Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 1 sur 10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10
#2891093
Image

Image


Image

Jan Ullrich est actuellement dans une clinique de soins après avoir frappé et tenté d'étrangler une prostituée dans un luxueux hôtel de Francfort il y a une semaine !

Déjà, 8 jours avant, à Majorque, complètement ivre et bourré de cachets, il s'était introduit chez son voisin, un célèbre réalisateur Allemand, pour invectiver et insulter les invités !

Il y avait 4 pages sur Ullrich dans l'Equipe de jeudi, et le réalisateur Allemand Til Sweiger indique qu'Ullrich "est une épave, et une épave dangereuse. Il est souvent défoncé. Tous ses amis et sa famille ont produit des efforts considérables pour le sauver. En vain."

Les commentaires sur sa situation sont critiques :

"Il ne veut se faire aider par personne… (…) S'il continue comme ça, il va finir comme Pantani" (un ami proche d'Ullrich)
"Jan est une personne profondément gentille, généreuse et respectable. Mais il a profondément changé, il est progressivement devenu vulnérable et agressi
f'. (un ami, ancien joueur pro de tennis).

Selon ses proches, il passait son temps devant la TV avec un fusil à air comprimé à côté de lui et tirait dés qu'il voyait quelqu'un qui ne lui plaisait pas à la TV. "Il se faisait livrer 2 à 3 nouvelles TV par semaine...Il s'est fâché avec ses meilleurs amis car il a été manipulé par des personnes qui lui ont fait perdre les pédales…" (Til Schweiger)

Il aurait sombré dans l'alcool (son péché mignon depuis toujours) et la drogue depuis plusieurs mois et sa séparation avec sa femme, qui est partie avec les 3 enfants, l'a fait plonger.

Ullrich a eu une carrière faite de hauts et de bas, et sa vie semble être du même tonneau (sans jeu de mots).

Personnellement, c'est LE coureur qui m'a donné envie de regarder le vélo, et mon idole de jeunesse.
Ullrich, pour moi (c'est donc subjectif) c'est LE crack, le surdoué, le talent à l'état pur. Il termine 2ème du Tour à 22 ans, pour son coup d'essai, en dominant lors du dernier clm Indurain (2ème), Olano (3ème), Riis, Bordmann et Rominger, rien que ça !

L'année d"après, il écrase le Tour 97 (Virenque, 2ème, est à presque 10 min, Pantani, 3ème, à quasiment 1/4 d'heure) avec une classe folle. Assis sur la selle, une puissance dans les reins exceptionnelle, rien ne bouge, il semble né pour faire du vélo.
Certains le comparaient à Merckx, qui a quasiment le même gabarit que lui (Ullrich fait 1m83 pour, en 97, 73 kg).

A 23 ans, tout le monde pense qu'il gagnera les 5 ou 6 prochains Tour de France… Il n'en gagnera plus aucun.
Sa domination s'arrêtera nette dans le déluge du Galibier en 1998. Très friable sous la pluie et le froid, ses pires ennemis (avec le poids), il explose complètement et perd 9 min aux Deux Alpes. Il ne portera plus jamais le maillot jaune de leader du Tour, accablé par l'avènement d'Armstrong, qu'il n'a jamais battu.

Son palmarès sur le Tour reste énorme, 7 fois sur le podium en 8 participations (une fois 1er, 5 fois 2ème, 1 fois troisième) mais laisse un énorme goût d'inachevé.

Victime d'une EPOque, il a fait partie de cette génération maudite, celle des VDB, des Pantani, des Jimenez… La génération du no limit, des excès, de l'EPO à la louche, des amphets et des cachets et seringues en tout genre…
Une époque où Pantani montait l'Alpe en 36'45 (en 1995) et Ullrich en 37'30 (1997), à plus de 460 Watts de moyenne. Il y a peu de chance que quelqu'un vienne un jour les détrôner au sommet de l'Alpe.

Mais peut-on reprocher à Ullrich d'avoir volé des courses ? Voler à qui ? A Pantani ? A Riis, son ancien leader ? A Virenque ? Aux Festina ? A Casagrande ?

En tout cas, les Allemands ne l'ont pas entendu de cette oreille, et il est passé de star absolue (l"égal de Shumacher ou Bekenbauer) à persona non grata. Les paparazzi vivaient carrément dans les arbres qui bordaient sa résidence en Suisse.

Dans l'Equipe, Philippe Le Gars, qui a suivi toute la carrière d'Ullrich et était proche du champion Allemand, dit que Janou était très timide, avec une peur bleue des journalistes, transpirant à chaque conférence de presse et devenant tout rouge très facilement.
Et qu'en privé, il parlait très peu de sa carrière, semblant avoir tourné la page par rapport à un sport et une notoriété qu'il ne comprenait pas.
Quant il l'a eu récemment au téléphone, le Kaiser ne parlait jamais de ses problèmes et voulait donner l'image de quelqu'un qui aillait bien.

Rappel en images de sa carrière :


Le Tour 97 :

Un chef d'œuvre : il se balade dans le Peyresourde mais doit composer avec Riis, prend le maillot le lendemain à Arcalis en lâchant tout le monde, atomise la concurrence dans le clm de Saint Etienne (via la Croix de Chaubouret), où il rattrape Virenque parti 3 min avant lui, et gère sans soucis dans les Alpes. Il essuiera juste une belle défaillance, malade, dans les Vosges, finalement sans conséquence.

Image

Ullrich est persuadé d'avoir gagné le Tour trop tôt : "j'ai gagné le Tour trop tôt. Si j'avais su ce que ça représentait à l'époque, sans doute que j'aurais gagné du temps pour la suite de ma carrière. On me répétait que j'étais très fort, et ça me suffisait. Le Tour ne voulait pas dire grand chose pour moi quand j'ai débuté ma carrière. Malheureusement, j'étais trop jeune pour comprendre. Après, j'ai vécu sous pression permanente, parce que je l'avais gagné jeune."

Image

Image


Image

Image

Image


Le Tour 98 et la défaillance du Galibier :

Sous la pluie, Pantani attaque à 6 bornes du sommet du Galibier. Ullrich ne peut répondre et lâche tout de suite beaucoup de temps. Dans la descente, il crève, et finit par être victime d'une énorme défaillance dans la montée des Deux Alpes, rattrapé par ses équipiers Riis, puis Udo Bolts. Il prend,quasiment 9 minutes dans la vue !!
Il perd le maillot jaune, qu'il ne portera plus jamais.

ImageImage


Le lendemain, il tente un baroud d'honneur dans la Madeleine, où seul Pantani arrive à le suivre ! Il gagne à Albertville.
Image

Ullrich et les problèmes de poids :

Janou est connu pour ça. Lui dira après sa carrière qu'il ne supportait pas la pression liée à sa popularité et à sa victoire sur le Tour, arrivée trop tôt selon lui. Il mangeait pour oublier et était un adepte des bons vins et du chocolat ! :p
En 2006, Fuentes lui avait concocté un programme pour passer de 84 kg à 76 en 5 semaines !

Il était à 73 kg en 97, sûrement beaucoup plus les autres années (on parle de 80kg au départ du Tour 2004).

Il faut dire aussi qu'il avait un corps musculeux !

Image

Image
Image

Image

Image

Génération maudite et Vuelta 1999 :

Certaines photos font, après-coup, froid dans le dos.
VDB est décédé à 35 ans, toxicomane, et des suites d'un arrêt cardiaque, seul dans une chambre d'hotel au Sénégal.
El Chava, José Maria Jimenez, est mort à 32 ans d'une crise cardiaque dans un hôpital psychiatrique…

Image

Sur la photo du dessous, VDB, Ullrich, Jimenez, Heras et De Galdeano, tous contrôlés positifs durant leur carrière.

Image

Ullrich dans l'Angliru.

Image


Ullrich et Armstrong :


Ph.Le Gars dit qu'Ullrich détestait profondément Armstrong, mais qu'il se refusait à le critiquer en public. "Je n'ai pas envie de faire du mal à mes anciens rivaux comme eux l'ont fait avec moi" dira le champion Allemand.
Ironie du sort, LA se propose actuellement de l'aider.

Image

Ullrich n'a finalement jamais battu LA sur le Tour, et il ne l'aura distancé que 3 fois, sur le Joux Plane en 2000 et sur Ax 3 Domaines (de quelques secondes), et sur le clm de Gaillac, où il met plus d'1min30 à LA.

Image

<a href='https://www.casimages.com/i/180818073130576811.jpg.html' target='_blank' title='Mon image'><img src='https://nsa39.casimages.com/img/2018/08 ... 576811.jpg' border='0' alt='Mon image' /></a>

Image

Image

Le style Ullrich :

Clm, c'était parfait, et en montagne, je n'ai jamais vu un coureur aussi classieux et dégager autant de puissance que le Ullrich période 96/97/98/99/2000. Ensuite, je trouve qu'il a pris un coup de vieux, bougeait plus les épaule et paraissait plus lourd.

Image

Image

Sur le clm en côte de l'Alpe d'Huez en 2004, il est le seul à faire toute la montée assis sur la selle et les mains sur les prolongateurs !
Image

L'après carrière :

Il participait à des stages vélo en Suisse/Autriche et roulait encore très régulièrement (jusqu'à récemment et de nouveaux gros problèmes de genou)

Image

Black listé (alors que Virenque et Jalabert, pour ne citer qu'eux, ont leur pass sur le Tour et commentent même à la TV), il n'a pas été invité par les organisateurs du Tour lors du départ du Tour 2017 à Düsseldorf et a vu passer la course sur le bord de la route en simple lambda.

Image

Avec son ex femme (celle à cause de qui tout est arrivé… :p :p) :
Image
#2891102
Jamais été fan du coureur comme toi, mais c'est assez bouleversant toutes ces images...et les souvenirs qui remontent à la surface. Les Tours 97 et 98 restent ancrés dans ma mémoire malgré le dopage, les affaires. Pantani vs Ullrich, le grimpeur face au rouleur...grimpeur, c'était quelque chose.
Triste tout cela...surtout s'il tourne le dos à tout le monde, on peut craindre une fin tragique. Je lui souhaite de retrouver de la joie de vivre, de l'espoir.
#2891111
Sympa le "reportage", merci, et de belles photos :super:
C'est vrai que ca peut faire un petit quelque chose. :jap:



Et sans vouloir polémiquer au sujet d'Ullrich, maintenant on me dit souvent "tout le monde savait pour armstrong et l'us postal, à part France TV personne n'était dupe..." Je me posais la question de savoir si c'était vrai ou si c'était du révisionnisme un peu facile.
Je me dis qu'en remettant les choses dans leur contexte, euh... Tout le monde savait pour l'USP... mais en même temps ce même "tout le monde" souhaitait ardemment que la Telekom arrive à détrôner le roi ? Cette même Telekom qui avait fait gagner Riis en 1996 ? :genance: (sans parler de la suite qu'on connait...) Ca me parait pas très logique quand même.
Alors disons plutôt qu'on se doutait un petit peu pour Armstrong et surtout qu'on ne l'aimait pas. Mais pas que "tout le monde savait"...
#2891115
Nopik a écrit :
18 août 2018, 21:39
Mais pas que "tout le monde savait"...
Tu as raison. On pouvait se douter éventuellement de quelque chose mais certainemeent pas du niveau de ce qu'on sait aujourd'hui sur le système Armstrong. Ce n'est venu que bien plus tard. Certains prétendont qu'ils savaient, mais ils avaient 8 ans à l'époque des faits et ils t'expliquent aujourd'hui qu'il n'y a rien à redire des performances de Froome et Thomas...

Sinon pour Ullrich, ma seule remarque sera : où a-t-il découvert la consommation de drogue ?
#2891131
Merci pour ce recap. Pour le coup, j'en aurais aimé encore un peu plus. ;)
Ses médailles aux JO par exemple.
#2891144
Ce gars a bercé mon enfance au même titre que les Pantani/Chava/Dufaux/Escartin/Virenque etc....
Ullrich avait un telle charisme sur un vélo, juste dingue. :love:
Beaucoup d'admiration pour ce coureur.
Un gars profondément gentil mais beaucoup trop vulnérable ( un peu comme Chava/Pantani/VDB)
Très apprécié dans le milieu.
Le contraste entre une personnalité distante/Timide en dehors et cette force, ce visage déterminé sur un vélo.
Merci pour cette nostalgie. ( tour 97 avec ce trio grand souvenir au moment des faits).
Armstrong qui vient voir Ullrich et cette photo aujourd'hui, incroyable par rapport à tout ce qui s'est passé entre eux, j'ai bien aimé ce moment, l'humain avant tout.
#2891155
VDB vulnerable?

Ce n'est pas du tout l'image que je m'en faisais apres avoir vu un doc où il commentait lui-meme sa carriere: pour moi, ce gars semblait etre non seulement un crack, mais aussi un veritable killer, avec un ego surdimentionné, enfin dimentionné à son talent quoi.

PS: ne dévions pas trop du sujet :genance:
#2891173
Sara Steinhauser est la mère des 3 fils de Janou, et c'est d'elle qu'il est question lorsqu'on parle de "la femme de ses enfants", dont il est séparé etc...

Mais n'oublions pas sa première fille, Sarah Maria née de son union avec Gaby Weiss, son grand amour lors de ses premiers grands succès, du temps où il habitait Merdingen, non loin de la frontière française.
#2891175
Jan Ullrich fait souffrir Miguel Indurain !

Image


Une de ses dernièress attaques sur son dernier Tour, face à Rasmussen, Basso et Armstrong. Comme l'a dit Vélomen, il était devenu moins aérien d'apparence les dernières années

Image


Dans le Vercors en 2004, il est seul à tenter face au train Sky. Euh, Us Postal !

Image


Ullrich et Klöden, les deux potes et accessoirement les deux coureurs les plus classes du monde, en discussion alors que le peloton du Tour 2001 souffre dans leurs roues. La soufflante de Lance Armstrong n'est plus très loin...

Image
#2891201
Merci Velomen pour ce topic.

Mon coureur préféré à l'époque. Le Tour 97 reste un de mes meilleurs souvenirs cyclistes.

Mais il souffrait et souffre toujours d'un mental très friable (trop gentil, pas assez sûr de lui); principale différence avec LA qui lui était un vrai tueur, et qui rebondira toujours.
#2891209
Mais peut-on reprocher à Ullrich d'avoir volé des courses ? Voler à qui ? A Pantani ? A Riis, son ancien leader ? A Virenque ? Aux Festina ? A Casagrande ?

En tout cas, les Allemands ne l'ont pas entendu de cette oreille, et il est passé de star absolue (l"égal de Shumacher ou Bekenbauer) à persona non grata. Les paparazzi vivaient carrément dans les arbres qui bordaient sa résidence en Suisse.
Il était poursuivi par les paparazzi pour ses "frasques" et non parce qu'il s'était dopé, il ne faudrait pas en faire l'innocente victime de la presse, on ne va pas inverser les rôles.
Comme l'accident de voiture qu'il provoque en 2014, où il ose déclarer qu'il n'avait pas bu (1.8 pour mille quand même) et qu'il allait maximum 20 km/h trop vite (plus de 50km/h de trop) :carton:
#2891214
J'aimais bien Ullrich aussi. Comme Velomen, j'ai été soufflé par son apparition en 1996. Un Géant s'eteignait, un autre semblait s'éveiller. Aucun ne courrait à l'eau, mais ça ressemblait à un passage de temoin. Une impression de puissance incroyable.

Par contre, je suis plus réservé sur le storytelling de la déchéance d'Ullrich tel que présenté dans la presse. Les multiples allusions au départ de sa femme comme déclencheur m'interrogent. C'est une constante des discours des déclassés sociaux. C'est toujours de la faute de la femme, comme si celle-ci était à jamais marquée par le pêché originel. La Femme provoque la chute de l'Homme. Elle le quitte, il se met à boire ou à la drogue, il perd son boulot et se retrouve à la rue. Or bien souvent, les problèmes d'addiction préexistaient à l'explosion du couple. Loin d'en être la conséquence, ils en étaient la cause. Le livre de Patrick Declerck, Les Naufragés, montre très bien ce système d'auto-justification à l'oeuvre dans les populations masculines SDF. Pour ce qui est du cas Ullrich, je n'en sais rien, mais je suis très circonspect sur ce que j'entends ou lis ici ou là.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10
Running

Merci Jimmy :jap:

TotalEnergies 2021

Nantes Atlantique accède en Conti soute[…]

BB Hotels 2021

Il faudra voir à combien de manches minimum[…]

Dopage 2021

Tranquille avec Guigui les gars "Il n&rs[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site