Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#2948515
Team Sky

On revient au noir, avec une teinte de bleu, parce qu'il faut sauver les océans, rappelez-vous. :jap:

-----------------------------------------------------

La Team Sky est une équipe britannique qui entame sa première année en compétition en 2010.
Créée à l'initiative de British Cycling, la fédération britannique de cyclisme,
en partenariat avec l'opérateur de télévision par satellite BSkyB,
elle obtient d'emblée le statut d'équipe World Tour.
L'équipe Sky est la propriété de British Sky Broadcasting,
elle-même appartenant au célèbre et controversé magnat Rupert Murdoch.
On a déjà très souvent évoqué ici les rapports incestueux qui existent entre cette équipe et la fédération britannique ou encore Brian Cookson.
(qui a supervisé la création de l'équipe avant d'accéder à la présidence de l'UCI) :sarcastic:
Rajoutez à cela :
- une recherche poussée des gains marginaux frisant parfois le ridicule ( Aaah...ces fameuses 23 mn d'entrainements ! :love: :agenou: )
- un budget confortable (autour de 30 millions d'euros) lui permettant d'enquiller les talents à la pelle
- une culture du résultat qui fait pleurer tout les romantiques de vélo chaque juillet depuis 2012(Prophétie exceptée)
- quelques soucis de communication concernant les AUT et les livraisons de paquets... :sarcastic:
- Un leader qui puffe et qui fait tousser tout le monde du vélo...

...Et vous comprendrez aisément que cette équipe ne soulève pas beaucoup les passions hors Grande-Bretagne... :sylvain84:
Mais vous savez quoi ? Elle s'en fout ! :pompom:
Et l'enquête sur les AUT n'aura rien donnée, tout comme le contrôle" anormal " (sic) de Froome, circulez, y a rien à voir ! :niark:

On affiche notre fric et on se choisit un surnom un peu "bad". :spamafote:
(souvenez vous : viewtopic.php?t=74219 :genance: )
La Sky s'est donné un objectif à sa création, sous la houlette de Dave Braislford : Gagner le Tour de France, et si possible, avec un Britannique.
Forcément, au début, ça faisait rigoler...mais plus maintenant.


Non, avec la Sky, c'est du sérieux, c'est du lourd, du très lourd .
Alors, ça fait pas toujours rêver, mais ça marche, en tout cas sur les GT.
Bien aidée parfois par le manque d'imagination des autres équipes, il est vrai...
Moins dominatrice sur les classiques, et encore... :sarcastic: parce qu'avec un tel effectif,
la Sky peut jouer la gagne sur tout les terrains, toute l'année.
Et ce n'est pas le moindre des talents du staff que de réussir à faire cohabiter harmonieusement cet empilement de cadors.

Mais voilà : Le 12 décembre 2018, Sky annonce à la surprise générale sa volonté de se désengager à l'issue de la saison 2019,
après y avoir investi 166 millions d'euros depuis 2010...


Mais rassurez vous, amoureux du beau vélo et du suspens estival :jap: : cette annonce ne signifie pas pour autant la fin de l'équipe
puisque son directeur général, Dave Brailsford, précise être à la recherche d'un nouveau sponsor principal pour la saison 2020 et il semble confiant. :wink:

Avec le même budget ? :reflexion:
Voilà bien tout le problème pour Dave, surtout que les leaders anglo-saxons commencent à se faire vieux.
Bon, faut dire qu'il est motivé : Sky n'est pas simplement sponsor, elle possède la structure...et pourrait la vendre théoriquement à qui elle veut,
sans forcément conserver le cèlèbre D.S. :siffle:

Alors, reverrons nous toutes ces images qui nous ont fait tant rêver ?
Et que retenir de cette incroyable saga qui nous tient en haleine depuis 2010 ?

Le passionnant duel lors du Tour 2012 ?


La classe naturelle de Froome sur le Ventoux 2013, luttant courageusement face à Dieu :contador: lui-même ?


La Pierre tombale Saint Martin 2015, où furent enterrées nos illusions perdues ?


Ou...ce... truc ? :sarcastic:


Aaaah..nostalgie, quand tu nous tiens ! :sweat:
Personnellement, ces 2 images tiendront toujours une place particulière dans mon coeur :



:love: :love:



Bien, rentrons maintenant dans le vif du sujet :



Pour suivre l'équipe :
www.teamsky.com/
www.twitter.com/TeamSky
www.facebook.com/TeamSky

Ceux qui partent : :hello:
Peu de mouvement cette année, surtout si l'on compare avec 2018.
Jonathan Dibben (23 ans)>>>>?
Le jeune rouleur ne sera pas conservé, malgré quelques placettes, ci et là.

Sergio Henao (31 ans)>>>> UAE
Après une saison 2018 difficile, il part confirmer chez UAE.

Beñat Intxausti(32 ans)>>>>Euskadi Murias
Va tenter de se relancer chez les Basques après 3 années vierges ou quasi, suite à une mononucléose supersistante.
Tout le mal qu'on lui souhaite.

David Lopez(37 ans) et Philip Deignanl (35 ans)>>>>retraite
Face à l'entropie cosmique, nul ne peut rien...

Łukasz Wisniowski (27 ans)>>>>CCCCCCCCCCCCCC....
N' a jamais vraiment trouvé sa place dans l'équipe.
Part logiquement.

Ceux qui arrivent : :kisskiss:

Filippo Ganna (22 ans)
A voir s'il n'a pas trop perdu de temps chez UAE pour que Sky parvienne à en faire un futur vainqueur de GT. :elephant:

Jhonatan Narváez ( 21 ans)
Le coureur équatorien sait un peut tout faire, à lui dde prouver sa valeur afin de monter dans la hiérarchie du Train.

Iván Ramiro Sosa (21 ans)
"Hé petit !! Petit !! Déconne pas, allez ! Tu vas pas signer chez ces tocards de Trek quand même ? Tu sais qu'ils vont te faire rouler pour Brambilla ?
Allez viens chez nous ! En plus, tu seras mieux payé et tu..hmm pardon ? tu es ok ? Cool, tope là !"


Ben Swift (31 ans)
Il savait pas trop où aller...la Sky avait de la place et, sait -on jamais, des fois qu'il se réveille pour un nouveau podium sur MSR... :spamafote:

Ceux qui restent : :popcorn:
Leonardo Basso (23 ans)
Coopté par Moscon, il se révèle utile pour faire le nombre sur les courses en Chine. :jap:

Egan Arley Bernal ( 21 ans)
Le jeune prodige Colombien s'est parfaitement intégré à l'Empire,
dépassant même les hautes attentes placées en lui.
Cette année, il vient sur le Giro en leader, avec de légitimes ambitions.
Une des locomotives du Train

Jonathan Castroviejo(31 ans)
Pour les CLMPE, un équipier utile.
Il peut même jouer sa carte de temps en temps.
Dans les 2-3 derniers étages du Train

David de la Cruz(29 ans)
Leader sur la dernière Vuelta, il a un peu déçu.
Reste toutefois un solide équipier
Dans les 2-3 derniers étages du Train

Owain Doull (25 ans)
Plus discret que son compère Dibben, il a pourtant été conservé... :scratch:
Ne devrait pas faire parti du Train.

Kenny Elissonde (27 ans)
Le grimpeur aplati s'est bien adapté à cette équipe.
Ce fut le dernier équipier à mettre Froome sur orbite lors de l'étape dont je tairais le nom. :jap:
Dans les derniers wagons du Train.

Christopher Froome (33 ans)
Le vainqueur moral du Tour 2012 et 2018 :elephant: tentera cette année de remporter son 5eme TdF
Non, allez, assez de formules journalistiques : sauf accident, Froome va remporter son 5eme TdF.
Et il n'y a rien que vous puissiez y faire, alors acceptez le stoïquement. :jap:
Locomotive du Train :froome:


Tao Geoghegan Hart (23 ans)
Presqu'un "vieux" parmi les pépites de la Sky... :genance:
Futur coureur de GT, qui devrait intégrer le Train cette année dans les GT.

Michal Golas (34 ans)
Le pote de Michal \"Petite Fleur\". A part ça... :sarcastic:
Ne fait pas parti du Train


Kristoffer Halvorsen(21 ans)
Ce n'est jamais facile pour un jeune sprinteur de se faire son trou chez Sky,
avais je annoncé en 2018. Creuse, petit, creuse...


Sebastián Henao (25 ans)
Il avait impressionné son monde en 2014, lors de la mythique étape \"aux 100 pages sur le forum\" du Giro,
en finissant 8ème, à 21 ans. Mais depuis, il peine à franchir un pallier, même si ça reste solide pour son âge.
Peut rejoindre le Train, dans les premiers wagons.

Vasil Kiryienka (37 ans)
Une machine à rouler. Infatigable équipier et spécialiste de l'effort solitaire.
Plus tout jeune, mais toujours capable d'envoyer du bois.
Dans les premiers étages du Train

Christian Knees (37 ans)
Hé oui, il est toujours là ! :genance:
Avec l'âge, il est devenu celui qui contrôle les échappées en plaine.
1er étage du train.

Michal Kwiatkowski (28 ans)
Après une année 2018 où il fut présent et solide du début à la fin,
on attend encore le Polonais à son avantage sur les petits tours et les classiques.
4x4 efficace et talentueux, il sera en outre un atout précieux pour C.Froome.
Dans les derniers étages du Train.


Christopher Lawless(22 ans)
Ce n'est jamais facile pour un jeune sprinteur de se faire son trou chez Sky,
avais je annoncé en 2018. Creuse, petit, creuse...

Gianni Moscon (24 ans)
Le nouveau bad boy du peloton professionnel peine à canaliser toute sa verve... :siffle:
Mais le garçon est doué, et à l'aise sur des terrains très différents.
Espérons que les années lui mettent un peu de plomb dans la tête :spamafote:
Train, tracteur, bulldozer à ses heures...


Wout Poels (31 ans)
On ne le voit pas longtemps lors d'une saison, en général....
Mais quand on le voit, ça fait mal : LBL, Angliru...
Dans les derniers étages du Train en buvant un coca.


Salvatore Puccio (29 ans)
Equipier discret mais efficace dans son rôle . Souvent l'un des premiers à se mettre en route pour l'équipe,
et capable de le faire quelque soit le type de terrain.
Wagon occasionnel du Train, dans les premiers étages, voire mieux

Diego Rosa (29 ans)
L'Italien a été clairement un ton en dessous de ce à quoi on l'attendait depuis son arrivée chez Sky.
Quasiment disparu de la hiérarchie ferroviaire,
il devra faire mieux que ses habituels 2 jours de grâce par saison pour être conservé.

Luke Rowe (28 ans)
Après une grave blessure survenue lors d'un enterrement de vie de garçon
(fracture tibia-péroné) en aout 2017 , Rowe a raté la saison des flandriennes.
Pas d'excuses pour cette année.
Dans les premiers étages du Train


Pavel Sivakov(21 ans)
Pour le moment, Pavel apprend et engrange de l'expérience.
Sa 1ere saison pro fut solide, sans être exceptionnelle, on attend un saut de qualité pour 2019


Ian Stannard (31 ans)
L'autre leader pour les pavés. ancien pistard, bouffeur de vent et un des avaleurs de bout droit attitré pour le Train.
Sort d'une saison en demi-teinte, notamment sur les Flandriennes, pour la 2nde année consécutive. :sarcastic:
Dans les premiers étages du Train

Geraint Thomas (32 ans)
Malchanceux en 2017, le Gallois a drastiquement renversé la tendance en 2018, devenant le 3ème coureur Sky à remporter le TdF.
Et maintenant ? Difficile de ne pas l'imaginer vouloir renouveler l'exploit, mais la présence de Froome complique les choses pour lui. :spamafote:



Dylan van Baarle (26 ans)
Au cas où Moscon, Stannard, Rowe, Kwiat ne suffiraient pas, Dylan est là.... :genance:

Voilà...dans l'ensemble, l' ossature de l'équipe a peu changé.
ça va faire encore mal, cette année. très mal.
Pour une dernière fois ? :siffle: :reflexion:

Allez, merci pour tout les gars ! :genance: :hello:
Par Booze
#2948521
:super:

Curieux de suivre la saison d'Halvorsen. Il avait fait une grosse connerie en signant chez Sky, avais-je annoncé, surtout quand en parallèle Jakobsen avait l'intelligence de signer chez Tonton Pat. La saison. 2018 s'est passée comme prévue.
Par *Chouchou*
#2948533
Merci AlbatorConterdo pour la présentation de cette équipe au train d'enfer pour toi, ce qui est tout à ton honneur de faire un tel boulot ! :agenou:
Les images sont bien choisies, notamment celles qui méritent d'être mises en évidence sur chaque présentation et qui vont devenir légendaires. :applaud:

Il y a quelques jours j'ai lu une longue interview très intéressante de Viviani qui parlait en bien de son ancienne équipe Sly, de la façon dont ils travaillaient, etc... :smile:
Y a des italiens sympas. :jap:

J'aime l'équipe Sky tout comme j'aime la QS, 2 grandes équipes qui prennent leurs responsabilité dans le peloton. :love:
Et j'apprécie assez souvent les déclarations sans langue de bois de Patrick Lefevere, comme par exemple la dernière en date 09 janvier 2019 à 07h01 sur la RTBF : :wink:

"L’affaire Froome a fait des dégâts. Le dossier a été géré avec un manque d’honnêteté de la part des médias et de l’Union Cycliste Internationale."

"Franchement, et ça va peut-être vous surprendre, j’espère que le manager de Sky Dave Brailsford rencontrera moins de soucis que moi pour sauver son équipe. Tout le monde pense que j’étais content quand on a annoncé que le sponsor Sky allait se retirer fin 2019. Mais c’est tout le contraire. Ce n’est pas bon pour le cyclisme. Si demain, Madrid ou le Paris Saint-Germain disparaissent, ce ne sera pas bon pour le foot !"

Y a des belges sympas aussi. :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#2948545
A la lecture de cette présentation, je sens une pointe de nostalgie, voire d'amerture sous l'effet de l'annonce de la fin du sponsoring :green:

Beaucoup disent que Thomas ne fera plus rien cette année, comme Wiggins après son tour victorieux. Mais cela ne me paraît pas évident car pendant que Wiggins tentait le Giro l'année après son tour, Thomas va chercher à regagner le Tour, et Froome n'est plus aussi dominateur qu'à ses débuts, et rien n'est joué face à Roglic et Dumoulin qui ont les mêmes profils que les rouleurs de la Sky et donc sont potentiellement de dangereux adversaires pour cette même sky, contrairement à des Nibali ou des Bardet qui ne sont pas parmi les meilleurs rouleurs du monde. :study:
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#2948559
El_Pistolero_07 a écrit :
11 janv. 2019, 07:54
Merci Albato, portrait touchant d'une équipe attachante ! :elephant:
Pas mieux :elephant:

Celui qui m'a le plus surpris/impressionné dans le train 2018, c'est quand même Castro. Presqu'aussi fort que le Michal.
Sinon, vivement juillet :hole: :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par marcella
#2948626
Leonardo Basso (23 ans)
Coopté par Moscon, il se révèle utile pour faire le nombre sur les courses en Chine. :jap:
Il a tout de même fait quelques places sur les classiques :italia: de fin de saison.

Sinon je l'aime bien la Sky, surtout pour la branche Sky Italia.
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#2948643
extra la présentation :winner:

l'image forte de la sky restera pour moi
le quatuor Wiggo/Froome/Rogers/porte en 2012 sur Dauphiné et Tour, je n'imaginais pas qu'on allait en bouffer pour 7 ans..
Du Froome de la Pena Cabarga au Bernal du Tour de Romandie, une quasi décennie........
C'est terrible d'imaginer ce profond ennui, cette suspicion sempiternelle, cette équipe symbolise.
Et tu le dis très bien, elle s'en fiche!!!

Mais par ailleurs, une équipe énigmatique, qui aura aussi su mettre les moyens sur les classiques, sur la formation (euh non, la capture) des meilleurs jeunes, sans franchement réussir aussi bien sur ces plans là.
Hormis Kwiat à MSR, et Poels à LBL (en forme de surprise), c'est le no man's land..
et pourtant yen a eu des talents dans cette équipe..

Alors pour bien enfoncer le clou, en + de la victoire de Bernal au giro et celle de Froome au Tour , on ajouterai bien un début de saison dantesque de Poels, un Rowe sur le retour gagnant la course d'ouverture belge,l'explosion de Moscon, vainqueur à Roubaix et des championnats du monde, un kwiat au sommet à Liège, un Thomas revanchard sur la vuelta et toute cette classe biberon (tao, sivakov, sosa, narvaez) multiplier les top 5 sur les courses par étapes, notamment celles avec un clm/équipe ou leur dernier opposant a baissé pavillon.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#2948674
Merci pour vos retours. :jap:

La question que je me pose, c'est comment l' annonce de la fin de l'équipe va influencer la façon de courir de tout le monde.
Certains auront peut être à se mettre en évidence pour trouver un bon contrat en fin d'année, quitte à moins jouer le jeu d'équipe.... :reflexion:
Par *Chouchou*
#2948680
manu74annecy a écrit :
11 janv. 2019, 13:39
...
Du Froome de la Pena Cabarga ...
:love: C'est sur la Vuelta 2011 que Froome s'est fait connaître, et à l'époque il avait attiré la sympathie des suiveurs qui le préféraient à son leader Wiggo.
L'image terrible de le voir faire le train pour le britannique alors qu'il portait le maillot rouge suite à son excellent chrono avait été en sa faveur par les médiats et le public.
Mais depuis qu'il est devenu dominateur sur les GT, il n'est plus aussi bien vu... sauf pour moi et tous ses fans répartis dans le monde.
Par flahutes12
#2948686
Très belle présentation d'une équipe qui par plusieurs raisons fait beaucoup parler d'elle.

A voir si elle sera toujours aussi dominatrice sur les GT qui reste quand même sa marque de fabrique. La fin du sponsor avec un avenir encore incertain peut il influencer sur le comportement des coureurs, voir en perturber certains. C'est je crois la question à laquelle personne à l'heure actuelle peut répondre.

Vu également que Thomas ne ferme pas la porte au Giro. En fait, on ne sait pas trop qui fait quoi. Bizarre quand pour la sérénité des uns et des autres.
Avatar de l’utilisateur
Par ChicoDjango
#2948687
Merci pour cette présentation très savoureuse !
Je suis un irréductible optimiste, donc je me dis que 2019 sera l'année de trop pour la Sky. Ils ne ramèneront pas le gilet jaune à Paris et j'ai bon espoir que Bardet et Pinot montreront aux Britons ce qu'est une bonne vieille jacquerie à la française !
La Sky pourra toujours se consoler avec les exploits de Bernal sur le Giro, mais est-ce que ça a la même saveur quand le héros est un Latino sachant à peine baragouiner l'anglais, qui plus est au sang mêlé de peuplades indiennes des montagnes colombiennes ? :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Seluj
#2948711
ChicoDjango a écrit :
11 janv. 2019, 17:15
Merci pour cette présentation très savoureuse !
Je suis un irréductible optimiste, donc je me dis que 2019 sera l'année de trop pour la Sky. Ils ne ramèneront pas le gilet jaune à Paris et j'ai bon espoir que Bardet et Pinot montreront aux Britons ce qu'est une bonne vieille jacquerie à la française !
La Sky pourra toujours se consoler avec les exploits de Bernal sur le Giro, mais est-ce que ça a la même saveur quand le héros est un Latino sachant à peine baragouiner l'anglais, qui plus est au sang mêlé de peuplades indiennes des montagnes colombiennes ? :elephant:
Pinot boostait par sa victoire sur le Tour de Lombardie, harcèlera la Sky d'attaques qui finira par céder car tous les équipiers Sky auront sauté et Froome et Thomas se regarderont pour savoir qui doit roulé :winner: :winner:
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#2948729
Très sympa cette présentation, où j'ai senti une pointe de nostalgie. D'ailleurs, quoi qu'on pense de la Sky, elle aura marqué l'histoire du cyclisme, et elle aura fait évoluer ce sport.

Pour ma part, je pense que la saison sera réussie, avec 2 GT (Giro et TDF), pas mal de victoires sur les courses par étapes (Suisse, Dauphiné, entre autres), et quelques courses d'un jour.
Par brunobasto
#2951232
Le sémillant Périgordin Thomas Acosta ( désormais affilié à Bourg en Bresse ) a été convié au stage de préparation des Sky à Majorque. Il était accompagné d'Axel Zingle ( CC Etupes) et de Bagioli ( Colpack) .
Par *Chouchou*
#2953860
Giro : en son absence, Chris Froome voit bien Egan Bernal s'imposer
Publié le vendredi 25 janvier 2019 à 21:34

Chris Froome ne défendra pas son titre dans le Giro et voit bien son jeune coéquipier colombien Egan Bernal lui succéder au palmarès.

Invité jeudi soir, en Italie, avec Eddy Merckx, Vincenzo Nibali, Francesco Moser et Felice Gimondi, par les organisateurs de la 12e étape Cuneo-Pinerolo (23 mai) du prochain Tour d'Italie, Chris Froome a confirmé en présence de David Brailsford, son team manager, qu'il ne participera pas à la course au maillot rose, qu'il avait survolée, renversée l'an dernier, après un exploit de haute facture sur le col delle Finestre, lors de la 19e étape. « Ne m'en voulez pas, a déclaré le Britannique, au micro du journaliste Beppe Conti, mais je veux essayer de gagner un cinquième Tour de France, pour rejoindre notamment Eddy Merckx au palmarès. Pour le reste, je ne suis pas inquiet. En mon absence, l'équipe Sky sera bien représentée par Egan Bernal (le Colombien de 22 ans). D'ailleurs, ce sera mon favori pour le maillot rose. »

https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... ser/981670

Bernal est aussi le favori de Contador.

Il y avait bien + de grands noms que ceux cités dans cet article.
Et j'ai lu sur un site italien que Froome et Nibali avaient été les + applaudis dans la salle. :applaud:
Des connaisseurs ces italiens, j'vous dis ! :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par Amady21
#2953866
Etre leader de la team sky sur un GT égal etre grand favori en plus il edy talentueux le petit et pas si mauvais en chrono je mets une pièce sur lui
Par flahutes12
#2953874
Amady21 a écrit :
26 janv. 2019, 02:06
Etre leader de la team sky sur un GT égal etre grand favori
C'est sur, mais être leader d'une équipe ce n'est pas seulement sur le vélo. C'est tout le reste, les sollicitations avant et après course, la pression d'assumer un éventuel échec. C'est beaucoup de choses aussi dans sa tête. Ergan Bernal a un immense talent sur le vélo. Il faudra qu'il montre qu'il est fort également mentalement.
Avatar de l’utilisateur
Par Amady21
#2953992
D'accord avec toi mais ce sera l'occasion pour lui de vivre cette pression s'il réussit pas à faire un bonne performancece sera un apprentissage pour lui il n a rien à perdre donc il lui restera bcps de GT à disputer

Intermarché-Wanty chercherait encore un ou […]

Parlons des anciens Tours...

Etape devenue quasi "légendaire",[…]

Les WC remettent leurs lunettes... Et les annonce[…]

Voile - Vendée Globe 2020

J'avance a un rythme toujours rapide, a plus d[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site