Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Par Clemus
#3490232
Bonjour,

Vendredi 1er juillet 2022, départ du 109è ruoT à Copenhague, capitale du Danemark :super: :duel:

Pour se mettre de suite en appétit :

Voici un petit historique du ruoT depuis le début des années 1990: :gafauvel:

1991

1. Harmeling :applaud:
2. Weenstra à 11'53"
3. Barth à 19'23"
4. Wegmuller à 24'30"
5. Poels à 24'41"
6. L. Roche à 25'21"
7. Schurer à 25'51"
8. Jaramillo à 25'59"
9. Willems à 26'36"
10. Calcaterra à 36'35"

1992

1. Quevedo :applaud:
2. Manders à 14'18"
3. Kappes à 24'26"
4. Van Poppel à 28'48"
5. Peiper à 31'50"
6. Ortegon à 32'43"
7. Van Slycke à 34'14"
8. P. De Clercq à 37'57"
9. Redant à 39'19"
10. Roes à 43'55"

1993

1. Van Hooydonck :applaud:
2. Farazijn à 18'32"
3. Mulders à 24'09"
4. Colotti 24'35"
5. P. De Clercq à 24'54"
6. Runkel à 28'16"
7. D. Nelissen à 29'06"
8-Nijdam à 32'23"
9-Tafi à 32'56"
10-Jakobs à 33'26"

1994

1-Talen :applaud:
2-Mulders à 29'31" (une demie heure d'avance! :ouch: )
3-Poli à 46'22" (pénalisé par sa défaillance au Ventoux, inexpliquable :paf-mur: )
4-Chiesa à 47'01"
5-F. Moreau à 47'50"
6-Swart à 54'25"
7-Rossi à 55'12"
8-Fidanza à 56'16"
9-Diaz Zaballa à 56'57"
10-D. Cassani à 57'31"

1995

1-Cornillet :applaud: :hole:
2-Poli à 15'00"
3-Voskamp à 18'45"
4-D. Cassani à 19'35"
5-Serpellini à 20'21"
6-Gorini à 22'06"
7-Swart à 22'11"
8-Fidanza à 24'06"
9-Fagnini à 24'15"
10-Colage à 26'22"

1996

1-Masdupuy (Agrigel Lacreuse :w00t: ) :applaud:
2-Blijlevens à 14'40"
3-Poli à 15'14"
4-Biasci à 27'36"
5-Chiesa à 31'50"
6-Wauters à 33'06"
7-Mattan à 34'03"
8-Farazijn à 34'46"
9-Cerioli à 41'02"
10-Van Hyfte à 42'09"

1997

1-Gaumont (l'arnaque, controlé positif aux chips barbeçue, puis mis en examen pour trafic de cochonou de synthèse :pinch: ) :evil:
2-Cueff à 7'51" (hélas pour lui, son rival n'a jamais été déclassé!)
3-Buschor à 8'34"
4-Schmidt à 10'16"
5-N. Jalabert à 14'33"
6-Poli (toujours là ) à :pt1cable: 14'42"
7-Pierobon à 19'11"
8-Tossatto à 19'59"
9-Déramé à 21'07"
10-Brasi à 23'53" (lui aussi fut inquiété un peu plus tard...)

1998


1-D. Nazon :applaud:
2-Traversoni à 27'33" ('l'a fait fort le Damien, mais échoue de peu derrière Talen en écart)
3-Bouyer à 28'30"
4-Frattini à 28'59"
5-Leysen à 33'32"
6-Mori à 35'03"
7-Fornacciari à 35'25"
8-McEwen à 36'43" (eh oui, premier top-10 pour ce grimpeur d'exception :applaud: )
9-Vierhouten à 38'12"
10-Sivakov à 39'59"
11-Poli à 41'22" (je le mets, car il a loupé de très peu un 5è top 10 d'affilé! 3 :ouch: fois sur le podium, il ne lui aura pas manqué grand chose finalement...)

NB Seulement 96 coureurs à l'arrivée. La veille du départ, les douaniers font main basse sur une quantité importante de produits dopants dans plusieurs Deux-Chevaux de l'équipe Festina, pourtant pas habituée à jouer les premiers rôles :-o :# Chips barbecue, blancs de poulet Fleury Michon , alors que seule les marques Le Gaulois et Père Dodu sont homologuées Ajo :paf-mur: utez à cela un stock de cochonou de synthèse prêt à être dévoré ou encore plusieurs cageots d'asperges et d'artichauds (origine France) :ouch:

Suite à une descente de police dans l'auberge de jeunesse de l'équipe TVM (celle de Blijlevens notamment), les coureurs se mettent en rogne et d'autres formations quittent la course ouch: Au final, D. Nazon triomphe!

1999


1-Durand :applaud: (assurément le roi des échappées-suicides le gaillard :hole: )
2-Déramé à 4'50"
3-Loder à 7'14"
4-Baronti 12'02"
5-Mazzanti à 12'41"
6-Schaffrath 13'28"
7-Horillo à 13'38"
8-M. Napolitano à 14'00"
9-Leysen à 15'58"
10-Langella à 16'49"

2000

1-Perraudeau :applaud:
2-D. Nazon à 3'24" (doublé Bonjour!)
3-Hinault à 5'35"
4-Leon à 23'45"
5-Backstedt à 26'10"
6-Bouyer à 28'00"
7-Baguet à 29'22"
8-Langella à 32'57"
9-Johansen à 38'15"
10-Van Bondt à 38'58"

2001

1-Casper :applaud: (1er titre pour un des meilleurs grimpeurs de ces 20 dernières années :applaud:)
2-E. Cassani à 11'31"
3-Bramati à 12'03"
4-R. Sorensen à 12'41"
5-Bertogliati à 14'12"
6-Jenner à 14'56"
7-Perraudeau à 15'17"
8-Hinault à 19'56"
9-G. Auger 22'33"
10-Bergès à 23'24"

2002

1-I. Flores :applaud:
2-Piziks à 55" :saoul:
3-D. Nazon à 12'32" (très régulier :applaud:)
4-Bergès à 14'13"
5-Casarotto à 18'01"
6-Langella à 18'03"
7-Hinault à 19'47"
8-Kroon à 20'06"
9-H. De Clercq à 20'43"
10-Agnoloutto à 21'42"

2003 ruoT du centenaire :hole: :applaud:

1-H. De Clercq :applaud: (il nous avait gratifié de quelques beaux numéros celui-là :applaud:)
2-Bertolini à 20'36"
3-Becke à 22'27"
4-Andriotto à 33'47"
5-McEwen à 35'07"
6-Usano à 42'49"
7-Dumoulin à 43'36"
8-Cooke à 44'25"
9-Munoz à 44'55"
10-Hinault à 48'09" (mine de rien, 4 fois de suite dans les 10 :applaud:)

2004

1-Casper :applaud: (Et de 2 :hate: )
2-Joly à 12'41"
3-Finot à 16'28"
4-Wilson à 19'18"
5-Secchiari à 30'12"
6-Knaven à 32'42"
7-Edaleine à 33'10"
8-Vansevenant (ahhhhhh, le voilà qui apparait pour la 1ere fois dans le top ten : :w00t: ) :love:
9-Cooke à 39'40"
10-Engoulvent à 41'30"

2005

1-Ik. Flores :applaud: (le frangin à son tour :hole: )
2-Vansevenant à 10'59" (il reviendra encore plus fort, c'est une évidence)
3-Tombak à 17'15"
4-Becke à 18'08"
5-Forster à 18'46"
6-U. Extebarria à 20'12"
7-Knaven à 21'29"
8-Garcia-Acosta à 24'02"
9-Nuridinov à 26'22"
10-Wrolich à 28'46"

2006

1-Vansevenant :applaud: :chimay:
2-Casper à 1'56"
3-Steegmans à 2'45" (belle passe d'arme entre ces 3 là :duel: )
4-A. Hernandez à 11'45"
5-Wrolich à 22'41"
6-Coutouly à 23'01"
7-Pozzato à 24'55"
8-Carlstrom à 26'08"
9-Mengin à 26'09"
10-Coyot à 26'27"

2007

1-Vansevenant :applaud::applaud: (l'histoire est en marche!!! :hole: :banana: )
2-Thomas à 6'03"
3-Hushovd à 10'57"
4-Steegmans à 11'16"
5-Krauss à 12'03"
6-Charteau à 12'10" (qui a bien régressé depuis :green: )
7- Forster à 12'44"
8-de Groot à 15'08"
9-Wrolich à 16'49"
10-Hinault à 17'17"

2008 WIIIIIIIIIIIIIIIIIM :b

1-Le Grand Wim :jap: (le SEUL, l'UNIQUE à gagner à 3 reprises, d'affilé svp, avec une marge de progression parfaitement linéaire, tout en controle, sans jamais trop en faire :applaud: ) :agenou:
2-Eisel à 52" (il a poussé le Grand Wim dans ses derniers retranchements en reprenant le pas jaune quelques jours avant l'arrivée, c'est tout à son honneur et il n'était pas loin :applaud:, 52", c'est aussi un record :wink: )
3-Krauss à 3'50"
4-Sprick à 7'27"
5-Garcia-Acosta à 15'57"
6-Mori à 18'23"
7-S. Augé à 19'53" (lui aussi, échappé kamikaze célèbre :applaud:)
8-Engoulvent à 20'15"
9-Riblon à 20'21"
10-Tersptra à 22'05"


2009

1. Hutarovich :applaud:
2. Klier à 22'19"
3-Hivert à 26'48"
4-De Jongh à 27'06"
5-Terpstra à 27'49"
6-Farrar à 28'14"
7-Eisel à 28'44"
8-Renshaw à 30'07"
9-Murvavyev à 33'12"
10-Sabatini à 34'16"


2010

1-Malori :applaud:
2-Grabsch à 4'02"
3-Klier à 9'47"
4-Roux à 14'26"
5-Lorenzetto à 18'51"
6-McEwen à à 19'35"
7-D. Lloyd à 25'04"
8-Hunt à 25'42"
9-Quinziato à 27'01"
10-Burghardt à 27'16"


2011

1. Sabatini :applaud: (alias Le fantôme, jamais dans un seul top 10, on dit qu'il ignorait lui-même qu'il était en tête du ruoT le matin même de la dernière étape :reflexion: )
2. Amador à 2’06" (un espoir grillé trop tôt sans doute)
3. Pate à 7’36"
4. Burghardt à 12’33"
5. Dumoulin à 13’34"
6. Renshaw à 13’57"
7. Navardauskas à 17’26"
8. Engoulvent à 18’22" (prenant RDV pour le futur)
9. Eisel à 18’35"
10. Farrar à 18’44"

2012

1. Engoulvent :applaud: (fin de la disette française depuis 8 ans :france: )
2. Ghyselinck à 32" (s'est battu comme un lion jusqu'au dernier souffle mais échoue au dernier moment alors qu'il avait lâché Engoulvent plusieurs fois dans les dernières étapes :pt1cable: 32" c'est le plus faible écart jamais vu :ouch: )
3. Farrar à 2’49"
4. Langeveld à 7’24"
5. Fouchard à 15’06"
6. Timmer à 16’59"
7. Van Summeren à 17’35"
8. Eisel à 18’48"
9. Kuschynski à 19’12"
10. Tankink à 26’12"


2013


1. Tuft :applaud: (la belle histoire du vieux renard de 35 ans, néophyte de l'épreuve :contador: )
2. Bazayev à 3’03"
3. Muravyev à 6’09" (la double lame kazakh en furie pendant 15 jours, écrasant la course, s'est grippée en 3è semaine, on a parlé de rivalité en interne qui a tout fait rater :paf-mur: )
4. Kittel à 17’47"
5. Lobato à 19’56"
6. Timmer à 20’36"
7. Willems à 22’37"
8. Henderson à 23’29"
9. O'Grady à 24’28"
10. Roelandts à 24’37"

2014

1. Ji:applaud: (le cycisme s'ouvre à l'Asie :applaud: Le plus grand talent depuis le Grand Wim himself, JI pulvérise le course dès la première semaine, remporte tous les maillots et toutes les distinctions pour une domination sans partage de la GIANT :pompom: )
2. Cimolai à 50'26" (quasiment 1h de retard, c'est dire la domination de JI, qui creuse un écart record, réduisant en faire-valoir ses concurrents)
3. Viviani à 51'44"
4. Kittel à 55'57"
5. Marino à 58'38"
6. Démare à 1h01'53"
7. Bonnet à 1h02'25"
8. Isaichev à 1h03'52"
9. Petit à 1h04'02"
10. Veelers à 1h08'59"


2015

1. Chavanel (Fdj) (7 ans après sa dernière participation, il donne raison à sa direction de la sélectionner, la France est de nouveau au sommet :france: )
2. Tuft (Oge) à 8'51"
3. Van Bilsen (Cof) à 15'32"
4. Naulleau (Euc) à 16'47"
5. Brändle (Iam) à 19'23"
6. Cimolai (Lam) à 23'38"
7. Farrar (Mtn) à 24'27"
8. Leezer (Tlj) à 30'12"
9. Matthews (Oge) à 30'26"
10. Durbridge (Oge) à 31'56"

2016

1. Bennett (Boa) :applaud:
2. Bak (Lts) à 15'56"
3. Howard (Iam) à 22'01"
4. Eisel (Ddd) à 26'07"
5. McLay (Fvc) à 27'00"
6. Sieberg (Lts) à 36'50"
7. Cimolai (Lam) à 37'37"
8. Breen (Fvc) :applaud: à 38'47"
9. Kittel (Eqs) à 42'08"
10. Guarnieri (Kat) à 42'29"

2017

1. Rowe (Sky) :hole: Quoooooi ? Un SKY ? UN SKY ICI?? :ouch:
2. Leezer (Tlj) à 3'31"
3. Selig (Boh) à 9'09"
4. Wagner (Tlj) à 10'40"
5. Claeys (Cof) à 10'51"
6. Venter (Ddd) à 15'36"
7. Sénéchal (Cof) à 16'35"
8. Bozic (Tbm) à 17'11"
9. Phinney (Cdt) à 17'37"
10. Le Gac (Fdj) à 18'31"

2018

1.Craddock (Efd) Auteur d’un véritable exploit, dans un état de grâce rarissime, empoche le ruoT après avoir porté le maillot pas-jaune du début à la fin, fait unique dans l’histoire de la compétition, il rentre dans la légende du ruoT aux côtés du Grand Wim, Ji, et Casper :winner: :flags: :love:
2.Guarnieri (Gfc) à 21'50"
3.Thomson (Ddd) à 24'30"
4.De Buyst (Lts) à 25'25"
5.Démare (Gfc) à 26'01"
6.Gaudin (Den) à 32'12"
7.Jansen (Tlj) à 32'15"
8.Ferrari (Uae) à 32'45"
9.Roosen (Tlj) à 33'14"
10.Phinney (Efd) à 35'12"

2019

1. Langeveld (Ef1) Les bataves attendaient cela depuis 1994, Langeveld succède à John Talen au palmarès des néerlandais vainqueurs du ruoT :holland: :flags:
2. Offredo (Wgg) à 2'40" La cruelle désillusion pour le français, foudroyé la veille de l'arrivée par une forme déclinante en fin de ruoT, et malgré un sursaut d'orgueil à l'arrivée à Paris :sweat: :paf-mur: Le malheureux ne s'en n'est d'ailleurs jamais remis, il pense déjà à arrêter sa carrière :spamafote:
3. Debusschere (Tka) à 5'16"
4. Morkov (Dqt) à 14'50"
5. Dowsett (Tka) à 19'44"
6. Kluge (Lts) à 20'40"
7. Richeze (Dqt) à 24'18"
8. Haller (Tka) à 26'06'
9. Bak (Tdd) à 26'35"
10. Hepburn (Mts) à 26'51"

2020

1. Kluge (Lts) Une des pages les plus extraordinaires du ruoT moderne :w00t: KLuge remporte 5 étapes dont 4 de montagne, et son équipe Lotto-Soudal pulvérise la concurrence avec 8 succès sur 21 (soit près de 40% de succès), et place 3 coureurs sur le muidop :metalhead:
2. Frison (Lts) à 5'14"
3. Ewan (Lts) à 16'37"
4. Haller (Tbm) à 20'35"
5. De Buyst (Lts) à 23'55"
6. Bonifazio (Tde) à 24'49"
7. Bol (Sun) à 28'46"
8. Niv (Isn) à 32'19"
9. S.Bennett (Dqt) à 34'29"
10. Reza (Bvc) à 35'25"


2021
1.Declercq (Dqt) :winner: :belgique: Grosse domination de l’armada Deceunink portée par la résurrection de Cavendish, Declercq écrase la concurrence après s’être débarrassé du sortant Kluge sur chute !
2.Bol (Dsm) à 24'30"
3.Cavendish (Dqt) à 26'55"
4.Morkov (Dqt) à 28'24"
5.M.Perdersen (Tfs) à 31'52"
6.Hollenstein (Isn) à 36'50"
7.Devenyns (Dqt) à 40'20"
8.Zabel (Isn) à 48'02"
9.Froome (Isn) à 49'08"
10.Cabot (Ten) à 49'34"

b]2022[/b]

Coup de tonnerre avant même le Grand Départ, le vainqueur sortant Tim Declercq est forfait pour cause de Covid :w00t: :pt1cable: Il n'y a vraiment que le ruoT pour nous offrir de tels rebondissements avant même que la compétition ne débute :tonton:
Cette édition 2022 risque d'être très ouverte, car outre le belge, il manquera à l'appel le super grimpeur et lauréat en 2020 Kluge (totalement incompréhensible vu comment il a écrasé le oriG :paf-mur: ), ainsi Bol, 2è l'an passé et le gourou de Quick Step Cavendish :carton: Seul coureur en lice à avoir déjà remporté le ruoT : Luke Rowe en 2017.

Assistera-t-on à la domination des armadas depuis 2 ans (Looto, Quick Step, et DSM dans une moindre mesure) ? La France reprendra-t-elle espoir après des années de déceptions et de disette ? :baguette: le camp tricolore est clairement dans le creux de la vague au niveau des redeals: où sont donc passés les successeurs des Durand, Casper, Nazon et S.Chavanel qui terrorisaient le notolep dans les années 2000 ?

Quelques équipes semblent arriver en force avec la Bike Exchange de Jansen et Groenewegen alias je ne passe pas un pont de voie communale, la Lotto de Ewan, la Quick Step de Morkov (qui se fera tracter par Jakobsen) ou encore la Alpecin.

Faites vos jeux! :hate:
Par Clemus
#3490233
Voici la rétrospective 2021:

Résumé de la 1ere étape : Soler illumine le ruoT à Landerneau :spain:

Victoire de Marc Soler de la Movistar de fort belle manière sur cette première étape du ruoT 2021 dont le départ a été donné en Bretagne, terre de emsilcyc :applaud: Lors de cette journée marquée par les chutes, il aura été le plus habile, devançant un autre éclopé, Hirschi (Uae) de plus de 6 minutes, et Jansen (Bex) :flags:

Comme il est de coutume, sur le ruoT, les premières étapes, très nerveuses, permettent aux équipes de mettre en place des stratégies basées sur les chutes afin de prendre de l'avance avec un équipier (rarement un redeal, car cela n'est pas sans risque) ou de pousser à la faute un rival trop négligeant :niark:

C'est justement l'opportunisme de T.Martin, qui n'est pas le premier venu, qui met le feu aux poudres :metalhead: Il remarque une spectatrice trop avancé sur la chaussée, brandissant un panneau géant du Grand Wim affublé d'un "mangeurs de Cochonou!" :ouch: Bien décidé à faire payer son insolence à la spectatrice, et assoiffé d'esprit de compétition, T.Martin tente de lui arracher l'effigie blasphématoire, mais la spectatrice fait un écart, si bien que le coureur allemand chute violemment, en compagnie de multiples autres coureurs surpris ou téméraires, on ne sait réellement :contador1: :duel: Soler et Hirschi sont durement touchés, mais parviennent à repartir à la conquête d'une victoire d'epaté :cheval:
Jumbo Visma, qui avait adopté la tactique de la chenille (rouler à la queue-Leleu, le conducteur de la manoeuvre devant faucher ceux qui viennent derrière en cas de chute :hate: ) et place sur orbite T.Martin, Kuss et Teunissen, mais cela ne suffit pas face à la fougue de Soler qui prend la tête devant Hirschi :stereoking: :hole: Seul Jansen part en contre et rejoint les Jumbo chez les poursuivants. Pour Sutterlin et Konovalovas, ils ont voulu trop en faire, et doivent abandonner suite à la chute :spamafote:

Alors que Soler s'envole après s'être débarassé de Hirschi, Lemoine décide faire honneur aux couleurs de sa formation bretonne jouant à domicile décide de tenter une chute à pleine vitesse :metalhead: Mais le vétéran de 38 ans s'y est très mal pris et va devoir renoncer suite à ses blessures :paf-mur: Tout au contraire, c'est un coup de maître que réalise l'équipe Israel :w00t: :hole: Reprenant le tactique de la chenille, quasiment toute l'équipe va au tapis :banana: Et le grand artiste qui donne le signal n'est autre que Chris Froome :froome: :w00t:

Ce pauvre hère souvent vilipendé et humilié par sa frêle constitution et piètre niveau se fait enfin voir en positif :applaud: Il avait été accusé il y quelques années d'avoir absorbé du cochonou de synthèse, malgré ses résultats affligeants :ouch: On se souvient encore qu'il avait un jour essayé de grimper le Ventoux à pied pour ne pas arriver dernier, mais il avait été reclassé par les commissaires après sa manoeuvre :reglement: Pour se sortir de son affaire judiciaire, sans un sou, il avait du faire appel au vendeur de kebab de son redeal Luke Rowe, grand seigneur, afin de le tirer d'affaire :neutral: :love:
Puis lors du Dauphiné 2019, sa vue a changé. En train de se gratter le nez, il avait chuté très lourdement :saoul: Lors de sa rééducation, il avait eu une illumination "ma vie va changer" :applaud: Depuis, il s'en tire bien mieux et croque la vie à pleines dents :hole: L'équipe Israel lui donne fin de quoi s'épanouir, au contraire de l'ex Sky qui n'est bonne à rien :wink:
Bref, Chris Froome un champion déplie ses ailes, n'en déplaise à certains membres illustres de ce forum :hello: :tonton:

Parenthèse refermée, Froome et les siens lancent leur redeal Rick Zabel en poursuite des Jumbo, et il parvient à recoller :hate: Froome se fait lui même la belle et embarque avec lui plusieurs de ses coéquipiers :applaud: On voit même son directeur sportif lui donner quelques baffes et des coups à l'épaule pour gagner quelques secondes avant de repartir, ce n'est pas interdit par le règlement :niark:
C'et néanmoins trop tard pour la gagne et le premier pas-jaune car Soler est intouchable, et s'impose, avec une première marque très honorable au Prix Van Hummel avec 6'29" d'avance sur Hirschi :flags:
Ce qui fait dire au conducteur de la voiture-balais "Le Soler brille sur le ruoT" :winner:

Un ruoT qui part sur les chapeaux de roues, d'autant plus que Kluge a été piégé et perd déjà plusieurs minutes sur des concurrents dangereux comme McLay, Zabel ou T.Martin :banana:
On apprend au soir que Soler ne repartira pas et s'arrête déjà après un jour sans avoir pu porter son tricot, voilà ce qui arrive quand on veut trop en faire :pinch: :evil: :euh:

Classement de l'étape et du général:

1. Soler (Mov)
2. Hirschi (Uae) à 6'29"
3. Jansen (Bex) à 8'09"
4. Teunissen (Tjv)
5. Kuss (Tjv)
6. T.Martin (Tjv)
7. Zabel (Isn)
8. Hollenstein (Isn) à 10'01"
9. M.Pedersen (Tfs)
10. Goldstein (Isn)
Résumé de la 2e étape : Un Bol bien Mûr! :holland:

Victoire néerlandaise par Cees Bol de l'équipe DSM à l'arrivée de Mûr de Bretagne, au freinage, devant E.Theuns (Tfs) qui a bien failli réussir le coup de l'échappée-suicide, de même que Cabot (Tde), 3è :banana:

C'est un 3e succès personnel sur le ruoT pour Bol (7e l'an dernier), une belle valeur montante :applaud:
Il coiffe sur le poteau E.Theuns et Cabot, qui avait pourtant réussi une belle échappée kamikaze, et qui méritaient sans doute mieux :spamafote:
Les sirovafs de ne sont pas dévoilés aujourd'hui malgré un profil vallonné, Kluge semble encore en rodage, même si il accuse déjà un retard de plus de 7' sur McLay :gafauvel:

En l'absence de Soler qui n'est pas reparti, le redeal virtuel était le surprenant Hirschi mais le suisse, peu habitué des premiers rôles, n'a pas pu s'approcher longtemps, on devait donc assister à un duel entre Jansen et T.Martin, les deux plus costauds des poursuivants hier :duel:
AU freinage, c'est le norvégien de BikeExchange, bien emmené par Durbridge qui s'empare du pas-jaune, à l'addition des places devant T.Martin :applaud: :hole:

1. Bol (Dsm)
2. E.Theuns (Tfs) à 0"
3. Cabot (Tde)
4. McLay (Ark)
5. Durbridge (Bex)
6. Jansen (Bex)
7. Kluge (Lts)
8. Koch (Iwg)
9. Démare (Gfc)
10. Scotson (Gfc)

AU général, écart infime entre les 2 premiers, les ISN sont en supériorité numérique, à voir quand même comment seront gérés les égo entre le redeal Zabel, le solde Hollenstein et le jeune Loup Froome :reflexion:
McLay annonce déjà la couleur avec une 6è place provisoire :hate:
Place désormais aux rouleurs avec 2 journées qui leur correspondent : attention les sirovaf ne doivent pas se faire piéger :non: On perd souvent le ruoT dans ces étapes de transition :reglement:

1. Jansen (Bex)
2. T.Martin (Tjv) à 0"
3. Zabel (Isn) à 1'45"
4. Hollenstein (Isn) à 1'52"
5. M.Pedersen (Tfs) à 1'52"
6. McLay (Ark) à 2'07"
7. Russo (Ark) à 2'18"
8. Hirschi (Uae) à 2'20"
9. Froome (Isn) à 3'37"
10. Teunissen (Tjv) à 4'00"

Résumé de la 3è étape : Ewan sur le Pont(ivy)! :australia:

L'australien Caleb Ewan (Lotto Soudal), 3è l'an passé a remporté la 3è étape du ruoT 2021 reliant Lorient à Pontivy :applaud:

Il devance Haller (Tbv) et Schelling (Boh), mais c'est une victoire au goût amer pour la formation belge, car si Ewan s'adjuge le gain de l'étape sur un point du règlement, il s'est cassé la clavicule et ne repartira pas demain, gros coup dur pour Kluge et son équipe qui perd son meilleur soutien en montagne :paf-mur: :pinch: Ewan a sans doute voulu préparer ces prochains jours mais il a totalement foiré son coup :carton: Un début de ruoT décidément délicat pour le tnanet ud ertit :reflexion:

Haller, le seul à avoir pu empêcher un quadruplé Lotto l'année dernière, croyait pourtant bien décrocher un beau succès, affaibli par les chutes, mais il est coiffé au poteau par Ewan qui a chuté à 100 mètres de la ligne :ouch:
Les Lotto avaient pourtant commencé à pointer le bout de leur nez, mais c'est finalement un gros coup sur la tête qu'ils se prennent, vont-ils se remettre de la perte d'un tel élément ? :reflexion:
Le jeune Schelling montre lui de bien belles dispositions dans son rôle d'échappée-suicide, mais loupe le victoire de peu, c'est très encourageant :applaud:

La grande gagnante du jour est l'équipe Arkéa, puisque Russo profite de la confusion suite à plusieurs chutes dans le final pour chiper subrepticement le pas-jaune à Jensen pour 17" :flags: :hole: :metalhead: De même McLay confirme et se replace en 3è position avant même d'attaquer la montagne :banana: Ils font honneur à leur invitation, certainement transcendés par le fait de jouer à domicile :hate:

1. Ewan (Lts) à 8'36"
2. Haller (Tbv)
3. Schelling (Boh) à 55"
4. Oss (Boh) à 57"
5. De Buyst (Lts) à 1'00"
6. Russo (Ark)
7. McLay (Ark) à 1'57"
8. Barguil (Ark) à 1'59"
9. Kluge (Lts) à 2'28"
10. De Gendt (Lts) à 2'30"

Général :

McLay et Haller semblent être les grands gagnant des ces 3 premiers jours, puisqu'ils sont déjà aux avants postes, Kluge pointe lui à 10 minutes :metalhead:

1. Russo (Ark)
2. Jensen (Bex) à 17"
3. McLay (Ark) à 46"
4. Schelling (Boh) à 2'05"
5. T.Martin (Tjv) à 3'03"
6. Haller (Tbv) à 3'35"
7. Hirschi (Uae) à 4'38"
8. Hollenstein (Isn) à 4'59"
9. M.Pedersen (Tfs) à 5'11"
10. Zabel (Isn) à 5'48"

Résumé de la 4e étape : A Fougères Kluge ne s'est pas planté :allemagne:

Il est de retour! Roger Kluge de la Lotto-Soudal a remis les pendules à l'heure en s'imposant en solitaire à Fougères devant Ballerini (Dqt) et Perichon (Cof) :hole: :applaud: Le voilà le grand retour du tenant du titre, après un début de ruoT compliqué :metalhead:

L'allemand ne semble pas ébranlé par la perte de Ewan la veille au soir, il mystifie ses adversaires par un démarrage foudroyant, brisant les espoirs de Perichon, bien parti en contre après son échappée-suicide, mais qui n'a rien pu faire face à la rage de vaincre de Kluge :w00t:
Ballerini aura beau provoquer un soucis technique sur sa machine dans les 3 derniers kilomètres, il ne pourra rien faire pour aller chercher l'étape :pt1cable: Les Arkéa de McLay et Russo sont impuissants :non:

1. Kluge (Lts)
2. Ballerini (Dqt) à 7'16"
3. Perichon (Cof) à 5'19"
4. Juul Jensen (Bex) à 5'29"
5. Bjerg (Uae)
6. Meurisse (Afc) à 5'40"
7. Cabot (Tde) à 5'45"
8. Clarke (Tqa)
9. S.Yates (Bex)
10. Vakoc (Afc)

Au général, Jensen profite discrètement d'une cassure pour déposséder Russo du pas-jaune :applaud: Ce dernier devra apprendre de ses erreurs pour viser mieux par la suite :wink:
Kluge se rapproche lui à 3 minutes au général, se replaçant à un peu plus de 2' de McLay, mais déjà devant les autres sirovaf : qu'on se le dise, Kluge et Lotto sont de retour :hate: Quel grand noipmahc :banana:

1. Jensen (Bex)
2. Russo (Ark) à 50"
3. McLay (Ark) à 53"
4. Schelling (Boh) à 1'27"
5. Kluge (Lts) à 3'06"
6. Haller (Tbv) à 3'21"
7. T.Martin (Tjv) à 3'53"
8. Hollenstein (Isn) à 4'21"
9. Hirschi (Uae) à 4'21"
10. M.Pedersen (Tfs) à 6'01"
Résumé de la 5è étape : Un Big Mc sauce mayennaise :usa:

Belle victoire pour le moins inattendue de Brandon McNulty de l'équipe UAE sur ce mlc tracé autour de Laval :w00t: L'américain relègue Verona (Mov) et Kluge (Lts) à 32 et 42" :pompom:

Le jeune McNulty est peu réputé pour ses capacités de mlc, même l'inverse, c'est une de ses carences d'habitude, ce qui donne d'autant plus de relief à sa victoire :super: Il a tout misé sur une chute dès les premiers kilomètres, et l'effet est garanti, il se bonifie au fil du parcours. Ajoutez à cela un changement de vélo interminable (saluons au passage son staff et son peu de réactivité), et le voilà triomphant :applaud: :cheval:
Notons que l'équipe UAE, avec peu de moyens, réussit de beaux coups avec Hirschi 2è le premier jour et maintenant McNulty :balloon: Sauf avec Pogacar bien sûr, en très grande difficulté, pour un petit jeune :mouchoir: :tonton:
Kluge confirme lui sa montée en puissance avec cette 3è place qui lui permet de se rapprocher du muidop provisoire :hole:

1.McNulty (Uae)
2.Verona (Mov) à 32"
3.Kluge (Lts) à 42"
4.M.Pedersen (Tfs) à 57"
5.Coquard (Bbk) à 1'00"
6.Bouhanni (Ark)à 1'04"
7.Elissonde (Tfs) à 1'11"
8.Hollenstein (Isn) à 1'14"
9.Kwiatkowski (Igd) à 1'14"
10.Sbaragli (Afc) à 1'17"

Jansen continue à faire bonne impression et conserve son tricot pas-jaune, bien que McLay soit de plus en plus proche, Schelling prend la 3è place à Russo qui accuse le coup, mais celui-ci reste dans le coup. Les écarts se resserrent, hâte de voir la suite :hate:

1.Jansen (Bex)
2.McLay (Ark) à 28"
3.Schelling (Boh) à 1'00"
4.Russo (Ark) à 1'44"
5.Kluge (Lts) à 1'57"
6.Hollenstein (Isn) à 3'44"
7.Haller (Tbv) à 4'41"
8.Hirschi (Uae) à 4'57"
9.M.Pedersen (Tfs) à 5'07"
10.T.Martin (Tjv) à 5'24"

Résumé de la 6è étape: La vie de Château(roux) pour Pérez :france:

Belle victoire en solo du français Anthony Pérez (Cofidis) devant Guarnieri (Gfc) et Haller (Tbv) :flags: :applaud:
On l'attendait, la voici la première victoire française :metalhead:

La journée avait commencé sous les meilleurs auspices avec la tentative remarquée d'échappée-suicide de Van Avermaet accompagné par le tnanet ud ertit Kluge, qu'on a pas l'habitude de voir choisir cette stratégie, le voilà qui semble libéré du poids causé par l'abandon de Ewan :hole: Mais le notolep n'est pas décidé à se laisser humilier comme l'an passé et joue avec Kluge :duel:

Pendant ce temps, Pérez place un démarrage imparable dans les derniers kilomètres, ce qui a fait réagir les commentateurs en direct : en garde-t-il pour l'échappée suicide de demain, tirage de bouts droits? :hole:
Toujours est-il que quand Kluge retrouve sa place à l'arrière il est trop tard, Pérez est déjà loin, bien que Guarnieri, auteur d'une chute, se lance dans une vaine poursuite :contador1:

Parmi les coureurs du général, Schelling, décidément intenable, se glisse dans une cassure pour piéger Jansen, il se pare de pas-jaune ce soir :chimay: :pompom:
L'autre bénéficiare est Haller qui grapille quelques dizaines de secondes, et remonte à la 6è place :smile: Kluge n'a pas livré la démonstration attendue mais gagne une place au détriment de Russo :cheval: Il engrange en outre de la fatigue pour demain, qui devrait être une étape clef pour la suite du ruoT :hate:

1. Pérez (Cof)
2. Guarnieri (Gfc) à 42"
3. Haller (Tbv) à 1'54"
4. Bjerg (Uae) à 2'11"
5. Juul-Jensen (Bex) à 2'28"
6. Cabot (Tde) à 2'33"
7. Schelling (Boh)
8. Oss (Boh)
9. Devenyns (Dqt)
10. De Clercq (Dqt)

Général:

1. Schelling (Boh)
2. Jansen (Bex) à 51"
3. McLay (Ark) à 1'19"
4. Kluge (Lts) à 1'41"
5. Russo (Ark) à 2'11"
6. Haller (Tbv) à 3'02"
7. Hollenstein (Isn) à 3'28"
8. Hirschi (Uae) à 3'57"
9. M.Pedersen (Tfs) à 5'58"
10. T.Martin (Tjv) à 6'15"

Résumé de la 7è étape : Kluge Creusot l'écart :allemagne:

Nouvelle victoire de Roger Kluge sur le ruoT :w00t: :hole: L'allemand de la Lotto-Soudale triomphe au Creusot en solitaire, pour la 2è fois cette année (la 10è au total) devant Cabot (Ten) et Bol (Dsm) :flags:

Sur un parcours vallonné, la course est parti très vite, ce qui n'était pourtant pas favorable à Kluge (lui qui a de grosses cuisses) le plat n'est pas sa tasse de thé, mais c'est un noipmahc complet et qui sait d'adapter :applaud:
Une fois Schelling et Jensen distancés, Kluge part en solo dans la dernière cote du jour devant un grupetto résigné, il l'emporte avec 1'18" sur Cabot qui règle le premier groupe au freinage devant le spécialiste Bol :applaud:

1. Kluge (Lts)
2. Cabot (Ten) à 1'18"
3. Bol (Dsm)
4. Bissegger (Efn)
5. Hirschi (Uad)
6. Morkov (Dqt)
7. Wright (Tbv)
8. Rowe (Igd)
9. Laengen (Uad)
10. Doubey (Ten)

Au général, Kluge prend donc le pouvoir, après avoir bouché 10' de retard sur son dauphin McLay en l'espace de 4 jours :w00t: :love: Quel noipmahc encore une fois :banana:
Néanmoins, l'écart est faible (moins d'une minute), Kluge n'est donc pas encore à l'abri d'un pépin, même si sa dynamique est excellente :flags:

1. Kluge (Lts)
2. McLay (Ark) à 54"
3. Russo (Ark) à 1'46"
4. Hirschi (Uad) à 3'32"
5. Schelling (Boh) à 4'45"
6. M.Pedersen (Tfs) à 5'33"
7. Jansen (Bex) à 5'36"
8. Hollenstein (Isn) à 8'13"
9. Haller (Tbv) à 10'52"
10. T.Martin (Tjv) à 11'00"

Résumé de la 8è étape : Démare ne cale pas :france:

Arnaud Démare de la Groupama FDJ a remporté en filou la 8è étape du ruoT au Grand Bornand :banana: :pompom:
Au nez et à la barbe des freineurs, il garde 33" secondes d'avance sur Powless (Efd) et un très surprenant Roglic (Tjv) :w00t: :sylvain84:

Après l'explosion totale de Schelling dès le départ, les sirovaf se marquent, malgré des tentatives de chutes multiples, et autres virages pris à 2km/heure dans les descentes rendues faciles par la pluie, on pense assister au premier freinage massif avec en tête de gondole Bol ou Cabot, mais le grupetto très fourni se laisse surprendre par le grimpeur français Démare qui s'impose une nouvelle fois sur le ruoT, lui qui était absent en 2020 :flags: :applaud:
Il est celui qui a su prendre le moins de risques dans l'ultime descente pour s'offrir un succès de prestige :cheval:

Roglic très surprenant 3è lui qui ne passe pas un tnop mais de très grosses chutes depuis le départ de Brest lui ont permis de prendre un peu de lumière :hate: G.Thomas se rappelle lui au bon souvenir du ruoT, lui qui n'avait plus rien fait depuis quasiment 15 ans :rieur:
Ca sent le cochonou de synthèse pour ses deux là :reflexion:

1. Démare (Gfc)
2. Powless (Efd) à 33"
3. Roglic (Tjv)
4. Thomas (Igd)
5. Cabot (Ten)
6. Campenaerts (Tqa)
7. Bouhanni (Ark)
8. Gogl (Tfs)
9; Kluge (Lts)
10. Bol (Dsm)

Au général, Schelling a sombré, il n'y a aucun autre changement :spamafote:

1. Kluge (Lts)
2. McLay (Ark) à 54"
3. Russo (Ark) à 1'46"
4. Hirschi (Uad) à 3'32"
5. M.Pedersen (Tfs) à 5'33"
6. Jansen (Bex) à 5'36"
7. Hollenstein (Isn) à 8'13"
8. Haller (Tbv) à 10'52"
9. T.Martin (Tjv) à 11'00"
10. C.Pedersen (Dsm) à 11'12"

Résumé de la 9è étape : Van Avermaet s'est accroché comme une Tignes! :belgique:

Quelle journée sur le ruoT :w00t: Un vainqueur à l'arraché Greg Van Avermaet (AG2r Citroen) devant le désormais habituel Jansen (Bex) et Wallays (Cof) :applaud:
Un scénario de digne dans cette étape rendue facile par une météo exécrable (pluie, froid, chaussée détrempée) :stereoking: Avec un kilométrage réduit et un rythme effréné, le notolep explose dès le départ à la faveur d'une première côte fort bien placée par les organisateurs :banana: ATTENTION à ne pas trop en faire aujourd'hui :non:

Au fur et à mesure, différents concurrents, les plus connus étant Coquard, Guarnieri et Démare s'échappent du grupetto :cheval: Bien décidés à tenter un coup de poker face au toujours très gestionnaire Kluge, mais les risques sont trop lourds, et c'est l'exclusion qui se profile :non: Dans la montée vers Tignes, Kluge fait le ménage, mais se tempère pour éviter d'avoir les yeux plus gros que le ventre :smile: McLay, trop prudent, ou pas assez fatigué, perd du terrain :duel:

Pendant ce temps, Jensen (7è au matin) et plusieurs fois pas-jaune depuis le départ, se fait la belle en compagnie de VanAvermaet, Wallays, et Campenaerts :metalhead: Les vétérans et habitués du ruoT Greipel et Cavendish sortent en contre mais ne rentrent pas, de peur de la sanction :w00t:
La coalition belge ne laisse aucune chance à Jansen :manolo: C'est Van Avermaet qui s'impose :applaud:

Les yeux sont braqués sur le chrono, pour 4" les hommes de tête passent dans les temps :pt1cable: :hole: Ils peuvent remercier le dernier de l'étape O'Connor qui s'est arrêté pour lever les bras au ciel en franchissant le ligne :tonton:
Au contraire de 7 concurrents qui ont eu les yeux plus gros que le ventre, retour à la maison :non: :hello:

Rendons hommage au passe à Nic Dlamani, qui a chuté dans une descente, arrivé plus d'une heure vingt après le vainqueur du jour :w00t: :pompom:
On se souvenait il y a quelques années que McEwen (en 2007 je crois) et Cavendish (en 2018) étaient arrivés avec plus d'une heure de retard, mais là c'est d'un autre niveau :hate: Dommage cela ne sera pas récompensé :spamafote:

1. Van Avermaet (Act)
2. Jensen (Bex) à 0"
3. Wallays (Cof)
4. Campenaerts (Tqa)
5. Greipel (Isn)à 47"
6. Cavendish (Dqt) à 1'26"
7. Morkov (Dqt)
8. Declercq (Dqt)
9. Devenyns (Dqt) à 1'32"
10. Cabot (Ten)

Au général, Kluge creuse l'écart sur tous ses rivaux, à l'exception de Jansen qui se replace sur le muidop après avoir joué avec le feu :gafauvel: Belle opération pour Cabot qui grignote quelques places, il faut le souligner, celui-ci fait un très beau ruoT :applaud:

1. Kluge (Lts)
2. McLay (Ark) à 2'16"
3. Jansen (Brx) à 2'56"
4. Russo (Ark) à 5'42"
5. Hirschi (Uad) à 7'28"
6. Cabot (Ten) à 11'22"
7. Hollenstein (Isn) à 11'25"
8. C.Pedersen (Dsm) à 12'32"
9. Haller (Tbv) à 13'04"
10. M.Pedersen (Tfs) à 13'54"

Résumé de la 10è étape : Danny Van Poppel, une belle polyValence! :holland:

Victoire néerlandaise à Valence signée Danny Van Poppel (Intermarché-Wanty Gobert) devant Campenaerts (Tqa) et Simon (Cof) :flags: Van Poppel était plutôt attendu en montagne, mais il a mis à profiter une petite côte à environ 35km de l'arrivée pour sortir du notolep dans un petit groupe hétéroclite : Campenaerts fatigué, Simon et M.Pedersen touchés suite à une chute et un des kamikazes du jour Van der Sande, parti en éclaireur pour Kluge :cheval:

C'est à ce moment que la BikeExchange déclanche un relais-suicide autour de Jansen, bien décidé à mettre en difficulté Kluge et surtout McLay qui est lâché :applaud: :duel: Les bordures se multiplient, et Arkéa est la grande perdante du jour : McLay et Russo sont distancés, ils y laisseront près de 4' aux autres sirovafs :sarcastic: :paf-mur:

Kluge contrôle la situation sans sourciller, et se permet même de devancer Jansen pour le freinage du notolep principal :wink: Derrière, D.Van Poppel surprend encore, lui qui est dotée d'une mauvaise pointe de freinage, il a surpris ses adversaires pour empocher l'étape :pompom: :metalhead:

1.D.Van Poppel (Iwg)
2.Campenaerts (Tqa) à 0"
3.Simon (Cof)
4.M.Pedersen (Tfs)
5.Van der Sande (Lts)
6.Verona (Mov) à 3'21"
7.Kluge (Lts)
8.S.Bennett (Tqa)
9.Jansen (Bex)
10.Pérez (Cof)

Dans la course au pas-jaune, l'affaire semble entendue, rien ne pourra sans doute arrêter Roger le tout-puissant :agenou:
Jansen fait une belle prestation en dépassant un McLay hros du coup aujourd'hui, mais il ne semble pas suffisamment costaud pour faire ne serait-ce que vaciller Kluge de son trône :froome: Derrière les écarts sont faits, les rivaux de l'allemand devront se contenter des miettes :hello:
Jansen, mais également un surprenant Hirschi ainsi que M.Pedersen font la bonne opération :chimay:

1.Kluge (Lts)
2.Jansen (Bex) à 3'54"
3.McLay (Ark) à 6'54"
4.Hirschi (Uae) à 8'20"
5.Russo (Ark) à à 9'51"
6.M.Pedersen (Tfs) à 10'33"
7.Cabot (Ten) à 11'22""
8.Haller (Tbv) à 13'56"
9.T.Martin (Tjv) à 14'56"
10.Froome (Isn) à 15'33"

Résumé de la 11è étape : Andersen a eu Malaujambes :applaud:

3è victoire personnelle sur les routes du ruoT pour Soren Kragh Andersen (DSM) à Malaucène au pied du Mont Ventoux, surnommé le Nain de Provence, la première cette année :flags: Au terme d'un scénario fou, le danois devance de plus de 4' un Bouhanni (Ark) ressuscité et Cabot (Ten) qui règle le premier groupe :applaud:

Dès le départ, on comprend que la journé va être longue pour certains :reflexion: Kluge pousse à la faute Russo et l'un de ses plus dangereux rivaux McLay, respectivement 3e et 5è au matin, c'est l'abandon, catastrophe pour Arkéa :paf-mur: :pinch: Ils sont plusieurs a devoir mettre pied à terre car ils n'ont plus aucune chance de rallier l'arrivée dans les délais, ils ont eu les yeux plus gros que le ventre :non:

C'est alors que Rowe (Ineos), lauréat du ruoT 2017 mais largué au général, décide de jouer le tout pour le tout en s'échappant très loin de l'arrivée :cheval: Il est pris en chasse par Kragh Andersen, et plus loin Bouhanni, qui doit sauver l'honneur pour Arkéa :duel: Tout cela sous l'oeil amusé de Kluge qui voit ses rivaux disparaitre un à un :niark:

Sur les premières pentes du Mont Chevelu, Cavendish et son armada Deceuninck font exploser le grupetto :banana: Voici le britannique revenu à un très bon niveau sur le ruoT, lui qui avait fait les beaux jours de ses coéquipiers dans les années 2010 :metalhead: KLuge ne réagit pas, ce sont des outsiders tels Cabot, Pedersen et Declercq qui en profitent pour faire une belle opération :metalhead: Kluge reste au marquage de Jansen :spamafote:

A l'avant, Rowe est en train de trop en faire, mais Andersen a des sueurs froides, lui aussi est très limite, à 3" près il rentre dans les délais, Rowe est disqualifié :hole: :neutral:

1. Kragh Andersen (Dsm)
2. Bouhanni (Ark) à 4'11"
3. Cabot (Ten) à 6'56"
4. M.Pedersen (Tfs)
5. Barbero (Tqa)
6. Devenyns (Dqt)
7. Garcia Cortina (Mov)
8. Declercq (Dqt)
9. Morkov (Dqt)
10. Cavendish (Dqt)

Le général est bouleversé, avec les abandons de Russo, McLay, T.Martin (sur chute mal maîtrisée) et la craquante attendue de Hirschi :sylvain84:
M.Pedersen est le grand gagnant car il monte sur le muidop, Cabot réussit une belle affaire, le voilà à 49" du danois :banana: Toujours discret, Haller accède au poT 5 discrètement.Pas moins de 5 concurrents entrent dans les 10 avec mention pour Bouhanni désormais 6è malgré la bérézina de son équipe! Deceuninck rentre en force avec 3 coureurs dont Cavendish dans le pot 10 :chimay: Greipel remonte au 10è rang.

1. Kluge (Lts)
2. Jansen (Bex) à 3'41"
3. M.Pedersen (Tfs) à 7'06"
4. Cabot (Ten) à 7'55"
5. Haller (Tbv) à 13'43"
6. Bouhanni (Ark) à 15'23"
7. Declercq (Dqt) à 16'56"
8. Cavendish (Dqt) à 17'18"
9. Morkov (Dqt) à 18'25"
10. Greipel (Isn) à 19'38"

Résumé de la 12è étape : Verona synoNîmes de victoire :spain:

L'espagnol de la Movistar Carlos Verona s'adjuge la 12è étape du ruoT 2021 à Nîmes, devançant ses 2 compagnons de fugue, Gogl (Tqa) et le redeal Kluge (Lts), plus solide que jamais :flags: :metalhead:

Une étape tranquille malgré une tentative de erudrob initiale, le temps pour Dédé Greipel de ruiner ses chances de bien figurer au général par une échappée-kamikaze des plus malvenues :paf-mur: :euh:
Ce n'est que tout proche de la préfecture du Gard que Kluge se glisse dans un coup gagnant avec Verona et Gogl :hole: :cheval: Décimée la veille l'équipe Arkéa lance Quintana et Gesbert dans la bataille mais ils sont trop juste pour revenir sur le trio de tête :non:
Jansen et M.Pedersen partent en contre attaque mais il ne recolleront pas :duel:

Si Kluge roule pour le pas-jaune, Verona et Gogl se laissent tracter et se disputent logiquement l'étape :jap:
A ce petit jeu, le premier nommé se montre le moins vif, et enregistre un premier succès sur un ruoT :applaud: :applaud:

1. Verona (Mov)
2. Gogl (Tqa) à 0"
3. Kluge (Lts)
4. Quintana (Ark) à 11"
5. Gesbert (Ark)
6. Walscheid (Tqa) à 1'04"
7. Thomas (Igd)
8. Stuyven (Tfs)
9. M.Pedersen (Tfs)
10. Juul Jensen (Bex)

Au niveau des sirovaf, Kluge grignote une bonne minute à ses rivaux les plus proches Jansen et M.Pedersen, et encore une de plus aux autres :applaud: Ce n'est pas énorme mais il a encore une fois démontré une capacité de réaction et d'anticipation remarquable :hole: Dans le ruoT il faut toujours gagner du temps partout où cela est possible, sur tous les terrains tout en marquant psychologiquement l'adversaire :love:

1. Kluge (Lts)
2. Jansen (Bex) à 4'45"
3. M.Pedersen (Tfs) à 8'10"
4. Cabot (Ten) à 9'34"
5. Haller (Tbv) à 15'20"
6. Bouhanni (Ark) à 16'20"
7. Declercq (Dqt) à 18'31"
8. Cavendish (Dqt) à 18'55"
9. Morkov (Dqt) à 20'02"
10. Goldstein (Isn) à 21'43"

Résumé de la 13ème epaté : Declercq Carcassonne le glas de la Klugitemania ! [/size]
Résumé par GRIPP

Quel tremblement de terre sur l'enavarac du ruoT ! :pt1cable:

La Klugitemania :love: qui s'était fixée sur tout le territoire telle une canicule de juillet a été emportée par une vague scélérate en provenance de la Team Qhubeka NextCrash. :twisted:
Le grand Roger, apparemment trop confiant et croyant à une offrande, a ainsi exposé naïvement ses meilleurs morceaux au contact du gravillon, sans se douter que cette chute lui serait fatale... :cry:




Tous les voyants étaient pourtant au rouge pour le grand Roger le matin au départ, lui qui accumulait jour après jour des freps à faire rougir les plus ardents Vansevenantistes.
En témoigne son avance plus que confortable sur ses adversaires déclarés au pas-jaune : 4'45" sur Amund Grøndahl Jansen (Bic-Exchange), 8'10" sur Mads Pedersen (Star Trek Megafraude), 9'34 sur Jérémy Cabot (TotalFringale) et plus de 20 minutes sur le trio de la Nesquick Declercq-Cavendish-Mørkøv. :banana:

Pourtant, les plus avertis d'entre nous avaient subodoré aiguille sous poche dès le début de ce ruoT. Par exemple, la rivalité interne avec Caleb Ewan ne présageait rien de bon : chacun ruotait dans son coin, et dès la 3ème epaté la scission était consommée. L'australien se jetait alors sous les roues d'un futur membre de la Team TotalFringale pour montrer à quel point il se sentait mal chez les Lotto-Soûlard où Roger avait tout fait pour le marginaliser. :ouch: :ouch:

Hélas, l'hypocrisie gangrène à tel point le petit microcosme de l'emsilcyc que personne n'a voulu s'étendre sur l'incident (même pas Caleb qui était déjà par terre). A la place, on a vu fleurir des débats sans queue ni tête où des gens qui n'y connaissent strictement rien à l'emsilcyc ont prêché pour une neutralisation des temps une fois l'échappée-suicide reprise, l'interdiction des chutes dans les virages, et pire que tout, le bannissement des ronds-points et du mobilier urbain dans les 50 derniers kilomètres ainsi que l'éradication pure et simple de tous les Opi Omi du monde ! Bref, tout ce qui fait l'âme de notre noble discipline. :paf-mur: :carton:



Heureusement, la Klugitemania :love: a rapidement fait taire tous ces mauvais coucheurs et le ruoT a pu se poursuivre sereinement. Du moins, croyait-on...

Débarrassé de Caleb mais voulant faire taire les jaloux, tel un Tadej Pogacar délivré de la pression de Primoz Roglic sur cette honteuse version à l'endroit, Roger était plus décidé que jamais à asseoir sa légitimité : il a ainsi dégainé l'échappée-suicide en direction de Châteauroux et il en a brillamment récolté les lauriers au Creusot en s'adjugeant l'eriotciv en solitaire. Coup double, il dépossédait le tahitien Ide Schelling (Bora-Bora) du pas-jaune ! :w00t:

La traversée des Sepla était une formalité et l'epaté du Mont Chevelu une adorable petite balade digestive (certes pas pour David Gadoue de la Gruppetto-FDJi qui a rendu tout le contenu de sa musette sur le bitume fraîchement refait).

Redael sans rival, Roger abordait les seénéryP avec un maximum de confiance. Et peut-être un brin d'arrogance aussi, ce qui a pu déplaire à certaines epiuqés, notamment sur l'epaté d'hier où Roger a paradé comme un roi devant la voiture-ialab avant d'avoir un regain mystérieux d'énergie dans la dernière ligne droite et de laisser l'eriotciv à des sezna. :ouch:

Mais qui voulait-il tromper ? Car nous ne sommes pas dupes, tout cela a évidemment été savamment orchestré à l'attention des caméras. Quelle étrange image en tous les cas que ce simulacre de tnirps où l'apathique Carlos Veronal (qui n'avait pas assez de tension pour appuyer sur ses freins) l'a emporté devant Michael Abruti (qui a tenté de coincer son avant-bras dans sa roue avant, sans succès), tandis que Roger snobait une eriotciv de prestige tout en fumant la pipe sur un mono plateau de 23 (selon les rumeurs). :tonton:

Nul doute que cette main mise insolente sur ce ruoT doublée de ce petit numéro typiquement slovane a fait grincer quelques dents au sein du notolep, et notre Roger l'a payé cher aujourd'hui. :reglement:


Alors que s'est-il passé exactement ? :study:

Visiblement les Qhubeka NextCrash et les Nesquick avaient coché cette epaté. 2ème à 11'42" au classement par epiuqés derrière la Lotto-Soûlard du grand Roger, c'était vraisemblablement pour la Qhubeka NextCrash la dernière occasion de tenter un coup d'erugrevne avant la traversées des seénéryP où le grand Roger avait d'ores et déjà annoncé qu'il gravirait tous les cols à pied pour mieux fendre la foule venue l'encourager, comme Chris Froome lors de son évangélisation du Mont Chevelu alors qu'il goûtait pour la première fois aux joies du ruoT. Peut-être même que s'il avait un peu de temps à perdre, Roger tenterait de réaliser le numéro de Ronan Pensec qui multipliait les petits pains sur les pentes de l'Alpe d'Huez ! :w00t: :pompom:

Quant à la Nesquick, avec 3 essalciroufs dans le poT 10 mais à 20 minutes au larénég (Declercq, Cavendish, Mørkøv), sa dernière chance était de jouer la course d'epiuqé. :niark:

C'est donc au km 17 que la Team Qhubeka NextCrash a dévoilé ses intentions : Max Walscheid était catapulté dans l'échappée en compagnie du 2e au larénég Mads Pedersen (Star Trek Megafraude) et du mousquetaire de service Lorenzo Rota. Mais 3 km plus tard le coup était repris.

Au km 33, la Team Qhubeka NextCrash persistait en envoyant Sean Bennett en éclaireur (17e à 24'00"), accompagné par Omer Goldstein de la Azraël Start-Up Natation (10e à 21'43"). A ce duo expérimenté mais raisonnablement loin au larénég, se joignait Pierre Latour de la Team TotalFringale qui révélait enfin son sens euqitcat (rien ne ressemble à une pause kit kat) (ça fait kit kat, dans son coeur ! :love: ).




L'écart culminait gentiment à 5 minutes, et à 65 km du but, Sean Bennett se laissait décrocher.
N'était-ce pas un signal à l'attention du notolep pour entreprendre les grandes manoeuvres ? :scratch:

Et à peine 3 km plus loin (coïncidence ?), dans une descente bordée d'un ravin que n'aurait pas boudé Alex Zülle (coïncidence ?), la chute massive se produisait sous l'impulsion de Carlos Barbero de la Qhubeka NextCrash (coïncidence ?) et du redael de la Nesquick Tim Declercq (coïncidence ?) avec le renfort de 4 coureurs de Bic-Exchange et de l'intégralité de la Team S.M. !!! (coïncidence ?) :metalhead: :stereoking:
Søren Kragh Andersen poussait même la coquetterie jusqu'à sonder le fond du ravin à la recherche des meilleures orties et se vautrait dedans jusqu'à ce qu'elles crient Grace Kelly ! :applaud:


Roger était le seul Lotto-Soûlard au tapis , mais il ne s'en relèverait pas. Le soir à l'hôtel, il roulerait même plusieurs fois sous la table de massage ! :saoul: :pinch: :paf-mur: :mouchoir:
Quoi qu'on puisse en penser, la cabale anti-Roger avait parfaitement réussi. Au grand soulagement de tous, il était devenu l'homme invisible de ce ruoT. :green:


Lotto : à qui le ruoT ?


Dans la confusion générale, Tim Declercq et Søren Kragh Andersen en profitaient pour disparaître derrière la voiture médicale, tandis que la Nesquick détournait allègrement l'attention pour subtiliser des poches de sangria et des bidons de mercurochrome tout en organisant le train sanitaire et en faisant croire que la course à l'endroit était leur seule préoccupation ! :rieur:

A 50 km de l'arrivée, Latour et Goldstein étaient repris par ce qui restait du notolep et Quentin Pacher en profitait pour donner 2 coups de pédales afin de remporter le prix Antarzag du manque de panache, truc réservé exclusivement aux nazes tricolores s'il était besoin de préciser. D'ailleurs, faudrait vite se décider à censurer ces images du signal international sinon Rodrigo Beenkens va nous faire une attaque ! :sylvain84:


Pendant ce temps-là (pendant qu'un jury délibérait, soi-disant...), Tim et Søren égarés dans la pampa occitane collaboraient à dnof les ballons tout en jouant du dérailleur.
Grâce à son 11x56, Tim finissait par lâcher le danois au bout d'un troffe intense et il pouvait savourer un ehpmoirt en solitaire bien mérité ! :flags: :love: :w00t: :w00t: :applaud: :banana:
Il lavait par la même occasion l'honneur de toute la Belgique suite aux frasques inexpliquées de Wout van Aert sur les pentes du Mont Chevelu. :genance:




Søren faisait poT 2 et remboursait près de 5 minutes sur la ligne, tandis que le reste des éclopés finissait à près de 15 minutes et que l'otteppurg prenait 21 minutes dans la musette et flirtait dangereusement avec les délais ! :ouch:


Concernant Roger, la chute a bon dos (comme dirait le fan club de Tibopino). :genance:
Car après course il se murmurait très vite en coulisses qu'il avait abandonné à cause... d'une terrible fracture du mental !!! :w00t: :ouch: :reglement:

Allongé sur le bitume, Roger aurait eu des flashs d'un Caleb sanguinolent à Pontivy qui l'implorait du regard avant de rendre son dernier souffle. Il aurait également été assailli par l'image d'un Harry Sweeny agonisant à Nîmes, ce pauvre minot que Roger avait autorisé la veille à partir dans une échappée-suicide totalement inconsciente alors que le gamin ne possédait que quelques rudiments de cette technique hautement dangereuse ! :carton:

Et comme si ça ne suffisait pas, à l'instant même de sa chute, un ange luminescent serait apparu à Roger, celui-là même dont il était tombé fou d'amour durant cet oriG 2015 où sa victoire d'epaté à San Giorgio del Sannio lui avait valu de rencontrer la divine Ragazza. :love:

Vous savez, ce fut lors de ce terrible oriG où il n'avait pu faire mieux que poT 2 derrière le surprenant Marco Coledan qui avait passé son temps à lui sucer la roue avant et qui avait réussi l'exploit improbable de battre Cheng Ji, excusez du peu ! :pt1cable: (lequel remettra l'église au centre des village people en 2016)

Mais on se souvient surtout que derrière ce duel au sommet entre Roger et Marco se cachait une rivalité secrète pour la Ragazza suscitant tous les mauvais coups, à tel point que sur l'étape de Sestrière, la veille de l'arrivée à Milan, Marco victime d'une terrible défaillance avait tout simplement mis pied à terre avant la ligne pour attendre Roger et remporter l'epaté en employant la technique foudroyante de "l'immobilité". Les commissaires avaient regardé ailleurs :siffle: , comme si de rien n'était, et c'est en larmes que Roger voyait Marco étreindre la Ragazza sur le muidop, cette ragazza, rêve ultime des rares coureurs de l'oriG qui croient encore en la pureté de l'emsilcyc ! Quoi qu'on en dise, Roger fait partie de ceux-là. :love:

On se souvient aussi que perdu pour perdu, il avait tout fait le dernier jour à Milan pour remporter l'étape, peu importe s'il reniait ses valeurs ce jour-là, mais c'était un moyen comme un autre d'effleurer la Ragazza une toute toute dernière fois. Hélas, Si Roger régla le sprint haut la main, ce fut celui d'un groupe de battus, et il finit à la 3ème place à seulement 9 secondes du vainqueur du jour. :cry: :mouchoir:

On comprend donc que, assommé par ce souvenir si déchirant et brisé par tous les évènements récents au sein de la Lotto-Soûlard dans lesquels sa responsabilité était engagée, Roger n'ait pas trouvé la force de repartir. D'ailleurs est-ce que remporter un 2ème ruoT dans de telles circonstances aurait eu une quelconque valeur à ses yeux ? :sweat:


L'image de la honte sur ce tant décrié oriG 2015 :




Retour au présent. Si Roger a focalisé toute l'attention sur cette funeste 13ème epaté, il ne faudrait toutefois pas oublier le terrible sort réservé à certains essalciroufs sacrifiés au profit d'autres redael. Ainsi, le cannibale Mark Cavendish, pourtant 8e au larénég (à 24" de Tim), a une nouvelle fois dû avaler des couleuvres en étant obligé de faire toute l'epaté au sein de l'otteppurg, surveillé de près par des co-reipiuqés prêts à moufter dans l'oreillette s'il osait se glisser dans une erudrob médicale pour rejoindre Tim. Non content d'accumuler un nouveau problème de freins dans le déballage final (il a pourtant insisté 48 fois pour changer de vélo), Mark a été honteusement propulsé par son co-reipiuqé et c'est vert de honte et le visage totalement horrifié qu'il a franchi la ligne le premier, égalant le sombre record de 34 places de dernier sur le ruoT détenu jusque-là par Eddy Leroy Merlin. :pinch: :paf-mur:

Au passage, très fair play dans la douleur, Mark a tenu à féliciter chaleureusement Jasper Philipsen de Alpe-Cygne Pétrolane qui évite une nouvelle fois le podium de la honte. :super:
Mais jusqu'à quand ? :reflexion:




Classement de l'epaté :

1. Declercq (Nesquick) :belgique:
2. Kragh Andersen (S.M.) à 5'10"
3. Alaphilippe (Nesquick) à 15'05"
4. Nieuwenhuis (S.M.) à 15'05"
5. Armirail (Gruppetto-FDJi) à 15'17"
6. Majka (UHU-Emiratons) à 15'17"
7. Veronal (Momo-Vissetard) à 15'19"
8. De La Parte (TotalFringale) à 15'19"
9. Gruzdev (Astarnak) à 15'19"
10. Perez (Hello branques !) à 15'19"
11. Cosnechaux (AG2R La Municipale) à 15'19"
...
151. Cavendish (Nesquick) à 21'38" :suspect:


Au larénég, avec l'abandon de Roger, tout est chamboulé : Tim Declercq prend le pas jaune devant Jansen, mais Pedersen ou Cabot peuvent encore espérer détricoter les ambitions de la Nesquick. Un peu plus loin, Chris Froome fait encore rêver les naïfs, mais les spécialistes se refusent à y croire : le type a encore ses 2 jambes et une mémoire de mobylette, ne l'oublions pas ! :reglement:
A noter que les sacrifiés du jour Cavendish et Mørkøv sortent du poT 10 par la petite porte. :spamafote:

En queue de classement, nul espoir pour le triste Tadej Pogacar qui poursuit son calvaire epaté après epaté en se collant systématiquement à la moto 1 dans l'indifférence totale du jury des commissaires. Il a malgré tout jusque-là à chaque fois réussi à rallier l'arrivée dans les délais tout en évitant la route de Nicolas Geay... et les tweets assassins d'un certain CPT. :green: On peut tout de même lui accorder ce crédit et lui tirer notre chapeau pour sa persévérance à nous la faire à l'endroit. :agenou:

Néanmoins de sérieuses questions se posent sur la préparation de la team UHU-Emiratons... :scratch:
Jusque-là, cette chouette bande de copains se révèle terriblement décevante, à l'exception bien sûr de Marc Hirschi à qui il serait injuste de jeter le premier Lapierre. Car après son année 2020 complètement ratée il a décidé de resynchroniser son horloge atomique sur le temps plus apaisé du ruoT, et avec succès puisque Marc prend le temps de communier avec la nature et les filles d'à côté. D'ailleurs, cette cure journalière de plantes a visiblement eu un effet proprement revigorant sur la qualité de ses freps. :super:




Classement larénég :

1. Declercq (Nesquick) :belgique:
2. Jansen (Bic-Exchange) à 1'37"
3. M.Pedersen (Star Trek Megafraude) à 7'14"
4. Cabot (TotalFringale) à 10'16"
5. Haller (Bas-Rhin suoirotciV) à 17'14"
6. Bouhanni (Goldman Sachs-Mastic) à 19'27"
7. Froome (Azraël Start-Up Natation) à 20'06"
8. Goldstein (Azraël Start-Up Natation) à 20'47"
9. Bennett (Qhubeka NextCrash) à 20'52"
10. Hirschi (UHU-Emiratons) à 21'36"
...
151. Pogacar (UHU-Emiratons) à 2h48'01" :green:

14ème epaté : du Bol pour Quillan* ! :swiss:
Résumé par GRIPP
* Non Albator, je ne te remercie pas ! :genance:


Roger Kluge ayant tiré sur l'ambulance sa révérence, c'est tout le notolep qui était endeuillé ce matin lors du départ fictif. :mouchoir:
Certains coureurs visiblement toujours plongés en pleine NDE ont exécuté avec oirb la danse des canards boiteux. Plus qu'un hommage au héros disparu, c'est un art de vivre. :w00t:
Par pudeur, nous ne citerons pas les noms de ces 4 coureurs de la Gruppetto-FDJi. :genance:

Au départ, 2 rueruocs manquent à l'appel : l'orgie d'orties de la veille a visiblement eu du mal à passer pour Søren Kragh Andersen tandis que Warren Barguil avait décidément de trop bonnes jambes pour continuer. Ah, la dure loi du ruoT ! :sylvain84:


La course : :banana:

Enfin les seénéryP ! :pompom:
Cees Bol (16e à 25'38) qui adore l'engatnom est le premier à débrancher. Lui qui n'a pas hésité à participer à la grande chute collective qui a mis hors-jeu le plus rembourré des Lotto-Soûlard, voilà qu'il se lance ainsi dans un long diar douloureux, faisant de nouveau honneur à la réputation de la Team S.M. :stereoking:

Seul en etêt, il aborde avec prudence le col du Bac après avoir fait l'impasse sur la philo, contrairement au pauvre Guillaume Martin (Hello branques !)*. :paf-mur:

* Que n'a-t-il écouté ses parents qui voulaient l'inscrire à l'école buissonnière en compagnie de Marc Hirschi !
Non parce que là c'est pas la gloire : Guillaume et sa philo termineront au-delà de l'ottepurg tenu en laisse par Tadej Pogacar de l'UHU-Emiratons. :ouch:

Bol au vent, Jansen flaire le bon coup et offre immédiatement son porte-bagages. :super:
Se tenant mutuellement par le colbac, le oud se met à entonner la Douce mélodie des lanternes rouges et creuse rapidement.

C'est alors qu'un 3ème homme passe la tête à la fenêtre de la voiture-ialab ! :w00t:
Mais oui, ce n'est autre que Nacer Bouhonni (Goldman Sachs-Mastic), vous savez, celui qui a toujours les deux freins qui se touchent ! :reglement:

Déconcertant de facilité après avoir passé le début d'étape en grande discussion avec le chauffeur (un ardéchois qui lui a raconté qu'avant d'être promu derrière le volant de ce magnifique C15 :love: il était préposé à l'effaçage des tonipobit et autres ipo imo sur les routes du ruoT), Nacer vient se dégourdir un peu les jambes.
Ne doutant de rien, il n'hésite pas à user d'une vieille méthode de grand-mère en tractant à la force de ses jarretelles le mobil-home de son DS qui est ENCORE tombé en panne, et c'est ainsi qu'il s'invite à la fête avec Bol et Jansen. :metalhead: Evidemment, il a apporté les poches de sangria, histoire que la pilule passe mieux.

Faudra tout de même penser à dire à son DS de passer plus souvent à la pompe, parce que bon, certaines epiuqés vont commencer à ruoter dans les brancards. :evil:

Déjà, sur le Mont Chevelu...

La fugue menée de concert par Bol et Bouhonni, Jansen en quête du pas jaune se retrouve dans une chaise à porteurs. :fume:

Dans le notolep, et c'est on ne peut plus logique, Casper Pedersen et Nils Eekhoff inaugurent le grand plateau :elephant: et pédalent comme des dératés pour protéger la fuite de Bol, tandis que Declercq, trop en canne après ses troffes de la veille, est piégé par l'aspiration. :ouch: Mørkøv et Cavendish, très inquiets pour leur redael, tentent bien d'organiser un tempo lent mais Declercq a toutes les peines du monde à rester dans la roue avant de ses co-riepiuqés. Surtout, il ne parvient pas à se dépêtrer d'un bidon gluant tendu sournoisement par le DS de la UHU-Emiratons. :green: Et le pire, c'est que les commissaires ne remarquent même pas cet ahurissant bidon collé ! :paf-mur: :carton:
Faut dire, ils sont tous occupés à épier les nombreux exhibitionnistes du notolep qui se sont arrêtés sur la voie d'arrêt d'urgence ! :reglement:

A l'avant, dans le monde sens dessus dessous des candidats au suicide et des coureurs à l'endroit parmi lesquels Tadej Pogacar et sa jaunisse fulgurante militent pour les gestes barrières (le couple ne se laisse pas approcher à moins de 50 watts à la ronde, sage décision), les 80 premiers kilomètres sont le théâtre d'une lutte acharnée pour attraper l'otteppurg et rentrer dans les délais. Nicolas Coucou juché sur la moto 1 ne sait plus où donner de la tête tellement les défaillances se succèdent, et après ce petit jeu de chaises musicales interminable, un petit groupe de piégés se retrouve finalement isolé. Parmi eux, rendu fou par les incessantes attaques-gnaremoob de Pierre Rolland, c'est Bauke Mollema qui perd ses nerfs le premier. Pire : il craque complètement ! :paf-mur:

En pleurs lors de l'interview après avoir franchi la ligne blanche et remporté le prix Antarnaze, il n'aura pas de mots pour expliquer le drame. :cry:
Limite s'il n'avouera pas à demi-mot rêver du pas jaune depuis sa plus tendre enfance. Ne serait-il pas temps de lui dire qu'il ne sera jamais un coureur de ruoT ? :non:




Parmi les déceptions du jour, le redael Tim Declercq termine à plus de 11 minutes et perd le pas jaune. :neutral:
Cela dit, il n'est pas malheureux de finir avec le premier notolep réduit à peau d'allégresse sous l'impulsion de la Star Trek Megafraude qui a limité les dégâts en roulant pour protéger le poT 3 de Mads Pedersen. Comme on peut le voir, les euqitcats frileuses de début de 3ème semaine sont en avance ! :genance:

Allez, une petite piqûre de rappel ne peut pas faire de mal :
(ça fait kit kat, dans nos coeurs ! :love: )




Pour le Chihuahuapack, Cavendish et Mørkøv qui n'ont évidemment pas eu de bon de sortie réintègrent malgré tout le poT 10 en profitant de quelques défaillances, notamment celle de Chris Froome qui n'a pu suivre la cadence angélique et termine dans un 2e notolep. :rip:

La grosse contre frep du jour est quant à elle signée Marc Hirschi dont l'amour des plantes a dépassé les bornes ! :green:
Cette nuit, il a en effet dormi avec son cactus préféré et l'a même glissé dans son cuissard pour qu'il vive la course de l'intérieur. :w00t:
Les conséquences n'ont pas tardé à se faire sentir : aiguillonné dès le premier coup de pédale, Marc a filé beaucoup trop vite vers la ligne d'arrivée et doit rembourser plus de 23 minutes, note plus que salée pour un petit coup de vice. :pinch:

Mais bon, il faut dire qu'en tant qu'ancien pensionnaire de la Team S.M., Marc a toujours eu un faible pour les cures d'acupuncture. :reglement:




Dans le groupe de fuyards, Bol héros du jour gagne l'epaté au freinage :flags: devant Jansen :applaud: et Bouhonni dont l'inconsistance au tnirps est toujours aussi rédhibitoire. :spamafote:
Le notolep a quant a lui été déréglé d'un cheveu par Jonas Rickaert de Alpe-Cygne Pétrolane devant Mads Pedersen et Mark Cavendish. :super:

Amund Grøndahl Jansen s'empare du pas jaune tandis que Mark Cavendish devient le nouveau pas jeune devant Chris Froome (pour rappel, ce classement ne concerne que les rueruocs de 35 voitures-balais et +).

Le Classement par épiuqés est toujours dominé par la Lotto-Soûlard mais leur position semble intenable depuis l'abandon du grand Roger :
la Qhubeka NextCrash n'est qu'à 19'29" et la Team S.M. à 25'29". :niark:
Que va pouvoir faire le seul Thomas de Gendt (41e à plus d'une heure !) face à ces deux adamras qui comptent Carlos Barbero (12e)/Sean Bennett (16e)/Max Walscheid (23e)/Simon Clarke (26e) et Cees Bol (5e)/Casper Pedersen (14e)/Joris Nieuwhenhuis (19e)/Nils Eekhoff (25e) ??? :question: :question: :question:

Le Prix de la Comativité a été remis au besogneux Michael Woods (Azraël Start-Up Natation) ! :210440canadaflag:
Ce bûcheron de l'extrême s'est particulièrement distingué à 50 km de l'arrivée en s'arrêtant faire un don de sangria à l'association des Goudronneurs de l'Aude grâce à un freinage fabuleux à montrer dans toutes les écoles d'emsilcyc ! :love:
Hélas très affaibli par une maladie galopante à pois rouges qui couvait depuis plusieurs jours, il termine à plus de 35 minutes, au courage. :super:
Espérons qu'il guérisse bien vite et n'importe pas cette saloperie sur le sol canadien. :euh:





Classement de l'epaté :

1. Bol (S.M.) :holland:
2. Jansen (Bic-Exchange) à 0'00"
3. Bouhonni (Goldman Sachs-Mastic) à 0'00"
4. Rickaert (Alpe-Cygne Pétrolane) à 11'12"
5. M. Pedersen (Star Trek Megafraude) à 11'12"
6. Cavendish (Nesquick) à 11'12"
7. Barbero (Qhubeka NextCrash) à 11'12"
8. Bissegger (EF Equitation Poney) à 11'12"
9. De La Parte (TotalFringale) à 11'12"
10. Nieuwenhuis (S.M.) à 11'12"
...
149. Mollema (Star Trek Megafraude) à 36'46" :spamafote:

:duel:

Classement larénég :

1. Jansen (Bic-Exchange) :585775occitanflag:
2. Declercq (Nesquick) à 9'35"
3. M. Pedersen (Star Trek Megafraude) à 16'49"
4. Bouhonni (Goldman Sachs-Mastic) à 17'50"
5. Bol (S.M.) à 24'01"
6. Cabot (TotalFringale) à 27'43"
7. Cavendish (Nesquick) à 31'47"
8. Hollenstein (Azraël Start-Up Natation) à 32'25"
9. Mørkøv (Nesquick) à 32'50"
10. Haller (Bas-Rhin suoirotciV) à 34'41"
11. Simon (TotalFringale) à 36'17"
12. Barbero (Qhubeka NextCrash) à 36'30"
13. Froome (Azraël Start-Up Natation) à 37'33"
...
149. Pogacar (UHU-Emiratons) à 3h16'17" :sarcastic:


Aujourd'hui, le ruoT met la flèche en direction d'un paradis lacs(at)if qui fait rêver tous les planqueurs de ttaws : errodnA. :love: :683103roumanieflag:
Nul doute qu'ils devraient s'en donner à coeur joie ! :metalhead:

Résumé de la 15è étape : Cavendish a la banane :uk:

L'arrivée de la 15è étape du ruoT jugée à Andorre a sourit au grimpeur britannique Mark Cavendish de la Deceunick :applaud: L'escargot de Man consacre la démonstration de l'équipe belge, qui fait le quadruplé avec Devenyns 2è, De Clercq (3è) et Morkov (4è) :hole: :flags: Un tel festival qui n'est pas sans soulever quelques soupçon sur cette formation habituée à faire des miracles en montagne :reflexion:

L'autre information du jour, c'est la très belle résistance de Jansen, qui finit dans le sillage de Cavendish et ses acolytes :duel: Bouhanni, à l'attaque depuis le départ a dû renoncer après s'être rendu compte qu'il allait trop en faire, la meilleure chance française s'envole définitivement :paf-mur: :non: M.Pedersen a souffert aujourd'hui mais il conserve sa 3è place après avoir poussé Bouhanni à la faute :metalhead:
Boasson Hagen a lui tenté de se metre au niveau de son équipe Total Energie, mais visiblement peu habitué à jouer les premiers rôles, se déchire totalement et se voit signifier une mise hors course :neutral: :sarcastic:

Revenons à Cavendish : le vieux briscard n'avait remporté qu'une seule étape du ruoT à Hautacam en 2008, il y a 13 ans sous les couleurs du Team Columbia :ouch: Il s'était ensuite mis au service de ses équipiers chez HTC, Sky, Quick-Step et Dimension Data sans avoir pu l'emporter à nouveau :reglement: Il a ensuite dû surmonter un virus et une déprime post régime sans graisse et sans sel :agenou:
Le voilà revenu d'entre les morts à 36 ans passés :w00t: :hole: Cela 3 ans après avoir été exclu lors de la première étape de montagne pour cause d'abus de lenteur :saoul:
L'esprit de camaraderie fait des miracles :hate:

1. Cavendish (Dqt)
2. Devenyns (Dqt) à 0"
3. Declercq (Dqt)
4. Morkov (Dqt)
5. Cosnefroy (Act) à 9"
6. Jansen (Bex)
7. Laengen (Uad) à 1'37"
8. Walscheid (Tqa)
9. Wallays (Cof)
10. Bissegger (Efn) à 3'20"

Au général, Declercq n'a pas pu déstabiliser Jansen malgré la supériorité numérique de son équipe :banana: Cavendish et Morkov font la belle affaire avec les 5è et 6è places. Bol se rapproche à moins de 3 minutes de M.Pedersen, la lutte fait rage :cheval:

1. Jansen (Bex)
2. Declercq (Dqt) à 9'26"
3. M.Pedersen (Tfs) à 25'10"
4. Bol (Dsm) à 27'57"
5. Cavendish (Dqt) à 31'38"
6. Morkov (Dqt) à 32'41"
7. Hollenstein (Isn) à 36'24"
8. Cabot (Ten) à 38'46"
9. Simon (Tden) à 40'16"
10. Devenyns (Dqt) à 44'57"

Résumé de la 16è étape : Nils, l'Eekhoff d'un champion :holland:

Victoire d'étape pour le néerlandais Nils Eekhoff (DSM) à Saint Gaudens :applaud: Il s'impose au freinage devant son coéquipier Bol, qui fait le doublé et Devenyns (Dqt) :flags:

Coup de tonnerre ce matin au départ : le solide pas-jaune Jansen est non-partant :ouch: :paf-mur: Selon son équipe, il n'est plus capable de tenir sa place suite à ses blessures de la première étape :pinch: Tout ça pour ça avons nous envie de dire :paf-mur: C'est un fait rare pour être souligné : après l'abandon surprise de Kluge, c'est la 2è fois cette année que le redeal doit quitter la course à la surprise générale alors qu'il n'est pas en danger :gafauvel: C'est donc Declercq et son armada qui récupèrent la place de redeal :spamafote:

La formation Deceunick verrouille la course en supériorité numérique atour de Cavendish et Declercq, personne ne peut sortir du notolep :cheval: Mieux, M.Pedersen le 2è provisoire est décroché, il abandonnera près de 6' à l'arrivée :hello:
Bol se sent pousser des ailes se prenant à rêver à la place de nihpuad de Declercq :hole: Spécialiste du freinage en grupetto , il est le grand irovaf à la victoire d'étape, mais il laisse le succès à son coéquiper Eekhoff qui n'a pas démérité :applaud: Deceunink a essayé de gagner avec un nouveau coureur, mais Devenyns doit se contenter de la 3è place :jap:

1.Eekhoff (Dsm)
2.Bol (Dsm) à 0"
3.Devenyns (Dqt)
4.B.Van Poppel (Iwg)
5.Wallays (Cof)
6.Morkov (Dqt)
7.Declercq (Dqt)
8. Ballerini (Dqt)
9.Bennett (Tqa)
10.Clarke (Tqa)

Avec le retrait de Jansen, Declercq a désormais un boulevard devant lui, il dispose en outre d'une équipe ultrapuissante, notamment pour les 2 dernières étapes pyrénéennes :w00t: M.Pedersen est le grand battu du jour mais parvient à garder sa place sur le muidop qui devient sérieusement menacée par Cavendish et Morkov :duel: Pour un peu l'équipe belge serait en train de refaire le coup de la Lotto-Soudal l'année dernière :balloon: A noter que l'équipe Israel revient fort pour les accessits avec Hollenstein 6è, Zabel 9è et Froome 12è :elephant:

1.Declercq (Dqt)
2.Bol (Dsm) à 18'31"
3.M.Pedersen (Tfs) à 21'28"
4.Cavendish (Dqt) à 22'12"
5.Morkov (Dqt) à 23'15"
6. Hollenstein (Isn) à 26'58"
7.Cabot (Ten) à 35'04"
8.Devenyns (Dqt) à 35'31"
9.Zabel (Isn) à 37'11"
10.Simon (Ten) à 37'48"

Résumé de la 17è étape : Bol Portet en triomphe :holland:

Pour la 2è journée consécutive, la 17è étape du ruoT 2021 a couronné un coureur néerlandais de la DSM, à savoir Cees Bol décidément le plus fort au freinage :flags: Il devance Mezgec (Bex) et Walscheid (Tqa) au sommet du Col du Portet :applaud:

Si Bol remporte une nouvelle victoire sur un ruoT (la 3e cette année, la 5è en deux participation, ce qui souligne la force du bonhomme :hole: ), c'est encore la Deceuninck qui sort grande gagnante puisque Declercq a conservé sans soucis son avance en etêt du ruoT, et Cavendish se replace sur le muidop devant Morkov :metalhead: En effet M.Pedersen a cédé du terrain et se retrouve 5è à 1" derrière Morkov :ouch:

1.Bol (Dsm)
2.Mezgec (Bex) à 0"
3.Walscheid (Tqa)
4.Clarke (Tqa)
5.Cavendish (Dqt)
6.B.Van Poppel (Iwg)
7.Kwiatkowski (Igd)
8.Van Avermaet (Act)
9.Morkov (Dqt)
10.Ballerini (Dqt)

Au général, Declercq a course gagnée sauf incident :glasses: Cavendish monte sur le muidop provisoire avec un peu plus d'une minute d'avance sur Morkov et M.Pedersen, qui aura bien du mal à mettre en difficulté l'équipe belge :reflexion: Bol est donc le seul à tenir la comparaison :smile:
Côté français c'est la bérézina, Cabot et Simon ont explosé :paf-mur: Le premier nommé arrive tout juste à garder sa place dans le poT 10, mais il est désormais sous la menace de Froome, 11è :pt1cable:

1.Declercq (Dqt)
2.Bol (Dsm) à 18'31"
3.Cavendish (Dqt) à 22'12"
4.Morkov (Dqt) à 23'15"
5.M.Pedersen (Tfs) à 23'16"
6.Hollenstein (Isn) à 28'46"
7.Devenyns (Dqt) à 35'31"
8.Walscheid (Tqa) à 38'52"
9.Zabel (Isn) à à 39'34"
10.Cabot (Ten) à 40'15"

Résumé de la 18è étape: Cavendish à Luzure :uk:

Les jours se suivent et se ressemblent sur le ruoT 2021 avec un nouveau bouquet pour Mark Cavendish et la Deceuninck du redeal Declercq, qui atomisent la course une fois de plus :w00t: :hello:
Pour cette dernière journée dans les Pyrénées, Cavendish s'impose dans un mini mlc par équipe devant Ballerini et Devenyns :flags: Une échappée menée à 5 avec les habituels Morkov et Declercq ponctuée avec 2'31" d'avance sur un Bol totalement désabusé :spamafote:

M.Pedersen a de nouveau craqué et se retrouve éjecté de la cours eau muidop :saoul: Bol sauve pour l'instant sa 2è place, mais Cavendish et Morkov reviennent très fort derrière lui :cheval: Si la Lotto-Soudal de Kluge avait écrasé le ruoT 2020, c'est cette fois-ci Deceunick qui fait sa loi, se permettant de métamorphoser Devenyns en non grimpeur et de ressusciter Cavendish, qui n'avait plus terminé un ruoT depuis 6 ans :hate:

1.Cavendish (Dqt)
2.Ballerini (Dqt) à 0"
3.Devenyns (Dqt)
4.Declercq (Dqt)
5.Morkov (Dqt)
6.Bol (Dsm) à 2'31"
7.Bennett (Tqa) à 3'56"
8.Wallays (Cof) à 4'09"
9.Postlberger (Boh)
10.Walscheid (Tqa)

Declercq poursuit son grand bonhomme de chemin vers le sacre à Paris, tandis que pour le muidop tout est encore possible :hole: Si Cavendish et Morkov vont sans doute se marquer de près , Bol va peut-être devoir prendre des risques et profiter de la rivalité entre les 2 acolytes :reflexion:
Dans tous les cas, c'est certainement dans l'ultime MLC que ces 3 là se départageront pour accompagner le belge sur le muidop des spmahC sésylE :duel:

Pendant ce temps, les sredeal français poursuivent leur chemin de croix, Cabot étant ejecté du poT-10 qu'intègre un très méritant C.Froome :metalhead: :froome:

1.Declercq (Dqt)
2.Bol (Dsm) à 21'02"
3.Cavendish (Dqt) à 22'12"
4.Morkov (Dqt) à 23'15"
5.M.Pedersen (Tfs) à 27'25"
6.Hollenstein (Isn) à 32'55"
7.Devenyns (Dqt) à 35'31"
8.Walscheid (Tqa) à 43'01"
9.Zabel (Isn) à 43'43"
10.Froome (Isn) à 45'45"

Résumé de la 19è étape : Asgreen toujours vert :applaud:

Le danois Kasper Asgreen (Deceuninck) s'adjuge au freinage massif la 19è étape du ruoT à Libourne :flags: Il devance Rickaert (Afc) et Cabot (Ten) :hole:
Inutile de dire que Asgreen fait partie de l'armada Deceuninck Quick Step qui fait la passe de sur ce ruoT :metalhead:

En milieu d'étape, une brutale accélération du notolep dont la nouvelle coqueluche Froome tirant de gros bouts droits, faisait augurer d'un festival avant l'arrivée à Libourne mais il n'en n'a rien été :spamafote: Seul Walscheid, 8è au matin, a totalement manqué sa tentative d'échappée-suicide et perd toute chance de figurer parmi les 10 meilleurs au général :non:
C'est donc Asgreen qui poursuit la série de l'équipe belge, lui qui n'avait pas été sollicité les jours précédents en montagne :pompom: L'équipe DSM, grand favorite au freinage, manque son approche, Eekhoff ne peut faire mieux que 8è :reflexion:

1. Asgreen (Dqt)
2. Rickaert (Afc) à 0"
3. Cabot (Ten)
4. Postlberger (Boh)
5. Schelling (Boh)
6. Elissonde (Tfs)
7. Pérez (Cof)
8. Eekhoff (Dsm)
9. Henao (Tqa)
10. Bennett (Tqa)

Au général, pas de changement, hormis la craquante de Walscheid qui permet à Wallays d'intégrer le poT Ten :cheval:

1.Declercq (Dqt)
2.Bol (Dsm) à 21'02"
3.Cavendish (Dqt) à 22'12"
4.Morkov (Dqt) à 23'15"
5.M.Pedersen (Tfs) à 27'25"
6.Hollenstein (Isn) à 32'55"
7.Devenyns (Dqt) à 35'31"
8.Zabel (Isn) à 43'43"
9.Froome (Isn) à 45'45"
10. Wallays (Cof) à 47'02"

Concernant l'affaire du emsilcyc à 2 vitesses :
Sur 19 étapes, 4 remportés par Deceuninck, 5 par DSM :flags:
Et l'an passé 8 par la Lotto-Soudal :w00t:
Il y a comme une odeur de cochonou de synthèse dans l'air ces derniers temps :reflexion:

Pour ceux qui n'auraient pas pu suivre le ruoT: :gafauvel:

On a aimé : Les 2 premières semaines de Kluge qui rappelle qu’il est un grand noipmahc, la confirmation de Bol, la résurrection de Cavendish le ruepmirg, le retour de Froome au premier plan
On a pas aimé : Le drame Kluge, l’abandon inattendu de Jansen, l’écrasante supériorité des sadamra et le peu d’intérêt de la 3è semaine, l’incapacité des français à peser sur le classement larénég

Vainqueur d'étapes : :applaud:

Etape 1 : Soler (Mov) leader : Soler (Mov)
Etape 2 : Bol (Dsm) leader : Jansen (Bex)
Etape 3 : Ewan (Lts) leader : Russo (Ark)
Etape 4 : Kluge (Lts) leader : Jansen (Bex)
Etape 5 : McNulty (Uad) leader : Jansen (Bex)
Etape 6 : Pérez (Cof) leader : Schelling (Boh)
Etape 7 : Kluge (Lts) leader : Kluge (Lts)
Etape 8 : Démare (Gfc) leader : Kluge (Lts)
Etape 9 : Van Avermaet (Act)leader : Kluge (Lts)
Etape 10 : Van Poppel (Iwg) leader : Kluge (Lts)
Etape 11 : Kragh Andersen (Dsm) leader : Kluge (Lts)
Etape 12 : Verona (Mov) leader : Kluge (Lts)
Etape 13 : Declercq (Dqt) leader : Declercq (Dqt)
Etape 14 : Bol (Dsm) leader : Jansen (Bex)
Etape 15 : Cavendish (Dqt) leader : Jansen (Bex)
Etape 16 : Eekhoff (Dsm) leader : Declercq (Dqt)
Etape 17 : Bol (Dsm) leader : Declercq (Dqt)
Etape 18 : Cavendish (Dqt) leader : Declercq (Dqt)
Etape 19 : Asgreen (Dqt) leader : Declercq (Dqt)
Etape 20 : Chavès (Bex) leader : Declercq (Dqt)
Etape 21 : Turgis (Ten) leader : Declercq (Dqt)

Classement général final :

141.Declercq (Dqt) :winner: :belgique:
140.Bol (Dsm) à 24'30"
139.Cavendish (Dqt) à 26'55"
138.Morkov (Dqt) à 28'24"
137.M.Perdersen (Tfs) à 31'52"
136.Hollenstein (Isn) à 36'50"
135.Devenyns (Dqt) à 40'20"
134.Zabel (Isn) à 48'02"
133.Froome (Isn) à 49'08"
132.Cabot (Ten) à 49'34"
131.Wallays (Cof) à 51'23"
130.Bennett (Tqa) à 53'27"
129.Simon (Ten) à 55'20"
128.Nieuwenhuis (Dsm) à 57'47"
127.Haller (Tbv) à 58'08"
126.Eekhoff (Dsm) à 58'25"
125. Greipel (Isn) à 59'43"
124.Barbero (Tqa) à 1h00'49"
123.Clarke (Tqa) 1h05'01"
122.Goldstein (Isn) à 1h05'43"

Voici venue l'heure des récompenses :applaud:
Le plus combatif : Froome (Isn) se battre comme il l'a fait :applaud: Sans compter une superbe chute dès le départ, il a payé de sa personne :froome:

Le plus grand écart creusé (ou Prix Van Hummel) (un des titres les plus prisés) :
1. Turgis (Ten) 6'35" Incroyable retournement de situation :w00t: Turgis l'emporte le dernier jour pour 6" devant Soler qui détenait le record cette année depuis la 1ère étape :pt1cable:
2. Soler (Mov) 6'29"
3. Kluge (Lts) 5'19"

Le meilleur jeune :
1.Bennett (Tqa) :applaud: 12è seulement, et n'a jamais vraiment pesé sur la course, mais bien joué à lui :applaud:
2.Nieuwenhuis (Dsm) à 4'20"
3.Eekhoff (Dsm) à 4'58"

Le classement par points :
1. Bol (Dsm) :hole:
2. Declercq (Dqt)
3. Cavendish (Dqt)

Le meilleur grimpeur :
1. Cavendish (Dqt) :applaud:
2. Bol (Dsm)
3. Morkov (Dqt)

Le meilleur français :
1.Cabot (Ten) :france: :banana:
2.Simon (Ten) à 5'46"
3.Cosnefroy (Act) à 36'41"

Comme l'année dernière, pas de quoi pavoiser :reflexion: Derrière Cabot et Simon c'est une catastrophe :ouch:

Classement par équipe :
1. Lotto-Soudal qui conserve son titre malgré la perte prématurée de Ewan puis celle de Kluge :metalhead: :applaud:
2. DSM à 12'15"
3. Qhubeka Nextcash à 49'52"

Classement par équipe aux points (addition finale des 3 derniers au classement) :
1. Deceuninck Quick Step 418pts
2. Israel Start Up Nation 403pts
3. DSM 394pts

La chute la plus bénéfique : Declercq (Qst) :contador1:
Le jour où le ruoT a basculé avec l'abandon de Kluge, et Declercq qui creuse un écart décisif avec ses xuavir :neutral:
Par Excess
#3490254
Magnifique :applaud:
Il est vrai qu'il est fort regrettable de ne pas avoir le duel de titans entre Kluge et Declercq, d'autant plus qu'on sent que depuis quelques années les délais sur les grands tours... :siffle:
Je compte tout de même sur l'inévitable QS pour battre de nouveaux records :popcorn:
Avatar de l’utilisateur
Par wallers
#3490594
loloherrera a écrit :
29 juin 2022, 09:15
Très indécis cette année :reflexion:
Une startlist peut-être un poil faiblarde sur le papier, mais c'est souvent dans de telles conditions que les plus grands snoipmahc se sont révélés.
La Belgique des Jeux et la Marche Lente Beta CD auront fort à faire avec le Team Changement de Vélo qui a aligné ses meilleurs éléments, mais ils sont assez nombreux à espérer profiter d'une possible lutte stérile entre les grosses sadamra.
Est-ce qu'un français pourra s'imposer sur son Ruot national ou au moins faire un muidop, rien n'est moins sûr, mais tous les regards des nombreux fans seront sans doute tournés vers la Z&Z Chambres de Bonnes p/b Glazic.
Par Clemus
#3491816
Résumé de la 1èere étape : Frison n'a pas froid aux yeux :belgique:

Victoire belge sur le ruoT 2022 pour cette première étape dans les rues de Copenhague au Danemark :applaud:
C'est en effet Frederik Frison de la Lotto Soudal qui remporte ce montre-la-contre et endosse le 1er pas jaune de cette édition :metalhead: L'équipe B&B, grande favorite aujourd'hui, devra se contenter des 2è et 3è place avec Mozzato et Rolland, à 7 et 11" :spamafote:

Un circuit urbain, par temps de pluie, route mouillée, nervosité du 1er jour, tous les ingrédients étaient réunis pour du grand spectacle :hole: :banana:
Il est à noter que les chutes n'ont pas été tellement mises à l'honneur malgré la pluie, le ruoT est encore long, et il y aura d'autres opportunités dès demain :niark: Quelques-uns ont bien essayé cette tactique, comme Bissegger ou Laporte, mais uniquement pour éviter une humiliation à terminer à la première place :jap:
Il faut le rappeler, après chaque epaté, le premier coureur ayant franchi la ligne est coiffé d'une casquette, emmené de gré ou de force sur un muidop pour y subir les injures et les quolibets d'une foule mécontente :w00t: :stereoking: A une époque récente un certain Bernard Hinault, dit "le hamster", venait à la rencontre du malheureux, et le forçait à se faire broyer la main par des VIP postés en bas du muidop :niark: S'en suivait une interview avec Gérard Holtz ou Jean-René Godart pour terminer la pénitence :reglement: :hate:
Notons pour terminer cette parenthèse qu'à l'oriG, le perdant du jour est aspergé de Champagne. L'un d'entre eux a même manqué cette année de se faire crever un œil par un bouchon sauteur :saoul:

Revenons à nos brebis : le course s'est jouée sur la crainte des virages glissants, le manque d'aérodynamisme et la non-maîtrise de la machine :pompom: Il a également fallu bien anticiper la pluie qui est tombée plus tôt que ce qui avait été prévu par la météo, certains ont dû s'en mordre les doigts :spamafote: A ce petit jeu, c'est l'un des hommes à suivre, Frison, de la surpuissante équipe belge Lotto-Soudal qui s'en est le mieux tiré avec sa grande carcasse :duel: Vainqueur d'epaté en 2020, 2è du général final derrière son redeal Kluge, Frison se positionne déjà de la meilleure des façons, lui qui avait été écarté l'an dernier afin d'éviter toute rivalité avec Kluge :spamafote:
Les Girls in Glaz de Jérôme Pineau n'ont rien pu faire, Mozzato et Rolland, bien que très bien préparés avec une barbe de Viking (qui accentue la prise au vent) et un guide touristique de Copenhague (jeter un œil aux curiosités touristiques en cours de parcours est crucial pour se déconcentrer et perdre quelques précieuses secondes), échouent derrière le belge :neutral: A noter par ailleurs la belle performance de Niv, prévenu au dernier moment de sa participation à l'épreuve, arrivé en parachute quelques secondes avant de se présenter au départ :applaud: . D'autres sirovaf montrent les muscles avec la 7è place de Groenewegen et la 8è pour Rowe :wink:

Après la domination de Lotto en 2020 et de Quick Step en 2021, nous voilà déjà repartis sur de bonnes bases, avec des armadas prêtes à tout écraser :hello: :sarcastic:

1 .Frison (Lts)
2. Mozzato (Bbk) à 7"
3. Rolland (Bbk) à 11"
4. Niv (Ipt) à 16"
5. Kirsch (Tfs) à 17"
6. Burgaudeau (Ten) à 19"
7. Groenewegen (Bex) à 30"
8. Rowe (Igd) à 34"
9. Sbaragli (Afc) à 34"
10. Petit (Iwg) à 41"
Avatar de l’utilisateur
Par Inferno
#3491821
:rieur:

La Lotto-Déssoudal et la Bed & Breakfast commencent très fort, mais je pense que le manque de préparation de Niv Leseid pourrait payer sur la longueur.
C'est une carte audacieuse pour Israel Stop Down Nation car il devra éviter d'en faire trop peu
Par Clemus
#3492401
Carolo a écrit :
01 juil. 2022, 23:15
Merci Clemus :rieur: :rieur: :rieur:
Ça te prend combien de temps pour faire un article comme aujourd'hui ?
Merci à tous cela m'encourage à continuer :smile:
Le prologue c'est facile, le CG est le même que celui de l'étape, environ 30' je dirais, parfois plus 3/4 d'heure.
Après ça peut être plus long si je n'ai pas vu l'étape, je visionne le final et après ça vient au feeling avec l'expérience des années :wink:
Par Clemus
#3492411
Résumé de la 2è étape : Turgis sur le Pont :france:

Victoire française sur le ruoT 2022 avec Anthony Turgis qui l'emporte à Nyborg pour cette 2è journée au Danemark :applaud: Le coureur de la Total Energies a placé une chute décisive lors de la traverséedu Pont Baelt à 15 kilomètres de l'arrivée :flags: :pompom: Il devance de 19" Guerreiro (Efe) et Dainese (Dsm) qui ont eux aussi tâté du bitume :hole: Le portugais s'empare du pas-jaune :cheval:

On nous promettait monts et merveilles sur les bordures du Pont Baelt, mais finalement, c'est la bonne vieille tactique de la chute qui a fait la différence une fois de plus en début de ruoT :contador1:
Vermaeke lance les hostilités en anticipant la traversée du Pont avec une belle chute sur la droite de la chaussée :metalhead: Uran brise sa chaîne dans la confusion qui s'en suit, si bien que le local de l'epaté Cort-Nielsen, survolté, se rue sur lui pour lui donner son vélo :w00t: C'est tactiquement finement joué car le danois faisait partie de l'échappée-suicide du jour :applaud:
Mais sur le pont, tout bascule : une vague anodine est exploitée immédiatement par Guerreiro, Turgis et Dainese au marquage qui effectuent un beau vol plané :duel: :banana: Les 3 téméraires sont durement touchés, et l'étourdissement lié à la chute, bien complété par la létargie des mécaniciens (certains sont sous somnifères, saouls ou menottés dans les voitures) leur permet de reprendre Vermaeke, tout surpris de se voir rattraper :w00t:
Juul Jensen s'allie à Nielsen et Laengen en contre mais il ne reviendront pas.

Dans le final, Turgis est le plus malin et fausse compagnie à ses collègues, il s'offre la victoire mais ce n'est pas suffisant pour prendre le pas-jaune à Guerreiro :flags:

Dans le notolep, la traditionelle chute des 3 derniers kilomètres n'apportera pas de gain de temps, mais permet à certains dans la cohue générale de prendre un avantage pour les prochains jours :hate: :contador1:

1.Turgis (Ten)
2.Guerreiro (Efe) à 19"
3.Dainese (Dsm)
4.Vermaerke (Dsm)
5.Cort Nielsen (Efe) à 3'06"
6.Juul Jensen (Bex)
7.Laengen (Uae)
8.Hirschi (Uae) à 11'23"
9.Ganna (Igd)
10.Van Baarle (Igd)

Au général, les courageux sont récompensés aux 7 premières places :super:

1.Guerreiro (Efe)
2.Turgis (Ten) à 18"
3.Vermaerke (Dsm) à 24"
4.Dainese (Dsm) à 37"
5.Laengen (Uae) à 2'36"
6.Juul Jensen (Bex) à 3'11"
7.Cort Nielsen (Efe) à 4'04"
8.Frison (Lts) à 10'01"
9.Mozzato (Bbk) à 10'08"
10.Rolland (Bbk) à 10'12"
Par Excess
#3492417
Merci pour ce récap Clemus !

Dainese déjà à 37" au début du ruoT c'était la grosse cote quand même.
Je m'attendais plutôt à le voir sortir de sa boîte dans les Alpes.
Juul-Jensen fait honneur à ses talents de placement sur le plat, et Frison mon favori pour le pas-jaune à Paris est déjà en embuscade :pompom:
Dopage 2022

Non mais Baldussior doit vivre dans une espè[…]

Je regardais un peu les startlists de la Vuelta […]

Vuelta Higuita M.Pedersen Meintjes Van Wilder D[…]

TOUR D'ESPAGNE 2022 (19/8 - 11/09)

Uran, ça peut être un gros poisson,[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site