wellens, Gilbert, De Gendt, ils aiment les courses usantes donc leurs équipiers auront intérêt, sur le papier, à lancer les courses de loin pour qu'ils puissent se mettrent à leur avantage. Ca promet, vivement la reprise :hate:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3101357
Le sucre sportif a écrit :
21 déc. 2019, 10:22
Super cette présentation, d'une équipe qui ose et que j'apprécie :super:

J'apprécie beaucoup Ewan (avec son style particulier, et la fois où il perd MSR à cause de Trentin :evil: donc ça va :jap: )
Il perd surtout à cause de Nibali, il me semble... :siffle:

Quant à Gilbert ou De Gendt, je préfère ne rien dire, sinon je devrais m'auto-bannir... :genance:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3101363
AlbatorConterdo a écrit :
21 déc. 2019, 12:09
Le sucre sportif a écrit :
21 déc. 2019, 10:22
Super cette présentation, d'une équipe qui ose et que j'apprécie :super:

J'apprécie beaucoup Ewan (avec son style particulier, et la fois où il perd MSR à cause de Trentin :evil: donc ça va :jap: )
Il perd surtout à cause de Nibali, il me semble... :siffle:

Quant à Gilbert ou De Gendt, je préfère ne rien dire, sinon je devrais m'auto-bannir... :genance:
Si au lieu de faire le kéké, Trentin avait pris un gros relais en tête de peloton pour Ewan, Nibali aurait été revu et Ewan aurait pu espérer gagner. C'est intéressant d'avoir deux cartes : Gilbert et Ewan.

On a vu ces dernières années que les attaquants étaient récompensés donc avantage Gilbert, mais suivant le sens du vent, Ewan peut jouer sa carte :popcorn:

Sinon, concernant les pensées bannificatrices j'ai une liste rouge d'équipes, mais je reste muet à ce sujet, et c'est pas à la Lotto Soudal que je pense en premier. Il sera intéressant de voir à ce sujet si Gilbert garde son niveau de 2019 :popcorn:

Gilbert, je l'aime bien pour son manque de chance aux mondiaux, et parce que je l'ai vu filer vers la victoire avec Politt à Hem, donc laisse moi une raison d'encore y croire, merci :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3101364
Le sucre sportif a écrit :
21 déc. 2019, 12:43
AlbatorConterdo a écrit :
21 déc. 2019, 12:09


Il perd surtout à cause de Nibali, il me semble... :siffle:

Quant à Gilbert ou De Gendt, je préfère ne rien dire, sinon je devrais m'auto-bannir... :genance:
Si au lieu de faire le kéké, Trentin avait pris un gros relais en tête de peloton pour Ewan, Nibali aurait été revu et Ewan aurait pu espérer gagner. C'est intéressant d'avoir deux cartes : Gilbert et Ewan.

On a vu ces dernières années que les attaquants étaient récompensés donc avantage Gilbert, mais suivant le sens du vent, Ewan peut jouer sa carte :popcorn:

Sinon, concernant les pensées bannificatrices j'ai une liste rouge d'équipes, mais je reste muet à ce sujet, et c'est pas à la Lotto Soudal que je pense en premier. Il sera intéressant de voir à ce sujet si Gilbert garde son niveau de 2019 :popcorn:

Gilbert, je l'aime bien pour son manque de chance aux mondiaux, et parce que je l'ai vu filer vers la victoire avec Politt à Hem, donc laisse moi une raison d'encore y croire, merci :jap:
Crois à qui et à ce que tu veux, pas de problème. :jap:
Mais je vois pas comment Trentin, qui ne revenait pas sur Nibali en roulant pour sa pomme, aurait ramené Ewan en roulant dans le groupe... :reflexion:
Et connaissant ta posture sur "ceux qui osent", je trouve cette prise de position de ta part pour le moins étonnante.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3101367
Il a cramé de l'énergie en attaquant, et même en roulant moins longtemps, il aurait pu garder Nibali en mire et d'autres équipiers auraient suivi. Il faut remettre les choses en contexte : Ewan, il s'est fait sacrément descendre cette année là, car il ne gagnait pas, on se moquait de sa position. Mais en fait, il bossait son sprint pour réussir le sprint long via Roma. Personne ne croyait en lui, pas même son équipier. Et ça, c'est suffisant pour que je m'attache à un coureur, sa victoire aurait été aussi belle que celle de Démare.

Mais mes sentiments au sujet de cette édition étaient lié au dénouement, et cette très belle victoire de Nibali. Edition mythique qui me fait refaire le final encore aujourd'hui tant ça s'est joué à peu :love:

Des courses comme celle-là, on peut en vivre grâce à des coureurs qui sentent la course, comme Nibali, Gilbert. Ils se ratent très peu quand ils se lancent, c'est une forme de résistance aux gains marginaux et aux oreillettes leur façon de courir. Donc j'espère que la Lotto Soudal, vu son recrutement et sa philosophie, continuera de nous faire plaisir. Et s'il y a des explications médicales à tout ça, et bien tant pis :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3101369
Pour en revenir à l'équipe, je vois le recrutement d'un cyclocrossman (Florian Vermeersch) et je vois quelques coureurs de l'équipe qui pourraient briller dans les sous-bois. Avec l'arrivée de structures de plus en plus professionnelles en belgique pour le cross+route (comme Corendon, mais aussi la Visma qui s'arrange pour Van Aert), il y a t-il moyen de voir un programme de cyclo-cross pour la Lotto Soudal à moyen terme ?
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3101372
Magnifique présentation très complète avec l'historique qui va bien.
Et c'est vrai que c'est assez curieux de voir dans cette équipe pas mal de coureurs assez jeunes et à l'inverse pas mal de trentenaires. Les recrutements de Gilbert et Degenkolb sont intéressants, mais c'est vrai que ça ne représente pas vraiment l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3101381
Super présentation merci!

Je pense que Holmes est un bon pari à tenter moi j'y crois.

Et De Buyst a été blessé l'an passé pendant les classiques et en dehors de cette blessure, il sort une bonne saison. Je crois en lui également.
Avatar de l’utilisateur
Par Psyonix76
#3101382
Merci pour la présentation , très sympa à lire !

Heureusement que Gilbert et surtout Degenkolb arrivent car je n'ai pas aimé les départs de Keukeleire et Benoot ... Bon, elle reste quand même sympa à suivre ^^
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3101385
Cras je le vois plus performer en chasseurs d'étapes que sur les CG, je pense que Lotto est la bonne équipe pour ça.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3101389
Super la présentation !

Pour revenir sur un point : Oldani c'est un profil bien différent d'un Sanz ou Aberasturi. C'est un coureur plutôt rapide, oui, mais ce n'est pas là qu'il devrait briller (s'il brille..) dans le futur. Il grimpe assez bien mais c'est plus un puncheur.

Sinon une équipe qui a toujours été sympa, j'apprécie son identité.
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3101413
Le sucre sportif a écrit :
21 déc. 2019, 13:10
Pour en revenir à l'équipe, je vois le recrutement d'un cyclocrossman (Florian Vermeersch) et je vois quelques coureurs de l'équipe qui pourraient briller dans les sous-bois. Avec l'arrivée de structures de plus en plus professionnelles en belgique pour le cross+route (comme Corendon, mais aussi la Visma qui s'arrange pour Van Aert), il y a t-il moyen de voir un programme de cyclo-cross pour la Lotto Soudal à moyen terme ?
D'après les infos que j'ai trouvé il a couru en cyclo-cross chez les juniors, mais a arrêté à son arrivée dans la catégorie Espoir. L'an passé il a fait 100% route et a sorti une grosse saison. Je pense que le cyclo-cross est bien derrière lui, comme beaucoup de juniors qui touchent à tout et arrivée en espoirs se concentrent sur la route quand ils voient qu'ils peuvent faire carrière.

Par contre plusieurs coureurs de l'équipe ont un beau programme piste l'hiver (Kluge, De Buyst, Van der Sande et onc Thijssens, qui se remet bien de sa chute semble-t-il) et ça j'aime :super: . Mais pareil, de là à voir un programme piste complet dans l'équipe, il y a un grand pas à faire. Le calendrier pro ne se prête malheureusement pas à ça.

PS : merci à Oro et Ancelin pour leurs retours, c'est toujours intéressant d'avoir quelques infos sur les coureurs les moins connus d'une équipe :super:
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3101491
Super présentation !

C'est vrai que le contraste entre très vieux et très jeunes est saisissant.
Je pense qu'ils espèrent l'éclosion de plusieurs jeunes et en attendant ils ne cherchent pas trop à attirer de coureurs dans la force de l'âge. Sauf Ewan qui est le successeur de McEwen.
Quant à De Gendt, il faisait déjà le breakaway killer pour Greipel aussi...
Avatar de l’utilisateur
Par Ilnur majka
#3102219
Belle présentation dans un style bien atypique
j'ai vraiment aimé
une belle équipe qui sait allier savamment individualité et collectif
pas mal de paris aussi cette année donc plus d’incertitude qu’à l'accoutumé

Je viens de voir la montée et j'ai pas tr[…]

Problèmes de points

C'est Nicola et non Andrea Bagioli qui fait 7 eme […]

A propos de vol : Ce week-end, le panneau du somme[…]

Madouas Reichenbach et Pinot ont tous répon[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site