Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 1 sur 15
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 15

Qui remportera cette Vuelta ?

Carapaz
8
11%
Evenepoel
12
17%
Almeida
7
10%
Yates
5
7%
Lopez
4
6%
Hindley
9
13%
Higuita
Aucun vote
0%
Landa
Aucun vote
0%
Mas
Aucun vote
0%
O'Connor
3
4%
Bilbao
Aucun vote
0%
Haig
1
1%
Quintana
Aucun vote
0%
Nibali
1
1%
Kuss
1
1%
Carthy
Aucun vote
0%
Mäder
2
3%
Kelderman
Aucun vote
0%
Valverde
4
6%
Un autre coureur
15
21%
Avatar de l’utilisateur
Par Delgato
#3513432






VUELTA CICLISTA A ESPANA 2022 :spain:



Du vendredi 19 Août au dimanche 11 Septembre 2022 ( 2.UCI WT )






















HISTORIA






Inspirée par le succès du Tour de France et du Tour d'Italie, et par l'augmentation des ventes des journaux à leur origine (L'Auto et La Gazzetta dello Sport), Juan Pujol, directeur du journal Informaciones organise la première Vuelta a España en 1935.
Elle est ensuite disputée annuellement et sans discontinuité depuis 1955. Entre 1937 et 1944, la course n'est disputée que deux fois, en 1941 et 1942, à cause de la guerre d'Espagne et de la Seconde Guerre mondiale.
Au fil des années, le Tour d'Espagne gagne en importance et en popularité. La participation s'élargit, on passe d'un peloton principalement espagnol les premières années, à des éditions comptant une quarantaine de nationalités. Il est actuellement organisé par ASO.

Il s'agit d'une compétition de trois semaines, organisée au printemps jusqu'en 1994, puis à la fin du mois d’août dès 1995, pour être plus espacée du Tour d'Italie dans le calendrier. Si cette décision renforce l’attrait du Tour d'Espagne pour les coureurs, elle devient également pour beaucoup une préparation majeure pour les championnats du monde disputés au mois d'octobre.

Depuis 1994, la course se termine systématiquement à Madrid (sauf en 2021). Avant cela, la ville accueillant la fin de l'épreuve variait selon les éditions, souvent à Madrid, Bilbao (dans les années 1950), ou encore Saint-Sébastien (dans les années 1970). En 1997, la Vuelta s'élance pour la première fois en dehors de l'Espagne, à Lisbonne, au Portugal. En 2009, la course s'élance pour la première fois en dehors de la péninsule ibérique, à Assen, aux Pays-Bas.

En 1999, la course passe pour la première fois par l'Alto de l'Angliru, un col situé dans la région des Asturies. L'ascension est notamment réputée pour être une des plus difficiles d'Europe avec le Passo del Mortirolo, le Plan de Corones, ou le Monte Zoncolan (Italie) et le Kitzbüheler Horn (Autriche). C'est depuis devenu un classique de la compétition.

Contrairement aux tours de France et d'Italie, le Tour d'Espagne n'a pas de maillots distinctifs traditionnels. La couleur des maillots de leaders a changé au fil des ans, souvent au gré des sponsors et des différents organisateurs. Le leader du classement général porte depuis 2010 un maillot rouge. Ce maillot a notamment été de couleur jaune durant 44 ans et or durant 11 ans. Le passage au rouge a permis au Tour d'Espagne de davantage se différencier du Tour de France et de son maillot jaune. Le maillot du Grand Prix de la montagne est actuellement blanc à pois bleus, le maillot du classement par points est vert et le maillot du classement du meilleur jeune est blanc.



Pour les afficionados :study: :

Spoiler : :



1935-1960 : DES DÉBUTS DIFFICILES


En 1935, Juan Pujol, directeur du journal Informaciones organise avec l'ancien coureur cycliste Clemente Lopez Doriga le tout premier Tour d'Espagne sur une distance 3 341 km répartis sur 14 étapes.




















Cette édition voit notamment s'affronter le Belge Gustaaf Deloor qui remportera finalement la course, et l'Espagnol Mariano Cañardo. Deloor remportera également la seconde édition de l'épreuve, disputée malgré un contexte politique difficile. Il réalisera déjà l'exploit de mener la course du début à son terme. La course est ensuite mise entre parenthèses jusqu'en 1941, en raison de la guerre d'Espagne.












En 1941, la course reprend avec un peloton quasiment exclusivement composée de coureurs espagnols. Le premier contre-la-montre y est organisé. Julian Berrendero remporte cette troisième édition. Il conserve son titre l'année suivante.

Le Tour d'Espagne est à nouveau interrompu. La Seconde Guerre mondiale et le contexte économique difficile rend impossible l'organisation de la course en 1943 et 1944. Il faut attendre 1945 pour voir la course reprendre, sous l'organisation du Diario Ya. Delio Rodriguez gagne la course, à nouveau disputée par un peloton à dominante hispanique. Cette édition voit aussi l'apparition d'une grande nouveauté : le classement par points. En ça, la Vuelta devance le Tour et le Giro : les deux autres grands Tours ont utilisé un classement par points pour le classement général final sur certaines de leurs premières éditions mais comme classement annexe, le classement par points ne sera créé qu’en 1953 sur le Tour de France et en 1966 sur le Tour d’Italie.

Trois autres éditions sont organisées entre 1946 et 1948. Après un bref retour en 1950, la course est stoppée jusqu'en 1955. Le journal Basque El Correo Español-El Pueblo Vasco reprend alors l'organisation de la compétition qui sera désormais organisée chaque année, sans discontinuité. La course est alors une épreuve disputée sur deux semaines et non trois.

Hugo Koblet est le premier vainqueur du Tour de France (1951) à participer à l'épreuve espagnole, en 1956. Le premier vainqueur en titre de la Grande Boucle à participer au Tour d'Espagne est Roger Walkowiak, en 1957. De la même manière, Fiorenzo Magni, alors vainqueur des Tour d'Italie 1948 et 1951, est le premier vainqueur d'un Giro à y participer, en 1955. Gastone Nencini est lui le premier vainqueur en titre de la course au maillot rose à y participer, en 1958.









1960-1970 : LE DÉBUT DE LA NOTORIÉTÉ


Au cours des années 1960, la course gagne en prestige et en notoriété, avec davantage de coureurs de renommées internationales. L'Allemagne et les Pays-Bas font leur apparition au palmarès avec Rudi Altig et Jan Janssen.

En 1963, Jacques Anquetil remporte le classement général, devenant ainsi le premier coureur à remporter les trois grands tours. Il réalise cette année là le doublé Vuelta / Tour.









En 1965, la course franchit pour la première fois les 2 000 mètres d'altitude lors de l'ascension du Port d'Envalira (2 408 mètres) au cours d’une étape Barcelone-Andorre de 241 kilomètres, remportée par Esteban Martín.

En 1968, la course est touchée par une attaque terroriste, qui oblige les organisateurs à interrompre et annuler la 15e étape. Durant cet événement, aucun décès ne sera à déplorer.
Felice Gimondi remporte cette édition et réalise le même exploit qu' Anquetil en gagnant sur les 3 GT.





LES ANNÉES 70


Les années 1970 commencent par le triomphe de Luis Ocaña, qui remporte là le premier grand tour de sa carrière.
Le Tour d'Espagne 1970 est une lutte acharnée entre Ocaña, Herman Van Springel et les Espagnols Agustín Tamames et Jesús Manzaneque.
La dernière étape est un contre-la-montre individuel de 29 kilomètres sur un parcours vallonné, Tamames est porteur du maillot de leader du classement général, mais les trois autres coureurs ne pointent qu'à quelques secondes. Luis Ocaña se montre le plus fort durant l'effort solitaire lors duquel il reprend plus d'une minute à tous ses adversaires et arrache la victoire finale.




José Manuel Fuente surnommé comme son père et son grand-père « El Tarangu », un mot en langue asturienne pour un homme réputé pour sa force et son caractère, remporte les éditions 1972 et 1974, devenant ainsi le troisième coureur à compter deux victoires au classement général.










En 1973, Eddy Merckx gagne l'épreuve en remportant six étapes et l'ensemble des classements individuels, à l'exception du Grand Prix de la Montagne (où il termine second). Freddy Maertens en 1977 réalise une performance encore plus impressionnante en remportant 13 étapes et tous les classements individuels, excepté ce même Grand Prix de la Montagne.







En 1978, Bernard Hinault remporte son premier Tour d'Espagne.



En 1979, le journal El Correo Español-El Pueblo Vasco se retire de la course, menaçant à nouveau l'organisation de la course. La société Unipublic (une agence de publicité), actuelle organisatrice de la compétition, prend les rênes. L'arrivée d'Unipublic coïncide avec le développement de la publicité autour de la course et des premières retransmissions à la télévision. Avant les années 1980, la Vuelta n'était pas spécialement favorables aux grimpeurs. Elle pouvait se gagner contre-la-montre ou même au sprint, et les routiers-sprinteurs étaient capables de terminer dans les dix premiers.


LES ANNÉES 1980-1991


Dans les années 1980, deux coureurs marquent de leurs empreintes les classements annexes du Tour d'Espagne : l'Espagnol José Luis Laguía qui remporte le Grand Prix de la Montagne à cinq reprises, et l'Irlandais Sean Kelly, qui remporte le classement par points à quatre reprises. (En plus de gagner le CG en 1988). Ces deux coureurs détiennent encore les records de victoires dans les classements respectifs.







L'édition 1982 marque la première affaire majeure de dopage du Tour d'Espagne avec plusieurs contrôles antidopage positifs, dont celui du vainqueur Ángel Arroyo. L'analyse de l'échantillon B confirme la décision. Arroyo prend ainsi une pénalité de 10 minutes qui le repousse au treizième rang. Il perd sa victoire au profit de Marino Lejarreta.

En 1983, la route menant aux lacs de Covadonga fait sa première apparition sur le Tour d'Espagne. Cette ascension est depuis considérée comme l'équivalent pour le Tour d'Espagne de l'Alpe d'Huez pour le Tour de France. L'année suivante, les lacs de Covadonga sont le lieu d'un duel entre le Français Eric Caritoux et l'Espagnol Alberto Fernández. Eric Caritoux résiste aux attaques de Fernández et enfile le maillot de leader à l'arrivée. Il conservera 6 secondes d'avance après le contre-la-montre finale et remportera l'épreuve, constituant le plus faible écart entre un vainqueur et son dauphin sur un grand tour.





La fin des années 1980 est marquée par l'arrivée des coureurs colombiens sur les podiums : Francisco Rodríguez en 1985, Luis Herrera, vainqueur en 1987 :winner: ou encore Fabio Parra et Óscar de Jesús Vargas en 1989. :colombie:






Le Tour d'Espagne 1991, marqué par l'annulation de l'étape reine dont l'arrivée était prévue à Pla de Beret, est également le théâtre du premier podium sur un grand tour de Miguel Indurain. Deuxième derrière Melchor Mauri, Indurain signe là son seul et unique podium sur la Vuelta. Quelques semaines plus tard, il remporte son premier Tour de France.




1992-1997 : LA DOMINATION SUISSE


Dès 1992, les coureurs suisses mettent la main sur le Tour d'Espagne. Tony Rominger remporte trois éditions consécutives en 1992, 1993 et 1994 devenant ainsi le premier coureur comptant trois victoires, Alex Zülle en remporte deux, en 1996 et 1997. En plus de ces cinq victoires, les coureurs suisses glanent quatre podiums supplémentaires grâce à Laurent Dufaux, Zülle et Rominger. Ils réalisent même un triplé historique en 1996.








La domination Suisse est interrompue en 1995 par Laurent Jalabert qui remporte son premier et unique grand tour. Jalabert remporte cette année l'ensemble des classements individuels (prouesse réalisée seulement par Rominger en 1993) et cinq étapes. Cette édition 1995 marque également le changement de position du Tour d'Espagne dans le calendrier, qui se déroule désormais à la fin de l'été.



Le Tour d'Espagne 1997 débute pour la première fois en dehors de l'Espagne. Le grand départ a lieu à Lisbonne, au Portugal.




1998-2009 : RETOUR DES LOCAUX AU POUVOIR



À partir de 1998, les coureurs espagnols remettent la main sur la palmarès du Tour d'Espagne. En douze éditions, entre 1998 et 2009, seules trois échappent aux hispaniques. Ils signent notamment 27 podiums.

en 1998 et 1999, la victoire revient à deux déçus du tour de france. Abraham olano remporte le tour d'espagne 1998 après son abandon sur le tour alors qu'il abordait la course dans la peau d'un vainqueur possible. l'année suivante, c'est l'allemand jan ullrich qui se console de son forfait sur le tour de france en remportant la course espagnole avec deux victoires d'étapes, dont le dernier contre-la-montre. lors de cette édition, l'ascension de l'alto de l'angliru est pour la première fois au programme. Jose Maria Jimenez, quatre fois vainqueur du grand prix de la montagne s'impose au sommet.

La première partie des années 2000 est marquée par la domination de Roberto Heras, qui remporte la course à quatre reprises et signe six podiums entre 2000 et 2005. Il devient recordman des victoires de l'épreuve, détrônant ainsi Tony Rominger. Heras s'est vu retirer cette quatrième victoire en raison d'un contrôle antidopage positif mais celle-ci lui fut finalement réattribuée en décembre 2012 par un tribunal espagnol. Avant de se voir finalement réattribuer la victoire, c'est le Russe Denis Menchov, dauphin de Heras sur les routes, qui fut déclaré vainqueur.




En 2001 et 2002, la victoire revient à Ángel Casero et Aitor González. En 2001, Ángel Casero ne s'est emparé du maillot or que lors de l'ultime étape en réalisant un meilleur contre-la-montre qu'Óscar Sevilla, leader depuis deux semaines.

La domination espagnole est brièvement interrompue en 2006 et 2007. Alexandre Vinokourov remporte l'édition 2006 après un long duel contre Alejandro Valverde qui manque ici de remporter son premier grand tour. Vinokourov, aidé par son coéquipié et compatriote Andrey Kashechkin fait basculer la course dans les derniers jours. Une victoire dans le contre-la-montre à la veille de l'arrivée lui permet de sceller définitivement sa victoire. L'année suivante, c'est Denis Menchov qui remporte la mise.




En juin 2008, la société française et organisatrice du Tour de France Amaury Sport Organisation annonce avoir pris 49 % des parts d'Unipublic, société organisatrice du Tour d'Espagne. Alberto Contador remporte le Tour d'Espagne 2008, signant après sa victoire dans le Tour d'Italie 2008 un rare doublé dans l'histoire du cyclisme. Seul Eddy Merckx en 1973 et Giovanni Battaglin en 1981 l'avaient réalisé avant lui.







Alejandro Valverde remporte en 2009 son premier et unique grand tour en remportant son tour national. Privé de Tour de France, Valverde fait figure de favori aux côtés de coureurs tels que Ivan Basso, Samuel Sánchez, Ezequiel Mosquera ou Cadel Evans. Il s'empare du maillot de leader au soir de la 9e étape pour le conserver jusqu'à Madrid. Cette édition fut la première à s'élancer en dehors de la péninsule ibérique, les coureurs s'élançant d'Assen aux Pays-Bas.






DEPUIS 2010 : UN PALMARÈS INTERNATIONAL



Le Tour d'Espagne 2010 marque une rupture dans l'histoire de la compétition, le palmarès s'ouvrant complètement à l'international. Vincenzo Nibali remporte la victoire, une première pour un coureur transalpin depuis Marco Giovannetti en 1990. Cette édition marque le changement de couleur du maillot de leader, qui passe de la couleur or à la couleur rouge.






L'édition 2011 est marquée par une nouvelle affaire majeure de dopage. La course est dans un premier temps remportée à la surprise générale par l'Espagnol Juan José Cobo, qui devance de 13 secondes seulement le Britannique Christopher Froome. Cobo s'illustre notamment en remportant la 15e étape au terme de l'ascension de l'Angliru. Lors de cette étape, il attaque à 6 km de l'arrivée et s'impose en solitaire. Cette performance a suscité la surprise et le doute de la part de consultants comme Jean-François Bernard ou Bertrand Duboux, rappelant ses faibles performances depuis son départ de l'équipe Saunier Duval. Mais le 13 juin 2019, soit huit ans plus tard, l'UCI annonce que Cobo a été reconnu coupable de violation du dopage, sur la base des données sur son passeport biologique, et que ses résultats de 2009 à 2011, incluant ses succès sur la Vuelta (une étape, le classement général et celui du combiné), sont susceptibles d'être effacés. Finalement, n'ayant pas fait appel, il est suspendu trois ans et déclassé de ses résultats sur la Vuelta, la victoire revenant à Froome, son dauphin. Cette victoire permet à Froome de devenir le premier coureur britannique à remporter un grand tour.

En 2012, Alberto Contador remporte sa seconde victoire sur la Vuelta, devant ses compatriotes Alejandro Valverde et Joaquim Rodríguez. Seulement quelques semaines après son retour d'une suspension pour dopage, Alberto Contador fait basculer la course lors de la 17e étape qui arrive à Fuente Dé. Contador attaque à plus de 50 km de l'arrivée, dans le Collado de la Hoz, ce qui surprend Rodríguez, sur lequel il parvient enfin à faire un écart. Il passe au sommet avec 30 secondes d'avance et profitant de la présence d'équipiers dans l'échappée, creuse l'écart dans la vallée, si bien qu'il arrive au pied de la dernière ascension du jour avec plus de 2 minutes d'avance sur le groupe Rodríguez. Ce dernier se voit obligé de faire le rythme derrière et, lorsque Valverde attaque, il perd du terrain. Devant, Contador profite de l'aide de son ancien équipier Tiralongo pour prendre plus de 2 minutes 30 secondes d'avance. Valverde parvient presque à revenir sur la tête de course mais Contador conserve 6 secondes d'avance sur la ligne d'arrivée pour remporter l'étape et le maillot rouge.






En 2013, Christopher Horner devient le plus vieux vainqueur du Tour d'Espagne en remportant la course, devançant Vincenzo Nibali, Alejandro Valverde et Joaquim Rodríguez. Il devient par la même occasion le premier Nord-Américain à gagner la Vuelta, et le plus vieux vainqueur d'un grand tour.
En 2014, Amaury Sport Organisation annonce avoir pris le contrôle total d'Unipublic, société organisatrice du Tour d'Espagne. Alberto Contador remporte cette année là son troisième et dernier Tour d'Espagne, devançant Chris Froome.

En 2016 Nairo Quintana gagne son 2e GT. et devient le 2e Colombien à remporter la Vuelta après Luchon Herrera. Il endosse le maillot rouge une 1ère fois en attaquant dans la montée de la Camperona et en parvenant à y lâcher C. Froome. Il gagnera ensuite aux Lagos de Covadonga.
Mais le fait marquant de cette édition surveint lors de l'étape de Formigal. Dès le départ Quintana va suivre une offensive à l'initiative de Brambilla ( vainqueur de l'étape ) et de Contador. Ce gros groupe va réussir à aller au bout avec plusieurs minutes d'avance, piégeant ainsi Froome.





Chris Froome remporte le Tour d'Espagne 2017, réalisant ainsi le premier doublé Tour de France/Tour d'Espagne depuis Bernard Hinault en 1978. Cette édition est marquée entre autre par un départ en France, à Nîmes.


:elephant:




Alberto Contador, pour son ultime épreuve, nous avait gratifié d'un véritable feu d'artifice, attaquant régulièrement à la moindre occasion. Il remporta sa dernière course lors de la 20e étape arrivant au sommet mythique de l'Angliru.
Le jeune colombien Miguel Angel Lopez pour son 1er GT. réussi une excellente performance en remportant 2 étapes, dont celle arrivant à la Sierra Nevada que l'on retrouvera sur cette édition de 2022. Il n'a pas depuis tenu toute ses promesses, même si il réalisa quand même un podium en 2018.








L'année suivante, le britannique Simon Yates remporte son premier grand tour.


En 2019, c'est une domination slovène puisque Primož Roglič s'impose et Tadej Pogačar termine troisième, l'Espagnol Valverde s'intercale entre les deux hommes et monte pour la septième fois sur le podium final (nouveau record).

En raison de la pandémie de Covid-19, l'édition 2020 a lieu exceptionnellement du 20 octobre au 8 novembre sur 18 étapes seulement.

En 2021 le Slovène Primoz Roglic remporte sa 3ème Vuelta d'affilée, et rejoint ainsi dans l'histoire Tony Rominger et Roberto Heras.







L'ÉDITION 2021




Le Tour d'Espagne 2021 est la 76e édition de cette course cycliste masculine sur route. Le départ est donné le 14 août à Burgos, et l'arrivée a lieu le 5 septembre à Saint-Jacques-de-Compostelle.

La course est remportée pour la troisième année consécutive par le Slovène Primož Roglič de l'équipe Jumbo-Visma. Il devient le troisième coureur seulement à remporter la course trois années d'affilée. Il s'impose avec 4 minutes et 42 secondes d'avance sur l'Espagnol Enric Mas et plus de 7 minutes sur l'Australien Jack Haig. Il s'agit de la plus grande marge entre le lauréat et son dauphin depuis la victoire en 1997 d'Alex Zulle avec 5 minutes et 7 secondes d'avance.







Roglič a d'abord pris le maillot rouge lors du contre-la-montre inaugural avant de céder le maillot aux coureurs échappés à deux reprises. Il remporte trois autres étapes, dont le contre-la-montre final.







La dix-septième étape, avec une arrivée au sommet aux Lacs de Covadonga, est la première des deux étapes de montagne qui s'annoncent décisives dans la bataille du classement général. Dans la deuxième ascension de La Collada Llomena, l'échappée principale du jour est rattrapée, tandis qu'Eiking est lâché du peloton. À 61 kilomètres de l'arrivée, Egan Bernal (Ineos Grenadiers) lance une attaque, suivi immédiatement par Primož Roglič :cheval:
(Team Jumbo-Visma). Les deux coureurs s'en vont seuls et augmentent progressivement leur avantage sur un groupe contenant les autres favoris emmenés par l'équipe Bahrain Victorious. Lors de la montée finale, Roglič lâche Bernal à 7,5 kilomètres su sommet et remporte en solitaire sa troisième victoire d'étape. Il récupère également le maillot rouge.








Dans les autres classements de la course, le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) remporte le classement par points, grâce à ses trois succès d'étapes au sprint. L'Australien Michael STORER 🥳 :green: (Team DSM) gagne le classement de la montagne et deux étapes, tandis que le Suisse Gino Mäder (Team Bahrain Victorious), cinquième du général, remporte le classement du meilleur jeune. Bahrain Victorious s'adjuge le classement par équipes et le Danois Magnus Cort Nielsen (EF Education-Nippo) remporte trois étapes et le prix de la combativité.

C'est la première fois depuis 1996 qu'aucun coureur espagnol ne remporte d'étape sur la Vuelta et c'est également la première fois de l'histoire qu'aucun Espagnol ne gagne d'étape sur l'un des trois grands tours depuis la création de la Vuelta. Le déclin ? :spamafote: :elephant:






RÉSULTATS ET CLASSEMENTS




Spoiler : :








































PALMARÈS ET RECORDS




Spoiler : :













Dernière édition par Delgato le 16 août 2022, 22:44, édité 6 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Delgato
#3513434
LE PARCOURS

















• 3 journées de repos

• 6 étapes de plaine

• 4 étapes accidentées

• 7 étapes de montagne

• 2 étapes de plaine avec une arrivée au sommet

• 1 contre-la-montre par équipes et 1 contre-la-montre en individuel



Au TOTAL 3 280,5 km et 49 372 m D+ (S1. 20 896 + S2. 13 947 + S3. 14 529). Pour rappel au Giro 50 580 m D+


ALTITUDES DES COLS :
Spoiler : :








LE GRAND DÉPART :holland:




Le départ de la 77e édition du Tour d'Espagne sera donné aux Pays-Bas. Utrecht devait initialement accueillir ce départ pour l'édition de 2020, mais la crise sanitaire avait obligé les organisateurs à revoir le parcours de la course pour le concentrer sur le territoire espagnol.
La Vuelta partira pour la deuxième fois des Pays-Bas après Assen en 2009.
"Nous avions envie de revenir aux Pays-Bas, la nation cycliste par excellence. Les Pays-Bas sont synonymes de réussite en terme d'organisation."
La ville de départ, elle, est inédite même si le Tour de France avait déjà démarré d'Utrecht en 2015.

Le contre-la-montre inaugural se déroulera à Utrecht. La 1e étape pour sprinteurs aura lieu entre Bois-le-Duc et Utrecht. La troisième étape, toute plate et en circuit, aura pour cadre de départ et arrivée la ville de Breda dans la province du Brabant-Septentrional.

Utrecht est l'une des grandes capitales mondiales du vélo. La ville néerlandaise, avec un relief majoritairement plat, dispose d'excellentes infrastructures dans lesquelles elle a investi au cours des dernières décennies, afin de porter fièrement le titre de ville bike-friendly. Avec ses nombreuses pistes cyclables et ses parkings à vélos de plus de 12 500 places, Utrecht est un véritable paradis pour les cyclistes grâce à son engagement en faveur d'un moyen de transport moderne et propre.










Étape 1 / Vendredi 19 Août 2022

UTRECHT < UTRECHT- C.l.m. par équipe

23,3 km - 28 m D +


Horaire 1er départ : 18h30
Dernier départ : 19h58








Carte et ordres de départ
Spoiler : :






COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Un contre-la-montre inaugural un peu plus long que ceux des éditions précédentes. 23,3 km qui se dérouleront sur les larges avenues d'Utrecht, sans difficultés techniques majeures. Les écarts ne devraient pas être trop importants entre les meilleures équipes. Les supporters néerlandais, passionnés de cyclisme, seront nombreux pour cet évènement grand public."




UTRECHT







Étape 2 / Samedi 20 Août 2022

's HERTOGENBOSCH < UTRECHT

175 km - 513m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h32
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30







Carte/Profils
Spoiler : :





COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Une étape globalement plate. Le seul obstacle de la journée sera un col de 3ème catégorie qui déterminera les premiers points pour le classement de la montagne. La victoire se jouera au sprint. Des rafales de vent pourraient souffler en raison de la proximité de la mer, ce qui ne manquera pas de rendre le final de l’étape un peu plus nerveuse."




BOIS-LE-DUC







Étape 3 / Dimanche 21 Août 2022

BREDA < BREDA

193,5 km - 253 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h52
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h15







Carte/Profils
Spoiler : :







COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Étape totalement plate avec un sprint garanti à l'arrivée. Les coureurs rouleront sur un terrain qui évoque plutôt les classiques du Nord :genance: que les routes espagnoles sur lesquelles se déroule habituellement La Vuelta. Un contexte qui fera travailler le peloton en tension tout au long de l’étape."




BREDA

Étape 4 / Mardi 23 Août 2022

VITORIA-GASTEIZ < LAGUARDIA

152,5 km - 2318 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h53
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30





Carte/Profils
Spoiler : :
















COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"L’étape s'achèvera sans doute par une arrivée au sprint avec un peloton trié sur le volet. À 15 km de l'arrivée, le col de Herrera sera franchi, suivi par une descente jusqu'à la ligne d'arrivée. Les sprinters capables de s’en sortir sur des terrains plus vallonnés pourront s'accrocher et disputer la victoire d'étape, mais un sprinteur pur aura plus de mal à y arriver s'il attaque trop tôt. :suspect: Attention aux éventuelles rafales de vent dans la dernière partie de l'étape."




Place des Terreaux de Lyon :elephant:





LAGUARDIA







Étape 5 / Mercredi 24 Août 2022

IRUN < BILBAO :drapbasque2:

187 km - 2952 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h57
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30




Carte/Profils
Spoiler : :















COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Une belle étape : cinq cols de montagne en compagnie des supporters basques. Les deux montées du Vivero dans la dernière partie feront le tri parmi le groupe de tête. Il sera intéressant de voir qui contrôle la course, sans aucun leader évident au classement général et pendant une journée qui ne sera pas favorable aux sprinters."




IRUN





BILBAO







Étape 6 / Jeudi 25 Août 2022

BILBAO < PICO JANO

181 km - 4117 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h37
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30





Carte/Profils
Spoiler : :













COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Une journée favorable aux échappées. L’enchaînement du col de Las Alisas et de la Collada de Bremes opérera un tri avant l'arrivée à Pico Jano. Un col inédit, long et très exigeant, qui pourrait faire flancher certains des favoris."





PICO JANO







Étape 7 / Vendredi 26 Août 2022

CAMARGO < CISTIERNA

190 km - 3303 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h30
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30





Carte/Profils
Spoiler : :








COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Une étape de près de 200 km et un terrain propice aux échappées. Le parcours suit un profil sinueux, avec la montée à San Glorio au milieu. Les favoris tenteront de garder leurs forces pour affronter le week-end, ce qui pourrait permettre à ceux qui veulent remporter des étapes de se faire entendre."





CAMARGO






CISTIERNA







Étape 8 / Samedi 27 Août 2022

LA POLA LLAVIANA < COLLĀU FANCUAYA

155 km - 3741 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h28
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h18




Carte/Profils
Spoiler : :
















COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Ce sont deux étapes très différentes que nous propose cette année la Principauté des Asturies. La première, au-dessus des 3 300 mètres d'altitude :tonton: compte quatre difficultés répertoriées pour le classement de la montagne, précédant l'ascension inédite du Colláu Fancuaya. Un col avec des rampes constantes pendant près de 10 km. Les favoris devront économiser leurs forces pour arriver en bon état à l’ascension finale."




POLA DE LAVIANA





COLLADO FANCUAYA (YERNES Y TAMEZA)







Étape 9 / Dimanche 28 Août 2022

VILLAVICIOSA < LES PRAERES. NAVA

172 km - 3671 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h53
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30




Carte/Profils
Spoiler : :














COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

" Une étape extrêmement difficile pour clôturer la première semaine. Il faudra franchir quatre cols, dont le Mirador del Fito, avant d'atteindre Les Praeres, l’arrivée au sommet de Nava, que nous avons découvert lors de La Vuelta 2018." (Victoire de S. Yates)
À noter que le dernier km est en Sterrato :hehe:




VILLAVICIOSA





LES PRAERES. NAVA

Étape 10 / Mardi 30 Août 2022

ELCHE < ALICANTE - C.l.m. individuel

31 km - 100 m D +


Horaire 1er départ : 14h40
Dernier départ : 16h55








Carte
Spoiler : :




COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

" Contre-la-montre individuel complètement plat, sur plus de 30 km. Les favoris du classement général ne devraient pas se retrouver en difficulté mais d'autres coureurs avec des profils de grimpeur pur pourraient souffrir plus que prévu. Il faudra garder un œil sur la partie finale, le long de la côte du Levant, car les rafales de vent sont souvent violentes."




ELCHE




ALICANTE







Étape 11 / Mercredi 31 Août 2022

EL POZO ALIMENTATIÓN < CABO DE GATA

191 km - 1588 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h51
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30






Carte
Spoiler : :




COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Une journée qui donnera du travail aux équipes des sprinters. Une étape avec quelques montées, mais sans trop de difficultés, qui laisse présager une arrivée massive. Les sprinters devront savoir saisir toutes les opportunités, car cette édition ne leur en offre pas beaucoup. Sur le Cabo de Gata, le vent pourrait s'avérer décisif."




ALHAMA DE MURCIA





GABO DE GATA :love:








Étape 12 / Jeudi 01 Septembre 2022

SALOBRENA < PENAS BLANCAS. ESTEPONA

193 km - 3163 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h34
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30







Carte/Profils
Spoiler : :





(Arrivée à 1,5 km du sommet)



COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Le peloton traversera la province de Malaga d'un bout à l'autre. Une journée totalement plate jusqu'à la montée à Peñas Blancas. Bien qu'il s'agisse d'un col que La Vuelta a déjà conquis, en 2022 il comptera quatre kilomètres supplémentaires, pour un total de 20 km. Un final très dur, qui pourrait bouleverser le classement général."




SALOBRENA





PENAS BLANCAS. ESTEPONA








Étape 13 / Vendredi 02 Septembre 2022

RONDA < MONTILLA

168 km - 1766 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h36
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30






Carte/Profils
Spoiler : :







COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

" Bien que la première moitié de l'étape soit un peu plus sinueuse, la seconde partie est pratiquement plate. La fatigue de Peñas Blancas pourrait rappeler à l’ordre les sprinteurs. Une journée pour les puncheurs qui devront mettre leurs équipes à contribution pour contrôler l'arrivée."




RONDA





MONTILLA








Étape 14 / Samedi 03 Septembre 2022

MONTORO < SIERRA DE LA PANDERA

160 km - 3312 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h17
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30





Carte/Profils
Spoiler : :








COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"L'étape comporte deux parties clairement distinctes : l'une plus paisible et l'autre avec des montées constantes. Si elle veut avoir des chances d’aller jusqu’au bout, l’échappée devra atteindre La Pandera avec un bel écart. La montée, un classique de La Vuelta, est plus difficile qu'il n'y paraît, sur une route étroite à l'asphalte rugueux. Elle mettra les grimpeurs à rude épreuve."




MONTORO





SIERRA DE LA PANDERA








Étape 15 / Dimanche 04 Septembre 2022

MARTOS < SIERRA NEVADA

150 km - 4018 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h21
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30





Carte/Profils
Spoiler : :










COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Montagne pure, avec plus de 4 000 mètres de dénivelé cumulé. Une étape qui s’élancera de la province de Jaén, où la chaleur jouera sans doute un rôle clé. La deuxième moitié est d'une extrême difficulté, avec des montées à l'Alto del Purche et à l’Hoya de la Mora. Un col long et très exigeant, qui avait déjà fait des siennes lors de La Vuelta 17."( Victoire de Lopez)




MARTOS





SIERRA NEVADA

Étape 16 / Mardi 06 Septembre 2022

SANLUCÁR DE BARRAMEDA < TOMARES

190 km - 1068 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h00
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30




Carte/Profils
Spoiler : :






COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

Après l’arrivée au sommet de la Sierra Nevada et une journée de repos bien méritée, les sprinteurs devront avoir récupéré leurs forces. Tomares, où Matteo Trentin a gagné en 2017, sera la dernière occasion pour les sprinters de lever les bras avant Madrid." :reflexion:




SANLUCÁR DE BARRAMEDA





TOMARES







Étape 17 / Mercredi 07 Septembre 2022

ARACENA < MONASTERIO DE TENTUDÍA

162 km - 2755 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 13h21
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30





Carte/Profils
Spoiler : :








COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Une étape exigeante, avec des montées et des descentes constantes, qui sera probablement marquée par la chaleur de l'Estrémadure. Une occasion en or pour l’échappée. La montée finale vers Tentudía n'est pas trop dure, mais elle ne réunit pas non plus les conditions pour un final au sprint. Elle sera donc peu propice à creuser de grands écarts entre les favoris. Les échappés devront s’exprimer à fond."





ARACENA






MONASTERIO DE TENTUDÍA










Étape 18 / Jeudi 08 Septembre 2022

TRUJILLO < ALTO DE PIORNAL

192 km - 3680 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h19
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30





Carte/Profils
Spoiler : :













Moins les 3 derniers km



COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Une étape difficile mais très belle, surtout dans sa partie finale. La deuxième moitié du parcours inclut la montée du Piornal par trois versants différents. D'abord par le Desesperá, puis par le Monastère de Yuste et enfin par la vallée du Jerte. Une journée pendant laquelle les équipes des prétendants à la victoire devront planifier leurs stratégies pour essayer de bouleverser le classement général."





TRUJILLO





PIORNAL








Étape 19 / Vendredi 09 Septembre 2022

TALAVERA DE LA REINA < TALAVERA DE LA REINA

139km - 2276 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 14h03
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30






Carte/Profils
Spoiler : :








COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Un itinéraire intéressant, court, mais trompeur. Le tracé est un circuit avec deux passages par le col du Piélago. 130 km pendant lesquels les échappés devront serrer les dents pour parvenir à leurs fins. Il faudra surveiller attentivement les coureurs avec une bonne vitesse de pointe et qui s'en tirent sans trop de dégâts dans la moyenne montagne, car ils auront de fortes chances de remporter la victoire."





TALAVERA DE LA REINA








Étape 20 / Samedi 10 Septembre 2022

MORALZARZAL < PUERTO DE NAVACERRADA

181 km - 3977 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 12h45
HORAIRE D'ARRIVÉE : 17h30




Carte/Profils
Spoiler : :





















COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"Nous sommes nombreux à nous souvenir de l'étape grâce à laquelle Fabio Aru a remporté La Vuelta 15. Celle-ci est très similaire. Profil classique dans la Sierra de Guadarrama, avec des ascensions aux cols de Morcuera et Canencia et deux passages par Navacerrada. Les équipes pourront se lancer dans la bataille dès le départ et faire de cette étape une journée décisive pour le classement général."




MORALZARZAL





PUERTO DE NAVACERRADA








Étape 21 / Dimanche 11 Septembre 2022

LAS ROZAS < MADRID

97 km - 773 m D +


HORAIRE DE DÉPART : 17h26
HORAIRE D'ARRIVÉE : 20h00






Carte
Spoiler : :




COMMENTAIRE DE FERNANDO ESCARTÍN :

"La Vuelta revient à Madrid. Un parcours familier, le long des principales artères de la capitale, que le peloton apprécie comme une récompense en soi. Une journée pour sourire et faire la fête. Sur le plan sportif, une arrivée au sprint et la gloire pour le vainqueur de La Vuelta 22."




LAS ROZAS VILLAGE





MADRID










Dernière édition par Delgato le 17 août 2022, 23:42, édité 10 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Delgato
#3513435
LES CONCURRENTS AU DÉPART




















ÉQUIPES INVITÉES










START-LISTE










Spoiler : :









COUREURS EN DÉTAIL





Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :


Spoiler : :



Spoiler : :

[/img-resize]


Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :



Spoiler : :







LES FAVORIS












CLASSEMENT GÉNÉRAL


















































Spoiler : :

⭐️ ⭐ ⭐ ⭐️ ⭐️

Carapaz


⭐️ ⭐ ⭐️ ⭐️

Almeida, Yates, Lopez, Mas, Higuita


⭐️ ⭐ ⭐️

Hindley, Roglic, Evenepoel, Quintana, O'Connor, Landa, Nibali


⭐️ ⭐

Mäder, Valverde, Chaves, Arensman, Kuss, Lutsenko, Pozzovivo, Sivakov


⭐️

Uran, De La Cruz, J.P.Lopez, Meintjes, Kelderman, Mc Nulty, Woods, Hirt, Pinot, Rodriguez, Ayuso, Soler, Hamilton, Vine





CLASSEMENT PAR POINTS



Spoiler : :

⭐️ ⭐ ⭐ ⭐️

Pedersen, Merlier, Bennett


⭐️ ⭐ ⭐️

Ackermann, Van Poppel, Groves


⭐️ ⭐️

Coquard, Aberasturi, Molano, Degenkolb, Hayter, Alaph, Impey


⭐️

Thijssen, Bevin, Vendrame, Stewart, Arndt




CLASSEMENT DE LA MONTAGNE



Spoiler : :

⭐️ ⭐ ⭐️

Woods, Poels , Meintjes, Pinot


⭐ ⭐️

Lopez, Carapaz, Yates, Higuita, Kuss, Quintana


⭐️

Padun, Buitrago, Vine, Herrada, Bizkarra, Rochas, Elissonde, Champoussin ...




CLASSEMENT DU MEILLEUR JEUNE



Spoiler : :

⭐️ ⭐ ⭐ ⭐️

Almeida, Evenepoel


⭐️ ⭐ ⭐️

Arensman, Mäder, Higuita


⭐️ ⭐️

Sivakov, Mc Nulty, Lopez J.P.


⭐️

Rodriguez, Ayuso, Champoussin, Buitrago





CLASSEMENT DU MEILLEUR VIEUX :gafauvel:




Spoiler : :


















:elephant:









Dernière édition par Delgato le 18 août 2022, 17:34, édité 31 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Delgato
#3513436






LIBRO DE RUTA







RÈGLEMENT






ÉTAPES AVEC ARRIVÉES AU SOMMET :


L‘article 2.6.027 du règlement UCI (concernant la règle des 3") ne s’applique pas aux étapes suivantes avec arrivée en sommet :



Spoiler : :



• 25 Août 2022. 6e Étape : Bilbao - Ascensión al Pico Jano

• 27 de Août 2022. 8e Étape : La Pola Llaviana – Colláu Fancuaya

• 28 Août 2022. 9e Étape : Villaviciosa –Les Praeres. Nava

• 1 Septembre 2022. 12e Étape : Salobreña – Peñas Blancas

• 3 Septembre 2022. 14e Étape : Montoro – Sierra de la Pandera

• 4 Septembre 2022. 15e Étape : Martos – Sierra Nevada

• 7 Septembre 2022. 17e Étape : Aracena – Monasterio de Tentudía

• 8 Septembre 2022. 18e Étape : Trujillo – Alto de Piornal

• 10 Septembre 2022. 20e Étape : Moralzarzal – Puerto de Navacerrada





BONIFICATIONS


Conformément aux articles 2.6.019 à 2.6.021 du Règlement UCI il y aura des bonifications de 10, 6 et 4 secondes à toutes les arrivées d’étape en ligne attribuées respectivement aux 3 premiers coureurs.


Il y aura également des bonifications de 3, 2 et 1 secondes dans ces
étapes, lors du “sprint intermédiaire” ou “col de montagne” indiqués ci-après (un par étape), attribuées respectivement aux trois premiers coureurs classés.

Les bonifications (SB en vert) seront octroyées lors des “sprints intermédiaires
répertoriés avec bonification" (un par étape) des étapes suivantes :


• Étapes 2, 3, 7, 11, 12, 13, 16, 17, 19 et 21.


Les bonifications (B en bleu) seront octroyées lors des cols répertoriés pour le
classement de la montagne avec bonification (un par étape) suivants :



Spoiler : :



Étape 4. Puerto de Herrera 3e cat.

Étape 5. Alto del Vivero 2e cat.(deuxième passage)

Étape 6. Collada de Brenes 1re cat.

Étape 8. Puerto de Tenebreo 3e cat.

Étape 9. La Campa 3e cat.

Étape 14. Puerto de Los Villares 2e cat.

Étape 15. Alto del Purche 1re cat.

Étape 18. Alto de Piornal 1re cat. (premier passage)

Étape 20. Puerto de la Morcuera 1re cat.





CLASSEMENT PAR POINTS :




Spoiler : :



Pour les étapes du Groupe 1 (la 2e, 3e, 13e, 16e et 21e étape) :

1er 50 points
2e 30 points
3e 20 points
4e 18 points
5e 16 points
6e 14 points
7e 12 points
8e 10 points
9e 8 points
10e 7 points
11e 6 points
12e 5 points
13e 4 points
14e 3 points
15e 2 points


Pour les étapes des Groupes 2 et 3 (la 4e, 5e, 7e, 11e, 17e et 19e étape) :

1er 30 points
2e 25 points
3e 22 points
4e 19 points
5e 17 points
6e 15 points
7e 13 points
8e 11 points
9e 9 points
10e 7 points
11e 6 points
12e 5 points
13e 4 points
14e 3 points
15e 2 points


Pour les étapes des Groupes 4 et 5 (la 6e, 8e, 9e, 12e, 14e, 15e, 18e et 20e étape) :


1er 20 points
2e 17 points
3e 15 points
4e 13 points
5e 11 points
6e 10 points
7e 9 points
8e 8 points
9e 7 points
10e 6 points
11e 5 points
12e 4 points
13e 3 points
14e 2 points
15e 1 point


Pour les étapes du Groupe 6 (la 10e étape) :

1er 20 points
2e 17 points
3e 15 points
4e 13 points
5e 11 points
6e 10 points
7e 9 points
8e 8 points
9e 7 points
10e 6 points
11e 5 points
12e 4 points
13e 3 points
14e 2 points
15e 1 point


Barème des points pour les sprints intermédiaires : 1 par étape :

1er 20 points
2e 17 points
3e 15 points
4e 13 points
5e 10 points



BARÈME GP DE LA MONTAGNE




Spoiler : :



CIMA ALBERTO FERNÁNDEZ COL DE
HORS CATÉGORIE :

1er 20 points
2e 15 points
3e 10 points
4e 6 points
5e 4 points
6e 2 points


COLS de 1re CATÉGORIE :

1er 10 points
2e 6 points
3e 4 points
4e 2 points
5e 1 point


COLS DE 2e CATÉGORIE :

1er 5 points
2e 3 points
3e 1 point


COLS DE 3e CATÉGORIE :

1er 3 points
2e 2 points
3e 1 point


COLS DE 4e CATÉGORIE :

1er 2 points
2e 1 point




DÉLAIS




Spoiler : :






RÉCOMPENSES




Spoiler : :





MAILLOTS DISTINCTIFS








HORAIRES DE DIFFUSION TV(en cours de mis à jour)



SUR GCN & EUROSPORT (1) & PLAYER










Spoiler : :


Présentation des équipes : Jeudi 18 Août de 18h15 à 19h15 sur Eurosport 2 (18h10/19h25 sur le player)


(L'émission des rois de la pédale environ 30 min avant) :

Vendredi 19 Août : 18h30 (RP 17h45)
Samedi 20 Août : 13h45
Dimanche 21 Août : 12h30
Lundi 22 Août : REPOS
Mardi 23 Août : 14h50
Mercredi 24 Août : 14h50
Jeudi 25 Août: 14h50
Vendredi 26 Août : 14h50
Samedi 27 Août : 13h20
Dimanche 28 Août : 13h
Lundi 29 Août : REPOS
Mardi 30 Août: 14h50
Mercredi 31 Août : 14h50
Jeudi 01 Septembre : 14h50
Vendredi 02 Septembre : 14h50
Samedi 03 Septembre : 14h50
Dimanche 04 Septembre : 13h15
Lundi 05 Septembre : REPOS
Mardi 06 Septembre : 14h50
Mercredi 07 Septembre : 14h50
Jeudi 08 Septembre : 14h50
Vendredi 09 Septembre : 14h50
Samedi 10 Septembre : 14h50
Dimanche 11 Septembre :







PRÉVISIONS MÉTÉO



CALIENTE :pompom:



QUELQUES CHIFFRES


Dernière édition par Delgato le 04 sept. 2022, 14:23, édité 14 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Alexstru
#3513444
Delgato a écrit :
13 août 2022, 22:45
TEASER VUELTA / PRÉSENTATION J-1



Vous pouvez déjà préparer les tapas et mettre la San Miguel au frigo ! :green: (avec modération) PS : montez un peu le son (et la qualité)



:love: :love: :love:

:applaud: :applaud: :applaud:

J'attends la présentation avec grande impatience. Je sens qu'on va se régaler !!!
Avatar de l’utilisateur
Par Delgato
#3513679
PRÉSENTATION AJOUTÉE :flags:

N'hésitez à me corriger si il y a des coquilles ou des images qui ne s'affichent pas :stereoking:

À noter que les horaires d'arrivée sont des moyennes :wink:

Certaines infos comme les startlistes complètes ou les horaires de diffusion seront ajoutées au fur et à mesure des annonces.
Pour la météo il faudra attendre les prez d'étapes.

Les notations des favoris sont assez subjectives, donc je serais ravi d'échanger avec vous et de me servir de vos suggestions pour faire des modifications, ou mises à jour en fonction des différents forfaits.

Merci de liker le teaser si ça vous plaît :jap:

Bonne lecture :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3513687
A noter la petite particularité sur la 3e étape, le passage par Baarle Nassau.
C'est une petite ville partagée entre pays-bas et belgique. C'est une enclave belge aux pays-bas. Mais dans les enclaves belges il y a encore de enclaves hollandaises. Bref, ça doit être le bordel pour payer ses impôts :elephant:
A noter que cela a permis durant la 1e GM de protéger des réfugiés belges (les méchants ne pouvaient pas passer aux pays-bas) et qu'avant la suppression des frontières en europe/benelux c'était un lieu idéal pour faire passer de la contrebande en tous genres (beurre, sucre, sel notamment) :tonton:




Par stcyrr
#3513696
La musique far west du teaser colle tout à fait aux paysages espagnols, c'est top ! :super:

Sinon au vu de leur état de forme, j'aurais mis Sivakov > Mäder.
Il est vrai que le suisse a l'expérience d'une 5e place au général l'an dernier en sa faveur. Et ce malgré le fait qu'il n'était pas le n°1 ni le n°2 de son équipe. D'ailleurs c'est toujours le cas cette année et c'est pour cette raison que pour moi Sivakov est supérieur.

:france: :elephant:

Edit : Mäder annoncé sur la Bretagne Classic, tout comme Arensman, donc pas de Vuelta pour eux :mouchoir:
Par Excess
#3513707
Wow Delgato grand fou :love: :love: :love:
Un seul bémol : l'absence du futur vainqueur Jay Vine dans le teaser :elephant:

Pour le parcours, le moins qu'on puisse dire c'est que la 3ème semaine paraît peu emballante, j'espère que ça aura le mérite de débloquer la course dans les deux premières (contrairement au Giro cette année par exemple).
En tout cas on peut avoir pas mal de vainqueurs surprise sur les étapes malplates, ça va être intéressant :popcorn:
Avatar de l’utilisateur
Par Delgato
#3513709
Merci

Oui Vine on va voir ce qu'il donne sur 3 semaines, mais pourquoi pas une victoire d'étape ou le voir jouer le gpm ?

Sinon pour le parcours ça me gène pas trop d'avoir des étapes " plus faciles " en 3ème semaine. Au contraire même pour ne pas bloquer la course. Ces dernières années cela avait plutôt bien réussi.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 15

Carlos Rodriguez aurait signé chez Movistar[…]

Selon le gars de PCS, seul la communication par […]

Il ne fera pas les flandriennes, il n'a rien &agra[…]

Tour de Croatie (2.1) 2022

L'étape du jour : https://www.procycling[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site