Le forum dédié aux fans d'histoire du cyclisme, de palmarès de coureurs, de courses, mais aussi de nombreux jeux organisés par nos animateurs. Vous retrouverez aussi ici les débats autour du cycle historique mis en place par David

Modérateur : Modos HP

  • Page 4 sur 8
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 8
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3263982
Stage 8 (ITT) » Huy › Séraing (54k)


Contre la Montre de fin de première semaine d'une longueur de 54 km. ( :elephant: )
Il y a pas mal de faux plats sur la première partie et une assez longue côte sur la fin du parcours.

Néanmoins, sur une telle distance, il s'agira surtout pour les grimpeurs de limiter la casse.

Le premier temps de référence est signé Lance Armstrong en1h09'25. (re :elephant: )

Pour le reste, je préfère vous livrer un classement (compliqué de narrer un CLM...)

Miguel Indurain rafle un nouvel exercice solitaire sur le Tour sur une moyenne de 50,4 km/h! :pt1cable:
Néanmoins, la concurrence s'est bien défendue notamment l'étonnant Danois Bjarne Riis qui ne concède que 12 sec alors qu'il n'a jamais vraiment brillé en CLM. Surprenant 5e l'an passé, il sera à surveiller. Il se déclare leader unique chez Gewiss ce qui ne plait pas à Berzin, 4e à 1'38 et loin d'être à la rue.
Rominger, fiévreux, termine à 58 sec et limite bien la casse.

5 ONCE dans les 10 premiers dont Jalabert excellent 6e à 2'36.

Le débours des principaux favoris:

1- Indurain
2- Riis à 12"
3- Rominger à 58"
4- Berzin à 1'38
10- Zülle à 3'56
11- Gotti à 4'04
16- De las Cuevas à 4'58
18- Chiappucci à 5'06
22- Tonkov à 5'40
33- Escartin à 6'49
38- Virenque à 7'00
40- Dufaux à 7'03
46- Mejia à 719
55- Pantani à 7'51

Au classement général, Indurain prend le pouvoir et devient le 6e Maillot Jaune après Durand, Jalabert, Gotti, Riis et Bruyneel en 8 étapes sur ce Tour 1995.

Le CG des favoris (6 ONCE dans les 12):
1- Indurain
2- Riis à 23"
3- Berzin à 2'20
5- Rominger à 2'32
6- Jalabert à 2'47 (mais est-ce un favori?)
8- Gotti à 4'19
9- Zulle à 4'29
17- Chiappucci à 8'29
18- Escartin à 8'35
20- De las Cuevas à 8'42
22- Tonkov à 9'02
26- Dufaux à 9'59
28- Virenque à 10'17
34- Pantani à 11'27
Avatar de l’utilisateur
Par fred30
#3264011
CLM bien maîtrisé, mais pas d'écrasement total de la concurrence comme à Luxembourg en 1992. Les 2e, 3e, et 4e ont bien résisté !
Derrière ça chiffre vite et haut !
Et au général, Rominger, qui je crois pouvait être considéré comme le "rival" d'Indurain, comme Ullrich celui d'Armstrong ( :elephant: ) se retrouve déjà au-delà de 2.30. Vu ce qu'Indurain avait montré les autres années, les adversaires doivent se demander comment faire pour lui reprendre tout ce temps. Même si encore une fois, il s'est déjà retrouvé avec bien plus d'avance par le passé.

Riis ? Je n'y crois pas du tout. Il ne gagnera jamais le Tour de France :pt1cable:
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3264266
Petite rectification, c'est en 1993 et non en 94 que Riis avait fini 5e du Tour :wink:
Durant ce contre-la-montre de Seraing, Riis avait été visiblement mal renseigné sur les écarts avec Indurain. A l'arrivée, il a ainsi déclaré que s'il avait su qu'il était à moins de vingt secondes d'Indurain, il allait chercher l'étape.
Néanmoins, la supériorité d'Indurain est tout à fait remarquable compte tenu de l'effort qu'il avait fourni la veille avec Bruyneel.
Courage pour la prochaine étape ! :tonton:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3264274
Stage 9 » Le Grand Bornand › La Plagne (160k)


Voici donc le premier grand rendez-vous avec la montagne sur ce Tour 1995.
A noter qu'il y a eu un jour de repos entre le CLM de Seraing et cette étape.


Image


Au programme, 160 km et 6 cols: Col du Marais, col de l’Epine, côte de Héry (2e cat), col des Saisies (2e cat), col du Cormet de Roselend (1ère cat) et la montée vers La Plagne (HC).

Alex Zülle, mécontent de son chrono de l'avant-veille (10e), souhaite se racheter et part à l'attaque à mi-ascension du col des Saisies à 99 km de l'arrivée... Rappelons qu'il pointe à 4'29 au CG. Hamburger l'accompagne et les deux hommes reviennent sur Munoz de la Kelme. 1'15 d'avance au sommet.

Zülle fait tout le travail et lâche ensuite ses deux compères dès les premières pentes du Cornet. Au sommet, il lui reste 65 km et la montée de La Plagne à faire seul.
Zülle possède 5' au sommet du Cornet et ne perd pas beaucoup dans la vallée puisqu'il se présente au pied de La Plagne avec 4'40 d'avance sur ce qu'il reste du peloton. Quelle étape du Suisse!

Derrière, Rué jusqu'au pied puis Aparicio mettent la machine en route. Ils sont encore une trentaine dans le peloton Maillot Jaune au pied.
Rué puis Cenghialta décrochent rapidement.

Tonkov sort en contre dès le pied.

Aparacio met un petit tempo mais ne reprend rien sur Zülle.
Robin, Thibout, Jaskula, Hamburger sont lâchés.
Puis Ekimov, Rojas et Zberg.

A 15 km de l'arrivée:
Zulle
Tonkov à 4'25
Peloton à 4'49

Aparicio s'écarte juste après et Indurain se retrouve seul assez loin du sommet.
Indurain ne laisse le soin à personne de faire le rythme. Ils sont encore une quinzaine. Tous les favoris sont là.
Ca ne roule pas si vite on ne reprend toujours rien à Zülle. Mejia distancé.

Et soudain Indurain accélère. Assis sur la selle, il fait exploser le groupe des 15. :ouch:
Virenque, Pantani, Chiappucci: les grimpeurs sont en difficulté!
Tout comme Riis, Jalabert, Madouas!

Et bientôt Indurain se retrouve seul, décrochant le dernier qui s'était accroché, à savoir Lanfranchi.

Un peu moins impérial en chrono peut-être, Indurain n'aurait-il pas davantage axé sa préparation sur la montagne?

L'Espagnol revient sur Tonkov qui s'accroche.

A 10 km de l'arrivée, Indurain compte 25" sur Pantani accompagné de Gotti et de Lanfranchi, 45" sur Virenque, Escartin, Rominger, Chiappucci et Dufaux, 1'02 sur Riis. Et il compte encore 3'50 de retard sur Zülle.
Puis Tonkov cède à son tour.

Zülle fait une très belle montée et parvient à garder 2'02 sur Indurain à l'arrivée, réalisant même le 5e temps de montée, un véritable exploit après 100 km d'échappée solitaire. Tonkov vient faire 3 et ce sont Pantani et la révélation Gotti qui limitent le mieux la casse.

Derrière les dégâts sont considérables:

Classement de l'étape

1 ZÜLLE Alex O.N.C.E. 4:41:18
2 INDURAIN Miguel Banesto 2:02
3 TONKOV Pavel Lampre-Panaria 4:11
4 PANTANI Marco Carrera Jeans - Tassoni 4:37
5 GOTTI Ivan Gewiss - Ballan ,,
6 VIRENQUE Richard Festina - Lotus 6:05
7 ROMINGER Tony Mapei-GB ,,
8 LANFRANCHI Paolo Brescialat ,,
9 CHIAPPUCCI Claudio Carrera Jeans - Tassoni ,,
10 CUBINO Laudelino Kelme 6:26
11 ESCARTÍN Fernando Mapei-GB 6:33
12 DUFAUX Laurent Festina - Lotus 6:42
13 JALABERT Laurent O.N.C.E. 7:29
14 MEJIA Alvaro Motorola 7:31
15 BUENAHORA Hernan Kelme ,,
16 MADOUAS Laurent Castorama ,,
17 TOTSCHNIG Georg Polti - Granarolo - Santini ,,
18 MAURI Melchor O.N.C.E. ,,
19 RIIS Bjarne Gewiss - Ballan 7:37
20 PELLICIOLI Oscar Polti - Granarolo - Santini 7:52

Jaskula concède 10'44.
Pire encore, Berzin sombre totalement et termine à plus de 17' alors qu'il était encore au pied avec le groupe Maillot Jaune!

10 Hors Délai (Svorada parmi eux), 7 DNF (Cipollini notamment)


Au nouveau Classement Général, Indurain parait intouchable.

1. Miguel Indurain (Esp) en 37h18'20"
2. Alex Zülle (Sui) à 2'27"
3. Bjarne Riis (Dan) à 5'58"
4. Tony Rominger (Sui) à 6'35"
5. Ivan Gotti (Ita) à 6'54"
6. Laurent Jalabert (Fra) à 8'14"
7. Melchor Mauri (Esp) à 8'17"
8. Pavel Tonkov (Rus) à 11'11"
9. Claudio Chiappucci (Ita) à 12'32"
10. Fernando Escartin (Esp) à 13'06"
11. Marco Pantani (Ita) à 14'02"
12. Erik Breukink (Hol) à 14'05"
13. Richard Virenque (Fra) à 14'20"
14. Laurent Dufaux (Sui) à 14'39"
15. Mariano Rojas (Esp) à 14'50"
16. Alvaro Mejia (Col) à 15'36"
17. Laurent Madouas (Fra) à 15'47"
18. Vicente Aparicio (Esp) à 16'07"
19. Bruno Thibout (Fra) à 16'14"
20. Paolo Lanfranchi (Ita) à 17'41"
21. Evgueni Berzin (rus) à 17'47
22. Zenon Jaskula (Pol) à 18'16"

Notons également que Zülle s'est rapproché à 9 pts de Virenque pour le maillot à pois.
Dernière édition par CPTmatros le 28 nov. 2020, 20:10, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3264275
levrai-dufaux a écrit :
27 nov. 2020, 16:56
Petite rectification, c'est en 1993 et non en 94 que Riis avait fini 5e du Tour :wink:
Durant ce contre-la-montre de Seraing, Riis avait été visiblement mal renseigné sur les écarts avec Indurain. A l'arrivée, il a ainsi déclaré que s'il avait su qu'il était à moins de vingt secondes d'Indurain, il allait chercher l'étape.
Néanmoins, la supériorité d'Indurain est tout à fait remarquable compte tenu de l'effort qu'il avait fourni la veille avec Bruyneel.
Courage pour la prochaine étape ! :tonton:
J''espère avoir fait au mieux. :green:
Merci pour le rectificatif, je le savais en plus mais mon clavier a fourché. :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par FabioLullito
#3264282
CPTmatros a écrit :
27 nov. 2020, 17:18
Stage 9 » Le Grand Bornand › La Plagne (160k)


Voici donc le premier grand rendez-vous avec la montagne sur ce Tour 1995.
A noter qu'il y a eu un jour de repos entre le CLM de Seraing et cette étape.
Au programme, 160 km et 6 cols: Col du Marais, col de l’Epine, côte de Héry (2e cat), col des Saisies (1ere cat), col du Cormet de Roselend (1ère cat) et la montée vers La Plagne (HC).
J'aurais bien voulu choper un profil j'ai pas trouvé mais ça ressemble à une petite tappone.

Alex Zülle, mécontent de son chrono de l'avant-veille (10e), souhaite se racheter et part à l'attaque à mi-ascension du col des Saisies à 99 km de l'arrivée... Rappelons qu'il pointe à 4'29 au CG. Hamburger l'accompagne et les deux hommes reviennent sur Munoz de la Kelme. 1'15 d'avance au sommet.

Zülle fait tout le travail et lâche ensuite ses deux compères dès les premières pentes du Cornet. Au sommet, il lui reste 65 km et la montée de La Plagne à faire seul.
Zülle possède 5' au sommet du Cornet et ne perd pas beaucoup dans la vallée puisqu'il se présente au pied de La Plagne avec 4'40 d'avance sur ce qu'il reste du peloton. Quelle étape du Suisse!

Derrière, Rué jusqu'au pied puis Aparicio mettent la machine en route. Ils sont encore une trentaine dans le peloton Maillot Jaune au pied.
Rué puis Cenghialta décrochent rapidement.

Tonkov sort en contre dès le pied.

Aparacio met un petit tempo mais ne reprend rien sur Zülle.
Robin, Thibout, Jaskula, Hamburger sont lâchés.
Puis Ekimov, Rojas et Zberg.

A 15 km de l'arrivée:
Zulle
Tonkov à 4'25
Peloton à 4'49

Aparicio s'écarte juste après et Indurain se retrouve seul assez loin du sommet.
Indurain ne laisse le soin à personne de faire le rythme. Ils sont encore une quinzaine. Tous les favoris sont là.
Ca ne roule pas si vite on ne reprend toujours rien à Zülle. Mejia distancé.

Et soudain Indurain accélère. Assis sur la selle, il fait exploser le groupe des 15. :ouch:
Virenque, Pantani, Chiappucci: les grimpeurs sont en difficulté!
Tout comme Riis, Jalabert, Madouas!

Et bientôt Indurain se retrouve seul, décrochant le dernier qui s'était accroché, à savoir Lanfranchi.

Un peu moins impérial en chrono peut-être, Indurain n'aurait-il pas davantage axé sa préparation sur la montagne?

L'Espagnol revient sur Tonkov qui s'accroche.

A 10 km de l'arrivée, Indurain compte 25" sur Pantani accompagné de Gotti et de Lanfranchi, 45" sur Virenque, Escartin, Rominger, Chiappucci et Dufaux, 1'02 sur Riis. Et il compte encore 3'50 de retard sur Zülle.
Puis Tonkov cède à son tour.

Zülle fait une très belle montée et parvient à garder 2'02 sur Indurain à l'arrivée, réalisant même le 5e temps de montée, un véritable exploit après 100 km d'échappée solitaire. Tonkov vient faire 3 et ce sont Pantani et la révélation Gotti qui limitent le mieux la casse.

Derrière les dégâts sont considérables:

Classement de l'étape

1 ZÜLLE Alex O.N.C.E. 4:41:18
2 INDURAIN Miguel Banesto 2:02
3 TONKOV Pavel Lampre-Panaria 4:11
4 PANTANI Marco Carrera Jeans - Tassoni 4:37
5 GOTTI Ivan Gewiss - Ballan ,,
6 VIRENQUE Richard Festina - Lotus 6:05
7 ROMINGER Tony Mapei-GB ,,
8 LANFRANCHI Paolo Brescialat ,,
9 CHIAPPUCCI Claudio Carrera Jeans - Tassoni ,,
10 CUBINO Laudelino Kelme 6:26
11 ESCARTÍN Fernando Mapei-GB 6:33
12 DUFAUX Laurent Festina - Lotus 6:42
13 JALABERT Laurent O.N.C.E. 7:29
14 MEJIA Alvaro Motorola 7:31
15 BUENAHORA Hernan Kelme ,,
16 MADOUAS Laurent Castorama ,,
17 TOTSCHNIG Georg Polti - Granarolo - Santini ,,
18 MAURI Melchor O.N.C.E. ,,
19 RIIS Bjarne Gewiss - Ballan 7:37
20 PELLICIOLI Oscar Polti - Granarolo - Santini 7:52

Jaskula concède 10'44.
Pire encore, Berzin sombre totalement et termine à plus de 17' alors qu'il était encore au pied avec le groupe Maillot Jaune!

10 Hors Délai (Svorada parmi eux), 7 DNF (Cipollini notamment)


Au nouveau Classement Général, Indurain parait intouchable.

1. Miguel Indurain (Esp) en 37h18'20"
2. Alex Zülle (Sui) à 2'27"
3. Bjarne Riis (Dan) à 5'58"
4. Tony Rominger (Sui) à 6'35"
5. Ivan Gotti (Ita) à 6'54"
6. Laurent Jalabert (Fra) à 8'14"
7. Melchor Mauri (Esp) à 8'17"
8. Pavel Tonkov (Rus) à 11'11"
9. Claudio Chiappucci (Ita) à 12'32"
10. Fernando Escartin (Esp) à 13'06"
11. Marco Pantani (Ita) à 14'02"
12. Erik Breukink (Hol) à 14'05"
13. Richard Virenque (Fra) à 14'20"
14. Laurent Dufaux (Sui) à 14'39"
15. Mariano Rojas (Esp) à 14'50"
16. Alvaro Mejia (Col) à 15'36"
17. Laurent Madouas (Fra) à 15'47"
18. Vicente Aparicio (Esp) à 16'07"
19. Bruno Thibout (Fra) à 16'14"
20. Paolo Lanfranchi (Ita) à 17'41"
21. Evgueni Berzin (rus) à 17'47
22. Zenon Jaskula (Pol) à 18'16"

Notons également que Zülle s'est rapproché à 9 pts de Virenque pour le maillot à pois.
Quel plaisir de te lire, c'était le premier Tour que j'avais vraiment suivi dans mon enfance :love: J'ai pas mal de souvenirs qui reviennent, même si pour moi, Zulle partait à l'avant dernier col (le Cormet donc) mais en fait non, il s'y était filé encore plus tôt le bougre! :cheval:
Avatar de l’utilisateur
Par fred30
#3264299
Quel chantier !
C'est dingue, ces écarts que l'Espagnol creuse en une montée ! J'étais tout minot à l'époque, je crois que mon père m'a induit en erreur avec son dégoût d'Indurain. Manque de panache, aucune initiative etc. En 3 jours il vient de montrer l'inverse. Ce n'est pas une victoire d'étape mais c'est quand même très beau, ce qu'il a fait.

Et quelle étape de Zülle ! 100 bornes d'échappée, c'est bien ça ? Que la performance athlétique soit rendue possible par les pratiques de l'époque ou pas, l'initiative mérite d'être soulignée, et prouve que si les attaques interviennent tôt, elles restent forcément dans les pattes dans le final.

Ton récit permet de voir que Tonkov est sorti au pied de la dernière ascension mais a vite plafonné. Avant de se mettre peut-être dans le rouge pour suivre l'Espagnol et exploser par la suite.
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3264309
Merci CPT pour ce nouveau résumé qui permet de remettre en lumière l'incroyable performance réalisée par Zülle ce jour-là :w00t:
J'ai le sentiment qu'aujourd'hui, on se souvient surtout de cette étape de la Plagne comme de la démonstration la plus impressionnante d'Indurain en montagne avec tous ces excellents grimpeurs qu'il éparpille en quelques hectomètres et auxquels il colle plusieurs minutes sur une ascension sèche. C'est assez logique mais on en viendrait à oublier que Zülle, malgré une longue échappée solitaire, réalise une ascension finale pratiquement aussi rapide que Pantani et Gotti :pt1cable:
Finalement, seul Indurain lui reprend véritablement du temps et, au terme de cette étape, l'écart entre les deux n'est pas si important vu ce qu'il reste à parcourir. Le match me semble loin d'être plié à ce stade, surtout vu la force collective des Once. 2'28, cela doit être l'écart le plus faible entre Indurain et son second après une première étape de montagne, si l'on met de côté Chiappucci en 92 avec lequel le suspense était quasi-nul compte tenu du contre-la-montre final. Rétrospectivement, je suis vraiment étonné par la piètre performance de Zûlle lors du chrono de Seraing, lui qui était pourtant un spécialiste de l'exercice. Peut-être a-t-il "rechargé" les batteries lors de la journée de repos...
Un qui avait ses batteries à plat en revanche, c'est Riis... :sylvain84:
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 8

La bonne nouvelle pour moi, c'est que Guimard pour[…]

Épi quoi? Ben, épicétou... :[…]

Au bas de la dernière descente, j'ai pens&[…]

Saison 2021

Victoire facile.

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site