Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 150 sur 171
  • 1
  • 148
  • 149
  • 150
  • 151
  • 152
  • 171
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3060518
ThomasBen a écrit :
20 août 2019, 01:36
Assez d'accord avec certains post et constat.
Mais, insitons : sauf pour le Tour, Gaudu est DEJA leader de l'équipe : Romandie, UAE, LBL entre-autre. C'est amené à ce répété, probablement à s'amplifier. En 2020, on peut légitimement pensé qu'il fera la Vuelta. Ensuite, penser que ce temps que Gaudu passe sur le Tour à être équipier pour un leader jouant le général est un gâchis est assez dommage. Ca lui apporte de l'expérience, la confiance pendant son apprentissage et ça le place d'ores et déjà dans la hiérarchie. Et ce, sans la pression de 3 semaines. Bref.
Personne ne nie le fait que faire l'équipier pour Pinot est important pour l'apprentissage de Gaudu. Ce qui est critiqué, c'est que dans ce cas là l'équipe n'a aucun leader à aligner sur plusieurs courses importantes du calendrier. C'est pour ça qu'on est plusieurs à penser qu'il manque un leader supplémentaire à cette équipe. Et un leader qui a dépassé le stade de l'apprentissage (ce qui n'est pas encore le cas de Gaudu).

Sinon qu'est ce qui te fait dire que Gaudu fera la Vuelta en 2020 ? Je pense au contraire que ce sera à nouveau tout pour le Tour au côté de Pinot. Et doubler Tour/Vuelta serait une très grosse connerie.
Par ThomasBen
#3060552
On peut, je pense, être tous d'accord qu'il manque un leader supplémentaire. Après il faut se frotter à la réalité et être pragmatique... En prenant en compte tous les éléments on peut assez vite se projeter sur le fait que ce sera très difficile voire quasi impossible qu'un leader de haut niveau (enfin d'un niveau supp à Gaudu / Madouas) arrive. D'autant plus avec tous les critère de l'équipe et notamment le fait de ne rechercher que des coureurs "FDJ compatible". Ce qui a très bien été expliqué plus haut.
- Concurrence énorme pour avoir les coureurs français (bcp d'équipes sur les dossiers), un français a souvent le Tour pour ambition. --> Plutôt un profil étranger, mais qui doit être compatible : MPCC, culture, éthique, Madiot, etc.
'équipe se tourne davantage vers les Suisses (le Valais) donc pour avoir une autre filière de leader bis / équipier deluxe : c'est le cas de Kung mais c'est limiter aussi. A la limite ce serait des Dillier ou Frank qui serait aussi dans cette logique.
Bon le vivier est donc assez limité...

Mais c'est plutôt un luxe en fait. Qu'une équipe avec un budget limité, se fixe un vivier limité de coureurs compatibles se basant sur des critères liées à la culture/logique de l'équipe. Donc oui, ca occasionne quelques moment un peu compliqué mais c'est intrinsèquement liés au destins/caractéristiques de l'équipe.
On ne peut pas tout avoir, c'est comme ça. Alors continuer à prospecter, à vouloir ce mec qui puisse ramener un peu plus de densité au cours de la saison oui ; mais il faut bien avoir en tête que c'est la recherche d'un mouton à 5 pattes et que ca tombera automatiquement. Telle est la complexité du modèle choisi par l'équipe.
Et, à ce sujet, des efforts sont fait (et d'énormes) avec la construction d'une réserve. Alors oui, certains ont relevé que ça manquait de pépites mais c'est l'année 1 à suivre donc !
Mais ayons bien en tête que c'est un modèle périlleux et que le tour de force réalisé depuis quelques années est assez fort : Pinot/Démare en leader "historiques" ; Roux(Vichot avant) en polyvalent un échelon inférieur , Sarreau en 2nd sprinter, Molard en passe partout + Kung.... Et surtout très bientôt la doublette Gaudu/Madouas qui doit devenir cette nouvelle génération de grand leader sur le long termes. Tous issus (ou presque) du vivier, tous français (ou Francophone).
Avec l'émergence de ces 2 derniers et l'arrivée des jeunes de la réserve pour les épauler, on devrait avoir un groupe plus homogène d'ici quelques temps.
Je pense qu'en densifiant "par le bas" c'est à dire à se séparer des coureurs aujourd'hui en difficulté ou d'un niveau inférieur (Hoelgaard, Vaugrenard, Morabito...) et en ajoutant des équipiers de qualité il y a la possibilité de mieux répartir les forces à l'avenir.

C'est effectivement de la couture, c'est long, mais c'est inhérent au modèle, à l'histoire de l'équipe... Il faut donc choisir ce qu'on veut, ce qu'on aime, ce qui nous attire chez une équipe.
Par Richard
#3060589
Vous allez me faire rougir les gars... Chargé de com' de l'équipe, j'avoue, je vais postuler :wink:
@blouss c'est vrai que je parle surtout de Pinot/GFDJ, mais c'est parce que le reste, je connais moins bien, d'autres en parlent beaucoup mieux, je participe un peu quand même, je lis pas mal ce qui se dit aussi, mais je suis moins au taquet.
Quef a écrit :
19 août 2019, 23:18
@Richard : cette construction dépend pas mal du timing de prise d’autonomie de Gaudu. Cela ne semble toujours pas pour l’an prochain, et je trouve que cela fait un peu long.
Oui moi aussi je trouve ça long, mais on ne parle que des GT, ailleurs il est leader.

Outre les points soulignés par les autres, je note aussi qu'il a une chance folle d'arriver dans ce contexte, pas sûr qu'un leadership total et précoce (il n'a même pas 23 ans encore) comme l'a +- connu Pinot serait un cadeau et donnerait de meilleurs résultats...
Clairement la GFdJ a son leader n°2, mais l’équipe l’utilise comme équipier sur les principaux objectifs.
Plus qu’un nouveau leader, je préfèrerais un recrutement de 2 grimpeurs solides pour accompagner Pinot, et laisser Gaudu faire son calendrier. Mais pour ce mercato c’est foutu, donc en 2020 on aura toujours le même schéma, avec des objectifs très ciblés, pour ne pas dire restreints à l’échelle de la saison.
Moi aussi j'aurais bien aimé un Bernard ou un Ciccone. Mais ce n'est pas le mercato qui a fait le calendrier 2020 mais l'inverse je pense. Et je ne sais pas si le besoin est si criant en fait, dès lors que Gaudu reste avec Pinot en GT l'an prochain.

Tout dépend de quoi on parle : si on parle "grimpeur solide" = de la crème capables d'être encore là dans un groupe de 10-15 (voire moins), de faire un tempo / de hausser le rythme pour faire sauter des équipiers voire concurrents du général, il y a Gaudu et le meilleur Reichenbach (un peu disparu cette saison) en est capable.
Et pour recruter ce genre de profil, on a le même problème de mouton à cinq pattes que pour le leader secondaire.

Si on parle grimpeur solide = capable de passer les premiers cols avec le peloton et d'être encore là dans un gros groupe style 30-40, en s'écartant pour la dernière ascension, là l'équipe en a en magasin : Molard (qui était un peu diminué au Tour), Madouas (qui va progresser), Frankiny (à voir sur la Vuelta mais on peut l'attendre en progression sur cette fin de saison/la prochaine), Vincent (saison noire mais sur les quelques promesses de 2018 il a le niveau pour être un bon équipier de l'ombre en montagne)...

Dans l'optique de séparer Pinot et Gaudu à partir de 2021, il faudra densifier ça, mais Gaudu n'aura pas de prétentions d'avoir un entourage "premium" dès sa première tentative en GT, bien sûr il sera entouré au mieux mais pas forcément par une équipe complète, pas forcément dans l'optique de prendre la course en main ou défendre en maillot... Donc ça peut aussi se faire à moyen terme, ce recrutement, si la progression/motion interne s'avère trop légère.

Les objectifs restreints, je te trouve dur, moi je m'en fiche un peu que l'équipe soit un peu en délicatesse en Pologne ou à l'Eneco Tour... Il faut bien faire des choix, même les plus grandes équipes ont leurs limites (Ineos sur les classiques, Movistar sur les flandriennes, DQS sur les classements généraux...)
Bon, le Tour de Suisse ou la Vuelta, ça m'embête un peu plus. Mais sinon l'équipe a été dans le coup sur pas mal de courses quand même.
Et je pense qu'elle peut faire de bonnes petites choses à la Vuelta.

Je converge globalement avec ThomasBen dont je lis les messages entre temps (à part sur Gaudu à la Vuelta, c'était sûrement possible dans un schéma où il accompagnait Pinot au Giro, et où ce dernier venait faire la Vuelta en prépa, mais pas dans un schéma Pinot+Gaudu au Tour, enfin on en a déjà parlé)
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3060591
marooned a écrit :
20 août 2019, 10:47
ThomasBen a écrit :
20 août 2019, 01:36
Assez d'accord avec certains post et constat.
Mais, insitons : sauf pour le Tour, Gaudu est DEJA leader de l'équipe : Romandie, UAE, LBL entre-autre. C'est amené à ce répété, probablement à s'amplifier. En 2020, on peut légitimement pensé qu'il fera la Vuelta. Ensuite, penser que ce temps que Gaudu passe sur le Tour à être équipier pour un leader jouant le général est un gâchis est assez dommage. Ca lui apporte de l'expérience, la confiance pendant son apprentissage et ça le place d'ores et déjà dans la hiérarchie. Et ce, sans la pression de 3 semaines. Bref.
Personne ne nie le fait que faire l'équipier pour Pinot est important pour l'apprentissage de Gaudu. Ce qui est critiqué, c'est que dans ce cas là l'équipe n'a aucun leader à aligner sur plusieurs courses importantes du calendrier. C'est pour ça qu'on est plusieurs à penser qu'il manque un leader supplémentaire à cette équipe. Et un leader qui a dépassé le stade de l'apprentissage (ce qui n'est pas encore le cas de Gaudu).

Sinon qu'est ce qui te fait dire que Gaudu fera la Vuelta en 2020 ? Je pense au contraire que ce sera à nouveau tout pour le Tour au côté de Pinot. Et doubler Tour/Vuelta serait une très grosse connerie.
C'est pas dit puisque Gaudu veut faire les JO
Avatar de l’utilisateur
Par Falco1997
#3061379
Au delà de nos souhaits des uns et des autres, on lit nul part la moindre rumeur concernant d'éventuelles arrivées de coureurs en dehors de la structure Conti. Je crois bien que c'est la première année où rien ne sort à ce sujet.
Par ThomasBen
#3061601
Bonne prestation d'ensemble d'Alexys Brunel sur ces 3 premières étapes au Limousin. Il est présent, et il est actif pour l'équipe participant aujourd'hui au travail collectif. Pas mal de replacements, il est allé chercher des bidons et aujourd'hui tire des gros bouts droits. S'il veut un contrat pour 2020 en WT, c'est ce qu'il faut continuer à faire.
On en saura sans doute plus au TPC avec le CLM, pour son niveau perso.
Avatar de l’utilisateur
Par LIEN23
#3061991
Demare n'a que 5 équipiers pour Hambourg...
il sort de top 100 uci...
Décevant par ses résultats et par son comportement..
j’espère un sursaut d'orgueil de sa part et on sait qu'il en a!!!
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#3062252
ThomasBen a écrit :
25 août 2019, 09:06
Plutôt intéressant cette 7° place sur le CLM/eq de la Vuelta, avec une équipe annoncée faible.
Il semble y avoir un vrai travail sur cette discipline, travail qui porte ses fruits.
C'est clair que l'équipe a bien travaillé sur le domaine, quand on voit les résultats sur le TDF et sur la Vuelta Et, comme dit ThomasBen, la composition sur le Vuelta n'est pas la plus forte.
Avatar de l’utilisateur
Par LeRaton
#3062324
Michel Ries, deuxième aujourd'hui sur le Tour de l'Avenir vient de suivre l'équipe sur Instagram.
Ce serait une belle recrue après Geniets :super:
Edit: Et la Conti sur Twitter.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3062693
Apparemment l'équipe va se présenter sur le TPC sans véritable sprinteur. On parle bcp du manque de grimpeurs dans l'effectif, mais un 3ème sprinteur ne serait pas du luxe. Cimolai n'a pas été remplacé et on voit avec la blessure de Guarnieri que c'est assez préjudiciable. Hier il manquait un PP pour Démare. Bon, il faudrait peut-être aussi que ce dernier réapprenne à sprinter sans être emmené dans un fauteuil. Il commence un peu à m'inquiéter, Démare. Soit il anticipe trop le sprint pour ne pas avoir à frotter autour de la 10-15ème position (scénario d'hier vu maintes fois cette saison), soit il se fait enfermer. J'ai comme l'impression qu'il refuse de plus en plus d'aller au charbon et à un moment donné ça ne suffit plus.
En tout cas, je suis d'accord avec Doutey et l'effectif manque de profondeur. L'équipe a du mal à exister sur certaines courses. Sauf miracle, la Vuelta devrait être assez difficile. J'ai du mal à imaginer Sarreau dominer Bennett, Gaviria et Jakobsen au sprint. Et le parcours est assez montagneux et l'équipe devrait souffrir dès que ça grimpe. Il manque un Elissonde ou un Géniez dans l'effectif.
Par Tolnoto
#3062695
marooned a écrit :
26 août 2019, 10:45
Des nouvelles de Pinot ? Il va recourir cette saison ou il bâche comme Bardet ?
Selon son Strava, il a fait trois sorties entre le 14 et le 19. Mais depuis une semaine, plus rien. Ca sent en effet la fin de saison.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3062705
Tolnoto a écrit :
26 août 2019, 11:06
marooned a écrit :
26 août 2019, 10:45
Des nouvelles de Pinot ? Il va recourir cette saison ou il bâche comme Bardet ?
Selon son Strava, il a fait trois sorties entre le 14 et le 19. Mais depuis une semaine, plus rien. Ca sent en effet la fin de saison.
Dommage. J'espère au moins qu'il est complétement guéri de sa blessure et qu'il ne ressent plus de douleur.

Le point positif, c'est que ça va donner plus de libertés à Gaudu pour les courses italiennes de fin de saison. Claquer un Tour d'Emilie ou un Milan-Turin, ça aurait de la gueule.
Par ThomasBen
#3062716
Tolnoto a écrit :
26 août 2019, 11:06
marooned a écrit :
26 août 2019, 10:45
Des nouvelles de Pinot ? Il va recourir cette saison ou il bâche comme Bardet ?
Selon son Strava, il a fait trois sorties entre le 14 et le 19. Mais depuis une semaine, plus rien. Ca sent en effet la fin de saison.
Au dernières nouvelles il était au Stade Bonal soutenir Sochaux en bon franc-comtois, avec l'ami Vichot. Bon ça donne pas l'impression de quelqu'un qui veut revenir mais ses grosses sorties dès l'autorisation de reprendre le vélo laissent quand même penser qu'il est encore mobiliser (il ne publie pas tout sur strava). Je pense qu'il besoin de faire le point pour savoir où il veut aller, et pourquoi de trouver un challenge qui le remobilise. Je l'imagine reprendre cette saison quand même personnellement.
S'il y a bien un moment où il peut prendre des "risques" dans ses choix de courses c'est bien maintenant. Et s'il peut renvoyer l'ascenseur à quelques équipiers, ce serait sympa aussi. Pourquoi pas bosser pour/avec Gaudu sur les Italiennes ?
Après, s'il veut marquer des points pour les sélections de l'équipe de France l'an prochain auprès du nouveau sélectionneur, il pourrait aussi être au Chpt du Monde.
  • 1
  • 148
  • 149
  • 150
  • 151
  • 152
  • 171
Tour de France 2020

... "Ce Tour s’annonce impr&eac[…]

Nice Ghost Cycling Team

C'est déjà la fin de la saison, c'es[…]

Cyclocross 2019/2020

Ça grogne vis-à-vis du projet UCI d'[…]

Total Direct Energie 2019

C'est quoi exactement cette liste ? Car il manque […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site