Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

#3198538
Je me permets d’ouvrir un nouveau topic pour regrouper les discussions sur ce sujet qui pourrait nous occuper pour un moment. En esperant une amelioration continue de l’état de santé de Jakobsen evidemment.

Je suis vraiment étonné qu’aussi peu de suiveurs mettent surtout l’accent sur les barrières. Pour moi, c’est clairement le principal problème, et de loin.
Evidemment, on va me dire que si un mec change de ligne et joue des coudes sans arrêt, il y aura toujours autant de risques de chutes, et je serai d’accord. Mais ce qui nous anime tous ici, ce n’est pas la chute mais bel et bien la gravité de celle-ci et les consequences physiques sur les personnes concernées (principalement ici Jakobsen et le photographe).
On a deja eu des chutes récemment et « regulierement » concernant les sprints massifs (la chute du Cav vs Sagan est l’exemple le plus parlant car arrivant lors du Tour). On s’est deja scandalisé plusieurs fois des comportements des coureurs, on peut meme continuer de gloser sur le fait que certains sont plus fous/plus sales que d’autres. Evidemment, on peut (et on doit) etre plus fermes vis-à-vis des comportements dangereux/irresponsables, meme quand ceux-ci n’occasionnent pas de chute. Evidemment on peut interdire les arrivées à 80km/h. Evidemment tout cela.....

Mais pour moi, tout cela ne changera rien à cet etat de fait: quand bien meme on réduira le nombre de chutes avec telle ou telle mesure, quand bien meme aucun sprinteur ne fait de grosse faute, quand bien meme on est à 60km/h plutot qu’à 80, si on continue de mettre des barrières playmobil comme celles de la Pologne, le risque que cela se termine en drame sera toujours présent.

Entre les photos et les videos postées, particulierement la video où l’on compare la chute Cav/Sagan et la chute DG/Jakobsen, je ne vois pas mais alors pas du tout ce qu’on a à perdre à mettre des barrieres pensées et réalisées pour proteger la chute de bestiauds assoiffés de victoire en plein effort maximal (ne voyez aucun aspect pejoratif dans la formule employée, c’est juste pour decrire la situation un peu folle et extreme que represente un sprint massif moderne, en terme de dangerosité globale).
Je pense au contraire qu’on a tout à y gagner! Et ça ne doit pas coûter une fortune non plus. Parce que pour moi, si Jakobsen fait la meme chute que mercredi, je suis sûr qu’il s’en sort mieux sans barrieres qu’avec les barrieres utilisées. Ces barrieres me semblent meurtrières dans le sens où elles volent en eclat en se désolidarisant et arretent le coureur d’un coup. Au final, à part délimiter le terrain de jeu, j’aimerais qu’on m’explique en quoi ces barrieres peuvent avoir la moindre fonction de protection, en l’état.

Pour moi, les barrieres devraient absolument avoir la fonction de celles du Cav/Sagan, à savoir ne pas voler en eclats et aussi « accompagner » la chute, à faire en sorte que le coureur qui chute ne passe pas de 60km/h à 0 en un dixième de seconde.
Bref, j’ai vraiment la conviction que le principal probleme se situe ici, en tout cas dans l’objectif de réduire les blessures graves. Vouloir reduire les chutes, je suis evidemment pour, mais ca me semble etre une erreur de ne pas l’associer à la reduction de la dangerosité des materiels utilisés.

Rbl est un peu radical parfois, n’empeche je suis sûr qu’il a raison en disant « si ca avait été les memes barrieres que sur le Tour, on n’en parlerait deja plus ».
J’adore gradouble et lolo hein, mais vouloir interdire les sprints, c’est infaisable, il faut rester realiste: le fait que cette idée ne sorte qu’apres la chute de Jakobsen montre à quel point elle est motivée par l’émotion, sinon pourquoi ne pas l’avoir sortie avant? On a pourtant pas mal d’exemples récents de grosses chutes en sprints massifs, on n’avait pas pour autant sorti d’idée aussi radicale.

Encore une fois, on peut sans aucun doute ameliorer les conditions des sprints et reduire les comportements dangereux. Mais on n’empechera jamais les chutes dans le vélo.
Et vous pouvez faire tout ce que vous voulez au niveau des mesures sur les sprints, avec toutes les idées les plus « folles » que vous voulez: un mec de 80kg lancé à pleine vitesse qui rumine depuis 4 ou 5 heures dans le peloton en attendant ses 10 dernieres secondes pour tout donner (avec toute la pression que cela represente), bah...c’est et ce sera toujours dangereux.
Par consequent, meme si on passait de 10 chutes par an à une chute par an, pourquoi ne pas se donner les moyens d’assurer que l’environnement (et donc particulierement les barrieres, mais pas que) des sprinteurs soit le plus sécurisé possible? On ne me fera pas croire qu’il n’y a pas moyen, en 2020, de penser et de réaliser des barrieres qui « accompagnent » la chute d’un sprinteur plutot que de le « planter » et le faire voler comme Jakobsen.
C’est assez parallèle avec ce qui s’est passé pour les glissieres de sécurité sur la route: on savait qu’on n’allait pas empecher tous les motards de chuter. Bon ben, on a amélioré les glissieres qui, jusque-là, n’avaient été pensées que pour les voitures.

Je me répète mais, vraiment, à part dire « les coureurs de ce côté et les spectateurs de l’autre », pouvez-vous m’expliquer concretement la veritable fonction recherchée de barrieres comme celles-ci, pour l’arrivée de cyclistes lancés en groupe à pleine vitesse? Serieusement, bonne chance pour repondre à cette question! Je pense tout simplement que personne ne s’est en fait veritablement posé la question, ou tout du moins personne étant en responsabilité (mis à part un McEwen agitant en vain son drapeau rouge, mais qui en avait entendu parler jusqu’ici?...). La chute de Jakobsen montre à quel point ces barrieres n’ont absolument aucune fonction protectrice, pour qui que ce soit, et une fois de plus, je pense meme qu’elles augmentent le facteur risque.

Qu’on me dise qu’il faut ameliorer les comportements etc, encore mille fois oui. Mais pourquoi ferait-on l’économie d’ameliorer le matos?
#3198595
Les barrières sont aussi là pour canaliser les coureurs afin qu'ils passent sous le portail d'arrivée.

Et s'il n'y avait pas de barrières, on aurait le trottoir (parfait pour s'écraser la cage thoracique) ou des voies de trains, de tramways et d'autres joyeusetés de mobilier urbain.
Le plus sécuriraire serait de faire une arrivée au milieu d'une route de campagne entourée par des fossés herbeux et des champs.

Mais je suis d'accord avec toi globalement sur ta réflexion.

Et par ailleurs, je ne voulais pas interdire les sprints massifs mais faire en sorte qu'ils soient moins dangereux;
- en diminuant le nombre de coureurs pouvant y participer (difficultés avant l'arrivée afin de faire un bon écrémage et de faire sauter les (très) gros culs)
- et/ou en diminuant la vitesse du sprint, faux-plat montant autant que possible;
- et aussi, en évitant les virages dangereux et les routes à la con dans le dernier kilomètre.
- et bien sûr, en sanctionnant plus sévèrement les comportements d'intimidation et/ou de fou furieux.
Dernière édition par gradouble le 07 août 2020, 16:59, édité 1 fois.
#3198602
L'UCI a légiféré sur les barrières il n'y a pas très longtemps je crois (interdiction des pieds qui vont des 2 côtés, uniquement les barrières inclinées avec pieds "rentrés").
Mais visiblement ils n'ont pas pensé au reste.
Ou alors, ce n'est juste pas appliqué.

Il y a une vidéo qui "montre" que Groenewegen est un danger public car il tasse Naesen sur l'eurométropole... Mais dans ce cas précis on voit même des blocs de béton DEVANT les barrières (sur la chaussée!) que Naesen est obligé d'éviter. :saoul:
Et toutes ces courses avec des derniers km improbables, plein d'obstacles. Pas plus tard que la semaine dernière le truc en hongrie ou roumanie je crois. Sur le coup on se dit "pff" et puis on passe :saoul:

Voici il me semble les "vraies" barrières. C'est le même design que les polonaises mais probablement "incassable"
https://www.betafence.be/fr/cyclo-secure
#3198627
Nopik a écrit :
07 août 2020, 17:10
L'UCI a légiféré sur les barrières il n'y a pas très longtemps je crois (interdiction des pieds qui vont des 2 côtés, uniquement les barrières inclinées avec pieds "rentrés").
Mais visiblement ils n'ont pas pensé au reste.
Ou alors, ce n'est juste pas appliqué.

Il y a une vidéo qui "montre" que Groenewegen est un danger public car il tasse Naesen sur l'eurométropole... Mais dans ce cas précis on voit même des blocs de béton DEVANT les barrières (sur la chaussée!) que Naesen est obligé d'éviter. :saoul:
Et toutes ces courses avec des derniers km improbables, plein d'obstacles. Pas plus tard que la semaine dernière le truc en hongrie ou roumanie je crois. Sur le coup on se dit "pff" et puis on passe :saoul:

Voici il me semble les "vraies" barrières. C'est le même design que les polonaises mais probablement "incassable"
https://www.betafence.be/fr/cyclo-secure
Je me demande s’il n’y a pas mieux à faire encore. Vu comme ça, j’arrive pas à etre sûr de la solidité si un mec de 80kg à pleine vitesse s’emplafonne là-dedans.
Ceci dit, je n’arrive deja pas à comprendre comment les barrieres du Tour ont si bien resisté à la chute du Cav, c’est une réussite technique assez impressionnante en fait. C’est encourageant et ça montre que c’est possible, voire meme largement améliorable.

Esperons que l’UCI ne va pas vite oublier.
Sans en remettre une couche sur Froome car le probleme n’est pas là pour ce que je vais dire: à la suite de l’affaire salbutamol, j’ai encore en tete Lappartient et consorts qui nous expliquaient qu’il fallait absolument changer un truc dans le reglement pour les substances autorisées à usage limité parce que la situation n’etait pas acceptable, pour qui que ce soit (coureurs, instances, public, medias...). Et que c’etait urgent.
Quelqu’un a entendu la moindre info vis-à-vis de ce souci urgent, depuis?...

#3198846
Ayant plus suivi via twitter différents échanges sur la chute et le désastre causé, je voudrais donner mon point de vue sur un point qui est l'attitude des coureurs et les gestes volontaires/involontaires qui peuvent en découler lors de situation de tension( sprint, approche de sprint en train, approche de monts/secteurs pavés sur les classiques, approche de certains cols sur les GT et épreuves d'une semaine, formation de bordures). En effet, certains via twitter disent que les attitudes doivent changer. c'est à mon sens assez illusoire et limité. En effet, un pro, c'est un gars qui a 20-22 ans au moment du passage donc un certain nombre d'années de pratiques, ce n'est donc pas là que le gros du travail doit être fait mais au niveau des éducateurs dans les clubs auprès des jeunes. Sachant que dans les clubs, je caricature à peine, tu peux tomber sur des encadrants qui vont te dire on fait du vélo pas du foot donc on tombe mais on chiale pas. Ceci dit, étant pratiquant moi même, je constate que le vélo en compét' c'est parfois la guerre. Faut être placé, garder sa place, donc frotter et dans certains cas oui, les mains ne sont plus sur le cintre( c'est rare), parfois ça tombe....Difficile de légiférer là dessus, le peloton étant une masse compacte dans laquelle il est impossible pour des commissaires de tout voir. Par contre au niveau des sprints massifs( les arrivées) c'est possible et faudrait que l'UCI puisse sévir. Un exemple:
Lefevere reparlait du comportement de Bennett lors d'une étape de Paris Nice, il n'a reçu qu'une sanction pécuniaire de l'UCI. Lefevere a quand même dû dire à son coureur que ce comportement n'est pas permis. Une amende faible pour un Bennett qui appartient à la Quick Step ça lui fait pas peur par contre si on estime que ce comportement est récurrent et qu'en conséquence de cela le coureur en question est suspendu un mois, là ça va faire réfléchir, l'équipe va payer un mec pour rien et le mec va se faire chier comme un rat mort durant un mois.

Dans ces conditions comment faire pour qu'un massacre tel que celui de Katowice ne se reproduise pas?

Déjà une UCI qui donne des règles claires et des barèmes de sanction type et une capacité à agir vite. Si Groenewegen ne s'était pas blessé lui aussi et si son équipe n'avait pas jugé utile de sanctionner son coureur, celui ci( sous réserve qu'il se sente de recourir) aurait pu s'aligner sur d'autres courses.
Si le seul prix à payer est d'être disqualifié mais d'être autorisé à recourir quelques jours après, ça fait peur à personne surtout si les conséquences sont moins dramatiques. Jakobsen blessé mais pas dans le coma, l'affaire est différente, les réflexions autour également.
Au niveau des sprints massifs( les arrivées) c'est possible et faudrait que l'UCI puisse sévir. Un exemple:
Lefevere reparlait du comportement de Bennett lors d'une étape de Paris Nice, il n'a reçu qu'une sanction pécuniaire de l'UCI. Lefevere a quand même dû dire à son coureur que ce comportement n'est pas permis. Une amende faible pour un Bennett qui appartient à la Quick Step ça lui fait pas peur par contre si on estime que ce comportement est récurrent et qu'en conséquence de cela le coureur en question est suspendu un mois, là ça va faire réfléchir, l'équipe va payer un mec pour rien et le mec va se faire chier comme un rat mort durant un mois.

Ensuite, comme c'est évoqué plus haut, le cas des barrières qui a priori sont différentes selon les courses. Je ne mettrais pas ma main à couper comme certains à dire que les barrières du TDF auraient absorbé le choc. Un gaillard comme Jakobsen pesant 78 kg et lancé à 80km/h au moins, la barrière doit absorber un un sacré truc. Par contre il est clair que les barrières doivent à mon sens être standardisées ( le même type sur chaque course) et leur disposition également.
#3222380
Bon, au final, ça aura été vite. Et ce qu’on a appris...c’est qu’on n’a rien appris.

A peine quelques semaines apres la terrible chute et les terribles consequences sur Jakobsen, on a eu:
- un numero incroyable d’Ewan sur la 3eme etape...mais ô combien dangereux. Il ne comment aucune faute hein, mais ce slalom! :ouch:
- lors du meme sprint, Bennett qui fait une grosse vague avec coude sorti en bonus parce qu’il voit qu’il va se faire deborder. (Non-déclassé)
- un numéro encore plus incroyable d’Ackermann sur Tirreno, et là on est au-delà du dangereux, c’est juste hallucinant ce qu’il tente pour aller chercher un bouquet. Je rappelle qu’on est « juste » sur Tirreno hein.
- et le bourrinage de Sagan sur WVA. (Déclassé)

La seule difference, en gros hein, avec la chute de Jakobsen: c’est qu’il n’y a personne qui vole.
Bref, c’est pour moi la preuve qu’on est en fait assez limité pour juguler la dangerosité des sprints: ces gars sont completement cramés, quelque part, pour faire ce qu’ils font (j’invite vraiment les suiveurs à aller voir le sprint de Tirreno) sur la derniere ligne droite. Le sprint est une discipline de cramés, comme il en existe d’autres, et à moins de l’éradiquer façon gradouble/lolo, on aura toujours des accidents, parfois gravissimes, ça me parait inévitable.
Ce serait vraiment interessant d’avoir une sorte de conf’ de presse avec tous les top sprinteurs: je pense qu’on serait étonnés car je suis convaincu qu’ils acceptent tous ce côté cramé de la spécialité, avec tous les risques que cela comporte.
#3222384
Pour ce qui est de sanctionner plus systématiquement, je pense que c'est pas pour demain, mais si on pouvait au minimum améliorer la sécurité de toutes les courses Wolrd Tour, voire toutes les courses UCI, au niveau des infrastructures type barrières aux normes, pas de sprint massif en descente, etc., ce serait déjà pas mal.
Gazprom Rus Vélo 2020

Gleb Brussenkiy pourrait être un bon apport […]

Dopage 2020

Ce qui m'intrigue , ce sont les enquêteurs[…]

TDF 2020 - Bilan par équipes

A mon tour de faire un rapide bilan des é[…]

Tadej Pogacar vu ses facultés de r&eacu[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site