Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 164 sur 171
  • 1
  • 162
  • 163
  • 164
  • 165
  • 166
  • 171
Par ThomasBen
#3073517
D'ailleurs les seules rumeurs qu'on a pu avoir (sans compter ceux qui ont opté pour une autre destination) sont :
- Cyril Barthe (FRA - 1996 - Murias)
- Fabian Lienhard (SUISSE - 1993 - IAM Excelsior)
- Sylvain Moniquet (BEL - 1998 - Wallonie Bruxelles Development Team)
+ coureurs issus de la Conti
Par brunobasto
#3073648
Lundi dans Sud ouest , itw de Cyril Barthe qui "ne dirait pas non à une WT"...
il attend de voir comment son équipe actuelle est censée évoluer.
Se donnait 1 à 2 semaines pour se décider...
Par Quef
#3073659
brunobasto a écrit :
19 sept. 2019, 22:10
Lundi dans Sud ouest , itw de Cyril Barthe qui "ne dirait pas non à une WT"...
il attend de voir comment son équipe actuelle est censée évoluer.
Se donnait 1 à 2 semaines pour se décider...
Tu m’étonnes qu’il ne dirait pas non à une WT... pas un podium cette année, et seulement une cinquième place sur une étape de classe 2.
Ce serait un recrutement inquiétant pour GFdJ : sa place est en conti pro pour progresser, mais pas plus :spamafote:
Par ThomasBen
#3073709
Inquiétant je ne sais pas, mais oui ça ne serait pas très "clinquant" mais bref, ce ne serait pas si grave.
Je pense que les voeux d'avoir un recrutement d'un coureur de gros calibre capable d'être (co)leader est pieux. Donc soyons pragmatique. Les coureurs à remplacer en cette intersaison n'étant pas des figures de proues au niveau des résultats, il est possible de tenter des coups, de paris cette année à mon avis.
Bon quand je dis ça, ça veut dire faire n'importe quoi, mais cibler des mecs avec un profil particulier, à des échelons inférieurs, avec des parcours atypiques ou encore dont l'état d'esprit est louable. Bref il est réellement possible de trouver des très bonnes pioches ainsi et les exemples s'avèrent plutôt courants de coureurs qui s'adaptent assez vite.

Bref, si évidemment je préférerais voir arriver un gars avec des références solides, ça semble pas s'orienter comme cela. Donc à voir...
Par Quef
#3073820
Mais il y a des paris sur des coureurs de moins de 25 ans qui étaient plus intéressants que Cyril Barthe (pour une équipe WT je parle, évidemment).
Et il ne faut pas s'empêcher de recruter un coureur avec de solides références, je ne vois pas pourquoi ce serait foutu.
Par -Vélomen-
#3073978
Belle victoire de Démare hier, dans une arrivée pour costauds ! :applaud:

Ca va lui faire du bien et lui donner de la confiance.

J'espère qu'il va pousser jusqu'à la toute fin de saison pour essayer de grapiller quelques victoires pour faire oublier son mauvais mois d'août et limiter la casse de cette saison décevante.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3074004
Oui elle est importante cette victoire de Démare, même si c'est sur une arrivée un peu particulière. Elle va redonner un peu de confiance à lui et à son équipe.
Et le concernant, je lis régulièrement que Démare a besoin d'une équipe entière à son service et qu'il a peut-être le meilleur train du monde. Franchement, au niveau du train, je pense que c'est assez exagéré et qu'on est assez loin du niveau de la DQS. Déjà on a vu qu'en l'absence de Guarnieri, il n'y a pas de plan B. Ensuite, même au complet, on sent qu'ils sont sur un fil et Démare est régulièrement lâché un peu tôt. Avec Cimolai, en plus de Guarnieri et Sinkeldam, c'était un peu plus confortable.
Mais peu importe, car il faut quand même se rappeler que les problèmes de placement de Démare ne datent pas d'hier et qu'il n'a pas toujours eu un train de grande qualité autour de lui. Et pourtant, il gagnait des courses, autant voire plus qu'aujourd'hui. Je ne sais pas si c'est lui qui a réclamé plus de main d’œuvre après certaines grandes victoires ou si c'est le staff qui le lui a donné pour renforcer sa position, mais il faut sortir un peu de cela. Démare gagne MSR avec seul Vichot dans un groupe de 40. Il a gagné des courses en WT avec Delage comme PP. Il faut qu'il sorte un peu de son confort et qu'il retrouve un peu d'instinct dans les sprints.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3074005
blouss_ a écrit :
21 sept. 2019, 11:54
Oui elle est importante cette victoire de Démare, même si c'est sur une arrivée un peu particulière. Elle va redonner un peu de confiance à lui et à son équipe.
Et le concernant, je lis régulièrement que Démare a besoin d'une équipe entière à son service et qu'il a peut-être le meilleur train du monde. Franchement, au niveau du train, je pense que c'est assez exagéré et qu'on est assez loin du niveau de la DQS. Déjà on a vu qu'en l'absence de Guarnieri, il n'y a pas de plan B. Ensuite, même au complet, on sent qu'ils sont sur un fil et Démare est régulièrement lâché un peu tôt. Avec Cimolai, en plus de Guarnieri et Sinkeldam, c'était un peu plus confortable.
Mais peu importe, car il faut quand même se rappeler que les problèmes de placement de Démare ne datent pas d'hier et qu'il n'a pas toujours eu un train de grande qualité autour de lui. Et pourtant, il gagnait des courses, autant voir plus qu'aujourd'hui. Je ne sais pas si c'est lui qui a réclamé plus de main d’œuvre après certaines grandes victoires ou si c'est le staff qui le lui a donné pour renforcer sa position, mais il faut sortir un peu de cela. Démare gagne MSR avec seul Vichot dans un groupe de 40. Il a gagné des courses en WT avec Delage comme PP. Il faut qu'il sorte un peu de son confort et qu'il retrouve un peu d'instinct dans les sprints.
Difficile de comparer un sprint a 40 et un sprint massif. :wink:

Au final Démare gagne peu dans les vrais sprints massif.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3074008
Aujourd'hui il gagne peu tout court. Hambourg, sprint à 40, mal placé dans le dernier km. Bruxelles, sprint à 40, mal placé, il part de trop loin. Un sprinteur doit être capable de se débrouiller seul dans le dernier kilomètre et Démare savait le faire, même s'il y avait du déchet. C'est pour cela que je cite son MSR. Aujourd'hui on a l'impression, que s'il n'est pas parfaitement emmené par son PP jusqu'au 300-400m, c'est fini.
Et j'ajouterai que je ne suis pas certain que ce ne soit qu'un problème de placement. Démare avait une capacité à faire des sprints long en remettant une seconde accélération. Aujourd'hui je n'ai plus l'impression de voir cette seconde accélération.
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3074015
Peut être qu'il s'est trop focalisé sur le fait de bien suivre son train pour lancer le sprint (pas une réussite ces derniers temps) et qu'il a laissé de côté tout le côté naturel/instinctif?
C'est ce que tu sembles dire Blouss. Et effectivement ça paraît assez pertinent, souvent quand on focalise trop sur un truc on s'y perd totalement.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3074016
blouss_ a écrit :
21 sept. 2019, 12:12
Aujourd'hui il gagne peu tout court. Hambourg, sprint à 40, mal placé dans le dernier km. Bruxelles, sprint à 40, mal placé, il part de trop loin. Un sprinteur doit être capable de se débrouiller seul dans le dernier kilomètre et Démare savait le faire, même s'il y avait du déchet. C'est pour cela que je cite son MSR. Aujourd'hui on a l'impression, que s'il n'est pas parfaitement emmené par son PP jusqu'au 300-400m, c'est fini.
Et j'ajouterai que je ne suis pas certain que ce ne soit qu'un problème de placement. Démare avait une capacité à faire des sprints long en remettant une seconde accélération. Aujourd'hui je n'ai plus l'impression de voir cette seconde accélération.
Il est trop bien placé a Hambourg :green:
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3074019
rbl85 a écrit :
21 sept. 2019, 12:46
blouss_ a écrit :
21 sept. 2019, 12:12
Aujourd'hui il gagne peu tout court. Hambourg, sprint à 40, mal placé dans le dernier km. Bruxelles, sprint à 40, mal placé, il part de trop loin. Un sprinteur doit être capable de se débrouiller seul dans le dernier kilomètre et Démare savait le faire, même s'il y avait du déchet. C'est pour cela que je cite son MSR. Aujourd'hui on a l'impression, que s'il n'est pas parfaitement emmené par son PP jusqu'au 300-400m, c'est fini.
Et j'ajouterai que je ne suis pas certain que ce ne soit qu'un problème de placement. Démare avait une capacité à faire des sprints long en remettant une seconde accélération. Aujourd'hui je n'ai plus l'impression de voir cette seconde accélération.
Il est trop bien placé a Hambourg :green:
Être devant trop tôt, c'est être mal placé.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3074022
Nopik a écrit :
21 sept. 2019, 12:45
Peut être qu'il s'est trop focalisé sur le fait de bien suivre son train pour lancer le sprint (pas une réussite ces derniers temps) et qu'il a laissé de côté tout le côté naturel/instinctif?
C'est ce que tu sembles dire Blouss. Et effectivement ça paraît assez pertinent, souvent quand on focalise trop sur un truc on s'y perd totalement.
C'est exactement ce que je voulais dire. J'ai l'impression qu'en le mettant dans un confort absolu avec ses coéquipiers, on l'a ou il s'est enfermé dans un schéma unique. Alors qu'un bon sprinteur doit faire preuve d'instinct. Il faut qu'il sorte de ce schéma. Il n'a pas besoin d'une équipe entière à son service et sincèrement j'aime bcp Démare, mais ses résultats ne le justifient pas pleinement non plus.
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3074037
Démare est né 15 ans trop tard.
Il aurait eu une toute autre carrière de sprinteur avec ces trains bien organisés de l'époque où les sprints étaient propres et lancés à pleine vitesse. Pareil pour Groenewegen qui pourrait être plus dominant. Cort Nielsen ne sprinte plus à cause de ça aussi.
A présent, si tu ne sais pas te placer et sauter de roue en roue dans un final, c'est plus compliqué de scorer. Chaque équipe veut avoir son train, c'est très chaotique avec plusieurs files qui se créent et se mélangent, on ne voyaient pas ça avant.
McEwen était l'exception, maintenant il faut posséder ses qualités dans le sprint moderne.
Par Richard
#3074747
Ce que vous pointez est juste, mais il arrive aussi que Démare lâche parfois son train pour tenter de prendre les roues - avec encore moins de succès en général...

Pour sa victoire à Milan-San Remo, il ne faut pas s’en tenir au classement, il n’aurait jamais gagné sans le travail de Ladagnous et Bonnet qui s’étaient arrachés pour le ramener (+un autre je crois, Reza ?).
(gare à celui qui ajoute : sans compter le relais capital de Guesdon :green: )
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3074749
Richard a écrit :
23 sept. 2019, 14:45
Ce que vous pointez est juste, mais il arrive aussi que Démare lâche parfois son train pour tenter de prendre les roues - avec encore moins de succès en général...

Pour sa victoire à Milan-San Remo, il ne faut pas s’en tenir au classement, il n’aurait jamais gagné sans le travail de Ladagnous et Bonnet qui s’étaient arrachés pour le ramener (+un autre je crois, Reza ?).
(gare à celui qui ajoute : sans compter le relais capital de Guesdon :green: )
C'est surtout Mitchelton qui a ramené Demare.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3074814
Démare a surtout des jambes moyennes cette saison je trouve. Soit il part de trop loin s'il n'a pas tapé et pris de risque pour se placer et il remonte bien, soit s'il est devant il est vide et sprinte mal. Ce sont avant tous les jambes qui sont moyennes.
  • 1
  • 162
  • 163
  • 164
  • 165
  • 166
  • 171
Team Cofidis 2019

Si je te dis Tournai ?

Tour de France 2020

Oui cela arrive par le col du Festre et la t[…]

Burgos BH 2019

https://twitter.com/BurgosBH/status/1183679777636[…]

foot 2019-2020

Entre Garcia à Lyon et Kombouaré &ag[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site