Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 86 sur 133
  • 1
  • 84
  • 85
  • 86
  • 87
  • 88
  • 133
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#3191344
dolipr4ne a écrit :
23 juil. 2020, 15:37
blouss_ a écrit :
23 juil. 2020, 14:43
La question à se poser aussi, c'est est-ce que Pinot ou un autre va bouger avec 3 Ineos et/ou 3 Jumbo prêt à bondir dans le groupe des favoris ?
Qu’entends-tu exactement par « bouger »?
Une attaque à deux cols de l’arrivée? Une attaque au pied du dernier col? Une attaque aux 4km? Ou tout ça a la fois?

Avec les armadas de folie en face, je pense qu'une attaque tactique au long cours s’apparente à de la SF ou à de l’inconscience. En revanche, s’il tient la forme qu’il avait l’année derniere, de grosses attaques à 4/5/6 km du sommet restent possibles. Serieusement, et en toute objectivité, qu’est-ce qu’il leur avait mis au Pra d’Albis!! :ouch:
Oui mais il n'y a pas d'étape équivalente au Pra d'Albis sur les deux premières semaines. :wink:
#3191346
Ah, vous parliez des deux premieres semaines uniquement? Pardon, je n’avais pas compris (et je pars du postulat qu’il ne se passera de toute façon rien de significatif entre leaders avant la troisième semaine. Meme si les arguments sur les dissensions possibles au sein des deux armadas et les tactiques éventuelles liées à cela me plaisent bien sur le papier :popcorn: )
#3191380
La première étape ou il pourrait y avoir une vrai bagarre c'est au Puy Mary je pense. C'est casse-patte toute la journée et tu finis par deux murs de 4-5 km avec du +10% en veux-tu en voilà !! :duel:
Mais sinon, même Orcières Merlette ou Mont Aigoual, ça ne devrait effectivement pas trop se battre. Par contre il faudra éviter les jours sans !!

Sinon, lors de l'étape 2 vous ne voyez pas une échappée avec des lieutenants genre Gaudu-Barguil-Poels-etc... foutre le bordel ?? Si ce genre de lieutenants sort, on ne pourra pas laisser faire ! Et çà annoncerait une journée assez dantesque en terme de chasse !
#3191396
Liam a écrit :
23 juil. 2020, 15:47
dolipr4ne a écrit :
23 juil. 2020, 15:37


Qu’entends-tu exactement par « bouger »?
Une attaque à deux cols de l’arrivée? Une attaque au pied du dernier col? Une attaque aux 4km? Ou tout ça a la fois?

Avec les armadas de folie en face, je pense qu'une attaque tactique au long cours s’apparente à de la SF ou à de l’inconscience. En revanche, s’il tient la forme qu’il avait l’année derniere, de grosses attaques à 4/5/6 km du sommet restent possibles. Serieusement, et en toute objectivité, qu’est-ce qu’il leur avait mis au Pra d’Albis!! :ouch:
Oui mais il n'y a pas d'étape équivalente au Pra d'Albis sur les deux premières semaines. :wink:
Que veux-tu dire par là ?
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#3191549
-Vélomen- a écrit :
23 juil. 2020, 17:30
Liam a écrit :
23 juil. 2020, 15:47


Oui mais il n'y a pas d'étape équivalente au Pra d'Albis sur les deux premières semaines. :wink:
Que veux-tu dire par là ?
Que positionnement du Pra d’Albis à l’échelle du Tour 2019 était parfait : il y avait déjà eu deux chronos (par équipe et individuel), ainsi qu’un coup de bordure qui avaient créé des écarts et l’étape arrivait après une première course de côte de 40’ qui donnait des indications sur une hiérarchie en montagne. On voit bien que c’est ce genre d’efforts dont les coureurs ont besoin pour connaître leur niveau réel. Même une étape comme celle de la Planche des Belles Filles n’avaient pas servi à les situer. C’était parfait pour que le mec le plus fort de la course attaque relativement loin pour faire son retard. Avant le Grand Colombier je ne vois pas d’étape qui pourrait permettre d’installer cette hiérarchie.

Quand les coureurs arriveront dans les Pyrénées cette année, il n’y aura eu ni chrono, ni étape à bordure, ni course de côte de + de 40’. Les quelques écarts qui auront été faits l’auront été sur des efforts plutôt typé puncheurs. A moins qu’un mec hyper fort comme Quintana se gammelle en première et ait l’envie de reprendre son retard ça me semble mal engagé pour que ça bagarre. Surtout avec le programme de la dernière semaine et la fraîcheur qu’elle va nécessiter.
Avatar de l’utilisateur
Par Adryy8
#3191553
Liam a écrit :
23 juil. 2020, 23:02
-Vélomen- a écrit :
23 juil. 2020, 17:30


Que veux-tu dire par là ?
Que positionnement du Pra d’Albis à l’échelle du Tour 2019 était parfait : il y avait déjà eu deux chronos (par équipe et individuel), ainsi qu’un coup de bordure qui avaient créé des écarts et l’étape arrivait après une première course de côte de 40’ qui donnait des indications sur une hiérarchie en montagne. On voit bien que c’est ce genre d’efforts dont les coureurs ont besoin pour connaître leur niveau réel. Même une étape comme celle de la Planche des Belles Filles n’avaient pas servi à les situer. C’était parfait pour que le mec le plus fort de la course attaque relativement loin pour faire son retard. Avant le Grand Colombier je ne vois pas d’étape qui pourrait permettre d’installer cette hiérarchie.

Quand les coureurs arriveront dans les Pyrénées cette année, il n’y aura eu ni chrono, ni étape à bordure, ni course de côte de + de 40’. Les quelques écarts qui auront été faits l’auront été sur des efforts plutôt typé puncheurs. A moins qu’un mec hyper fort comme Quintana se gammelle en première et ait l’envie de reprendre son retard ça me semble mal engagé pour que ça bagarre. Surtout avec le programme de la dernière semaine et la fraîcheur qu’elle va nécessiter.
Après comme il a été dit plus tôt, les guerres internes dans les 2 armadas vont faire que ça va se décanter tôt je pense. Car même si un outsider prend le maillot étape 2 (ce qui risque fortement d'arriver), chacun des coureurs dans les 2 trio aura tout interet à prendre le maillot le plus tôt possible. Pour être honnete, je ne serais même pas surpris si INEOS et Jumbo envoyent leurs second couteaux dans l'échappée étape 2 (genre Sivakov, Bennett) pour chopper le jaune et forcer tous les leaders de l'équipe à jouer gentil jusqu'à tard dans la course.
#3191597
Dans les Pyrénées il y a quand l'enchainement Port de Balès-Peyresourde avec le col de Menté plus tôt dans la journée...
Si ça roule fort, ce qui sera certainement le cas, et pour prendre l'échappée et dans le groupe des favoris, tu peux avoir de belles craquantes au sommet de Peyresourde ! Les écarts qui seront fait en haut seront à peu de choses près les mêmes à l'arrivée je pense.

Ensuite avec l'étape des îles, si tu as du vent, des bordures... tu peux avoir une belle bagarre dès l'étape du Puy Mary. C'est une sacré étape montagne russe quand même !! Et si il y a la guerre dès le col de Néronne, tu as une quinzaine de kilomètres de belle lutte potentielle !! Bon, impossible de sortir en solo comme Pinot au Prat d'Albis à cause de la transition entre les deux murs mais à un petit groupe de favoris... :reflexion:

Si ce n'est pas le cas, oui la première vrai grosse fight devrait être le Grand Colombier !
#3191662
L' enchainement Port de Bales Peyresourde va faire des dégats avec une descente de seulement 15 km entre les deux, les coureurs auront pas trop le temps de récupérer.

On aura un peu plus d' une heure d' ascension entrecoupée par cette descente Cela va écrémer par l' arrière..

L' ascension de marie blanque le lendemain est idéale pour attaquer, on a de la chance de voir une telle difficultée en fin d' étape la veille du jour de repos.

On a vraiment de beaux cols sur ce parcours, les occasions de faire des différences seront là.
#3191740
nostradamus--dans--le--bus a écrit :
24 juil. 2020, 14:22
L' enchainement Port de Bales Peyresourde va faire des dégats avec une descente de seulement 15 km entre les deux, les coureurs auront pas trop le temps de récupérer.

On aura un peu plus d' une heure d' ascension entrecoupée par cette descente Cela va écrémer par l' arrière..

L' ascension de marie blanque le lendemain est idéale pour attaquer, on a de la chance de voir une telle difficultée en fin d' étape la veille du jour de repos.

On a vraiment de beaux cols sur ce parcours, les occasions de faire des différences seront là.


L'enchaînement Balès-Peyresourde est effectivement très intéressant, puisqu'il y a tout simplement 0 mètre de plat entre les 2. En fait la descente du Balès s'abouche en plein dans le Pyresourde, là où ça commence à devenir un peu difficile.

Mais les coureurs n'ont jamais exploité cela. Je ne sais pas pourquoi; ça a toujours été décevant, pour le moment :spamafote:
#3193561
On est bientot au mois d' aout le Tour va arriver très vite avec ce calendrier très dense.

Dans 6 semaines ce sera déjà les Ardennaises, faudra etre dans l' allure des le début Aout.
#3193625
Tremiti a écrit :
24 juil. 2020, 19:25
Merci d'apporter de l'eau à mon moulin concernant Peyresourde, sans doute une des grosses arnaques de ces dernières années.
(Je trolle un peu, hein, inutile de venir me raisonner).
Ca va tu trolls. :wink:
Peyresourde n'est pas très difficile mais l'enchainement Bales Peyresourde est intéressant, car Balès est vraiment un super col pour attaquer, et l'enchainement se fait naturellement.

Le problème c'est qu'après faut mettre en valeur cet enchainement, là avec des écarts réduits au minimum entre les grands favoris (pas de CLM pas de vrai étape de montagne), des équipiers grimpeurs peu fatigués (8ème jour de course aucun enchainement de montagne avant), une descente à gérer après Peyresourde, et 4 étapes plus propices à faire des écarts en dernière semaine, tout est réuni pour voir un groupe de 15aine finir ensemble.

En 2017, c'était décevant mais 3 SKY sur 12 ou 13 coureurs au pied de Peyresourde (la preuve que Balès fait mal) et aucun équipier autre que Sky et avec ce denier km affreux, même si la course au CG était plus décanté c'était compliqué d'oser de loin.

Là à mon avis au pied de Peyresourde tu aura 25 coureurs ensemble au moins.
#3194112
luckywinner a écrit :
30 juil. 2020, 09:54
Tremiti a écrit :
24 juil. 2020, 19:25
Merci d'apporter de l'eau à mon moulin concernant Peyresourde, sans doute une des grosses arnaques de ces dernières années.
(Je trolle un peu, hein, inutile de venir me raisonner).
Ca va tu trolls. :wink:
Peyresourde n'est pas très difficile mais l'enchainement Bales Peyresourde est intéressant, car Balès est vraiment un super col pour attaquer, et l'enchainement se fait naturellement.

Le problème c'est qu'après faut mettre en valeur cet enchainement, là avec des écarts réduits au minimum entre les grands favoris (pas de CLM pas de vrai étape de montagne), des équipiers grimpeurs peu fatigués (8ème jour de course aucun enchainement de montagne avant), une descente à gérer après Peyresourde, et 4 étapes plus propices à faire des écarts en dernière semaine, tout est réuni pour voir un groupe de 15aine finir ensemble.

En 2017, c'était décevant mais 3 SKY sur 12 ou 13 coureurs au pied de Peyresourde (la preuve que Balès fait mal) et aucun équipier autre que Sky et avec ce denier km affreux, même si la course au CG était plus décanté c'était compliqué d'oser de loin.

Là à mon avis au pied de Peyresourde tu aura 25 coureurs ensemble au moins.
Ça dépend de ta définition d'intéressant surtout.
Perso je ne vois pas en quoi cet enchainement propose quelque chose de plus intéressant qu'un écrémage par l'arrière.
Si un groupe de 25 arrive au pied de Peyresourde, il ne se passera strictement rien dans le col. Si un ou quelques attaquants parviennent à s'extirper dans le Bales, le groupe de 25 les rattraperont dans le Peyresourde a coup sûr.

Le Bales est un très beau col, mais la descente, certes un peu technique dans les premiers km, nécessite de beaucoup pédaler, avec un faux plat de plusieurs km au milieu, ça n'encourage pas les attaques.
Le Peyresourde derrière est court, moins de 10 km, avec une première moitié en ligne droite "roulante" en mouroir pour attaquant. Ce col est parfait pour une montée au train.

Je reste très sceptique et je ne pense pas que Tremiti troll tant que ca. Il n'y a jamais eu d'etape sur la Vuelta ou le Tour proposant Bales/Peyresourde/Azet/Pla d'Adet? Il y a une variant de cette etape sur PCM et cet enchainement doit etre interessant.
#3194122
Taosloop a écrit :
31 juil. 2020, 03:41
luckywinner a écrit :
30 juil. 2020, 09:54


Ca va tu trolls. :wink:
Peyresourde n'est pas très difficile mais l'enchainement Bales Peyresourde est intéressant, car Balès est vraiment un super col pour attaquer, et l'enchainement se fait naturellement.

Le problème c'est qu'après faut mettre en valeur cet enchainement, là avec des écarts réduits au minimum entre les grands favoris (pas de CLM pas de vrai étape de montagne), des équipiers grimpeurs peu fatigués (8ème jour de course aucun enchainement de montagne avant), une descente à gérer après Peyresourde, et 4 étapes plus propices à faire des écarts en dernière semaine, tout est réuni pour voir un groupe de 15aine finir ensemble.

En 2017, c'était décevant mais 3 SKY sur 12 ou 13 coureurs au pied de Peyresourde (la preuve que Balès fait mal) et aucun équipier autre que Sky et avec ce denier km affreux, même si la course au CG était plus décanté c'était compliqué d'oser de loin.

Là à mon avis au pied de Peyresourde tu aura 25 coureurs ensemble au moins.
Ça dépend de ta définition d'intéressant surtout.
Perso je ne vois pas en quoi cet enchainement propose quelque chose de plus intéressant qu'un écrémage par l'arrière.
Si un groupe de 25 arrive au pied de Peyresourde, il ne se passera strictement rien dans le col. Si un ou quelques attaquants parviennent à s'extirper dans le Bales, le groupe de 25 les rattraperont dans le Peyresourde a coup sûr.

Le Bales est un très beau col, mais la descente, certes un peu technique dans les premiers km, nécessite de beaucoup pédaler, avec un faux plat de plusieurs km au milieu, ça n'encourage pas les attaques.
Le Peyresourde derrière est court, moins de 10 km, avec une première moitié en ligne droite "roulante" en mouroir pour attaquant. Ce col est parfait pour une montée au train.

Je reste très sceptique et je ne pense pas que Tremiti troll tant que ca. Il n'y a jamais eu d'etape sur la Vuelta ou le Tour proposant Bales/Peyresourde/Azet/Pla d'Adet? Il y a une variant de cette etape sur PCM et cet enchainement doit etre interessant.
Tu dis la même chose que moi en soit l'enchaînement est intéressant, Balès est sensé permettre de se retrouver sans équipier voir même avec des différence entre les favoris, donc Peyresourde est la pour confirmer, mais si tu as 25 coureurs au pied de Peyresourde c'est plié.

Tu mets cette étape en dernière étape décisive tu aura jamais 25 coureur au pied de Peyresourde,c'est certains.
#3194147
Taosloop a écrit :
31 juil. 2020, 03:41
luckywinner a écrit :
30 juil. 2020, 09:54


Ca va tu trolls. :wink:
Peyresourde n'est pas très difficile mais l'enchainement Bales Peyresourde est intéressant, car Balès est vraiment un super col pour attaquer, et l'enchainement se fait naturellement.

Le problème c'est qu'après faut mettre en valeur cet enchainement, là avec des écarts réduits au minimum entre les grands favoris (pas de CLM pas de vrai étape de montagne), des équipiers grimpeurs peu fatigués (8ème jour de course aucun enchainement de montagne avant), une descente à gérer après Peyresourde, et 4 étapes plus propices à faire des écarts en dernière semaine, tout est réuni pour voir un groupe de 15aine finir ensemble.

En 2017, c'était décevant mais 3 SKY sur 12 ou 13 coureurs au pied de Peyresourde (la preuve que Balès fait mal) et aucun équipier autre que Sky et avec ce denier km affreux, même si la course au CG était plus décanté c'était compliqué d'oser de loin.

Là à mon avis au pied de Peyresourde tu aura 25 coureurs ensemble au moins.
Ça dépend de ta définition d'intéressant surtout.
Perso je ne vois pas en quoi cet enchainement propose quelque chose de plus intéressant qu'un écrémage par l'arrière.
Si un groupe de 25 arrive au pied de Peyresourde, il ne se passera strictement rien dans le col. Si un ou quelques attaquants parviennent à s'extirper dans le Bales, le groupe de 25 les rattraperont dans le Peyresourde a coup sûr.

Le Bales est un très beau col, mais la descente, certes un peu technique dans les premiers km, nécessite de beaucoup pédaler, avec un faux plat de plusieurs km au milieu, ça n'encourage pas les attaques.
Le Peyresourde derrière est court, moins de 10 km, avec une première moitié en ligne droite "roulante" en mouroir pour attaquant. Ce col est parfait pour une montée au train.

Je reste très sceptique et je ne pense pas que Tremiti troll tant que ca. Il n'y a jamais eu d'etape sur la Vuelta ou le Tour proposant Bales/Peyresourde/Azet/Pla d'Adet? Il y a une variant de cette etape sur PCM et cet enchainement doit etre interessant.

Pas d'accord.
C'est juste que personne pour le moment n'a vraiment voulu tout faire péter dans le Balès.
La descente n'est pas hyper-technique, mais très rapide tout de même. Le long "faux-plat" est quand même assez pentu et défile très vite. Un attaquant n'y perdra pas beaucoup de temps (Contador, route du Sud par exemple).
Et les lignes droites du Peyresourde; et bien ça monte quand même, c'est du 8% souvent, pas de la merde non plus.

Mais voilà il faut vraiment attquer dès le Balès; je suis assez d'accord que si on attend Peyresourde, c'est plus ou moins mort.
#3194154
Peyresourde en venant de Balès, c'est 9,7km à 7,4%. C'est quand même pas un vulgaire faux plat montant. Le seul coureur à avoir dynamité la course dans Peyresourde dans le prolongement du Port de Balès, c'est Contador en 2007. On en attendait pas moins de lui :agenou:
#3194619
Mais est ce que le Bales est si sélectif que ça? La pente est vraiment irrégulière avec pas mal de "pauses" qui peuvent permettre à certains de souffler.
En tout cas, durcir à 3-4 km de l'arrivé est insuffisant, les larbins se laissent décrocher intelligemment et reviennent dans la descente.

Tout faire péter dès le pied, ok, peut être que là ça peut commencer à devenir intéressant. Un scénario probable de dernier jour comme le dit Luckywinner.
Mais encore une fois le Peyresourde derrière est bien trop roulant. 7.4% de moyenne, moins de 10 bornes, et sur un billard, les pros avalent ça sans broncher. Les moins bons équipiers s'accrochent au SRM et au mental. S'il n'y a que Contador qui a réussi à tout faire péter sur ce versant c'est pas pour rien.
#3194647
Oui le Port de Balès est très sélectif.

On voit chaque fois que 2/3 km après le vrai pied de la montée, il y en a partout. Il y a plusieurs passages de 500 m à 11% qui font très très mal, sur une petite route.

C'est un vrai truc de grimpeurs !!

Image
  • 1
  • 84
  • 85
  • 86
  • 87
  • 88
  • 133

5 Jumbo-Visna dans le top 20, c'est correct. :hat[…]

Groupama-FDJ 2020

Pour Pinot, le constat est terrible : il a tra[…]

J'étais déjà sur la sellette […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site