Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 1 sur 13
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 13
#3486945
{EDIT Modération] Sujet spécifique créé à partir des échanges du topic Dopage
Les échanges sur les puissances mesurées qui seraient suspicieuses restent sur le Topic dopage :wink:


jimmy39 a écrit :
18 juin 2022, 19:11
Pour apporter une pierre à l’édifice, sur toute la montée on a 5.6 W/kg pour Küng à 83kg (son poids officiel), 5.81 s’il ne fait que 80kg.
Après vous en faites ce que vous voulez :green:
Pour le coup c'est le w/kg "étalon" qui compte pour les comparaisons, pas le vrai poids. Enfin je crois.

Tour de Suisse 2011 — MALBUN (whole climb - 12.62 km, 8.98 %, 1133 m)
Steven Kruijswijk: 40:05, 18.89 Kph, VAM 1696 m/h, 5.9 W/kg (est.)
———————————————————————
Monster Higuita climbed it up ~1 minute faster today.


Küng il est à 1'40 d'higuita si je dis pas de conneries donc quasiment dans le temps de Kruijswijk (pas la même distance sur le premier tweet mais bon), ça fait 5.8-5.9w/kg sur 40' à la louche ? Mais avec la chaleur et tout ça
Avatar de l’utilisateur
Par Teteoo
#3487028
Nopik a écrit :
16 juin 2022, 20:27
:super:

Pas l'impression que ce soient ses meilleures perfs, et les 2 premiers sont des clm.
Sur le CLM de l'Alpe ça fait donc 6.2w/kg (40') si je ne m'abuse.
Sur les montées de 50' ils ont 5.7 et 5.8 w/kg, mais potentiellement ce ne sont pas ses meilleures perfs (?)

Bon en fait ce que je voulais dire, est-ce qu'on peut imaginer que 5% de mieux ça reste tout à fait acceptable ?
(évolution matos, routes, techniques etc... (+ peut être le talent :siffle: ))
Alors, les routes, le matos, etc etc, ça ne joue pas sur les watts. C'est comme dire que la qualité de la route ou que la forme de ta carosserie influe sur la performance de ton moteur. Ça n'a pas de sens
Par GracchusBabeuf
#3487029
Teteoo a écrit :
19 juin 2022, 07:24
Nopik a écrit :
16 juin 2022, 20:27
:super:

Pas l'impression que ce soient ses meilleures perfs, et les 2 premiers sont des clm.
Sur le CLM de l'Alpe ça fait donc 6.2w/kg (40') si je ne m'abuse.
Sur les montées de 50' ils ont 5.7 et 5.8 w/kg, mais potentiellement ce ne sont pas ses meilleures perfs (?)

Bon en fait ce que je voulais dire, est-ce qu'on peut imaginer que 5% de mieux ça reste tout à fait acceptable ?
(évolution matos, routes, techniques etc... (+ peut être le talent :siffle: ))
Alors, les routes, le matos, etc etc, ça ne joue pas sur les watts. C'est comme dire que la qualité de la route ou que la forme de ta carosserie influe sur la performance de ton moteur. Ça n'a pas de sens
Sauf si tu évalu la puissance de ton moteur en fonction de la vitesse de la voiture.....
Par Nico2938
#3487040
Teteoo a écrit :
19 juin 2022, 07:24
Nopik a écrit :
16 juin 2022, 20:27
:super:

Pas l'impression que ce soient ses meilleures perfs, et les 2 premiers sont des clm.
Sur le CLM de l'Alpe ça fait donc 6.2w/kg (40') si je ne m'abuse.
Sur les montées de 50' ils ont 5.7 et 5.8 w/kg, mais potentiellement ce ne sont pas ses meilleures perfs (?)

Bon en fait ce que je voulais dire, est-ce qu'on peut imaginer que 5% de mieux ça reste tout à fait acceptable ?
(évolution matos, routes, techniques etc... (+ peut être le talent :siffle: ))
Alors, les routes, le matos, etc etc, ça ne joue pas sur les watts. C'est comme dire que la qualité de la route ou que la forme de ta carosserie influe sur la performance de ton moteur. Ça n'a pas de sens
Avant l'apparition des capteurs, les données étaient issues d'un modèle mathématique qui intègre forcément le rendement lié à la route ! Du coup, si le rendement de la route s'améliore, il faut moins de puissance pour aller à la même vitesse. On peut comparer les données issues d'un capteur et celle du modèle mathématique pour réajuster les rendements par exemple. En sachant, qu'un capteur, c'est environ 2% de marge d'erreur !
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3487043
Teteoo a écrit :
19 juin 2022, 07:24
Nopik a écrit :
16 juin 2022, 20:27
:super:

Pas l'impression que ce soient ses meilleures perfs, et les 2 premiers sont des clm.
Sur le CLM de l'Alpe ça fait donc 6.2w/kg (40') si je ne m'abuse.
Sur les montées de 50' ils ont 5.7 et 5.8 w/kg, mais potentiellement ce ne sont pas ses meilleures perfs (?)

Bon en fait ce que je voulais dire, est-ce qu'on peut imaginer que 5% de mieux ça reste tout à fait acceptable ?
(évolution matos, routes, techniques etc... (+ peut être le talent :siffle: ))
Alors, les routes, le matos, etc etc, ça ne joue pas sur les watts. C'est comme dire que la qualité de la route ou que la forme de ta carosserie influe sur la performance de ton moteur. Ça n'a pas de sens
Ici dans 95% des cas on estime les watts à partir de la vitesse d'ascension, alors bien sûr que l'état des routes joue... :reglement:
Avatar de l’utilisateur
Par Akaion
#3487050
El_Pistolero_07 a écrit :
19 juin 2022, 08:53
Kung ça peut paraître surprenant, mais avait il déjà essayé de suivre en montagne avant ce tour de Suisse ?
J'ai toujours le souvenir de le voir en grupetto tranquille en montagne.
En fait il ne fait pas si souvent gruppetto.

Pour l'état des routes et le matériel, en vrai ça n'influe pas. C'est juste que tu vas moins vite sur une route granuleuse et avec un vélo de 15 kg pour un même nombre de watts qu'avec un tapis et un vélo de 6,9 kg.
Cependant j'ai pas l'impression que les calculs prennent ses facteurs en considération. Pareillement, le poids étalon est pour moi une bêtise.

Edit : tout ça pour dire que du coup je rejoins Nopik dans son dernier message (sauf si il l'édite voyant le mien en mettant qu'on dit bien "pain au chocolat" dans ce cas là, je ne rejoins plus Nopik. Mais à l'heure où j'écris il parle des watts par vitesse d'ascension.
Par MonteGelbison
#3487090
Akaion a écrit :
19 juin 2022, 09:10
El_Pistolero_07 a écrit :
19 juin 2022, 08:53
Kung ça peut paraître surprenant, mais avait il déjà essayé de suivre en montagne avant ce tour de Suisse ?
J'ai toujours le souvenir de le voir en grupetto tranquille en montagne.
En fait il ne fait pas si souvent gruppetto.

Pour l'état des routes et le matériel, en vrai ça n'influe pas. C'est juste que tu vas moins vite sur une route granuleuse et avec un vélo de 15 kg pour un même nombre de watts qu'avec un tapis et un vélo de 6,9 kg.
Cependant j'ai pas l'impression que les calculs prennent ses facteurs en considération. Pareillement, le poids étalon est pour moi une bêtise.

Edit : tout ça pour dire que du coup je rejoins Nopik dans son dernier message (sauf si il l'édite voyant le mien en mettant qu'on dit bien "pain au chocolat" dans ce cas là, je ne rejoins plus Nopik. Mais à l'heure où j'écris il parle des watts par vitesse d'ascension.
Sauf que si : les équations de Portoleau tiennent compte de ces variables.

Et les watts/étalons c'est quoi le problème ? Il s'agit au contraire du seul moyen de comparer ce qu'autrement on ne pourrait pas comparer.
Avatar de l’utilisateur
Par Teteoo
#3487313
MonteGelbison a écrit :
19 juin 2022, 13:28
Akaion a écrit :
19 juin 2022, 09:10


En fait il ne fait pas si souvent gruppetto.

Pour l'état des routes et le matériel, en vrai ça n'influe pas. C'est juste que tu vas moins vite sur une route granuleuse et avec un vélo de 15 kg pour un même nombre de watts qu'avec un tapis et un vélo de 6,9 kg.
Cependant j'ai pas l'impression que les calculs prennent ses facteurs en considération. Pareillement, le poids étalon est pour moi une bêtise.

Edit : tout ça pour dire que du coup je rejoins Nopik dans son dernier message (sauf si il l'édite voyant le mien en mettant qu'on dit bien "pain au chocolat" dans ce cas là, je ne rejoins plus Nopik. Mais à l'heure où j'écris il parle des watts par vitesse d'ascension.
Sauf que si : les équations de Portoleau tiennent compte de ces variables.

Et les watts/étalons c'est quoi le problème ? Il s'agit au contraire du seul moyen de comparer ce qu'autrement on ne pourrait pas comparer.
Watt étalon et watt/kg, c'est la même chose.
Pour faire des watts étalons, on fait comme ça ! tiens, ce coureur de 60kg a développé 300W sur une demi heure. Cela vaut 5W/kg. S'il faisait 70 kilos, cela ferait 350W. Ce coureur a donc développé 350W étalons


Je pense qu'on a créé les watts étalons pour créer de la simplicité, mais j'ai l'impression que ça entretient plutôt la confusion. J'ai l'impression que maintenant tout le monde comprend bien les w/kg
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3487325
Oui mais je faisais le calcul plus tôt, en poids réel un coureur léger fera plus de w/kg qu'un coureur lourd pour le même temps d'ascension. (avec moins de watts absolus)
Seul le passage par le poids étalon permet de comparer les différents coureurs.
Mais du coup il ne faut jamais jamais les comparer avec les données réelles des capteurs avec les données étalon, c'est tout.

Enfin si, on peut le faire pour voir quel est l'écart entre le capteur et le calcul.
Mais pas "X a fait tant au capteur comparé à Y qui a fait tant en étalon"
Par Nico2938
#3487522
Teteoo a écrit :
19 juin 2022, 18:25
MonteGelbison a écrit :
19 juin 2022, 13:28


Sauf que si : les équations de Portoleau tiennent compte de ces variables.

Et les watts/étalons c'est quoi le problème ? Il s'agit au contraire du seul moyen de comparer ce qu'autrement on ne pourrait pas comparer.
Watt étalon et watt/kg, c'est la même chose.
Pour faire des watts étalons, on fait comme ça ! tiens, ce coureur de 60kg a développé 300W sur une demi heure. Cela vaut 5W/kg. S'il faisait 70 kilos, cela ferait 350W. Ce coureur a donc développé 350W étalons


Je pense qu'on a créé les watts étalons pour créer de la simplicité, mais j'ai l'impression que ça entretient plutôt la confusion. J'ai l'impression que maintenant tout le monde comprend bien les w/kg
Si on est plus léger, il est plus facile de sortir un nombre élevé de W/kg surtout en montée (et l'inclinaison de la pente va accentuer le phénomène). Les watts étalons sont trompeurs là dessus. Un coureur de 70 kg soit le poids étalon, il produit effectivement la puissance étalon. Exemple : 400 W sur 30' soit 5,7 W/kg. Si une coureur de 60 kg sort 5,8 W/kg, ça donne 406 W étalons mais dans la réalité, ce n'est pas vrai. En réalité, il a produit seulement 348 W. Hors, la production d'énergie est potentiellement une limite qui va favoriser un athlète plus léger. Il faut donc affiner les analyses pour juger la potentielle probité des performances. En plus, il y a des notions de rendement musculaire que personne ne connaît précisément pour estimer la valeur des performances. Un coureur peut produire la même énergie totale et rouler plus vite. En soi, il est juste devenu plus économe, ça n'a rien d'impossible.
Par frikkadell
#3487544
Je m'y connais pas du tout en watts ou watts etalon etc. Je trouve ça assez compliqué, dailleurs j'ai vraiment l'impression que vous avez fait spé watts et puissance au bac !

Petite question, vous dites que le l'enrobé de la route ne joue pas, parce que les capteurs prennent la puissance développée en amont.

Mais la plupart des watts qu'on voit traîner sur Twitter ou ici, sont souvent calculer par rapport au temps de montée, non ?
J'ai pas l'impression que les coureurs partagent souvent leur watts :reflexion:. (j précise que je ne vais pas sur strava)

Si on calcule les watts parce qu'elle ne sont pas publiées par le coureur, l'enrobé, le vent viennent forcément dans l'équation si on veut se rapprocher des bons chiffres?


Et aussi pour pointer que très rarement il est précisé que les watts annoncés sont une mesure du capteur de puissance ou un calcul par un suiveur...

Bref, toujours du mal avec les watts et les conclusions qu'on en tire.

Sans compter qu'on a defini (arbitrairement ?) ce qui était normal et ce qui ne l'était pas.

Mais j'aime bien vous lire, j'ai l'impression d'en apprendre
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3487550
frikkadell a écrit :
20 juin 2022, 09:50
Je m'y connais pas du tout en watts ou watts etalon etc. Je trouve ça assez compliqué, dailleurs j'ai vraiment l'impression que vous avez fait spé watts et puissance au bac !

Petite question, vous dites que le l'enrobé de la route ne joue pas, parce que les capteurs prennent la puissance développée en amont.

Mais la plupart des watts qu'on voit traîner sur Twitter ou ici, sont souvent calculer par rapport au temps de montée, non ?

J'ai pas l'impression que les coureurs partagent souvent leur watts :reflexion:. (j précise que je ne vais pas sur strava)

Si on calcule les watts parce qu'elle ne sont pas publiées par le coureur, l'enrobé, le vent viennent forcément dans l'équation si on veut se rapprocher des bons chiffres?


Et aussi pour pointer que très rarement il est précisé que les watts annoncés sont une mesure du capteur de puissance ou un calcul par un suiveur...
Je pense que le message dit par plusieurs est que les W/kg publiés sont assez souvent faux car calculé effectivement uniquement sur le temps de montées et en considérant une force de frottement constante (j'espère au moins qu'une force de frottement est prise en compte). Le problème comprend en réalité de nombreux paramètre (force de vent, abris dans un groupe - c'est important à 18-20km/h dans des pentes à 6% - ; frottement de la route; ...) qui ne peuvent juste pas être pris en compte car ces paramètres ne sont pas connus. La seule façon d'avoir les chiffres ce serait effectivement d'avoir des données de capteur de puissance fiable à ~1%.

Après nos échanges, où plusieurs d'entre nous percevait eux même des différences notables en fonction de l'enrobée (remettre une dent quand l'enrobé devient meilleurs, impression que la pente est moins raide de 1-1.5%), j'ai été voir si je trouvais des chiffres... Bon pas trouvé grand chose, les chiffres que je trouvent sur ces forces de frottement en fonction de l'enrobé demande à être consolidé, mais sont :
- un enrobé moyen rajoute une force de frottement qui est de l'ordre de ~1% de pente (cette force de frottement étant proportionnel au poids on peut l'assimiler à une pente)
- un enrobé de très grande qualité semble faire baisser cette force à l'équivalent d'une pente autour de 0.5-0.7%
- un enrobé rugueux, cela monte à une force équivalente à une pente supérieur à 1.5% (certains de chiffres que j'ai trouvé monte à 2%).

Bref si ces chiffres se confirment on peut effectivement changer une pente de l'ordre de 1% (ça doit être le maximum) entre un très bon enrobé et quelque chose de très rugueux, c'est vraiment très loin d'être négligeable et clairement pas pris en compte en général dans les calcul en W/kg.
Par frikkadell
#3487557
Xav_38 a écrit :
20 juin 2022, 10:04
frikkadell a écrit :
20 juin 2022, 09:50
Je pense que le message dit par plusieurs est que les W/kg publiés sont assez souvent faux car calculé effectivement uniquement sur le temps de montées et en considérant une force de frottement constante (j'espère au moins qu'une force de frottement est prise en compte). Le problème comprend en réalité de nombreux paramètre (force de vent, abris dans un groupe - c'est important à 18-20km/h dans des pentes à 6% - ; frottement de la route; ...) qui ne peuvent juste pas être pris en compte car ces paramètres ne sont pas connus. La seule façon d'avoir les chiffres ce serait effectivement d'avoir des données de capteur de puissance fiable à ~1%.

Après nos échanges, où plusieurs d'entre nous percevait eux même des différences notables en fonction de l'enrobée (remettre une dent quand l'enrobé devient meilleurs, impression que la pente est moins raide de 1-1.5%), j'ai été voir si je trouvais des chiffres... Bon pas trouvé grand chose, les chiffres que je trouvent sur ces forces de frottement en fonction de l'enrobé demande à être consolidé, mais sont :
- un enrobé moyen rajoute une force de frottement qui est de l'ordre de ~1% de pente (cette force de frottement étant proportionnel au poids on peut l'assimiler à une pente)
- un enrobé de très grande qualité semble faire baisser cette force à l'équivalent d'une pente autour de 0.5-0.7%
- un enrobé rugueux, cela monte à une force équivalente à une pente supérieur à 1.5% (certains de chiffres que j'ai trouvé monte à 2%).


Bref si ces chiffres se confirment on peut effectivement changer une pente de l'ordre de 1% (ça doit être le maximum) entre un très bon enrobé et quelque chose de très rugueux, c'est vraiment très loin d'être négligeable et clairement pas pris en compte en général dans les calcul en W/kg.
Donc il faudrait rajouter entre 1 à 1,5 % de puissance pour rouler à la même vitesse entre un bon enrobée et qq chose de bien granuleux ? (je suis pas du tout sur que ça marche ce que je raconte :study: )

Bon déjà, quand je roule, j'ai l'impression que le rapport est bien plus élevé, sur une route rend pas, j'ai l'impression de me traîner als que quand c'est billard je ne sens plus mes jambes.

Et si on prend la montée de Luz ardiden qui sur le papier est assez sélective, avant le dernier tour, ils ont refait la route, un vrai billard sur le coup. Et je ne vais pas dire que tout repose la dessus, mais il n'y a eu quasiment aucunes différences entre les leaders, on aurait dit qu'ils étaient sur un faux plat.

Tout ça pour dire que rien que l'enrobé j'ai l'impression que ça change bcp de chose.
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3487558
frikkadell a écrit :
20 juin 2022, 09:50
Je m'y connais pas du tout en watts ou watts etalon etc. Je trouve ça assez compliqué, dailleurs j'ai vraiment l'impression que vous avez fait spé watts et puissance au bac !

Petite question, vous dites que le l'enrobé de la route ne joue pas, parce que les capteurs prennent la puissance développée en amont. La puissance capteur sera la même. La vitesse sera différente. La puissance calculée sera différente.

Mais la plupart des watts qu'on voit traîner sur Twitter ou ici, sont souvent calculer par rapport au temps de montée, non ?
J'ai pas l'impression que les coureurs partagent souvent leur watts :reflexion:. (j précise que je ne vais pas sur strava)

Si on calcule les watts parce qu'elle ne sont pas publiées par le coureur, l'enrobé, le vent viennent forcément dans l'équation si on veut se rapprocher des bons chiffres?


Et aussi pour pointer que très rarement il est précisé que les watts annoncés sont une mesure du capteur de puissance ou un calcul par un suiveur...

Bref, toujours du mal avec les watts et les conclusions qu'on en tire.

Sans compter qu'on a defini (arbitrairement ?) ce qui était normal et ce qui ne l'était pas.

Mais j'aime bien vous lire, j'ai l'impression d'en apprendre
En fait c'est ce qu'on (je) dit ! :wink:
1- la puissance via les capteurs: pour une même puissance mise dans les pédales, on peut potentiellement aller plus vite si la route est meilleure / le vent plus favorable / le matos plus performant

2- la puissance calculée: le but c'est pas forcément de se rapprocher des "bons" chiffres mais plutôt d'avoir un truc qui permet de comparer les différents coureurs et les différentes montées. Alors on part de la vitesse (enfin la durée d'ascension) et avec des variables arbitraires et constantes on calcule une "puissance étalon" (qui est juste théorique). Alors oui c'est possible que dans une montée pourrie le max qu'on puisse atteindre c'est 6.0 et dans une belle montée c'est 6.2, à cause des variables extérieures comme la route et le vent.

3- du coup pour la puissance calculée, sur une montée en particulier la qualité de l'enrobé on s'en fout. Tous les coureurs ont la même. Enfin, non, pas quand on compare 1997 et aujourd'hui... donc oui si on gagne de la vitesse grâce à la qualité de l'enrobé, on va avoir 0.1 ou 0.2 w/kg en plus dans le calcul !

4- la puissance réelle elle sert pas à grand chose pour nous les observateurs finalement, parce que difficilement comparable d'un coureur à l'autre. Ca sert surtout au coureur et à son entraineur.

5- le seuil du normal, de l'acceptable, et du mutant, en effet c'est un peu arbitraire et ça laisse un peu sceptique. Déjà ça dépend de la durée bien sûr, genre 6.5 sur 20' ça va mais 6.5 sur 40' ça commence à faire beaucoup. Mais difficile de dire que pour une montée en particulier, 6.4 c'est ok et 6.5 c'est abuser. Bon on peut quand même se dire que 6.8 c'est vraiment too much par exemple. (valeurs prises au pif, encore une fois ça dépend des durées)


Bon j'espère que j'ai pu éclaircir certains points :tonton:
Dernière édition par Nopik le 20 juin 2022, 10:31, édité 1 fois.
Par Excess
#3487563
Bah les valeurs étalon sont justement censées valider l'idée selon laquelle un coureur léger aura plus de facilité à développer des gros watts par rapport à son gabarit en montée et un coureur plus lourd aura plus de difficulté à le faire même s'il produira plus de watts en réalité.
De la même façon qu'on est choqué/dégoûté/horrifié (pick one) quand une crevette écrase un chrono alors qu'on pourrait dire "mais ça va le type n'a roulé qu'à 55km/h" :siffle:
Oui mais un Ganna et un Vingegaard qui roulent à 55/h c'est pas la même chose :elephant:
De même, et ce n'est pas pour revenir sur le cas Küng en particulier, mais quand Jimmy dit que Küng a fait 5.8 W/kg, on peut dire "bah 5.8 une paille quoi" :green:
Sauf que 5.8 pour son gabarit...c'est énorme !

Parce que sinon je mets un sumo dans un col et je dis "bah ça va il n'a fait que 5 watts/kg" :elephant:
Alors qu'il a en réalité produit assez de watts pour alimenter mon quartier en électricité pendant 3 jours.

C'est là ou le modèle trouve ses limites même si l'étalon gomme en apparence ces disparités .
Je dis en apparence car prendre un poids étalon ça reste arbitraire et appliquer à partir de là un modèle linéaire l'est encore plus.

EDIT pour reformuler plus clairement :
On a un biais à la fois historique et "logique" pour dire qu'un grimpeur plus léger sera plus performant en montée, mais il est difficile de définir à partir de quel moment on est trop léger ou trop lourd pour sortir telle ou telle perf.
Je suis donc pour la comparaison entre coureurs mais définir des valeurs étalons à partir desquelles on est "normal", "anormal", "mutant" ça me paraît pour le coup de la pseudo-science.
Dernière édition par Excess le 20 juin 2022, 10:54, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3487565
Pour moi, la valeur étalon sert juste à facilité la comparaison et la lecture. C'est plus facile de comparer 403W à 407W, que 5.76W/kg à 5.81W/kg, mais c'est exactement la même chose. Il y a juste un cas où on multiplie les valeurs par 70.
Par frikkadell
#3487571
Nopik a écrit :
20 juin 2022, 10:29
frikkadell a écrit :
20 juin 2022, 09:50

En fait c'est ce qu'on (je) dit ! :wink:
1- la puissance via les capteurs: pour une même puissance mise dans les pédales, on peut potentiellement aller plus vite si la route est meilleure / le vent plus favorable / le matos plus performant

2- la puissance calculée: le but c'est pas forcément de se rapprocher des "bons" chiffres mais plutôt d'avoir un truc qui permet de comparer les différents coureurs et les différentes montées. Alors on part de la vitesse (enfin la durée d'ascension) et avec des variables arbitraires et constantes on calcule une "puissance étalon" (qui est juste théorique). Alors oui c'est possible que dans une montée pourrie le max qu'on puisse atteindre c'est 6.0 et dans une belle montée c'est 6.2, à cause des variables extérieures comme la route et le vent.

3- du coup pour la puissance calculée, sur une montée en particulier la qualité de l'enrobé on s'en fout. Tous les coureurs ont la même. Enfin, non, pas quand on compare 1997 et aujourd'hui... donc oui si on gagne de la vitesse grâce à la qualité de l'enrobé, on va avoir 0.1 ou 0.2 w/kg en plus dans le calcul !

4- la puissance réelle elle sert pas à grand chose pour nous les observateurs finalement, parce que difficilement comparable d'un coureur à l'autre. Ca sert surtout au coureur et à son entraineur.

5- le seuil du normal, de l'acceptable, et du mutant, en effet c'est un peu arbitraire et ça laisse un peu sceptique. Déjà ça dépend de la durée bien sûr, genre 6.5 sur 20' ça va mais 6.5 sur 40' ça commence à faire beaucoup. Mais difficile de dire que pour une montée en particulier, 6.4 c'est ok et 6.5 c'est abuser. Bon on peut quand même se dire que 6.8 c'est vraiment too much par exemple. (valeurs prises au pif, encore une fois ça dépend des durées)


Bon j'espère que j'ai pu éclaircir certains points :tonton:
Oui un peu je crois.

Ce que tu dis c'est que les watts calculés le sont avec des variables d'ajustement. OK. Bon le vent, l'abri derrière un van baarle, l'usure de l'enrobé, est ce qu'il y a eu 200 km avec 5000d+ couru à fond en fin de GT ou est ce que c'est la 4e étape du giro (c'est tjs l'etna en montée seche :rabbit:) et j'en oublie... Tout ça me paraît très difficile à évaluer, à chiffrer. Pour comparer une montée à une autre.

Plus j'y pense plus je me dis que ce n'est pas fiable du tout. Les variables sont nombreuses, et elles s'influencent pour bcp les unes les autres. (exemple, un bon vent de face, mais devant toi y'a toutes l'ineos qui fait le forcing)

Des qu'on veut modéliser un phénomène réel, on simplifie tjs, on arrondie... Le tout c'est de savoir si on arrive à un résultat fiable ou pas. Bon je commence à avoir du mal à y croire.

Ce qui serait pas mal ce serait de comparer les watts du capteur d'un coureur avec celles calculées .

Et juste pour rire, pour parle du facteur humain, du gars qui calcule, parce qu'il peut ajouter un biais et prenant les coefficients qui l'arrangent. Surtout si il est partial.

A qui on pourrait penser :reflexion:, je ne sais pas, qq un qui ne parle que de watts, qui cherche à démontrer que tous les coureurs sont dopés ou presque, un gars sérieux qui lorsqu'un coureur par enterrer sa belle mère, annonce quil va dans une clinique pour se faire perfuser.

Rien que parce que vayer ne jure que par les watts, et sur le coup, c'est lui qui les calcule il me semble, jai du mal a savoir ce que je dois en penser de tout ça.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3487574
Excess a écrit :
20 juin 2022, 10:34
....
De même, et ce n'est pas pour revenir sur le cas Küng en particulier, mais quand Jimmy dit que Küng a fait 5.8 W/kg, on peut dire "bah 5.8 une paille quoi" :green:
Sauf que 5.8 pour son gabarit...c'est énorme !
....
Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas voulu dire. Il a été mesuré à 5.6 W/kg. 5.8 W/kg c'était dans l'hypothèse que la thèse de Bradounet qui parlait de 80kg était juste, ce qui pour l'instant n'a pas été confirmé :wink:
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 13
BB HOTELS-KTM 2022

Je peux vous dire que là, c'est panique &ag[…]

Que fait Ancelin à ne pas annoncer le trans[…]

BIANCHI (lephil)

vlasov vs Mauri Vansevenant + cash ou un autre[…]

betterave protège chou courge protèg[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site