Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 1 sur 13
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 13
Avatar de l’utilisateur
Par BikeChm
#2945992
Image Source de l'image : http://www.team-fortuneo-samsic.fr/

ARKEA SAMSIC, EX FORTUNEO SAMSIC
Nouveau nom en 2019 pour l'équipe d'Emmanuel Hubert. Au 1er janvier 2019, Fortuneo Samsic est devenue Arkéa Samsic. Le groupe Arkéa est composé des réseaux Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et Massif Central, ainsi que d’une trentaine de filiales (Fortuneo, Monext, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels). Le groupe compte 10 000 salariés et comptabiliserait 4,4 millions de sociétaires et clients dans le secteur de la banque et des assurances. De quoi assurer une assise financière solide et rassurante pour les prochaines années. Samsic est pour sa part un groupe spécialisé dans le service aux entreprises, bien connu dans le sponsoring sportif (football notamment).

La forte identité bretonne reste l'ADN de l'équipe avec une communication, des sponsors et des coureurs systématiquement mis en avant autour des valeurs "régionales". Le cyclisme en Bretagne est un moteur qui se porte bien et on veut le faire savoir :
Ronan Le Moal, Directeur général du groupe Arkéa a écrit : « C’est avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté qu’Arkéa devient partenaire titre de cette belle équipe. Ce changement de nom est un passage de relais. Notre filiale Fortuneo bénéficie aujourd’hui d’une notoriété bien installée. Le groupe Arkéa connaît un très fort développement de ses activités tant en France qu’en Europe. Nous avons souhaité soutenir notre croissance par des opérations de sponsoring et de communication ciblées. Le changement de dénomination avec Arkéa-Samsic s’inscrit dans cette stratégie. Nous avons tissé des liens très solides avec l’équipe d’Emmanuel Hubert. Nous partageons une communauté de valeurs : un fort attachement à nos racines régionales, un profil original et audacieux ainsi qu’une volonté sans faille de continuer à grandir en restant fidèle à nos valeurs »
Emmanuel Hubert, Manager général de l’équipe cycliste a écrit :“Personnellement, je suis fier de cette évolution qui témoigne de la fidélité du groupe Arkéa et de l'intérêt que suscite notre équipe. Les collaborateurs d’Arkea ont montré à travers plusieurs opérations leur attrait pour le cyclisme, comme la création du Team Arkéa en interne. Nous avons hâte de développer avec eux de nouvelles actions. Je sais qu’Arkea attend beaucoup de ce partenariat, nos coureurs en sont conscients et travaillent pour être performants. Nous avons un projet ambitieux, nous voulons faire partie des meilleures équipes mondiales, tout en conservant un visage humain depuis notre territoire breton historiquement lié à la bicyclette. On veut grandir et fédérer autour de notre projet World Tour. Nous allons continuer à aider les jeunes talents bretons à travers le projet Bretagne Cyclisme Formation. L’équipe se structure. Après le lancement réussi du club Keveler qui fédère déjà de nombreuses entreprises, un club des supporteurs verra le jour en 2019. De beaux défis attendent Arkéa, Samsic et notre équipe pour 2019, nous avons les mêmes envies de développement, la même volonté de faire rayonner la Bretagne et de briller à l’international.”
plus d'info sur : http://www.team-fortuneo-samsic.fr/lequ ... ea-samsic/
les dates importance de l'équipe depuis 1994 : http://www.team-arkea-samsic.fr/histoire/


EFFECTIF 2019 21 coureurs
Age moyen : 27,9 ans | 8 coureurs U25 | 1 NEOPRO
Nationalités : 18 :fr:, 2 :de:, 1 :nl:

:de: GREIPEL André | 36 ans
BARGUIL Warren | 27 ans
BOUET Maxime | 32 ans
PICHON Laurent | 32 ans
MOINARD Amaël | 36 ans
VACHON Florian | 33 ans
DELAPLACE Anthony | 29 ans
HARDY Romain | 30 ans
:de: WAGNER Robert | 35 ans
FEILLU Brice | 33 ans
GESBERT Élie | 23 ans
:nl: WELTEN Bram | 21 ans
JARRIER Benoît | 29 ans
DANIEL Maxime | 27 ans
BONNAMOUR Franck | 23 ans
LEDANOIS Kévin | 25 ans
NEOPRO RIOU Alan | 21 ans
MAISON Jérémy | 25 ans
LE ROUX Romain | 26 ans
RUSSO Clément | 23 ans
GUERNALEC Thibault | 21 ans

STAFF
EMMANUEL HUBERT - Manager Général
GUILLAUME LETANNEUR - Directeur Administratif et Financier
TONY PRÉVOST - Directeur des partenariats et de la communication

YVON LEDANOIS - Directeur Sportif
SÉBASTIEN HINAULT - Directeur sportif
ROGER TRÉHIN - Directeur Sportif Adjoint
YVON CAER - Directeur Sportif Adjoint
FRANCK RENIMEL - Entraîneur
THÉO OUVRARD - Entraîneur


BILAN 2018
En 2018, on s'attendait raisonnablement, avec l'arrivée de Warren Barguil, à un nivellement vers le haut des résultats. Et bien non. Le bilan sportif 2018 a été très décevant, pour ne pas dire catastrophique. La préparation hivernale a visiblement été ratée, ou tout du moins excessivement focalisée sur le mois de juillet, avec des piques de forme qui sont arrivés trop tardivement. De plus, l'équipe a rencontré des dysfonctionnements internes, la communication a été mauvaise, sans parler de ce changement rocambolesque de vélo à quelques jours du Tour. L'équipe sortait pourtant d'une année 2017 quasi-euphorique avec 12 victoires toutes obtenues sur le circuit Europe Tour ainsi que le classement individuel et par équipe de la Coupe de France (voir la présentation 2018 de l'équipe sur le forum à ce sujet). La dynamique s'est depuis clairement cassée. Au final le calvaire s'est achevé avec seulement deux victoires, la Polynormande pour Pierre-Luc Périchon et une victoire d'étape sur le Tour de Savoie Mont Blanc pour Maxime Bouet. C'est totalement insuffisant et presque inexplicable. Comme l'a dit Yvon Ledanois en interview cet automne, "les coureurs n'ont pas pu devenir mauvais du jour au lendemain". Et pourtant... que se fut dur... ! Pour être tout à fait honnête, il faut quand même reconnaître que le Tour n'a pas été si catastrophique qu'on pouvait le craindre car l'équipe s'est montrée dans les échappées et wawa s'est battu, certes dans la douleur et sans résultat, mais avec les honneurs. Je dirais même que certains coureurs ont retrouvé un très bon niveau à partir du mois d’août : Warren Barguil (je me souviens notamment l'avoir vu mettre quelques mines impressionnantes sur le Tour d'Allemagne), Pichon sur l'Artic Race, Périchon sur la Polynormande et aux Championnats d'Europe à Glasgow où il a été héroïque, etc....

PERSPECTIVES 2019
Le gros coup pour cette année c'est bien sûr l'arrivée du gorille André Greipel. Avec Tepstra chez Direct Energie, c'est un gros coup pour le cyclisme français comme on en avait plus vu depuis longtemps. Il sera intéressant de voir le comportement de l'équipe avec un sprinteur de ce niveau dans l'effectif. Changement de statut dans le peloton? Victoires à la pelle? :elephant: A la différence de l'année dernière, Yvon Ledanois, dont le rôle a été revu à la hausse, a annoncé que l'équipe allait désormais se battre comme des morts de faim dès les premières courses de la saison, ceci pour engranger un maximum de résultats. Sur le plus long terme, E. Hubert a répété qu'il restait sur l'objectif d'accéder au World Tour. Si le partenariat se poursuit avec Arkea, qui semble d'ailleurs avoir les moyens financiers d'accompagner l'équipe à ce niveau, pourquoi pas. Il faudra néanmoins continuer à monter en gamme au niveau de l'effectif dans les années qui viennent. La concurrence avec les Vital Concept, Direct Energie et autres Cofidis, s'annonce rude. S'agissant du Tdf 2019, les organisateurs vont-ils prendre le risque de se priver de Barguil et de Greipel ? A ce stade, et en comparaison avec les effectifs d'autres équipes comme Vital Concept ou Wanty Groupe Gobert, je dirais que non et je suis prêt à prendre le pari que l'équipe sera présente encore cette année sur le Tour (je ne prends pas uniquement en compte les performances sportives mais aussi la notoriété et l'image).


FOCUS (non exhaustif)
André Greipel : Image à 36 ans et 7 victoires en 2018, il reste l'un des sprinteurs les plus emblématiques de ces 10 dernières années. Il a gagné 57 fois en World Tour et 11 fois sur le Tour de France ! Nos meilleurs sprinteurs français donneraient cher pour un tel palmarès. Evidemment, il peut apporter beaucoup à l'équipe, son expérience bien sûr, sa lecture des sprint, son placement, et plus généralement une visibilité dans le peloton et le monde du vélo en général. Après, il aura besoin d'un train. Je ne connais pas Robert Wagner, le second coureur allemand recruté cette année également. Est-ce qu'il aura un rôle de poisson pilote pour son compatriote ? Qui d'autre dans l'équipe pour créer un train ?

Warren Barguil :
Imageà 27 ans, il va arriver dans ses meilleures années, mais avec le poids d'être monté très haut assez tôt dans sa carrière. Il ne faut pas qu'il vive avec le poids des années passées, mais qu'il construise sa propre histoire avec sa nouvelle équipe. Les années passent vites. Il ne pourra pas nous refaire tous les ans la même qu'en 2018. L'année dernière, il a donné l'impression d'être mentalement à la ramasse avec des sorties totalement calamiteuses et inquiétantes en terme communication (cf. l'épisode sur Strava). J'espère que Ledanois, qui a coaché les plus grands (Valverde et d'autres dont j'oublie les noms), va réussi à l’enmener au plus haut.

Maxime Bouet :
ImageIl a été l'année dernière l'un des deux seuls à lever les bras avec sa victoire d'étape sur le Tour de Savoie Mont Blanc. Il n'avait plus gagné depuis ... 2013 ! Cela a nécessairement du rebooster sa confiance pour 2019.

Laurent Pichon :
Image Sa saison 2017 avait été énorme. Cette année, on l'a vu dans les échappées du Tour. Je retiens également son résultat sur l'Artic Race of Norway, au mois d’août, avec une sixième place au général. Il doit rapporter des victoires en 2019.

Amaël Moinard : Image je le vois continuer son rôle de capitaine de route une dernière saison.

Élie Gesbert :
Image Il a remporté l'année dernière le classement du meilleur jeune sur le Tour du Limousin. On aurait aimé plus car il a du talent. Mais il ne faut pas non plus être impatient avec lui, il n'a que 23 ans et il reste un grand espoir du cyclisme français. Certains sur le forum ont relevé qu'il avait progressé en montagne, et c'est visiblement l'objectif recherché par le staff.

Bram Welten :
Imagepour moi, il a été l'un des rares l'année dernière, pour ne pas dire le seul, à se faire remarquer avec des résultats prometteurs. C'est le cousin des Van Poppel (Danny et Boy). Il a prolongé jusqu'en 2020 et c'est une bonne nouvelle. Il a, sauf erreur, un profil de flandrien/sprinteur. A 21 ans, c'est un coureur à suivre.

Alan Riou :
Image
LeBreton a écrit :
01 janv. 2019, 21:17
Très bonne saison chez les espoirs , l'an dernier , un succès de prestige sur le Tour de l'Avenir notamment , il a déjà terminé sur le podium d'une Coupe de France ( 3ème GP Isbergues ) pour son premier stage pro dans l’équipe en 2017 .

Clément Russo :
Image
LeBreton a écrit :
01 janv. 2019, 21:17
En 2018 , Il a commencé sa saison en Mai ( blessure au genou ) , a une bonne pointe de vitesse , semble avoir les qualités nécessaires pour intégrer le train de Greipel , actuellement , il se prépare pour les championnat de France de cyclo cross .

Romain Hardy :
Image
LeBreton a écrit :
01 janv. 2019, 21:17
Après une saison 2017 de très haut niveau , il a déçu comme Pichon en 2018 , un coureur qui peut briller sur le calendrier français , être un bon baroudeur , grimper correctement sur des épreuves WT ! Il a déjà eu des TOP 10 sur des étapes du Dauphiné , Tour de France , Paris-Nice et un top 15 au CG sur cette épreuve .
Dernière édition par BikeChm le 08 janv. 2019, 22:01, édité 4 fois.
Par LeBreton
#2945998
Belle présentation ! :super: dans les autres coureurs à suivre , qui pourraient être de bonne surprises :

Alan Riou : Très bonne saison chez les espoirs , l'an dernier , un succès de prestige sur le Tour de l'Avenir notamment , il a déjà terminé sur le podium d'une Coupe de France ( 3ème GP Isbergues ) pour son premier stage pro dans l’équipe en 2017 .

Clément Russo : En 2018 , Il a commencé sa saison en Mai ( blessure au genou ) , a une bonne pointe de vitesse , semble avoir les qualités nécessaires pour intégrer le train de Greipel , actuellement , il se prépare pour les championnat de France de cyclo cross .

Romain Hardy : Après une saison 2017 de très haut niveau , il a déçu comme Pichon en 2018 , un coureur qui peut briller sur le calendrier français , être un bon baroudeur , grimper correctement sur des épreuves WT ! Il a déjà eu des TOP 10 sur des étapes du Dauphiné , Tour de France , Paris-Nice et un top 15 au CG sur cette épreuve .
Par Quef
#2946009
Merci pour la présentation, j’apprécie son déroulé et sa « charte graphique ».
Je souhaite effectivement à Elie Gesbert de se révéler en 2019. Il a le talent pour faire de gros résultats dans sa carrière. Par contre je ne sais pas s’il a l’âme d’un coéquipier donc ce serait bien qu’il ne soit pas toujours au service de Warren.
Avatar de l’utilisateur
Par BikeChm
#2946099
LeBreton a écrit :
01 janv. 2019, 21:17
Merci pour ces précisions, je vais en profiter pour compléter la présentation.
Alan Riou semble en effet très prometteur. Je ne le connaissais pas. En cherchant un peu, j'ai vu qu'il avait déjà disputé le Tour de l'Avenir avec l'équipe de Bretagne en 2017. Rebelotte en 2018, mais cette fois avec l'équipe de France et une belle victoire d'étape à la clé. Il semble avoir du punch mais aussi avec des qualités de baroudeur. Est-ce que c'est également ton sentiment ?

Concernant Clément Russo, je vais suivre ses perfs en cyclocross. Il participera au championnat de France à Besançon j'imagine ?
Quef a écrit :
01 janv. 2019, 22:47
Merci pour la présentation, j’apprécie son déroulé et sa « charte graphique ».
Je souhaite effectivement à Elie Gesbert de se révéler en 2019. Il a le talent pour faire de gros résultats dans sa carrière. Par contre je ne sais pas s’il a l’âme d’un coéquipier donc ce serait bien qu’il ne soit pas toujours au service de Warren.
Merci. :super: je te rejoins sur Elie Gesbert, il renvoi l'image d'un coureur avec un fort potentiel. Qu'est-ce qui te fait dire qu'il n'a pas l'âme d'un coéquipier ?
Par greglemond
#2946147
Oui Clément Russo participera bien au championnat de France de cyclo-cross. Il a même des espoirs de podium si on se refère au résultat de la dernière manche de coupe de France, il fait 4è en déjantant dans le dernier tour alors qu'il était à la lutte avec les 3 autres. Peut être une première bonne surprise pour Arkea Samsic ?
Par greglemond
#2946152
Lors du premier rassemblement de l'équipe, André Greipel a donné une interview au journal le Telegramme, dans laquelle il indique travailler actuellement à la constitution de ce train. Wagner et Welten seraient ses derniers lanceurs, sachant que Wagner n'est pas encore totalement revenu à son niveau, cela serait Welten dans un premier temps. Greipel se dit intéressé aussi par Vachon qui était chargé auparavant de placer Mc Lay et s'interesse aussi à Russo pour sa capacité à se faufiler. Je vous joindrais l'interview complète ...si je la retrouve.
Par greglemond
#2946168
Voici le programme de l'équipe pour janvier février, publié sur le site Sportbreizh :super:

9-14/01 : stage dans le Morbihan (pour une partie de l'équipe centrée sur Greipel)
9-16/01 : stage à Calpe (pour une partie de l'équipe autour de Barguil)
13/01 : championnat de France de cyclo cross pour Russo
21-27/01 : tour du Gabon (équipe autour de Greipel)
31/01-03/02 : Challenge Majorque : participation de Barguil à la 1ère et 3ème course, participation de Greipel à la dernière)
03/02 : La Marseillaise
07-10/02 : Etoile de Bessège
14-17/02 : tour de Provence avec Barguil
17/02 : trophée Laigueglia
16-21/02 : Tour d'Oman avec Greipel
22-24/02 : Tour du Haut-Var
Par Quef
#2946241
BikeChm a écrit :
02 janv. 2019, 14:24
je te rejoins sur Elie Gesbert, il renvoi l'image d'un coureur avec un fort potentiel. Qu'est-ce qui te fait dire qu'il n'a pas l'âme d'un coéquipier ?
Rien de très concret. J’ai le souvenir de l’avoir guetté lorqu’il devait être en dernier lieutenant de Barguil et d’avoir constaté qu’il lâchait prise relativement tôt, et avant d’autres coéquipiers. Chose qu’il fait moins quand il a sa carte à jouer.
Avatar de l’utilisateur
Par Booze
#2946255
J'espère que Welten ne sera pas cantonné à un rôle de lanceur et ne devra pas suivre le programme de Greipel. Il a vraiment de belles choses à montrer sur les classiques et semi-classiques. Je sais que le Gorille pourra lui apporter toute sa science des SSR, mais enfin...
Par LeBreton
#2946422
BikeChm : Alan Riou , se désigne comme un sprinteur-puncheur qui passe bien les bosses ( interview vélo club en 2017 ) , il a obtenu de bons résultats chez les espoirs , dans un rôle de baroudeur aussi, on verra si il confirme à l'étage au dessus !


J'espère comme vous que Welten ne fera pas sa saison qu'au service de Greipel , il a montré de bonnes aptitudes sur les pavés , mais comme il avait aucun soutien , ça s'est pas forcément vu dans les résultats .
Avatar de l’utilisateur
Par BikeChm
#2947794
Cyclisme. Warren Barguil : « Je veux me retrouver »
https://www.ouest-france.fr/sport/cycli ... er-6163246

Itw intéressante, il a bien analysé son année 2017 et reconnait qu'il a un peu flanché mentalement. Ça sera une force pour l'avenir ! :super:


Sinon, le nouveau maillot, c'est par ici :
Par flahutes12
#2947839
greglemond a écrit :
02 janv. 2019, 17:51
Lors du premier rassemblement de l'équipe, André Greipel a donné une interview au journal le Telegramme, dans laquelle il indique travailler actuellement à la constitution de ce train. Wagner et Welten seraient ses derniers lanceurs, sachant que Wagner n'est pas encore totalement revenu à son niveau, cela serait Welten dans un premier temps. Greipel se dit intéressé aussi par Vachon qui était chargé auparavant de placer Mc Lay et s'interesse aussi à Russo pour sa capacité à se faufiler. Je vous joindrais l'interview complète ...si je la retrouve.
Je ne sais pas si Greipel réussira chez Arkéa Samsic. Je m'explique. J'ai peur que ce qui faisait la force actuelle de l'équipe, un collectif avec des coureurs capables de gagner sur tous les terrains, ne soit abandonnée au détriment d'un seul leader. On a déjà vu que l'année dernière qu'avec Barguil cela n'avait pas si bien fonctionné. J'ai peur que les autres coureurs ne puissent plus saisir les opportunités de course comme ils faisaient si bien jusqu'en 2017. Certes Ledanois reprend tout en main, et son expérience pourra servir, mais cela sera t il suffisant?
Par flahutes12
#2947840
Booze a écrit :
03 janv. 2019, 00:00
J'espère que Welten ne sera pas cantonné à un rôle de lanceur et ne devra pas suivre le programme de Greipel. Il a vraiment de belles choses à montrer sur les classiques et semi-classiques. Je sais que le Gorille pourra lui apporter toute sa science des SSR, mais enfin...
Oui, ce coureur est intéressant, mais j'ai peur que Greipel, qui représente un gros investissement, ne l'oblige à "servir " le coureur allemand dans les sprints.
Par flahutes12
#2947841
Athanaze a écrit :
02 janv. 2019, 18:42
Le gorille au Gabon devrait vite faire oublier le nombre de victoires 2018 :popcorn:
Oui, c'est sur qu'il peut engranger quelques victoires cette année. Mais pour une équipe qui vise le WT, j'espère pour eux que ce ne sera pas que des victoires type Gabon, ou sur les Coupe de France.
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#2948077
En lisant l'interview de Barguil, je suis confiant pour son année 2019 : il a bien analysé ses échecs de l'année dernière, et se remet bien en question. De plus, il semble être plus motivé que l'année dernière à la même époque, et considère, à nouveau, le cyclisme comme son métier. :super:
Avatar de l’utilisateur
Par BikeChm
#2948105
pascal94100 a écrit :
09 janv. 2019, 20:00
En lisant l'interview de Barguil, je suis confiant pour son année 2019 : il a bien analysé ses échecs de l'année dernière, et se remet bien en question. De plus, il semble être plus motivé que l'année dernière à la même époque, et considère, à nouveau, le cyclisme comme son métier. :super:
:super: Je suis d'accord, c'est effectivement ce qui ressort de l'interview. Je suis sûr qu'il va rapidement se rassurer en course.
Par flahutes12
#2948145
BikeChm a écrit :
09 janv. 2019, 21:08

:super: Je suis d'accord, c'est effectivement ce qui ressort de l'interview. Je suis sûr qu'il va rapidement se rassurer en course.
Je pense que pour Barguil il s'agit d'une année charnière. Soit, l'année dernière n'a pas été a la hauteur des promesses entrevues en 2017. Mais vu l'investissement de l'équipe sur lui, je ne sais pas s'il pourra se permettre de se "louper" une deuxième année consécutive. D'ailleurs Emmanuel Hubert a bien signalé qu'il avait fait l'erreur de mettre tous les oeufs dans le même panier l'année dernière....Doit on sous entendre que cette année, l'équipe n'a pas le droit à l'erreur en 2019?
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 13

Sprint très serré entre les 2 devant[…]

Tour de l'Avenir (2.Ncup) 15 au 25 août

Début du show britannique aujourd'hui avec […]

C'était l'étape qui lui conven[…]

Voici les conditions du concours : D’abord[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site