Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 1 sur 8
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 8
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#2939409
Hello à tous,

Voici une nouvelle rubrique dont je viens d'avoir l'idée.

Il s'agit d'une rubrique collaborative, chacun peut alimenter son contenu!

Le principe est simple: le cyclisme étant une bible, nous avons certainement un devoir de mémoire pour ressortir de l'ombre des coureurs oubliés d'antan.
Il peut s'agir de leaders ou d'équipiers, de tout horizon mais respectant tout de même le point suivant: ils sont sur le point de sortir de notre mémoire. Par exemple inutile de sortir Armstrong...

Le but étant que cela soit un minimum construit, une petite présentation du coureur serait un plus plutôt que de donner une liste de noms.

J'ouvre le bal dans quelques instants.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#2939411
Inigo CHAURREAU


Nationalité: Espagne

Date de naissance: 14 avril 1973

Teams:
1995-1997: Polti
1998-2001: Euskaltel Euskadi
2002-2006: Ag2r la Mondiale



Image



Image



Image




Inigo était un coureur de GT essentiellement qui a obtenu ses meilleurs résulats dans sa période Euskaltel.

Il termine notamment 12e du Tour en 2001 après une 8e place sur le Dauphiné Libéré.
Il a également fini 14e de la Vuelta en 1999.

Plus discret ensuite, il s'adjuge toutefois en 2003 le titre ITT aux Championnats d'Espagne et obtient une 5e place à nouveau sur le Dauphiné et une 10e sur le Tour de Romandie.
Par Tony09*
#2939549
Abraham Olano, j'ai relu il n'y a pas longtemps une Itw de Jalabert fin 2002 juste avant sa retraire sportive, et il était surpris qu'Olano parte la même année dans le quasi anonymat... C'est quand méme 2 CM (en ligne et clm), un Tour d'Espagne, 1 Romandie (...).

Je suis sur que pour les "nouveaux" suiveurs, ce nom (et ce visage, sosie d'Indurain), ne dit rien du tout.

Également, Tony Rominger, à peu prés la même période, n'a pas un nom "clinquant" comme certains, mais pourtant fait souvent partis du top 30 des meilleurs coureurs de l'histoire (source: Cycling Ranking). Trés bon en GT (4) mais aussi un nombre impressionant de courses d'une semaine (2 TA, 2 PN, 2 Romandie, 3 Pays Basque), un coureur hyper complet.

C'est peut étre assez subjectif, mais lorsque je dois sortir des grands coureurs des années 90, les premiers noms qui me viennent en téte c'est Indurain, Jalabert, Pantani, Zulle, Cippo, Museeuw...
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#2939672
DarkSide a écrit :
02 déc. 2018, 11:23
l'idée est bonne, mais il y a tout ici :
http://www.memoire-du-cyclisme.eu/ :super: :super:
Pas tout à fait d'accord.
Le site mémoire du cyclisme est exceptionnel et nous sommes vraiment chanceux de pouvoir disposer d'une telle mine d'informations.

Mais l'évocation d'un coureur sur le forum offre l'opportunité de partager plus qu'un palmarès. C'est l'occasion de présenter les coureurs à travers un prisme plus personnel. Et il me semble que c'est une très bonne manière de donner envie de découvrir des coureurs à quelqu'un qui voudrait en apprendre sur l'histoire du cyclisme plutôt que de laisser seul face à des listes de noms que rien ne démarque les uns des autres.

Bref, je trouve que c'est une très bonne idée de sujet :super:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#2939750
pierrefromalsace a écrit :
02 déc. 2018, 18:19
Très bonne idée mais mettre les noms d'Olano et de Rominger ? :confused:
Bah je crois qu'il n'a pas compris le principe de base :spamafote:

Je parlais vraiment de coureurs dont on aurait complètement oublié le nom, ayant brillé ou pas d'ailleurs ca n'a pas d'importance.
Une sorte de remise en lumière en sorte.
Par Tony09*
#2939755
pierrefromalsace a écrit :
02 déc. 2018, 18:19
Très bonne idée mais mettre les noms d'Olano et de Rominger ? :confused:
Après j'ai mis l'explication de mon choix, ces 2 coureurs étaient objectivement des cracks, il suffit de regarder leur palmarès, par contre ce ne sont pas restés comme des "grands noms" du cyclisme (tout du moins, pas pour moi).
Dans "coureurs oubliés" je pensais aux coureurs qui ont eu leurs heures de gloire mais dont on entend plus parler de nos jours, et il me semble qu'ils en font partie, plutôt qu'un coureur qui a toujours été un "anonyme" du peloton, et même lorsqu'ils étaient actifs, on en faisait pas réellement attention...
Avatar de l’utilisateur
Par wallers
#2939887
Christophe Lavainne.

Image



Passé pro en 1984 à 20 ans (il est né en décembre 1963) , il a été fidèle pendant toute sa carrière à Cyrille Guimard, chez Renault, Système U puis Castorama.

Les débuts sont un peu difficiles (manque de caisse dû à son jeune âge et reliquat des conséquences d'une grave chute au Tour du Vaucluse 1983, qui a failli le laisser paralysé), mais il s'illustre quand même dès sa première saison en remportant le Tour du Luxembourg (devant William Tackaert et Rudy Dhaenens).

L'année suivante, il se met encore en évidence au Tour du Luxembourg, en remportant le prologue (devant Adrie Van Der Poel et Teun Van Vliet) et fait 3eme de Paris Camembert et 2eme d'une étape de la Route du Sud.
Après avoir déjà participé à son premier Tour de France (où il finit HD à la 15eme étape), il termine deuxième d'une étape du Tour de l'Avenir. A Revel, échappé avec un espagnol, ils résistent pour garder 10 secondes sur le peloton réglé par Van Poppel, mais il s'incline au sprint devant l'espagnol. Qui était un redoutable sprinter, vu qu'il se nommait Miguel Indurain (pourtant, Lavainne n'était pas manchot au sprint).

En 1986, il termine 4e de Tirreno Adriatico (derrière Luciano Rabottini, Moser et Petito et devant Rooks, Acacio Da Silva et Visentini).
Et pour son second Tour, il remporte le chrono par équipes (avec Fignon, Mottet, Marie et consorts) et termine deuxième d'une étape dans une échappée.

La consécration vient en 1987, à 23 ans.
Après avoir remporté une étape du Circuit de la Sarthe et terminé 12eme du Tour des Flandres (ce qui restera sa meilleure place sur une grande classique), il s'impose au Tour de France lors de l'étape vosgienne arrivant à Epinal.
Parti dans une échappée de 10 coureurs (avec notamment Niki Ruttimann, Alcala, Bagot, Vallet et Duclos Lassalle), il sort en solitaire à 30 km de l'arrivée et résiste à Raul Alcala, qui s'était lancé seul à sa poursuite.
Au passage, après avoir été leader virtuel, il se place 2eme au général et prend le maillot du meilleur jeune, qu'il garde pendant 4 étapes.
Il brille de nouveau en fin de Tour en terminant 3eme à l'Alpe d'Huez (lui qui n'était pas grimpeur) où, parti dans une échappée d'une vingtaine de coureurs, il termine derrière Echave et Fuerte.

En 1988, il termine 4eme de Paris Bruxelles.
Au Tour 1989, il remporte le chrono par équipes aux côtés de Fignon.
Dans une étape du Giro 1990, sorti dans le final dans un petit groupe, il termine 2eme derrière Phil Anderson et une seconde devant le peloton réglé par Baffi et Cipollini.
Au Tour 1990, dans l'étape de Nantes, alors qu'il venait de recoller au peloton après avoir aidé Fignon pris dans une chute, il sort au kilomètre et passe la ligne en levant les bras. Sans savoir que Moreno Argentin, échappé en solitaire, était déjà arrivé depuis 2'30".
En 1990, il remporte par ailleurs son deuxième Tour du Luxembourg, devant Maechler et Sciandri.

En parallèle, il mène une brillante carrière en cyclo-cross.
Avec deux titres de champion de France, en 1988 (après une grosse bataille contre toute l'équipe Toshiba menée par Gayant, les frères Madiot et Dominique Arnould) puis en 1990, plus une 2eme, une 3eme et trois 4eme places.
Et deux médailles de bronze au Championnat du Monde, en 1987 (en Tchécoslovaquie sur le verglas, derrière Klaus-Peter Thaler et Dany De Bie) et 1989 (à Pontchâteau, derrière De Bie et Adrie Van der Poel), plus une 5eme place en 1988.

Début 1992, alors qu'il venait de remporter deux étapes du Herald Sun Tour, il met brusquement fin à sa carrière à 28 ans, à cause de problèmes de santé récurrents (aux sinus).
En 8 ans de carrière, il a couru 10 GT. 7 Tours de France, 2 Vueltas et 1 Giro.
Par flahutes12
#2940030
Miki69 a écrit :
03 déc. 2018, 13:49
Mais pas Lavainne un bon petit coureur de chez Guimard, dur au mal.
Petit coureur? Avec ce résumé de Wallers, je connais beaucoup de coureurs professionnels qui aimeraient avoir ce palmarès.
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#2940344
flahutes12 a écrit :
03 déc. 2018, 16:51
Miki69 a écrit :
03 déc. 2018, 13:49
Mais pas Lavainne un bon petit coureur de chez Guimard, dur au mal.
Petit coureur? Avec ce résumé de Wallers, je connais beaucoup de coureurs professionnels qui aimeraient avoir ce palmarès.
Un bon petit coureur, a-t-il écrit. C’est tout sauf un petit coureur. :study:
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 8
Pendant ce temps là en 2020

NACER BOUHANNI : « J’AIME ALLER AU BO[…]

Dopage 2020

La FFC va devoir indemniser Mickaël Larpe L[…]

Covid-19 versus Cyclisme 2020

Mathieu van der Poel et Alpecin Fenix sont dans l[…]

Les grimpeurs français

Non mais je pense que lolo est dans le vrai (dufau[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site