Le forum dédié aux fans d'histoire du cyclisme, de palmarès de coureurs, de courses, mais aussi de nombreux jeux organisés par nos animateurs. Vous retrouverez aussi ici les débats autour du cycle historique mis en place par David

Modérateur : Modos HP

  • Page 5 sur 8
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#3264467
Quelques précisions/corrections concernant les abandons et éliminés.
Les abandons: Magnien, M.De Clercq, Nijdam, Martinello et Petito.
Hors délais: Bomans, Moncassin, Lance, Gouvenou, Moreels, frison, De Clercq.P, Ludwig, Verdonck, Svorada et Mengin.

Soit 11 abandons et 5 hors délais. Les commissaires ont repoussé la limite des délais de 14 à 16%, soit 5'31", la limite des délais d'élimination calculés sur le temps du vainqueur, et ce en raison des violentes conditions atmosphériques qui régnaient lors de la fin de course.
Les 5 repêchés: Tchmil, Van Bon, Bourgeot, Vanderaerden et Rezze.

C'est doli qui aurait été content :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3264486
loloherrera a écrit :
28 nov. 2020, 09:00
Quelques précisions/corrections concernant les abandons et éliminés.
Les abandons: Magnien, M.De Clercq, Nijdam, Martinello et Petito.
Hors délais: Bomans, Moncassin, Lance, Gouvenou, Moreels, frison, De Clercq.P, Ludwig, Verdonck, Svorada et Mengin.

Soit 11 abandons et 5 hors délais. Les commissaires ont repoussé la limite des délais de 14 à 16%, soit 5'31", la limite des délais d'élimination calculés sur le temps du vainqueur, et ce en raison des violentes conditions atmosphériques qui régnaient lors de la fin de course.
Les 5 repêchés: Tchmil, Van Bon, Bourgeot, Vanderaerden et Rezze.

C'est doli qui aurait été content :elephant:
Merci pour les précisions.
Il semble qu'il y ait eu un quiproquo avec Cipollini.
D'abord classé (121e), il apparaitrait en fait que l'Italien a bel et bien abandonné, ayant été aperçu en train de monter dans la voiture Mercatone Une à 70 km de l'arrivée dans le Cornet.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3264843
Fait amusant chez Gewiss: au soir du chrono, on a Riis qui se déclare leader unique ce qui fait fulminer Berzin... et au final c'est un 3e larron pour l'instant qui s'en sort le mieux. :green:
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3265128
CPTmatros a écrit :
29 nov. 2020, 13:31
Fait amusant chez Gewiss: au soir du chrono, on a Riis qui se déclare leader unique ce qui fait fulminer Berzin... et au final c'est un 3e larron pour l'instant qui s'en sort le mieux. :green:
D'autant que Gotti n'avait pas de grandes références avant la course. Il était encore jeune certes (à l'époque, à 26 ans, on était pas encore un has-been :elephant: ). Lorsqu'il a porté le maillot jaune, les médias avaient pas mal insisté sur le fait qu'il ne comptait aucune victoire chez les professionnels.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3265433
Stage 10 » Aime › L'Alpe d'Huez (159k)

Image


Au programme du jour, un menu pour le moins copieux avec la Madeleine, la Croix de fer et les 21 lacets de l'Alpe d'Huez, toris ascensions évidemment classées HC!


Malheureusement, la Madeleine est complètement escamotée par le peloton qui finit l'ascension... groupé! Le résultat peut-être de l'étape un peu folle de la veille, on souffle!
Virenque en profite pour passer à tête et renforcer son maillot à pois.

Avant La Croix de Fer, Berzin (Gewiss) abandonne définitivement, ainsi que Fondriest.

C'est Laurent Brochard qui lance la première offensive au pied de la Croix de Fer à Saint-Jean de Maurienne.
Ensuite, la Croix de Fer donne lieu à une sorte de rebellion des grimpeurs, vexés sans doute du numéro d'Indurain de la veille.
Un groupe de 13 passe en tête au sommet et Virenque passe une nouvelle fois en tête. Il y a là Dufaux, Gotti, Mejia, Bolts, Escartin mais aussi Jalabert et Bruyneel ou encore Vona et Simoni.
Le groupe de fuyards compte 1'30 au sommet. Gotti est évidemment le mieux placé au général, 5e à 6'54.

Mais avant d'aborder l'Alpe, il y a une bonne portion de vallée à négocier (40 km environ). Et mauvaise nouvelle l'entente n'est pas folichonne devant... Aparicio ne prend évidemment aucun relais. Pour le reste, c'est poussif.
Ce sont Elli et Vona qui tentent d'organiser le groupe. Et à 30 km de l'arrivée, cela semble aller un peu mieux.

Néanmoins, l'écart se réduit avec le peloton maillot jaune et il n'y a plus qu'1'12 d'écart à 25 km de l'arrivée. Les Carrera prennent les choses en main derrière en lieu et place des Banesto. Beat Zberg visse sévère en vue certainement d'une attaque de Chiappucci ou Pantani. Une soixantaine de coureurs dans le peloton.

On arrivera au pied avec 50" d'avance seulement pour les échappés.

Elli attaque dès le pied de l'Alpe dans le groupe de 13, encore sur du plat.
Sous l'impulsion de Dufaux, le groupe explose, ne reste que Virenque, Escartin, Jalabert, Gotti et Bruyneel.

Dans le peloton MJ, Pantani attaque avant même le virage 21, une accélération incroyable que tente de suivre Madouas qui ne peut pas.
Riis sort également du groupe maillot jaune.

Devant, Elli est repris par le groupe Virenque, puis déposé.

Pantani reprend un à un les échappés éparpillés: Bolts, Simoni, Mejia. Il fond sur le groupe de tête duquel Bruyneel a été décroché.
Restent donc Virenque, Dufaux, Gotti, Jalabert et Escartin.
Pantani les rejoint au même moment où Gotti choisit de sortir. Dufaux est lui lâché.
Jalabert le sprinteur s'accroche.

Pantani est irrésistible et lâche les trois échappés puis revient sur Gotti et le dépose. On comprend mieux pourquoi la Carrera embrayé...

Derrière, la Banesto gère tranquillement. Le groupe s'est réduit comme peau de chagrin. Ils ne sont plus qu'une dizaine derrière Rué. Rominger fait l'élastique.

Situation à 10 km de l'arrivée

Pantani
Gotti à 20"
Jalabert, Escartin, Virenque à 40"
Riis, Madouas à 1'
Groupe MJ à 1'30

Rué s'écarte et laisse place à Aparicio, frais. Rominger est complètement décramponné.
On trouve encore dans ce peloton MJ Zulle, Chiappucci, Tonkov.

Escartin est le seul à rouler dans le groupe de 3, il faut quand même le signaler.
Riis et Madouas recollent au trio à 8 km de l'arrivée!

Indurain porte une accélération à 8 km de l'arrivée. L'écart est alors d'1'45 avec Pantani.
Seul Zulle le suit.

Bientôt, Riis, Madouas et ... Jalabert lâchent Virenque et Escartin. Ils reprennent Gotti.
La voiture Gewiss passe à côté du groupe avec Berzin à son bord. :green:
Virenque et Escartin recollent finalement.

Pantani continue de creuser sur les poursuivants mais pas sur Indurain qui commence à refaire son retard. Il n'y a plus que Zülle dans sa roue et ils reviennent déjà sur le groupe Riis.

A 5 km de l'arrivée, situation on ne peut plus simple:

Pantani
Groupe Indurain (8 éléments: Madouas, Jalabert, Zulle, Gotti, Riis, Escartin, Virenque) à 1'20.
Tonkov et Chiappucci sont plus loin.

Dans ce groupe, attaque de Laurent Madouas qui semble être dans son plus grand jour. Il est là à la pédale. :ouch:
Indurain accélère de nouveau et fait mal.
Parviennent à le suivre les plus forts... Zülle, Riis et l'héroïque Escartin. Ils reviennent sur Madouas.

Pantani s'impose au sommet avec un nouveau record d'ascension resté dans la légende.
Il garde 1'24 sur Indurain second de l'étape avec dans sa roue Zülle et Riis.
Madouas termine incroyable 5e à 1'54.
Jalabert n'a perdu qu'une minute et termine à 2'26 il a été énorme!


CLASSEMENT DE L ETAPE

1. Marco Pantani (Ita) en 5h13'14" (moy : 31.127 km/h)
2. Miguel Indurain (Esp) à 1'24"
3. Alex Zülle (Sui)
4. Bjarne Riis (Dan) à 1'26"
5. Laurent Madouas (Fra) à 1'54"
6. Fernando Escartin (Esp) à 2'01"
7. Laurent Jalabert (Fra) à 2'26"
8. Richard Virenque (Fra) à 2'50"
9. Ivan Gotti (Ita)
10. Claudio Chiappucci (Ita) à 3'02"
11. Paolo Lanfranchi (Ita)
12. Tony Rominger (Sui) à 3'08"
13. Johan Bruyneel (Bel)
14. Pavel Tonkov (Rus) à 3'11"
15. Laurent Dufaux (Sui) à 4'58"
16. Laudelino Cubino (Esp)
17. Alvaro Mejia (Col) à 5'30"
18. Arsenio Gonzalez (Esp)
19. Federico Muñoz (Col)
20. Alberto Elli (Ita)


NOUVEAU CG

1. Miguel Indurain (Esp) en 42h32'58"
2. Alex Zülle (Sui) à 2'27"
3. Bjarne Riis (Dan) à 6'00"
4. Tony Rominger (Sui) à 8'19"
5. Ivan Gotti (Ita) à 8'20"
6. Laurent Jalabert (Fra) à 9'16"
7. Marco Pantani (Ita) à 12'38"
8. Melchor Mauri (Esp) à 12'49"
9. Pavel Tonkov (Rus) à 12'58"
10. Fernando Escartin (Esp) à 13'43"
11. Claudio Chiappucci (Ita) à 14'10"
12. Richard Virenque (Fra) à 15'46"
13. Laurent Madouas (Fra) à 16'17"
14. Laurent Dufaux (Sui) à 18'13"
15. Paolo Lanfranchi (Ita) à 19'19"
16. Alvaro Mejia (Col) à 19'42"
17. Johan Bruyneel (Bel) à 20'09"
18. Erik Breukink (Hol) à 20'13"
19. Bruno Thibout (Fra) à 21'24"
20. Vicente Aparicio (Esp) à 23'08"


Abandons :

Evgueni Berzin (Rus)
Mario Chiesa (Ita)
Alessandro Bertolini (Ita)
Francisco Javier Mauleon (Esp)
Maurizio Fondriest (Ita)
Jacky Durand (Fra)
Marc Wauters (Bel)
Eric Vanderaerden (Bel)
Antonio Politano (Ita)


Hors-délais :

Angel Edo (Esp)


Virenque a bien conforté son maillot à pois.
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3265448
Ce qui assez incroyable, c'est que Pantani n'était pas en grande forme cette année-là. Victime d'une chute à l'entraînement, il avait du renoncer au Giro et arrivait sur le Tour sur la pointe des pieds. D'ailleurs, sa réaction sur la ligne d'arrivée est surréaliste quand on pense que son temps d'ascension est encore aujourd'hui le record d'ascension de l'Alpe. Cette victoire, je cite : "n'était pas facile car la condition n'était pas très bonne" :tonton:

CPT, je ne sais pas si tu l'as noté mais Gotti chute dans le fameux dernier virage et se fait passer par Jalabert que personne n'attendait à pareille fête.

Sinon, l'enchaînement d'étape d'Indurain est proprement hallucinant. 2e à Liège derrière Bruyneel qui ne l'a pas relayé, vainqueur contre-la-montre, 2e à La Plagne au terme d'une démonstration et encore 2e à l'Alpe où il fait plus que jeu égal avec Pantani dans la fin d'ascension alors qu'il a ses principaux rivaux sur le porte-bagage. Pour moi, c'est ce qu'il a fait de plus fort sur le Tour de France et ce qui me laisse penser que 1995 était sa meilleure année.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3265459
El_Pistolero_07 a écrit :
01 déc. 2020, 14:22
40 km entre le pied de la Croix de Fer et de l'Alpe d'Huez ? Ils sont passés par où ? :scratch:
Bah il est indiqué sommet de la Croix de Fer 68 km de l'arrivée.
J'ai plus ou moins enlevé la descente et l'ascension de l'Alpe et suis à peu près tombé sur ce chiffre.
Mais c'est peut-être plus 30 je sais pas c'est approximatif.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3265460
levrai-dufaux a écrit :
01 déc. 2020, 15:30
Ce qui assez incroyable, c'est que Pantani n'était pas en grande forme cette année-là. Victime d'une chute à l'entraînement, il avait du renoncer au Giro et arrivait sur le Tour sur la pointe des pieds. D'ailleurs, sa réaction sur la ligne d'arrivée est surréaliste quand on pense que son temps d'ascension est encore aujourd'hui le record d'ascension de l'Alpe. Cette victoire, je cite : "n'était pas facile car la condition n'était pas très bonne" :tonton:

CPT, je ne sais pas si tu l'as noté mais Gotti chute dans le fameux dernier virage et se fait passer par Jalabert que personne n'attendait à pareille fête.

Sinon, l'enchaînement d'étape d'Indurain est proprement hallucinant. 2e à Liège derrière Bruyneel qui ne l'a pas relayé, vainqueur contre-la-montre, 2e à La Plagne au terme d'une démonstration et encore 2e à l'Alpe où il fait plus que jeu égal avec Pantani dans la fin d'ascension alors qu'il a ses principaux rivaux sur le porte-bagage. Pour moi, c'est ce qu'il a fait de plus fort sur le Tour de France et ce qui me laisse penser que 1995 était sa meilleure année.
J'ai oublié de mentionner la chute de Gotti merci de compléter c'est cool ! :super:

Quant aux déclarations de Pantani c'est proprement hallucinant ! :ouch:
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3265470
CPTmatros a écrit :
01 déc. 2020, 16:16
El_Pistolero_07 a écrit :
01 déc. 2020, 14:22
40 km entre le pied de la Croix de Fer et de l'Alpe d'Huez ? Ils sont passés par où ? :scratch:
Bah il est indiqué sommet de la Croix de Fer 68 km de l'arrivée.
J'ai plus ou moins enlevé la descente et l'ascension de l'Alpe et suis à peu près tombé sur ce chiffre.
Mais c'est peut-être plus 30 je sais pas c'est approximatif.
Je connais bien le coin, j'y ai posé mes roues en juillet par exemple et y'a 15 km environ entre le pied de l'Alpe d'Huez et le pied de la face sur de la Croix de fer. Par contre cette face sud (la descente sur ton étape) fait pas loin de 30 km, 27/28 environ.
Donc 68 km = 28 de descente + 14 d'Alpe d'Huez il reste 26 km, ils ont pas pris la ligne droite directement ou quoi ?

En vérifiant sur Map j'obtiens 53 km... C'est bizarre cette histoire.
Avatar de l’utilisateur
Par fred30
#3265472
Effectivement, Indurain tout en aisance.
Zülle aussi, il faut le noter, reste avec lui alors qu'il a tout son raid de la veille dans les jambes. Souvent, les gars qui font ça explosent le lendemain ...
Jalabert très étonnant.

Pantani a-t-il pu faire ce temps car sa chute à l'entraînement a eu le bon côté de lui apporter de la fraîcheur ? (pas de Giro)
En 97, est-ce qu'il est beaucoup moins rapide sur cette ascension ?
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3265473
El_Pistolero_07 a écrit :
01 déc. 2020, 16:52
CPTmatros a écrit :
01 déc. 2020, 16:16


Bah il est indiqué sommet de la Croix de Fer 68 km de l'arrivée.
J'ai plus ou moins enlevé la descente et l'ascension de l'Alpe et suis à peu près tombé sur ce chiffre.
Mais c'est peut-être plus 30 je sais pas c'est approximatif.
Je connais bien le coin, j'y ai posé mes roues en juillet par exemple et y'a 15 km environ entre le pied de l'Alpe d'Huez et le pied de la face sur de la Croix de fer. Par contre cette face sud (la descente sur ton étape) fait pas loin de 30 km, 27/28 environ.
Donc 68 km = 28 de descente + 14 d'Alpe d'Huez il reste 26 km, ils ont pas pris la ligne droite directement ou quoi ?

En vérifiant sur Map j'obtiens 53 km... C'est bizarre cette histoire.
Image

Ceci peut peut-être t'aider?


Sinon oui Pantani loupe bien le dernier virage..
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3265492
CPTmatros a écrit :
01 déc. 2020, 17:06
El_Pistolero_07 a écrit :
01 déc. 2020, 16:52
Je connais bien le coin, j'y ai posé mes roues en juillet par exemple et y'a 15 km environ entre le pied de l'Alpe d'Huez et le pied de la face sur de la Croix de fer. Par contre cette face sud (la descente sur ton étape) fait pas loin de 30 km, 27/28 environ.
Donc 68 km = 28 de descente + 14 d'Alpe d'Huez il reste 26 km, ils ont pas pris la ligne droite directement ou quoi ?

En vérifiant sur Map j'obtiens 53 km... C'est bizarre cette histoire.
Image

Ceci peut peut-être t'aider?


Sinon oui Pantani loupe bien le dernier virage..
Ah je suis pas fou, sur ton image des passages, y'a 54 km entre le sommet du col et l'arrivée ! :genance:
Tu l'avais pris où ce 68 km ? C'était affiché à l'écran ?
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3265496
fred30 a écrit :
01 déc. 2020, 17:03
Effectivement, Indurain tout en aisance.
Zülle aussi, il faut le noter, reste avec lui alors qu'il a tout son raid de la veille dans les jambes. Souvent, les gars qui font ça explosent le lendemain ...
Jalabert très étonnant.

Pantani a-t-il pu faire ce temps car sa chute à l'entraînement a eu le bon côté de lui apporter de la fraîcheur ? (pas de Giro)
En 97, est-ce qu'il est beaucoup moins rapide sur cette ascension ?
A partir de 1997, le taux d'hématocrite est limité à 50% par l'UCI
Cela limitera les excès des 1eres années EPO
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3265499
Plus je revis ce Tour, plus je me dis que ça devait être un des plus toxiques.
Les Once cette année là faut voir Zülle et Jalabert... Le niveau. :ouch:
Miguel aussi comme le disait levrai est dans une de ses meilleures années.

Mais ce qui m'a vraiment étonné sur cette étape c'est le niveau de Madouas... Je ne me souvenais plus qu'il avait eu un jour ce niveau en montagne. :tonton:


@Pisto: Je sais pas j'essaie de bien me documenter y a du avoir une erreur dans ma source. :sylvain84:
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3265505
AlbatorConterdo a écrit :
01 déc. 2020, 18:06
fred30 a écrit :
01 déc. 2020, 17:03
Effectivement, Indurain tout en aisance.
Zülle aussi, il faut le noter, reste avec lui alors qu'il a tout son raid de la veille dans les jambes. Souvent, les gars qui font ça explosent le lendemain ...
Jalabert très étonnant.

Pantani a-t-il pu faire ce temps car sa chute à l'entraînement a eu le bon côté de lui apporter de la fraîcheur ? (pas de Giro)
En 97, est-ce qu'il est beaucoup moins rapide sur cette ascension ?
A partir de 1997, le taux d'hématocrite est limité à 50% par l'UCI
Cela limitera les excès des 1eres années EPO
La règle des 50% a eu un impact limité. Si elle a permis d'éviter les cas extrêmes comme Riis et ses 60% la plupart des coureurs n'a pas été menacé par la mesure. Willy Voet, ancien soigneur, avait ainsi révélé lors du procès Festina que les équipes étaient capables de faire baisser artificiellement l'hématocrite de 4 points en l'espace de vingt minutes (par des injections de solutions salines notamment).

Le niveau de performances des Tours 97 et suivants ne me paraît pas se situer en-deçà des années 95-96. En 1997, Pantani escalade ainsi l'Alpe d'Huez pratiquement dans le même temps qu'en 1995 (4 secondes de moins). Et la performance collective d'ensemble des Festina reste l'une des plus hallucinantes jamais observée, sans même parler du niveau d'Ullrich :w00t:
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3265506
CPTmatros a écrit :
01 déc. 2020, 18:09
Plus je revis ce Tour, plus je me dis que ça devait être un des plus toxiques.
Les Once cette année là faut voir Zülle et Jalabert... Le niveau. :ouch:
Miguel aussi comme le disait levrai est dans une de ses meilleures années.

Mais ce qui m'a vraiment étonné sur cette étape c'est le niveau de Madouas... Je ne me souvenais plus qu'il avait eu un jour ce niveau en montagne. :tonton:


@Pisto: Je sais pas j'essaie de bien me documenter y a du avoir une erreur dans ma source. :sylvain84:
Le même Madouas qui est dominé par Abdoujaparov l'année suivante à Tulle lors d'une étape de transition avec une arrivée en bosse :tonton:
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
Aide pour choix de vélo

merci mais je suis un vieux con et n'aché[…]

Comme en Ardèche quoi. On pense qu'il va pr[…]

Cyclisme Européen 2021

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/s96[…]

Cyclisme et télévision 2021

Au pire ça sera peut-être sur 360 non[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site