Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 1 sur 24
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 24

Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3640509
On discutera peut-être ici de la suspension définitive de Michel-Ange Topette.
Ou on apprendra le nom du produit auquel le grimpeur de 75 kg du team rabobank a été contrôlé positif (nan pas le golgoth belge, le naze allemand)
Ou bien encore on saura pourquoi Robert Stannard (là vraiment il faut commencer à s'intéresser au topic pour savoir qui c'est) est actuellement suspendu à titre provisoire.

Même si il y a de grandes chances qu'on echange de tout ça dans le taupique 2025 en fait.
Avatar de l’utilisateur
Par PuncheurFou
#3640632
Je ne sais pas si ça été dit, mais Baudin va finalement réintégré l'équipe Décathlon (Ag2r). Je n'ai pas l'article ici, ni s'il y a une explication (je dirais qu'on peut résumer ainsi : donner une seconde chance), mais c'est une bonne nouvelle pour le jeune coureur qui je pense ne mérite pas d'être stigmatisé davantage (et encore une fois je trouverais surtout positif qu'il nous explique pourquoi il a fait ça), je pense qu'il en aura tiré les leçons qu'il doit et c'est une bonne chose. :jap:

Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3641176
Ca avance pas si vite chez les Espingouins quand meme, par rapport aux phosphorescents Pogi ou Vingo. Pas les meilleurs chimistes du monde, dirait-on, s’ils ont à peu de choses près toute latitude à saler la soupe. :sylvain84:

C’est marrant comme on ne réagit presque plus sur les affaires de dopage, n’empeche. Ce genre d’articles devrait nous faire sauter de notre chaise, réveiller notre oeil de spectateur devant ce qui semble etre de graves soupçons sur le traitement de cas positifs au sein d’une fédé/agence nationale et meme de l’agence mondiale en fonction.

Apres, bon, on est peut-etre totalement habitués, au point d’accepter collectivement que le fruit soit totalement pourri de l’intérieur et qu’il vaut mieux le laisser ainsi plutôt que de s’inquiéter et éventuellement s’indigner pour des concepts finalement assez abstraits comme l’éthique, l’intégrité, l’honnêteté, la justice, la crédibilité, la dignité…

Vive la dope! :metalhead:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3641181
Mais tais toi, malheureux !
Y a du pestacle, les gens sont contents ! :hate:
Avatar de l’utilisateur
Par SimoniMan
#3641244
Ca fait 25 ans qu'on me parle de dopage dès que je dis que je fais du vélo.
En revanche, jamais personne n'a évoqué ce sujet auprès de mes potes qui font du tennis ou du foot, où le dopage a toujours été étouffé/toléré institutionnellement.

La plupart des gens sont fainéants intellectuellement et ne font pas de la vérité une fin en soi et/ou privilégient la paix sociale à la justice.
En fait, je crois que la société n'en veut pas / n'est pas prête pour la lutte anti-dopage.
Par "société", j'entends l'écrasante majorité de la population.

Ainsi, plus les années passent et plus mon regard change sur la lutte anti-dopage.
C'est bien beau de faire le chevalier blanc, mais quand ça va à l'encontre de la volonté du plus grand nombre et du sport qu'on aime...
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3641251
SimoniMan a écrit :
08 janv. 2024, 20:45
Ca fait 25 ans qu'on me parle de dopage dès que je dis que je fais du vélo.
En revanche, jamais personne n'a évoqué ce sujet auprès de mes potes qui font du tennis ou du foot, où le dopage a toujours été étouffé/toléré institutionnellement.

La plupart des gens sont fainéants intellectuellement et ne font pas de la vérité une fin en soi et/ou privilégient la paix sociale à la justice.
En fait, je crois que la société n'en veut pas / n'est pas prête pour la lutte anti-dopage.
Par "société", j'entends l'écrasante majorité de la population.

Ainsi, plus les années passent et plus mon regard change sur la lutte anti-dopage.
C'est bien beau de faire le chevalier blanc, mais quand ça va à l'encontre de la volonté du plus grand nombre et du sport qu'on aime...
...alors on l'aime beaucoup moins...c'est ça ? :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3641262
Oh mais les dirigeants du cyclisme font toujours le chevalier blanc.
Sauf qu'ils ont compris qu'ils pouvaient faire le chevalier blanc et laisser faire quand même.
Mais c'est un message général, il faut un sport propre. C'est arrivé à un point où la moindre tâche de saleté fait désordre, n'est juste pas tolérable et devrait être punie avec une sévérité maximale.

Là sur les deux articles partagés par Delatour on n'est pas dans le milieu du cyclisme spécifiquement, c'est général sur l'agence antidopage espagnole. Visiblement ils vont faire sauter un fusible, mais le problème est au delà de ça, il est politique. Faut être propre et performant. Et les politiques n'ont pas d'intérêt à ce que le crétin moyen devant sa télé ne regarde ce qui se passe au fond, lui il faut juste lui montrer les médailles et les résultats des contrôles.

C'est tout bêtement ce qui explique la survie médiatique du cyclisme belge, par exemple.
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3641622
SimoniMan a écrit :
08 janv. 2024, 20:45
Ca fait 25 ans qu'on me parle de dopage dès que je dis que je fais du vélo.
En revanche, jamais personne n'a évoqué ce sujet auprès de mes potes qui font du tennis ou du foot, où le dopage a toujours été étouffé/toléré institutionnellement.

La plupart des gens sont fainéants intellectuellement et ne font pas de la vérité une fin en soi et/ou privilégient la paix sociale à la justice.
En fait, je crois que la société n'en veut pas / n'est pas prête pour la lutte anti-dopage.
Par "société", j'entends l'écrasante majorité de la population.

Ainsi, plus les années passent et plus mon regard change sur la lutte anti-dopage.
C'est bien beau de faire le chevalier blanc, mais quand ça va à l'encontre de la volonté du plus grand nombre et du sport qu'on aime...
Je comprends ton sentiment et me pose aussi plein de questions dont beaucoup, pour ne pas dire toutes, ne trouvent jamais de réponses totalement satisfaisantes.
Ceci dit et certainement aussi parce que j’ai la particularité d’aimer le sport avant tout pour le sport et sa (pas toujours) glorieuse incertitude, en gros j’aime les courses et les parcours avant les acteurs eux-memes et donc je ne suis fana de personne et n’ai aucune chapelle à défendre, je n’arrive (pas encore?) à penser que parce que c’est plus sale/moins regardant ailleurs, il faudrait que le vélo en fasse de même.
Cela revient in fine à tout tirer vers le bas, à tout légitimer (rappelons-nous des abominations des années 90 quand meme: cela a littéralement dégoûté de nombreux passionnés qui ne reconnaissaient plus leur sport!), à se mentir à nous-memes, sans parler de tous les acteurs qui voudront rester propres, que ce soit pour leur santé ou leur dignité, et qui seront de plus en plus empêchés de pratiquer le sport qu’ils aiment car ils seront ridiculisés par une cohorte de chaudières ambulantes.

Je sais bien qu’il n’y a aucune solution idéale et parfaite. Je sais bien aussi que des sportifs, des fédés, vont etre défavorisées par rapport à d’autres. Mais j’ai la faiblesse de penser que les choses seraient pires si on abandonnait toute lutte au titre que c’est sûrement pire ailleurs.
On a pris l’affaire Festina dans la gueule (qui n’est pas tombée de nulle part hein, faut-il rappeler le gag qu’était devenu le vélo de cette EPOque), ça a fait un enorme effet-loupe sur le vélo avec son lot d’image injustement ternie pour certains acteurs, mais on n’a pas le choix que de faire avec. Faut qu’on assume. Qui sait si un autre sport ne se prendra pas un jour sa grosse affaire? Mais le vélo etait allé tellement loin dans l’abomination qu’il a payé un prix finalement assez justifié.

Bref, si je comprends ton sentiment, je ne peux vraiment pas me résoudre à ta conclusion car cela reviendrait à me dire « wof, y a bien des voleurs dans ma rue/ma ville/mon pays, vais faire comme eux, y a pas de raison. »
Apres, ce positionnement est bien plus facile à tenir quand on n’est pas directement confronté au probleme: je l’avais deja dit mais vu comment je peux etre touché face au sentiment d’injustice, je suis incapable d’affirmer que je ne me serais pas dopé si je savais que ça se dopait ++ autour de moi.

Le dopage, et plus encore la tricherie, resteront toujours des sujets éminemment complexes.
Avatar de l’utilisateur
Par Berti
#3641634
SimoniMan a écrit :
08 janv. 2024, 20:45
Ca fait 25 ans qu'on me parle de dopage dès que je dis que je fais du vélo.
En revanche, jamais personne n'a évoqué ce sujet auprès de mes potes qui font du tennis ou du foot, où le dopage a toujours été étouffé/toléré institutionnellement.

La plupart des gens sont fainéants intellectuellement et ne font pas de la vérité une fin en soi et/ou privilégient la paix sociale à la justice.
En fait, je crois que la société n'en veut pas / n'est pas prête pour la lutte anti-dopage.
Par "société", j'entends l'écrasante majorité de la population.

Ainsi, plus les années passent et plus mon regard change sur la lutte anti-dopage.
C'est bien beau de faire le chevalier blanc, mais quand ça va à l'encontre de la volonté du plus grand nombre et du sport qu'on aime...
Le dopage c'est la course ! Au départ c'était de la gnole dans le bidon puis les pratiques ont évolué, faut accepter ce qui est la nature profonde de l'être ! D'ailleurs tout le monde s'en fout à part quelques passionnés sur les réseaux !
Avatar de l’utilisateur
Par SimoniMan
#3641646
dolipr4ne a écrit :
11 janv. 2024, 17:16
Cela revient in fine à tout tirer vers le bas
Le problème c'est que c'est la lutte anti-dopage qui tire le vélo vers le bas.
Je ne parle pas de sa beauté ou de sa justice, mais de sa popularité.

Regarde le foot, sport où le dopage est couvert par les gouvernants et où la lutte anti-dopage n'existe pas : il ne cesse de croître en popularité au point d'écraser tous les autres sports.
Par jezibel
#3641652
Je crois que le problème pour le vélo vient du fait que contrairement à beaucoup d'autres sports c'est uniquement la force musculaire qui fait la différence et que quand un gars comme Armstrong (pour ne prendre que celui qui a reconnu et qui date maintenant) écrase la plupart des autres, c'est tellement visible que ça heurte les esprits. Un peu comme sur le 100m et le 200m en sprint, en revanche dans les sports où la technique a une grosse influence (tennis, foot, rugby, hand etc etc c'est beaucoup plus difficile de voir l'écart entre le dopé et l'autre.
Quand on voit en vélo les actuels dominateurs et les pauvres autres qui se contentent de suivent (de très loin) le soupçon est assez naturel.De toutes les façons quand on a fréquenté un tant soi peu le sport de haut niveau, c'est l'évidence que tous les moyens sont bons pour gagner sans se faire prendre par la patrouille bien sur (et ça devient de plus en plus cher), qui plus est à l'eau claire on ne fait pas long feu dans le haut niveau.
Avatar de l’utilisateur
Par SimoniMan
#3641673
jezibel a écrit :
11 janv. 2024, 19:25
Je crois que le problème pour le vélo vient du fait que contrairement à beaucoup d'autres sports c'est uniquement la force musculaire qui fait la différence et que quand un gars comme Armstrong (pour ne prendre que celui qui a reconnu et qui date maintenant) écrase la plupart des autres, c'est tellement visible que ça heurte les esprits. Un peu comme sur le 100m et le 200m en sprint, en revanche dans les sports où la technique a une grosse influence (tennis, foot, rugby, hand etc etc c'est beaucoup plus difficile de voir l'écart entre le dopé et l'autre.
Quand on voit en vélo les actuels dominateurs et les pauvres autres qui se contentent de suivent (de très loin) le soupçon est assez naturel.De toutes les façons quand on a fréquenté un tant soi peu le sport de haut niveau, c'est l'évidence que tous les moyens sont bons pour gagner sans se faire prendre par la patrouille bien sur (et ça devient de plus en plus cher), qui plus est à l'eau claire on ne fait pas long feu dans le haut niveau.
C'est vrai.

Mais quand on connait un peu le foot et le sport de haut de niveau, on sait bien que le FC Barcelone de Messi, Xavi, Iniesta sans les produits, ça n'aurait jamais été la même équipe (un peu comme le Réal sans les arbitres).
Plus facile de faire tourner la balle quand tu as tes collègues qui font des appels de balle non-stop pendant 90 minutes.

Zidane aussi, avec et sans produits c'était plus du tout le même joueur.

Alors oui, le physique est moins important dans le foot que dans le vélo.
Oui, le dopage est moins voyant.
Mais en réalité, le physique a aussi un rôle énormissime dans les sports dits techniques.

PS : Et dans le vélo, on n'a pas d'arbitres ni de juges corrompus et/ou carriéristes qui viennent changer le résultat du terrain.
Avatar de l’utilisateur
Par Kivolanov_Volabov
#3641675
Le vrai problème c'est que dans le cyclisme ( notamment) , le dopage , c'est aussi chez les amateurs ( voir la récente affaire en Bretagne) et pas seulement dans le top niveau.
Avatar de l’utilisateur
Par Booze
#3641681
SimoniMan a écrit :
11 janv. 2024, 21:28
PS : Et dans le vélo, on n'a pas d'arbitres ni de juges corrompus et/ou carriéristes qui viennent changer le résultat du terrain.
Non. Nous nous contentons de la photo-finish.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 24
Team Total Energies 2024

Un coureur amateur qui ne vient pas du Vend&eacu[…]

WORLD LIGUE 2024

journée 1 schleck chavito69 2 1 408 218 cat[…]

8e titre national du chrono pour Taaramäe, en[…]

Bonjour, Comme chaque année depuis 2020 i[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site