Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 171 sur 174
  • 1
  • 169
  • 170
  • 171
  • 172
  • 173
  • 174
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3082727
L'information principale de cet article, c'est que Démare va sans doute alléger son programme sur les flandriennes, en faisant l'impasse sur le Tour des Flandres par exemple. Le but sera de mieux préparer Paris-Roubaix et de davantage se concentrer sur les sprints. Démare est conscient d'avoir fait une mauvaise saison et parle d'un manque de confiance. Il parle aussi de son envie de faire le Tour.
Madiot dit que le statut de Démare dans l'équipe n'a pas changé. Mais il dit aussi que Sarreau aura plus de responsabilités, pour décharger Démare du rôle de sprinteur unique.
Bref on va plutôt vers un Démare qui se recentre sur son rôle de sprinteur. A voir ce que ça va donner l'an prochain. Mais si Démare n'est pas sur le Tour, je pense que sa prolongation dans l'équipe peut s'avérer difficile.
Avatar de l’utilisateur
Par JFKs
#3082729
matthmic a écrit :
13 oct. 2019, 12:07
Mais est-ce que ce n'est pas une erreur de ne pas persister sur les classiques où l'expérience compte tout de même beaucoup alors que sur les sprints la concurrence est tout de même très forte avec pas mal de coureurs plus jeune que lui qui ont une sacré longueur d'avance.
Ca donne l'impression de faire les choses à l'envers et à l'encontre de l'évolution naturelle des coureurs.
Par -Vélomen-
#3082732
matthmic a écrit :
13 oct. 2019, 12:07
Mais est-ce que ce n'est pas une erreur de ne pas persister sur les classiques où l'expérience compte tout de même beaucoup alors que sur les sprints la concurrence est tout de même très forte avec pas mal de coureurs plus jeune que lui qui ont une sacré longueur d'avance.
Je pense que Démare ne zappera que le Ronde (qu'il n'a aucune chance de gagner) et le GPE3.

Il se concentrera certainement sur Milan San Remo, Gand Wevelgem et Roubaix.
Par Richard
#3082738
Saine remise en question. Après, j'imagine difficilement une révolution : il faut quand même insister sur les classiques en capitalisant sur l'expérience et l'émergence d'autres atouts qui lui permettront peut-être de jouer sa carte avec plus de légèreté.
Côté classiques, en effet mieux cibler celles qui sont à sa portée = les trois citées par Vélomen, pourrait être une bonne option. Il y en a d'autres moins cotées mais qui feraient bien à son palmarès qu'il peut viser : Tro-Bro Léon, GP de Fourmies, Paris-Tours... Regagner Hambourg aussi !
Côté sprints, remettre l'accent dessus serait bien, pour reconstruire sa confiance en berne, reprendre sa belle série de Paris-Nice interrompue cette année par exemple, essayer de retrouver son niveau d'il y a deux ans. Mais en effet il sera toujours limité face aux "vrais" sprinteurs, aura besoin d'une course durcie pour scorer.

C'est plus une question de remettre les bonnes priorités et les justes dosages que de purs vases communicants j'ai l'impression; il a déjà fait de belles saisons à la fois sur les classiques et sur des sprints "purs".
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3082741
JFKs a écrit :
13 oct. 2019, 12:24
matthmic a écrit :
13 oct. 2019, 12:07
Mais est-ce que ce n'est pas une erreur de ne pas persister sur les classiques où l'expérience compte tout de même beaucoup alors que sur les sprints la concurrence est tout de même très forte avec pas mal de coureurs plus jeune que lui qui ont une sacré longueur d'avance.
Ca donne l'impression de faire les choses à l'envers et à l'encontre de l'évolution naturelle des coureurs.
C'est vrai mais ce n'est pas une règle absolue non plus. Des coureurs comme Greipel, McEwen, Cavendish ont été des sprinteurs dominants à plus de 30 ans. Et la hiérarchie du sprint est assez mouvante aussi. J'ai trouvé Démare assez "lourd" dans ses sprints cette année. J'ai l'impression qu'il n'avait pas son kick habituel. Peut-être a-t-il essayé de travailler davantage pour les classiques et que ça ne lui a pas réussi. Et malgré cela, il n'a pas été ridicule sur le Giro, face aux Viviani, Ewan, Ackermann ou Gaviria.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3082944
Ils ont cette tendance sur quasiment toutes les courses à vouloir la prendre en main trop tôt et à manquer de personnel dans le final. C'est encore plus valable ici avec la loterie des crevaisons. Dommage car Démare avait l'air costaud aujourd'hui.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3082945
Comme souvent, quand l'équipe est très forte, elle veut le montrer et contrôler la course. Mais là, c'était impossible de contrôler les 50 derniers km sur ce parcours. Dommage, parce que Démare était fort aujourd'hui. Il faut aussi dire que l'équipe n'a pas été épargnée par les crevaisons.
Par -Vélomen-
#3082955
Tactique vue et revue de l'équipe, quand Démare est là et / ou qu'elle court en "Coupe de France". Démare étant là et le plateau étant digne d'une Coupe de France améliorée l'équipe a pris la barre pendant les 60 derniers km !

C'est vraiment dommage d'avoir consumé Sinkeldam de la sorte. D'autant que la FDJ ne cherche pas du tout à jouer tactiquement : ils se mettent tous en tête et montrent les muscles, ce qui fait qu'aucune équipe n'a dans l'idée de venir relayer Sinkeldam. Dommage car je Néerlandais avait les moyens de servir pour plus tard.

Démare était costaud, c'est dommage. Mais il n'y avait de toute façon rien à faire face à Wallays.
Par Quef
#3083121
-Vélomen- a écrit :
13 oct. 2019, 12:31
matthmic a écrit :
13 oct. 2019, 12:07
Mais est-ce que ce n'est pas une erreur de ne pas persister sur les classiques où l'expérience compte tout de même beaucoup alors que sur les sprints la concurrence est tout de même très forte avec pas mal de coureurs plus jeune que lui qui ont une sacré longueur d'avance.
Je pense que Démare ne zappera que le Ronde (qu'il n'a aucune chance de gagner) et le GPE3.

Il se concentrera certainement sur Milan San Remo, Gand Wevelgem et Roubaix.
Ce qui fait sens. Une bonne chose certainement.
Par Richard
#3083501
Il a dit qu’il voulait le refaire, donc dans l’absolu son désir c’est des 2020. Mais la primauté de Pinot + les parcours (peu favorable en 2020, potentiellement plus propice en 2021 en partant du nord avec plus d’étapes typées plaine/classiques ?) risquent de trancher pour lui.
Avatar de l’utilisateur
Par LIEN23
#3083858
Pinot ;gaudu; molard ;kung et reichenbach semblent incontournables Bonnet et lada pour le coté affectif +madouas; roux ou ludvigsson pour le huitième homme.
vu le parcours du tour l'equipe pourrait articulée ainsi..vivement juillet :niark:
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3083866
Madouas souhaite fortement découvrir le Tour donc ça pourrait être le 8ème homme. Le parcours se prête bien à sa présence en plus. Par contre, ce serait le désert complet sur les deux autres grands tours pour la montagne. Un remake de 2019 en pire...
Avatar de l’utilisateur
Par LIEN23
#3087051
Les parcours du giro et du tour sont tombés!!
Sur le giro,je vois demare et son train +frankiny, seigle, armirail??madouas??à suivre
Par Richard
#3087056
Démare et son train faut encore le convaincre... Mais bon ce serait logique oui.

Madouas aimerait faire le Tour sinon. Ce qui serait assez logique dans son évolution, le parcours lui convient pas mal, il y aura son copain Gaudu, il pourrait remplacer un Roux qui (sans tomber dans le bashing excessif de l’été dernier) sera moins indispensable (pas de CLME notamment) et pourrait vouloir se relancer en courant le Giro en chasseur d’étapes. À part un huitième homme un peu incertain, si tout le monde revient bien en forme (Lada, Bonnet...) j’imagine que ce sera les mêmes hommes qui repartiront autour de Pinot pour un Tour.

Frankiny au Giro, ce serait logique pour ne pas être totalement à poil en-dehors des sprints, même si ce sera un peu léger. On peut espérer que Vincent bien soigné et après un hiver studieux reprenne le fil en étant aligné aussi. Seigle et/ou Armirail peuvent être de bons compléments également même si ce ne sont pas des grimpeurs. Mais dans cette classe de coureurs hors groupe Pinot, il y en a qui vont être appelés à l’intégrer à l’avenir, ou à jouer les équipiers autour de Gaudu, et à ce titre ça ne ferait pas de mal pour prendre de la bouteille et de la caisse de courir un Giro.

Côté jeunes, on peut imaginer que Geniets découvrirait les GT avec la Vuelta, que Brunel et Guglielmi seront exemptés pour leur première année pro. Ben Thomas aussi peut-être en cette année olympique. Et sinon Lienhard n’a couru aucun GT encore à 26 ans, une Vuelta avec Sarreau ?
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3087068
Assez d'accord avec Richard. Madouas à la place de Roux par rapport la composition de l'équipe de l'été dernier et on tient sans doute l'équipe du Tour 2020. S'il devait y avoir un autre changement, je pense plutôt à un coureur comme Molard qui pourrait éventuellement aller sur le Giro pour courir un peu pour lui. Mais peut être qu'il se satisfait complétement de son rôle d'équipier de Pinot sur le Tour donc à ce moment là, la question ne se pose pas.

Armirail, j'espère le voir intégrer rapidement la garde rapprochée de Gaudu car son profil assez polyvalent est très intéressant.
  • 1
  • 169
  • 170
  • 171
  • 172
  • 173
  • 174

Almeida est bien évidemment nettement au de[…]

Running

Perso, 45 min, c'est exactement la barre et l'ob[…]

Je viens de relire tout le topic, je commence &agr[…]

TRANSFERTS 2020 - 2021 (8E ÉDITION)

ca parle de nibali chez ineos en 2022

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site