Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 37 sur 38
  • 1
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
Par ThomasBen
#2877456
Teteoo a écrit :
28 juil. 2018, 18:29
Faut pas du tout faire confiance à pcs pour les startlists ils en ont rien à faire..
Bon il est aussi annoncé sur CyclingFever qui est un peu plus à jour. Je pense que ça dépendra de son état de fraîcheur
D'où les "..................."
Mais ça méritait d'être signalé tout de même...
Avatar de l’utilisateur
Par pascal94100
#2878273
ThomasBen a écrit :
29 juil. 2018, 19:18
corentinlry9 a écrit :
29 juil. 2018, 19:16
Arnaud Démare gêné dans le sprint c’est dommage malgré tout son tour est réussi
C'est lui qui fait l'erreur, au lieu de prendre entre Kristoff et Lampaert (enfin d'essayer) il aurait dû déboîter le norvégien sur sa droite. C'était gagné...
Sur la vue aérienne, on le voit légèrement ralentir pour éviter de toucher Lampaert. C'est ce qui le fait perdre.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#2878580
Bon, c'est l'heure de faire les bilans. Pour moi, il est satisfaisant sans plus. Une victoire, c'est ce que ça vaut à mon avis, un peu plus que la moyenne. Mais d'un autre côté, la liste des motifs de satisafaction est plus longue que celle des déceptions, donc ce n'est pas si mal.

Alors les +:

- une victoire, ce n'est jamais une évidence au départ du Tour
- le train de Démare, Sinkeldam + Guarnieri, on n'a pas vu mieux sur ce Tour.
- le travail de toute l'équipe, tout le monde à fait sa part de boulot, très beau collectif. Mentions spéciales à SuperTobbi et à Vichot
- pas beaucoup de "vraies" échappées ratées (en fait une seule) avec mention spéciale à la première étape des Alpes
- le niveau de Gaudu, 3 fois dans les 20 en montagne. Il saute encore sur la longueur, mais sa participation devrait être une excellente chose pour l'avenir, ce qui n'était à priori pas gagné.
- tous les 8 à l'arrivée :metalhead: Le travail de Démare en montagne lui a peut-être coûté une victoire en première semaine, mais lui a offert Pau, donc très bonne chose.

Les -:

- il a souvent manqué un petit truc à Démare, entre mauvais placement et les QS qui viennent foutre la m... sur Valence et Paris
- raté la seule échappée où la victoire était possible, celle de Mende. Et c'est ma plus grosse déception de la part du groupe baroudeur. Parce que souvent, comme à Carcassonne, ça bastonne sur le plat et je comprends que Gaudu ne puisse pas y être, mais là, il s'agissait juste d'être bien placé au fictif (qu'on ne vienne pas me dire que ça c'est joué en costaud avec les bordures, il y avait 5 DE devant ce jour là :siffle: ). Et chaque jour, les gars étaient devant au fctif, mais là, peut-être à cause du travail effectué pour Démare le jour d'avant, il avait été décidé de ne pas faire la course :paf-mur:
- Vichot pas tout à fait au niveau du Tour de Suisse, mais là-bas il n'y avait eu que des montées sèches, donc pas totalement surprenant

Molard a été a son niveau malgré sa chute douloureuse. Mais il n'y avait pas grand-chose à espérer sur ce Tour, il n'y a pas eu d'étape pour baroudeurs (==> étapes où il ne faut pas absolument être le plus fort de l'échappée pour gagner)
Le Gac, je dirais moyen, un peu vite absent sur le final, j'aurais espéré le voir jusqu'à 2-3 km de l'arrivée, mais il en avait déjà trop fait au km 5 :spamafote:
Dernière édition par jimmy39 le 30 juil. 2018, 11:16, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#2878585
Falco1997 a écrit :
29 juil. 2018, 23:28
Curieux cette photo sur les Champs où tous les coureurs sont présents sauf Guarnieri. :spamafote:
Ils l'ont retrouvé après:

Image
:wink:
Avatar de l’utilisateur
Par Psyonix76
#2878598
Au dela de Démare qui a déjà fait fort , le plus fort je pense , c'est le train. Vraiment impressionnant.
Par Richard
#2878603
Bon bilan pour moi, la déception est liée à des attentes excessives.

Sans la victoire d'étape, le bilan aurait été décevant.
Avec une deuxième ou bien même Démare et les baroudeurs jouant plus régulièrement la gagne, il aurait été très bon.

L'objectif est atteint, au minimum et en jouant des circonstances certes, mais il fallait quand même le faire et le mérite n'est pas moindre.
Les mêmes circonstances n'ont pas tourné dans le bon sens concernant Molard par exemple.

L'équipe finit au complet et c'est une belle récompense, aussi.


Individuellement :

- Démare : tout déjà dit.
Soulignons quand même une fois encore l'ampleur de son travail de longue haleine à l'entraînement pour mieux passer la montagne et échapper à l'hécatombe de ses congénères.
Il avait plus de marge mine de rien, admirable de gestion, et d'abnégation.
La confiance inébranlable manifestée par son équipe est aussi à souligner, après les gifles reçues et les caviars gâchés, il fallait le faire de se remobiliser pour lui de A à Z à Pau...

- Gaudu : un bon premier Tour pour son âge et son profil, il a balayé toutes les craintes exprimées, répondu à ceux qui doutaient de la pertinence de sa sélection... .
Au niveau attendu. Madiot avait parlé d'apprentissage accéléré, ça va le faire bien grandir, c'est parfait, faut qu'il l'encaisse bien...
Prometteur, ne pas précipiter les choses maintenant.

- Guarnieri et Sinkeldam : excellents, rien à dire

- Le Gac : après un premier Tour calvaire, il a bien tenu le choc encore, du bon boulot, parfois disparu un peu tôt, mais le train étant réduit, c'était assez logique aussi.
Pas flamboyant mais il confirme qu'il a le niveau pour être performant au top niveau comme un des premiers étages de la fusée.

- Ludvigsson : très précieux pour tirer des longs bouts droits, rouler sur les échappées... Un premier Tour amplement mérité et méritant, il a rempli sa mission.
Du solide, fiable, et ses quelques tweets etc. renvoyaient un enthousiasme presque enfantin d'être de l'aventure, réjouissant.

- Molard : courageux avec les limites de son profil et de ses séquelles... Pas verni, mais bien présent, j'espère qu'un jour il en gagnera une belle sur un GT.

- Vichot : pas spécialement son terrain de jeu, mais combatif et admirable dans son registre de batailler presque chaque jour un peu escarpé pour prendre l'échappée sans trop de chance de succès...
Pas payé, toujours pas convaincu qu'il soit fait pour le Tour, mais si une année il arrive à avoir une saison normale pleine et un vrai pic de forme mieux ciblé...
+ 2-3 étapes un peu plus tracées pour lui, pourquoi pas en gagner une un jour qui récompense l'ensemble de son oeuvre et le consacre aux yeux du grand public ?
Enfin pas sûr qu'il y ait une place pour lui (et la liberté nécessaire, surtout) si c'est tout pour Pinot ces deux prochaines années...
En attendant le Tour devrait lui être bénéfique physiquement pour la fin de saison.
Et plus généralement ça lui fait du bien je pense d'en terminer un à nouveau, et de le faire sans pépin physique notable ou grosse séquelle de chute. Bon pour le moral.

L'état d'esprit déjà évoqué mais super.
Et la capacité à exister dans le peloton aussi, le train qui s'imposait dans le final, c'était superbe.
Par ThomasBen
#2878648
Remarquable analyse de Jimmy à laquelle je souscrits quasiment point par point !
Rajoutons à cela une analyse plus "méta"... C'était également un test pour l'équipe afin de jauger le niveau des "baroudeurs" ou "alternatives". Sur ce point le trio Molard - Vichot - Gaudu a su répondre sans être impérial, mais pouvait-on vraiment penser qu'ils allaient dominer le Tour de la tête et des épaules. Non, évidemment.
Pour Vichot, c'est bon pour la tête de recommencer à pouvoir enchaîner. Espérons que ça augure des bonnes choses pour la fin de saison (les Canadiennes ?).
Pour Molard, il confirme petit à petit son profil et son niveau, malgré les aléas.
Pour Gaudu, de le bonne expérience engrangée et je dirais presque un bon "bloc de travail", à coup sûr précieux pour son futur.

Contrairement à d'autres années, la jauge de performances était sans doute moins élevée avec l'absence de Pinot, et si les résultats sur le papier ne sont pas incroyables, la victoire est là! Et le staff peut être satisfait et tirer quelques conclusions sur l'effectif.
Contrairement à d'autres années (bis), l'équipe finit fraiche et au complet, et ça ne marque sans doute pas la fin d'un cycle (sur la saison) pour la majorité (la totalité?) des coureurs. Chacun devrait avoir le loisir d'aller performer sur cette fin de saison, à l'inverse des saisons précédentes ou bien souvent beaucoup finissaient sur les rotules dès août.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#2878857
Je rejoins vos analyses. Pour Gaudu il sera maintenant intéressant de voir comment influe sa participation au tdf sur ses objectifs de fin de saison (surtout les courses italiennes où il avait été bon l'an dernier) : soit il est cramé et ça sera contreproductif, soit il a pris de la caisse et va cartonner façon Guillaume Martin l'an dernier !

Je pense que la FDJ a bien géré pour ne pas qu'il se crame, il s'est mis a fond sur quelques étapes, est resté la plupart du temps au chaud et surtout n'a pas eu de pépins majeurs donc je suis confiant pour lui !
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2878859
Le sucre sportif a écrit :
30 juil. 2018, 15:37
Je rejoins vos analyses. Pour Gaudu il sera maintenant intéressant de voir comment influe sa participation au tdf sur ses objectifs de fin de saison (surtout les courses italiennes où il avait été bon l'an dernier) : soit il est cramé et ça sera contreproductif, soit il a pris de la caisse et va cartonner façon Guillaume Martin l'an dernier !

Je pense que la FDJ a bien géré pour ne pas qu'il se crame, il s'est mis a fond sur quelques étapes, est resté la plupart du temps au chaud et surtout n'a pas eu de pépins majeurs donc je suis confiant pour lui !
Tu peut etre cramer pour la fin de saison et etre plus fort la saison suivante.
Par -Vélomen-
#2879067
Je mets 12/20. (dans l'Equipe ils ont mis 5/10).

C'est un bilan qui est en grande partie sauvé par la victoire de Démare. J'ai vu un Tour conforme à ce que j'attendais car j'avais dit que TOUT se jouerait sur Démare pour aller chercher une résultat.

Le Picard a été cherché le résultat tant attendu mais j'avoue que j'ai été plus déçu par Démare que rassuré. J'ai envie de voir plus loin que le résulta (qui est bon, l'objectif est rempli).
En 1ère semaine, lors du championnat du monde des sprinteurs, il n'a pas existé ou presque alors qu'il avait les 2 meilleurs lanceurs du Tour ! En vitesse pure, il n'est pas au niveau de l'an passé. Il est tout le temps battu en vitesse et lors de sa victoire il est emmené sur un plateau (ce qui n'enlève rien à son mérite).
Ensuite, il a passé la montagne, mais ric rac de chez ric rac... Il a frôlé la correctionnelle et terminé plusieurs fois tout seul derrière le gruppetto. A Mende, il est sauvé par un grand Sinkeldam !

Je ne suis pas loin de penser qu'il a perdu sa place pour le Tour l'an prochain. :reflexion: Qu'en pensez-vous ?

Avec le retour de Pinot, l'équipe ne pourra pas se permettre de mettre des coureurs à l'attendre s'il se retrouve seul dans la pampa et incapable de suivre le gruppetto. Il a un niveau vraiment faible en montagne, et pourtant cette année il avait bossé en conséquence.
Est-ce que Groupama FDJ va prendre le risque de l'emmener l'an prochain ?? :reflexion:
Par -Vélomen-
#2879076
Pour l'an prochain (je sais, je me projette loin), je serais décideur à la FDJ, je prendrais quand même Démare et ferais une équipe mixte, comme l'a fait LOTTO JUMBO. LIAM ne sera encore pas d'accord, mais tant pis. :hehe:

Démare est un vrai risque, car il ne donne aucune garantie de passer la montagne.
Mais je ferai quand même une équipe comme celle-ci :

Démare
Guarnieri
Sinkeldam

Pinot
Kung
Reichenbach
Preidler
Ludvigsson (ou Gaudu)

Démare, j'ai trouvé sur ce Tour que 2 équipiers lui suffisaient. Dans les 5 derniers km, là où tout se joue, il n'avait que 2 équipiers, et il a été parfaitement emmené. Rouler derrière les échappés, la FDJ ne le fera plus et c'est pas bien grave.

Pinot, pareil, en montagne, sur le Tour, ce n'est pas à la FDJ de faire le travail et d'assumer la course (la SKY le fait de A à Z). Et il n'a jamais vraiment été dans une situation de course à attaquer de loin pour aller chercher des relais à l'avant.
Et mentalement, je trouve que c'est mieux de diluer la pression et de diviser les objectifs.

De toute façon, l'un comme l'autre ne sont pas assez fiables sur le Tour pour avoir toute l'équipe à leur service.

Ca ferait une équipe équilibrée, forte sur le clm par équipes et forte en plaine. Et si Démare est hors délai dans la montagne, Guarnieri et surtout Sinkeldam pourront aider Pinot à se placer lors des étapes de transition.
Dernière édition par -Vélomen- le 30 juil. 2018, 19:59, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par JFKs
#2879097
-Vélomen- a écrit :
30 juil. 2018, 19:29
Je mets 12/20. (dans l'Equipe ils ont mis 5/10).

C'est un bilan qui est en grande partie sauvé par la victoire de Démare. J'ai vu un Tour conforme à ce que j'attendais car j'avais dit que TOUT se jouerait sur Démare pour aller chercher une résultat.

Le Picard a été cherché le résultat tant attendu mais j'avoue que j'ai été plus déçu par Démare que rassuré. J'ai envie de voir plus loin que le résulta (qui est bon, l'objectif est rempli).
En 1ère semaine, lors du championnat du monde des sprinteurs, il n'a pas existé ou presque alors qu'il avait les 2 meilleurs lanceurs du Tour ! En vitesse pure, il n'est pas au niveau de l'an passé. Il est tout le temps battu en vitesse et lors de sa victoire il est emmené sur un plateau (ce qui n'enlève rien à son mérite).
Ensuite, il a passé la montagne, mais ric rac de chez ric rac... Il a frôlé la correctionnelle et terminé plusieurs fois tout seul derrière le gruppetto. A Mende, il est sauvé par un grand Sinkeldam !

Je ne suis pas loin de penser qu'il a perdu sa place pour le Tour l'an prochain. :reflexion: Qu'en pensez-vous ?

Avec le retour de Pinot, l'équipe ne pourra pas se permettre de mettre des coureurs à l'attendre s'il se retrouve seul dans la pampa et incapable de suivre le gruppetto. Il a un niveau vraiment faible en montagne, et pourtant cette année il avait bossé en conséquence.
Est-ce que Groupama FDJ va prendre le risque de l'emmener l'an prochain ?? :reflexion:
Si Demare pouvait se débrouiller seul, il devrait à tout prix y être et essayer de scorer au maximum en première semaine. C'est délicat vu son profil.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#2879104
-Vélomen- a écrit :
30 juil. 2018, 19:40
Pour l'an prochain (je sais, je me projette loin), je serais décideur à la FDJ, je prendrais quand même Démare et ferais une équipe mixte, comme l'a fait LOTTO JUMBO. LIAM ne sera encore pas d'accord, mais tant pis. :hehe:

Démare est un vrai risque, car il ne donne aucune garantie de passer la montagne.
Mais je ferai quand même une équipe comme celle-ci :

Démare
Guarnieri
Sinkeldam

Pinot
Kung
Reichenbach
Preidler
Ludvigsson (ou Gaudu)

Démare, j'ai trouvé sur ce Tour que 2 équipiers lui suffisaient. Dans les 5 derniers km, là où tout se joue, il n'avait que 2 équipiers, et il a été parfaitement emmené. Rouler derrière les échappés, la FDJ ne le fera plus et c'est pas bien grave.

Pinot, pareil, en montagne, sur le Tour, ce n'est pas à la FDJ de faire le travail et d'assumer la course (la SKY le fait de A à Z). Et il n'a jamais vraiment été dans une situation de course à attaquer de loin pour aller chercher des relais à l'avant.
Et mentalement, je trouve que c'est mieux de diluer la pression et de diviser les objectifs.

De toute façon, l'un comme l'autre ne sont pas assez fiables sur le Tour pour avoir toute l'équipe à leur service.

Ca ferait une équipe équilibrée, forte sur le clm par équipes et forte en plaine. Et si Démare est hors délai dans la montagne, Guarnieri et surtout Sinkeldam pourront aider Pinot à se placer lors des étapes de transition.
Sur ce que l'on sait maintenant, et si Démare doit y être, oui, je serais assez d'accord avec ton équipe. Mais Démare pourrait aussi essayer de viser vraiment toute la première partie de saison. Quelqu'un connait le profil du Mondial 2020 ? ça pourrait être un objectif...
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#2879105
EN effet je ne suis pas d'accord sur l'équipe mixte si on demande à Pinot de jouer le général. :green:

Je me suis déjà exprimé sur le profil de Pinot et son besoin d'être entouré en plaine. Mais plus généralement dans le cyclisme moderne (et encore plus avec le train robotique de la Sky) il est plus facile de défendre que d'attaquer. En d'autres termes il vaut mieux avoir un coup d'avance qu'un coup de retard. Quand je vois le niveau homogène et la proximité des leaders je me rends d'autant plus compte de l'importance de la 1ère semaine. Comptablement mais aussi dans la façon dont elle influence le comportement en montagne. Il est excessivement difficile de reprendre du temps. Et pour ce faire il nécessite de prendre des risques qui sont plus souvent perdants que gagnants. Pour moi Dumoulin perd le Tour à Mur de Bretagne. Son débours de temps l'oblige à passer à l'offensive à La Rosière et à se faire contrer dans les derniers hectomètres. A l'inverse Thomas a passé la montagne dans un fauteuil. Non content d'avoir la plus forte équipe il est arrivé en montagne avec de l'avance. C'est beaucoup plus confortable. Je suis persuadé que Pinot a les cannes pour le podium. Mais pour cela il doit sortir correctement de la 1ère semaine, pour être justement dans cette position d'attente plus confortable. Et visiblement l'étape décisive de première semaine l'an prochain sera un TTT. Donc ils devront mettre l'équipe en conséquence pour en sortir correctement. Ag2r a fait un chrono tout à fait correct cette année, pour autant elle perd 1'30. Et à aucun moment Bardet n'a été en mesure de les reprendre. Parce que tout se joue à coups de seconde. Donc il faut mettre en place l'équipe la plus forte possible en 1ère semaine et pour le chrono par équipes (ce qui en soit est très compatible). Par contre je pense qu'il faut Reichenbach et Gaudu. Même si la Sky contrôle c'est toujours intéressant d'avoir deux grimpeurs. Ça permet d'en envoyer un devant tout en gardant un mec à côté de Pinot. Et ça peut sauver la mise dans certaines circonstances voir servir sur une offensive éventuelle. Donc su je devais faire une équipe maintenant pour 2019 :

Pinot
Reichenbach
Gaudu
Preidler
Ludvigsson
Kung
Ladagnous (très fort sur le Giro en plaine)
Roux ou Molard
  • 1
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38

Almeida est bien évidemment nettement au de[…]

Running

Perso, 45 min, c'est exactement la barre et l'ob[…]

Je viens de relire tout le topic, je commence &agr[…]

TRANSFERTS 2020 - 2021 (8E ÉDITION)

ca parle de nibali chez ineos en 2022

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site