Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 140 sur 146
  • 1
  • 138
  • 139
  • 140
  • 141
  • 142
  • 146
Par mazinho93
#3045472
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 09:53
Quelle incertitude tout de même...

A titre personnel si je devais raisonner en terme de probabilités je dirais qu'Ineos garde les cartes en main : ses deux leaders ont eu des jours moins bien et restent dans le coup, ils ont une équipe qui ne semble pas au top mais qui garde un énorme pédigré avec des coureurs expérimentés et qui connaissent leur boulot, ET ils n'ont pas à renverser la course, Thomas a beau se faire remonter par SK, Pinot et les autres, il reste le premier des favoris hors Alaphilippe. Ineos pourrait mettre le gros train faisant craquer un Alaphilippe usé, contrôler même péniblement les attaques des rivaux et permettre des arrivées au sprint à 5 et si Thomas fait de bonnes places, il gagne le tour. Tant que Thomas n'a pas été dépassé au CG par d'autres rivaux et vu que Bernal est près aussi, ben il a pas été dépassé, donc il est devant !!!

Bien sûr je rêve d'une victoire de Pinot (ce qui confirmerait mille fois ma prédiction/analyse qui était que Pinot était comme Cadel Evans, un gros talent mais fragile mentalement et qui avait besoin d'un gros succès pour faire péter ses complexes, comme les mondiaux 2009 avait enfin décomplexé Evans) ou d'Alaphilippe, mais si on me demandait de parier, je dirais qu'on aura un Français sur le podium mais pas la plus haute marche.

N'oublions pas qu'avec les cols à 2000 + la canicule à venir on peut avoir des explosions monstrueuses aussi... Je peux parfaitement imaginer des mecs du top 6 actuel finir le TDF à 40mn, et un des mecs actuellement à 5/7 minutes qui monterait sur le podium.

Ineos n à pas les moyens de mettre un gros train, cela fait 2 semaines qu on parle de ce train on ne l à toujours pas vu...

Ils n ont pas les coureurs pour le faire tout simplement, le seul qui tient le nivezu C est poels, les autres sont beaucoup trop faibles.....

Et quand bien même, Thomas n est pas assez fort pour l instant, il subit toutes les étapes de montagne,... Un train pourrait aussi lui être fatal..

Tu dis qu ils sont en pole, je pense tout l 'inverse, ils sont plutot en tenaille, alaphillipe tient le choc, pourquoi s effondrerait il ?
Les autres sont tout aussi rincés, or il doit lui reprendre 1 minute 30 !

Même s il faiblit un peu, il y a beaucoup d etape pour le faire péter, valloire ? Avec 15 bornes de descente ça avantage alaphillipe..

Tignes ? Je vois pas Thomas attaquer dans l iseran

Val thorens ? Peut être...

On parle de Geraint Thomas, le gars n à jamais attaque. A plus d 1 km des sommets quand il est au top, c est pas le même nivezu que Chris froome..
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3045481
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 12:19
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 09:53
Quelle incertitude tout de même...

A titre personnel si je devais raisonner en terme de probabilités je dirais qu'Ineos garde les cartes en main : ses deux leaders ont eu des jours moins bien et restent dans le coup, ils ont une équipe qui ne semble pas au top mais qui garde un énorme pédigré avec des coureurs expérimentés et qui connaissent leur boulot, ET ils n'ont pas à renverser la course, Thomas a beau se faire remonter par SK, Pinot et les autres, il reste le premier des favoris hors Alaphilippe. Ineos pourrait mettre le gros train faisant craquer un Alaphilippe usé, contrôler même péniblement les attaques des rivaux et permettre des arrivées au sprint à 5 et si Thomas fait de bonnes places, il gagne le tour. Tant que Thomas n'a pas été dépassé au CG par d'autres rivaux et vu que Bernal est près aussi, ben il a pas été dépassé, donc il est devant !!!

Bien sûr je rêve d'une victoire de Pinot (ce qui confirmerait mille fois ma prédiction/analyse qui était que Pinot était comme Cadel Evans, un gros talent mais fragile mentalement et qui avait besoin d'un gros succès pour faire péter ses complexes, comme les mondiaux 2009 avait enfin décomplexé Evans) ou d'Alaphilippe, mais si on me demandait de parier, je dirais qu'on aura un Français sur le podium mais pas la plus haute marche.

N'oublions pas qu'avec les cols à 2000 + la canicule à venir on peut avoir des explosions monstrueuses aussi... Je peux parfaitement imaginer des mecs du top 6 actuel finir le TDF à 40mn, et un des mecs actuellement à 5/7 minutes qui monterait sur le podium.

Ineos n à pas les moyens de mettre un gros train, cela fait 2 semaines qu on parle de ce train on ne l à toujours pas vu...

Ils n ont pas les coureurs pour le faire tout simplement, le seul qui tient le nivezu C est poels, les autres sont beaucoup trop faibles.....

Et quand bien même, Thomas n est pas assez fort pour l instant, il subit toutes les étapes de montagne,... Un train pourrait aussi lui être fatal..

Tu dis qu ils sont en pole, je pense tout l 'inverse, ils sont plutot en tenaille, alaphillipe tient le choc, pourquoi s effondrerait il ?
Les autres sont tout aussi rincés, or il doit lui reprendre 1 minute 30 !

Même s il faiblit un peu, il y a beaucoup d etape pour le faire péter, valloire ? Avec 15 bornes de descente ça avantage alaphillipe..

Tignes ? Je vois pas Thomas attaquer dans l iseran

Val thorens ? Peut être...

On parle de Geraint Thomas, le gars n à jamais attaque. A plus d 1 km des sommets quand il est au top, c est pas le même nivezu que Chris froome..
Certes, mais regarde bien le CG, Thomas il est devant ou derrière Pinot ? Pour le moment il est devant. rien ne dit que Pinot aura les jambes de feu des Pyrénées dans les Alpes, il suffit qu'il plafonne un peu.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3045486
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 12:43
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 12:19

Ineos n à pas les moyens de mettre un gros train, cela fait 2 semaines qu on parle de ce train on ne l à toujours pas vu...

Ils n ont pas les coureurs pour le faire tout simplement, le seul qui tient le nivezu C est poels, les autres sont beaucoup trop faibles.....

Et quand bien même, Thomas n est pas assez fort pour l instant, il subit toutes les étapes de montagne,... Un train pourrait aussi lui être fatal..

Tu dis qu ils sont en pole, je pense tout l 'inverse, ils sont plutot en tenaille, alaphillipe tient le choc, pourquoi s effondrerait il ?
Les autres sont tout aussi rincés, or il doit lui reprendre 1 minute 30 !

Même s il faiblit un peu, il y a beaucoup d etape pour le faire péter, valloire ? Avec 15 bornes de descente ça avantage alaphillipe..

Tignes ? Je vois pas Thomas attaquer dans l iseran

Val thorens ? Peut être...

On parle de Geraint Thomas, le gars n à jamais attaque. A plus d 1 km des sommets quand il est au top, c est pas le même nivezu que Chris froome..
Certes, mais regarde bien le CG, Thomas il est devant ou derrière Pinot ? Pour le moment il est devant. rien ne dit que Pinot aura les jambes de feu des Pyrénées dans les Alpes, il suffit qu'il plafonne un peu.
C'est pas plus mal que Pinot soit quelques secondes derrière Thomas et Kruijswijk au général car ça laisse la responsabilité de la course à Ineos et Jumbo-Visma pour le moment. J'ai quelques doutes sur la capacité de Groupama-FDJ à endosser le poids de la course en montagne. L'équipe ne me semble pas assez solide pour ça.

Et puis il faut rappeler que Thomas perd 46" (bonif comprise) sur Pinot au Tourmalet en lâchant prise à un km de l'arrivée. Donc 3" et 15" de retard, c'est que dalle. Ca peut se reprendre sur une grosse attaque dans un final d'étape.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3045489
Teteoo a écrit :
22 juil. 2019, 11:56
En plus, la descente n'a pas l'air ultra technique *
Image
Je confirme pour l'avoir très souvent empruntée quand j'étais jeune et que j'habitais sur Gap. Une grosse cote, mais vraiment rien de méchant, aucun pourcentage raide. Et la descente n'est pas piégeuse.
Par mazinho93
#3045494
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 12:43
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 12:19



Ineos n à pas les moyens de mettre un gros train, cela fait 2 semaines qu on parle de ce train on ne l à toujours pas vu...

Ils n ont pas les coureurs pour le faire tout simplement, le seul qui tient le nivezu C est poels, les autres sont beaucoup trop faibles.....

Et quand bien même, Thomas n est pas assez fort pour l instant, il subit toutes les étapes de montagne,... Un train pourrait aussi lui être fatal..

Tu dis qu ils sont en pole, je pense tout l 'inverse, ils sont plutot en tenaille, alaphillipe tient le choc, pourquoi s effondrerait il ?
Les autres sont tout aussi rincés, or il doit lui reprendre 1 minute 30 !

Même s il faiblit un peu, il y a beaucoup d etape pour le faire péter, valloire ? Avec 15 bornes de descente ça avantage alaphillipe..

Tignes ? Je vois pas Thomas attaquer dans l iseran

Val thorens ? Peut être...

On parle de Geraint Thomas, le gars n à jamais attaque. A plus d 1 km des sommets quand il est au top, c est pas le même nivezu que Chris froome..
Certes, mais regarde bien le CG, Thomas il est devant ou derrière Pinot ? Pour le moment il est devant. rien ne dit que Pinot aura les jambes de feu des Pyrénées dans les Alpes, il suffit qu'il plafonne un peu.
Si pinot faiblit ce qui est possible,, il y a kruswikjk qui est à 10 secondes... Si kruswikjk attaque qui y va ?
Il peut pas gérer avec si peu de marge.

Et il peut pas rester les bras croisés avec 1 minute 30 de retard sur alaphillipe... Elle est la la tenaille...
Par mazinho93
#3045505
marooned a écrit :
22 juil. 2019, 12:54
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 12:43


Certes, mais regarde bien le CG, Thomas il est devant ou derrière Pinot ? Pour le moment il est devant. rien ne dit que Pinot aura les jambes de feu des Pyrénées dans les Alpes, il suffit qu'il plafonne un peu.
C'est pas plus mal que Pinot soit quelques secondes derrière Thomas et Kruijswijk au général car ça laisse la responsabilité de la course à Ineos et Jumbo-Visma pour le moment. J'ai quelques doutes sur la capacité de Groupama-FDJ à endosser le poids de la course en montagne. L'équipe ne me semble pas assez solide pour ça.

Et puis il faut rappeler que Thomas perd 46" (bonif comprise) sur Pinot au Tourmalet en lâchant prise à un km de l'arrivée. Donc 3" et 15" de retard, c'est que dalle. Ca peut se reprendre sur une grosse attaque dans un final d'étape.
L autre element c est que, malgré ses progrès, Geraint Thomas n est pas un pur grimpeur, oui on va me rétorquer qu il a domine l an dernier, mais il était dans un état de forme "hors norme" pour lui..
. Il retrouve cette année une forme conforme à ce qu on a vu de lui toute sa carrière....

En étant rationnel, j ai du mal à penser qu un Geraint Thomas niveau normal puisse avant 3 étapes de montage garder 10 secondes d avance sur kruswikjk et pinot.... Voir bernal....
, on ne parle pas de Chris froome....

Et en plus si alaphillipe ne s effonndre pas, il va devoir se découvrir, or même l an dernier il n attaque qu à 1 km des sommet grâce à sa capacité de poursuiteur......

On aurait un chrono de 20 km OK.. Mais la vu ce qui reste au programme, je suis très sceptique sur ses chances de gagner.... Bernal me paraît chez ineos mieux arme vu le profil des étapes
Avatar de l’utilisateur
Par Akaion
#3045529
Thomas a pour lui d'être bon sprinteur pour les bonifs, cependant Pinot et surtout Alaphilippe lui sont supérieurs, selon moi, dans ce domaine.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3045538
Xav_38 a écrit :
22 juil. 2019, 12:56
Teteoo a écrit :
22 juil. 2019, 11:56
En plus, la descente n'a pas l'air ultra technique *
Image
Je confirme pour l'avoir très souvent empruntée quand j'étais jeune et que j'habitais sur Gap. Une grosse cote, mais vraiment rien de méchant, aucun pourcentage raide. Et la descente n'est pas piégeuse.
La descente n'a pas à être super piégeuse, il y a clairement quelques belles épingles et des courbes rapides, si le groupe en haut est gros ça peut toujours bien casser dans la descente.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3045546
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 14:33
Xav_38 a écrit :
22 juil. 2019, 12:56


Je confirme pour l'avoir très souvent empruntée quand j'étais jeune et que j'habitais sur Gap. Une grosse cote, mais vraiment rien de méchant, aucun pourcentage raide. Et la descente n'est pas piégeuse.
La descente n'a pas à être super piégeuse, il y a clairement quelques belles épingles et des courbes rapides, si le groupe en haut est gros ça peut toujours bien casser dans la descente.
Le profil de la descente
Image
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3045548
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 14:33
Xav_38 a écrit :
22 juil. 2019, 12:56


Je confirme pour l'avoir très souvent empruntée quand j'étais jeune et que j'habitais sur Gap. Une grosse cote, mais vraiment rien de méchant, aucun pourcentage raide. Et la descente n'est pas piégeuse.
La descente n'a pas à être super piégeuse, il y a clairement quelques belles épingles et des courbes rapides, si le groupe en haut est gros ça peut toujours bien casser dans la descente.
La seule fois (de mémoire) où une course a emprunté ce final (2006), derrière les échappés du jour (réglé par Fédrigo) c'est un groupe de 30-35 qui est arrivé. De mémoire cela roulait assez vite dans ce groupe car la victoire d'étape était encore possible.

A noter que la descente est entrecoupée de deux petites remontées, et notamment la dernière à seulement 1km du bas. Ce qui peut permettre de combler des trous.

Je peux bien sur me tromper, mais je ne vois pas de grandes opérations avoir lieu dans ce final. C'est beaucoup moins dur que les arrivées habituelles par Gap qui empruntent le Col de Manse.
Par Couak0
#3045549
Xav_38 a écrit :
22 juil. 2019, 14:43
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 14:33


La descente n'a pas à être super piégeuse, il y a clairement quelques belles épingles et des courbes rapides, si le groupe en haut est gros ça peut toujours bien casser dans la descente.
La seule fois (de mémoire) où une course a emprunté ce final (2006), derrière les échappés du jour (réglé par Fédrigo) c'est un groupe de 30-35 qui est arrivé. De mémoire cela roulait assez vite dans ce groupe car la victoire d'étape était encore possible.

A noter que la descente est entrecoupée de deux petites remontées, et notamment la dernière à seulement 1km du bas. Ce qui peut permettre de combler des trous.

Je peux bien sur me tromper, mais je ne vois pas de grandes opérations avoir lieu dans ce final. C'est beaucoup moins dur que les arrivées habituelles par Gap qui empruntent le Col de Manse.
Vidéo de cette arrivée : https://www.youtube.com/watch?v=J1lFbZJpX2I
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3045552
Nous sommes d'accord que le plus probable est qu'il ne se passe rien niveau leaders, mais une arrivée en descente, même si elle n'est pas en soi très dure, c'est toujours plus risqué et difficile à maitriser que s'il y a 10 bornes de plat derrière.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3045558
veji2 a écrit :
22 juil. 2019, 14:55
Nous sommes d'accord que le plus probable est qu'il ne se passe rien niveau leaders, mais une arrivée en descente, même si elle n'est pas en soi très dure, c'est toujours plus risqué et difficile à maitriser que s'il y a 10 bornes de plat derrière.
Ca dépend, une arrivée en descente peut se maitriser "facilement" seul sauf si tu t'appel pas Reichenbach :green:

Par contre 10 bornes de plat ca peut devenir l'enfer si ta plus d'équipiers :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3045567
Couak0 a écrit :
22 juil. 2019, 14:50

Vidéo de cette arrivée : https://www.youtube.com/watch?v=J1lFbZJpX2I
Une petite différence cette année par rapport à 2006. Un fois en bas du col de la sentinelle ils prendront à droite (contre à gauche au rond point en 2006). Il ne restera que 1km avant l'arrivée à ce moment, contre 2km en 2006. Et ce sera complètement plat, alors qu'en 2006 il y avait une petite remontée juste avant la flamme rouge, qui avait permis à Van de Velde de sortir du peloton.
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3045575
damienleflahute a écrit :
22 juil. 2019, 09:55
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 09:41


Beaucoup ici surestiment l équipe ineos, ce qui l étonné car on voit qu ils n ont pas le niveau pour perser sur la course en haute montagne....

Van barle, Rowe, moscon c est très utile pour les bordures mais ils sont complètement inutile en haute montagne, Castroviekjo est inutile tout court sur ce tour !
C est déjà la moitié de l équipe ! Unr équipe à 2 leaders !

Il ne reste que 2 coureurs un minimum capable en montagne, sauf que l un kwiatko n est pas un pur grimpeur, on ne l à pas vu dans les Pyrénées !

Wout poels à lui tout seul ne va pas contrôler la course, jumbo et Movistar sont beaucoup plus fort en haute montagne....

Ils ne vont pas ressuscité dans les Alpes, C est pas une question de formes, ils n ont pas d équipier grimpeur dans l équipe à part poels !
C'est facile à dire aujourd'hui, mais depuis des années cette équipe arrive sur le Tour avec tous leurs coureurs qui sont dans un niveau de forme optimal, et à niveau souvent supérieur à ce que l'on pouvait imaginer d'eux.
Dans un Tour normal de la bonne époque, aprés que Rowe et Castroviejo eurent maintenu un tempo rapide toute l'étape, Van Baarle aurait mené jusqu'à 5 bornes du sommet, laissant sa place à Kwiat pour un petit relai appuyé de 2 km. Là, à 3 km du but, on aurait eu un groupe Poels/Thomas/Bernal/SK/Pinot/Alaph/Landa/Buchmann, victoire au sprint du G qui prend 5 secondes plus la bonif, forum dégouté. Normal.

Je ne sais pas trop expliquer ce qui a changé cette année, les cartes sont rebattues c'est génial, mais c'était quand même difficilement prévisible.
Merci! Absolument rien à ajouter.
Toujours autant de certitudes et d’évidences qui naissent d’un coup...une fois la course finie.
Par BennyFDJ
#3045577
marooned a écrit :
22 juil. 2019, 12:54

C'est pas plus mal que Pinot soit quelques secondes derrière Thomas et Kruijswijk au général car ça laisse la responsabilité de la course à Ineos et Jumbo-Visma pour le moment. J'ai quelques doutes sur la capacité de Groupama-FDJ à endosser le poids de la course en montagne. L'équipe ne me semble pas assez solide pour ça.

Et puis il faut rappeler que Thomas perd 46" (bonif comprise) sur Pinot au Tourmalet en lâchant prise à un km de l'arrivée. Donc 3" et 15" de retard, c'est que dalle. Ca peut se reprendre sur une grosse attaque dans un final d'étape.
Si jamais, il y a à gérer/protéger un maillot jaune, il ne faudra pas renier notre nature depuis le début du Tour ! On en est là grâce à un tempérament offensif, et je pense que la victoire finale ne découlera que de la poursuite de ce plan... Si il y a maillot jaune à défendre, il faudra le faire en suivant les 3-4 adversaires (Bernal/Thomas/Kruijswijk/Buchmann) et en contrant le plus vite possible pour ne pas se faire balader à devoir aller chercher tout le monde...
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3045580
BennyFDJ a écrit :
22 juil. 2019, 15:33
marooned a écrit :
22 juil. 2019, 12:54

C'est pas plus mal que Pinot soit quelques secondes derrière Thomas et Kruijswijk au général car ça laisse la responsabilité de la course à Ineos et Jumbo-Visma pour le moment. J'ai quelques doutes sur la capacité de Groupama-FDJ à endosser le poids de la course en montagne. L'équipe ne me semble pas assez solide pour ça.

Et puis il faut rappeler que Thomas perd 46" (bonif comprise) sur Pinot au Tourmalet en lâchant prise à un km de l'arrivée. Donc 3" et 15" de retard, c'est que dalle. Ca peut se reprendre sur une grosse attaque dans un final d'étape.
Si jamais, il y a à gérer/protéger un maillot jaune, il ne faudra pas renier notre nature depuis le début du Tour ! On en est là grâce à un tempérament offensif, et je pense que la victoire finale ne découlera que de la poursuite de ce plan... Si il y a maillot jaune à défendre, il faudra le faire en suivant les 3-4 adversaires (Bernal/Thomas/Kruijswijk/Buchmann) et en contrant le plus vite possible pour ne pas se faire balader à devoir aller chercher tout le monde...
Si il y a un maillot jaune a protéger, je pense que la GFDJ pourra compter sur d'autres coureurs français. :wink:
Par BennyFDJ
#3045589
Itv de Bardet. Très lucide sur sa performance, il annonce une grosse remise en question pour l'an prochain et un tout nouveau programme ! Je le vois bien ne pas faire le Tour, et lever les bras plus souvent la saison prochaine... :winner:

Et cette dernière réponse... :love: :love:
Je vous le dis, si il le peut, il va l'aider !!
Comment vous sentez-vous, après la claque prise dans l'étape du Tourmalet samedi ?
Ça va. J'essaye de vivre au jour le jour et de ne surtout pas me laisser entraîner dans une spirale négative. Je m'attendais à ce qu'un jour, ça arrive. Les regrets, j'aurai le temps de les avoir, les interrogations aussi. Pourquoi ça ne marche pas, est-ce que je me suis craqué dans la prépa, pourquoi je n'ai pas les jambes... mais ce n'est pas le moment de se poser ces questions-là. Le Tour, c'est trois semaines dans l'année et je veux rester concentré. J'ai vraiment les trois étapes des Alpes dans la tête.

Que pensez-vous, au moment où vous craquez, dès le col du Soulor ?
Je savais que je n'avais pas les jambes pour gagner, et j'étais déjà à quatre minutes au général. À quoi cela aurait servi que je m'accroche ? Je sentais une régression au fur et à mesure des étapes, ça ne répondait pas comme je le voulais, et je voulais casser ça. Je préfère que la pente soit très forte pour mieux rebondir plutôt que d'être sur le déclin et finir le Tour en m'accrochant sur chaque étape, en perdant le moral aussi, car ce n'est pas le vélo que j'aime, de batailler dans les derniers du groupe maillot jaune. Ça ne me procure aucune adrénaline. Je n'ai pas envie de faire treizième ou huitième sur le Tour de France, ça ne m'intéresse pas. Je veux d'autres saveurs. Hier, j'ai pris un plaisir fou à batailler pour être dans l'échappée pendant 70 bornes. J'ai besoin de ça. Cela fait longtemps que j'ai été formaté à faire la même chose. Il y a un moment où il faut se réinventer.

C'est-à-dire ?
Cela fait six ans que j'ai sensiblement le même programme, que je fais des saisons de février à octobre, que j'empile les charges et que je me crois toujours plus résistant... L'an prochain, je changerai de programme. C'est sûr à 100 %. Il y a trop de déjà-vu, trop de rationnel. Et ce n'est pas ça, le cyclisme. Je n'aime pas parler de zone de confort, je sais trop les efforts que je fais au quotidien pour être performant, mais oui, il y a une lassitude.

Y aura-t-il donc un avant et un après Tour 2019 ?
C'est sûr. Je ne vais pas dire que je m'attendais à prendre cette claque, car on espère toujours le mieux, mais je me dis que c'est un mal pour un bien. Faire un bilan plus large aujourd'hui serait me sortir de la course : je veux finir samedi à Val Thorens le réservoir vide, en étant allé jusqu'au bout de ce que mon physique me permettait. Mais bien sûr qu'il y aura une grosse remise en question. C'est absolument nécessaire. Je ne peux pas faire comme si de rien n'était. Il faut être réaliste et lucide. Je ne suis pas au rendez-vous, j'ai échoué. Je ne veux pas faire l'autruche, ça ne me ressemble pas. Ça serait mentir de dire que ce n'est qu'un petit accroc : c'est un échec. C'est comme ça. Il faut regarder la vérité en face et comprendre pourquoi.

Qui va le gagner, ce Tour de France, selon vous ?
Pinot. Je pense qu'il a magnifiquement bien préparé les choses depuis de nombreuses années. En silence, mais très consciencieusement. C'est vraiment en train de payer. Dans l'ordre des choses, il va gagner.
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3045591
Malheureusement Julien Antomarchi est absent.
Avec lui, Madiot pouvait monnayer facilement une victoire sur un prochain championnat de France en échange d'un relais de 15 km devant le peloton dans une vallée.
  • 1
  • 138
  • 139
  • 140
  • 141
  • 142
  • 146

Assez d'accord avec Vélomen pour le coup. L[…]

En 1980, à Sallanches, si Hinault n'avait p[…]

Dopage 2019

Fred la défense de Marion Sicot est balay&e[…]

On en prend même plus la peine d'annonc[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site