Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 5 sur 125
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 125
#2708203
rbl85 a écrit :
31 oct. 2017, 00:49
Le fait que Pinot soit présent et en plus en course pour le podium, ca a beaucoup aidé
Tout à fait d'accord pour les audiences du Giro. Et puis, même si je suis nostalgique du duo Bart-Vasseur, je reconnais les efforts faits par la chaine à tous les niveaux pour ce Giro. Course bien vendu, avec l'aide du support papier (2-3 pages tous les jours, au lieu d'un encart en bas de page les autres années), la présentation, la retransmission pendant plus de 100 km, quand ce n'était pas l'étape en intégrale, le débriefing. Et puis les commentateurs, on aime ou on aime pas (perso je déteste Pineau), mais je trouve qu'ils ont fait le job.
Par FloLMA
#2708207
El_Pistolero_07 a écrit :
31 oct. 2017, 12:16
loloherrera a écrit :
31 oct. 2017, 11:30
Nan mais cherchez pas, le foot a tout vampirisé, c'est pas propre au cyclisme...
Oui tu as raison, avant (les 90s et début 2000) tu achetais L'équipe t'avais des Unes, sur le foot certes, mais aussi sur le rugby, le vélo, l'athlé... Maintenant, c'est 90% foot.... D'ailleurs c'est assez contre-productif, de plus en plus de monde se désintéresse (alors qu'à la base ils aimaient ça) du foot et de son argent-roi.
Raison pour laquelle je vais de plus en plus sur sport.be
en page d'accueil, tu as bien plus d'infos directement sur différents sports (et notamment le cyclisme). Mais c'est clair que j'ai fuit l'equipe a cause de l'importance que prenait le foot... Il n'y a que ça tous les jours.
#2708360
ulysse1 a écrit :
31 oct. 2017, 10:51
le grand public ignore absolument qui a gagné milan-san remo ou le tour des flandres , alors que dans les années soixante il suivait ( en tout cas une partie assez notable du grand public ) avec passion le cyclisme de paris-nice jusqu' au grand prix des nations , il faut dire qu' il suivait par là-même le duel anquetil-poulidor ;

" Ce ne serait pas équitable que l'équipe du leader prenne seule la responsabilité de la chasse sur les échappés "

c' est pourtant ce qui se passait depuis les débuts du cyclisme , cela n' empêchait pas le meilleur ( anquetil , merckx , ... ) de gagner , d' habitude justement nous déplorons de voir depuis quelques années les détenteurs de places d' honneur du classement général assurer les poursuites à la place dudit maillot jaune
A cette époque, de combien de coureurs par équipe se disputaient les GT ? 6 ou 9 ou 10 ?
Et est-ce que tous les coureurs du peloton étaient des professionnels, à savoir étaient payés par leurs équipes pour ne faire que du vélo ? Ou est-ce que c'était comme pour les féminines actuellement où une minorité sont rémunérées par les équipes et les autres ont un travail pour subvenir à leurs besoins ou son étudiantes, et donc s'entraînent sur leur temps libre ?

Tiens, c'est aussi un sujet sur lequel devrait aussi se pencher Lappartient, celui des femmes. Et s'il y a une diminution des effectifs du côté des hommes, ça permettrait aux DS, mécanos, etc... de trouver un autre job s'ils se retrouvaient au chômage à cause des équipes de 6.
Par ulysse1
#2708530
à l' époque d' anquetil et merckx c' était 10 par équipe autant que je me souvienne ( mais il y a d' autres exemples plus récents avec 9 ) , et tous professionnels ça c' est certain ( mal payés pour certains mais tous pros ) ;

il reste une différence importante entre " l' équipe " papier où le foot domine mais c' est tout , et la chaîne , en tout cas son fleuron " l' équipe du soir " où c' est souvent du 100 %
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#2708557
Coalize a écrit :
31 oct. 2017, 12:06
6 ou 7 sur un GT?

Il y aura moins de contrôle, c'est sûr. Mais cela sera t-il vraiment plus intéressant?

Il y a des exemples, même sur les GTs, ou les équipes abandonnent tout contrôle. C'est les "étapes de transitions". T'as 10 - 15 mecs qui sont à 2h au général dont tout le monde se désintéresse, et un peloton en roue libre qui arrivent en faisant une belote 20 minutes plus tard... Ce sont les étapes de loin les moins intéressantes. Il ne s'y passe strictement RIEN d'intéressant. La baston pour la victoire d'étape entre le 45e et le 73e du général, franchement on s'en tape royalement. Je préfère encore un sprint massif, alors que j'aime pas ca du tout à la base!

Paradoxalement, je pense que réduire le nombre de coureur sur les GTs va accroître le nombre d'étapes ou les leaders vont pouvoir se la couler douce, et aurait donc l'effet contraire au resultat recherché.

Et pour la sécurité, franchement, je vois pas le rapport avec la diminution du nombre de coureurs.

Alors que 6 ou 7 sur les classiques ou les Tours d'une semaine, je pense, au contraire, que c'est une bonne idée. Les attentes des fans des classiques ne sont pas les mêmes que celles des fans de GT... Et le contrôle dans les classique me paraît à combattre.
Justement, je trouve que c'est ce qui est le plus intéressant depuis quelques années. La course au GC est devenu ridicule.
#2708559
D'accord avec Orodreth, imagine un Pierre Rolland (par exemple), largué au CG qui recolle petit à petit grâce à ce scénario et qui finit en boulet de canon avec le jaune sur le dos. Et bien se serait plus intéressant que ce que l'on voit habituellement !

Une fois de plus Coalize défend le cyclisme triste !
Avatar de l’utilisateur
Par Coalize
#2708564
El_Pistolero_07 a écrit :
01 nov. 2017, 13:37
D'accord avec Orodreth, imagine un Pierre Rolland (par exemple), largué au CG qui recolle petit à petit grâce à ce scénario et qui finit en boulet de canon avec le jaune sur le dos. Et bien se serait plus intéressant que ce que l'on voit habituellement !

Une fois de plus Coalize défend le cyclisme triste !
Si Pierre Rolland est à 2 heures au général, il lui faut quand même 6 bons de sortie de 20 minutes pour recoller. Et si il était à 2 heures, c'est qu'il a sauté dès les premières difficulté. Dés la difficulté suivante, il repert plus de 20 minutes... Ce scénario a certes du panache, mais c'est juste du rêve...

Et moi ce que je trouve triste, c'est pas le cyclisme, c'est le fait de se faire tellement de films et de rêves, de ne plus être capable d’apprécier ce qui se passe, en vrai, dans la réalité...
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#2708566
Le cyclisme, c'est un peu comme le foot, tous les suiveurs en sont fous et en attendent monts et merveilles... Mais au final il se passe généralement pas grand chose :genance:
#masochisme
Par FloLMA
#2708569
ulysse1 a écrit :
01 nov. 2017, 12:28
à l' époque d' anquetil et merckx c' était 10 par équipe autant que je me souvienne ( mais il y a d' autres exemples plus récents avec 9 ) , et tous professionnels ça c' est certain ( mal payés pour certains mais tous pros ) ;

il reste une différence importante entre " l' équipe " papier où le foot domine mais c' est tout , et la chaîne , en tout cas son fleuron " l' équipe du soir " où c' est souvent du 100 %
Cela dit sur l’equipe Tv qu’ils restent à commenter le foot et surtout ne s’essayent pas à autre chose. A chaque fois que je les ai rntendu parler de sport autre que le foot c’est pire que ridicule.
Par Ryle_
#2708575
6 par équipes.... cette hérésie ou comment détruire le cyclisme. rendez-nous McQuaid ou Verbrugghen chaque successeur est pire que l'autre alors qu'on en attend monts et merveilles
#2708679
ulysse1 a écrit :
01 nov. 2017, 12:28
à l' époque d' anquetil et merckx c' était 10 par équipe autant que je me souvienne ( mais il y a d' autres exemples plus récents avec 9 ) , et tous professionnels ça c' est certain ( mal payés pour certains mais tous pros ) ;

il reste une différence importante entre " l' équipe " papier où le foot domine mais c' est tout , et la chaîne , en tout cas son fleuron " l' équipe du soir " où c' est souvent du 100 %
Alors crois-tu qu'ils auraient pu gagner autant s'ils avaient dû faire un GT en équipe de 6 coureurs ?
Et comment comparer ensuite les vainqueurs de GT avec une telle différence de moyens suivant les époques ? Déjà que c'était très difficile sans prendre en compte ce nouveau paramètre.
#2708689
El_Pistolero_07 a écrit :
01 nov. 2017, 13:37
D'accord avec Orodreth, imagine un Pierre Rolland (par exemple), largué au CG qui recolle petit à petit grâce à ce scénario et qui finit en boulet de canon avec le jaune sur le dos. Et bien se serait plus intéressant que ce que l'on voit habituellement !

Une fois de plus Coalize défend le cyclisme triste !
Pour ma part je suis plutôt d'accord avec Coalize.
Les victoires d'étapes de ceux qui jouent le général m'intéressent bien davantage que celles d'une échappée matinale.
Et ce que je ne supporte pas, c'est la caméra qui s'éternise sur les échappés au détriment du peloton, surtout lorsqu'il y a la grosse bagarre derrière pour le classement général. Bien souvent on n'a rien vu ! Qui a attaqué ? Qui a fait l'effort de rouler ? Comment un leader largué à fait pour revenir dans le jeu ? Après on se plaindra qu'il ne se passe rien, mais comment peut-il en être autrement si on ne nous montre rien ?
Dernière édition par *Chouchou* le 01 nov. 2017, 18:59, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Mengin88
#2708723
Le cas des oreillettes et du SRM me semble une priorité! Ces appareils sont des tue-l'initiative. Les coureurs sont téléguidés par leurs DS et ne courent plus au feeling mais à des données physiques qui les brident.
Les grosses équipes sont par ailleurs toutes construites autour d'un ou plusieurs leaders (CG, sprints, classiques) et gèrent les courses de façon quasi scientifiques (cf les échappes dites publicitaires dont l'avance est contrôlée au km près). Les oreillettes permettent aux DS de mettre l'équipe en action dès qu'un adversaire tente quelque chose, il n'y a pas d'effet de surprise qui pourrait profiter aux attaquants (le temps que les autres s'organisent).
Le TDF est lui victime de son prestige: toutes les grosses écuries ont un leader de CG ou un sprinter qui est là pour un gros objectif. Du coup, il n'y a que les petites équipes qui autorisent leurs coureurs à tenter des échappées parce qu'elles n'ont pas d'autre solution mais hélas elles n'ont généralement pas les coureurs capables de s'en sortir face à des armadas organisées.
Enfin, comme évoqué par certains, mettre un terme à ces gruppettos de cyclotouristes où les sprinters et leurs équipiers se reposent avant d'entrer en action (sans être trop entamés) dans les étapes ciblées!
#2708742
Les déclarations de Lappartient vont dans le bon sens.

Je préfère un président de l'UCI qui se préoccupe des problèmes posés en termes de spectacle par l'ultra-domination d'une équipe et les oreillettes plutôt que l'inverse. Affaiblir les équipes, rendre la course plus imprévisible en privant les coureurs d'outils de contrôle de leurs efforts ou bien des situations de course sont des idées intéressantes.

Mais bon, ne nous emballons-pas, attendons de voir ce qui sera mis en application...
Avatar de l’utilisateur
Par twisty
#2708755
*Chouchou* a écrit :
01 nov. 2017, 18:54
El_Pistolero_07 a écrit :
01 nov. 2017, 13:37
D'accord avec Orodreth, imagine un Pierre Rolland (par exemple), largué au CG qui recolle petit à petit grâce à ce scénario et qui finit en boulet de canon avec le jaune sur le dos. Et bien se serait plus intéressant que ce que l'on voit habituellement !

Une fois de plus Coalize défend le cyclisme triste !
Pour ma part je suis plutôt d'accord avec Coalize.
Les victoires d'étapes de ceux qui jouent le général m'intéressent bien davantage que celles d'une échappée matinale.
Et ce que je ne supporte pas, c'est la caméra qui s'éternise sur les échappés au détriment du peloton, surtout lorsqu'il y a la grosse bagarre derrière pour le classement général. Bien souvent on n'a rien vu ! Qui a attaqué ? Qui a fait l'effort de rouler ? Comment un leader largué à fait pour revenir dans le jeu ? Après on se plaindra qu'il ne se passe rien, mais comment peut-il en être autrement si on ne nous montre rien ?
et ouai, Bardet, il n'a pas arrêté d'attaquer cet été, manque de chance, à chaque fois, le réalisateur se focalisait sur ces putains d'échappés.
Avatar de l’utilisateur
Par Coalize
#2708772
Mengin88 a écrit :
01 nov. 2017, 19:29
Le cas des oreillettes et du SRM me semble une priorité! Ces appareils sont des tue-l'initiative. Les coureurs sont téléguidés par leurs DS et ne courent plus au feeling mais à des données physiques qui les brident.
Les grosses équipes sont par ailleurs toutes construites autour d'un ou plusieurs leaders (CG, sprints, classiques) et gèrent les courses de façon quasi scientifiques (cf les échappes dites publicitaires dont l'avance est contrôlée au km près). Les oreillettes permettent aux DS de mettre l'équipe en action dès qu'un adversaire tente quelque chose, il n'y a pas d'effet de surprise qui pourrait profiter aux attaquants (le temps que les autres s'organisent).
Le TDF est lui victime de son prestige: toutes les grosses écuries ont un leader de CG ou un sprinter qui est là pour un gros objectif. Du coup, il n'y a que les petites équipes qui autorisent leurs coureurs à tenter des échappées parce qu'elles n'ont pas d'autre solution mais hélas elles n'ont généralement pas les coureurs capables de s'en sortir face à des armadas organisées.
Enfin, comme évoqué par certains, mettre un terme à ces gruppettos de cyclotouristes où les sprinters et leurs équipiers se reposent avant d'entrer en action (sans être trop entamés) dans les étapes ciblées!

Ca par contre je suis d'accord.

Je suis partisan de la gestion de l'effort sur trois semaines, tout le monde l'aura compris maintenant. Gestion oui, mais la glande, non! Je suis pour un raccourcissement des délais perso. 45 minutes, même sur une étape de montagne, c'est trop....
#2708833
Oauis enfin, faudrait que les organisateurs posent leurs burnettes si les coureurs s'entendent pour finir en gros groupe en roue libre HD. Ce qui s'est passé à Formigal risque quand meme de les conforter dans ce sens. :mouchoir:
Par ulysse1
#2708914
personnellement je trouve passionnantes les situations où une échappée " toute bête " , y compris sur du plat , parvient à " fausser " sérieusement et durablement le classement général , car d' abord c' est renouer avec le cyclisme d' antan , ce sont des situations dans lesquelles le peloton avec toutes ses oreillettes a oublié quelque chose ou quelqu' un dans sa volonté de tout contôler à 100 % , enfin et surtout cela sort de ce cyclisme étriqué dans lequel le vainqueur est juste le meilleur sur deux ou trois fins d' ascensions tempérées d' un peu de c l m , pour cela autant faire le tour sur quatre jours ( trois arrivées au sommet et un c l m )
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 125
Dopage 2020

Certains coureurs doivent etre très inquiet[…]

Cyclisme à la télévision 2020

Le maillot jaune ne m' avait pas marqué par[…]

Vu en farfouillant sur le topic Remco : Atten[…]

Reprise post-confinement !

Pour les frein, c'est sans aucun doute une habitud[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site