Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 13 sur 13
  • 1
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
Par -Vélomen-
#3143245
Je vous trouve assez étonnants à affirmer que les pédales automatiques apportent un avantage de 1 %, 4 % ou 5 %. Vous basez vos chiffres sur quoi ?

Ca me parait totalement être du doigt levé.

Personnellement, je suis certain qu'il y a un effet positif, j'ai même l'impression qu'il est important, mais je suis bien incapable de donner un chiffre, encore moins aussi précis.

Aucune étude n'a été faite là dessus ?
#3143978
-Vélomen- a écrit :
03 avr. 2020, 18:33
Je vous trouve assez étonnants à affirmer que les pédales automatiques apportent un avantage de 1 %, 4 % ou 5 %. Vous basez vos chiffres sur quoi ?

Ca me parait totalement être du doigt levé.ah mais

Personnellement, je suis certain qu'il y a un effet positif, j'ai même l'impression qu'il est important, mais je suis bien incapable de donner un chiffre, encore moins aussi précis.

Aucune étude n'a été faite là dessus ?
Ah mais attention des le début je le dis que c'est au ressenti et je pense même être plutôt bas avec mes 5%. En testant sur mon home trainer, la différence est énorme.
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3144065
wallers a écrit :
03 avr. 2020, 00:43
dolipr4ne a écrit :
02 avr. 2020, 11:39
Je tombe des nues, je pensais que l’EPO ne s’était développé que quelques années plus tard, 1993-1994. Et que c’etait, au debut, un produit que seuls quelques élus avaient. D’où certaines incongruités comme la FW 94 des Gewiss ou carrement toute l’année 94 de cette meme equipe.
C'est beau, l'innocence.
Tiens, tu peux lire ça aussi : https://www.liberation.fr/sports/2015/0 ... us_1341997
Bon, finalement, je suis déçu de cet article. Je pense que je vais etre pendu en place publique puisque Pierre Carrey beneficie d’un blanc-seing sur VCN, je crois. Mais tant pis. :green:
Je trouve l’article pas tres clair, rempli de sous-entendus tres mal éclairés. On n’en tire pas grand chose au final, c’est creux. Mais est-ce vraiment étonnant...quand on voit que l’article est pondu juste avant un TdF? C’est quoi le but de pondre ça juste avant la plus grande course de vélo de l’année, le seul moment où le grand public sait que le cyclisme existe?

Tu sais ce que je retiens le plus dans cet article? La comparaison entre les familles de footballeurs décédés et les familles de cyclistes décédés: toujours la meme omerta, le meme déni, les memes delires dans le vélo. Comme Pedersen qui dit ne jamais s’etre dopé, mais qui dit qu’il bouffait des pilules dont il ne connaissait pas la composition: soit Carrey explique mal, soit Pedersen, comme tant d’autres, se fout de notre gueule.
Tellement l’impression d’une culture du dopage ultra-professionnalisée dans le velo... Tellement l’impression d’un monde gangrené par des décennies de pratiques douteuses... Tellement l’impression d’une immense majorité d’acteurs plus ou moins liés à cette culture du flou, du silence, du « va voir ailleurs si j’y suis »...
Meme les « vieux » replays de l’equipe tv, et la relecture de certains articles concernant de « vieilles » etapes, mettent en lumiere le traitement derisoire, pour ne pas dire ridicule et je-m’en-foutiste, des cas de dopage dans le cyclisme: en effet, les cas positifs se voyaient déclassés/pénalisés en temps...mais on les laissait continuer la course! :pt1cable: (je parle des années 80, pas de l’avant-guerre, hein)
Comment peut-on croire, avec une telle légèreté, qu’on cherchait vraiment à lutter contre le dopage? Comment ne peut-on pas croire, à l’inverse, que finalement on s’en fout un peu du dopage dans le milieu et que ce qui importe, au final, c’est de ne pas se faire gauler?

Bon, faut que j’arrete parce que je me transforme en Super Cuvet là, et je vous jure que j’adore quand meme le vélo. Mais j’ai souvent mal à mon sport quand meme.
Et je ne peux que me ranger aux avis des differents forumeurs qui ont soulevé la question de la pertinence de rediffuser du vélo des 90’s, tant on sait que c’etait parfois a-bo-mi-na-ble. Alors ok, il n’existe sans doute pas de course parfaitement propre et de course parfaitement degueulasse. Mais, en l’occurrence, et ce malgré l’omerta que je considere comme tres forte dans le vélo, on sait que du Virenque, du Ullrich, du Pantani, du Riis et compagnie sur le Tour, c’est un peu le summum du dégueulasse. Et c’est pourtant ce qu’on va nous resservir... Difficile de ne pas y voir une sorte de « wof, c’est pas bien grave, va... »
Avatar de l’utilisateur
Par trevorphilips
#3163149
-Vélomen- a écrit :
03 avr. 2020, 18:33
Je vous trouve assez étonnants à affirmer que les pédales automatiques apportent un avantage de 1 %, 4 % ou 5 %. Vous basez vos chiffres sur quoi ?

Ca me parait totalement être du doigt levé.

Personnellement, je suis certain qu'il y a un effet positif, j'ai même l'impression qu'il est important, mais je suis bien incapable de donner un chiffre, encore moins aussi précis.

Aucune étude n'a été faite là dessus ?
je suis tombé par hasard sur une vidéo de cette chaîne qui faisait référence à une vidéo plus ancienne qui est la suivante : https://www.youtube.com/watch?v=CNedIJBZpgM

ensuite en tapant sur google "clipless pedals flats efficiency" on tombe sur quelques pages qui vont dans le même sens
Par biquet
#3163236
dolipr4ne a écrit :
04 avr. 2020, 16:13
wallers a écrit :
03 avr. 2020, 00:43

C'est beau, l'innocence.
Tiens, tu peux lire ça aussi : https://www.liberation.fr/sports/2015/0 ... us_1341997
Bon, finalement, je suis déçu de cet article. Je pense que je vais etre pendu en place publique puisque Pierre Carrey beneficie d’un blanc-seing sur VCN, je crois. Mais tant pis. :green:
Je trouve l’article pas tres clair, rempli de sous-entendus tres mal éclairés. On n’en tire pas grand chose au final, c’est creux. Mais est-ce vraiment étonnant...quand on voit que l’article est pondu juste avant un TdF? C’est quoi le but de pondre ça juste avant la plus grande course de vélo de l’année, le seul moment où le grand public sait que le cyclisme existe?

Tu sais ce que je retiens le plus dans cet article? La comparaison entre les familles de footballeurs décédés et les familles de cyclistes décédés: toujours la meme omerta, le meme déni, les memes delires dans le vélo. Comme Pedersen qui dit ne jamais s’etre dopé, mais qui dit qu’il bouffait des pilules dont il ne connaissait pas la composition: soit Carrey explique mal, soit Pedersen, comme tant d’autres, se fout de notre gueule.
Tellement l’impression d’une culture du dopage ultra-professionnalisée dans le velo... Tellement l’impression d’un monde gangrené par des décennies de pratiques douteuses... Tellement l’impression d’une immense majorité d’acteurs plus ou moins liés à cette culture du flou, du silence, du « va voir ailleurs si j’y suis »...
Meme les « vieux » replays de l’equipe tv, et la relecture de certains articles concernant de « vieilles » etapes, mettent en lumiere le traitement derisoire, pour ne pas dire ridicule et je-m’en-foutiste, des cas de dopage dans le cyclisme: en effet, les cas positifs se voyaient déclassés/pénalisés en temps...mais on les laissait continuer la course! :pt1cable: (je parle des années 80, pas de l’avant-guerre, hein)
Comment peut-on croire, avec une telle légèreté, qu’on cherchait vraiment à lutter contre le dopage? Comment ne peut-on pas croire, à l’inverse, que finalement on s’en fout un peu du dopage dans le milieu et que ce qui importe, au final, c’est de ne pas se faire gauler?

Bon, faut que j’arrete parce que je me transforme en Super Cuvet là, et je vous jure que j’adore quand meme le vélo. Mais j’ai souvent mal à mon sport quand meme.
Et je ne peux que me ranger aux avis des differents forumeurs qui ont soulevé la question de la pertinence de rediffuser du vélo des 90’s, tant on sait que c’etait parfois a-bo-mi-na-ble. Alors ok, il n’existe sans doute pas de course parfaitement propre et de course parfaitement degueulasse. Mais, en l’occurrence, et ce malgré l’omerta que je considere comme tres forte dans le vélo, on sait que du Virenque, du Ullrich, du Pantani, du Riis et compagnie sur le Tour, c’est un peu le summum du dégueulasse. Et c’est pourtant ce qu’on va nous resservir... Difficile de ne pas y voir une sorte de « wof, c’est pas bien grave, va... »
Selon Gérard Dine, l'EPO a été introduite dans le milieu sportif par le ski nordique, en l'occurrence les Fondeurs suédois, et ceci au milieu des années 80. Y avait un "Sport et Vie" spécial sur le sujet. Dans le cyclisme, c'est d'abord par les néerlandais (Eddy Planckaert, qui courait chez Panasonic, a avoué qu'il en avait utilisé lors de sa victoire dans Paris-Roubaix 1990), puis par les Dottore italo-espagnols (la clique Conconi-Ferrari-Padilla) que le "virus" s'est propagé.

Mais au début des années 90, les toubibs découvraient vraiment ce produit, en tout cas pour des fins sportives, et leur maitrise n'était pas encore celle qui allait permettre aux purs grimpeurs Indurain, Riis et Ullrich de réaliser leurs grotesques numéros de La Plagne, Hautacam et Arcalis. D'ailleurs, l'affaire PDM du Tour 1991 était peut-être un des symptômes de ce manque de maitrise médicale. Jusqu'en 1993, les meilleurs coureurs qui marchaient au "dopage de papa" pouvaient encore rivaliser, mais à partir de 1994, c'était fini. Tout comme Bernard Sainz était considéré comme le Roi des corticoides, Michele Ferrari gagnait ses galons de King de l'EPO. L'élève avait dépassé le maitre Conconi.
  • 1
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13

Oh tiens une petite modification de règle d[…]

On pourrait avoir des surprises mais aussi des c[…]

1. (2) Bel Belgium 2. (4) Ita Italy 3. (1[…]

Je vois bien Pinot sur le podium car je pense que […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site