Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 144 sur 146
  • 1
  • 142
  • 143
  • 144
  • 145
  • 146
Avatar de l’utilisateur
Par Booze
#3047354
Le Tour de France d'Adam Yates m'interpelle. Il faisait une saison vraiment très très solide avant son abandon sur le Dauphiné alors qu'il occupait la deuxième place du CG. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais il y a quelque chose qui cloche chez Adams Yate.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3047358
Booze a écrit :
25 juil. 2019, 12:52
Le Tour de France d'Adam Yates m'interpelle. Il faisait une saison vraiment très très solide avant son abandon sur le Dauphiné alors qu'il occupait la deuxième place du CG. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais il y a quelque chose qui cloche chez Adams Yate.
Cette violence :rieur: :rieur:
Avatar de l’utilisateur
Par trevorphilips
#3048422
les cotes ont de nouveau changé après cette étape
alors sur pmu on ne peut pas parier sur le gagnant mais sur un podium oui
l'ordre donne :
bernal en 1er
thomas en 2e
et pinot en 3e mais à égalité
puis alaphilippe en 4e
après l'ordre reste inchangé : SK puis buchmann puis landa
Avatar de l’utilisateur
Par CrocoboyMr0
#3048505
charlix a écrit :
24 juil. 2019, 10:57
zwhisop a écrit :
24 juil. 2019, 10:48
leclerc prefere pinot a pois rouge que jaune a paris dilanche :siffle:
Tu ne fais aucun effort pour être compris, rendez-vous lundi tant pis pour toi
Je suis mort de rire😂
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3051108
GracchusBabeuf a écrit :
28 juil. 2019, 08:46
jicébé a écrit :
28 juil. 2019, 08:39
Pas vraiment dans le sujet du topic, mais ne sachant pas où mettre l'info...
Selon Wielerflits, 7 coureurs seraient nominés pour le prix du Super-Combatif du Tour: Alaphilippe, Yates S., De Gendt T., Nibali, Offredo, Rossetto et Kämna.
Pour ma part, Alaf' me semble incontournable.
Pour le récompenser et le voir sur le podium? Il à souvent attaquer dans le final des étapes et je n'ai pas souvenir d'un super combatif récompensé pour ca (je peux bien sur en avoir oublié). Parce que dans l'esprit de Gendt et Yates ont passé leurs temps à attaquer de loin mais bon yates à déjà bien gagné. Nibali je l'ai pas vu si offensif que ca tout le temps. Offredo, rosseto et kâmna ca ferait plus l'habituel récompense de ceux qui font les échappé ingrate pour occuper le terrain sans vraiment avoir de grandes chances de victoire.

Yates, il ne prenait pas beaucoup de relais dans les échappés, il flinguait dans le dernier col mais c'est tout. C'est pas un bouffeur de vent comme De Gendt, Rossetto ou Offredo. Kämna, je ne sais pas ce qu'il fait sur cette liste.

Perso je donnerais le combatif à Alaphilippe parce qu'il s'est le plus battu. Pour moi c'est pas un trophée qui récompense le meilleur baroudeur mais celui qui s'est le plus battu, et Alaphilippe, il s'est bien battu pendant 3 semaines. L'an passé, je l'aurais donné à Craddock qui avait rallier Paris malgré une vilaine chute.

Sinon, c'est vous qui avez décidé que les échappés en plaine n'iraient pas au bout. Pourtant il y a des contre-exemple, et les coureurs sur certaines étapes, se sont fait reprendre que dans les 5 derniers kms. Je ne vois pas pourquoi ils iraient faire dans l'échappée publicitaire, ils y vont en espérant gagner et font de leur mieux. D'où la joie de Wallays l'an passé sur la Vuelta : pour faire taire ceux qui disent que les échappées de plat sont voués à l'échec, que ce sont des échappées de nazes. D'où ma joie quand Cima s'est imposé sur le Giro. Les victoires sont plus faciles en 3ème semaine, avec les équipiers fatigués. Cette année, on a eu qu'une étape de plat en 3ème semaine. Et comme les équipes de sprinteurs savaient que ça avait de grandes chances d'aller au bout, il n'ont pas laisser plus de 2' à l'échappée. Et ils les ont repris dans les 5 derniers kms de mémoire.

Le classement des coureurs qui ont le plus animés la tête de course (je suppose qu'il n'y aura pas beaucoup de changements jusqu'à ce soir)(je ne mets que le top 10, il y a 103 coureurs classés):
1 ROSSETTO Stéphane Cofidis Solutions Crédits 290,9
2 OFFREDO Yoann Wanty Gobert 283,33
3 DE GENDT Thomas Lotto Soudal 168,27

4 NIBALI Vicenzo Bahrein Merida 164,29
5 WELLENS Tim Lotto Soudal 132,85
6 YATES Simon Mitchelton Scott 132,59
7 SCHAR Michael CCC 116,34
8 WURTZ SCHMIDT Mads Katusha Alpecin 112,33
9 CLARKE Simon EF Education First 88,49
10 OURSELIN Paul Direct Energie 86,4
...
44 KAMNA Lennard Sunweb 21,23
...
50 ALAPHILIPPE Julian Deceuninck Quick Step 16
(les fameux 16kms qu'il fait en tête pour s'imposer à Epernay)


Donc perso pour le super-combatif, je trouve que la liste est bonne. J'aurais juste échangé Kämna par Wellens :study:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3051126
Au delà de ma déception Pinot (peut être qu'il était en forme trop tôt en première semaine, ou qu'étant du MPCC il n'a pas pu soigner sa blessure comme il faut), de ma déception sur le parcours raccourci (quand Mère Nature s'énerve, il faut faire le dos rond), je suis déçu de voir que les réglements sur les délais sont fait pour qu'il n'y ait plus aucun HD. A la moindre difficulté, le syndicat des coureurs s'en mêle, les délais s'allongent, et le tour est joué.

J'ai fait un calcul de tête, en considérant que la course d'hier a durée 2h (en voyant large, je suis gentil) et que les délais auraient du rester à 15% (c'est une course en ligne où les coureurs ont bénéficié de l'aspiration pendant la première partie de course dans la plaine, et même dans le gruppetto jusqu'à Val Thorens et non un CLM où c'est chacun pour sa peau) et non pas 25%, on aurait eu des délais à 18' et donc éliminés (je suis gentil avec Oss à 18'05") :

Ewan, Turgis (ces deux-là ne sont qu'à une minute, si les vrais délais avaient été conservé ils se seraient peut-être bougé pour arriver une minute plus tôt) mais les autres Greipel, Arndt, Wisniowski, Kwiatkowski, Trentin, Pasqualon, Moscon, Garcia, Mohoric, Debusschere, Dowsett, Asgreen, Langeveld, Lampaert, Bystrom, Teunissen, Kristoff, Morkov, Groenewegen, Jansen, Richeze, Kluge :carton:

Le problème : il n'y a aucune course d'usure, dès le départ du Tour, les coureurs savent que sans incident, ils seront à Paris. Plus personne ne craint le Tour. Cela donne l'impression que c'est facile, qu'il n'y a plus de sélection. Les coureurs peuvent se reposer comme bon leur chante, en fonction de leurs tâches à accomplir/objectif. Finir la course n'est plus aussi méritant qu'auparavant. La lanterne rouge n'a plus aucune valeur.

D'ailleurs, Offredo la perd à cause de ses histoires de délais, lui était dans les 15% de délais, pas Langeveld. Premier coureur lésé.

Ensuite, les sprinteurs qui seront sur les champs, avec une partie de leur train qui ont fini l'étape tranquilou à plus de 20', sur une course pro de moins de 2h purée, c'est pas croyable :paf-mur:

Greipel, Trentin, Pasqualon, Kristoff, Groenewegen. Alors on peut me répondre qu'ils auraient pu être dans les délais s'ils s'étaient bougé. Mais il est là le problème : s'il le peuvent, pourquoi ne met-on pas les délais à une grandeur respectable ? Cela les auraient émoussé et on aurait pas vu Groenewegen ou Kristoff, qui ne passent pas un pont, s'imposer à Paris.

Les coureurs lésés : Viviani, Stuyven, Sagan, Matthews, Colbrelli.
Avec des délais qui permettent une course d'usure parmi les sprinteurs et leurs équipiers, ces coureurs là auraient été récompensé de leur polyvalence, les trains et la course poursuite des échappés plus difficile. Et les Gougeard, Rossetto, A. De Gendt auraient eu plus de chances de jouer la gagne, rendant les étapes de plats plus passionnantes à suivre dans leur final. :mouchoir:
Par zwhisop
#3051136
Quasi disparition des eliminations. Ce qui dénature la course. Les pitreries de Sagan ,maillot vert et dernier , sont assez irritantes.Il faut en revenir u maillot vert par addition des places.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3051146
zwhisop a écrit :
28 juil. 2019, 10:21
Quasi disparition des eliminations. Ce qui dénature la course. Les pitreries de Sagan ,maillot vert et dernier , sont assez irritantes.Il faut en revenir u maillot vert par addition des places.
Bah justement, c'est Sagan qui est le perdant dans cette histoire, il est bien plus régulier que les autres sprinteurs, il aurait pu gagner beaucoup plus d'étapes si les Groenewegen et compagnie s'étaient fait éliminés en montagne :pt1cable:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3051147
zwhisop a écrit :
28 juil. 2019, 10:23
CrocoboyMr0 a écrit :
26 juil. 2019, 13:14


Je suis mort de rire😂
C est bien ce qu'a dit Leclercc à France Info

Ils ont dit quoi, Leclerc à France Info ?
Avatar de l’utilisateur
Par allezlasse
#3051187
zwhisop a écrit :
28 juil. 2019, 10:21
Quasi disparition des eliminations. Ce qui dénature la course.
Tiens une fois n'est pas coutume je vais rebondir positivement sur une contribution (compréhensible, une fois de plus n'est pas coutume) de notre inénarrable zwhisop.

J'en parlais dans un autre topic mais ça a sans doute davantage sa place sur celui-ci : les délais sont beaucoup trop larges.

Il n'y a eu aucun coureur arrivé hors-délais cette année et ce n'est pas normal. L'organisation devrait prendre en compte la hausse généralisée du niveau des coureurs (les sprinteurs qui ne passent pas un pont, ça n'existe plus, du moins en World Tour, et les 2-3 qui restent ne s'aventurent pas sur les GT) et ajuster en conséquence les délais proposés.

En resserrant les délais, les sprinteurs et leurs équipiers devraient davantage se faire la peau pour survivre jusqu'aux Champs (attention je n'ai pas dit que c'était facile pour eux actuellement, mais force est de constater que tous y parviennent sans grand problème) ce qui entamerait sans doute la condition des uns et des autres, nivellerait le niveau des sprinteurs, fatiguerait les équipes et donc augmenterait les chances des baroudeurs, etc…
Par GracchusBabeuf
#3051189
Le sucre sportif a écrit :
28 juil. 2019, 09:45
GracchusBabeuf a écrit :
28 juil. 2019, 08:46


Pour le récompenser et le voir sur le podium? Il à souvent attaquer dans le final des étapes et je n'ai pas souvenir d'un super combatif récompensé pour ca (je peux bien sur en avoir oublié). Parce que dans l'esprit de Gendt et Yates ont passé leurs temps à attaquer de loin mais bon yates à déjà bien gagné. Nibali je l'ai pas vu si offensif que ca tout le temps. Offredo, rosseto et kâmna ca ferait plus l'habituel récompense de ceux qui font les échappé ingrate pour occuper le terrain sans vraiment avoir de grandes chances de victoire.

Yates, il ne prenait pas beaucoup de relais dans les échappés, il flinguait dans le dernier col mais c'est tout. C'est pas un bouffeur de vent comme De Gendt, Rossetto ou Offredo. Kämna, je ne sais pas ce qu'il fait sur cette liste.

Perso je donnerais le combatif à Alaphilippe parce qu'il s'est le plus battu. Pour moi c'est pas un trophée qui récompense le meilleur baroudeur mais celui qui s'est le plus battu, et Alaphilippe, il s'est bien battu pendant 3 semaines. L'an passé, je l'aurais donné à Craddock qui avait rallier Paris malgré une vilaine chute.

Sinon, c'est vous qui avez décidé que les échappés en plaine n'iraient pas au bout. Pourtant il y a des contre-exemple, et les coureurs sur certaines étapes, se sont fait reprendre que dans les 5 derniers kms. Je ne vois pas pourquoi ils iraient faire dans l'échappée publicitaire, ils y vont en espérant gagner et font de leur mieux. D'où la joie de Wallays l'an passé sur la Vuelta : pour faire taire ceux qui disent que les échappées de plat sont voués à l'échec, que ce sont des échappées de nazes. D'où ma joie quand Cima s'est imposé sur le Giro. Les victoires sont plus faciles en 3ème semaine, avec les équipiers fatigués. Cette année, on a eu qu'une étape de plat en 3ème semaine. Et comme les équipes de sprinteurs savaient que ça avait de grandes chances d'aller au bout, il n'ont pas laisser plus de 2' à l'échappée. Et ils les ont repris dans les 5 derniers kms de mémoire.

Le classement des coureurs qui ont le plus animés la tête de course (je suppose qu'il n'y aura pas beaucoup de changements jusqu'à ce soir)(je ne mets que le top 10, il y a 103 coureurs classés):
1 ROSSETTO Stéphane Cofidis Solutions Crédits 290,9
2 OFFREDO Yoann Wanty Gobert 283,33
3 DE GENDT Thomas Lotto Soudal 168,27

4 NIBALI Vicenzo Bahrein Merida 164,29
5 WELLENS Tim Lotto Soudal 132,85
6 YATES Simon Mitchelton Scott 132,59
7 SCHAR Michael CCC 116,34
8 WURTZ SCHMIDT Mads Katusha Alpecin 112,33
9 CLARKE Simon EF Education First 88,49
10 OURSELIN Paul Direct Energie 86,4
...
44 KAMNA Lennard Sunweb 21,23
...
50 ALAPHILIPPE Julian Deceuninck Quick Step 16
(les fameux 16kms qu'il fait en tête pour s'imposer à Epernay)


Donc perso pour le super-combatif, je trouve que la liste est bonne. J'aurais juste échangé Kämna par Wellens :study:
Je n'ai jamais critiqué la liste, mon commentaire n'avait rien de négatif. Pour moi chacun de ces coureurs est méritant et ferait un beau super combatif, je voulais juste mettre en lumière que dans cette liste on à pour moi des profils très différents (ce qui change du début des années 2000 ou ca revenait à celui qui avait fait le plus d'échapée ou après avec des barèmes du combatifs). Pour moi Yates est celui qui le mérite le moins avec Kâmna mais c'est un avis perso. Au passage une échapée de "naze" parlant de mecs qui sont sur le tour... Mais disons franchement que eux même savent que ils ont peu de chance d'allez au bout. Même De Gendt Wellens et 2 ou 3 autres énorme rouleur quand le peloton leurs laisse aussi peu de marge...
Avatar de l’utilisateur
Par MiguelDelgado2
#3051192
jimmy39 a écrit :
25 juil. 2019, 12:54
Booze a écrit :
25 juil. 2019, 12:52
Le Tour de France d'Adam Yates m'interpelle. Il faisait une saison vraiment très très solide avant son abandon sur le Dauphiné alors qu'il occupait la deuxième place du CG. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais il y a quelque chose qui cloche chez Adams Yate.
Cette violence :rieur: :rieur:
Booze suspecte un problème de géolocalisation. Il a une info ? :elephant:
Par -Vélomen-
#3051194
allezlasse a écrit :
28 juil. 2019, 11:31
zwhisop a écrit :
28 juil. 2019, 10:21
Quasi disparition des eliminations. Ce qui dénature la course.
Tiens une fois n'est pas coutume je vais rebondir positivement sur une contribution (compréhensible, une fois de plus n'est pas coutume) de notre inénarrable zwhisop.

J'en parlais dans un autre topic mais ça a sans doute davantage sa place sur celui-ci : les délais sont beaucoup trop larges.

Il n'y a eu aucun coureur arrivé hors-délais cette année et ce n'est pas normal. L'organisation devrait prendre en compte la hausse généralisée du niveau des coureurs (les sprinteurs qui ne passent pas un pont, ça n'existe plus, du moins en World Tour, et les 2-3 qui restent ne s'aventurent pas sur les GT) et ajuster en conséquence les délais proposés.

En resserrant les délais, les sprinteurs et leurs équipiers devraient davantage se faire la peau pour survivre jusqu'aux Champs (attention je n'ai pas dit que c'était facile pour eux actuellement, mais force est de constater que tous y parviennent sans grand problème) ce qui entamerait sans doute la condition des uns et des autres, nivellerait le niveau des sprinteurs, fatiguerait les équipes et donc augmenterait les chances des baroudeurs, etc…
+1.

Il me semble que dans les années 90 c'était un vrai suspense de voir si le gruppetto et les sprinteurs rentreraient dans les délais.
Par -Vélomen-
#3051203
Au passage, Bernal va gagner le Tour en sortant du Tour de Suisse (qu'il a d'ailleurs fait à fond et remporté). Ca tord un peu le cou à certaines théories.

Bon, ceci dit, la plupart des coureurs ayant joué le général en Suisse ont explosé sur ce Tour (Dennis, Mas, Konrad, Benoot…).

On remarque que les meilleurs du Dauphiné (Fuglsang, Yates, Pinot, Van Garderen, D.Martin) ont aussi craqué sur le Tour, pour diverses raisons.

Seul Buchmann a enchainé les deux au top, mais on devrait mettre Pinot dans ce cas là aussi.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3051206
GracchusBabeuf a écrit :
28 juil. 2019, 11:32
Spoiler : :
Le sucre sportif a écrit :
28 juil. 2019, 09:45



Yates, il ne prenait pas beaucoup de relais dans les échappés, il flinguait dans le dernier col mais c'est tout. C'est pas un bouffeur de vent comme De Gendt, Rossetto ou Offredo. Kämna, je ne sais pas ce qu'il fait sur cette liste.

Perso je donnerais le combatif à Alaphilippe parce qu'il s'est le plus battu. Pour moi c'est pas un trophée qui récompense le meilleur baroudeur mais celui qui s'est le plus battu, et Alaphilippe, il s'est bien battu pendant 3 semaines. L'an passé, je l'aurais donné à Craddock qui avait rallier Paris malgré une vilaine chute.

Sinon, c'est vous qui avez décidé que les échappés en plaine n'iraient pas au bout. Pourtant il y a des contre-exemple, et les coureurs sur certaines étapes, se sont fait reprendre que dans les 5 derniers kms. Je ne vois pas pourquoi ils iraient faire dans l'échappée publicitaire, ils y vont en espérant gagner et font de leur mieux. D'où la joie de Wallays l'an passé sur la Vuelta : pour faire taire ceux qui disent que les échappées de plat sont voués à l'échec, que ce sont des échappées de nazes. D'où ma joie quand Cima s'est imposé sur le Giro. Les victoires sont plus faciles en 3ème semaine, avec les équipiers fatigués. Cette année, on a eu qu'une étape de plat en 3ème semaine. Et comme les équipes de sprinteurs savaient que ça avait de grandes chances d'aller au bout, il n'ont pas laisser plus de 2' à l'échappée. Et ils les ont repris dans les 5 derniers kms de mémoire.

Le classement des coureurs qui ont le plus animés la tête de course (je suppose qu'il n'y aura pas beaucoup de changements jusqu'à ce soir)(je ne mets que le top 10, il y a 103 coureurs classés):
1 ROSSETTO Stéphane Cofidis Solutions Crédits 290,9
2 OFFREDO Yoann Wanty Gobert 283,33
3 DE GENDT Thomas Lotto Soudal 168,27

4 NIBALI Vicenzo Bahrein Merida 164,29
5 WELLENS Tim Lotto Soudal 132,85
6 YATES Simon Mitchelton Scott 132,59
7 SCHAR Michael CCC 116,34
8 WURTZ SCHMIDT Mads Katusha Alpecin 112,33
9 CLARKE Simon EF Education First 88,49
10 OURSELIN Paul Direct Energie 86,4
...
44 KAMNA Lennard Sunweb 21,23
...
50 ALAPHILIPPE Julian Deceuninck Quick Step 16
(les fameux 16kms qu'il fait en tête pour s'imposer à Epernay)


Donc perso pour le super-combatif, je trouve que la liste est bonne. J'aurais juste échangé Kämna par Wellens :study:
Je n'ai jamais critiqué la liste, mon commentaire n'avait rien de négatif. Pour moi chacun de ces coureurs est méritant et ferait un beau super combatif, je voulais juste mettre en lumière que dans cette liste on à pour moi des profils très différents (ce qui change du début des années 2000 ou ca revenait à celui qui avait fait le plus d'échapée ou après avec des barèmes du combatifs). Pour moi Yates est celui qui le mérite le moins avec Kâmna mais c'est un avis perso. Au passage une échapée de "naze" parlant de mecs qui sont sur le tour... Mais disons franchement que eux même savent que ils ont peu de chance d'allez au bout. Même De Gendt Wellens et 2 ou 3 autres énorme rouleur quand le peloton leurs laisse aussi peu de marge...
Je suis d'accord avec toi, c'est plus un constat, une impression que j'ai après quelques commentaires vu sur le topic de la course. Notamment sur le fait que De Gendt devrait arrêter de jouer en seconde division. Je n'ai même pas envie de répondre à ce genre de commentaires. Je préfère répondre à des posts comme les tiens :jap:

On est d'accord pour dire que Yates est moins combatif, car il est aller chercher ses victoires d'étapes de façon pragmatique, il n'a pas beaucoup de panache. Nibali, lui, a été souvent à l'attaque sans avoir été récompensé jusqu'à hier. Rossetto s'est accroché et a bien passé les massifs pendant qu'Offredo galérait dans le gruppetto. Côté baroudeur des plaines, je préfèrerai le donner à Rossetto, ou De Gendt. Politt aussi le mérite, car il a souvent été à contre temps, un peu comme De Gendt, sauf que lui n'a pas fait de coup d'éclat donc c'est passé inaperçu. Kämna, on pourrait le classer avec Politt mais il a quand même bien moins attaqué que Politt. Gougeard a bien plus attaqué par exemple.

Pour moi, ça se joue entre Alaphilippe, De Gendt et Rossetto. Nibali et yates, on ne les a vu que dans la montagne, Offredo que dans la Plaine. De Gendt a attaqué tout les jours, Alaphilippe s'est accroché tous les jours, Rossetto a fait le plus de bornes à l'avant, et a été constant en montagne, rarement dans le gruppetto :study:
Avatar de l’utilisateur
Par Mengin88
#3051699
+1 au sucre pour son laïus sur les délais :applaud:

J'ai souvenir de Tours des années 80-90, où c'était une dizaine d'abandons ou de HD sur les premières étapes de montagne. Une hécatombe chez les sprinters. Certaines équipes finissaient à 3 ou 4 coureurs comme ARD de Lemond.
éliminer les sprinters ou leurs trains peut permettre non seulement aux baroudeurs d'augmenter leurs chances mais aussi à certains équipiers de tenter leur chance alors que normalement ils sont bridé par leurs rôles dans leurs équipes.

J'aimerais aussi voir ce que donnerait une étape type St-Dié - Colmar donnerait la veille des champs Elysées avec des équipes fatiguées, amoindries et différents enjeux comme le CG, le maillots à pois....
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3051873
Baignereau a écrit :
29 juil. 2019, 00:05
//www.inbici.net/rivista-ciclismo/nibal ... att-medi/

Les données de puissances de Nibali sur la montée de Val Thorens. Si un spécialiste de l’interprétation des données bruts passe par là...
Présent !
Avec cette performance, Nibali se situe entre "l'extraterrestre" et le "mutant" d'après un barème de transcriptions de performances mondialement reconnu.
  • 1
  • 142
  • 143
  • 144
  • 145
  • 146

Les 5 engagés [/u][/b] L'épr[…]

Gazprom Rus Velo 2019

Attention car l'on ne reconnait plus la Greenteam […]

Dopage 2019

Perso, j'ai un gros problème avec le dopage[…]

INAIDRAB FSC 2019

Tu as raison. Son meilleur tatlusér &eacut[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site