Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 14 sur 15
  • 1
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
#3240694
Wombat a écrit :
07 oct. 2020, 16:30
J'ai l'impression nque Nibali a surtout pris la tête pour ne pas suivre le début de descente improbable de Pozzovivo mais il ne prend pas trop de risques dans les courbes.
.
Mais pourquoi les commentateurs nous répètent à chaque fois que Nibali est le meilleur descendeur du monde?

Sur ce plan là, Sagan est au dessus de Nibali.
#3240697
AlbatorConterdo a écrit :
07 oct. 2020, 18:15
Caleb a écrit :
07 oct. 2020, 18:07


France.. faut-il réellement le mentionner?

Au hasard celui qui a gagné les 3 dernières courses?
Je pense qu'il voulait parler des "jeunes"
COSNEFROY / MADOUAS / GAUDU + SIVAKOV

Est ce que 1 des 4 peut devenir un crack dans son domaine, ce n'est pas évident mais ça reste de bons coursiers malgré tout, mais clairement, il manque un très grand talent pour l'instant
#3240701
mc-enroe31 a écrit :
07 oct. 2020, 19:11
Wombat a écrit :
07 oct. 2020, 16:30
J'ai l'impression nque Nibali a surtout pris la tête pour ne pas suivre le début de descente improbable de Pozzovivo mais il ne prend pas trop de risques dans les courbes.
.
Mais pourquoi les commentateurs nous répètent à chaque fois que Nibali est le meilleur descendeur du monde?

Sur ce plan là, Sagan est au dessus de Nibali.
En plus Nibali dit lui même que depuis qu'il est papa il descend moins vite.
Je pense que ça vient du fait qu'on voit surtout les leaders s'affronter dans les descentes. Mais c'est sur que les meilleurs descendeurs du peloton ne sont pas les hommes qui jouent le général.
#3240718
Nopik a écrit :
07 oct. 2020, 18:47
Bof, Conti il a sorti des bons chronos sur le plat je crois. D'ailleurs est ce un petit gabarit ?
C'est juste que Ganna a aussi un gros potentiel en montée, on l'oublie souvent, surtout qu'il larbine beaucoup chez ineos, mais il sort parfois de belles montées. (Courses provençales en 2018?)

Bref, je ne sais pas vraiment si cette théorie est valable, on a toujours vu des grimpeurs s'en sortir dans la montée finale après des echappées, je ne vois pas pourquoi ça changerait.
Sinon faudra qu'ils s'entraînent un peu plus :popcorn:
Conti doit peser 62 kg, c'est un poids léger, et bien que rouleur honnête, j'imagine qu'il a laissé plus de cartouches que Ganna dans l'échappée. Aprés, je sais pas si il est concerné par cette histoire, mais je pense vraiment que certains coureurs (Purito en était l'exemple parfait) se pètent les cannes s'ils sortent dans des échappées. Sauf dans le cours d'une étape de montagne avec trés peu de vallées, évidemment. Ce qui n'était pas le cas aujourd'hui. Je ne fais pas une généralité, je dis pas que c'est le cas de TOUS les grimpeurs légers, mais je me demande si un Ivan Sosa, par exemple, serait capable d'aller chercher une victoire au terme d'une étape comme celle d'aujourd'hui, par exemple. J'ai des doutes, je le vois vraiment avec les mêmes problèmes que Rodriguez. Un Kevin Rivera, j'en parle même pas, lui qui a déjà du mal à suivre un peloton.. :genance:
#3240726
biquet a écrit :
07 oct. 2020, 18:39
Cette étape a confirmé, une fois de plus, qu'un bon grimpeur qui s'intègre dans une échappée au long cours ne sera plus forcément capable de faire la différence dans l'ascension finale. On l'a vu aujourd'hui avec Valerio Conti.

Lorsque ces petits gabarits sont obligés de participer aux relais et de prendre pendant des dizaines de km, ils deviennent souvent inopérants sur leur terrain de prédilection. Et dans ce cas, les "gros rouleurs", bien moins usés, leur mettent parfois des branlées. C'est pourquoi on se trompe souvent lorsqu'on désigne les favoris d'une échappée au long cours et que l'étape s'achève par un grand col. On regarde simplement les qualités de grimpeur de chaque gars, mais sans tenir compte de leur capacité à arriver à peu prés "intacts" au pied de l'ascension finale. Un Purito Rodriguez, trés médiocre rouleur, perdait l'essentiel de ses forces lorsqu'il lui fallait rouler dans les vallées, au sein d'une échappée. Il lui fallait un équipier qui lui mâche le boulot, car sinon, il finissait par exploser.

C'est une chose d'être un trés bon grimpeur et d'être capable de faire un numéro sur un col, à la pédale, et c'en est une autre de parvenir à conserver une grosse part de son potentiel aprés avoir participé à une longue échappée. Rares sont les purs grimpeurs ou puncheurs-grimpeurs à pouvoir être bons dans les 2 cas.
Je crois surtout que Conti est à la rue sur ce début de Giro. Il a très peu couru depuis la reprise et il a fini à 15' au sommet de l'Etna. Tu as sans doute en partie raison mais je ne pense pas que se baser sur la performance de Conti aujourd'hui soit très pertinent pour appuyer ton analyse.
#3240733
marooned a écrit :
07 oct. 2020, 20:06
biquet a écrit :
07 oct. 2020, 18:39
Cette étape a confirmé, une fois de plus, qu'un bon grimpeur qui s'intègre dans une échappée au long cours ne sera plus forcément capable de faire la différence dans l'ascension finale. On l'a vu aujourd'hui avec Valerio Conti.

Lorsque ces petits gabarits sont obligés de participer aux relais et de prendre pendant des dizaines de km, ils deviennent souvent inopérants sur leur terrain de prédilection. Et dans ce cas, les "gros rouleurs", bien moins usés, leur mettent parfois des branlées. C'est pourquoi on se trompe souvent lorsqu'on désigne les favoris d'une échappée au long cours et que l'étape s'achève par un grand col. On regarde simplement les qualités de grimpeur de chaque gars, mais sans tenir compte de leur capacité à arriver à peu prés "intacts" au pied de l'ascension finale. Un Purito Rodriguez, trés médiocre rouleur, perdait l'essentiel de ses forces lorsqu'il lui fallait rouler dans les vallées, au sein d'une échappée. Il lui fallait un équipier qui lui mâche le boulot, car sinon, il finissait par exploser.

C'est une chose d'être un trés bon grimpeur et d'être capable de faire un numéro sur un col, à la pédale, et c'en est une autre de parvenir à conserver une grosse part de son potentiel aprés avoir participé à une longue échappée. Rares sont les purs grimpeurs ou puncheurs-grimpeurs à pouvoir être bons dans les 2 cas.
Je crois surtout que Conti est à la rue sur ce début de Giro. Il a très peu couru depuis la reprise et il a fini à 15' au sommet de l'Etna. Tu as sans doute en partie raison mais je ne pense pas que se baser sur la performance de Conti aujourd'hui soit très pertinent pour appuyer ton analyse.
Ok. J'ignorais que Conti était hors de condition. :jap:
#3240737
CONTI était très costaud sur le mois d'août, après évidemment il semble pas en forme sur ce début de Giro, mais c'est surprenant en soit.
Sinon Ganna est un peu dans la forme de sa vie en ce moment.
Sunweb et Jumbo commence à montrer leur force collective.

Faudra aussi voir ce que Vanhoucke va faire sur la suite. Vraiment la grosse surprise de ce début de Giro. Il était bien en août mais sans pourtant montrer une capacité à être proche du très haut niveau. Un peu compliqué de savoir où il était dans la hiérarchie à la pédale lundi, mais pourquoi pas faire un top 10 du CG si il conserve son niveau.
#3240748
luckywinner a écrit :
07 oct. 2020, 20:24
CONTI était très costaud sur le mois d'août, après évidemment il semble pas en forme sur ce début de Giro, mais c'est surprenant en soit.
Sur quelles courses ? Je me souviens de lui sur la 2ème étape du Tour de l'Ain où il finit avec le groupe Roglic/Bernal/Quintana mais il prend un tir dès le lendemain dans l'étape du Grand Colombier. Et à côté de ça, j'ai aucun souvenir de lui pesant sur une course :scratch:
#3240751
marooned a écrit :
07 oct. 2020, 20:45
luckywinner a écrit :
07 oct. 2020, 20:24
CONTI était très costaud sur le mois d'août, après évidemment il semble pas en forme sur ce début de Giro, mais c'est surprenant en soit.
Sur quelles courses ? Je me souviens de lui sur la 2ème étape du Tour de l'Ain où il finit avec le groupe Roglic/Bernal/Quintana mais il prend un tir dès le lendemain dans l'étape du Grand Colombier. Et à côté de ça, j'ai aucun souvenir de lui pesant sur une course :scratch:
Ben faire 3eme au milieu de Roglic Bernal et Quintana ça te suffit pas ?
C'est pas un coureur de CG, pas surprenant que le lendemain il soit en difficulté.
Il a aussi gagné en Italie (concurrence faible certes) et avait fait un gros boulot pour Ulissi sur le Gran Piemonte.

Si il était au niveau de son tour de l'Ain je pense pas que CONTI aurait eu le même résultat aujourd'hui.
Dernière édition par luckywinner le 07 oct. 2020, 21:27, édité 1 fois.
#3240774
luckywinner a écrit :
07 oct. 2020, 20:50
marooned a écrit :
07 oct. 2020, 20:45


Sur quelles courses ? Je me souviens de lui sur la 2ème étape du Tour de l'Ain où il finit avec le groupe Roglic/Bernal/Quintana mais il prend un tir dès le lendemain dans l'étape du Grand Colombier. Et à côté de ça, j'ai aucun souvenir de lui pesant sur une course :scratch:
Ben faire 3eme au milieu de Roglic Bernal et Quintana ça te suffit pas ?
C'est pas un coureur de CG, pas surprenant que le lendemain il soit en difficulté.
Il a aussi gagné en Italie (concurrence faible certes) et avait fait un gros boulot pour Ulissi sur le Gran Piemonte.

Si il était au niveau de son tour de l'Ain je pense pas que ça soit le même résultat :wink:
Non franchement, une 3ème place sur une étape du Tour de l'Ain ne suffit pas pour dire qu'un coureur était très costaud. Même s'il termine dans un groupe de favoris. J'entends que c'est pas un coureur de classement général mais le Tour de l'Ain, c'est 3 jours. Pas 3 semaines. Un coureur comme lui ne peut pas être très costaud en prenant 15' sur l'étape du Grand Colombier.

Et ce qui est sûr, c'est qu'il est loin de son meilleur niveau aujourd'hui. A son vrai niveau, je ne sais pas s'il aurait gagné mais il aurait au moins été dans le groupe qui se jouait la gagne à 5km du sommet.
#3240782
Conti, c'est surtout un puncheur, excellent sur des efforts courts, mais souvent en grande difficulté dans les cols. C'est un sous Ulissi. Alors aujourd'hui sur un col de plus de 25kms, ce n'était vraiment pas son terrain préféré.

On a d'ailleurs vu dimanche qu'il était en bonne forme sur son terrain, en faisant un gros boulot pour Ulissi.
Dernière édition par papou06 le 07 oct. 2020, 21:58, édité 1 fois.
#3240783
AlbatorConterdo a écrit :
07 oct. 2020, 17:09
Berti a écrit :
07 oct. 2020, 17:04
Italie: GANNA
Allemagne: KAMNA
Belgique: EVENEPOEL - VA
Pays-Bas: VDP
Slovénie: POGACAR
Angleterre: PIDCOCK
Suisse: HIRSCHI
Espagne: ?
France: ?
Espagne : Ayuso, Romo
France : Cosnefroy, Gaudu
:w00t:
C est beaucoup s aventurer. Je parie pas un € sur eux par rapport aux Evenepoel et cie.
Bon allez une peseta sur Carlos Rodríguez :glasses:

Le cyclisme español va mal suffit de voir le nombre de nouveau sub 23, Juniors etc ...
Meme au pays basque hein
Et Movistar qui ne se base plus sur le produit national :paf-mur:
#3240786
mc-enroe31 a écrit :
07 oct. 2020, 19:11
Wombat a écrit :
07 oct. 2020, 16:30
J'ai l'impression nque Nibali a surtout pris la tête pour ne pas suivre le début de descente improbable de Pozzovivo mais il ne prend pas trop de risques dans les courbes.
.
Mais pourquoi les commentateurs nous répètent à chaque fois que Nibali est le meilleur descendeur du monde?

Sur ce plan là, Sagan est au dessus de Nibali.
Nibali a construit pas mal de ces victoires en créant ou amplifiant de manière décisive des écarts en descente : 1 étape du Giro 2010, TA 2013, Lombardie 2015 et 2017, Giro 2016, Stelvio 2017, on pourrait même ajouter en partie MSR 2018. On va dire que c'est des coups assez marquants et c'est plus que beaucoup de coureurs.
Même cette année c'est sûrement en partie le hasard, mais ça imprime pas mal chez les gens que Evenepoel se prend la gamelle du siècle en essayant de suivre un groupe emmené par Nibali.

Après il y en a sûrement plein qui feraient mieux, mais la plupart ne sont pas en tête de course des grandes étapes de GT ou bien ne tente pas suffisamment dans ces secteurs pour avoir de la réussite de temps en temps. :spamafote:

Mais bon encore une fois aujourd'hui j'ai surtout l'impression qu'il a pris la tête après le début de descente surtout pour que ça ne soit pas Pozzo qui emmène n'importe comment.
#3240813
Wombat a écrit :
07 oct. 2020, 22:16
mc-enroe31 a écrit :
07 oct. 2020, 19:11

.
Mais pourquoi les commentateurs nous répètent à chaque fois que Nibali est le meilleur descendeur du monde?

Sur ce plan là, Sagan est au dessus de Nibali.
Nibali a construit pas mal de ces victoires en créant ou amplifiant de manière décisive des écarts en descente : 1 étape du Giro 2010, TA 2013, Lombardie 2015 et 2017, Giro 2016, Stelvio 2017, on pourrait même ajouter en partie MSR 2018. On va dire que c'est des coups assez marquants et c'est plus que beaucoup de coureurs.
Même cette année c'est sûrement en partie le hasard, mais ça imprime pas mal chez les gens que Evenepoel se prend la gamelle du siècle en essayant de suivre un groupe emmené par Nibali.

Après il y en a sûrement plein qui feraient mieux, mais la plupart ne sont pas en tête de course des grandes étapes de GT ou bien ne tente pas suffisamment dans ces secteurs pour avoir de la réussite de temps en temps. :spamafote:

Mais bon encore une fois aujourd'hui j'ai surtout l'impression qu'il a pris la tête après le début de descente surtout pour que ça ne soit pas Pozzo qui emmène n'importe comment.
Et pour conclure Nibali sous la pluie en descente c 'est une grosse chute sur le Lombardie en 2010, une grosse chute sur les mondiaux en 2013 à Florence, une étape de perdue dans le Tour en 2016 ou il se fait lacher par Izaguirre et Pantano dans la descente de Joux Plane et une chute dans le col precedant l 'Angliru en 2017 sur la Vuelta. Il ne fera aucune difference sous la pluie dans une descente.
Par contre sur le sec c'est l'un des tous meilleurs au monde et si l'occasion se présente d'ici la fin du Giro je suis sûr que nous le reverrons à l'oeuvre...
#3240824
Ganna avec sa 2è victoire d'étape en GT sur 5 étapes disputées rejoint dans la légende Fernando Gaviria.
Le Colombien avait porté son score à 4 au bout de 13 étapes.
Freire avait remporté 2 victoires au bout de 4 étapes en GT.
Pour un non sprinteur, c'est balaise. Faudrait retrouver à quand ça remonte une telle stat.
On a eu Pogacar qui avait attendu 13 étapes.
Barguil 16 étapes
Merckx 14 étapes
Hinault 11 étapes

De Gendt dit qu'il n'a pas roulé sur Ganna pour donner une leçon au ratonneau Rubio qui n'en foutait pas une pour boucher les trous.
Voilà comment démarrer une carrière avec une belle réputation dans les pelotons.
Ca me fait penser au début de Carapaz en GT, qu'est-ce qu'il ratonnait !
Rubio va vite devoir changer sa manière de courir à la Sud-Américaine. En Europe, ça ne fait pas toujours gagner des courses.

Sinon, Hanninen a pris un beau tir (plus de 8') comme Padun qui lui a part une éclaircie qui a duré 15 jours sur la Ionica Adriatica Race + San Sebastian l'an passé, a totalement replongé depuis. :reflexion:
Tobias Foss termine avec les 23 meilleurs aujourd'hui alors qu'il a pris 19' sur l'Etna. :scratch:
Pour Simon Guglielmi, les débuts en GT sont laborieux.
Paret-Peintre ne devrait avoir aucune concurrence pour aller chercher la place de meilleur représentant d'une équipe française au général.
#3240831
Bradounet_ a écrit :
08 oct. 2020, 00:22
Ganna avec sa 2è victoire d'étape en GT sur 5 étapes disputées rejoint dans la légende Fernando Gaviria.
Le Colombien avait porté son score à 4 au bout de 13 étapes.
Freire avait remporté 2 victoires au bout de 4 étapes en GT.
Pour un non sprinteur, c'est balaise. Faudrait retrouver à quand ça remonte une telle stat.
On a eu Pogacar qui avait attendu 13 étapes.
Barguil 16 étapes
Merckx 14 étapes
Hinault 11 étapes

De Gendt dit qu'il n'a pas roulé sur Ganna pour donner une leçon au ratonneau Rubio qui n'en foutait pas une pour boucher les trous.
Voilà comment démarrer une carrière avec une belle réputation dans les pelotons.
Ca me fait penser au début de Carapaz en GT, qu'est-ce qu'il ratonnait !
Rubio va vite devoir changer sa manière de courir à la Sud-Américaine. En Europe, ça ne fait pas toujours gagner des courses.

Sinon, Hanninen a pris un beau tir (plus de 8') comme Padun qui lui a part une éclaircie qui a duré 15 jours sur la Ionica Adriatica Race + San Sebastian l'an passé, a totalement replongé depuis. :reflexion:
Tobias Foss termine avec les 23 meilleurs aujourd'hui alors qu'il a pris 19' sur l'Etna. :scratch:
Pour Simon Guglielmi, les débuts en GT sont laborieux.
Paret-Peintre ne devrait avoir aucune concurrence pour aller chercher la place de meilleur représentant d'une équipe française au général.
Tout les GFDJ doivent rester autour de Démare.
#3240843
charlix a écrit :
07 oct. 2020, 21:18
Ancelin a écrit :
07 oct. 2020, 18:58


:reflexion:
Israel Start-Up Nation, 6 victoires dont les 3/4 sur des courses mineures ou des CN et une 22ème place au classement UCI
Hagen il est juste pas au niveau depuis le début de la saison et la Vuelta n'était qu'un one shot (il fait top10 CG à cause d'une échappée fleuve en première semaine).
Et puis ISN tu peux pas juger sur une première saison avec un effectif pour les 3/4 de CTP (je rappelle que l'équipe a commencé son recrutement en pensant être en CTP).
#3240851
Bradounet_ a écrit :
08 oct. 2020, 00:22
Ganna avec sa 2è victoire d'étape en GT sur 5 étapes disputées rejoint dans la légende Fernando Gaviria.
Le Colombien avait porté son score à 4 au bout de 13 étapes.
Freire avait remporté 2 victoires au bout de 4 étapes en GT.
Pour un non sprinteur, c'est balaise. Faudrait retrouver à quand ça remonte une telle stat.
On a eu Pogacar qui avait attendu 13 étapes.
Barguil 16 étapes
Merckx 14 étapes
Hinault 11 étapes

De Gendt dit qu'il n'a pas roulé sur Ganna pour donner une leçon au ratonneau Rubio qui n'en foutait pas une pour boucher les trous.
Voilà comment démarrer une carrière avec une belle réputation dans les pelotons.
Ca me fait penser au début de Carapaz en GT, qu'est-ce qu'il ratonnait !
Rubio va vite devoir changer sa manière de courir à la Sud-Américaine. En Europe, ça ne fait pas toujours gagner des courses.

Sinon, Hanninen a pris un beau tir (plus de 8') comme Padun qui lui a part une éclaircie qui a duré 15 jours sur la Ionica Adriatica Race + San Sebastian l'an passé, a totalement replongé depuis. :reflexion:
Tobias Foss termine avec les 23 meilleurs aujourd'hui alors qu'il a pris 19' sur l'Etna. :scratch:
Pour Simon Guglielmi, les débuts en GT sont laborieux.
Paret-Peintre ne devrait avoir aucune concurrence pour aller chercher la place de meilleur représentant d'une équipe française au général.
Pour te répondre pour Rubio, il est en Europe depuis 3 ans. C’est aussi un neopro sur un col extrêmement roulant pour lui qui doit peser 55 kg tout mouillé, une étape longue ou il a dû tirer dans les réserves dans la plaine.
Il n’avait pas à rouler pendant les 3/4 de la montée vu que Carretero était devant.
Après De gendt le pourri parce qu’il a dit qu’il était cuit et qu’il a attaqué. Voilà.
  • 1
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15

Bonjour à toutes et à tous, Tout d'[…]

14 pour moi. Bonne saison pour une équipe[…]

Le topic de l'entraînement

Alors, je ne connais pas ton expérience, ni[…]

Le gros souci va être d'obtenir une invita[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site