Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 132 sur 164
  • 1
  • 130
  • 131
  • 132
  • 133
  • 134
  • 164
Avatar de l’utilisateur
Par nostradamus--dans--le--bus
#3045892
Coté météo on a pas trop à se plaindre avec un vent autour de 15 km par heures autour de Nimes et une température autour de 25 degrés à 800 mètres d' altitude dans les Alpes de Jeudi à Samedi.

Demain c' est une étape décisive, avec sa petite marge bien réelle en montagne, ne pas perdre de temps serait une très belle opération.

Il y a une belle solidarité dans le groupe "Pinot", j' imagine que Kung, Bonnet, Roux, Ladagnous vont etre remonté comme des coucous.

Pinot a terminé 45 ième le jour de la bordure, c' est loin d' etre un résultat ridicule surtout avec cette malchance, les rouleurs auront envie de prouver qu' ils sont capables d' escorter un vainqueur potentiel du Tour à bon port.

L' étape fait seulement 177 k avec un peu de relief, il y aura forcement un peu de stress mais toute l' équipe sera soulagée après cette étape. L' étape de Gap se fera déjà plus à la pédale.
Par BennyFDJ
#3046427
Bonobo07 a écrit :
23 juil. 2019, 22:00
pascal94100 a écrit :
23 juil. 2019, 20:08
1 journée de passée, et sans encombre pour l'équipe : OUF
J'ai serré les fesses jusqu'au 3 km avec une belle suée à chaque chute...
Tout pareil... l'étape que je craignais le plus d'ici la fin !!! :champagne:
Par BennyFDJ
#3046526
ThomasBen a écrit :
24 juil. 2019, 09:13
http://www.leparisien.fr/amp/sports/cyc ... ssion=true

L'équipe a donc embauché Benoit Drujon, chargé de nettoyer et combattre les bactéries afin d'éviter que Pinot soit malade.
Bien sympa cet article !! :super:
En plus de sembler vraiment utile, au vue de la propreté douteuse des chambres d’hôtels, la présence d'un nettoyeur doit être le genre de "détail" rassurant Pinot et on le sait il fonctionne comme ça.
Par luckywinner
#3046594
Pas le temps de lire le topic, mais vraiment impressionné par Thibaut dimanche, plus grosse impression que sur sa victoire en Romandie 2015 face à tous les cadors de l'époque, car si il était le plus fort ce jour là, ça c'était un peu observé sur le final derrière ce qui a agrandi l'écart par rapport au niveau des leaders.

Comme je l'avais commenté en direct je ne voyais pas une attaque de loin, vu que Pinot n'a pas essayé de bouger dans Pegueres, de plus l'attitude de Molard-Reichenbach devant était un peu étrange car ils ont marqué Yates à plusieurs moments.

Mais finalement l'utilisation de Gaudu sur le Part d'Albis a été superbe :applaud: , et il a su faire exploser ces adversaires dans sa roue.
Par contre, un manque de certitude car il s'est retourné régulièrement sur les 2 derniers kms alors qu'il y avait juste à appuyer sur les pédales à ce moment là. Faut y aller là gamin :metalhead:

Bon, on verra les 3 étapes alpestres maintenant (autant hier il pouvait y avoir des surprises, autant aujourd'hui j'y crois pas), compliqué d'avoir une stratégie clair à mettre en place car la FDJ va devoir assumer la course, encore plus avec la nouvelle chute de Thomas.
Par ThomasBen
#3046733
BennyFDJ a écrit :
24 juil. 2019, 11:00
ThomasBen a écrit :
24 juil. 2019, 09:13
http://www.leparisien.fr/amp/sports/cyc ... ssion=true

L'équipe a donc embauché Benoit Drujon, chargé de nettoyer et combattre les bactéries afin d'éviter que Pinot soit malade.
Bien sympa cet article !! :super:
En plus de sembler vraiment utile, au vue de la propreté douteuse des chambres d’hôtels, la présence d'un nettoyeur doit être le genre de "détail" rassurant Pinot et on le sait il fonctionne comme ça.
Oui !
On apprends d'ailleurs qu'une des exigences de Pinot pour sa prolongation était l'arrivée du kiné Samuel Roces (ancien kiné de J. Absalon et de la fédé/équipe de France) auprès de lui.
Peut-être un peu la même chose pour Mauduit ou Drujon (enfin son rôle) ?
En tout cas, chacun de ses changements/arrivée depuis quelques mois semble être très fructueux, de Mauduit, nouveau DS (les anciens ont quand même été souvent critiqué) à Kung en passant sur le travail spécifique sur sa santé, la lutte contre les microbes ou contre la chaleur. Sans parler du stage en altitude.
Par Richard
#3046767
Le stage en altitude c'est plutôt l'exception : pas une réussite... Mais le fait d'avoir essayé est une bonne chose, ça servira peut-être plus tard, ça a profité aux autres sûrement (au moins à Gaudu), ça dénote une ouverture nouvelle et progressive à des nouveautés...
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#3049469
Jour de grande tristesse pour moi. J'y croyais, mais au fond de moi, je craignais qu'il arrive quelque chose à Pinot. Hier, après l'étape que j'ai suivi via le forum, j'ai eu peur qu'il ait un problème. Et puis, en lisant les différents commentaires, j'ai été rassuré. Mais, le message de RBL m'a inquiété et j'y ai pensé ce matin.
Et quand j'ai appris la défaillance, puis l'abandon de Pinot, j'ai été triste, mais triste. Voir ses larmes, ça a été difficille (j'ai versé ma petite larme). A chaud, c'est sans doute le moment le plus triste depuis que je suis le cyclisme (avec les 8 secondes de 1989).
Mais ce soir, j'ai une grosse pensée pour toute l'équipe, mais surtout pour Thibaut. J'espère qu'il va rebondir, même si les prochains jours vont être difficiles.
Pour finir : Thibaut Pinot :love:
Avatar de l’utilisateur
Par damienleflahute
#3049479
AlbatorConterdo a écrit :
26 juil. 2019, 17:53
Morne plaine ici... :suspect:

Courage les gars, ces coups durs , ça fait aussi parti de lui, c'est pour cela qu'il est aussi plus difficile et plus beau de le suivre et le soutenir, mais il reviendra tout péter sur un prochain GT très bientôt.
:jap:

Rbl m'a rendu involontairement ce dernier drame plus vivant et palpable encore... :genance:
Sinon, j'ai trouvé le discours de Madiot sur FTV touchant, on sent toute la complicité qui l'unit à Pinot.
:jap:
Oui, on parlait hier de bien out, et on sent bien que Pinot est dans la bonne équipe pour s'éviter ce genre de truc. Le paternalisme de Madiot, c'est quelque chose quand même ! :love:
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3049486
Ouais c'est aps comparable avec 89. Les 8 secondes, le mec il a le maillot, sur les champs, il s'écroule à l'arrivée, le podium l'attendait là juste là.. putain c'était un cataclysme d'émotion sportive d'une autre dimension.
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#3049830
veji2 a écrit :
26 juil. 2019, 19:12
Ouais c'est aps comparable avec 89. Les 8 secondes, le mec il a le maillot, sur les champs, il s'écroule à l'arrivée, le podium l'attendait là juste là.. putain c'était un cataclysme d'émotion sportive d'une autre dimension.
Je suis évidemment d’accord et je ne chercherai pas à te contredire. Mais Fignon avait déjà un immense palmarès et avait déjà gagné tout ce qu’il avait à gagner. Ça n’aurait été « qu’un Tour » de plus. Pour Pinot c’était quasiment l’accomplissement d’une carrière. Même si je réfute encore le titre « cette année ou jamais » il y a quand même une crainte que ce soit jamais... d’autant que ça arrive après déjà tellement de déboires et de fins tragiques. T’as cette sensation que c’est sans fin et qu’il est maudit.
Avatar de l’utilisateur
Par nostradamus--dans--le--bus
#3049846
La déception est énorme pour l' équipe mais Gaudu portera le maillot blanc sur les champs et on a beaucoup parlé de la FDJ sur ce Tour.

Le Tour dans son ensemble est réussi malgré cette fin très dure à digérer.

Thibault avait passé un cap après sa victoire en Lombardie, sur ce Tour il a emmagasiné une confiance en énorme. Il a dégagé une sérenité assez incroyable.

Le Tour reste assez aléatoire à cause des chutes et d' un niveau très resseré, il doit peut etre aller sur le prochain Giro pour le gagner cette fois. Sur le court terme ça fait mal, mais il a énormément progressé en 12 mois.

Et ça il ne va pas le perdre. Il a dominé les pyrennées sur le Tour de France. Ils sont pas nombreux les coureurs à pouvoir dire ça sur le Tour encore en activité.

Froome, Quintana sur les Alpes 2015 et Thomas sur les Alpes 2018. Les 3 s' approchent de la fin...

Bernal, Simon Yates et Pinot semblent etre les noms qui se dégagent sur ces 18 derniers mois en montagne. Il est numéro 2 mondial actuellement, le gars a passé un énorme cap.

Et gaudu aussi a confirmé qu' il rentrait petit à petit dans la courre des grands.

Entre Julian Bardet Gaudu et Thibault les 3 ou 4 prochaines années vont etre assez passionnante. On débute un autre cycle avec beaucoup plus de confiance et de certitude pour les deux leaders FDJ et Alaf.

Romain a toujours eu confiance en lui, il va rester au TOP encore un bon moment.
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#3049909
Liam a écrit :
27 juil. 2019, 01:31
veji2 a écrit :
26 juil. 2019, 19:12
Ouais c'est aps comparable avec 89. Les 8 secondes, le mec il a le maillot, sur les champs, il s'écroule à l'arrivée, le podium l'attendait là juste là.. putain c'était un cataclysme d'émotion sportive d'une autre dimension.
Je suis évidemment d’accord et je ne chercherai pas à te contredire. Mais Fignon avait déjà un immense palmarès et avait déjà gagné tout ce qu’il avait à gagner. Ça n’aurait été « qu’un Tour » de plus. Pour Pinot c’était quasiment l’accomplissement d’une carrière. Même si je réfute encore le titre « cette année ou jamais » il y a quand même une crainte que ce soit jamais... d’autant que ça arrive après déjà tellement de déboires et de fins tragiques. T’as cette sensation que c’est sans fin et qu’il est maudit.
Ce que je voulais dire, c'est qu'en terme d'émotion ressentie, cela se rapproche de ce qu'ai vécu en 1989.
C'est certain que c'est différent car Fignon avait déjà un beau palmarès, mais un 3ème tour l'aurait fait passer un cap dans l'histoire du cyclisme. Pour Pinot, il aurait pu gagner son premier GT (personne ne le saura jamais). Il est effectivement poursuivi par la malchance, mais j'ai bon espoir qu'il remonte vite la pente, car il est fort mentalement, et il est bien entouré.
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#3049911
nostradamus--dans--le--bus a écrit :
27 juil. 2019, 06:52
La déception est énorme pour l' équipe mais Gaudu portera le maillot blanc sur les champs et on a beaucoup parlé de la FDJ sur ce Tour.

Le Tour dans son ensemble est réussi malgré cette fin très dure à digérer.

Thibault avait passé un cap après sa victoire en Lombardie, sur ce Tour il a emmagasiné une confiance en énorme. Il a dégagé une sérenité assez incroyable.

Le Tour reste assez aléatoire à cause des chutes et d' un niveau très resseré, il doit peut etre aller sur le prochain Giro pour le gagner cette fois. Sur le court terme ça fait mal, mais il a énormément progressé en 12 mois.

Et ça il ne va pas le perdre. Il a dominé les pyrennées sur le Tour de France. Ils sont pas nombreux les coureurs à pouvoir dire ça sur le Tour encore en activité.

Froome, Quintana sur les Alpes 2015 et Thomas sur les Alpes 2018. Les 3 s' approchent de la fin...

Bernal, Simon Yates et Pinot semblent etre les noms qui se dégagent sur ces 18 derniers mois en montagne. Il est numéro 2 mondial actuellement, le gars a passé un énorme cap.

Et gaudu aussi a confirmé qu' il rentrait petit à petit dans la courre des grands.

Entre Julian Bardet Gaudu et Thibault les 3 ou 4 prochaines années vont etre assez passionnante. On débute un autre cycle avec beaucoup plus de confiance et de certitude pour les deux leaders FDJ et Alaf.

Romain a toujours eu confiance en lui, il va rester au TOP encore un bon moment.
D'accord avec ce message. Pinot était le meilleur grimpeur dans les Pyrénées, et je n'ai pas souvenir qu'il ait autant dominé en montagne depuis son début de carrière sur les GT.
Gaudu, en étant équipier, est 13ème du général, et cela est très prometteur pour la suite.
Avatar de l’utilisateur
Par Falco1997
#3049913
Aujourd'hui, comme beaucoup d'entre vous, c'est la gueule de bois mais pas autant qu'après l'étape du Giro, étant donné l'info de la veille annoncée par Rbl, qui me laissait penser qu'effectivement il n'allait rien falloir attendre de Pinot.
Comme Liam, je me dis que ce coureur traine avec lui une certaine malédiction sur les Grands Tours. Deux années de suite que tout se termine à quelques jours de la fin, de podiums (ou plus cette année) qui lui tendaient les bras, plus les péripéties des années antérieures. Cela fait beaucoup.

Malgré l'énorme déception qui prédomine aujourd'hui, je garde en tête tous les aspects positifs que ce Tour a amené. On a jamais vu une équipe (Groupama) FDJ aussi sereine, aussi forte, et réglée comme du papier à musique. Mise à part cette bordure, jamais on aura vu Pinot être dans des situations auxquelles ils nous avaient habitué ces dernières années.

Cela fait depuis l'année 2001 que je suis derrière elle, et l'écart séparant le niveau actuel de celui des années 2000 et début 2010 en donnerait presque le vertige. Quand on voit que Pinot est en mesure de pouvoir jouer la gagne sur le Tour, c'est là qu'on voit à quel point le chemin parcouru par cette structure est long. Et il n'y a pas de raison que cela s'arrête. Cela fait deux fois coup sur coup (à l'exception du Catalogne cette année) que Pinot arrive à aborder ses objectifs en étant bien préparé pour les accomplir (Lombardie + Tour). Ajouter à cela tous les moyens mis en place en parallèle depuis plusieurs années par le Pole Développement, ou plus récemment comme cet ex-pro qui nettoie les chambres, etc. Autant de choses qui nous laissent imaginer que pour les échéances à venir sur les GT, Pinot devrait pouvoir de nouveau y cibler les podiums.

Sans oublier Gaudu qui a commencé à un peu plus confirmer les attentes placées en lui cette saison (UAE, Romandie), et son rôle et le poids qu'il aura pesé cette année sur le Tour lors des étapes pyrénéennes. Pour lui aussi on peut espérer de belles choses.

Voilà tout ça pour dire que le passé et le présent font mal quand on y pense, mais qu'il y a de quoi rester optimiste pour l'avenir de notre équipe et coureurs de coeur. :love:
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#3049915
Falco1997 a écrit :
27 juil. 2019, 09:53
Aujourd'hui, comme beaucoup d'entre vous, c'est la gueule de bois mais pas autant qu'après l'étape du Giro, étant donné l'info de la veille annoncée par Rbl, qui me laissait penser qu'effectivement il n'allait rien falloir attendre de Pinot.
Comme Liam, je me dis que ce coureur traine avec lui une certaine malédiction sur les Grands Tours. Deux années de suite que tout se termine à quelques jours de la fin, de podiums (ou plus cette année) qui lui tendaient les bras, plus les péripéties des années antérieures. Cela fait beaucoup.

Malgré l'énorme déception qui prédomine aujourd'hui, je garde en tête tous les aspects positifs que ce Tour a amené. On a jamais vu une équipe (Groupama) FDJ aussi sereine, aussi forte, et réglée comme du papier à musique. Mise à part cette bordure, jamais on aura vu Pinot être dans des situations auxquelles ils nous avaient habitué ces dernières années.

Cela fait depuis l'année 2001 que je suis derrière elle, et l'écart séparant le niveau actuel de celui des années 2000 et début 2010 en donnerait presque le vertige. Quand on voit que Pinot est en mesure de pouvoir jouer la gagne sur le Tour, c'est là qu'on voit à quel point le chemin parcouru par cette structure est long. Et il n'y a pas de raison que cela s'arrête. Cela fait deux fois coup sur coup (à l'exception du Catalogne cette année) que Pinot arrive à aborder ses objectifs en étant bien préparé pour les accomplir (Lombardie + Tour). Ajouter à cela tous les moyens mis en place en parallèle depuis plusieurs années par le Pole Développement, ou plus récemment comme cet ex-pro qui nettoie les chambres, etc. Autant de choses qui nous laissent imaginer que pour les échéances à venir sur les GT, Pinot devrait pouvoir de nouveau y cibler les podiums.

Sans oublier Gaudu qui a commencé à un peu plus confirmer les attentes placées en lui cette saison (UAE, Romandie), et son rôle et le poids qu'il aura pesé cette année sur le Tour lors des étapes pyrénéennes. Pour lui aussi on peut espérer de belles choses.

Voilà tout ça pour dire que le passé et le présent font mal quand on y pense, mais qu'il y a de quoi rester optimiste pour l'avenir de notre équipe et coureurs de coeur. :love:
:super:
Avatar de l’utilisateur
Par Macro
#3049919
Effectivement, grosse déception.

Le point positif est que Pinot a déjà démontré sa capacité à rebondir et je le vois sortir, comme en 2018 une grosse fin de saison. Et pour les GT, il lui reste 4-5 ans pour enrichir son palmares en podiums voir plus.
En effet, c'était peut être l'année ou jamais...mais ce sport demeurera toujours emplis d'aléas parfois malheureux.

Concernant GFDJ, je me demande combien de temps la cohabitation Demare/Pinot sera tenable.
Imaginons que ce dernier veuille se focaliser sur le Tour les deux prochaines années, Demare sera-t-il totalement à l'aise avec le fait de se "contenter" d'un Giro ou d'une Vuelta pour les sprints. La formule avec alternance Giro/Tour est selon moi la bonne mais je doûte ( ?) que le sponsor ne pousse pas pour que Pinot se concentre sur le Tour. D'autant qu'au global, l'impression est que la GFDJ se structure de plus en plus dans une optique courses à étapes.

Compliqué tout de même en 2019 de concilier coureurs par étapes et routiers/sprinteurs à très haut niveau.

a+

Fred
  • 1
  • 130
  • 131
  • 132
  • 133
  • 134
  • 164

En 1980, à Sallanches, si Hinault n'avait p[…]

Dopage 2019

Fred la défense de Marion Sicot est balay&e[…]

On en prend même plus la peine d'annonc[…]

Rugby

La compo de l'EDF est bien meilleure qu'il y a que[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site