Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 38 sur 38
  • 1
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
Par ThomasBen
#2879165
-Vélomen- a écrit :
30 juil. 2018, 19:29
Je mets 12/20. (dans l'Equipe ils ont mis 5/10).

C'est un bilan qui est en grande partie sauvé par la victoire de Démare. J'ai vu un Tour conforme à ce que j'attendais car j'avais dit que TOUT se jouerait sur Démare pour aller chercher une résultat.

Le Picard a été cherché le résultat tant attendu mais j'avoue que j'ai été plus déçu par Démare que rassuré. J'ai envie de voir plus loin que le résulta (qui est bon, l'objectif est rempli).
En 1ère semaine, lors du championnat du monde des sprinteurs, il n'a pas existé ou presque alors qu'il avait les 2 meilleurs lanceurs du Tour ! En vitesse pure, il n'est pas au niveau de l'an passé. Il est tout le temps battu en vitesse et lors de sa victoire il est emmené sur un plateau (ce qui n'enlève rien à son mérite).
Ensuite, il a passé la montagne, mais ric rac de chez ric rac... Il a frôlé la correctionnelle et terminé plusieurs fois tout seul derrière le gruppetto. A Mende, il est sauvé par un grand Sinkeldam !

Je ne suis pas loin de penser qu'il a perdu sa place pour le Tour l'an prochain. :reflexion: Qu'en pensez-vous ?

Avec le retour de Pinot, l'équipe ne pourra pas se permettre de mettre des coureurs à l'attendre s'il se retrouve seul dans la pampa et incapable de suivre le gruppetto. Il a un niveau vraiment faible en montagne, et pourtant cette année il avait bossé en conséquence.
Est-ce que Groupama FDJ va prendre le risque de l'emmener l'an prochain ?? :reflexion:
Pour moi c'est une erreur de se baser sur les sprints du Tour pour affirmer cela...
Il n'a en effet (pour moi) jamais pu réellement pu sprinter proprement et donc exprimer sa pleine vitesse en 1ère semaine... C'est la tout le dilemme avec Démare, il lui est très difficile de s'exprimer dans ce type de sprint (énormément de densité, de trains, de monde, virage tendu, des coureurs qui mettent les épaules ou le guidon pour gagner des places...) il aime les sprints "purs"/linéaires cad sans accoues, freinages et où il est placé directement dans les roues des lanceurs et de ses concurrents directs. La vérité est que Démare n'est pas un sprinter né, il lui en manque certaines qualités, c'est surtout un énorme gazier avec de la puissance et beaucoup de vitesse.
Le travail autour de son groupe et de son train va en ce sens depuis quelques temps déjà... C'est pour cela que je m’évertue à répéter qu'il lui manquait le maillon essentiel : le 3ème rouage (le coureur qui a ce rôle change chez GFDJ) celui qui fait l'énorme relais qui doit replacer le train, entre les 3kms et la flamme rouge & ainsi éviter au train de perdre Nono, permettre de le dégager de la masse. Tu peux avoir les meilleurs PPs du monde (Guarnieri & Sinkeldam étaient excellents) mais s'ils ne lancent personne, ils sont alors inutiles.
Sagan est lui le maître pour s'en sortir seul et arriver à s'exprimer à coup sûr. Gaviria a la gnaque et aime le risque, quitte à souvent faire des petites fautes, ce qui lui permet de former un excellent duo avec Richeze, n'ayant besoin de presque personne d'autres.
Je me demandais sur ce Tour si la solution de Kittel l'an passé (un profil relativement proche, toute proportion gardé) n'aurait pas été la bonne. A savoir être loin à la flamme rouge, et tenter de déborder avec son train au complet, profitant du marquage (des efforts surtout) des sprinters en 1er rideau.

Bref, quoiqu'il en soit, Démare tend à perdre certains automatismes de sprinter. Il lui faudrait plus les bosser en courses (peu de sprints en 1ere partie de saison)...
Par Richard
#2879173
Vélomen je te trouve sévère avec Démare par contre.
Autant sur l'impression mitigée sur le sprint, pour la manière, au-delà du résultat, et les doutes qui en résultent pour l'an prochain, je te rejoins, autant sur la montagne pas tellement.

Au contraire je trouve qu'il a donné toutes les garanties et montré que la noyade de Chambéry était un accident, une perte complète de condition, bien plus qu'une incapacité intrinsèque à passer la montagne.

Ne pas oublier aussi que la montagne était exceptionnellement dure cette année, pas forcément pour les grimpeurs, enfin si, mais spécialement redoutable pour les sprinteurs et autres galériens du gruppetto, par le format et l'enchaînement des étapes.
Démare de son propre aveu ne s'est vu à la maison qu'une seule fois, celle où il a fait 140 bornes en solo.
Le reste du temps, il a remarquablement géré, et son entraînement a payé (peut-être au détriment de sa vitesse pure, même bien lancé il semblait en manquer un peu, comme tu l'as relevé).
À l'Alpe d'Huez, de l'aveu de beaucoup une des plus dures journées jamais vécues sur un vélo, il arrive juste en-dessous des délais prévus à l'origine, et non des réels relevés pour cause de chaleur...

La gestion collective autour de lui a été bonne aussi, sans prendre le risque de sacrifier tout le monde, mais en l'épaulant autant que possible si ça ne mettait pas en péril ses équipiers.

Je retiens le fait qu'il soit le seul "rescapé" avec des Kristoff, Sagan, Degenkolb et Laporte alors que toutes les grosses cuisses sont passées à la trappe... et pas des perdreaux de l'année hein, plusieurs grands noms qui ont terminé des paquets de GT sans jamais être hors délais... pour penser que sa capacité à passer la montagne n'entre pas tellement dans l'équation d'une équipe mixte ou pas je trouve.
Il peut très bien se débrouiller seul ou avec 1-2 équipiers max qui lui seraient dévolus dans cette configuration et ne seraient de toute façon d'aucune utilité à Pinot sur ce terrain.

Tout ça pour dire qu'on n'est jamais sûr à 100% bien entendu mais qu'on peut intégrer dans les choix qu'un Démare bien préparé passe bien la montagne !


Enfin de toute façon je reste plutôt partisan d'une équipe non-mixte malgré tout :green:

pour +- les raisons exposées par Liam
Par ThomasBen
#2879176
Liam a écrit :
30 juil. 2018, 20:17
EN effet je ne suis pas d'accord sur l'équipe mixte si on demande à Pinot de jouer le général. :green:

Je me suis déjà exprimé sur le profil de Pinot et son besoin d'être entouré en plaine. Mais plus généralement dans le cyclisme moderne (et encore plus avec le train robotique de la Sky) il est plus facile de défendre que d'attaquer. En d'autres termes il vaut mieux avoir un coup d'avance qu'un coup de retard. Quand je vois le niveau homogène et la proximité des leaders je me rends d'autant plus compte de l'importance de la 1ère semaine. Comptablement mais aussi dans la façon dont elle influence le comportement en montagne. Il est excessivement difficile de reprendre du temps. Et pour ce faire il nécessite de prendre des risques qui sont plus souvent perdants que gagnants. Pour moi Dumoulin perd le Tour à Mur de Bretagne. Son débours de temps l'oblige à passer à l'offensive à La Rosière et à se faire contrer dans les derniers hectomètres. A l'inverse Thomas a passé la montagne dans un fauteuil. Non content d'avoir la plus forte équipe il est arrivé en montagne avec de l'avance. C'est beaucoup plus confortable. Je suis persuadé que Pinot a les cannes pour le podium. Mais pour cela il doit sortir correctement de la 1ère semaine, pour être justement dans cette position d'attente plus confortable. Et visiblement l'étape décisive de première semaine l'an prochain sera un TTT. Donc ils devront mettre l'équipe en conséquence pour en sortir correctement. Ag2r a fait un chrono tout à fait correct cette année, pour autant elle perd 1'30. Et à aucun moment Bardet n'a été en mesure de les reprendre. Parce que tout se joue à coups de seconde. Donc il faut mettre en place l'équipe la plus forte possible en 1ère semaine et pour le chrono par équipes (ce qui en soit est très compatible). Par contre je pense qu'il faut Reichenbach et Gaudu. Même si la Sky contrôle c'est toujours intéressant d'avoir deux grimpeurs. Ça permet d'en envoyer un devant tout en gardant un mec à côté de Pinot. Et ça peut sauver la mise dans certaines circonstances voir servir sur une offensive éventuelle.
Très intéressant, ce que j'ai surligné en gras, je le partage complètement. Beaucoup oublient souvent - à mon goût - cet aspect du cyclisme (et du sport souvent). A savoir la position dans laquelle 1 personne est, influe inévitablement sur son comportement et celui de ses adversaires. Ca prend une place considérable dans le cyclisme moderne, où se découvrir est toujours un risque de se prendre un retour de bâton considérable.
Donc oui, si l'on rajoute en plus l'aspect mental (la confiance, la dynamique), la 1ère semaine est d'une importance énorme.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#2879296
jimmy39 a écrit :
30 juil. 2018, 20:14
-Vélomen- a écrit :
30 juil. 2018, 19:40
Pour l'an prochain (je sais, je me projette loin), je serais décideur à la FDJ, je prendrais quand même Démare et ferais une équipe mixte, comme l'a fait LOTTO JUMBO. LIAM ne sera encore pas d'accord, mais tant pis. :hehe:

Démare est un vrai risque, car il ne donne aucune garantie de passer la montagne.
Mais je ferai quand même une équipe comme celle-ci :

Démare
Guarnieri
Sinkeldam

Pinot
Kung
Reichenbach
Preidler
Ludvigsson (ou Gaudu)

Démare, j'ai trouvé sur ce Tour que 2 équipiers lui suffisaient. Dans les 5 derniers km, là où tout se joue, il n'avait que 2 équipiers, et il a été parfaitement emmené. Rouler derrière les échappés, la FDJ ne le fera plus et c'est pas bien grave.

Pinot, pareil, en montagne, sur le Tour, ce n'est pas à la FDJ de faire le travail et d'assumer la course (la SKY le fait de A à Z). Et il n'a jamais vraiment été dans une situation de course à attaquer de loin pour aller chercher des relais à l'avant.
Et mentalement, je trouve que c'est mieux de diluer la pression et de diviser les objectifs.

De toute façon, l'un comme l'autre ne sont pas assez fiables sur le Tour pour avoir toute l'équipe à leur service.

Ca ferait une équipe équilibrée, forte sur le clm par équipes et forte en plaine. Et si Démare est hors délai dans la montagne, Guarnieri et surtout Sinkeldam pourront aider Pinot à se placer lors des étapes de transition.
Sur ce que l'on sait maintenant, et si Démare doit y être, oui, je serais assez d'accord avec ton équipe. Mais Démare pourrait aussi essayer de viser vraiment toute la première partie de saison. Quelqu'un connait le profil du Mondial 2020 ? ça pourrait être un objectif...
Mondial 2020 ou 2019 ? 2019 c'est dans le Yorkshire mais le parcours n'a pas été dévoilé (à ma connaissance). 2020 n'a pas encore été attribué.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#2879307
Ah oui, merci. Dans le Yorkshire, ce sera forcément pour puncheurs, donc pas un but pour Démare.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#2879399
rbl85 a écrit :
31 juil. 2018, 11:03
jimmy39 a écrit :
31 juil. 2018, 09:33
Ah oui, merci. Dans le Yorkshire, ce sera forcément pour puncheurs, donc pas un but pour Démare.
Pas forcement
Non mais si tu vas là-bas, tu n'y vas pas pour faire un truc tout plat, même si c'est géographiquement possible...
Et une année après Innsbruck, ce ne sera pas pour grimpeurs.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2879502
jimmy39 a écrit :
31 juil. 2018, 11:17
rbl85 a écrit :
31 juil. 2018, 11:03


Pas forcement
Non mais si tu vas là-bas, tu n'y vas pas pour faire un truc tout plat, même si c'est géographiquement possible...
Et une année après Innsbruck, ce ne sera pas pour grimpeurs.
Bah apparemment les rumeurs sont que ce sera pas bien difficile
Par -Vélomen-
#2879939
Pour finir le bilan de l'équipe :

GAUDU : son Tour n'est peut être pas impressionnant, mais finalement très solide, et ça c'est la bonne surprise. En terme de résultat brut, ce Tour le plombe un peu pour cette année (je ne le vois pas trop briller en fin de saison du coup) mais ça devrait lui permettre de prendre de la caisse pour 2019. En 2019 on saura ce qu'il a dans le ventre et ce qu'on peut en attendre (il sera dans sa 3ème année pro).

Sa 14ème place au Portet reste LA perf de son Tour, plus que la 20ème place à l'Alpe, et son dernier clm montre qu'il a de grosses facultés de récupération (il termine à seulement 35sec de Latour et 41 sec de Bardet).

SINKELDAM : IMPRESSIONNANT. :applaud: C'est vraiment un top lanceur. Il sent le sprint, remonte au bon moment, est capable de faire un gros effort sur 400m ou 500 m parfois, ce qui est énorme quand on pense qu'il intervient dans le dernier km.
Vraiment une super recrue ! Je ne le pensais pas aussi fort.

GUARNIERI est à mettre dans le même panier, même s'il semble un chouia moins punchy que Sinkeldam. Mais il est plus vieux et intervient après, donc c'est encore plus dur.

LE GAC : il a fait son job. Un peu travailleur de l'ombre car il roule en le 5ème km et le 3ème. Un bon équipier, mais pas un top équipier, il va reculer dans la hiérarchie avec l'arrivée prochaine de Kung.

LUDVIGSSON : une bête à rouler. :super: Très endurant. Julien Pinot disait que sa force venait de son endurance. Il peut rouler très longtemps à un bon rythme et passe bien l'enchainement des jours de course. En plus, avec son poids, il passe facilement la montagne. Aucun problème de délai pour lui. Je ne serais pas étonné de le voir enchainer avec la Vuelta.

VICHOT : bagarreur, il s'est beaucoup battu, mais ce n'est définitivement pas un coureur du Tour. Il ne doit plus y participer et viser autre chose (les Canadiennes, les étapes pour puncheurs du Giro). Il s'est échappé en montagne mais, comme prévu, il n'avait pas le niveau pour y faire quelque chose.

MOLARD : un peu le même constat que Vichot, en moins dur, car lui peut servir dans les années à venir à un Pinot sur le Tour. Néanmoins, je ne vois ni l'un ni l'autre dans l'équipe du Tour l'an prochain. Ce n'est pas un coureur de GT. Déjà, l'an passé, sur le Giro, je l'avais trouvé moyen (hormis sur l'étape de moyenne montagne de Bergame) et finalement pas si utile que ça.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2879943
Voila ce qu'a dit Vaugrenard du Tour de Gaudu

Comment avez-vous trouvé David Gaudu ?
Sur trois semaines, David a appris, il a découvert ce qu'était le Tour. Je pense qu'il a passé la vitesse supérieure. Il a des qualités mais il a aussi des lacunes. Il doit prendre de la force, sur le plat notamment. Il va devoir apprendre la gestion des montées de cols. On a vu que lorsqu'il était échappé, il a été pris par l'euphorie du Tour, il en a trop fait et il l'a payé après. Je pense que l'année prochaine, il peut jouer les premiers rôles. Je pense aussi que c'est préférable qu'il n'ait pas gagné d'étape cette année. C'est malheureux de dire ça mais s'il avait gagné, on lui aurait mis un palier supplémentaire, en disant qu'il est capable de faire un top 5 au général. Cette année, il a été bien. À son âge, s'il avait gagné une victoire d'étape ou ramené le maillot à pois, ça aurait été très compliqué après. Il vaut mieux pour lui qu'il avance étape par étape.
  • 1
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
Running

...et d'éviter de se blesser, à forc[…]

Mikel Epanda Lisiero Nitrato poursuit sur sa lanc&[…]

Voile - Vendée Globe 2020

Ca y est j'atteins le 40ème ce matin. Je pe[…]

Caja Rural-Seguros RGA 2020

https://teamcajarural-segurosrga.com/dos-nuevos-ta[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site