Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 133 sur 164
  • 1
  • 131
  • 132
  • 133
  • 134
  • 135
  • 164
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#3049934
Falco1997 a écrit :
27 juil. 2019, 10:10
Pinot affirme aujourd'hui être au départ du Tour en 2020, à voir effectivement pour la cohabitation avec Démare.
Cela confirme ce que déclarait Madiot hier soir. Par contre, l'équipe va devoir maintenant réfléchir à la répartition des rôles. Si Pinot va sur le TDF en 2020, il est clair que Demare ne peut y être, ou alors avec un seul coéquipier. On peut imaginer également que Demare retourne sur le Giro en 2020, avec une promesse du TDF en 2021. Par contre, je pense que l'équipe a plus de chances de briller avec Pinot qu'avec Demare.
Un autre cas devra être posé, c'est le rôle de Gaudu, car il peut prétendre à être leader sur un GT dès l'année prochaine. Peut on imaginer qu'il soit leader sur le Giro et équipier de Pinot sur le TDF ?
Bref, beaucoup de supputations, mais à voir également selon les parcours des GT l'année prochaine. Et surtout à tête reposée.
Avatar de l’utilisateur
Par Falco1997
#3049969
pascal94100 a écrit :
27 juil. 2019, 10:21
Falco1997 a écrit :
27 juil. 2019, 10:10
Pinot affirme aujourd'hui être au départ du Tour en 2020, à voir effectivement pour la cohabitation avec Démare.
Cela confirme ce que déclarait Madiot hier soir. Par contre, l'équipe va devoir maintenant réfléchir à la répartition des rôles. Si Pinot va sur le TDF en 2020, il est clair que Demare ne peut y être, ou alors avec un seul coéquipier. On peut imaginer également que Demare retourne sur le Giro en 2020, avec une promesse du TDF en 2021. Par contre, je pense que l'équipe a plus de chances de briller avec Pinot qu'avec Demare.
Un autre cas devra être posé, c'est le rôle de Gaudu, car il peut prétendre à être leader sur un GT dès l'année prochaine. Peut on imaginer qu'il soit leader sur le Giro et équipier de Pinot sur le TDF ?
Bref, beaucoup de supputations, mais à voir également selon les parcours des GT l'année prochaine. Et surtout à tête reposée.
Nous verrons bien, pour 2020 la question se posera au sujet de Démare, pour 2021 par contre, les deux leaders étant en fin de contra fin 2020, nous verrons bien comment les choses se présenteront à ce moment là. A t-on eu une confirmation du réengagement des deux sponsors pour l'après 2020 ? Il ne m'a pas semblé avoir lu quelque chose à ce sujet, d'autant plus avec les histoires récentes de privatisation de la FDJ.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3049984
pascal94100 a écrit :
27 juil. 2019, 10:21
Un autre cas devra être posé, c'est le rôle de Gaudu, car il peut prétendre à être leader sur un GT dès l'année prochaine. Peut on imaginer qu'il soit leader sur le Giro et équipier de Pinot sur le TDF ?
Pour moi, non c'est impossible. Aucun coureur français actuel n'est en mesure de doubler Giro/Tour ou Tour/Vuelta en maintenant un très bon niveau sur les deux courses. On voit déjà que Gaudu a un peu de mal à terminer ce Tour (même si ce qu'il a fait est déjà très bien) alors l'imaginer en plus avec un Giro dans les jambes...

Ce qui m'ennuie avec une éventuelle participation de Pinot au Tour 2020, c'est qu'il tire une croix sur les Mondiaux en Suisse car la meilleure préparation sera de sortir de la Vuelta sans avoir fait le Tour avant. Bon après s'il sent que c'est le moment de se focaliser à fond sur le Tour, qu'il le fasse. Mais la cohabitation avec Démare me semble assez délicate. C'est soit du tout pour Pinot comme cette année, soit une équipe centrée autour de Démare avec 4 équipiers à son service et trois électron-libres pour assurer une présence dans les étapes de haute et moyenne montagne (genre Madouas, Mollard et Gaudu). Madouas va certainement vouloir découvrir le Tour lui aussi. Bref ça risque d'être compliqué de satisfaire tout le monde tout en présentant une équipe cohérente au départ.
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#3050039
marooned a écrit :
27 juil. 2019, 11:01
pascal94100 a écrit :
27 juil. 2019, 10:21
Un autre cas devra être posé, c'est le rôle de Gaudu, car il peut prétendre à être leader sur un GT dès l'année prochaine. Peut on imaginer qu'il soit leader sur le Giro et équipier de Pinot sur le TDF ?
Pour moi, non c'est impossible. Aucun coureur français actuel n'est en mesure de doubler Giro/Tour ou Tour/Vuelta en maintenant un très bon niveau sur les deux courses. On voit déjà que Gaudu a un peu de mal à terminer ce Tour (même si ce qu'il a fait est déjà très bien) alors l'imaginer en plus avec un Giro dans les jambes...

Ce qui m'ennuie avec une éventuelle participation de Pinot au Tour 2020, c'est qu'il tire une croix sur les Mondiaux en Suisse car la meilleure préparation sera de sortir de la Vuelta sans avoir fait le Tour avant. Bon après s'il sent que c'est le moment de se focaliser à fond sur le Tour, qu'il le fasse. Mais la cohabitation avec Démare me semble assez délicate. C'est soit du tout pour Pinot comme cette année, soit une équipe centrée autour de Démare avec 4 équipiers à son service et trois électron-libres pour assurer une présence dans les étapes de haute et moyenne montagne (genre Madouas, Mollard et Gaudu). Madouas va certainement vouloir découvrir le Tour lui aussi. Bref ça risque d'être compliqué de satisfaire tout le monde tout en présentant une équipe cohérente au départ.
Il y a un vrai casse tête à résoudre pour l'équipe. Faisons leur confiance pour bien gérer cela. Et attendons également l'annonce des parcours, car cela pourrait changer la donne. N'oublions pas que nous sommes là devant des réactions à chaud.
Avatar de l’utilisateur
Par Macro
#3050041
Après Demare a été leader en 2017 et 2018 sur le Tour. Que ça soit le Tour de Pinot en 2019 et 2020 semble équitable et probablement acceptable du côté de Demare. Le problème de ce dernier, même s'il réussit son Tour comme en 2017 et 2018 avec une étape, voire un maillot vert, du côté du sponsor je pense que c'est moins porteur qu'un Pinot qui claque une étape de montagne et/ou est en lice pour le podium.

Concernant Gaudu, je pense qu'il faudrait le "tester" en 2020 sur le Giro ou la Vuelta, sans forcément qu'il soit leader unique.
Genre moitié/moitié en termes d'équipier avec Demare. Et ne pas le mettre équipier de Pinot sur le Tour.
Avatar de l’utilisateur
Par JFKs
#3050049
Falco1997 a écrit :
27 juil. 2019, 09:53
Autant de choses qui nous laissent imaginer que pour les échéances à venir sur les GT, Pinot devrait pouvoir de nouveau y cibler les podiums.
Le problème, c'est que Pinot a des statistiques un peu paradoxales.

Quand il finit un GT, il finit 5 fois sur 6 dans le top 10, ce qui est énorme. Mais il finit les GT une fois sur 2. Et il n'a obtenu qu'un seul podium en 12 participations.
Par -Vélomen-
#3050053
@Maroonned, dans les faits, la participation à la Vuelta n'est plus la condition sine qua none pour briller aux Mondiaux. Passer par la Vuelta n'est pas forcément la meilleure solution pour tout le monde.

L'an passé, 7 des 10 premiers du Mondial n'avaient pas fait la Vuelta.
Par jerem9
#3050056
Demare a part viser une victoire d’etape c’est le max
Là on a un gars qui est capable de viser la gagne il n’y a pas de question à se poser

Même s’il a abandonné cette année Pinot a marqué le tour , le sponsor a jamais été autant en première ligne que cette année

Le débat ne doit plus se poser selon moi si Demare veut faire le tour c’est seul
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3050060
Bon je sais que c'est un peu con ce que je vais dire mais je pense que Pinot a créer un lien avec le public du Tour de France. Énormément de gens ont eu les larmes aux yeux, ont pleurer hier.
Par -Vélomen-
#3050067
J'étais un grand partisan de l'équipe coupée en 2 avec Pinot et Démare en leaders (façon Jumbo Visma ou Bora ou autres), mais vu le Tour que vient de faire Pinot (c'est la 1ère fois qu'il se montre le plus fort en montagne sur un massif entier et qu'il montre qu'il peut gagner le Tour), Démare n'a aucune chance d'être dans le 8 du Tour l'an prochain.

La Groupama FDJ va bétonner l'équipe autour de Pinot et tout jouer sur lui, avec certainement le renfort de Madouas à la place d'un coureur (Roux ? Molard ?).
Avatar de l’utilisateur
Par rico1212
#3050102
Je suis certain que la groupama après le tour de cette année (promesse + malchance) vont vouloir leur revanche.
J'imagine donc une équipe centrée autour de Pinot avec Gaudu pour avoir la meilleure équipe possible.

Ce dernier malgré un très beau tour est sans doute encore un peu tendre pour le leadership sur un grand tour.

C'est vrai que la gestion de l'effectif avec Madouas et Demare sera pas simple
Par Richard
#3050141
Falco1997 a écrit :
27 juil. 2019, 10:50
Nous verrons bien, pour 2020 la question se posera au sujet de Démare, pour 2021 par contre, les deux leaders étant en fin de contra fin 2020, nous verrons bien comment les choses se présenteront à ce moment là. A t-on eu une confirmation du réengagement des deux sponsors pour l'après 2020 ? Il ne m'a pas semblé avoir lu quelque chose à ce sujet, d'autant plus avec les histoires récentes de privatisation de la FDJ.
Pour le réengagement, quel que soit l'avenir de la FDJ, ils ne laisseront jamais en plan l'équipe, au pire ce sera un désengagement progressif / anticipé. Et Groupama a les reins solides et est habitué des engagements de long terme (20 ans dans la voile), quitte à ce qu'ils prennent plus de poids voire soient sponsor unique, je pense qu'on peut compter sur eux à l'avenir. D'autant qu'ils se retrouvent très largement dans leur investissement depuis leur arrivée !

marooned a écrit :
27 juil. 2019, 11:01
pascal94100 a écrit :
27 juil. 2019, 10:21
Un autre cas devra être posé, c'est le rôle de Gaudu, car il peut prétendre à être leader sur un GT dès l'année prochaine. Peut on imaginer qu'il soit leader sur le Giro et équipier de Pinot sur le TDF ?
Pour moi, non c'est impossible. Aucun coureur français actuel n'est en mesure de doubler Giro/Tour ou Tour/Vuelta en maintenant un très bon niveau sur les deux courses. On voit déjà que Gaudu a un peu de mal à terminer ce Tour (même si ce qu'il a fait est déjà très bien) alors l'imaginer en plus avec un Giro dans les jambes...
+1 Gaudu ne fera pas Giro+Tour c'est quasi sûr.
Macro a écrit :
27 juil. 2019, 12:15
Concernant Gaudu, je pense qu'il faudrait le "tester" en 2020 sur le Giro ou la Vuelta, sans forcément qu'il soit leader unique.
Genre moitié/moitié en termes d'équipier avec Demare. Et ne pas le mettre équipier de Pinot sur le Tour.
Mais vu son niveau cette année, potentiellement encore un cran au-dessus l'an prochain, je ne suis pas sûr que l'équipe se prive de Gaudu s'il y a une opération "Pinot revanche" sur le Tour.
Le problème est que ça l'empêche d'être leader sur un GT l'an prochain.
Avec Giro+Vuelta ça pouvait le faire en permutant avec Pinot en lieutenant/prépa sur la Vuelta.
-Vélomen- a écrit :@Maroonned, dans les faits, la participation à la Vuelta n'est plus la condition sine qua none pour briller aux Mondiaux. Passer par la Vuelta n'est pas forcément la meilleure solution pour tout le monde.

L'an passé, 7 des 10 premiers du Mondial n'avaient pas fait la Vuelta.
Mais 3 des 4 meilleurs du jour en sortaient :wink:

Mais en soi je suis d'accord, si Bardet l'a fait, pourquoi pas lui, Pinot peut bien arriver au top à Martigny sans passer par la Vuelta, peut-être...
Il peut d'ailleurs s'y essayer cette année, un programme sans Vuelta vers le Lombardie, pour le renouveler l'année prochaine avec ajustements éventuels. Ou pour faire un programme avec Vuelta si ça ne fonctionne pas autant qu'il l'espère : il aurait ainsi toutes les cartes en main pour choisir en fonction.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3050165
Pour moi l'année prochaine il faut vraiment tout mettre pour Pinot et je ferais quelques changement dans l'équipe autour de lui.

J'enlève Ladagnous, Roux et Molard et je les remplace par Ludvigsson, Thomas et Madouas.

On aurait donc : Pinot - Gaudu - Reichenbach - Madouas - Bonnet - Kung - Ludvigsson et Thomas.

C'est selon moi plus costaud sur le plat et plus costaud en montagne.
Avatar de l’utilisateur
Par doutey_fdjeux_fan
#3050188
Et pour le moment Thomas et Ludvigsson n'ont pas encore resigné. Attendons également de voir les recrues pour 2020.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3050190
-Vélomen- a écrit :
27 juil. 2019, 12:27
@Maroonned, dans les faits, la participation à la Vuelta n'est plus la condition sine qua none pour briller aux Mondiaux. Passer par la Vuelta n'est pas forcément la meilleure solution pour tout le monde.

L'an passé, 7 des 10 premiers du Mondial n'avaient pas fait la Vuelta.
Tout dépend du parcours. Sur un parcours difficile, je maintiens qu'il vaut mieux sortir de la Vuelta (et idéalement sans avoir fait le Tour avant). Peut être que 7 des 10 premiers ne sortaient pas de la Vuelta l'an passé mais 2 des 3 premiers en sortaient (dont le champion du monde). Donc je pourrai te tourner le truc dans l'autre sens en te disant qu'il manquait visiblement un petit quelque chose à tous les coureurs qui ne sortaient pas de la Vuelta. Car l'objectif reste de gagner, pas de faire une place.

De la même manière qu'il manquait toujours un petit quelque chose à Pinot sur le Lombardie avec une préparation en marge de la Vuelta. Ca ne l'empêchait pas d'y avoir de bonnes jambes et d'y faire de bonnes prestations mais c'était insuffisant pour gagner cette course. Et l'année où il zappe le Tour et dispute la Vuelta, il finit la saison en boulet de canon avec les meilleures jambes de sa carrière. C'est pas une coïncidence. Les gains marginaux entre une belle place d'honneur et une grande victoire, ils se situent sur des détails de ce genre. La bonne gestion du calendrier est un élément déterminant.
Par -Vélomen-
#3050213
Sur un parcours difficile, il y a pourtant 7 coureurs qui ne sortent pas de la Vuelta qui terminent dans les 10.

Tu dis qu'il y en a 2 sur 3 sur le podium, mais ta stat est restrictive. Un Valgren avait les jambes pour gagner et finir le podium, mais il a pris des risques de partir de loin et termine 7ème. Il était à son meilleur niveau sur ce Mondial, sans sortir de la Vuelta.

Pareil pour un Moscon.

Pas mal de coureurs qui sortaient de la Vuelta ont été inexistants au Mondial (Yates, Mas, SK, Uran…).

En prenant les faits et résultats, je ne vois plus d'avantage à sortir de la Vuelta. Avec les préparations actuelles, les stages etc... la Vuelta n'est plus un passage obligé comme il y a quelques années.

Le cas Pinot est particulier, en 2017 il a une préparation bizarre pour le Lombardie. Il fait le Tour de l'Ain après le Tour, stoppe son entrainement pendant 10 jours avant de se mettre le Lombardie en tête.
  • 1
  • 131
  • 132
  • 133
  • 134
  • 135
  • 164
9ème Primus Classic (21/09/19)

Pas vu la course juste le résultat, qu'est-[…]

Dopage 2019

J'ai du relire 3 fois la phrase pour être su[…]

Par quel miracle Burgaudeau peut-il courir dans l'[…]

Lyu Xianjing, ça devient vraiment int&eacut[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site