Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 4 sur 19
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 19
#3203211
Remco, qui n'a pas de punch extraordinaire, part souvent "en facteur" assez loin des arrivées pour rouler comme un marteau pendant 50 bornes...
2 questions se posent donc aujourd'hui :
1- Le laisserait-on partir aussi "facilement" que d'habitude ?
2- Le Lombardie c'est quand même 230km avec beaucoup de D+ soit un niveau supérieur à ce qu'il connait de d'habitude.

De là pour le battre les options sont soit :
- de le marquer à la culotte et de tenir sa roue le plus longtemps possible
- de partir en puncheur dans le Sormano, a-t-il la giclette pour suivre ?
- de tester son endurance en durcissant au max le + tôt possible (ce qui est très risqué)
Ou plus certainement une combinaison de 2 de ces 3 schémas.

En tout cas Nibali (fin connaisseur, hyper endurant et en forme au vu de MSR) & Fulgsang (en forme sur le Strade & qui s'est fait avoir en Pologne) vont, j'espère, le marquer à la culotte. De plus, tout deux aiment les mouvements de course lointain.
A voir donc mais en tout cas j'ai vraiment envie de voir ce que va faire le jeune belge et comment le requin va essayer de contrecarrer ses plans niveau tactique. J'aimerais qu'Evenepoel tente de partir mais soit marqué afin de voir sa palette lorsque cette option ne soit plus si "simple". Et ensuite voir son comportement dans le Sormano.
Bref, pas mal d'enjeux sur cette course et le niveau du Belge.
#3203212
_Rimini a écrit :
15 août 2020, 08:55
Remco semble avoir bien progressé dans les % vu son tour de Burgos. En revanche on n'a pas eu l'occasion de le voir dans une descente depuis le reprise. Ça pourrait être déterminant si il perd du temps dans la descente de Sormano ou du Civiglio.
Oui c'est aussi mon questionnement sa capacité à descendre correctement, les % il les as déjà passé a San-Sebastien (oui c'est plus court) l'année dernière, et plus récemment sur le Burgos
#3203232
ThomasBen a écrit :
15 août 2020, 12:16
Remco, qui n'a pas de punch extraordinaire, part souvent "en facteur" assez loin des arrivées pour rouler comme un marteau pendant 50 bornes...
2 questions se posent donc aujourd'hui :
1- Le laisserait-on partir aussi "facilement" que d'habitude ?
2- Le Lombardie c'est quand même 230km avec beaucoup de D+ soit un niveau supérieur à ce qu'il connait de d'habitude.

De là pour le battre les options sont soit :
- de le marquer à la culotte et de tenir sa roue le plus longtemps possible
- de partir en puncheur dans le Sormano, a-t-il la giclette pour suivre ?
- de tester son endurance en durcissant au max le + tôt possible (ce qui est très risqué)
Ou plus certainement une combinaison de 2 de ces 3 schémas.

En tout cas Nibali (fin connaisseur, hyper endurant et en forme au vu de MSR) & Fulgsang (en forme sur le Strade & qui s'est fait avoir en Pologne) vont, j'espère, le marquer à la culotte. De plus, tout deux aiment les mouvements de course lointain.
A voir donc mais en tout cas j'ai vraiment envie de voir ce que va faire le jeune belge et comment le requin va essayer de contrecarrer ses plans niveau tactique. J'aimerais qu'Evenepoel tente de partir mais soit marqué afin de voir sa palette lorsque cette option ne soit plus si "simple". Et ensuite voir son comportement dans le Sormano.
Bref, pas mal d'enjeux sur cette course et le niveau du Belge.

j'ai bien ma petite idée :green:

il part en facteur a 70 bornes de l'arrivée :genance:
#3203252
Attaque km180 pour Remco. Il reste seul en tête quelques kilomètres et est rattrapé en descente par :nibali:. Le requin de Messine ne relaie pas le jeune prodige, qui s'agace, ce qui provoque le retour de Bennett, Fuglsang et Mollema. Les 3 profitent du marquage entre Remco et Nibali, qui ne lâche pas la roue du belge et ne se préoccupe pas des autres coureurs. Les 3 se jouent la victoire et Mollema l'emporte pour la 2ème année consécutive. Derrière Remco franchit la ligne en 5ème position battu au sprint par Nibali. De rage, il balance son vélo sur l'italien et est interdit de course jusqu'à la fin de la saison. :elephant:
#3203253
L'échappée semble enfin s'être formé après une grosse bataille, nous avons donc devant:

Petr Vakoc (Alpecin Fenix), Davide Gabburo (Androni Giocattoli), Daniel Savini (Bardiani CSF), Joey Rosskopf (CCC), Andrea Pasqualon (Circus Wanty Gobert), Emmanuel Morin (Cofidis), Denis Nekrasov (Gazprom Rus Vélo), James Piccoli (Israel Start Up Nation), Florian Stork (Sunweb), Alexander Riabushenko (UAE Emirates) et Marco Frapporti (Vini Zabu KTM).

Ils ont désormais 2'40" d'avance sur le peloton. Il reste 180km.
#3203264
blouss_ a écrit :
15 août 2020, 13:28
Attaque km180 pour Remco. Il reste seul en tête quelques kilomètres et est rattrapé en descente par :nibali:. Le requin de Messine ne relaie pas le jeune prodige, qui s'agace, ce qui provoque le retour de Bennett, Fuglsang et Mollema. Les 3 profitent du marquage entre Remco et Nibali, qui ne lâche pas la roue du belge et ne se préoccupe pas des autres coureurs. Les 3 se jouent la victoire et Mollema l'emporte pour la 2ème année consécutive. Derrière Remco franchit la ligne en 5ème position battu au sprint par Nibali. De rage, il balance son vélo sur l'italien et est interdit de course jusqu'à la fin de la saison. :elephant:
tu mas tuer là j'imagine bien remco balancer son velo sur nibali :rieur:
#3203271
ThomasBen a écrit :
15 août 2020, 12:16
Remco, qui n'a pas de punch extraordinaire, part souvent "en facteur" assez loin des arrivées pour rouler comme un marteau pendant 50 bornes...
2 questions se posent donc aujourd'hui :
1- Le laisserait-on partir aussi "facilement" que d'habitude ?
2- Le Lombardie c'est quand même 230km avec beaucoup de D+ soit un niveau supérieur à ce qu'il connait de d'habitude.

De là pour le battre les options sont soit :
- de le marquer à la culotte et de tenir sa roue le plus longtemps possible
- de partir en puncheur dans le Sormano, a-t-il la giclette pour suivre ?
- de tester son endurance en durcissant au max le + tôt possible (ce qui est très risqué)
Ou plus certainement une combinaison de 2 de ces 3 schémas.

En tout cas Nibali (fin connaisseur, hyper endurant et en forme au vu de MSR) & Fulgsang (en forme sur le Strade & qui s'est fait avoir en Pologne) vont, j'espère, le marquer à la culotte. De plus, tout deux aiment les mouvements de course lointain.
A voir donc mais en tout cas j'ai vraiment envie de voir ce que va faire le jeune belge et comment le requin va essayer de contrecarrer ses plans niveau tactique. J'aimerais qu'Evenepoel tente de partir mais soit marqué afin de voir sa palette lorsque cette option ne soit plus si "simple". Et ensuite voir son comportement dans le Sormano.
Bref, pas mal d'enjeux sur cette course et le niveau du Belge.
En fait, les deux plus grandes qualités d'evenepoel, c'est sa puissance et son endurance.

=> plus les courses sont difficiles et lancées de loi et plus c'est à son avantage.
=> chaque fois qu'il y a un moment de transition, il est capable de faire un effort pour rentrer et de combler un eccart important, même seul (à San Sébastien, il bouche un sacré écart pour rentrer sur le peloton avant son attaque).

Donc lancer le Tour de Lombardie de loin n'est pas la solution pour battre Remco. La deceunick à d'ailleurs tout intérêt à ce que le peloton soit explosé au moment où Remco se lance dans la bagarre.
Et si des puncheurs lâchent remco dans le sormano, ils faudra qu'ils soient hyper fort pour empêcher son retour dans la phase de transition qui suit.

Je pense que la meilleure façon de le battre, c'est de rester dans sa roue le plus longtemps possible et l'aligner au sprint.
#3203277
Alexstru a écrit :
15 août 2020, 13:48
ThomasBen a écrit :
15 août 2020, 12:16
Remco, qui n'a pas de punch extraordinaire, part souvent "en facteur" assez loin des arrivées pour rouler comme un marteau pendant 50 bornes...
2 questions se posent donc aujourd'hui :
1- Le laisserait-on partir aussi "facilement" que d'habitude ?
2- Le Lombardie c'est quand même 230km avec beaucoup de D+ soit un niveau supérieur à ce qu'il connait de d'habitude.

De là pour le battre les options sont soit :
- de le marquer à la culotte et de tenir sa roue le plus longtemps possible
- de partir en puncheur dans le Sormano, a-t-il la giclette pour suivre ?
- de tester son endurance en durcissant au max le + tôt possible (ce qui est très risqué)
Ou plus certainement une combinaison de 2 de ces 3 schémas.

En tout cas Nibali (fin connaisseur, hyper endurant et en forme au vu de MSR) & Fulgsang (en forme sur le Strade & qui s'est fait avoir en Pologne) vont, j'espère, le marquer à la culotte. De plus, tout deux aiment les mouvements de course lointain.
A voir donc mais en tout cas j'ai vraiment envie de voir ce que va faire le jeune belge et comment le requin va essayer de contrecarrer ses plans niveau tactique. J'aimerais qu'Evenepoel tente de partir mais soit marqué afin de voir sa palette lorsque cette option ne soit plus si "simple". Et ensuite voir son comportement dans le Sormano.
Bref, pas mal d'enjeux sur cette course et le niveau du Belge.
En fait, les deux plus grandes qualités d'evenepoel, c'est sa puissance et son endurance.

=> plus les courses sont difficiles et lancées de loi et plus c'est à son avantage.
=> chaque fois qu'il y a un moment de transition, il est capable de faire un effort pour rentrer et de combler un eccart important, même seul (à San Sébastien, il bouche un sacré écart pour rentrer sur le peloton avant son attaque).

Donc lancer le Tour de Lombardie de loin n'est pas la solution pour battre Remco. La deceunick à d'ailleurs tout intérêt à ce que le peloton soit explosé au moment où Remco se lance dans la bagarre.
Et si des puncheurs lâchent remco dans le sormano, ils faudra qu'ils soient hyper fort pour empêcher son retour dans la phase de transition qui suit.

Je pense que la meilleure façon de le battre, c'est de rester dans sa roue le plus longtemps possible et l'aligner au sprint.
Son endurance est-elle réellement prouvé ? Je veux dire ne confondons pas endurance et résistance.
On l'a déjà vu, Remco est ultra balaise - peut-être imbattable ? - sur 60km... Mais là sur 240 bornes c'est différent s'il y a du ryhtme dès le départ je n'exclu pas de le voir émoussé sur la fin. Un peu comme VdP au Chpt du Monde (bcp louait son endurance avec l'Amstel mais VdP c'est surtout un gars qui est monstrueux sur 1h de baston, si avant ça lui pèse dans les jambes c'est compliqué pour le moment) ou Alaph à Inssbruck.
Pour Remco, il y a certes la Classica, mais celle-ci est tellement particulière que ça ne me suffit jusqu'à présent. C'est avant tout une course qui se débloque dans les 30 dernières bornes avec pas mal de coureur émoussés du Tour et d'autres en reprise.
Bref pour l'instant, personnellement, j'ai quelques doutes sur l'endurance de Remco Evenepoel. Je veux voir ajd. Après il a 20ans, dans tous les cas je pense que dans le futur de sa carrière, l'endurance et la récup seront ses points forts.
#3203335
ThomasBen a écrit :
15 août 2020, 13:56

Son endurance est-elle réellement prouvé ? Je veux dire ne confondons pas endurance et résistance.
On l'a déjà vu, Remco est ultra balaise - peut-être imbattable ? - sur 60km... Mais là sur 240 bornes c'est différent s'il y a du ryhtme dès le départ je n'exclu pas de le voir émoussé sur la fin. Un peu comme VdP au Chpt du Monde (bcp louait son endurance avec l'Amstel mais VdP c'est surtout un gars qui est monstrueux sur 1h de baston, si avant ça lui pèse dans les jambes c'est compliqué pour le moment) ou Alaph à Inssbruck.
Pour Remco, il y a certes la Classica, mais celle-ci est tellement particulière que ça ne me suffit jusqu'à présent. C'est avant tout une course qui se débloque dans les 30 dernières bornes avec pas mal de coureur émoussés du Tour et d'autres en reprise.
Bref pour l'instant, personnellement, j'ai quelques doutes sur l'endurance de Remco Evenepoel. Je veux voir ajd. Après il a 20ans, dans tous les cas je pense que dans le futur de sa carrière, l'endurance et la récup seront ses points forts.
Je ne sais pas exactement comment on défini l' endurance.

Mais dans quoi qu'il en soit, je pense que plus la course est difficile, plus il est capable de faire un numéro dans le final.
Ses victoires à la clasica, à l'adriatica ionica race et en Pologne le prouvent. Au tour de burgos, il est capable d'attaquer au moment où le monde a besoin de récupérer.

Bref, endurance ou pas, je reste convaincu qu'il gagne à avoir une course difficile. la tactique future des deceunick devrait d'ailleurs de faire exploser les courses le plus tôt possible pour éliminer les équipiers et provoquer une course d'homme contre homme.
#3203343
Dans le futur je suis sûr que ce sera le cas. Ajd face à des Nibali, Fuglsang et Mollema sur un rythme rapide et prolongé sur 250km je sais pas, je ne parle pas forcément de bagarre.
J'ai l'impression, pour comparer, que c'est comme si on disait qu'un coureur de 5.000m est imbattable sur un marathon alors que pour l'instant il n'a couru et gagner que des 10.000m à allure modérée avec une un rythme qui augmente à 3.000m de l'arrivée.
#3203444
Durant la montée de la Madonna del Ghisallo, j'ai vu un truc intéressant.

Ce n'est qu'une impression visuelle, mais Fuglsang se montre aux côtés d'Evenepoel. Il est bien conscient qu'il doit être dans sa roue si le jeune décide de partir. Inutile de se mettre derrière deux équipiers.

Mais surtout, alors que Devenyns vissait pour durcir, Fuglsang m'a eu l'air occupé alors qu'Evenepoel avait l'air de faire une sortie au seuil.
#3203451
Devenyns roule comme si l'arrivée était à Sormano, Evenepoel va attaquer et il n'y aura plus de peloton dans quelques kilomètres ...

Guimard annonce que c'est une erreur de faire rouler Devenyns, mais en attendant tout le monde tire la langue derrière ...
ca peut convenir au Merckxinho ...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 19
VUELTA 2020 (sondage en page 1)

Pinot, c'est quelqu'un qui bluffe rarement. C[…]

ORIG PAR ÉLIMINATION 2020

Zana dans l'échappée, mon beau parco[…]

Le pauvre , depuis un drame personnel , il a com[…]

Pour les fans de la fdj, sachez que sur le Tour j&[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site