Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 173 sur 174
  • 1
  • 170
  • 171
  • 172
  • 173
  • 174
Avatar de l’utilisateur
Par Bookker92
#3087477
Richard a écrit :T'es dur un peu.

En 2018 il était en progrès même si niveau résultats bruts c'était invisible (voire moins brillant) mais il était plus solide, plus constant. Même si on en avait discuté ici et certains le voyaient en régression... En 2019 progrès encore, fin de l'apprentissage, tu en demandes beaucoup : au niveau des plus forts, il l'a été quand on l'attendait (UAE, Romandie, semi-classiques italiennes), il l'a été dans un autre rôle au Tour en étant décisif quand on l'attendait, en faisant sauter du beau monde ! Et pour la fin de saison en revanche, ok il a eu du mal à digérer le Tour et il a raté Plouay, bon... mais il voltigeait ensuite sur les courses italiennes, avec un peu plus de réussite ou d'expérience il aurait bien pu accrocher les TVV ou Milan-Turin à son palmarès ! Il y a aussi les progrès affichés à Liège ou en Lombardie où il s'est rapproché des meilleurs, s'il continue de progresser il sera dans le coup une de ces prochaines saisons pour en être un acteur majeur.

Si on regarde les bémols, tout ça avec aussi des fragilités certes, en difficulté dans certains gros cols avant la dernière ascension, cuit en troisième semaine... Il reste l'interrogation de ses capacités en GT donc, l'an dernier il avait eu du mal en fin de Tour (Laruns) et cette année aussi (Val-Thorens), alors que malgré son travail d'équipier il a eu quelques jours de "relâche"... Ok c'est un point d'interrogation encore ouvert, faute d'en avoir le coeur net en le voyant leader, il faudra guetter, on aura peut-être une indication de progrès au Tour 2020.

Après, c'est sûr qu'il y a une génération - de 23 ans qui donne l'impression que ce qu'il fait est presque décevant (alors qu'en soi c'est fort ! cf.Pinot au même âge...).

Prendre Bernal comme point de comparaison, c'est trop haut, personne n'est comparable, c'est un phénomène de précocité, un phénomène tout court. Evenepoel n'en parlons pas et c'est un autre registre...
Et Pogacar, phénomène aussi, mais même lui, ça ne me paraît pas dix crans au-dessus de ce qu'a fait Gaudu cette saison - bon il a deux ans de moins et lui l'a fait sur trois semaines, ça fait deux énormes différences, mais c'était sur la Vuelta, on sait que c'est à relativiser un peu, il finit entre Valverde et Quintana qui sortent du Tour (9 et 8), bon... Il gagne en Californie mais c'était pas non plus une opposition de tout premier ordre. Gaudu a lui aussi ferraillé avec Roglic cette saison sans être ridicule, loin de là... Le podium aux Emirats est le même que celui de la Vuelta avec Gaudu à la place de Pogacar ;) Loin de moi l'idée de minimiser les exploits de Pogacar ou d'en tirer des conclusions tirées par les cheveux sur une équivalence stricte avec Gaudu hein, mais franchement, en valeur sportive absolue cette saison et même avec les limites de ce genre de comparaison, je ne pense pas que Gaudu ait de complexe à faire vis-à-vis de lui.
Post de qualité comme toujours, +1 sur l'analyse que ce soit sur les interrogations à confirmer ou les choses positives :hehe: :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3089072
Richard a écrit :
27 oct. 2019, 12:50
Et Pogacar, phénomène aussi, mais même lui, ça ne me paraît pas dix crans au-dessus de ce qu'a fait Gaudu cette saison - bon il a deux ans de moins et lui l'a fait sur trois semaines, ça fait deux énormes différences, mais c'était sur la Vuelta, on sait que c'est à relativiser un peu, il finit entre Valverde et Quintana qui sortent du Tour (9 et 8), bon... Il gagne en Californie mais c'était pas non plus une opposition de tout premier ordre. Gaudu a lui aussi ferraillé avec Roglic cette saison sans être ridicule, loin de là... Le podium aux Emirats est le même que celui de la Vuelta avec Gaudu à la place de Pogacar ;) Loin de moi l'idée de minimiser les exploits de Pogacar ou d'en tirer des conclusions tirées par les cheveux sur une équivalence stricte avec Gaudu hein, mais franchement, en valeur sportive absolue cette saison et même avec les limites de ce genre de comparaison, je ne pense pas que Gaudu ait de complexe à faire vis-à-vis de lui.
Pogacar, c'est quand même énorme ce qu'il a fait sur la Vuelta. Alors oui, ce n'est que la Vuelta mais ça reste un grand tour où il faut être régulier pendant 3 semaines et où tu peux exploser à tout moment car le parcours s'y prête. Et il a tenu le choc. Mieux même, il a été cherché son podium lors de la dernière étape de montagne en attaquant de loin (preuve qu'il avait encore des réserves). Et il gagne 3 étapes à la pédale face aux meilleurs. Franchement c'est impressionnant pour un premier grand tour.

Toute sa première saison en WT est impressionnante de toute façon. Déjà sur le Tour du Pays basque, il ferraillait avec les meilleurs et la concurrence était bien plus forte et dense qu'au Tour de Californie. Il roule pas mal en CLM en plus. Il a l'air assez complet. Aujourd'hui il me semble une jambe au-dessus de Gaudu qui semble avoir encore du mal à encaisser 3 semaines de course. Mais Gaudu progresse bien et je le vois bien arriver à maturité sur le plan physique d'ici 4-5 ans.
Par Richard
#3089084
Bien d'accord, mais 4-5 ans c'est long quand même ! Si ça pouvait être avant ce serait pas mal... S'il continue sur sa lancée on peut raisonnablement espérer que dans deux ans il sera à maturité, même s'il continuera de progresser.

Il ne lui manque "plus" guère que les trois semaines et la caisse pour des courses lancées de loin...

L'endurance, le punch, la capacité de faire mal à tout le monde au niveau WT quand ça grimpe, il les a. Sur une semaine, sur une classique, sur un championnat, il s'exprime bien dans diffférents registres, et on le sent capable d'en gagner une belle sans trop attendre. Le sens tactique, c'est en progrès et en cours d'acquisition, perfectible, le chrono pareil c'est perfectible mais pas calamiteux, le leadership, ça vient doucement.

Au passage encore une fois ses limites actuelles battent un peu en brèche les projets de tous ceux qui voulaient le mettre au plus vite leader sur un GT. C'est très frustrant d'attendre parce qu'on a tous très envie de le voir libre sur un Giro par exemple, qu'on s'impatiente et qu'a priori ce ne sera pas encore le cas pour l'année prochaine, mais un choix qui s'avère pertinent.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3089087
Peut être que sa difficulté à finir le Tour vient aussi d'un enchainement de courses trop important à partir d'avril ? Pays basque / Ardennaises / Romandie puis Dauphiné / Tour, c'est vraiment costaud comme programme. C'est logique de coincer un peu en fin de Tour vu que la fraicheur est déterminante.

Perso je pense qu'il devrait zapper le Romandie et se rajouter une course après le Pays basque (Amstel ou Tour du Finistère) en prévision de la Flèche et j'aimerai aussi le voir zapper le Dauphiné pour s'aligner sur la Classique du Ventoux et la Route d'Occitanie. Ce sont des courses plus accessibles où il pourrait courir un peu pour lui avant de se muer en coéquipier de Pinot sur le Tour. Ce serait bien que Gaudu gagne des courses plus régulièrement. C'est toujours bon pour la confiance de lever les bras. Quitte à aller de temps sur des courses de moindre importance.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3089089
marooned a écrit :
04 nov. 2019, 13:42
Peut être que sa difficulté à finir le Tour vient aussi d'un enchainement de courses trop important à partir d'avril ? Pays basque / Ardennaises / Romandie puis Dauphiné / Tour, c'est vraiment costaud comme programme. C'est logique de coincer un peu en fin de Tour vu que la fraicheur est déterminante.

Perso je pense qu'il devrait zapper le Romandie et se rajouter une course après le Pays basque (Amstel ou Tour du Finistère) en prévision de la Flèche et j'aimerai aussi le voir zapper le Dauphiné pour s'aligner sur la Classique du Ventoux et la Route d'Occitanie. Ce sont des courses plus accessibles où il pourrait courir un peu pour lui avant de se muer en coéquipier de Pinot sur le Tour. Ce serait bien que Gaudu gagne des courses plus régulièrement. C'est toujours bon pour la confiance de lever les bras. Quitte à aller de temps sur des courses de moindre importance.
Clair que c'était un gros programme. Gaudu il progresse, j'ai dit plusieurs fois que je craignais qu'il n'ait quelques limites pour être un coureur de CG sur les GTs (récup, CLM), mais il a vraiment bien progressé en 2 ans, on voit le saut dans la capacité à peser sur les courses. Je ne me fais pas de soucis pour lui, d'ici 2 ans je pense qu'il sera si ce n'est à son pic en tous cas un coureur de gros niveau qui rapportera de très belles victoires (étapes de GT, CG de courses par étapes d'une semaine ou moins, courses d'un jour).
Avatar de l’utilisateur
Par Akaion
#3089093
Pour les monstres de cette année (les néo pros) je ne me risquerais pas à dire qu'ils ont une grosse marge de progression, je n'y crois absolument pas.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3089102
Reprise de l'entraînement pour Pinot hier (60km) :wink: Et même distance aujourd'hui.
Par Richard
#3090777
Mouais, article hyper maladroit sur la forme, avec des fautes grossières en plus, et n'apportant rien qu'on ne sache déjà sur le fond, à part une pure hypothèse.

Dommage que l'auteur n'ait pas fait l'effort d'en savoir plus.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3090778
Perso, ça m'aura permis de savoir que c'est la PDG de FDJ qui a permis la création de la structure féminine au niveau mondial. Ou plutôt de la reprise du projet Futuroscope :study:
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3090783
Richard a écrit :
10 nov. 2019, 14:11
Mouais, article hyper maladroit sur la forme, avec des fautes grossières en plus, et n'apportant rien qu'on ne sache déjà sur le fond, à part une pure hypothèse.

Dommage que l'auteur n'ait pas fait l'effort d'en savoir plus.
La même. En fait j’ai eu l’impression d’avoir lu l’introduction et j’ai cherché l’article lui-même sans le trouver :spamafote:
Par brunobasto
#3090788
jimmy39 a écrit :
10 nov. 2019, 14:43
Richard a écrit :
10 nov. 2019, 14:11
Mouais, article hyper maladroit sur la forme, avec des fautes grossières en plus, et n'apportant rien qu'on ne sache déjà sur le fond, à part une pure hypothèse.

Dommage que l'auteur n'ait pas fait l'effort d'en savoir plus.
La même. En fait j’ai eu l’impression d’avoir lu l’introduction et j’ai cherché l’article lui-même sans le trouver :spamafote:
Idem. On s'attendait à une petite itw ou des infos concrètes.
Par Quef
#3090793
Oui enfin une introduction aussi longue, tu as dû penser à une thèse, et effectivement tu es déçu :rieur:

Je pense que c'est leur choix éditorial de ne pas faire d'ITW, et je les comprends. Ils ne vont pas faire 101 interviews pour leur série d'articles ! Je ne sais même pas si le rédacteur touche quelque chose (et si c'est le cas cela ne doit pas aller loin), donc il vaut mieux comparer çà à du travail bénévole qu'à du grand journalisme.
Pour ma part je trouve l'angle intéressant. Bien peu de personnes, même suivant le cyclisme, ont des notions sur le lien entre équipes et financeurs. On ne parle que de ceux qui se montrent sur le terrain, voire que des résultats, alors qu'il y a tant de projets qui se font et se défont en coulisse. Et il y a un tracé historique qui est intéressant.

Mais c'est vrai que pour les lecteurs réguliers du Topic Groupama, le portrait doit trop s'attacher au parcours de la personne (mais c'est un portrait justement), et il n'y a rien de neuf je le reconnais :spamafote:
Par Richard
#3090801
Non mais il n'y a quasiment aucune "valeur ajoutée" là, à part faire connaître la patronne, ok pour ceux qui ne la connaissent pas, mais après ? C'est ça qui est nul, on ne parle pas forcément d'itw-fleuve, mais d'enquêter un peu, avoir deux-trois déclarations des acteurs du milieu, de gens dans les coulisses, des vraies rumeurs, quelques chiffres... Là sans même avoir travaillé, on aurait écrit quasiment la même chose - sans les formulations bizarres, c'est pas très bien écrit par-dessus le marché.

En plus même sur l'aspect personnel (outre des dithyrambes absurdes et des approximations), il y avait d'autres choses à dire, la dame n'y connaissait effectivement rien au vélo au départ (ça, c'est dit) mais elle s'est bien prise au jeu je crois, il aurait pu creuser cet aspect.

Il aurait pu aussi (surtout !) rappeler que la contribution de la FDJ au sport français c'est 216 M€ par an, dont 89 M€ à l’Agence nationale du sport et 127 M€ en partenariats sportifs.
Et que l'équipe cycliste représente donc moins de 5% du total (et moins de 10% des partenariats).
Et que si effectivement la suite est en question avec les investissements évoqués dans le sport féminin, Paris 2024, et le tournant de la privatisation, rien ne dit que c'est le cyclisme masculin pro qui en fera les frais...
D'une part il n'est pas certain que la politique de sponsoring change radicalement (l'Etat aura toujours voix au chapitre), d'autre part si ça devait évoluer, il n'est pas non plus certain que ce soit au détriment de l'équipe, ça doit être largement le plus "rentable" des investissements de l'entreprise niveau retombées. Contrairement à d'autres qui relèvent plus d'un esprit "service public". Enfin, si ça devait baisser malgré tout, ce sera je pense comme je l'ai déjà dit je crois en bonne intelligence avec Groupama qui monterait en puissance, je suppose, la boîte semble avoir les reins et l'envie solides pour ça.
Par Quef
#3090824
Non mais par manque de temps je n'ai pas pu répondre de manière intelligible. Dans ces cas là il ne vaut mieux pas poster mais je me suis laissé aller :wink:

Ce que je voulais dire, c'est que tu mentionnes avec raison que l'auteur de l'article ne sait pas quelle est l'intention de la FDJ pour l'avenir. Puis tu dis qu'en partant de ce postulat, la Groupama devrait combler le déficit. Le tout dans leur stratégie de "montée en puissance".

Et là j'interviens :green:
Parce que tu fais exactement ce que tu reproche à l'auteur : tu avances un scénario alors que toi non plus tu ne sais rien des intentions des sponsors. Je dis ça gentiment hein :wink:
Et que de mon point de vue, le mercato 2019/2020 ne marque aucunement une montée en puissance de Groupama, sauf à ce que la FDJ ait retiré des billes, ce qui irait donc dans le sens de l'auteur.

Voilà voilà.
Mais on en reparlera au moment de la présentation de l'équipe 2020, compte sur moi :rieur:
Par Richard
#3090870
Oui mais justement je n'ai pas fait un article de cette simple supposition que j'assume comme telle ;)

Je m'en tiens sur ce qui était annoncé lors du "mariage" avec Groupama, annoncé « quasiment à parité sur trois ans » (de 2018 à 2020 donc) donc proportionnellement Groupama devait bien monter en puissance au sein du budget de l'équipe. En 2018, la FDJ a baissé sa participation de 4 à 5 millions (redirigée vers le sport féminin et les JO) pour la réduire à 10 millions environ, et Groupama apportait environ 8 millions.
L'objectif était d'évoluer vers 20 M€ en 2019, avec donc une participation croissante de Groupama, en valeur absolue et en proportion par rapport à la FDJ.

Par ailleurs il avait été annoncé que l'augmentation du budget de 30% environ servirait à
- recruter un autre leader, éventuellement étranger (Küng)
- prolonger Pinot, Démare, Gaudu etc. (fait jusqu'en 2020... à voir après)
- investir en R&D et autres domaines de la performance
- la Conti (1-1,5 million)
et Madiot avait précisé que ce serait pas non plus open-bar pour le carnet de chèques et le recrutement.

Donc rien qui n'ait été prévu jusqu'ici. Sur cette lancée, il n'y avait pas de raison de croire que le dernier mercato serait la foire aux bonnes pioches. Il n'y a pas de raison de croire non plus (à ce stade) que c'est le signe que ça va réduire la voilure de façon importante, il n'y a pas de signe en ce sens.

Peut-être, m'objecteras-tu, que la FDJ, devant "éponger" l'exclusion de Total pour les JO, ou pour x autre raison, s'est-elle retirée un peu plus ou un peu plus tôt que prévu sans qu'on le sache, mais ça on n'en sait rien, et ça m'étonnerait pas mal.

Après, pour l'après-2020, là c'est la grande inconnue oui.

Et je fais des suppositions en m'appuyant sur un "faisceau d'indices" d'un simple suiveur de l'équipe. Effectivement je ne sais rien des intentions des sponsors et je suis un peu sévère avec lui mais j'aurais justement aimé que ce genre d'article m'en apprenne un peu plus, les différents scénarios possibles, s'il y a des tensions ou pas, si c'est l'omerta ou si déjà on a une idée assez claire de la suite, etc.

Mais on en reparlera volontiers oui :rieur:
Par ThomasBen
#3091104
Oui alors pour rapporter encore quelques précisions au post déjà très pertinent de l'ami Richard...
Je ne pige pas comment on peut s'étonner de la situation de l'équipe à cette intersaison :reflexion:

Puisque effectivement dès janvier 2018 il était annoncé et prévu que la FDJ baisserait son partenariat dans la structure de Madiot, en parallèle des prises de part de la société Groupama au sein de l'équipe.
C'est donc exactement ce qu'il se passe. Quant à s'inquiéter de la disparition du sponsoring de la FDJ après cette réduction prévue, il faut effectivement s'en inquiéter à moyen termes. Mais les motifs d'inquiétude sont dès les annonces de 2018, et SÛREMENT PAS DEPUIS CE MERCATO 2019-20 !

Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce qu'on est exactement là où les annonces de 2018 l'avaient prévues !
En effet au moment de la présentation de la team G-FDJ plusieurs annonces :
- Le recrutement en fin de saison d'un coureur majeur, répondant aux besoins de l'équipe --> Il s'est avéré que c'était Kung [Check]
- Les prolongations des leaders en 2018 [Check], des cadres et (super)équipiers ensuite [Check] et des jeunes "futurs leaders" probables Madouas & Gaudu [Check]
- Du recrutement dans le staff --> Mauduit, kinés et fonctions supports (bactériologues, entraîneurs et chercheurs) [Check]
- La création fin 2018 d'une équipe développement basée à Besançon avec staff --> [Check]
- L'augmentation du budget afin d'asseoir l'équipe au top niveau --> [Check] : c'et probablement là où le bât blesse. Cette orientation a nourrit beaucoup de fantasmes et aliment, nombre de débats, notamment sur ce forum. Néanmoins, il était clairement exprimé que cette augmentation du budget du team serait basculée sur les orientations et objectifs mentionnés ci-dessus. De même, il est clair que tout cela (recrutement, staff, équipe dévo et surtout garder ses leaders) aurait été tout à fait impossible sans une augmentation (pour ceux qui en doute).
De même, rendons-nous compte que depuis l'histoire récente (ère post-festina en gros) c'est la 1ère fois que la structure de Madiot arrive à pouvoir construire sur le long terme avec ses leaders, qu'elle aura formé puis utilisé au meilleur de leur carrière. C'est donc un véritable luxe !

2 éléments en plus :
1- Si le budget a augmenté c'est également le cas des équipes concurrentes. Dans ce genre de configuration, vous pouvez augmenter vos moyens et vous retrouvez rétrogradé dans la hiérarchie : en gros un coureur du top20, du top50 ou même un équipier "coûte plus cher" en 2020 qu'en 2018. C'est l'inflation. De même pour le matos, le staff...
Bon sang allez voir les mercatos de beaucoup d'autres structures WT !!!!
C'est aussi l'effet de voir arriver de grosse entreprise (ou Etat) dans le sponsoring d'équipe : Israel, Ineos, Bahrain, UAE, Jumbo...
2- On est confronté, via ses réactions déçues, à un choix de modèle. Il est pourtant clair que le GFDJ en cette intersaison se porte mieux financièrement que certaines team ayant fait des transferts de masse salariale (ou recrutements) en négatifs. C'est-à-dire des remplacements numériques, parfois d'un leader par un pari (Cf. Lotto Soudal).
Dans ce contexte, ne voir partir aucun coureur que l'on souhaitait garder (ou mieux, les prolonger) ; augmenter son staff et construire une réserve de coureurs par le biais d'une équipe dévo est signe d'une (très) bonne santé financière (ce qui ne veut pas dire que ce sera le cas en fin de saison pro).
Et c'est un choix, car - sans doute - sans équipe dévo ou augmentation du staff peut-être qu'un changement d'effectif avec des coureurs plus "référencés" auraient eu lieu (du type Ag2r). Mais si ça n'a pas eu lieu, ce n'est pas par manque de liquidités, c'est plutôt que ç'a été mis autre part. Et donc un CHOIX.

Bref, pas d'angélisme de ma part. Simplement, ici, une analyse économique avec les éléments que je (on) possède.
Je reste cependant inquiet, ou interrogatif, pour les prochaines saisons puisqu'on savait un désengagement progressif jusqu'en 2020 mais l'on nous a jamais parlé d'après la saison prochaine...
Finalement, être inquiet sa ce comprend mais les raisons sont plutôt dues aux annonces de 2018 (et aux non-annonces quant à la future place de la FDJ depuis, et sa privatisation) et surement pas à cette intersaison, qui est réussie d'un point de vue purement comptable/éco (OUI J'AI BIEN ECRIT D'UN PDV COMPTABLE !!!!).
Par Quef
#3091185
On y reviendra lors de la présentation de l’équipe 2020 (non parce que la comptabilité c’est une donnée de contexte importante, mais on n’est pas sur un forum KPMG).

Parlons plutôt sport.
Benjamin Thomas a été énorme lors de ses dernières sorties sur la piste. Il est vraiment le moteur de l’équipe endurance :applaud:
Il prend maintenant des vacances bien méritées.
Evidemment, cap sur les JO2020, ce qui signifie pas de Giro ni de Tour, mais plutôt des courses par étapes d’une semaine.
  • 1
  • 170
  • 171
  • 172
  • 173
  • 174
La Science de la course 5.0 : Etape test

Francesco Loser, Aldo Fitler, Floyd Landyschleck, […]

Intermarché-Wanty chercherait encore un ou […]

Parlons des anciens Tours...

Etape devenue quasi "légendaire",[…]

Voile - Vendée Globe 2020

J'avance a un rythme toujours rapide, a plus d[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site