Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3093082
🇪🇸 KERN PHARMA 2020 🇪🇸

Juanjo Oroz et Manolo Azcona présentant le maillot de la saison 2020, fabriqué par Etxeondo.


Durant l'été 2019, alors que tout le monde est focalisé sur le critérium de juillet, la Lizarte annonce qu'elle décide de passer à l'échelon supérieur et de monter en division continentale pour la saison 2020. L'objectif affiché de la formation de Navarre est de courir en Continentale Professionnelle dès 2021. Faisons bref : c'est tout simplement une excellente nouvelle pour le cyclisme espagnol, en quasi situation de crise ces dernières années.



1 - Kern Pharma ? Rapide historique



Kern Pharma est une partie de la grande structure amateur espagnole Asociación Deportiva Galibier. C'est en 1993 que Monolo Azcona fonde cette dernière. À partir de là, Azcona va créer sa première équipe avec l'appuie des sociétés de construction ACR et MRA. Durant cette époque, on a notamment Joseba Beloki et Isidro Nozal qui passent dans cette équipe. Par la suite, différents sponsors comme Sky Blue, Tegui Videoporteros, Bodegas Castillo Monjardín et Gráficas Ona vont se greffer au projet. C'est seulement en 2006 que Lizarte, fabricant de pièces de rechange de voiture depuis 1973 dont le siège est aujourd'hui à Orkoien (Navarre), prend le relais. Lizarte progresse peu à peu sur le circuit amateur pour devenir aux alentours de 2013 une des équipes espagnoles les plus importantes pour la formation des jeunes.
Voici tous les coureurs qui ont fait le salto de la Asociación Deportiva Galibier au monde professionnel (de 1995 à 2018) :
Spoiler : :
1995: Claus Michael Møller (Castellblanch – MX Onda)
1996: Juan José De los Ángeles (Kelme)
1997: Joseba Beloki (Euskaltel), Ernesto Manchón (Vitalicio)
1998: Isidro Nozal (ONCE)
1999: Ricardo Otxoa (Kelme)
2000: Benjamín Noval (Relax – Fuenlabrada)
2008: Andrey Amador (Caisse d’Epargne)
2010: Javier Iriarte, Enrique Sanz (Movistar Team)
2013: Higinio Fernández (Team Ecuador), Víctor Martín (Burgos BH), Dayer Quintana (Movistar Team)
2014: Marc Soler (Movistar Team)
2015: Jorge Arcas, Antonio Pedrero (Movistar Team), Rafael Márquez (Inteja – MMR), Tomás Restrepo (Manzana Postobón)
2016: Richard Carapaz, Héctor Carretero (Movistar Team), Marcos Jurado, Marcos Rojo (Burgos BH), Óscar Rodríguez (Euskadi – Murias)
2017: Jaime Castrillo (Movistar Team), Sergio Samitier (Euskadi – Murias), Nícolas Sessler (Burgos BH)
2018: Urko Berrade (Euskadi – Murias), Nicolás Sáenz (Manzana Postobón), Antonio Soto, Dmitriy Zhigunov (Fundación Euskadi)

Alors qu'on pouvait penser que c'était le sponsor Lizarte qui allait accompagner la structure en Continentale, ce sera finalement le rôle du laboratoire pharmaceutique Kern Pharma, appartenant à la multinationale Grupo Indukern (https://www.kernpharma.com/en/who-we-are). Lizarte restera le sponsor de l'équipe elite / espoir ainsi que celui de l'équipe junior (CC Ermitagaña).
Pour les amoureux des machines, l'équipe roule sur des vélos Orbea.




2 - Effectif 2020



3ème ligne (de gauche à droite) : Martín Bouzas / Enrique Sanz / Martí Márquez / Urko Berrade / Jaime Castrillo
2ème ligne : Sergio Araiz / Jon Agirre / Iván Moreno / José Felix Parra / Ibon Ruiz / Francisco "Kiko" Galván
3ème ligne : Pablo Urtasun, nouveau directeur sportif, 4ème en partant de la gauche / Manolo Azcona, le manager, juste à côté / Juanjo Oroz, directeur sportif, 2ème en partant de droite.

Il manque Daniel Méndez, surement chez lui en Colombie.



C'est un effectif quasiment 100% #CarácterLizarte qu'on aura en 2020. En somme : 13 coureurs dont 11 formés par la structure et 8 venant directement de la Lizarte 2019.






  • Le "club des 8" en provenance de la Lizarte


Commençons par les coureurs venant de la Lizarte '19. Dès le début, Juanjo Oroz avait annoncé que 8 coureurs allait monter en continental avec Kern Pharma. Promesse tenue puisque le compte est bon. Peu de surprises parmi les garçons annoncés. On aurait pu voir deux autres coureurs de la Lizarte mais ces deux derniers devraient sans doute guider le groupe amateur la saison qui arrive (cf ma partie sur la Lizarte).






- Marti MÁRQUEZ - 09/02/1996 - Catalogne - Formé au sein de l'équipe junior Huesca La Magia, très liée à la Lizarte, il devient champion de Catalogne sur route juniors en 2014, la formation Lizarte décide donc de le recruter. C'est donc un coureur qui est présent depuis de nombreuses année dans cette structure. Destiné à un rôle d'équipier, pour des coureurs comme Richard Carapaz, Óscar Rodríguez, Héctor Carretero, Sergio Samitier ou Antonio Soto, il a pu bénéficier de quelques libertés ces deux dernières saisons ; ce qui lui a permis de remporter le Torneo Euskaldun 2018 et de finir sur la meilleure note possible en s'imposant sur la Volta a Galicia, seule course à étapes qu'il a gagné chez les amateurs.



- Iván MORENO - 27/05/1996 - Communauté valencienne - Membre de la petite équipe Benicassim Me Gusta, il se révèle en 2016 en terminant huitième du championnat d'Espagne sur route espoirs et en remportant le championnat de Catalogne de la montagne. Lizarte le recrute pour 2017 ce qui va lui permettre de participer à des courses comme le Giro d’Italia U23 et le Giro della Valle d’Aosta les années suivantes. Bon grimpeur, il progressera d'année en année au sein de la Lizarte et finira par remporter quelques victoires dont la Subida a Urraki en 2018 et la Vuelta a Zamora en 2019. C'est donc en toute logique qu'il fait parti de ces coureurs qui montent d'un échelon.






- Francisco "Kiko" GALVÁN - 01/12/1997 - Catalogne - Souvent appelé "Kiko". Voici un des coureurs les plus rapides de ces deux dernières années en Espagne. Son profil est plus complet car au final c'est un coureur qui grimpe assez bien. Très régulier depuis deux saisons, il a remporté ses premières victoires cette année, dont le Trofeo Guerrita, manche de la Coupe d'Espagne. Il a aussi un style assez particulier (tatouages, grosses boucles d'oreilles), je vous laisse aller voir.



- José Félix PARRA - 16/01/1997 - Castille-La Manche - Il a rejoint la Lizarte dès sa première année chez les espoirs après avoir passé ses années juniors dans dans la Fundación Contador. Il se décrit rapidement comme un coureur fait pour les courses à étapes. C'est ce qu'il a montré à plusieurs reprises chez les espoirs : 4° de la Vuelta al Bidasoa, 5° de la Vuelta a Navarra, 10° du Giro della Valle d’Aosta et deux tops 25 sur le Giro U23 avec plusieurs tops 10 sur les étapes. Il était dans la sélection espagnole sur le Tour de l'Avenir. Oroz place beaucoup d'espoirs en lui mais je pense qu'il lui manque encore un petit quelque chose pour montrer vraiment tout ce qu'il vaut. Aucune victoire chez les amateurs.






- Roger ADRIÀ - 18/04/1998 - Catalogne - Le Barcelonais est le dernier vainqueur de la Coupe d'Espagne. Dès sa première année chez les espoirs, il a rapidement réalisé de bons résultats. Même s'il est défini comme un grimpeur, je le vois bien plus comme puncheur avec une grosse pointe de vitesse. Il a eu quelques résultats sur des étapes de montagne, et ce même sur le Giro, mais ce n'est pas son plus gros point fort. Monter en Continental avec Kern Pharma est tout à fait logique, il reste un des plus gros talents espagnols à l'heure actuelle.



- Martín BOUZAS - 20/11/1997 - Galice - En 2016, âgé seulement de 18 ans, il devient champion champion d'Espagne du contre-la-montre espoirs après l'avoir été en 2015 chez les juniors. Il termine 3° de l'exercice en 2017. Alors coureur de l'équipe Super Froiz, Eusebio Unzue va de lui même le chercher et le placer chez Lizarte. Il est de nouveau champion d'Espagne du CLM espoirs en 2018 puis, rentre dans l'histoire du cyclisme amateur espagnol, en finissant pour la quatrième fois sur le podium (2°) en 2019. Comme vous pouvez le constater, c'est un rouleur. Il n'a jamais vraiment eu un rôle de leader au sein de la Lizarte et a souvent effectuer un travail d'équipier. Il a, semble-t-il, passé un cap cette saison notamment en montagne, où il a progressé. Juanjo Oroz pense que c'est un coureur qui est plus fait pour le monde professionnel.
Pour l'anecdote, cette année Lizarte devait le prêter au Vendée U pour qu'il court le Triptyque des Monts et Châteaux. La fédération espagnole s'est opposée à ce "prêt".






- Ibon RUIZ - 30/01/1999 - Pays basque - Attention ! Voilà probablement un des futurs grands grimpeurs basques. Entraîné par Joseba Beloki, il a pu montrer de très belles choses au cours de ses deux saisons chez les espoirs. 4 victoires et il a participé au Giro U23 avec un top 20 au Passo Fedaia. En étant le jeune coureur espagnol à passer pro en 2020, il doit certainement encore lui manquer de caisse mais c'est assurément un grimpeur à suivre.



- Sergio ARAIZ - 29/04/1998 - Navarre - S'il y a bien coureur parmi les 8 que j'aurais vu rester chez les amateurs, c'est bien lui. Toutefois, il a passé un cap en 2019 et je pense que ça a joué. Décrit comme le "meilleur gregario" de l'équipe, il a réussi à remporter sa première victoire chez les amateurs lors de la San Juan Sari Nagusia. Il a enchaîné avec une deuxième partie de saison très intéressante avec une 2° place sur la Vuelta a Leon et une 7° place sur la Vuelta a Palencia. Il faut aussi noter que c'est un coureur qui a couru dans le Club Ciclista Estella chez les juniors. Encore une structure de Navarre liée à Lizarte.



  • Le retour des "anciens"


3 coureurs - et pas des moindres (!) - qui ont été formés chez Lizarte reviennent aux origines de leur carrière.






- Urko BERRADE - 28/09/1997 - Navarre - On peut dire qu'il fait son retour à la maison. Après avoir couru avec le Club Ciclista Ermitagaña en 2014 et 2015, il court chez Lizarte entre 2016 et 2018 puis signe chez Euskadi Murias pour l'année 2019. Sans être annoncé comme ayant un gros potentiel, il réalise finalement une surprenante première saison chez les professionnels. Lui même a été étonné de ses résultats en deuxième partie de saison (18° de la Volta a Portugal puis 12° du Tour de l'Avenir). Il s'est révélé être un coureur très complet, à l'aise en moyenne montagne et bon rouleur. À suivre.



- Jaime CASTRILLO - 13/03/1996 - Aragon - Aurait certainement été conservé par la Movistar si son agent n'était pas Acquadro. Passons sur ça. Ces dernières années, Castrillo a souvent été annoncé comme le futur du cyclisme espagnol. À juste titre ? On n'a pas vraiment pu le savoir puisqu'il a rempli son rôle d'équipier sur toutes les courses avec la Movistar. Sa 6° place à Innsbruck l'année dernière n'est certainement pas dû au hasard et ni ses résultats chez Lizarte. Avec son expérience du WT, je l'attends évidemment au tournant sur les courses espagnoles en 2020.



- Enrique SANZ - 11/09/1989 - Navarre - La recrue de ce mercato pour la Lizarte. Le coureur le plus expérimenté et sans doute celui qui apportera les victoires à l'équipe. Il n'a pas le niveau pour rivaliser avec les meilleurs sprinteurs mais peut continuer à se faire un joli palmarès sur les courses de seconde zone. Il connaît bien la structure puisqu'il y a passé trois années avant de faire le saut chez Movistar, rejoignant son oncle Eusebio Unzue.



  • Les "nouveaux"



Seulement deux coureurs qui ne sont pas jamais passés par une équipe liée à la structure. On part vers le Pays basque et la Colombie.






- Jon AGIRRE - 10/09/1997- Pays basque - On l'attendait dans une équipe de sa région au maillot orange (suivez mon regard), finalement c'est Kern Pharma qui le récupère. Meilleur grimpeur du dernier Tour de l'Avenir, Agirre est ce qu'on peut appeler un pur grimpeur. Très à l'aise sur de longs cols pentus, le coureur de la Baqué BH reste très limité ailleurs. Malgré ses diverses lacunes, il a démontré qu'il était un des 3/4 meilleurs grimpeurs espagnols chez les espoirs. Soyons honnête, pour un pur grimpeur sans gros point fort ailleurs, il est souvent difficile d'exprimer tout son potentiel sur les courses au Pays basque, où l'on reste sur des ascensions assez courtes. Un coureur que je vais évidemment surveiller.



- Daniel MÉNDEZ - 02/06/2000 - Colombie - Il fallait bien un Colombien dans une équipe espagnole. Surement inconnu pour une très grande majorité des suiveurs, Méndez était un des meilleurs juniors en Colombie. Il a terminé 2° de la Vuelta del Porvenir en 2018 et a remporté la Clásica de Soacha toujours chez les juniors. Repéré par Oroz lorsque l'équipe AV Villas est venue sur la Vuelta al Navarra. Grimpeur / assez bon rouleur. On verra comment il s'adapte à l'Europe, c'est la grande inconnue. Plus jeune coureur de l'effectif.



  • Merci Giant






- Sergio TU - 24/09/1997 - Taïwan - Recrue tardive. En effet, Kern Pharma roulera sur des vélos Giant en 2020. Giant a dû demander à l'équipe de recruter un coureur de Taïwan. Le choix s'est porté sur TU qui a couru dans les réserves de la Giant et de la CCC et qui est né en République dominicaine donc qui n'aura aucun problème pour s'intégrer. Bon rouleur en Asie.





3 - Médias



Je l'apprécie notamment pour ça. Elle est très professionnelle pour une équipe de ce niveau.

Site --> http://equipokernpharma.com / http://equipolizarte.com
Twitter --> https://twitter.com/EqKernPharma / https://twitter.com/EquipoLizarte
Instagram --> https://www.instagram.com/EqKernPharma/ https://www.instagram.com/equipolizarte/



4 - Résultats 2020



Trofeo Felanitx, Ses Salines, Campos, Porreres (30/01) - - Enrique Sanz
Trofeo Serra de Tramuntana (31/01) - 46° - Iván Moreno
Pollença - Andratx (01/02) - 39° - Jon Agirre
Trofeo Playa de Palma - Palma (02/02) - 11° - Enrique Sanz
Grand Prix Cycliste la Marseillaise (02/02) - 22° - Roger Adrià
Etoile de Bessèges (05/02 au 09/02) - 16° - Daniel Méndez
Volta a la Comunitat Valenciana (05/02 au 09/02) - 31° - Jon Agirre
Vuelta Ciclista a la Región de Murcia (14/02 au 15/02) - 33° - Jaime Castrillo
Clasica de Almeria (16/02) - 13° - Enrique Sanz
Vuelta a Andalucia Ruta Ciclista Del Sol (19/02 au 23/02) - 25° - Jaime Castrillo
Vuelta a Burgos (28/07 au 01/08) - 21° - Urko Berrade
Circuito de Getxo (02/08) - 96° - Iván Cobo
La Route d'Occitanie (01/08 au 04/08) - 48° - José Félix Parra
Mont Ventoux Dénivelé Challenge (06/08) - 20° - Jaime Castrillo
Tour du Limousin - Nouvelle Aquitaine (18/08 au 21/08) - - Francisco Galvan
National Championships Spain - ITT (21/08) - - Roger Adrià
National Championships Spain - Road Race (23/08) - - Urko Berrade
Tour de Serbie (01/09 au 03/09) - - Jaime Castrillo
Tour du Doubs (06/09) - 29° - José Felix Parra
Belgrade Banjaluka (04/09 au 07/09) - - Martí Márquez
Grand Prix d'Isbergues - Pas de Calais (20/09) - 35° - Francisco Galvan
Paris-Chauny (27/09) - 32° - Francisco Galvan
Giro della Regione Friuli Venezia Giulia (08/10 au 11/10) - - Roger Adrià
Prueba Villafranca-Ordiziako Klasika (12/10) - 21° - Ibon Ruiz
Dernière édition par Orodreth le 14 oct. 2020, 18:02, édité 12 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3093083
Lizarte 2020


À l'image de la réserve de la Caja Rural, l'équipe Lizarte change beaucoup cette année. Pour cause principale, bien évidemment, la montée d'une bonne partie de l'équipe chez Kern Pharma. Lizarte devient donc la réserve de cette dernière. 20 coureurs au total en 2020 avec pas moins de 11 recrues. Avec beaucoup de coureurs très jeunes, la saison ne devrait pas être aussi fructueuse que les précédentes. Toutefois, comme souvent, elle compte d'importants talents Espagnols.
Elite


  • 🇪🇸 Carlos RUIZ - 07/07/1997 - Navarre - Seul coureur "elite" de l'équipe. Il devrait donc être un des leaders de la formation. Bon grimpeur, il a remporté deux courses l'année dernière et a terminé 3° de la Subida a Gorla. Je pense qu'il a une petite chance de passer chez Kern Pharma en 2021.

Espoirs 4

  • 🇪🇸 Ferran ROBERT - 02/05/1998 - Catalogne - Ancien duathlète et spécialiste du kilomètre vertical (champion de Catalogne). Sa première saison chez Lizarte s'est résumé à faire l'équipier. On verra s'il aura un autre rôle cette saison. Grimpeur.
  • 🇪🇸 Jordi LÓPEZ - 14/08/1998 - Catalogne - Potentiel d'être le meilleur coureur de la Lizarte en 2020. Il a déjà bien progressé en 2019 avec de nombreux tops 10 sur le Torneo Lehendakari. Il a réussi à lever les bras en fin de saison. Bon grimpeur.
  • 🇪🇸 Álex JAIME - 29/09/1998 - Catalogne - Coureur rapide, il a réalisé plusieurs tops 10 en 2019 mais n'a pas réussi à s'imposer. Sur le papier, il est un des deux plus rapides de l'équipe en 2020 donc on devrait un peu le voir à l'oeuvre.

Espoirs 3

  • 🇪🇸 Eugenio SÁNCHEZ - 10/03/1999 - Communauté valencienne - Ancien vainqueur de la Vuelta a Besaya, il est l'un des meilleurs grimpeurs de la Lizarte. Je pense qu'il a les moyens de passer un cap en 2020 et faire plus qu'en 2019 où il a remporté la Volta a Castelló.
  • 🇪🇸 Raúl ROTA - 18/11/1999 - Catalogne - Sprinteur. Quelques tops 10 en 2019. Rien de spécial à côté, il n'a pas beaucoup couru pour l'instant mais peut prendre davantage de place avec le renouvellement de l'effectif.

Espoirs 2

  • 🇪🇸 Iván COBO - 02/01/2000 - Cantabrie - Après avoir été un des meilleurs juniors espagnols, on peut déjà le considérer comme l'un des meilleurs espoirs en Espagne tout simplement. Il a fait une très bonne première année espoir au sein de l'effectif Gomur. Je ne m'inquiète pas pour la suite de sa carrière. A le profil pour les courses par étapes.
  • 🇪🇸 Unai ESPARZA - 02/06/2000 - Navarre - Pas grand chose à dire. Il a été équipier en 2019 ce qui était complètement logique. Il a quand même réussi à faire 2-3 tops 10 sur les courses basques.
  • 🇪🇸 Sinuhé FERNÁNDEZ - 15/06/2000 - Asturies - 180cm pour 56kg, autant vous dire que c'est un grimpeur et un très bon. Il a fait top 25 du Val d'Aoste ce qui est très bien pour un E1 espagnol. Déjà excellent chez les juniors, il ne devrait continuer à bien progresser les prochaines saisons.
  • 🇪🇸 Pau MIQUEL - 20/08/2000 - Catalogne - Habitué de la sélection espagnole chez les juniors. Bon rouleur, passe bien les bosses et plutôt rapide. Quelques tops 10 en 2019.
  • 🇪🇸 Mateo GONZÁLEZ - 24/11/2000 - Castille-et-León - Il a couru en indépendant pour sa première année espoir en Espagne. La raison ? Il était licencié en Belgique et a pu courir là-bas ainsi qu'en France et en Suisse. Fait de la piste, passe bien les bosses et est rapide au sprint. Vise les courses du Torneo Euskaldun et Lehendakari en 2020. À noter que son père est commissaire antidopage à l'UCI.

Espoirs 1

  • 🇪🇸 Pablo CASTRILLO - 02/01/2001 - Aragon - Petit frère de Jaime Castrillo. En 2019, il courrait dans la réserve de la Lizarte, le Club Ciclista Ermitagaña. Plus les étapes sont difficiles, mieux c'est pour lui.
  • 🇪🇸 Pepe GINESTAR - 15/02/2001 - Communauté valencienne - Bon rouleur qui est capable de bien grimper en forme.
  • 🇪🇸 Raúl GARCÍA - 23/02/2001 - Communauté de Madrid - Un des 3/4 meilleurs juniors en Espagne en 2019. Excellent sur piste (médaillé sur les championnats d'Europe), vainqueur de la Coupe d'Espagne, vainqueur de l'étape reine de Vuelta al Besaya, des tops 10 sur les meilleures courses par étapes, rapide, etc.. Bref, gros potentiel et il peut déjà s'imposer à plusieurs reprises en 2020. Frère de Carlos García qui est chez Caja Rural.
  • 🇬🇧 Dylan WESTLEY - 13/03/2001 - Premier britannique à courir dans la structure. Oroz l'a contacté après sa 5° place (+ une étape) sur la Vuelta a Pamplona. Grimpeur assez explosif. Fan de Carapaz.
  • 🇪🇸 Jon GIL - 25/03/2001 - Navarre - Lui aussi vient du C.C Ermitagaña. Bon grimpeur mais il est capable de se débrouiller un peu partout. 2 victoires / un des meilleurs juniors de Navarre en 2019.
  • 🇪🇸 Mikel RETEGI - 27/04/2001 - Navarre - 3eme coureur à venir du du C.C Ermitagaña. Peut-être un des meilleurs juniors navarrais ces deux dernières saisons (9 victoires) Complet / bonne pointe de vitesse.
  • 🇪🇸 Juan José ROSAL - 18/07/2001 - Catalogne - Bon petit gabarit. Ami de Martí Márquez qui a parlé de lui à la Lizarte. Il vient de la Fundación Contador / Kometa. À l'aise sur les courses d'une journée avec des côtes assez courtes. A participé à Paris-Roubaix avec l'Espagne.
  • 🇪🇸 Diego URIARTE - 26/10/2001 - Navarre - 4ème et dernière coureur venant du du C.C Ermitagaña. Le plus irrégulier des 4 de ce que j'ai vu même s'il a réussi à remporter 7 succès en 2 ans. Coureur complet. Il est très lié à Mikel Retegi. Les deux se connaissent depuis qu'ils sont petits et ont toujours couru ensemble.
  • 🇪🇸 Javier IBÁÑEZ - 29/11/2001 - Pays basque - Plus performant en natation qu'au cyclisme. En atteste ses titres de champion du Pays basque en 800 et 1500m. Il a réellement début le cyclisme sur route en 2019. Pas de résultats à part qu'il a remporté le GP de la montagne de la Bizkaiko Itzulia. Il a couru dans la Fundación Víctor Sastre où il a pu être conseillé par Carlos Sastre en personne.
Dernière édition par Orodreth le 24 juin 2020, 18:03, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3093084
Et voilà ma première présentation pour 2020 ! Je vais la compléter avec une présentation de la réserve les jours qui arrivent.
Une équipe qui me tape vraiment dans l’œil pour 2020. Hâte de la suivre.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3093130
Oh purée moi qui traîne a commencé la présentation de la Gazprom, voilà que Oro va en faire 4. :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3093172
Orodreth a écrit :
18 nov. 2019, 10:54
Ancelin a écrit :
18 nov. 2019, 07:21
Oh purée moi qui traîne a commencé la présentation de la Gazprom, voilà que Oro va en faire 4. :elephant:
5 ou 6. * :wink:
Fundacion Euskadi
Euskadi ForEver
Murias Muritos Euskadi
Euskadi Askatasunazakatuxea
Euskadi Ghost Cycling
...
:jesors:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3094692
Le premier rassemblement de la structure a eu lieu du 14 au 16 novembre.

https://www.zikloland.com/kern-pharma-u ... el-futuro/
Présentation de l'équipe version zikloland.

https://www.ciclo21.com/entrevista-juan ... a-de-paso/

Interview d'Oroz où il explique que l'équipe n'a pas d'objectif précis concernant le nombre de victoires. 1 ou 10, reviendrait au même. Le but étant de faire progresser les coureurs.
Le calendrier sera, évidemment, principalement espagnol. Toutefois elle devrait être présente en France, au Portugal voir dans d'autres pays.
Il rappelle que l'objectif est d'être en Conti Pro'.
13 coureurs est suffisant en Conti pour lui. Ça permet aux coureurs de pouvoir assez courir tout au long de l'année.
Les relations avec Unzue reste très bonne. Il n'exclu pas que des coureurs de la Kern Pharma puisse signer directement chez Movistar à l'avenir. Après Lizarte n'est plus la réserve de la Movistar mais bien celle de Kern Pharma.
C'est désormais Jon Armendariz qui va être la figure de proue de la Lizarte.
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3094761
Je n’avais pas vu que tu avais fait la présentation de l’équipe.
J’attends beaucoup de cette dernière. Pas l’année prochaine mais sur du plus long terme.
Le recrutement est très cohérent.
En plus des Lizarte qui passent logiquement pro, ils ont réussi à récupérer des anciens vraiment intéressant ( Sanz berrade et Castrillo :mouchoir:) et quelques autres coureurs tout aussi prometteurs.

La première année va être difficile par contre sauf si Sanz et Castrillo sont au top. Parra Ruiz Agirre et Galvan me paraissent encore bien tendres.

Niveau calendrier ils ne sont pas très nombreux alors pour la première année l’Espagne le Portugal et quelques incursions en France ( genre Rhones Alpes Isère, Alsace) ça me semble suffisant.

Et chez Lizarte ils ont réussi à attirer parmi les meilleurs espoirs donc les années qui suivent il y aura toujours 2/3 montées je pense. ( cobo, Garcia Sanchez...)
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3095669
@tony : Moi aussi j'en attends beaucoup sur le long terme. L'objectif premier n'est certainement pas le nombre de victoires. Ils peuvent scorer 4/5 fois mais ce sera sans doute via Enrique Sanz. Gálvan pourra sans doute l'aider lors des sprints.
Berrade et Castrillo seront sans doute protégés. On verra ce qu'ils valent lorsqu'ils sont désignés leader, surtout le premier. Je pense que Parra, Ruiz ou Agirre peuvent "surprendre" sur des courses espagnoles. Un peu comme Unai Cuadrado cette année.
Quand tu vois que la Fundacion Euskadi ne courrait plus après Burgos, je préfère qu'il y ait un calendrier un peu plus consistant.
Pour ce qui est de la réserve, oui, ils ne vont pas se priver pour faire monter pas mal de coureurs !

@Iguane : Au moins, ça leur permet d'avoir un projet solide !
Francis Lafargue rejoint l'équipe. Il était sans équipe après la disparition de la Murias.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3096605
Kern Pharma sera présente en France dès le GP la Marseillaise.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3099918
https://www.naiz.eus/fr/hemeroteca/gara ... nteresaria

Article très intéressant sur Lafargue. Etant donné qu'il est disponible que pour ceux qui sont inscrits ou qui ont un compte premium, je le mets en intégralité. J'ai traduit moi-même mais ça sonne parfois bizarre. :genance:
Spoiler : :
Vous souvenez-vous comment vous avez commencé à travailler en équipe avec la Reynolds ?

C’était en 1983, lors du Tour du Pays basque, lors d'une étape qui se terminait à Ibardin. J’ai salué José Miguel Echavarri, que je connaissais depuis quelques années, et il m’a demandé de descendre à l’hôtel, car il allait me donner un poster. Si je ne descendais pas ce jour-là à l’hôtel, je ne serais pas là. Nous avons commencé à parler de l’équipe Reynolds, qui avait gagné la Vuelta l’année précédente et qui était invité pour son premier Tour en 1983. J’étais jeune, j’avais 28 ans et j’avais un grand hobby, et il m’a dit d’aller avec eux, qu’il fallait quelqu’un qui parlait français, qui connaisse le cyclisme, qui soit passionné et qui soit libre. C’est comme ça que j’ai fait mon premier Tour.

Comment s’est passée votre carrière de coureur et comment connaissez-vous Echavarri ?

J’étais cycliste "de la quinta" (génération ?) de Dominique Arnaud, qui a couru chez Reynolds, et Duclos Lasalle, mais je n’étais pas aussi bon qu’eux. J'ai arrêté avant d’aller à l’armée et je suis passé au rugby, un sport plus facile que j’ai aimé et j'ai joué jusqu’à 28 ans. Le rugby est une culture, un sport que j’ai connu et où j'ai beaucoup appris. José Miguel, je l’ai rencontré quand je courais à l’Aviron Bayonnais. Il avait un oncle qui était l’entraîneur de foot de mon père et on nous nous sommes rencontrés lors des courses. Quand il est passé chez BIC (1969-70), il n’y avait pas autant de courses et il était notre idole. Entre les deux, il y avait une harmonie, du feeling, et chez Bera, en 1983, tout a commencé.

Vous avez vécu de l’intérieur les plus grands succès de Delgado et Indurain...

Je suis passé de la crèche à l’université. Je me suis retrouvé au Tour, j’ai vécu les meilleurs moments avec les victoires de Pedro Delgado et Miguel Indurain. J’ai été privilégié c’être dans l’équipe avec eux. C’était la chance de ma vie professionnelle. Un privilège. J’étais avec Abarca, la société de l’équipe, jusqu’en 2010. Même quand Movistar est devenu sponsor, il était au rassemblement de Palma, mais il voyait que les gens avaient changé, la façon de travailler. Beaucoup de gens de l'extérieur sont venus et j’ai tout de suite vu que je ne pouvais pas continuer comme avant. J’ai parlé à la direction, et d’un commun accord, nous avons décidé de nous séparer et j’ai trouvé une autre façon de vivre.

Et vous êtes est revenu avec Murias en 2015 avec l'aide de Jon Odriozola...

Je le connaissais lorsqu'il était avec nous chez Banesto (1998-2003), qui a vu des nouveaux coureurs comme Menchov, Mancebo, les Osas, Zandio, Lastras, Arrieta, Flecha... C’était une nouvelle époque après ce que j’ai vécu avec Miguel. Puis j’ai rencontré Jon et quelques années plus tard quand il m’a appelé pour l'aider, je n’ai pas hésité. C'est triste qu’une équipe comme Murias disparaisse. J’ai connu de grandes équipes, de grands coureurs, de grands moments et d’autres plus compliqués et j’ai gardé un goût exquis des cinq ans à Murias. Ce que les coureurs et le groupe humain ont accompli est presque impossible maintenant. Il y a 20 ans, il y avait beaucoup de courses et quelques étapes pouvaient vous convenir. Maintenant gagner est beaucoup plus compliqué et gagner deux étapes en deux participations sur la Vuelta est inespéré. Ce sont des résultats impressionnants, je suis très fier d'y avoir participé chez Murias.

Quand Murias était en continental vous avez pu avoir de nombreuses invitations aux courses françaises et Kern Phama a besoin de cela aussi pour ses débuts...

Mon rôle est d’aider dans ce sens. Je vais lui ouvrir les portes des courses internationales et je ferai de mon mieux. J’ai commencé à travailler pour la saison avec les organisateurs. Il faut se battre maintenant. Lors des premières années de José Miguel j'ai été un pionnier pour aller courir en France. Nous allions à Midi Libre, qui n’était pas facile, à Plumelec, à la Tour des Pyrénées... Et il n’y avait pas de mobile, pas de fax, pas de tunnel de Belate. Tout était très compliqué. Maintenant c’est aussi très compliqué parce qu’avec une équipe continentale il n’est pas facile de courir. Cette nouvelle saison connaît une réforme, et ce sera encore plus compliqué parce qu’elle bénéficiera aux équipes de seconde division. Mais nous allons insister et mon rôle est, connaissant les organisateurs et voyant qu’il y a des possibilités et plus d’avenir avec cette nouvelle équipe Kern Pharma, de lui donner confiance. Cela va être compliqué mais rien n'est jamais facile. La première année avec Murias était dure aussi. Je connaissais un organisateur et il me faisait parcourir toute la France pour le rencontrer, pour courir la Route du Sud, il a fallu beaucoup de sacrifices... Ce n’est pas envoyer une lettre et ils vous invitent parce que vous êtes Francis. Il faut avoir un peu confiance en soi.

Cela vous motive-t-il que Kern Pharma veuille faire le saut en Conti Pro en 2021 ?

Ce projet a un avenir. Sinon, je ne serais pas là. Je ne serais pas intéressé. La continental est une catégorie qui n’a pas de sens. C’est très compliqué. Il faut passer à la 2e catégorie ou à celle espoir (?), mais nous avons l’obligation de passer par en continental et la première année servira à mettre en place la logistique. Les gens sont excités, c’est une équipe très jeune qui a besoin de plus de maturité et d’expérience et qui peut courir dans des courses internationales. Ils vont progresser. Si nous suivons l’exemple de la Murias, ils ont beaucoup progressé avec la Coupe de France. Année après année, ils se sont consolidés et ont fait des choses, ils ont gagné le respect.

Je crois en ce projet, il m’a été présenté avec beaucoup d’enthousiasme, et je pense qu’il faut y croire. Je ne sais pas si ça va durer cinq ans ou plus, au moins mon rôle est d’aider, de faire partager mon expérience et de donner au cyclisme ce qu’il m’a donné. Le plus simple, c’est d’être fataliste. L’équipe Murias ne continue pas et tu te retrouves au chômage, mais il faut aider tant que tu as une passion. Si je ne l’avais pas, je ne serais pas là. Je l’ai toujours gardée allumée. De plus, se sont des gens que je connais. Pampelune est ma deuxième ville. Je ne vais pas dans l’inconnu. Je connais Juanjo Oroz et Manolo Azcona. De même qu’avec Jon, j'y vais les yeux fermés. Ce sont des gens sains. Je me souviens qu’on m’a demandé de convaincre Manolo d’envoyer Amador faire le Tour de l'Avenir en 2008 avec l’équipe UCI. Manolo m’a dit qu’il avait beaucoup couru, mais j’ai fini par le convaincre, et c’était pas mal, parce qu’on l’a mis dans le train d’Hendaye à Tours et il a gagné le prologue et a fini cinquième au général. Je suis allé le chercher avec Manolo Azcona et il est venu chez moi.


Pour les hispanophones : https://www.eitb.eus/es/radio/radio-vit ... rn-pharma/
Interview de 20min d'Ibon Ruiz.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3102268
Tous mes diaporamas PowerPoint foutus en l'air. :elephant:

Bref, l'équipe voulait un coureur venant d'Asie apparemment. Sachant que TU est né en République Dominicaine (d'où son prénom) et qu'il parle espagnol, ils l'ont choisi.
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3102390
selon juanjo oroz la moitie de ses coureurs sont de possible grands grimpeurs
bon seulement avec un qui se revelerait se serait magnifique.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3102477
GATO a écrit :
27 déc. 2019, 14:07
selon juanjo oroz la moitie de ses coureurs sont de possible grands grimpeurs
bon seulement avec un qui se revelerait se serait magnifique.
J'ai confiance en Ibon Ruiz. Jon Agirre et José Felix Parra un peu moins mais je pense qu'ils peuvent faire de bons grimpeurs à l'avenir.
Ou alors il parle de Daniel Mendez et là c'est logique. :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3102845
Équipé par Giant donc voilà pour quelle raison ils ont recruté Tu.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3105075
Bien évidemment Lizarte continue d'être le sponsor de l'équipe amateur.
Présentation le 18 janvier. Lizarte n'a pas encore annoncée officiellement l'effectif pour cette saison mais je ne pense pas que des nouvelles recrues soient présentées ce mois-ci.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3106462
Je n'ai pas l'interview en entier mais on peut y lire dans ce qu'on voit qu'Agirre fait seulement 53kg. Vraiment un pur grimpeur là.

Kern Pharma sera sur le Tour de Taïwan (obligation) ainsi qu'a priori sur le Tour d'Autriche (très bonne chose)
Avatar de l’utilisateur
Par Rondeville
#3106479
Kern Pharma courra-t-elle ailleurs en Asie ou s'agit-il d'une simple escale à Taïwan pour Giant ? Un Sanz peut tout à fait le remporter si le parcours est dans le même esprit que l'an dernier.
the race man 2020

J'avais un prono un peu meilleur pour La Panne je […]

LE MME IRMA DU FORUM SAISON 5

Anecdotique mais pour le Giro j'ai Jesper et non A[…]

VUELTA en relais 2020

Sinon, tant pis. Maintenant c'est trop tard. Valve[…]

Une petite victoire qui fait du bien.

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site