Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 1 sur 10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2934343

Voilà l'image qui pourrait définir la saison 2018 de l'équipe basque : une réussite. Pour une première année en deuxième division, l'équipe de Jon Odriozola, Xabier Muriel, Francis Lafargue ou encore Ruben Perez a eu des résultats au-delà des attentes. 10 victoires au total et de nombreux top 10/5/3 au cours de l'année a permis à Murias d'être une des meilleures équipes de sa catégorie. De plus, il faut mettre en avant le très faible budget (3 millions d'euros) et le salaire minimum pour une Conti Pro.
On ne peut que retenir le positif au cours de cette saison - et c'est ce qui ressort du peu d'articles du côté français - mais en regardant de plus près, il faut constater que, malgré les excellents résultats, Murias est le seul sponsor et Odriozola peine énormément à trouver une aide supplémentaire au Pays Basque ou en Espagne. Pour l'instant, on ne recherche que du côté basque ou espagnol mais il se pourrait qu'un sponsor "étranger" se greffe au projet si l'équipe ne peut pas faire autrement. Pas un bon signe. Loin de là.


Enfin, pour l'année 2019, Euskadi-Murias a fait une demande pour participer au Tour de France. On peut se demander pour quelle raison l'équipe a demandé à participer au Tour vu qu'elle n'a quasiment aucune chance (pour cette année en tout cas). Une explication assez simple : permettre à l'équipe d'avoir de nouveaux sponsors via la vitrine qu'est la Grande Boucle.

On en est pas encore là. Pour l'instant, concentrons-nous sur la saison 2019.





Départs

  • Jon Aberasturi : Premier coureur annoncé sur le départ, le sprinteur pourrait manquer à l'équipe en 2019. Alors oui, une seule victoire pour 21 top 10 ce n'est pas super mais il pouvait permettre à Murias de se montrer sur les sprints plus souvent que Enrique Sanz ou Mikel Aristi. Un départ chez Caja Rural, question de salaire je pense.
  • Eduard Prades : Vu la saison qu'il a réalisé, c'était impossible de le garder : 6e du Trofeo Lloseta - Andratx, 22e du Tour d'Andalousie, 4e du GP Miguel Indurain, 28e de l'Itzulia (un top 10), 4e en Castille-et-Léon, 12e du Tour des Asturies, 2e du Tour de Yorkshire, 1e du Tour de Norvège, 4e du Tour du Luxembourg, 9e du Tour du Limousin, un top 5 sur une étape de la Vuelta et 1e du Tour de Turquie. Résultat : recruté par la Movistar. Logique.
  • Aitor González : N'est pas conservé après plusieurs années en tant qu'équipier. Il devrait prendre sa retraite.
  • Beñat Txoperena : Lui aussi était équipier mais avait un niveau plus que correct. Il méritait de rester et était présent dans l'équipe depuis le début. On l'a souvent vu à l'avant au cours du Tour de Turquie. Meilleur résultat avec Murias : 3e du GP Beiras e Serra da Estrela en 2017.

Arrivées

Mario González (Sporting Tavira), Urko Berrade (Lizarte), Beñat Intxausti (Sky), José Daniel Viejo (Caja Rural amateur), Juan Antonio López-Cózar (Fundación Euskadi)



Effectif 2019

Potentiel leader
Mikel Bizkarra Etxegibel - 21/08/1989 / Résultats en 2018 : 3ème étape du Tour d'Aragon - 3e du Tour d'Aragon - 11e du Tour de Burgos - 11e du Tour des Asturies - 12e du Tour d'Andalousie - 17e du Tour d'Espagne - 19e du Tour des Alpes / Auteur d'une bonne saison, le pur grimpeur basque devrait être leader de l'équipe en 2019 surtout qu'il a terminé 17e de la Vuelta pour sa première participation à un Grand Tour. J'attends des résultats sur les courses espagnoles.

Grimpeurs
Fernando Barceló Aragón - 06/01/1996 / Résultats en 2018 : 9ème étape du Tour de l'Avenir - 3e des championnats d'Europe sur route U23 - 4e de la Classique d'Ordizia - 7e du Tour d'Alentejo - 12e du Tour de l'Avenir / En 2018, le jeune espagnol a montré un très beau potentiel et on sait qu'il faudra compter sur lui les prochaines années. Toutefois il manque encore de régularité. Pour 2019, j'attends qu'il confirme en montagne et qu'il lève les bras sur les courses 2.1 espagnoles. Au moins.

Óscar Rodríguez Garaicoechea - 06/05/1995 / Résultats en 2018 : 13ème étape du Tour d'Espagne - 13e de la Klasika Primavera - 20e du Tour du Portugal - Maillot de la montagne du Tour des Alpes / Il a réalisé une très bonne Vuelta même après sa victoire surprise à La Camperona. Assez irrégulier depuis son passage chez les professionnels, j'espère qu'il sera plus régulier en 2019 et qu'il va confirmer sa Vuelta. Bon rouleur sur les contre-la-montre assez courts.

Beñat Intxausti Elorriaga - 20/03/1986 / Résultats en 2018 : x / Après deux saisons et demi à ne quasiment pas courir à cause d'une mononucléose, l'ancien vainqueur d'étapes sur le Giro va tenter de revenir à un niveau professionnel. Jon Odriozola a l'air d'y croire, j'attends de voir.

Garikoitz Bravo Oiarbide - 31/07/1989 / Résultats en 2018 : 5e du Tour d'Aragon - 7e du Grand Prix Plumelec - 11e du GP Miguel Indurain - 13e des Boucles de l'Aulne / Grimpeur-Puncheur. C'était lui qui avait les meilleurs résultats de l'équipe en 2015 et 2016. Mononucléose en 2017 et une saison moyenne en 2018, notamment sur la Vuelta où il n'était pas du tout à son niveau.

Mikel Iturria Segurola - 16/03/1992 / Résultats en 2018 : 13e du Tour de Burgos - 13e du Tour de Madrid - 19e de La Route d'Occitanie / Grimpeur correct. J'espère de lui toujours un peu plus vu ses résultats il y a déjà quelques années.


Puncheurs / coureurs complets
Cyril Barthe - 14/02/1996 / Résultats en 2018 : Champion de France U23 - 2ème étape du Trophée Joaquim Agostinho - 5e du Grande Prémio de Portugal N2 - 10e du Trophée Joaquim Agostinho - 18e de la Klasika Ordizia - 19e du Tour du Haut Var - 19e du Tro-Bro Léon / Puncheur - bonne pointe de vitesse - plutôt bon grimpeur, le français a toutes les qualités pour pouvoir s'imposer dans l'équipe en 2019. C'est ce que j'espère puisqu'il ne devrait pas rester très longtemps chez Murias !

Juan Antonio López-Cózar - 23/09/1994 - Résultats en 2018 : 6e de la Klasika Ordizia - 9e du Grande Prémio de Portugal N2 - 11e du Circuit de Getxo / Malgré la photo, López-Cózar n'est pas un rouleur. Bon puncheur, je pense qu'il pourrait passer un pallier en 2019.

Sergio Samitier - 31/08/1995 / Résultats en 2018 : 20e du Championnat d'Espagne sur route / Première saison, chez les pro, très discrète pour un des meilleurs coureurs espagnols chez les amateurs en 2017. L'équipe semble vraiment compter sur lui pour la saison à venir, il faudra donc se montrer mais il y a le potentiel.

Mario González Salas - 06/06/1992 / Résultats en 2018 : 3ème étape du GP Beiras e Serra da Estrela / 2e du Grande Prémio de Portugal Nacional 2 - 5e de la course sur route des Jeux méditerranéens - 6e du Tour de Castille-et-Léon - 7e du contre-la-montre des Jeux méditerranéens - 20e du Tour d'Aragon / Coureur assez complet (peut-être le meilleur rouleur de l'équipe avec Intxausti), l'équipe compte aussi sur lui pour 2019. J'attends de voir.

Sprinteurs
Enrique Sanz Unzue - 11/09/1989 / Résultats en 2018 : 7ème étape du Tour du Portugal - 4e du Trophée Palma - 13e du Trophée Campos, Porreres, Felanitx, Ses Salines / Sprinteur n°1 après le départ de Jon Aberasturi. Quelques victoires à venir.

Mikel Aristi Gardoki - 28/05/1993 / Résultats en 2018 : 7e du Tro-Bro Léon - 11e de Cholet - Pays de la Loire - 12e de la Classic Loire Atlantique - 17e de la Classica da Arrábida / Il devrait avoir un peu plus d'options pour jouer sa carte personnelle mais il est quand même un peu juste.

José Daniel Viejo Redondo - 08/12/1997 / Résultats en 2018 : 1ère étape du Tour de Castellón - 2ème étape du Tour de Cantabrie - 2e de la Zumaiako Saria - 2e du Grand Prix Macario - 2e de la Klasika Lemoiz - 3e du Trophée Eusebio Vélez / Encore un peu jeune pour espérer quoi que ce soit, il devrait travailler pour Sanz ou Aristi. À noter qu'il gagne une étape du Tour de Cantabrie en s'imposant quasiment en solitaire après avoir lâché tout le monde dans un raidard de 300/400m à 20% de moyenne dans le dernier km.

Autres / équipiers
Aritz Bagües Kalparsoro - 19/08/1989 / Résultats en 2018 : 9ème du Tour de Norvège / Bon équipier que ce soit sur les courses vallonnées ou pour les sprinteurs.

Sergio Rodríguez Reche - 22/02/1992 / Résultats en 2018 : x / Très bon équipier, il a tout le temps travaillé pour les leaders et n'est pas passé loin d'une sélection pour la Vuelta. Il espère avoir un rôle un peu meilleur en 2019. Rien à dire sinon.

Héctor Sáez Benito - 06/11/1993 / Résultats en 2018 : 17ème du Trophée Serra de Tramuntana - 20ème du Trophée Palma / Avait été recruté car il avait eu d'excellents résultats lors de test. Il n'a pas montré grand chose individuellement mais il reste un bon coéquipier.

Urko Berrade Fernandez - 28/11/1997 / Résultats en 2018 : Champion de Navarre du contre-la-montre - Circuit de Pascuas - 2e du Circuito Guadiana / Issu de la fameuse équipe amateure Lizarte, c'est un peu une recrue surprise. Coureur très complet mais sera évidemment équipier en 2019.

Julen Irizar Laskurain - 26/03/1995 / Résultats en 2018 : 2ème étape du Grande Prémio de Portugal N2 - 20ème du Circuit de Getxo / Je ne sais pas trop quoi en penser. Il m'a l'air d'avoir un bon petit moteur (sans mauvais jeu de mots) mais a semblé un peu peiner au cours de l'année.

Gotzon Udondo Santamaria - 01/12/1993 - Résultats en 2018 : x / "Simple" équipier. RAS.

Ander Barrenetxea Uriarte - 29/03/1992 - Résultats en 2018 : x / Et le meilleur pour la fin ! Le Marc Fournier basque. Porteur de bidon attitré de Murias. Il a passé un pallier cette année en terminant plusieurs courses ! Plus sérieusement, j'ai du mal à comprendre la raison qui pousse l'équipe à le conserver lorsque je vois que Txoperena ne l'est pas. Bref, il a fait un bon Tour de Turquie, première fois que je le voyais à ce niveau pour placer les leaders, rouler et prendre l'échappée.

Meilleur résultat sur chaque course

- Trofeo Ses Salines, Campos, Porreres, Felanitx (31/01) - 101ème - Óscar Rodríguez
Trofeo Andratx - Lloseta (01/02) - 30ème - Sergio Samitier
Trofeo de Tramuntana: Soller - Deia (02/02) - 21ème - Óscar Rodríguez
Trofeo Palma (03/02) - 12ème - Enrique Sanz
Grand Prix Cycliste la Marseillaise (03/02) - 27ème - Cyril Barthe
Volta a la Comunitat Valenciana (06/02 au 10/02) - 30ème - Garikoitz Bravo
Etoile de Bessèges (07/02 au 10/02) - 60ème - Mikel Aristi
Vuelta Ciclista a la Región de Murcia Costa Cálida (15 au 16/02) - 9ème - Óscar Rodríguez
Clasica de Almeria (17/02) - 18ème - Juan Antonio López-Cózar
Tour of Oman (16/02 au 21/02) - 23ème - Mikel Aristi
Vuelta a Andalucia Ruta Ciclista Del Sol (20/02 au 24/02) - 13ème - Óscar Rodríguez
Tour Cycliste International du Haut Var (22/02 au 24/02) - 17ème - Fernando Barceló
Faun Environnement - Classic de l'Ardèche Rhône Crussol (02/03) - 9ème - Garikoitz Bravo
Royal Bernard Drome Classic (03/03) - 41ème - Cyril Barthe
Classica da Arrabida - Cyclin'Portugal (17/03) - 9ème - Cyril Barthe
Volta ao Alentejo (20/03 au 24/03) - 8ème - Mario González
Classic Loire Atlantique (30/03) - 22ème - Enrique Sanz
Cholet - Pays de la Loire (31/03) - 11ème - Cyril Barthe
Volta Ciclista a Catalunya (25/03 au 31/03) - 43ème - Mikel Bizkarra
Route Adélie de Vitré (05/04) - 15ème - Cyril Barthe
Gran Premio Miguel Indurain (06/04) - 7ème - Fernando Barceló
La Roue Tourangelle Région Centre Val de Loire - Trophée Harmonie Mutuelle (07/04) - 52ème - Cyril Barthe
Itzulia Basque Country (08/04 au 13/04) - 25ème - Mikel Bizkarra
Klasika Primavera de Amorebieta (14/04) - 6ème - Mikel Bizkarra
Paris-Camembert (16/04) - 19ème - Mario González
Tour du Finistère (20/04) - 7ème - Óscar Rodríguez
Presidential Cycling Tour of Turkey (16/04 au 21/04) - 24ème - Cyril Barthe
Tro-Bro Léon (22/04) - 24ème - Héctor Sáez
La Flèche Wallonne (24/04) - 61ème - Mario González
Tour of the Alps (22/04 au 26/04) - 14ème - Mikel Bizkarra
Vuelta a Castilla y Leon (25/04 au 27/04) - 7ème - Héctor Sáez
Giro dell'Appennino (28/04) - 4ème - Mikel Bizkarra
Tour de Yorkshire (02/05 au 05/05) - 33ème - Cyril Barthe
Vuelta Asturias Julio Alvarez Mendo (03/05 au 05/05) - 8ème - Mikel Bizkarra
Vuelta Ciclista Comunidad de Madrid (10/05 au 12/05) - 6ème - Garikoitz Bravo
Vuelta Aragón (17/05 au 19/05) - 10ème - Fernando Barceló
4 Jours de Dunkerque / Grand Prix des Hauts de France (14/05 au 19/05) - 15ème - Cyril Barthe
A Travers les Hauts de France (24/05 au 26/05) - 15ème - Cyril Barthe
Grand Prix de Plumelec-Morbihan (01/06) - 28ème - Mikel Iturria
Boucles de l'Aulne - Châteaulin (02/06) - 43ème - Mikel Bizkarra
Boucles de la Mayenne (06/06 au 09/06) - 15ème - Cyril Barthe
Skoda-Tour de Luxembourg (05/06 au 09/06) - 29ème - Óscar Rodríguez
Mont Ventoux Dénivelé Challenge (17/06) - 8ème - Óscar Rodríguez
ZLM Tour (19/06 au 23/06) - 29ème - Aritz Bagües
La Route d'Occitanie - La Dépêche du Midi - 10ème - Óscar Rodríguez
National Championships Spain - ITT (28/06) - 7ème - Óscar Rodríguez
National Championships Spain - Road Race (30/06) - 7ème - Fernando Barceló
GP Internacional Torres Vedras - Trofeu Joaquim Agostinho (11/07 au 14/07) - 9ème - Garikoitz Bravo
Prueba Villafranca-Ordiziako Klasika (25/07) - 3ème - Juan Antonio López-Cózar
Circuito de Getxo (31/07) - 4ème - Enrique Sanz
Clásica Ciclista San Sebastián (03/08) -37ème - Óscar Rodríguez
Volta a Portugal Santander (31/07 au 11/08) - 18ème - Urko Berrade

Victoires

- 1°, 2° et 6° étape de la Vuelta ao Alentejo avec Enrique Sanz
- 3° étape de la Vuelta a Castilla y Leon avec Enrique Sanz
- 1° étape du GP Torres Vedras avec Enrique Sanz
- 2° étape de la Volta a Portugal Santander avec Mikel Aristi
Dernière édition par Orodreth le 14 août 2019, 21:41, édité 40 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2943710
https://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk ... sme-basque
Spoiler : :
Sur les pentes infernales menant au sommet de La Camperona, où s’achevait la 13e étape du dernier Tour d’Espagne, Rafal Majka et Dylan Teuns pensaient avoir fait le plus dur. En s’extrayant de ce qui restait de l’échappée matinale, le baroudeur polonais et l’espoir belge semblaient alors devoir se disputer une victoire de prestige au sommet du colosse asturien. Il n’en fut rien. Revenant de l’arrière, avec un sang froid incroyable, le jeune Oscar Rodriguez de l’équipe Euskadi Murias, crucifia ses compagnons de route sous la flamme rouge. La plus belle victoire à ce jour de l’équipe au maillot vert qui participait là à son premier grand Tour.

Apparue en 2015, l’équipe Euskadi Basque Country Murias a accédé l’an dernier au niveau Continental Pro, l’anti-chambre de l’élite mondiale du World Tour. Et n’a pas à rougir de la saison écoulée. Avec dix victoires, dont notamment le Tour de Norvège et de Turquie (Edu Prades), une victoire au sommet de Cerler lors du Tour d’Aragon (Mikel Bizkarra) ou un titre de champion de France espoir (Cyrille Barthes).

“C’était un peu inespéré en début de saison, même si on savait que nous avions de bons coureurs”, avoue Francis Lafargue, en charge des relations internationales de l’équipe. L’ancien de la maison Reynolds puis Banesto, qui fut pour le grand public la voix française de Miguel Indurain à la télévision, savoure : “c’est d’autant plus remarquable que les victoires ont été obtenues par des garçons différents”.

Avec 20 coureurs, dont 15 ont moins de 27 ans, l’équipe joue la carte de la jeunesse et de la formation. Une nécessité au vu du budget (autour de 4,5 millions d’euros) avec lequel il sera difficile de garder ses meilleurs éléments. “Barthes comme Rodriguez ont eu la sagesse de continuer encore une année avec nous”, précise Francis Lafargue. Avant probablement de rejoindre les lumières du World Tour.

A quand le Tour ?
Si en 2019 une nouvelle participation à la Vuelta semble assurée, Euskadi Murias frappe dé-sormais à la porte du Tour de France. Pour une équipe Continental Pro, cela passe forcément par une invitation.

La marche semble hélas encore un peu haute tant la concurrence est rude, comme l’a reconnu lui-même Jon Odriozola, le manager, chez nos confrères d’EsCiclismo : “Nous sommes dans la présélection, en sachant que ce sera compliqué en 2019”. Mais après ? L’espoir est permis tant les organisateurs du Tour sont nostalgiques de la célèbre marée orange dans les Pyrénées.

L’héritage orange
“Le public a besoin d’une équipe basque”, martèle de son côté Francis Lafargue. Pour les passionnés, peu importe qu’elle soit verte ou… orange. Une couleur qui vient justement de faire un timide retour en Continental, le troisième échelon professionnel (o victoire et peu de jours de courses). Depuis le retrait du sponsor Euskaltel en 2013, la Fondation Euskadi, maison-mère, avait en effet continué d’exister au niveau amateur avant de retrouver un statut professionnel cette année.

De quoi en perdre un peu son latin pour le novice, avec la présence de ces deux équipes revendiquant le statut d’équipe du Pays Basque. Mais à ce jour, même si le plus connu des coureurs basques, Mikel Landa, a repris la présidence de la Fondation Euskadi et qu’un nouveau sponsor (Laboral Kutxa) est annoncé chez les orange, les résultats et les moyens penchent largement en faveur des verts de Murias.
Et le fabricant allemand Sigma Sport sera le partenaire technologique de l'équipe en 2019.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2945248
http://www.murias-taldea.com/actualidad ... na-en-2019

Il y aura bien une équipe féminine Murias en 2019. Murias et le club Oriako Txirrindulari Eskola ont passé un accord. L'équipe juniors / sub 23 va se dénommer Murias-Limousin. Les féminines devraient uniquement courir en Espagne.
Il y aura aussi une équipe cadet féminine qui se nommera Limousin-Murias.
L'équipement devrait être le même que l'équipe pro.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2946307
ASO vient d'inviter l'équipe sur le Tour d'Oman.

Les premières courses seront le Challenge de Majorque et le Grand Prix Cycliste la Marseillaise.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2950080
Nouveau "sponsor" avec la Fundación Mundubira 500 Elkano. Fondation qui vient d'être créée pour le 500ème anniversaire du tour du monde du navigateur Juan Sebastian Elkano. Forcément, les cyclistes courent un peu partout dans le monde.

Et Euskadi n'est plus inscrit.
Avatar de l’utilisateur
Par marcella
#2950142
Il se passe donc la même chose que pour l'équipe féminine avec cette disparation de l'Euskadi.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2950144
marcella a écrit :
15 janv. 2019, 19:10
Il se passe donc la même chose que pour l'équipe féminine avec cette disparation de l'Euskadi.
C'est tout simplement Murias qui s'est retiré du projet chez les féminines.

"Euskadi" était présent car c'était plus un soutien moral du gouvernement basque qu'autre chose. C'est peut-être lié à la Fundacion Euskadi aussi.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2951343
Tout début de saison de Mikel Bizkarra : Challenge de Majorque - Volta a la Comunitat Valenciana - Tour d'Oman
Celui d'Oscar Rodriguez : Callenge de Majorque - Volta a la Comunitat Valenciana - Vuelta a Andalucía.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#2952798
Orodreth a écrit :
22 janv. 2019, 13:22
Très bonne nouvelle ! :love:
A défaut du Tour, ASO leur donne la Flèche Walonne. :elephant:
Qui pour faire un résultat là-bas, Bizkarra, Rodriguez, Barthe ?
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2952803
Ancelin a écrit :
23 janv. 2019, 11:50
Orodreth a écrit :
22 janv. 2019, 13:22
Très bonne nouvelle ! :love:
A défaut du Tour, ASO leur donne la Flèche Walonne. :elephant:
Qui pour faire un résultat là-bas, Bizkarra, Rodriguez, Barthe ?
Tour d'Oman aussi. Et il faut voir pour le Dauphiné même s'il y a très peu de chance.

Personne. :elephant: Rodriguez est à l'aise dans les forts pourcentages mais c'est un diesel, il n'est pas assez explosif. Trop difficile pour Barthe.

Sur une côte type Mur de Huy, je dirais que c'est Samitier le plus à l'aise. Bravo peut-être.

Echappée + top 20 serait déjà très bien.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#2952949
Orodreth a écrit :
23 janv. 2019, 11:56
Ancelin a écrit :
23 janv. 2019, 11:50


A défaut du Tour, ASO leur donne la Flèche Walonne. :elephant:
Qui pour faire un résultat là-bas, Bizkarra, Rodriguez, Barthe ?
Tour d'Oman aussi. Et il faut voir pour le Dauphiné même s'il y a très peu de chance.

Personne. :elephant: Rodriguez est à l'aise dans les forts pourcentages mais c'est un diesel, il n'est pas assez explosif. Trop difficile pour Barthe.

Sur une côte type Mur de Huy, je dirais que c'est Samitier le plus à l'aise. Bravo peut-être.

Echappée + top 20 serait déjà très bien.
Miser sur Samitier sur une course comme FW, alors qu'il fait une saison 2018 transparente ? :reflexion:
Top20 trop compliqué, sauf si Rodriguez s'accroche jusqu'au pied du mur, avoir un coureur dans le premier groupe avant le pied du mur déjà bien non ? :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2952991
Ancelin a écrit :
23 janv. 2019, 17:40
Orodreth a écrit :
23 janv. 2019, 11:56


Tour d'Oman aussi. Et il faut voir pour le Dauphiné même s'il y a très peu de chance.

Personne. :elephant: Rodriguez est à l'aise dans les forts pourcentages mais c'est un diesel, il n'est pas assez explosif. Trop difficile pour Barthe.

Sur une côte type Mur de Huy, je dirais que c'est Samitier le plus à l'aise. Bravo peut-être.

Echappée + top 20 serait déjà très bien.
Miser sur Samitier sur une course comme FW, alors qu'il fait une saison 2018 transparente ? :reflexion:
Top20 trop compliqué, sauf si Rodriguez s'accroche jusqu'au pied du mur, avoir un coureur dans le premier groupe avant le pied du mur déjà bien non ? :elephant:
Je ne dis pas qu'il faut miser sur Samitier mais parmi les coureurs de Murias, c'est peut-être celui qui est le plus à l'aise sur ce type d'effort court. Quoique Barthe...
Je pense qu'on devrait retrouver 1 ou 2 Murias dans le groupe des favoris pour faire un top 20/25 au final.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2955563
Allez, demain c'est la reprise avec Majorque.

Fernando Barceló, Mikel Bizkarra, Mario González, Juan Antonio López-Cozar, Óscar Rodríguez, Héctor Sáez, Sergio Samitier, Enrique Sanz, Gotzon Udondo et Dani Viejo.

Sanz dit que Bizkarra et Samitier ont été très bons lors du stage de préparation.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10

Sprint très serré entre les 2 devant[…]

Tour de l'Avenir (2.Ncup) 15 au 25 août

Début du show britannique aujourd'hui avec […]

C'était l'étape qui lui conven[…]

Voici les conditions du concours : D’abord[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site