Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 203 sur 207
  • 1
  • 201
  • 202
  • 203
  • 204
  • 205
  • 207
Par pampiladuche
#2932214
*Chouchou* a écrit :
12 nov. 2018, 21:17
rbl85 a écrit :
12 nov. 2018, 20:36
Scaroni grimpe plutôt bien

https://www.directvelo.com/actualite/70 ... -du-projet
Tant mieux s'il y a aussi un autre grimpeur.

"Au programme : cours d'anglais"
Avec l'internationalisation du cyclisme, ça devient nécessaire. Même que certains coureurs de l'équipe WT pourraient profiter de ces cours, ça peut toujours servir.

Capitulation en rase campagne de l'esprit français. Dommage.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2932226
pampiladuche a écrit :
12 nov. 2018, 22:05
*Chouchou* a écrit :
12 nov. 2018, 21:17

Tant mieux s'il y a aussi un autre grimpeur.

"Au programme : cours d'anglais"
Avec l'internationalisation du cyclisme, ça devient nécessaire. Même que certains coureurs de l'équipe WT pourraient profiter de ces cours, ça peut toujours servir.

Capitulation en rase campagne de l'esprit français. Dommage.

Savoir parler anglais est hyper important maintenant.
Avatar de l’utilisateur
Par Noé
#2932232
pampiladuche a écrit :
12 nov. 2018, 22:05
*Chouchou* a écrit :
12 nov. 2018, 21:17

Tant mieux s'il y a aussi un autre grimpeur.

"Au programme : cours d'anglais"
Avec l'internationalisation du cyclisme, ça devient nécessaire. Même que certains coureurs de l'équipe WT pourraient profiter de ces cours, ça peut toujours servir.

Capitulation en rase campagne de l'esprit français. Dommage.
Réussir à faire venir et habiter en France 7 coureurs étrangers, c'est au contraire une belle réussite pour l'esprit français :wink:
Par Quef
#2932251
Savez- vous ce que contient le « centre de performance » de Besançon ? C’est juste des bureaux, atelier et salle de cours ou il y a du médical/physio ? Un genre d’Academy Bakala ce serait top, au moins dans l’esprit :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2932269
Quef a écrit :
12 nov. 2018, 22:50
Savez- vous ce que contient le « centre de performance » de Besançon ? C’est juste des bureaux, atelier et salle de cours ou il y a du médical/physio ? Un genre d’Academy Bakala ce serait top, au moins dans l’esprit :smile:
Ca s'appellerai pas un "centre de performance" si c'était juste des bureaux, salles de cours :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par guesdon71
#2932273
rbl85 a écrit :
12 nov. 2018, 13:19
Nan je pense pas et les cours ca doit pas être pour tout le monde
Si ils seront bien ensemble toute l'année (une 1re a ce niveau). Ils doivent habiter dans un rayon de 20 km de besac

Souce : l'équipe.fr
Par Quef
#2932277
rbl85 a écrit :
12 nov. 2018, 23:21
Quef a écrit :
12 nov. 2018, 22:50
Savez- vous ce que contient le « centre de performance » de Besançon ? C’est juste des bureaux, atelier et salle de cours ou il y a du médical/physio ? Un genre d’Academy Bakala ce serait top, au moins dans l’esprit :smile:
Ca s'appellerai pas un "centre de performance" si c'était juste des bureaux, salles de cours :wink:
Je me méfie des dénominations marketing.... Mais peut-être as-tu des précisions ?
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2932279
La réserve de Groupama-FDJ sera à la fois une couveuse et un laboratoire. Une couveuse puisque Marc Madiot y élèvera ses poussins, de jeunes coureurs qui pourront à terme intégrer l'effectif de l'équipe World Tour. Un laboratoire parce que l'équipe Continentale adoptera un fonctionnement inédit et sera aussi chargée d'expérimenter pour son aînée de nouveaux matériels et de nouvelles techniques d'entraînement.
Au septième étage d'un magnifique immeuble parisien art déco des Champs-Élysées appartenant à Groupama (et destiné à devenir le siège de Nike Europe), le manager de Groupama-FDJ était presque au septième ciel, ce lundi. Radieux comme un pape le jour de Pâques, il trinquait à la réussite d'un bébé qu'il s'impatientait de porter sur les fonts baptismaux. « Cela fait tellement longtemps qu'on en avait envie, soupirait-il. Je ne rajeunis pas de vingt ans, mais presque... Je suis surmotivé. Avec cette équipe, on est en avance sur la réforme du World Tour (qui pourrait imposer à chaque formation World Tour de posséder une structure de formation au niveau Continental à partir de la saison 2020) et sur ce qui se fait ailleurs. »
Groupama-FDJ, qui dispose d'un budget d'environ 1,20 M€, comptera douze coureurs : onze jeunes de 18 à 22 ans (dont seulement quatre Français) auquel s'ajoutera un capitaine de route de 31 ans, Morgan Kneisky, qui secondera le directeur sportif, Jérôme Gannat, lequel débarque du club voisin du CC Étupes.
But de l'opération : « Aller chercher des jeunes plus en amont, explique Marc Madiot. On ne peut plus se permettre de finir la formation d'un coureur dans l'équipe World Tour. Les vingt-huit coureurs de la WT doivent absolument être extrêmement compétitifs. » Ce « centre de formation » aura pour tâche d'attirer les meilleurs jeunes (« Le but est que les jeunes veuillent venir chez nous, qu'on n'ait pas besoin d'aller les chercher », explique Jens Blatter, le manager suisse de l'équipe, ex-responsable de la très respectée BMC-Développement) et de les façonner pour qu'ils correspondent aux besoins et à la philosophie de l'équipe.
Plus que de détecter des champions, le but sera de former des équipiers. « On ne passera plus forcément professionnel sur son palmarès », dit Jérôme Gannat. « Il faut qu'ils sachent à quoi ils servent, insiste Madiot. Et on va essayer de leur inculquer l'ADN Groupama-FDJ, sur le plan de la performance comme sur celui de l'éthique. Je veux qu'ils soient tatoués Groupama-FDJ. »
La première cuvée, qui s'élancera sur les routes le 2 février prochain aux Boucles de l'Essor (« Le but est que l'équipe Conti couvre tout le territoire, aille là où l'équipe WT ne peut pas aller », dit encore Madiot), disputera essentiellement des épreuves françaises de catégories Élite ou Classe 2. Mais on la verra aussi au Baby Giro et sur quelques courses étrangères. Jens Blatter a recruté large : quatre Français, deux Italiens, un Britannique, un Néerlandais, un Slovaque, un Estonien et un Luxembourgeois. À l'avenir, on envisage aussi de recruter sur les autres continents.
Une équipe totalement localisée autour de Besançon
À 31 ans, le capitaine Morgan Kneisky a fini sa formation. Mais le triple champion du monde de l'américaine a été recruté pour encadrer les poussins. « Il parle parfaitement anglais, il a un double projet piste-route (il vise les Jeux de Tokyo 2020 en américaine avec Benjamin Thomas, membre de l'équipe Groupama-FDJ) qui nous intéresse parce qu'on va aussi faire travailler nos jeunes sur la piste et enfin il connaît bien les routes d'entraînement », dit Nicolas Boisson, l'entraîneur.
Parce qu'une des originalités du projet repose sur sa localisation. En signant leur contrat pro, les coureurs se sont engagés à résider dans un rayon de 20 km autour de Besançon, où sera basée l'équipe. « Pour la première fois, des coureurs vont vivre 365 jours par an au contact de leur structure professionnelle », savoure Marc Madiot. Des séances collectives viendront compléter le travail individuel et on tentera de nouvelles expériences d'entraînement. C'est aussi à Besançon que résident Fred Grappe, le directeur de la performance de Groupama-FDJ, qui a formé Boisson, et Jacky Maillot, le médecin de l'équipe.
Tout n'est pas gravé dans le marbre. L'équipe attend de faire ses premiers pas pour adapter la structure à ses besoins. « On ne s'interdit rien », répète Madiot. « On veut être les meilleurs chez les jeunes, une référence », dit encore Jens Blatter, qui raconte que lorsqu'il était à la tête de BMC Développement, il n'avait pas besoin d'aller recruter des coureurs. « Une heure après avoir levé les bras, le vainqueur de Paris-Roubaix Juniors m'envoyait un message pour me demander s'il pouvait intégrer ma structure », raconte-t-il. « Si un ou deux coureurs intégraient l'équipe WT, ce serait déjà une réussite », conclut Jérôme Gannat. En attendant, les jeunes de l'équipe Conti seront en stage avec leurs aînés de la World Tour dans quelques semaines.
Par pampiladuche
#2932445
Noé a écrit :
12 nov. 2018, 22:25
pampiladuche a écrit :
12 nov. 2018, 22:05



Capitulation en rase campagne de l'esprit français. Dommage.
Réussir à faire venir et habiter en France 7 coureurs étrangers, c'est au contraire une belle réussite pour l'esprit français :wink:
Ben , permets moi d'etre en total désaccord, c'est la première fois que dans une équipe française, on ne parlera pas français, même du temps de Toshiba 87 ou de Cofidis de la grande époque, les gars parlaient français à 90%.
A moins évidemment de ne pas la considérer comme française. :siffle:

Et pour l'esprit français, quoi de mieux que d'en maitriser l'un de ses caractères, la langue?

Mais bon... :siffle: :siffle: :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par Noé
#2932447
pampiladuche a écrit :
13 nov. 2018, 12:44
Noé a écrit :
12 nov. 2018, 22:25


Réussir à faire venir et habiter en France 7 coureurs étrangers, c'est au contraire une belle réussite pour l'esprit français :wink:
Ben , permets moi d'etre en total désaccord, c'est la première fois que dans une équipe française, on ne parlera pas français, même du temps de Toshiba 87 ou de Cofidis de la grande époque, les gars parlaient français à 90%.
A moins évidemment de ne pas la considérer comme française. :siffle:

Et pour l'esprit français, quoi de mieux que d'en maitriser l'un de ses caractères, la langue?

Mais bon... :siffle: :siffle: :siffle:
Est-ce que parce qu'il y aura des cours d'anglais on n'y parlera pas français ? Je ne suis pas sûr.
Ensuite, je ne pense pas que la distillation d'un quelconque "esprit national" soit l'objectif d'une équipe. Dans ce cas, si on suit cette logique, les coureurs et le staff d'Astana ne devraient parler que le kazakh ? Et ceux d'UAE uniquement l'arabe ?

Sinon, pourrais tu m'expliquer ton sous-entendu dans ta dernière phrase ? Je ne l'ai pas compris.
Par pampiladuche
#2932454
J'espère que le français sera dispensé au même titre que l'anglais, les 2 quoi...c'est respectivement, le minimum pour une équipe française et pour un jeune de 2019...

Sinon, tu m'as très très bien compris... :rieur:
Avatar de l’utilisateur
Par charlix
#2932455
pampiladuche a écrit :
13 nov. 2018, 13:13
J'espère que le français sera dispensé au même titre que l'anglais, les 2 quoi...c'est respectivement, le minimum pour une équipe française et pour un jeune de 2019...

Sinon, tu m'as très très bien compris... :rieur:
Moi je n'ai pas compris, tu peux m'expliquer ? :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2932460
pampiladuche a écrit :
13 nov. 2018, 13:13
J'espère que le français sera dispensé au même titre que l'anglais, les 2 quoi...c'est respectivement, le minimum pour une équipe française et pour un jeune de 2019...

Sinon, tu m'as très très bien compris... :rieur:
Ils vont parler français au quotidien, les cours d'anglais c'est juste pour avoir une cordes en plus a leur arc pour la suite de leurs carrières et après carrières.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#2932464
pampiladuche a écrit :
13 nov. 2018, 13:13
J'espère que le français sera dispensé au même titre que l'anglais, les 2 quoi...c'est respectivement, le minimum pour une équipe française et pour un jeune de 2019...

Sinon, tu m'as très très bien compris... :rieur:
Non, en les obligeant à venir s'installer à Besançon, la direction sportive a dû se résoudre à offrir des leçons d'anglais à toute la population afin que ses jeunes se sentent parfaitement intégrés :elephant:

Je pense que c'est tellement évident que les non-francophones suivront des cours de français que cela n'a pas été évoqué :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2932487
Gaudu hier sur tebesud :
"L'année prochaine l'un des gros gros objectif va être de courir le plus possible avec Thibaut"
Par Richard
#2932501
Surtout s’il y a bien une équipe pour qui c’est un mauvais procès, c’est celle de Madiot, celui qui fait un scandale quand une réunion organisateurs-DS (en France) commence en anglais...

Équipe où les recrues apprennent (un minimum, voire très bien comme Guarnieri impressionnant) le français.

Où les leaders ne donnent jamais d’itw en anglais (Molard le fait !), même si l’inverse ne serait pas problématique.

La présentation n’avait que la transmission et le renforcement de la "culture maison" à la bouche...

Bref il n’y a pas de quoi faire un foin, on sera bien loin de l’anglais (ou du mauvais globis) bien répandu chez les équipes cosmopolites !
Avatar de l’utilisateur
Par JFKs
#2932502
jimmy39 a écrit :
13 nov. 2018, 13:32
Non, en les obligeant à venir s'installer à Besançon, la direction sportive a dû se résoudre à offrir des leçons d'anglais à toute la population afin que ses jeunes se sentent parfaitement intégrés :elephant:
:rieur:
  • 1
  • 201
  • 202
  • 203
  • 204
  • 205
  • 207

Attaques de Louis Nucra, Eric Fottorino et Didider[…]

Boxe

Plus que son manque de punch - comme tu le dis c'e[…]

Ouin ouin la méchante UCI. Ils faisaient de[…]

Gabriel Muller, qui a commencé le velo en[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site