Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 27 sur 44
  • 1
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 44
Avatar de l’utilisateur
Par loulou30
#3252293
angelsB a écrit :
29 oct. 2020, 10:03
La descente du Ventoux, côté Malaucène, est extrêmement dangereuse (à cause des vitesses atteintes avant des parties bosselées où le vélo décolle). Chaque fois qu'elle a été emprunté des coureurs s'y sont fait peurs (je me souviens d'Indurain qui était passé à deux doigts de la sortie de route). Alors cette arrivée à Malaucène pourrait être très piégeuse !
Exact il y'a de très longues lignes droites où l'on atteint facilement les 100km/h avant des épingles à cheveux brutales. C'est très piegeur j'aimerais bien voir de très bons descendeurs comme Alaphilippe ou Roglic face à des coureurs moins à l'aise en descente.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3252308
fred30 a écrit :
29 oct. 2020, 11:00
Encore beaucoup de transferts ... :euh:
Pour les CLM, savez-vous s'il y en aura un par équipe, ou les deux seraient individuels ?
A priori ce sera deux chronos individuels.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3252310
angelsB a écrit :
29 oct. 2020, 10:03
La descente du Ventoux, côté Malaucène, est extrêmement dangereuse (à cause des vitesses atteintes avant des parties bosselées où le vélo décolle). Chaque fois qu'elle a été emprunté des coureurs s'y sont fait peurs (je me souviens d'Indurain qui était passé à deux doigts de la sortie de route). Alors cette arrivée à Malaucène pourrait être très piégeuse !
C'est amusant, je n'en ai pas le même souvenir. Pour l'avoir descendu plusieurs fois, et la derniere fois il y a 5-6 ans, j'ai le souvenir d'une descente très rapide mais pas piegeuse. Les virages sont francs, tu vois bien en entrant dedans ce qu'il va devenir. Il y a pour moi un seul virage piegeux dans toute la descente car il se referme . C'est justement celui où Indurain à failli chuter, et moi aussi d'ailleurs. :green:

C'est ici que j'ai mon plus gros souvenir de descente, en prenant des relais à 3 à 90km/h... grosses sensations.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3252326
On aurait a priori comme étape si ce n'est reine en tout cas une des plus difficiles un Muret - Portet enchainant Bales-Peyresourde-Azet-Portet soit 4000m de D+dans les 90 derniers kms. Bon ben le souci c'est que ce serait encore une de ces étapes avec 80 ou 100 bornes de plat avant de taper sur un monstrueux toboggan final... Ils ont pas retenu la leçon de cette année ??? Pour le coup pour moi ce genre d'étape autant la mettre en format sprint. Tu mets le départ au pied de Saint Bertrand de Comminges et tu tapes Balès direct, ça peut donner un beau n'importe quoi ou rien du tout, mais ce sera mille fois mieux que 100 bornes de plat avant.
Avatar de l’utilisateur
Par angelsB
#3252328
Xav_38 a écrit :
29 oct. 2020, 11:14
angelsB a écrit :
29 oct. 2020, 10:03
La descente du Ventoux, côté Malaucène, est extrêmement dangereuse (à cause des vitesses atteintes avant des parties bosselées où le vélo décolle). Chaque fois qu'elle a été emprunté des coureurs s'y sont fait peurs (je me souviens d'Indurain qui était passé à deux doigts de la sortie de route). Alors cette arrivée à Malaucène pourrait être très piégeuse !
C'est amusant, je n'en ai pas le même souvenir. Pour l'avoir descendu plusieurs fois, et la derniere fois il y a 5-6 ans, j'ai le souvenir d'une descente très rapide mais pas piegeuse. Les virages sont francs, tu vois bien en entrant dedans ce qu'il va devenir. Il y a pour moi un seul virage piegeux dans toute la descente car il se referme . C'est justement celui où Indurain à failli chuter, et moi aussi d'ailleurs. :green:

C'est ici que j'ai mon plus gros souvenir de descente, en prenant des relais à 3 à 90km/h... grosses sensations.
Ben ça doit aussi être celui où je me suis fait une des seules frayeurs de mes longues pérégrinations cyclistes :ouch: ... Ca m'a marqué parce que j'étais plutôt très bon descendeur (bien meilleur que dans l'autre sens ! :siffle: ) et que je ne me retrouvais quasiment jamais hors contrôle sur mon vélo !
En tout cas j'en garde le souvenir de m'être fait une sacrée frayeur ce jour-là...même trente ans après ! :gafauvel:
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3252329
Par contre j'aurais vraiment bien aimé la rumeur d'une étape longue et usante vers Andorre, même si c'est assez roulant, tu mets un truc de 210 ou 220 bornes vers Andorre et le lendemain hop tout le monde descend en bus à travers le val d'Arran vers Saint Bertrand de Comminges, départ direct pour un truc de 100 bornes ultra intense.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3252375
angelsB a écrit :
29 oct. 2020, 11:57

Ben ça doit aussi être celui où je me suis fait une des seules frayeurs de mes longues pérégrinations cyclistes :ouch: ... Ca m'a marqué parce que j'étais plutôt très bon descendeur (bien meilleur que dans l'autre sens ! :siffle: ) et que je ne me retrouvais quasiment jamais hors contrôle sur mon vélo !
En tout cas j'en garde le souvenir de m'être fait une sacrée frayeur ce jour-là...même trente ans après ! :gafauvel:
Je me suis également fait une belle frayeur dans ce virage, le copain quelques mètres devant moi est rentré trop vite. Comme ce virage se resserre il a du corriger la trajectoire et un tout petit peu toucher les freins. J'ai vu sa roue arrière fait un saut latérale de 10-20 cm, à pleine vitesse en descente s'il s'était mis par terre je ne pouvais par l'éviter.

Mais cela me semble vraiment l'unique piège de cette descente. Rendu d'autant plus dangereuse que tout les autres virages étant franc on prend confiance, et paf arrive ce virage qui se resserre au milieu sans visibilité. S'ils font leur boulot et reconnaissent la descente, cela passe sans aucun problème il me semble.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3252386
Prudhomme et Gouvenou ont un problème avec le versant de l'Aubisque depuis Laruns ? Il ne sera sans doute pas au programme l'année prochaine et en 2022, ça fera 10 ans qu'il n'a plus été emprunté par le Tour. Ca reste pourtant une des plus belles ascensions des Pyrénées et sportivement ça se termine sur 10 bornes à plus de 8%. Je ne comprends pas pourquoi cette montée est continuellement ignorée alors qu'elle est idéalement située et qu'elle peut être utilisée dans pleins de configurations différentes :scratch:
Par biquet
#3252413
fred30 a écrit :
29 oct. 2020, 11:00
Kaou a écrit :
29 oct. 2020, 08:18
France Bleu nous propose le parcours du tour :
https://www.francebleu.fr/sports/cyclis ... 1603097996

On se rapproche pas mal de ce que Prudhomme devrait annoncer.

Encore beaucoup de transferts ... :euh:
Pour les CLM, savez-vous s'il y en aura un par équipe, ou les deux seraient individuels ?
Avec quand même une grosse erreur qu'ils ont du mal à rectifier puisque c'est France Bleu Pays Basque qui avait quasiment officialisé Iraty: il n'y aura pas de Tarbes-Iraty, mais bien un Pau-Luz Ardiden, via le Tourmalet.

2è erreur, plus légère: l'étape suivante ne partira pas d'Oloron, mais de Trie-sur-Baise.
Par biquet
#3252416
marooned a écrit :
29 oct. 2020, 14:27
Prudhomme et Gouvenou ont un problème avec le versant de l'Aubisque depuis Laruns ? Il ne sera sans doute pas au programme l'année prochaine et en 2022, ça fera 10 ans qu'il n'a plus été emprunté par le Tour. Ca reste pourtant une des plus belles ascensions des Pyrénées et sportivement ça se termine sur 10 bornes à plus de 8%. Je ne comprends pas pourquoi cette montée est continuellement ignorée alors qu'elle est idéalement située et qu'elle peut être utilisée dans pleins de configurations différentes :scratch:
Globalement, les cols du 64 sont trés peu utilisés, même si y a eu une exception cette année avec Marie-Blanque et Hourcère. Cela fera 15 ans en 2022 qu'aucun col Basque n'a plus été escaladé, par exemple (Port de Larrau 20007). Les raisons sont diverses.
Par biquet
#3252518
samu_64 a écrit :
29 oct. 2020, 19:32
Iraty serait au programme du coup ? Je croyais que c’était tombé à l’eau :reflexion: :scratch:
C'est le journaliste de France Bleu Pays Basque, Christian Bibal, qui avait annoncé Iraty il y a 1 mois de ça. Alors ils veulent peut-être pas trop le vexer en le déjugeant, mais l'article précise bien que l'alternative Pau-Luz Ardiden se précisait fortement. D'ailleurs, la République des Pyrénées vient d'annoncer qu'il n'y aurait ni Iraty, ni Oloron. Par contre, selon eux, Mourenx aurait une carte à jouer pour le départ de l'étape du lendemain, menant à Libourne.
Par mazinho93
#3252580
veji2 a écrit :
29 oct. 2020, 11:52
On aurait a priori comme étape si ce n'est reine en tout cas une des plus difficiles un Muret - Portet enchainant Bales-Peyresourde-Azet-Portet soit 4000m de D+dans les 90 derniers kms. Bon ben le souci c'est que ce serait encore une de ces étapes avec 80 ou 100 bornes de plat avant de taper sur un monstrueux toboggan final... Ils ont pas retenu la leçon de cette année ??? Pour le coup pour moi ce genre d'étape autant la mettre en format sprint. Tu mets le départ au pied de Saint Bertrand de Comminges et tu tapes Balès direct, ça peut donner un beau n'importe quoi ou rien du tout, mais ce sera mille fois mieux que 100 bornes de plat avant.
Comme toi je ne comprends pas qu un qu bel enchaînement soit gâche par ce qu on met le départ à 90km du pied de bales....
La veille on arrive à Saint gaudens et on recule encore de 45 km pour donner le depart à muret.. Bon je pige pas l interet sportif

Les étapes sont intéressantes quand on a un premier col tôt ce qui assure qu une échappée de grimpeur partira, c est quand même ça le principe d une étape de montagne... La on nous propose un truc hybride qui permet une échappée de second couteau rouleurs l escamotage du premier col si cette échapper arrive avec 10 min d avance bref...

Il paraît impossible pour aso dans les Pyrénées de proposer des departs près des cols, à part à luchon, des villes departs utilises par le passé au pied des cols ont disparu type argeles gazost...
Le lendemain pareil on propose un pau luz Ardiden avec tourmalet donc de nouveau 80 km de plat...
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3252588
commencer par 40, 50 ou même 80 bornes de plat une fois de temps en temps, pourquoi pas, mais en faire le format classique des étapes de montagne c'est juste absurde. Surtout si on le met pour une des étapes reines dont on attend qu'elle fasse la décision. Tu fais une étape de 220 bornes pour user les organismes qui commence par 80 bornes de plat puis tu as 3 gros cols assez roulant pour user mais tu sais que ça donnera peu de chose en soi, ça a sa place dans la structure d'un TDF. Les fameuses étapes qui partaient du sud pour aller à Briançon via Allos-Vars-Izoard par exemple, c'est parfait car ça va laisser des traces pour l'étape qui arrivera à l'Alpe le lendemain par exemple. Mais faire ça pour ce qui est présenté comme une des étapes reines du tour... je comprends pas.

Je remets là le profil d'une étape du tour d'Occitanie qui est un exemple de variété que j'aimerais voir plus souvent et qui manque terriblement au tour :
Image

Faisons ce genre de chose, faisons des étapes longues et usantes où il peut y avoir plein de plat au départ, faisons des Saint-Bertrand de Comminges - Portet de 100 kms avec 4000mD+ et sans aucune respiration, faisons des choses différentes mais grand dieu arrêtons de faire 10 étapes de montagne dont 8 commencent par des dizaines de bornes de plat sur des nationales....
Par biquet
#3252627
On devine une rupture entre le tracé montagneux qui s'annonce et celui de cette année: moins d'étapes de montagne, beaucoup moins de pentes raides, et davantage de haute altitude.

Entre Cormet de Roselend, Tignes, le Ventoux, Envalira (plus peut-être le Port de Cabus), Portet et le Tourmalet, la course devrait évoluer souvent autour des 1900-2000m. Les longs secteurs atteignant les 10°/° devraient être rares, ils seront situés dans la 1ère partie du Ventoux (avant le Chalet Reynard), au pied du col de Portet et sur une partie du Tourmalet (entre Gripp et La Mongie). Le Tour revient à un certain classicisme aprés l'expérimentation mitigée de cette année concernant les gros pourcentages.
Dernière édition par biquet le 30 oct. 2020, 10:57, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3252629
J'espère qu'ils ont compris que mettre des passages à 10% dans des cols qui viennent après 100 bornes de plat, c'est pas ça qui va faire sauter un train costaud... Serieux le tour de cette année j'ai dit très tôt que je craignais une course 2016ienne... et bon sans un Pogacar marchant sur l'eau pour mettre de l'action dans les pyrénées, qu'est ce qu'on serait fait chier...
Par -Vélomen-
#3252630
veji2 a écrit :
30 oct. 2020, 10:52
J'espère qu'ils ont compris que mettre des passages à 10% dans des cols qui viennent après 100 bornes de plat, c'est pas ça qui va faire sauter un train costaud... Serieux le tour de cette année j'ai dit très tôt que je craignais une course 2016ienne... et bon sans un Pogacar marchant sur l'eau pour mettre de l'action dans les pyrénées, qu'est ce qu'on serait fait chier...
Les coureurs font la course et le parcours ne joue pas autant que ça finalement. J'en suis vraiment arrivé à cette conclusion. Il y avait beaucoup de choses intéressantes sur le parcours du Tour 2020 et d'ailleurs les Pyrénées ont été vraiment sympa (l'étape de Laruns était même magnifique, 60 km sans débrancher, le numéro d'Hirschi et la bagarre entre les favoris sur les 20 derniers km).

A contrario, il ne s'est rien passé ou presque durant les 15 premiers jours du Giro alors que le parcours proposé était totalement différent de celui du Tour.
Par biquet
#3252632
veji2 a écrit :
30 oct. 2020, 10:52
J'espère qu'ils ont compris que mettre des passages à 10% dans des cols qui viennent après 100 bornes de plat, c'est pas ça qui va faire sauter un train costaud... Serieux le tour de cette année j'ai dit très tôt que je craignais une course 2016ienne... et bon sans un Pogacar marchant sur l'eau pour mettre de l'action dans les pyrénées, qu'est ce qu'on serait fait chier...
Surtout que les attaquants potentiels de la montagne laissent, pour la plupart (les gabarits les plus légers), un jus énorme lors de cette 1ère heure (voire 2è heure) de course. Si ça roule à 50 de moyenne et que ça relance en permanence à chaque faux-plat montant, ils sont obligés de faire pareil pour pouvoir suivre. Pour un Lopez, ça doit pas toujours être la fête.
  • 1
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 44
DECEUNINCK QUICK STEP 2020

Je vois mal Lidl et Colruyt associés […]

2 coureurs qui devraient rapidement se retrouver &[…]

CHEESE TEAM (Batman)

Pour Martin, on peut discuter autour de Kristoff ?

Cyclo-Cross 2020/2021

J'ai loupé la course des féminines m[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site