Page 126 sur 126

Re: Lappartient, UCI, réformes and co.

MessagePublié :26 juil. 2020, 15:46
par BikeChm
La dernière sortie de GuiGui est en ligne (visiblement, il n'a pas chômé durant le confinement et n'est pas loin de son pic de forme) :

https://www.topvelo.fr/ffc-le-cri-dalarme-de-guimard/

Le profil de l'étape :
Braquet chez les jeunes, fonctionnement antidémocratique de la fédé, chute du nombre de licenciés, soutien financier insuffisant des clubs et du cyclisme féminin.

Une étape pour coureur complet.

Re: Lappartient, UCI, réformes and co.

MessagePublié :27 juil. 2020, 10:15
par Teteoo
Akaion m'expliquait que la chute du nombre de licenciés n'était pas très inquiétant : beaucoup partent en Ufolep ou en FSGT.

Re: Lappartient, UCI, réformes and co.

MessagePublié :27 juil. 2020, 11:01
par damienleflahute
Teteoo a écrit :
27 juil. 2020, 10:15
Akaion m'expliquait que la chute du nombre de licenciés n'était pas très inquiétant : beaucoup partent en Ufolep ou en FSGT.
Je trouve qu'au contraire c'est inquiétant, même si ça ne date pas d'hier.
Moi même je suis passé de FFC à Ufolep en 1997 de cela, à une époque où il commençait à manquer d'offre dans le calendrier pour les séniors "ne cassant pas 3 pattes à un canard" et qui devaient se résoudre à être lâchés du peloton assez rapidement. Beaucoup ont suivi le même chemin. C'est suite à cela que la FFC a crée les catégories départementales, permettant d'organiser des courses sans primes, mais le mal était déjà fait dans certaines régions comme la mienne.
Le fait que maintenant 3 fédérations se partagent les licenciés conduit à des pelotons souvent faméliques et donc des courses un peu tristounes, ce qui ne motive pas les coureurs à rempiler, ni les clubs et leurs partenaires à maintenir leurs organisations. Et du coup y a moins de pratiquants, les compétitions cyclistes traditionnelles ont perdu leur attractivité.
Rajoutons à cela que les courses se courent désormais quasi exclusivement en circuits courts, faute d'autorisation et de signaleurs, alors qu'il y a trente ans, on organisait régulièrement des courses sur un circuit unique même pour les plus petites catégories.